Un déficit criant sur les capacités de stockage (Algérie) | MED-Amin network | Scoop.it

Liberté Algérie, 03/03/2019 - Le problème persiste depuis déjà 7 années, sachant que les deux projets inscrits en 2012, portant sur la réalisation de deux points de stockage enregistrent un grand retard.

Les deux projets portant sur la réalisation de deux points de stockage des céréales, l’un dans la commune de Aïn El-Arba et l’autre dans la commune de Aïn Kihal, enregistrent un grand retard sachant que leurs inscriptions datent de 2012 alors que les travaux n’ont débuté que deux années après, c’est-à-dire en 2014. D’une capacité de 100 000 quintaux chacun, les deux silos enregistrent des taux d’avancement de 40% pour celui de Aïn El-Arba et 60% pour celui de Aïn Kihal.
C’est ce qu’a indiqué M. Naïmi Berkane, directeur des services agricoles de la wilaya de Aïn Témouchent, précisant que ces deux projets font partie d’un programme centralisé mené par l’Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC). Ce retard influe négativement dans la collecte de grandes quantités de céréales sachant que la production céréalière a enregistré un chiffre record dans la wilaya de Aïn Témouchent lors de la campagne moissons-battages de cette saison agricole 2017/2018, une production estimée à 2,5 millions de quintaux.