Le fils - canard enchaîné | Lumière d'août_compagnie de théâtre_Rennes | Scoop.it
Le Canard Enchaîné / 12 avril 2017 LE FILS

Comment Catherine, Pharmacienne du côté de Rennes, catho, mère de deux garçons, a t-elle sombré dans le fanatisme ? Tout démarre avec la polémique déclenchée par la pièce " Sur le concept du visage du fils de dieu", de Roméo Castellucci, jugée blasphématoire par les ultras-cathos. Sur les conseils d'un prêtre, Catherine manifeste et découvre alors le militantisme.

Touche pas à mon Christ ! Puis, avec la Manif pour tous, contre la loi Taubira, elle s'investit à fond.

Cette femme, c'est Emmanuelle Hiron. Elle est la militante exaltée et narratrice. Calme, vite au bord des larmes, elle est plus vraie que nature, et l'histoire qu'elle nous raconte est rythmée durant 1h20, par des interludes joués au clavecin par un ado.

Ce monologue écrit par Marine Bachelot Nguyen et mis en scène par David Gauchard pourrait être manichéen. Il ne l'est pas. Ce portrait de femme et de mère de famille est complexe. Si sa résurrection dans les bras de Jésus lui donne le sentiment d'y voir plus clair, elle reste aveugle face au virage vers le FN de son fils aîné et à l'homosexualité de son cadet. Elle lui sort, même à lui, tout un baratin pour le convertir à la cause de la Manif pour tous, anti-homos et pleine de FN ! Une fois n'est pas coutume.

Mathieu Perez