Marketing - Connaissance clients - Etudes qualitatives
71.7K views | +10 today
Follow
 
Scooped by Catherine Belmont - Psitt
onto Marketing - Connaissance clients - Etudes qualitatives
Scoop.it!

Approche life-centric : quand étudier le consommateur ne suffit plus…

Approche life-centric : quand étudier le consommateur ne suffit plus… | Marketing - Connaissance clients - Etudes qualitatives | Scoop.it

Adopter une approche centrée sur la vie de ses clients est un levier de croissance en période d’incertitude….

Catherine Belmont - Psitt's insight:
L’évolution des clients est plus rapide que celle de l’entreprise pour 95 % des cadres dirigeants de grandes entreprises mondiales.

Les comportements des consommateurs de plus en plus imprévisibles – voire paradoxaux – sont induits notamment par des facteurs externes, tels que l’instabilité économique, sociale, environnementale et politique. 

Les entreprises avaient autrefois opté pour une approche centrée sur le produit et les performances, avant de passer à une stratégie centrée sur le consommateur, qui priorisaient l’expérience. 
Il est nécessaire aujourd'hui d’aller plus loin et d'adopter une approche centrée sur la vie : les consommateurs êtres multi-facettes.

« Confrontés à une instabilité permanente dans leur vie quotidienne, les consommateurs ne cessent de réévaluer leurs valeurs et leur sens de l’engagement. Les entreprises doivent donc adopter une approche centrée sur la vie et avoir une vision plus globale, qui tienne compte de la vie du client dans son ensemble. Cela leur permet de s’adapter à la constante évolution de ses besoins et de ses priorités. Celles qui mettent en œuvre des stratégies life-centric parviendront non seulement à générer de la croissance, mais aussi à engranger des avantages à long terme »


Accenture Song
No comment yet.
Marketing - Connaissance clients - Etudes qualitatives
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Catherine Belmont - Psitt
Scoop.it!

Les entretiens qualitatifs, interview Survey Magazine

Les entretiens qualitatifs, interview Survey Magazine | Marketing - Connaissance clients - Etudes qualitatives | Scoop.it
Interviewée pour un intéressant article de Survey Magazine sur les entretiens qualitatifs, à domicile ou en points de vente : leur principe, ce qu'ils apportent, leurs conditions de succès.
No comment yet.
Scooped by Catherine Belmont - Psitt
Scoop.it!

Consommation : la valeur plaisir reprend des couleurs 

Consommation : la valeur plaisir reprend des couleurs  | Marketing - Connaissance clients - Etudes qualitatives | Scoop.it

Si le moral des Français demeure encore morose, des signes d’une confiance retrouvée se font jour, d’après la 9ème édition du baromètre trimestriel OpinionWay/Bonial « Du pouvoir d’achat au vouloir d’achat : la relation des Français avec la consommation ».

Catherine Belmont - Psitt's insight:
La dimension plaisir retrouve un certain élan, que ce soit envers ses proches (56% en mars 2024, niveau au plus haut depuis août 2022) ou pour soi-même (51%, +9 points vs mars 2023). 

Les possibilités d'épargner et d'investir zont de nouveau en hausse (+11 points et +9 points sur un an). 

Quant à la possibilité de partir en vacances, elle retrouve un point haut, à 55% (+8 points vs déc. 2023).

Les difficultés budgétaires restent néanmoins importantes : seuls 65% des Français déclarent être en mesure de financer leurs dépenses jusqu'à la fin du mois, en légère croissance vs mars 2023 (61%).


OpinionWay/Bonial
No comment yet.
Scooped by Catherine Belmont - Psitt
Scoop.it!

Faites vos prix !

Faites vos prix ! | Marketing - Connaissance clients - Etudes qualitatives | Scoop.it

Contrairement à ce que l’on serait peut-être tenté de penser, seul 1 Français sur 10 considère que le « prix juste » d’un produit serait le prix « le plus bas possible ». En 2019, la conception que les consommateurs avaient de ce « prix juste » reposait sur deux polarités principales : une polarité éthique reliée au bien commun (« le prix qui assure une rémunération satisfaisante aux salariés et permet d’assurer la protection de l’environnement ») et une polarité utilitariste relevant de l’intérêt bien compris du consommateur visant à optimiser sa fonction d’utilité (« le prix qui assurent le meilleur rapport qualité-prix »).

Catherine Belmont - Psitt's insight:
Seul 1 Français sur 10 considère que le « prix juste » est le prix « le plus bas possible ». 

En 2019, la conception que les consommateurs avaient du « prix juste » reposait sur deux polarités : l'éthique reliée au bien commun (« le prix qui assure une rémunération satisfaisante aux salariés et permet d’assurer la protection de l’environnement ») et l’intérêt bien compris du consommateur visant à optimiser sa fonction d’utilité (« le prix qui assurent le meilleur rapport qualité-prix »).

En 2024, le contexte a évolué, l’appréhension des prix par les consommateurs également. 
Alors que la polarité éthique du « prix juste » diminue : 22% vs 32% en 2019, la polarité utilitariste s’accroit d'autant : 40% vs 29%.
Marqués par le contexte inflationniste, les Français tendent à privilégier leur intérêt immédiat et individuel au détriment des considérations sociales.

La variabilité des prix, de plus en plus fréquente au sein des stratégies tarifaires, est plutôt perçue comme injuste par les consommateurs. De quoi susciter diverses réactions telles que le renforcement de la vigilance à l’égard des prix, la diminution des intentions d’achats, le recul de la propension au réachat, la dégradation de la confiance à l'égard de l’enseigne ou encore un bouche-à-oreille négatif …


ObSoCo
No comment yet.
Scooped by Catherine Belmont - Psitt
Scoop.it!

Neuf ou occasion ? Du pareil au même

Neuf ou occasion ? Du pareil au même | Marketing - Connaissance clients - Etudes qualitatives | Scoop.it
La majorité des Français ne distingue plus les produits neufs des produits de seconde main.
Catherine Belmont - Psitt's insight:
60% des Français déclarent ne plus distinguer vraiment l'achat neuf ou d'occasion, privilégiant simplement la meilleure affaire

70% achètent des produits de seconde main pour des raisons économique.
56% pour des raisons écologiques.

65% prèfèrent un produit d'occasion de qualité plutôt qu'un article neuf de premier prix.

43% des Français pourraient envisager de n'acheter que des produits de seconde main, et ne plus acheter de produits neufs.


Baromètre Sofinco/OpinionWay « Les Français et les achats de seconde main »
No comment yet.
Scooped by Catherine Belmont - Psitt
Scoop.it!

Quand Publicis Media France explore les comportements de la Gen Z

Quand Publicis Media France explore les comportements de la Gen Z | Marketing - Connaissance clients - Etudes qualitatives | Scoop.it

Publicis Media France, à travers son collectif de planneurs stratégiques "Strat Gang", lance “Cool Kids & the Gang”, son laboratoire d’observation et de co-création avec la Génération Z. Cette première édition, scindée en quatre parties, explore les comportements, tendances et motivations de la Gen  Z face au luxe…

Catherine Belmont - Psitt's insight:
La Gen Z évolue avec des courants opposés, en forte tension, "mais tout en fluidité dans la façon de les traverser, que ce soit dans leur rapport au corps, au temps, aux autres, à la consommation ou au travail". 
"Leur rapport aux autres vacille entre un nous incarné et un nous numérique."

La Gen Z a un besoin d'expression individuelle, mais aussi le désir d'impact sur le monde en tant qu'individu. 
Ainsi, "MrBeast, qui intègre la philanthropie comme un élément de sa marque, ou Mariana Benenge, qui, à travers la danse et la mode, s'engage dans les luttes pour les droits des femmes et des personnes LGBTQIA+"

Cette expression individuelle engendre "une diversification des profils, un groupe très hétérogène, qui voit tous les jours l’apparition de nouvelles trends et aesthetics".

5 groupes de jeunes :
Les Busy Bees, 26 % : hédonistes optimistes et sociables
Les Cautious Dreamers, 23% : idéalistes calmes, avec une grande conscience du monde qui les entoure
Les Easy Gamers, 22% : plus casaniers, privilégiant leur zone de confort
Les Confident Successors,17% : passionnés de culture, ayant confiance en eux pour réussir et briller en société
Les Jaded Opportunists, 12% :  blasés, avec un caractère un peu plus cynique, tout en cultivant une forme de provoc


Publicis Media France
No comment yet.
Scooped by Catherine Belmont - Psitt
Scoop.it!

Parcours d'achat des moins de 45 ans : les réseaux sociaux devancent les sites de marques

Parcours d'achat des moins de 45 ans : les réseaux sociaux devancent les sites de marques | Marketing - Connaissance clients - Etudes qualitatives | Scoop.it

37 % de la génération numérique préfèrent désormais rechercher des produits sur les réseaux sociaux plutôt que sur le site de la marque…

Si les moteurs de recherche ou les marketplaces restent les premiers canaux utilisés par les consommateurs pour se renseigner en phase d’achat, les réseaux sociaux prennent désormais plus d’importance.

Catherine Belmont - Psitt's insight:
37 % des moins de 45 ans se tournent vers les réseaux sociaux pour obtenir des informations sur un produit avant même de consulter le site web de la marque (35%). 
Pour cette génération, les réseaux sociaux se hissent à la troisième position dans le processus de recherche, juste derrière les moteurs de recherche (53%) et les places de marché en ligne (41%).

Cet usage des réseaux sociaux pour rechercher des produits constitue une réelle rupture générationnelle : seulement 20% de la population générale a cette pratique.


Etude Packlink
No comment yet.
Scooped by Catherine Belmont - Psitt
Scoop.it!

L'IA dans l'expérience client en 2024 : marques et consommateurs sont-ils alignés ?

L'IA dans l'expérience client en 2024 : marques et consommateurs sont-ils alignés ? | Marketing - Connaissance clients - Etudes qualitatives | Scoop.it
Si beaucoup intègrent déjà l'IA pour transformer leur expérience client, certains enjeux subsistent à l'intégration totale de cette technologie dans ce secteur. Retour sur les grandes tendances.
Catherine Belmont - Psitt's insight:
En 2023, 56% des responsables CX français ont commencé à expérimenter l'IA générative dans le parcours client, considérant que qu'elle humanise et rend plus efficace les interactions numériques, des fonctions de recherche aux assistants vocaux. 
Près de la moitié ne considèrent pas encore l’IA comme un réel atout dans l'amélioration de leurs activités.

1/3 des consommateurs pensent que dans quelques années, ils préféreront interagir avec des agents alimentés par l'IA en raison de l'absence d'erreur humaine.
Un objectif loin d'être atteint :: seuls 18% des responsables CX considèrent que leurs bots ont un niveau d'agents numériques.

Les avancées technologiques de l'IA ont amplifié la demande des clients d’avoir un service après-vente immédiat et de qualité. 
71% des consommateurs déclarent qu'une résolution rapide et précise des problèmes ou des plaintes influence fortement leur décision d'achat. 

L’IA générative est considérée comme l’un des meilleurs outils pour gagner en efficacité au travail dans le secteur de l’expérience client. Pourtant, seulement 1/3 des agents déclarent que leurs outils d'IA actuels leur facilitent la tâche et améliore l'efficacité de leur service client.


Zendesk
No comment yet.
Scooped by Catherine Belmont - Psitt
Scoop.it!

Expérience client : ce que les consommateurs attendent des marques

Expérience client : ce que les consommateurs attendent des marques | Marketing - Connaissance clients - Etudes qualitatives | Scoop.it
Place du digital, intelligence artificielle, RSE... Focus sur les grandes tendances de l'expérience clients en 2024.
Catherine Belmont - Psitt's insight:
Face à l’influence grandissante de l’IA dans la vie quotidienne, les clients accordent plus de valeur au rapport humain.

Les consommateurs doutent d’être prêts pour un service client assuré directement par une IA.
Seuls 48 % sont à l’aise à l’idée d’obtenir de l’aide de la part de chatbots ou d’utiliser un support en libre-service. 
Les autres s’inquiètent de la déshumanisation des rapports, de la détérioration potentielle des services, et de la possibilité que l’intelligence artificielle mette du personnel au chômage.

Le défi pour les marques sera d’identifier les tâches que l’IA est capable d’effectuer correctement ou non, et d’exploiter ces capacités en fonction des préférences des consommateurs. 
Par exemple, 73 % des particuliers utiliseront volontiers le système automatisé d’une marque pour des activités transactionnelles simples telles que la vérification du statut d’une commande. Cependant, pas question de s’en servir lorsque les enjeux sont importants.


En matière de fidélisation, la qualité de l'offre et la qualité de service l’emportent sur les prix : parmi les facteurs influant sur les achats, la qualité du produit/service, 61%, le service client, 47%, le prix 43%, la simplicité de l'expérience numérique, 30%, l'impact sur la société, 18%.


Etude Qualtrics
No comment yet.
Scooped by Catherine Belmont - Psitt
Scoop.it!

Et si vos clients ne vous parlaient plus ?

Et si vos clients ne vous parlaient plus ? | Marketing - Connaissance clients - Etudes qualitatives | Scoop.it
Face à la lassitude des études, comment améliorer ses études client ? Quelles sont les solutions pour développer l'écoute du client ?
Catherine Belmont - Psitt's insight:
La survey fatigue, ou lassitude des études, nouveau fléau de la voix du client

Que font les clients quand ils s’expriment à propos de leur expérience ?
45 % parlent de vous à leurs amis et à leur famille -4 pts vs 2021
34 % parlent directement avec l’entreprise -7 pts 
26 % laisseront un commentaire en ligne -2 pts 
21 % partageront sur les médias sociaux -4 pts 
21 % resteront silencieux +4 pts  
66% des clients ne vous diront pas qu’ils ont vécu une mauvaise expérience, + 7 pts vs 2021
(Qualtrics)

Les taux de réponses aux questionnaires diminuent d'année en année.

En cause, trop de sollicitations, des questionnaires trop longs, et le sentiment répondre n'a pas d'impact

Pour des questionnaires courts et percutants, poser les bonnes questions au bon moment : être sélectifs. Penser à ce qu'il serait fait de chaque question.

Une solution : rendre des comptes aux clients. Dans les entreprises qui apportent des preuves de l’utilisation de la voix du client à des fins d’amélioration, on ne déplore pas de lassitude des études. A l'exemple de Decathlon qui retire de la vente un produit de la marque propre qui obtient un score négatif.


Sens du client
No comment yet.
Scooped by Catherine Belmont - Psitt
Scoop.it!

Consommation en Europe en 2024 : entre résilience et prudence

Consommation en Europe en 2024 : entre résilience et prudence | Marketing - Connaissance clients - Etudes qualitatives | Scoop.it
L’année 2024 sera donc une période de résilience en matière de consommation en Europe malgré une stabilité du moral des consommateurs. C’est ce que montre le baromètre Observatoire Cetelem 2024 au sujet des habitudes de consommations des Français.
Catherine Belmont - Psitt's insight:
Entre prise de conscience, et réaction au contexte politico-économique difficile, les Européens sont soucieux de leurs modes de consommation avec en toile de fond une inflation qui est toujours fortement ressentie. 
Pour 87% des Européens, L'inflation reste la préoccupation la plus importante devant la situation géopolitique internationale (83%).

48% des Européens estiment que leur pouvoir d’achat a baissé au cours des 12 derniers mois (vs. 53% en 2022). 
C’est au Portugal et en France que le ressenti est le plus négatif avec respectivement 58% et 55% des personnes interrogées estimant que leur pouvoir d’achat a baissé.

53% des Européens déclarent avoir envie de consommer en 2024. 

Mais les Européens renoncent à certains postes de dépenses : 
62%, dont 65% des Français, ont abandonné des dépenses liées aux loisirs, 58% à des dépenses liées aux vacances (France 59%). 

60 % des Français (Europe 54%) ont restreint leurs achats de vêtements et chaussures, 44% leurs dépenses alimentaires (Europe 37%). 

L’équipement de la maison (ameublement, électroménager, TV hifi-vidéo) a également été très ciblé dans les arbitrages des consommateurs en 2023 (53% en France et 52% en Europe).


Observatoire Cetelem
No comment yet.
Scooped by Catherine Belmont - Psitt
Scoop.it!

IA et expérience client : les Français ne sont pas encore prêts

IA et expérience client : les Français ne sont pas encore prêts | Marketing - Connaissance clients - Etudes qualitatives | Scoop.it

2 Français sur 3 ne font pas encore confiance aux IA pour améliorer leur expérience client…

La délégation Customer Marketing de l’AACC a mené un sondage avec OpinionWay pour comprendre la connaissance et l’état de l’opinion vis-à-vis de l’intelligence artificielle dans son expérience client.

Catherine Belmont - Psitt's insight:
La réticence reste encore largement majoritaire chez les consommateurs lorsque l’on aborde le sujet de l’IA : 2 Français sur 3 ne font pas encore confiance aux IA pour améliorer leur expérience client.

Cette réticence s’explique en partie en raison des craintes sous-jacentes : le délitement de l’humain, la disparition de certains emplois et la confidentialité des données. 
Ainsi, 73% ddes Français redoutent que les IA ne remplacent les emplois aujourd’hui occupés par les humains, tandis que 72% des sondés craignent une perte d’authenticité de la relation humaine.

Même si 61% des Français reconnaissent le gain de temps apporté par l'IA et 79% la disponibilité continue de l’IA.

1 français sur 2 dit ne pas avoir une bonne compréhension de la manière dont l’IA fonctionne.
Avec des variations selon l'âge : 75% des 18-34 disent en avoir une bonne compréhension alors que ce chiffre est de 40% pour les + de 50 ans.

91% es Français souhaitent que les marques soient transparentes dans l’usage qu’elles font de l’IA.

77% préfèrent être conseillés par un humain, capable d’empathie : lorsqu’elles utilisent l’IA, les marques doivent donc s’assurer qu’elle reste pourtant au service d’une relation porteuse de valeur et de proximité humaine.


AACC - OpinionWay
No comment yet.
Scooped by Catherine Belmont - Psitt
Scoop.it!

Innovations : 84 % des Français ont le sentiment qu’elles bénéficient surtout aux riches

Innovations : 84 % des Français ont le sentiment qu’elles bénéficient surtout aux riches | Marketing - Connaissance clients - Etudes qualitatives | Scoop.it
Le Trust Barometer 2024 d’Edelman (baromètre annuel de la confiance menée auprès de plus de 32 000 participants dans 28 pays) révèle un nouveau paradoxe : l'innovation contribuerait à une nouvelle ère de prospérité mais aggraverait la relation de confiance entre les Français, les dirigeants et les experts. Conséquences : une plus grande instabilité sociale et une forte polarisation politique.
Catherine Belmont - Psitt's insight:
L'innovation contribuerait à une nouvelle ère de prospérité mais aggraverait la relation de confiance entre les Français, les dirigeants et les experts.

Chômage (85 %), dérèglement climatique (77 %), conflits nucléaires (76 %) et inflation (72 %) sont les principaux motifs de préoccupations des Francais. À ces thématiques, viennent s'ajouter les cyber-risques, redoutés par 78 % des Français (+ 7 % / 2023) et les fake news qui passent de 54 % en 2023 à 67 %.

L’innovation est un nouveau facteur de polarisation, mettant en péril les progrès futurs dans des domaines tels que la médecine, l’IA et les énergies propres : 71 % des Français estiment que les changements sont « trop rapides », 67% qu'ils ne reflètent pas leurs valeurs. 84 % ont le sentiment qu’elles bénéficient en priorité aux riches et 66 % que le « capitalisme technologique fait plus de mal que de bien au monde ».

Les Français expriment le besoin de comprendre comment l'innovation influencera leur avenir et recherchent des réponses convaincantes. 

46 % font confiance aux entreprises pour innover en France, devant les ONG (45 %), le gouvernement (37 %) et les médias (37 %).


Trust Barometer Edelman
No comment yet.
Scooped by Catherine Belmont - Psitt
Scoop.it!

RS et santé mentale, 60 % des Gen Z attendent des marques qu'elles s'emparent du sujet

RS et santé mentale, 60 % des Gen Z attendent des marques qu'elles s'emparent du sujet | Marketing - Connaissance clients - Etudes qualitatives | Scoop.it

Sortlist a publié l’étude marketing “Santé mentale & Réseaux sociaux” dans laquelle elle questionne à la fois la génération Z et les chefs d’entreprises.

Catherine Belmont - Psitt's insight:
1 entreprise sur 3 ne tient pas compte de la santé mentale lorsqu’elle publie sur les médias sociaux, alors que 60 % des utilisateurs de la Gen Z attendent des marques qu’elles s’emparent activement de ces sujets.

Près de la moitié des Gén Z déclarent que les réseaux sociaux leur donnent un sentiment de solitude et d’inadéquation, et les poussent, via le FOMO, à avoir une présence en ligne. (Deloitte)

42 % des entreprises ne réfléchissent pas à la manière dont leurs contenus sur les réseaux sociaux peuvent affecter la santé mentale ; 
Près d'1/3 des entreprises utilisent le FOMO comme tactique de marketing sur les réseaux sociaux.

Les jeunes expriment une hostilité face aux images corporelles irréalistes (25 %) et plébiscitent les modèles diversifiés dans les publicités (29 %). 
Pourtant, 63 % des entreprises continuent à privilégier les mannequins les plus beaux pour leurs campagnes marketing.

Les Gén Z souhaite que les marques s’engagent et agissent concrètement pour préserver leur santé mentale en : 
- Mettant en place une modération des commentaires pour filtrer les discours haineux et les brimades (62 %) ; 
- Étant réalistes concernant les objectifs annoncés par leurs produits (43 %) ; 
- Travaillant avec des experts de la santé mentale (36 %).


Etude Sortlist
No comment yet.
Scooped by Catherine Belmont - Psitt
Scoop.it!

Expérience client : les 3 défis auxquels font face les marketeurs

Expérience client : les 3 défis auxquels font face les marketeurs | Marketing - Connaissance clients - Etudes qualitatives | Scoop.it
Les entreprises françaises font aujourd'hui face à un défi culturel et technologique mais doivent surtout trouver le bon équilibre entre humain e
Catherine Belmont - Psitt's insight:
82% des professionnels de la relation client et du marketing se jugent très au fait des évolutions des attentes client, 86% pensent avoir progressé en termes d’expérience client.

41% déclarent tous les collaborateurs, dans l'ensemble des départements, ne partagent pas une même culture du client.

Si 65% exploitent la connaissance client pour personnaliser et adapter la relation entretenue avec les clients,  41% pensent qu’ils n’ont pas trouvé le bon équilibre entre la relation humaine et les interfaces digitales.
30% disent ne pas être assez attentifs aux émotions et ressentis exprimés par les clients et les collaborateurs. 

La prise en compte des émotions n’est donc pas encore pleinement prise en compte alors que la technologie semble l’être bien plus.

« L’équilibre humain/digital semble être le plus grand challenge auquel doivent faire face les entreprises françaises. » 


Etude Sens du Client auprès de 330 professionnels de la relation client et du marketing
No comment yet.
Scooped by Catherine Belmont - Psitt
Scoop.it!

Face à l'e-commerce, le magasin physique a (encore) plus d'un tour dans son sac pour tirer son épingle du jeu !

Face à l'e-commerce, le magasin physique a (encore) plus d'un tour dans son sac pour tirer son épingle du jeu ! | Marketing - Connaissance clients - Etudes qualitatives | Scoop.it
Sur un marché où le commerce en ligne est roi, les détaillants doivent repenser leur stratégie pour continuer à tirer leur épingle du jeu.
Catherine Belmont - Psitt's insight:
Innover pour s'adapter en temps réel aux besoins changeants des clients. 

« L'innovation est la clé pour maintenir la pertinence des magasins physiques. 
Les détaillants doivent explorer de nouvelles façons de servir leurs clients et d'améliorer le parcours client. 
Offrir des services complémentaires en plus des produits, fait partie des stratégies efficaces pour fidéliser leur clientèle. 
Une libraire peut organiser des événements littéraires ou des ateliers d'écriture, tandis qu'un restaurant peut offrir des cours de cuisine ou un service de chef à domicile. »

« Les collections capsules et les produits exclusifs disponibles uniquement en magasin sont des leviers supplémentaires sur lesquels capitaliser. »

« De nombreuses enseignes proposent désormais des services de location à court terme avec option d'achat, tels que la location de tenues de soirée dans les magasins de vêtements ou la mise à disposition d'outils de jardinage dans les boutiques de bricolage. »

« Les applications de réservation facilitent l'accès des clients aux services proposés, tandis que les systèmes de caisse dans le Cloud optimisent les opérations de paiement, offrant des alternatives aux espèces de plus en plus prisées par les consommateurs français. »


SumUp
No comment yet.
Scooped by Catherine Belmont - Psitt
Scoop.it!

Au-delà des transactions : Fidélité émotionnelle et relations durables avec les marques

Au-delà des transactions : Fidélité émotionnelle et relations durables avec les marques | Marketing - Connaissance clients - Etudes qualitatives | Scoop.it
Capturer ce qui déclenche des émotions immédiates dans les relations entre les consommateurs et les marques, et mène à l'acte d'achat, est une chose. Savoir comment créer des émotions durables qui permettront une relation solide et durable avec une marque en est une autre. Beaucoup plus difficile, mais aussi nécessaire alors que nous assistons actuellement à un passage de la fidélité transactionnelle à la fidélité émotionnelle dans les relations entre les consommateurs et les marques. Selon l'enquête Pii/TLC Marketing Worldwide de 2020, 80 % des clients s'attendent à une relation plus riche et plus émotionnelle avec les marques. Alors, comment y parvenir ?
Catherine Belmont - Psitt's insight:
« Capturer ce qui déclenche des émotions immédiates dans les relations entre les consommateurs et les marques, et mène à l'acte d'achat, est une chose. 
Créer des émotions durables qui permettront une relation solide et durable avec la marque en est une autre. 
Selon l'enquête Pii/TLC Marketing Worldwide, 80 % des clients s'attendent à une relation plus riche et plus émotionnelle avec les marques. »

« C'est le développement d'émotions à travers les valeurs de la marque qui créera un lien pouvant progressivement se transformer en engagement client fort.»

« Sans abandonner complètement l'aspect transactionnel (gagner des points à chaque achat et les échanger contre des récompenses), ils se tournent vers une relation émotionnelle basée sur une plus grande personnalisation (des produits, des services, du contenu et des récompenses) et une approche omnicanale (créant plus d'émotion tout au long du parcours client, à chaque point de contact).»

« Le développement durable aborde un certain nombre de problèmes sensibles, qui préoccupent profondément les clients d'aujourd'hui.
Pour favoriser une véritable fidélité client, créer un terrain d'entente émotionnel sous forme d'engagement envers la durabilité.»

Engagements de la marque, encouragement des gestes des clients...


Comarch
No comment yet.
Scooped by Catherine Belmont - Psitt
Scoop.it!

« Pour les jeunes, les magasins peuvent devenir des lieux de calme mental »

« Pour les jeunes, les magasins peuvent devenir des lieux de calme mental » | Marketing - Connaissance clients - Etudes qualitatives | Scoop.it

Les détaillants et les marques qui cherchent à atteindre la « génération ZAlpha » ne peuvent éviter les mondes numériques et virtuels : pensez à YouTube, TikTok, Roblox, Minecraft… Pourtant, cette « micro-génération » apprécie également le calme mental qu’offrent les magasins physiques.

Catherine Belmont - Psitt's insight:
Les enfants nés entre 2008 et 2013 ont subi l’impact de la pandémie à un moment crucial de leur développement : ils ont reçu un enseignement sur écran, n’ont vu leurs amis qu’en ligne, ont grandi dans des mondes virtuels. Cela détermine fortement leur vision du monde et leur comportement de consommation actuel et futur.

Pourtant, pour cette génération, tout n’est pas en train de devenir numérique. L'expérience d’achat physique est à nouveau importante : « Pour la Gen Z, les mondes virtuels devaient ressembler au monde réel ; pour les ZAlphas, c’est l’inverse : ils ont grandi dans des mondes virtuels et sont donc plus susceptibles de s’attendre à ce que le monde réel ressemble au monde virtuel. Nous nous dirigeons vers une expérience d’achat où ces mondes fusionnent, avec des miroirs virtuels, la gamification, une sorte d’expérience luna park en magasin. »

« Les magasins peuvent devenir des lieux de paix mentale, en créant un environnement qui apporte le calme et où les gens aiment s’attarder. »

« Faites preuve d’empathie, d’engagement et d’humour. Créez des opportunités de personnalisation, organisez des ateliers en magasin, engagez-vous dans la convergence des mondes hors ligne et en ligne. Faites du magasin physique une destination agréable et sûre. »


Agence Trendwolves
No comment yet.
Scooped by Catherine Belmont - Psitt
Scoop.it!

Le consommateur, nouvel ambassadeur de diversité et d'inclusion

Le consommateur, nouvel ambassadeur de diversité et d'inclusion | Marketing - Connaissance clients - Etudes qualitatives | Scoop.it
Les questions de diversité et d'inclusion prennent de plus en plus d'importance auprès des consommateurs français. Enjoignant les marques et entreprises à suivre le mouvement. 
Catherine Belmont - Psitt's insight:
Les questions de diversité et d'inclusion sont de plus en plus importantes pour la grande majorité des consommateurs français (85%)

38 % des Français seraient prêts à boycotter une marque qui ne prend pas au sérieux les sujets de diversité et d’inclusion.
 
45 % seraient prêts à changer leurs habitudes de consommation pour être en adéquation avec leurs valeurs et soutenir les efforts des marques en la matière.

57 % des Français estiment que les marques ont un rôle à jouer pour promouvoir la diversité et l'inclusion

49% estiment que les marques valident le contenu dans lequel se trouvent leurs publicités et qu’elles sont les premières responsables du niveau de qualité du contenu dans lequel elles sont diffusée


Etude Integral Ad Science
No comment yet.
Scooped by Catherine Belmont - Psitt
Scoop.it!

Dégradation historique de l’expérience client

Dégradation historique de l’expérience client | Marketing - Connaissance clients - Etudes qualitatives | Scoop.it

Crise existentielle autour de l’expérience client ? C’est en tout cas ce qui ressort du baromètre Customer Expérience Excellence de KPMG x Adyen, mené auprès de 7000 consommateurs.

Catherine Belmont - Psitt's insight:
Crise existentielle autour de l’expérience client ?

« C’est la première année que nous notons une telle baisse, L’inflation a entraîné une hausse des prix générant des contraintes clients et un service en baisse. » 
En somme, les consommateurs paient plus pour avoir moins et ils se sentent donc lésés…

L’indice de satisfaction calculé par KPMG en France passe de 7,49 en 2022 à 7,15 en 2023. 
Cette note prend intègre 6 dimensions, toutes en baisse :
la confiance dans la marque, -4%
la capacité à résoudre les problèmes des clients, -4%
le fait des répondre aux attentes, -6%
l’empathie de la marque, -5%
la facilité à entrer en contact avec l’entreprise, -5%
la personnalisation, -5%

Quand à la perception des actions des entreprises en matière de RSE, « Les entreprises ne sont pas au niveau attendu. C’est une préoccupation des entreprises mais elles n’arrivent pas à le faire comprendre aux clients. Or, cela devient un critère de choix pour les clients. » 
Les entreprises ont peur… de se faire taxer de ne pas en faire assez, de greenwashing ou de mal communiquer. « L’exigence des clients est forte et ils veulent des actions rapides alors que les transformations sont en cours mais prennent du temps »


KPMG France et Adyen
No comment yet.
Scooped by Catherine Belmont - Psitt
Scoop.it!

Etude : Quels comportements d'achats en 2024 ?

Etude : Quels comportements d'achats en 2024 ? | Marketing - Connaissance clients - Etudes qualitatives | Scoop.it

“Retail therapy”, montée en puissance du social commerce, facteurs de fidélisation.. Le Shopper Preference Report fait le point sur les grandes tendances de consommation de cette année.

Catherine Belmont - Psitt's insight:
Parmi les tendances de consommation en 2024 : prévalence de la “retail therapy”, montée en puissance du commerce social, différences générationnelles concernant les pratiques d’achat, retour en magasin

Un retour au bureau synonyme de retour en magasin
Aujourd’hui, 65 % des Français sont de retour au bureau, une tendance qui concourt à leur retour en magasin. 
La France est l’un des pays où les dépenses en ligne sont les plus faibles, avec seulement 22 % des répondants affirmant dépenser plus en ligne qu’en magasin.

Social commerce 
Si 28 % des consommateurs ne font jamais d’achat via les réseaux sociaux, un Français sur quatre découvre et achète des produits via les réseaux sociaux au moins une fois par mois.
57 % des répondants ont déjà acheté un produit après avoir visionné une vidéo.

Retail therapy malgré les prix 
71 % des consommateurs déclarent trouver du plaisir à s’adonner au shopping, chiffre encore plus élevé pour les plus jeunes : 80 % des 18 – 35 ans.
Plaisir encore plus élevé quand le produit acheté est un bien d’occasion, comme l’attestent 86 % des répondants. Bonne affaire et déculpabilisation de l'achat...


Shopper Preference Report - Bazaarvoice
No comment yet.
Scooped by Catherine Belmont - Psitt
Scoop.it!

Les 6 leçons de C'est qui le patron ?!, la marque des consommateurs

Les 6 leçons de C'est qui le patron ?!, la marque des consommateurs | Marketing - Connaissance clients - Etudes qualitatives | Scoop.it
Ne pas penser à la place du client, miser sur participation, transparence, sobriété, humilité et réduire le green gap : les leçons de C'est qui le patron ?!
Catherine Belmont - Psitt's insight:
Ne pas penser à la place du client 
« C’est un travers fréquent de beaucoup de chef.fes d’entreprises, de responsables du marketing ou de l’expérience client que de penser à la place du client. 

C’est beaucoup plus facile de concevoir seul un produit, un service ou un parcours client que de s’intéresser aux motivations et attentes profondes des clients. 

Dans le domaine de la relation client, j’entends souvent que le client veut une réponse rapide. Or, comme le rappellent de nombreuses études, le client veut que son problème soit résolu, ce qui est sensiblement différent. 
Autre exemple, beaucoup d’assureurs pensent à la place du client et décrètent que le client veut une réponse technique à ses questions alors qu’il attend d’abord de la considération. 

Faire le pari de l’intelligence collective, partir de l’écoute des clients pour répondre à leurs attentes. 
C’est qui le patron ? ne met pas les clients au centre de ses préoccupations, le doux rêve de beaucoup d’entreprises, l’objectif des programmes de culture client des entreprises décentrées. C’est qui le patron ?! met les préoccupations des clients au centre. »

et
Faire participer les clients 
Miser sur la transparence 
Réduire le green gap 
Adopter la simplicité et la sobriété 
Rester humble et cohérent


Sens du client
No comment yet.
Scooped by Catherine Belmont - Psitt
Scoop.it!

Programmes de fidélité : l’argent suffit-il encore à faire le bonheur ? 

Programmes de fidélité : l’argent suffit-il encore à faire le bonheur ?  | Marketing - Connaissance clients - Etudes qualitatives | Scoop.it

Programme de fidélité : la résurrection » est l’une des 12 tendances Data Marketing identifiées par Epsilon pour 2024. Pourquoi reviennent-ils donc sur le devant de la scène ?

Catherine Belmont - Psitt's insight:
Si l’aspect transactionnel reste le socle du programme, les marques donnent - en échange des données - des services, des divertissements, des expériences émotionnelles qui peuvent être en lien avec leur engagement. Des avantages ne pouvant être obtenus par de l'argent.

« L’enrichissement des programmes de fidélité est aussi rendu possible par les solutions technologiques. Comme les récompenses sous formes de NFT.
Comme aussi la création de communautés, où les clients parlent entre eux, où les marques peuvent lancer des défis, inviter à des événements, faire de la co-construction », à l'exemple de Séphota et Veepee

Les données obtenues permettent de maintenir la relation dans le temps, de s’affranchir des plateformes, pour ensuite construire une expérience, sur tous les points contact, personnalisée, efficace et ayant du sens.
« On ne doit pas aller sur le site d’une marque, dont on est un client régulier, sans être reconnu et sans qu’elle nous propose des produits et des offres qui nous correspondent »

Un autre élément est l’arrivée de l’IA qui rend possible de nouvelles formes d’expériences. 
Comme les chatbots augmentés par l’IA. 
Exemple : Hello Casto, qui conseille le client en se basant sur ses recherches.


Epsilon France
No comment yet.
Scooped by Catherine Belmont - Psitt
Scoop.it!

Les jeunes Français, un regard différent sur la politique et la société ?

Les jeunes Français, un regard différent sur la politique et la société ? | Marketing - Connaissance clients - Etudes qualitatives | Scoop.it
L'enquête Ipsos pour Le Parisien dépeint la perception des jeunes Françaissur le paysage politique français. Elle met en lumière leurs préoccupations, leur confiance envers les personnalités politiques et leur intention d'aller voter à l'occasion des prochaines échéances électorales et leur regard sur plusieurs sujets de société et compare ces opinions à celles de la population française générale.
Catherine Belmont - Psitt's insight:
La Gen Z, très iinvestie sur les questions climatiques ? Pas tant que cela en réalité ...
32% des 18-24 ans citent le changement climatique dans leurs 3 préoccupations principales, soit légèrement moins que la population générale (35%). 
Loin derrière les questions de pouvoir d'achat (45%, vs 55%).

Parmi les préoccupations particulières des jeunes : la lutte contre les discriminations (23% vs 11% dans la population générale),  et 2 sujets touchant leur avenir à court terme : l'emploi (21% vs 15%) et le logement (20% vs 10%.

Sensibilité aux discriminations (genre, religion, origine, orientation sexuelle, catégorie sociale) ...
mais Jordan Bardela est homme politique de - de 45 ans qui inspire le plus confiance aux jeunes : choisi par 35% des 18-24 ans, vs 31% de la population générale.
Suivi par Gabriel Attal : 32% chez les jeunes vs 39%)

Les jeunes Français, ambivalents, divers, comme le montrent aussi leurs choix de consommation, entre contraintes budgétaires et envies, type Shein et Temu.


IPSOS  - Le Parisien

No comment yet.
Scooped by Catherine Belmont - Psitt
Scoop.it!

Marques : 5 conseils pour en finir avec la tyrannie de la perfection

Marques : 5 conseils pour en finir avec la tyrannie de la perfection | Marketing - Connaissance clients - Etudes qualitatives | Scoop.it
La perfection est un mythe qui se révèle être un véritable frein aux changements. Pourtant, en acceptant d'être imparfait, la marque (ou l'entreprise) aurait tout à gagner en matière de proximité, en crédibilité et de confiance. Zoom sur 5 pistes à explorer.
Catherine Belmont - Psitt's insight:
La perfection est un mythe qui se révèle être un véritable frein aux changements. Pourtant, en acceptant d'être imparfait, la marque aurait tout à gagner en matière de proximité, en crédibilité et de confiance.

- En finir avec la logique binaire, introduire de la nuance
Par exemple, pas la peine d’être toujours sur des ingrédients 100% français pour commencer à être vertueux. Mais fournir l’information sur l’origine, en toute transparence

- Prioriser ses combats 
Plutôt que vouloir cocher toutes les cases des engagements et créer une survaleur qui sera invendable, explorer d'autres pistes. Par exemple, se concentrer et aller plus loin sur les engagements autour des ingrédients principaux.
Rien n’empêche pour une marque d’exprimer ses réussites, mais aussi certaines difficultés dans un contexte de transition.

- Arrêter de vouloir sauver le monde 
Gare aux missions de marques beaucoup trop perchées ou à certains discours sur-prometteurs. Les consommateurs ne sont plus dupes. Se  concentrer déjà sur mieux produire et innover en tenant compte de son impact sur les externalités ?

- Sortir du registre de la morale
En repartant de la situation et des contraintes de chacun, c’est une façon simple de créer de l’empathie et de la proximité avec sa cible. 


Stripfood
No comment yet.
Scooped by Catherine Belmont - Psitt
Scoop.it!

Restriction : Oney et CSA décryptent les futurs comportements d’achats des Français

Restriction : Oney et CSA décryptent les futurs comportements d’achats des Français | Marketing - Connaissance clients - Etudes qualitatives | Scoop.it

La restriction semble être le mot d’ordre des consommateurs en 2024, la prudence est donc de mise. C’est ce que révèle l’étude conduite par Oney, banque européenne spécialisée dans le paiement et du financement de la consommation, et l’institut CSA auprès de 1010 Français représentatifs âgés de 18 ans et plus

Catherine Belmont - Psitt's insight:
Si la tendance s’améliore très légèrement par rapport aux derniers sondages sur le sujet, les Français se sentent encore contraints de se restreindre et d'adapter leurs dépenses quotidiennes afin de pouvoir continuer à se faire plaisir.

70% des Français envisagent de continuer à réduire leurs dépenses et 30% comptent même se priver sur certains postes de dépenses essentielles pour pouvoir financer loisirs ou équipements.

Les cadres et professions libérales sont un peu moins touchés : 60% prévoient de se restreindre en 2024, contre 80% pour les CSP-.

Les plus jeunes sont moins soucieux  :17% des 18-24 ans n’ont aucune intention de se priver - contre 7% de l’ensemble de la population.
41 et 49% des moins de 35 ans ont l’intention de se faire plaisir sur les vêtements, la décoration et l’équipement de leur foyer ou la tech.

L'achat plaisir via l'alimentation pour 62% des Français et les loisirs et activités culturelles pour 54%.
Moins envisagées : les dépenses en vêtements (39%), décoration ou équipement de la maison (35%), produits high-tech (25%).

Une très large majorité de la population privilégie les promotions pour se faire plaisir : 58% le font la plupart du temps et 27% n’envisagent l'achat plaisir que s’ils peuvent profiter de promotions.


Etude CSA - Oney
No comment yet.
Scooped by Catherine Belmont - Psitt
Scoop.it!

Les Français ont meilleur moral mais restent pragmatiques dans leur consommation

Les Français ont meilleur moral mais restent pragmatiques dans leur consommation | Marketing - Connaissance clients - Etudes qualitatives | Scoop.it

 Historiquement, les Français lorsqu’on le leur demande, ne font guère preuve d’optimisme, le moral souvent en berne par rapport à bien de pays parfois moins bien lotis. La branche media de WPP, GroupM, a voulu en avoir le cœur net avec une étude qui entend scruter leurs comportements de consommation en 2023 et perspectives pour 2024

Catherine Belmont - Psitt's insight:
Le moral des Français s'améliore chaque année depuis le COVID-19, passant de 11% de positivité en 2020 à 29% en 2023, se rapprochant progressivement des 36% d'avant la pandémie.

Les jeunes affichent une vision plus optimiste, avec un sentiment positif de 43% chez les 18-24 ans et de 46% pour les 25-34 ans.

La famille (75%), la culture (63%) et l’amour (62%) demeurent les piliers du bonheur.

Pour 2024, l'inflation est la principale préoccupation (89%). De quoi exacerber la vigilance sur les prix pour 91% des Français.
77% affirment leur volonté de réduire leurs dépenses de manière générale, 74% de limiter les achats « plaisir ».

73% des Français se disent en 2024 davantage sensibles à l’impact de leur consommation sur la planète.
83% souhaitent consommer des produits de qualité, plus durables (alors que 18,5% ne pourront pas se le permettre financièrement).
81% souhaitent consommer des produits fabriqués en France (15% disent ne pas pouvoir se le permettre). 
79% souhaitent consommer des produits recyclables (8% ne pourront pas se le permettre)


Etude GroupM
No comment yet.