MED-Amin network
9.5K views | +0 today
Follow
MED-Amin network
(Mediterranean Agricultural Information Network) Fostering cooperation and experience sharing among the national information systems on agricultural (cereals) markets in the Mediterranean. The network of 13 countries is coordinated by CIHEAM, and more specifically by its Mediterranean Agronomic Institute (MAI) of Montpellier.
Curated by CIHEAM News
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by CIHEAM News
Scoop.it!

Les stocks mondiaux de maïs doublent après recensement agricole en Chine

Les stocks mondiaux de maïs doublent après recensement agricole en Chine | MED-Amin network | Scoop.it

Par AFP, 09/11/2018

Le ministère américain de l'Agriculture (USDA) a révisé jeudi ses prévisions mondiales de production de céréales et d'oléagineux à la lumière d'une mise à jour des données sur l'agriculture chinoise qui double les stocks de maïs.

Le bureau chinois des statistiques « s'est rendu compte qu'il manquait 7 millions d'hectares de maïs chaque année, ce qui représente 50 millions de tonnes de maïs en plus sur les 5 dernières années ». Du coup « cela a fait remonter les stocks de report en Chine de 150 millions de tonnes, ce qui est énorme car ça fait doubler les stocks mondiaux », à 307,5 millions de tonnes, explique Alexandre Boy, analyste en chef au cabinet Agritel à l'AFP. « Mais les Chinois n'exportent pas de maïs, donc cela n'aura aucun impact sur le marché mondial », ajoute Alexandre Boy. La prévision de production mondiale de maïs est aussi revue à la hausse, à 1,1 milliard de tonnes.

No comment yet.
Scooped by CIHEAM News
Scoop.it!

La Roumanie vampirise le marché européen du maïs

La Roumanie vampirise le marché européen du maïs | MED-Amin network | Scoop.it

Par Laurence Girard, Le Monde Economie, 20/10/2018

Le pays de Dracula est devenu, depuis peu, devant la France, le premier producteur de maïs du Vieux Continent, explique dans sa chronique hebdomadaire, Laurence Girard, journaliste au « Monde ».

La mode est à l’ail noir. Mais les agriculteurs français auraient dû en augmenter la dose cette année. Ils n’ont, en effet, pas réussi à conjurer la puissance roumaine. Le pays de Dracula vampirise le marché européen du maïs, ou en tout cas le domine. Il devrait récolter cette année entre 14,5 et 15 millions de tonnes de grain jaune, à comparer aux 11,8 millions engrangés en France. Une estimation de l’Association générale des producteurs de maïs (AGPM) alors que les derniers épis sont coupés dans le Sud-Ouest.

Depuis peu, la Roumanie décroche la couronne de premier producteur européen de maïs, détrônant le royaume de la volaille de Bresse. Pas vraiment une surprise. Les gourmands le savent, si la polenta est l’apanage du pays des Apennins, ce plat goûteux prend le nom de mamaliga dans les Carpates. Mais les investisseurs en Roumanie ne songent pas uniquement à l’appétit de leurs compatriotes. Le jackpot du grain jaune est à l’exportation.

No comment yet.
Scooped by CIHEAM News
Scoop.it!

Massive Southeastern Anatolia Development Project boosts regional agriculture and exports

Massive Southeastern Anatolia Development Project boosts regional agriculture and exports | MED-Amin network | Scoop.it

The Daily Sabah, 17/09/2018

One of the world's largest and most comprehensive sustainable development projects, the Southeastern Anatolia Development Project (GAP) has so far boosted Turkey's agricultural production and significantly contributed to exports. The $32 billion GAP, launched in 1977, is one of the world's largest and most comprehensive sustainable development projects, including efficient irrigation methods and a water infrastructure development scheme, has seen the gradual increase of investments each year, the project's President Sadrettin Karahocagil said.

Pointing out that there are serious differences in the region compared to 15 years ago, Karahocagil recalled that the share of the region in Turkey's exports increased from 2 percent to 6 percent, while exports rose from $600 million to over $10 billion.

No comment yet.
Scooped by CIHEAM News
Scoop.it!

Surveillez la date de floraison du maïs pour récolter au bon stade

Surveillez la date de floraison du maïs pour récolter au bon stade | MED-Amin network | Scoop.it

par TNC (Agrisalon), le 03/07/2018

La sortie des soies à la pointe des épis correspond à la floraison du maïs. S'il est important de surveiller cette étape, c'est parce qu'elle conditionne la date de récolte du maïs fourrage et donc sa qualité et son rendement.

La floraison du maïs correspond à la sortie des soies . Arvalis-Institut du végétal rappelle : « La floraison du maïs n’est pas forcément celle qu’on croit. Ce n’est pas la floraison mâle, caractérisée par la sortie des panicules (phénomène pourtant bien visible depuis le bord du champ) mais c’est la floraison femelle qui correspond à l’apparition des soies à la pointe des épis. » Il est alors important de surveiller ce stade car sa date permet d'anticiper la date de récolte du maïs fourrage . Le rendement et la qualité en dépendent.

No comment yet.
Scooped by CIHEAM News
Scoop.it!

Warm weather helps EU maize planting but raises yield risk (Reuters)

Warm weather helps EU maize planting but raises yield risk (Reuters) | MED-Amin network | Scoop.it

By Gus Trompiz and Michael Hogan, May 18 (Reuters)

Warm, dry weather in the past month has helped European farmers catch up on maize planting but crops could start to suffer unless regular rain returns, analysts said.

Planting of maize (corn) is winding down in the European
Union, including in top producer France where 86 percent of the
expected area had been sown by May 14, farming agency
FranceAgriMer said on Friday. The only question mark is about the delay in planting...

No comment yet.
Scooped by CIHEAM News
Scoop.it!

EU corn imports from Ukraine increased 10 times in September

EU corn imports from Ukraine increased 10 times in September | MED-Amin network | Scoop.it

By UkrAgroConsult, 09/11/2018

Ukraine exported 283.7 KMT of corn in September 2017/18, or 137.8% more than in the same month last year. This is also the largest September volume since MY 2012/13, reports UkrAgroConsult.

As a reminder, Ukrainian corn exports in the 2017/18 season were down 17.7% year-over-year. The biggest importers this past season were the EU, China, and Egypt.

No comment yet.
Scooped by CIHEAM News
Scoop.it!

Premier bilan des récoltes de maïs grain par l'AGPM

Premier bilan des récoltes de maïs grain par l'AGPM | MED-Amin network | Scoop.it

Par Sophie Guyomard (Terre-net Média), 17/10/2018

Face à une campagne climatique difficile, l'AGPM dresse un premier bilan plutôt positif pour le maïs grain. De plus, près de 50 000 ha de maïs grain ont servi comme assurance fourrage, notamment dans l'Est et les Pays de la Loire. « 2018 montre que le maïs reste dans la course », indique Daniel Peyraube, président de l'AGPM. Pour faire face aux évolutions climatiques et sociétales, l'AGPM demande plus d'outils pour « inscrire la maïsiculture française dans l'avenir ».

No comment yet.
Scooped by CIHEAM News
Scoop.it!

IGC raises forecast for 2018/19 world corn crop

IGC raises forecast for 2018/19 world corn crop | MED-Amin network | Scoop.it

CNBC, 23 August 2018

The International Grains Council on Thursday raised its forecast for world corn/maize production in the 2018/ 19 season, largely driven by an improved crop outlook in the United States. The inter-governmental body, in a monthly update, put world corn production in 2018/19 at 1.064 billion tonnes, up 12 million from its previous projection, partly due to more optimistic forecasts for the US corn.The annual Pro Farmer Midwest Crop Tour has just projected above average corn yields in several states including Illinois, Nebraska, South Dakota, Indiana and Ohio.

No comment yet.
Scooped by CIHEAM News
Scoop.it!

Grêle : Quelles conséquences pour les céréales à pailles, les maïs ? (Terre-net)

Grêle : Quelles conséquences pour les céréales à pailles, les maïs ? (Terre-net) | MED-Amin network | Scoop.it

1er juin 2018, Amélie Bachelet.

Les orages de la dernière quinzaine de jours en France, en Espagne, en Italie notamment s’est accompagné de pluie abondante et souvent de grêle. Les céréales peuvent en pâtir, avec l’apparition de blessures visibles sur les feuilles et épis, mais aussi d’une verse de type mécanique.

Les dégâts varient pour une même intensité de grêle en fonction de la précocité. En tendance, les orges et les blés précoces sont plus touchés que les blés tendres plus tardifs et les blés durs. Quelques éléments pour réaliser un diagnostic parcelle par parcelle...

En ce qui concerne le maïs, les dégâts foliaires que la grêle peut provoquer, aux stades auxquels sont les plants à l’heure actuelle, ne remettent que rarement en cause la pérennité de la culture. C’est la perte de pieds qui peut être déterminante sur les pertes potentielles de rendement. Alors, faut-il resemer?

No comment yet.
Scooped by CIHEAM News
Scoop.it!

Hausse des cours du maïs à Chicago (15 mai 2018 / Terre-Net)

Hausse des cours du maïs à Chicago (15 mai 2018 / Terre-Net) | MED-Amin network | Scoop.it

Le cours du maïs a fortement avancé mardi, montant à son plus haut niveau en deux ans. Le blé et le soja ont également avancé.

Un rapport hebdomadaire du département américain de l'agriculture (USDA) publié lundi a fait état d'une progression des semis de maïs à 62 % lors de la semaine achevée le 13 mai, soit légèrement en-dessus de la moyenne des cinq dernières années (63 %) mais au-dessus des anticipations (59 %).

Selon toute logique, les prix auraient dû reculer après ce rapport, mais ils ont fortement avancé. « Les marchés sont davantage préoccupés par les prévisions de températures supérieures à la normale pour les 8 à 14 jours dans le Midwest », a indiqué Dewey Strickler de Watch Market Advisors.

De plus, le spécialiste a mis l'accent sur la progression des semis dans l'Etat du Minnesota, « la quatrième plus grosse zone de production du maïs » aux Etats-Unis d'après lui. Ils n'y ont progressé qu'à hauteur de 40 % contre une moyenne sur les cinq dernières années de 65 %. « On assistera peut-être au remplacement par les fermiers d'une partie des semis de maïs par du soja », a ajouté Dewey Strickler, la période d'ensemencement du maïs étant plus courte.

No comment yet.