De nombreux défis à relever pour un suivi efficace de la sécheresse en Afrique du Nord et au Proche Orient | MED-Amin network | Scoop.it

Par E.M, le 19/06/2018 à 16:22

Dans un nouveau rapport publié, la FAO (Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture) a mis en exergue la nécessité d’une approche plus proactive basée sur les principes de la réduction des risques, afin de renforcer la résilience face à la sécheresse.

La région Proche Orient-Afrique du Nord est particulièrement sujette aux vagues de sécheresse et compte parmi les zones les plus affectées au monde par les pénuries d’eau, avec le désert représentant les trois quarts de son territoire.

L’agriculture est la première touchée par la sécheresse, ce qui a de graves conséquences sur l’approvisionnement alimentaire et les moyens de subsistance des petits exploitants et des couches pauvres des sociétés rurales.

La dernière sécheresse en Afrique du Nord, qui a eu lieu en 2015-2016, a affecté tous les pays et a engendré une baisse importante de la production céréalière en Algérie, au Maroc et en Tunisie.  Ce rapport propose différentes mesures pour renforcer la résilience à la sécheresse dans les pays de l’Afrique du Nord.