MED-Amin network
9.5K views | +1 today
Follow
MED-Amin network
(Mediterranean Agricultural Information Network) Fostering cooperation and experience sharing among the national information systems on agricultural (cereals) markets in the Mediterranean. The network of 13 countries is coordinated by CIHEAM, and more specifically by its Mediterranean Agronomic Institute (MAI) of Montpellier.
Curated by CIHEAM News
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by CIHEAM News
Scoop.it!

Négoce de céréales au Maroc : une filière en quête d’«oxygène»

Négoce de céréales au Maroc : une filière en quête d’«oxygène» | MED-Amin network | Scoop.it

Afrique La Tribune, 24/01/2019 - En partenariat avec l’Essec Business School et avec la participation de l’Office national interprofessionnel des céréales et légumineuses (ONICL), le think tank Green Vision Morocco et la Fédération nationale des négociants en céréales et légumineuses (FNCL) poussent la réflexion pour permettre un meilleur essor d'une filière capitale dans l'économie du royaume.

Dans un pays où la consommation de pain représenterait six fois celle de la France - selon Jamal M'Hamdi, président de la FNCL - et dans un contexte socio-économique où le prix du pain ne peut franchir la barre de 1,20 dirham afin de préserver la paix sociale, les négociants de céréales pensent à une restructuration de leur filière qui permettrait de corriger les couacs sources de freins, tels que les problèmes de logistique au niveau des ports, les surcoûts... D'autres projets plus structurants tels que la création d'une bourse céréalière sont autant de dossiers sur lesquels ils entendent pousser leurs pions.

Tous se sont réjouis que professionnels et une instance publique comme l'ONCIL s'asseyent à la même table pour évoquer les réalités de la filière céréalière marocaine et les perspectives d'avenir.

No comment yet.
Scooped by CIHEAM News
Scoop.it!

Morocco maintains suspension of soft wheat duty until April 30, 2019

Morocco maintains suspension of soft wheat duty until April 30, 2019 | MED-Amin network | Scoop.it

Agriculture.com, 28/12/2018 - Morocco will extend the suspension of the customs duty on soft wheat for four more months until April 30, 2019, to maintain price stability and ensure regular supply, a government spokesperson said on Thursday.

The decision was adopted by the government council in order to maintain the import price of soft wheat at 260 Moroccan dirhams per quintal, Mustapha El Khalfi said at a weekly press briefing.

No comment yet.
Rescooped by CIHEAM News from Agriculture et Alimentation méditerranéenne durable
Scoop.it!

Le riz prend de plus en plus de place au Maroc

Le riz prend de plus en plus de place au Maroc | MED-Amin network | Scoop.it

Infomédiaire, 08/01/2019 - Longtemps associée aux pays asiatiques de tradition purement rizicole, la culture du riz prend de plus en plus de place dans les choix agricoles de la région de Rabat-Salé-Kénitra. Bien que pratiquée dans cette région depuis la fin des années 1940, la riziculture semble enfin trouver son chemin vers l’émergence grâce aux efforts combinés des différentes parties concernées. Elle revêt ainsi une importance socio-économique indéniable d’autant plus qu’elle génère des revenus stables pour 2.500 agriculteurs et plus de 1,2 millions de journées de travail chaque année, dont 87% en amont et 13% en aval pour la seule région du Gharb.

No comment yet.
Scooped by CIHEAM News
Scoop.it!

Sécurité alimentaire : La FAO et la CEA forment des experts marocains

Sécurité alimentaire : La FAO et la CEA forment des experts marocains | MED-Amin network | Scoop.it

Par EcoActu, 11/12/2018

La Commission économique pour l’Afrique des Nations Unies (CEA, Bureau pour l’Afrique du Nord) et l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO, Bureau Maroc) ont initié le 10 décembre à Rabat (Maroc), un atelier national de formation de trois jours sur le suivi de la sécurité alimentaire dans le contexte de l’Agenda de développement durable à l’horizon 2030.

« Les ODD sont désormais la principale référence pour les politiques et les programmes de développement au niveau national, mais leur suivi et mise en œuvre requièrent encore un immense effort. Cet atelier vise à répondre à une demande d’appui technique précise du gouvernement, en particulier en ce qui concerne la production de données suffisantes et fiables pour la mesure des indicateurs liés à la sécurité alimentaire », a indiqué Florence Marie Rolle, Représentante de la FAO au Maroc.

No comment yet.
Scooped by CIHEAM News
Scoop.it!

Une nouvelle saison agricole record à prévoir en 2019 au Maroc?

Une nouvelle saison agricole record à prévoir en 2019 au Maroc? | MED-Amin network | Scoop.it

Par Fayza Senhaji (le360.ma), 18/11/2018

Avec les pluies qu’a connues le Maroc depuis le début de la saison agricole, l’optimisme est de rigueur quant à la réalisation d’une campagne exceptionnelle cette année.

Cela fait au moins 25 ans que le Maroc n’a pas connu un niveau de pluviométrie aussi important à cette période de l'année. De quoi présager une campagne agricole exceptionnelle cette année?

 Pour L’Economiste dans son édition paraissant lundi 19 novembre, c’est surtout le fait que les précipitations soient généralisées à l’ensemble des régions qui fait naitre l’optimisme.

No comment yet.
Rescooped by CIHEAM News from Agriculture et Alimentation méditerranéenne durable
Scoop.it!

Using local agroecological knowledge in climate change adaptation: a Study of tree-based options in northern Morocco

Using local agroecological knowledge in climate change adaptation: a Study of tree-based options in northern Morocco | MED-Amin network | Scoop.it
Communities in northern Morocco are vulnerable to increasing water scarcity and food insecurity. Context specific adaptation options thus need to be identified to sustain livelihoods and agroecosystems in this region, and increase the resilience of vulnerable smallholders, and their farming systems, to undesired effects of social-ecological change. This study took a knowledge-based systems approach to explore whether and how tree-based (i.e., agroforestry) options could contribute to meeting these adaptation needs. We analysed local agroecological knowledge of smallholders from the Mèknes–Tafilalet region, to (i) characterise existing farming systems at local landscape scale; (ii) identify possible niches for farm-trees within these systems; and (iii) explore locally perceived barriers to tree-based diversification. An iterative cycle of qualitative interviews, with a purposefully selected sample of 32 farmers, revealed that socio-economic constraints and agroecological conditions in the area differed markedly along a relatively short altitudinal gradient. Agroforestry practices were already integral to all farming systems. Yet, many were at risk of degradation, as water scarcity, low profitability of production systems and uncontrolled grazing constituted critical barriers to the maintenance and diversification of farm-trees. We demonstrate the discriminatory power of local knowledge, to characterise farming conditions at the local landscape scale; and unveil adoption barriers and options for tree-based diversification in northern Morocco.
Scooped by CIHEAM News
Scoop.it!

Climate Variability, Drought, and Drought Management in Morocco's Agricultural Sector (English) | The World Bank

Climate Variability, Drought, and Drought Management in Morocco's Agricultural Sector (English) | The World Bank | MED-Amin network | Scoop.it

The World Bank, 01/10/2018

Droughts in Morocco are increasing in frequency and intensity, a trend likely to be more evident in the future with climate change. Drought damage to the agricultural sector affects both rural livelihoods and the national economy as a whole. This report considers drought impacts on cereal production, traces the government’s efforts to address drought, and suggests actions to strength these efforts. Rainfed crops, like wheat, are critical for domestic food security and livestock survival, but are also most affected by climate
variability. As such, increasing droughts represent a “contingent liability” for the Moroccan economy.
This impacts Morocco’s trade balance as agricultural exports fall and food and fodder imports rise to meet
increased domestic demand.

CIHEAM Newss insight:

To download the full report, please click here http://documents.worldbank.org/curated/en/353801538414553978/pdf/130404-WP-P159851-Morocco-WEB.pdf

No comment yet.
Scooped by CIHEAM News
Scoop.it!

Les exportateurs français à la reconquête du marché marocain

Les exportateurs français à la reconquête du marché marocain | MED-Amin network | Scoop.it

Le Matin Maroc, 13/09/2018

Le Maroc continue de représenter un marché stratégique pour les céréales françaises. Le 9 octobre prochain, les professionnels de l’Hexagone organisent à Casablanca un grand séminaire de présentation de l’offre céréalière française pour la campagne 2018-2019. Initié par France Export Céréales, l’association de promotion internationale des céréales françaises, cet événement s’inscrit dans le cadre des «Rencontres franco-marocaines des céréales», pour l’année 2018. Conduite par le président de France Export Céréales, Philippe Heusele, la délégation française comprendra des représentants de sociétés d’exportations des céréales et d’équipement pour le stockage, la conservation, l’analyse et la transformation de ces denrées.
Pour la campagne 2017-2018, la France a engrangé une moisson de 35 millions de tonnes (Mt) de blé tendre (la céréale la plus cultivée dans le pays). Cette production est en baisse de 4% par rapport à la saison précédente, néanmoins nettement meilleure que la récolte catastrophique de 2016, minée par les inondations (27 Mt). En 2016, alors que, le marché marocain avait exprimé une forte demande, vu une récolte céréalière locale très faible, la France n’a pu couvrir que 8% (0,33 Mt ) du marché marocain durant la campagne de commercialisation 2016-2017 de blé tendre, alors que les céréaliculteurs français ciblaient 50% (soit 1,57 Mt) afin de retrouver leur rang de premier fournisseur du Royaume. Concernant le blé dur, un petit million de tonnes a été exporté à l’étranger par la France en 2016-2017 (0,96 Mt). Le Maroc en était le premier client pays tiers (Hors UE) avec 85 kt, suivi de l’Algérie avec 54 kt.

No comment yet.
Scooped by CIHEAM News
Scoop.it!

Maroc: rendements records en céréales (Afrique Agriculture)

Maroc: rendements records en céréales (Afrique Agriculture) | MED-Amin network | Scoop.it

Cultivar, le 29/08/2018.

Au Maroc, on savoure la production céréalière de 2018. Le pays a récolté 10,3 millions de tonnes de céréales grâce à un rendement historique moyen de 22,9 q/ha (+27%) par rapport à 2017. Dans le détail, la production de blé tendre atteint les 4,9 millions de tonnes (Mt), 2,4 Mt de blé dur et 2,9 Mt d'orge. Malgré des conditions de semis rendues difficiles par l'arrivée tardive des pluies, le reste de la campagne s'est déroulée parfaitement à la faveur de conditions climatiques très satisfaisantes, températures clémentes et régularité et bonne répartition des précipitations. 

(Source Afrique Agriculture)

No comment yet.
Scooped by CIHEAM News
Scoop.it!

Des céréales australiennes pour le Maroc ?

Des céréales australiennes pour le Maroc ? | MED-Amin network | Scoop.it

Infomédiaire, 12/02/2019 - Les opérateurs australiens sont très intéressés par le marché céréalier marocain à fort potentiel d’importation, a déclaré, à Sydney, le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Aziz Akhannouch.

« Les opérateurs australiens ont manifesté un grand intérêt pour le marché marocain », réputé pour être un grand importateur des céréales, a indiqué M. Akhannouch dans une déclaration en marge de la visite d’une délégation marocaine au siège de GrainCorp, leader Australien d’exportation de céréales.

Le marché céréalier marocain à fort potentiel d’importation intéresse particulièrement les exportateurs australiens qui cherchent...

No comment yet.
Scooped by CIHEAM News
Scoop.it!

Deux bonnes récoltes de céréales et un record à l’import au Maroc

Deux bonnes récoltes de céréales et un record à l’import au Maroc | MED-Amin network | Scoop.it

L'import des céréales explose! En 2018, la facture a crevé le plafond à 12,8 milliards de dirhams. Et les deux tiers ont concerné les achats de blé. Le reste a été dédié à l’importation du maïs dont le pays est importateur net. Ceci, intervient après deux campagnes record. L’explication tient en partie à la structure des écrasements des minoteries qui font toujours une large place au blé d’importation. Au-delà, c’est la difficulté à transformer la filière céréalière.

Repères

  • 200 kg de consommation de blé/habitant/an: 3 fois plus que la moyenne mondiale!
  • Un coût moyen annuel à l’import de 8 milliards de DH (moyenne 2008-2018)
  • 66 millions de quintaux importés dont 38 millions de blé
  • 55% des besoins en céréales couverts par la production locale (moyenne 2007-2017)
  • 83 millions de quintaux de production des céréales (moyenne 2008-2018)
  • 96,8 millions de quintaux en 2017-2018, dont 50% de blé tendre
  • 17 millions de quintaux de blé tendre collectés en 2017-2018.
No comment yet.
Scooped by CIHEAM News
Scoop.it!

Le Maroc a supprimé les droits de douane pour le blé russe

Le Maroc a supprimé les droits de douane pour le blé russe | MED-Amin network | Scoop.it

AgriMaroc, 13/12/2018 - Les exportations de produits agricoles russes au Maroc ont été multipliées par 2,5 pour atteindre 86,5 millions de dollars, principalement en raison de la croissance des exportations de blé et d'huiles végétales.

Le ministre russe de l’Agriculture Dmitri Patrouchev, a déclaré en octobre dernier , aux journalistes que les échanges entre la Russie et le Maroc s’étaient élevés au cours de la première moitié de 2018 à 900 millions de dollars, soit 20% de plus que l’année dernière à la même période.

Selon Sputnik, l’ambassadeur russe à Rabat, Valerian Shouvaev, a annoncé un changement concernant la taxe sur les céréales importées au Maroc depuis la Russie.

«Nos amis marocains ont déjà abaissé la taxe sur les céréales à zéro pour nous […]. Bien sûr, c’est une bonne nouvelle parce que les exportations de céréales au Maroc sont l’une des principales exportations russes au Maroc. Cela nous donne davantage de possibilité d’augmenter le volume des livraisons et, en général, de développer nos échanges commerciaux», a souligné l’ambassadeur.

No comment yet.
Scooped by CIHEAM News
Scoop.it!

Journée d'étude sur la filière des céréales dans la région de Fès-Meknès (Maroc)

Journée d'étude sur la filière des céréales dans la région de Fès-Meknès (Maroc) | MED-Amin network | Scoop.it

Libération Maroc, 17/12/2018

Une journée d’étude sur le thème ‘’La filière des céréales dans la région Fès-Meknès : production, financement et commercialisation’’ a été organisée récemment à Fès, avec la participation de professionnels du secteur, d’agriculteurs et d’acteurs économiques.
Cette rencontre vise à débattre de la situation de la filière céréalière dans la région, et ce en application des hautes orientations de SM le Roi Mohammed VI qui n’a eu de cesse de mettre l’accent sur la nécessité d’ériger l’agriculture en levier majeur du développement et des politiques économiques du Royaume, a indiqué Mohand Laenser, président du conseil régional Fès-Meknès, qui a initié cette journée, en collaboration avec la direction régionale de l’agriculture.

La place de choix accordée au secteur agricole dans les plans régionaux de l’aménagement du territoire et de développement régional est motivée par la volonté de créer un pôle agricole à deux dimensions : un pôle agricole stratégique au niveau national destiné à l’agriculture intensive dans la plaine de Saïss, lequel devrait être renforcé par des activités de transformation, et consolidé par ‘’une dimension qualitative’’ au niveau des provinces, avec une production des produits du terroir et biologiques.

No comment yet.
Scooped by CIHEAM News
Scoop.it!

Quelle stratégie agricole après le Plan Maroc Vert ?

Quelle stratégie agricole après le Plan Maroc Vert ? | MED-Amin network | Scoop.it

Par AgriMaroc, 23/10/2018

Elle sera axée sur l’émergence d’une classe moyenne rurale. Un noyau dur de jeunes agriculteurs autour de 1 million d’hectares.

A moins de deux ans de l’échéance, le Plan Maroc Vert devrait entamer une nouvelle orientation. Celle de l’équilibre socio-économique dans le monde rural. Tout particulièrement en direction de la jeunesse. L’objectif est de juguler la problématique de l’emploi et d’améliorer le revenu des agriculteurs pour capitaliser sur les acquis.

L’occasion du bilan annuel des filières agricoles a été saisie par le ministre de l’Agriculture, Aziz Akhannouch, pour  inviter les différents acteurs à mener une réflexion sur le futur du secteur agricole. Avec à la clé des propositions concrètes. Se référant au dernier discours du Roi devant le Parlement, Akhannouch explique «qu’il s’agit de consolider les acquis et de créer de nouvelles activités génératrices d’emplois et de revenus. En particulier, en faveur des jeunes ruraux, pour contribuer à l’émergence d’une classe moyenne agricole.

A cet effet, 1 million d’hectares de terres agricoles sera mobilisé, principalement au profit de jeunes agriculteurs. Et d’ores et déjà, «les services du ministère sont appelés à identifier ces terres, les types de cultures à y pratiquer ainsi que les mécanismes de financement et d’accompagnement des projets», annonce le ministre.

No comment yet.
Scooped by CIHEAM News
Scoop.it!

Le Maroc dévoile les mesures pour accompagner la campagne 2018-2019

Le Maroc dévoile les mesures pour accompagner la campagne 2018-2019 | MED-Amin network | Scoop.it

par Infomédiaire Maroc, 09/10/2018

La campagne agricole 2018-2019 a été lancée mardi, à partir de la commune Tameslouht (province d’Al Haouz), en présence du ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Aziz Akhannouch.

Le Maroc a produit 103 millions de quintaux de céréales en 2017-2018, soit une hausse de 7% par rapport à la campagne 2016-2017 et soit la troisième meilleure production depuis le lancement du PMV en 2008.

Concernant les incitations et mesures prises pour garantir la réussite à la campagne agricole 2018-2019, M. Akhannouch a fait savoir que son département a consacré 2,2 millions de quintaux de semences sélectionnées avec des prix de vente incitatifs et subventionnés alors que le ministère garantira l’approvisionnement du marché d’engrais avec 680.000 tonnes tout en mettant en œuvre les acquis et les résultats de la Carte du sol relative à la rationalisation de l’utilisation des engrais.

No comment yet.
Scooped by CIHEAM News
Scoop.it!

Morocco to suspend soft wheat customs duty on Nov. 1

Morocco to suspend soft wheat customs duty on Nov. 1 | MED-Amin network | Scoop.it

by UkrAgroConsult, 02/10/2018

 

Morocco will cancel customs duty on soft wheat on November 1 to ensure regular supply, the agriculture ministry said on Tuesday. To protect the local harvest, Morocco imposed a 135 percent customs duty which will last until October 31.

The move followed an exceptional cereals output this year of 10.3 million tonnes, including of 4.91 million tonnes of soft wheat, 2.42 million tonnes of hard wheat and 2.92 of durum. The duty cancellation would ensure regular supply "in light of the slow pace of the collection of national output", the agriculture and fisheries ministry said in a statement. It gave no details. The decision, which will enter into force after the approval of the government council, will enable importers to better plan reserves, it said.

Morocco has offered incentives for local millers to opt for domestic wheat instead of imports between mid-May and mid-October. These incentives include a flat rate subsidy of 10 dirhams ($1.068) per 100 kg of soft wheat to millers using local wheat as well as a premium of 2 dirhams per 100 kg per 15 days for storage agencies.

No comment yet.
Scooped by CIHEAM News
Scoop.it!

Stress hydrique au Maroc et MENA : les experts tirent la sonnette d'alarme

Stress hydrique au Maroc et MENA : les experts tirent la sonnette d'alarme | MED-Amin network | Scoop.it

Par Médias24, le 18/09/2018

Réchauffement climatique et stress hydrique touchent particulièrement le Maroc – à l’instar de l’ensemble de la région Mena, avec des répercussions certaines en termes d’accessibilité aux ressources et de sécurité alimentaire. L’évaluation de la vulnérabilité du royaume à la sècheresse était au cœur des débats lors d’un atelier scientifique organisé conjointement, le 17 septembre, par le ministère de l’Agriculture et l’ICBA (International Center for Biosaline Agriculture).

Les chiffres sont en eux-mêmes éloquents. Alors qu’un pays est considéré en stress hydrique lorsque la disponibilité en eau est inférieure à 1.000 m3/habitant/an, les ressources marocaines en eau sont aujourd’hui évaluées à 650 m3/habitant/an et vont descendre en deçà de 500 m3 à l’horizon 2030!

Sommes-nous outillés pour faire face à cette pénurie? Le Maroc travaille actuellement sur un Plan national de l’Eau à l’horizon 2050, destiné à couvrir les besoins en eau potable et en irrigation.

Cette situation est d’autant plus problématique que le stress hydrique menace la sécurité alimentaire au Maroc et dans l’ensemble de la région Mena. Dans le rapport 2018 de la FAO sur la situation des marchés des produits agricoles, publié le 17 septembre, on relève notamment que les pays d’Afrique du Nord seront contraints, dans les années qui viennent, d’accroître leurs importations de 2,6% - avec un renchérissement des prix estimé au minimum à 1,2%.

No comment yet.
Scooped by CIHEAM News
Scoop.it!

Une campagne céréalière record au Maroc

Une campagne céréalière record au Maroc | MED-Amin network | Scoop.it

APAnews, 24/07/2018 - Les résultats définitifs de la campagne céréalière 2017-2018 issus de mesures des rendements par prélèvement aux champs font état d’une récolte exceptionnelle de 103 millions de quintaux, qui dépasse de 7,3% les performances de la campagne précédente.

Par espèce des principales céréales, la production définitive est répartie comme suit: 49.1 millions Qx de blé tendre, 24.2 millions QX de blé dur et 29.2 millions d’orge.

Cette production a été réalisée sur une superficie emblavée en céréales principales de 4,5 millions d’hectares contre 5,4 millions d’hectares en 2016-17 (-16% par rapport à la campagne précédente). Le rendement moyen de 22,9 q/ha est en augmentation de 27% par rapport à la campagne précédente et de 7% par rapport à l’année 2014-2015 (année record).

En dépit du démarrage difficile, la campagne a pu profiter d’une meilleure expression des potentiels de production des céréales grâce aux améliorations techniques et technologiques mais également à la faveur d’excellentes conditions météorologiques caractérisées par l’abondance, la régularité et la bonne répartition dans l’espace et dans le temps de la pluviométrie et des températures clémentes au long de la saison culturale. 

No comment yet.