Life Sciences Université Paris-Saclay
593.2K views | +143 today
Follow
 
Rescooped by Life Sciences UPSaclay from Life Sciences Université Paris-Saclay
onto Life Sciences Université Paris-Saclay
May 16, 5:42 AM
Scoop.it!

RAPPEL ! Journée scientifique et technique dédiée à la transcriptomique, au single cell et à la biologie spatiale - Jeudi 23 mai 2024

RAPPEL ! Journée scientifique et technique dédiée à la transcriptomique, au single cell et à la biologie spatiale - Jeudi 23 mai 2024 | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Vous êtes invités à participer au premier LabCluster sur le plateau de Saclay qui permettra de découvrir les dernières technologies autours de la Microgénomique (single cell et biologie spatiale).

 

Jeudi 23 mai de 9h30 à 15h30 -  Faculté de Pharmacie - Bâtiment Henri Moissan

 

Ces journées d'information, dédiées à la démarche qualité en recherche et aux conseils et astuces techniques, sont conçues autour de conférences et d'ateliers thématiques, animés par des scientifiques et des ingénieurs.

 

Cette manifestation est ouverte à tous chercheurs, ingénieurs et doctorants des laboratoires de science du vivant et de chimie.

En marge des conférences et des ateliers, les participants peuvent aborder leurs problématiques spécifiques au niveau de stands thématiques.

 

Inscrivez-vous gratuitement et consultez la dernière mise à jour du programme sur : www.labcluster.com

No comment yet.
Life Sciences Université Paris-Saclay
BioSphERa • Life Sciences and Health • Health and Drug Sciences • Santé Publique • Sport Mouvement et Facteur Humain
Your new post is loading...
Scooped by Life Sciences UPSaclay
June 15, 6:18 PM
Scoop.it!

FOCUS PLATEFORME : La technologie très récente de photométrie de masse accessible à Genopole!

FOCUS PLATEFORME : La technologie très récente de photométrie de masse accessible à Genopole! | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

La plateforme de spectrométrie de masse présente au laboratoire LAMBE (Laboratoire Analyse, Modélisation, Matériaux pour la Biologie et l'Environnement, Université d’Évry Paris-Saclay / CNRS / Cergy Paris Université), labellisée par Genopole, se dote d’un photomètre de masse TwoMP (Refeyn), une technologie très récente, pour la caractérisation (bio)moléculaire. Cet équipement, financé par Genopole et la Graduate School de Chimie de l'Université Paris-Saclay, a été installé en novembre dernier sur la plateforme. Le photomètre de masse associé à l’expertise des membres du LAMBE en chimie analytique, analyse structurale et biophysique élargit considérablement les possibilités de caractérisation (bio)moléculaire de notre écosystème, offrant des informations bio-structurales complémentaires de celles obtenues par les autres équipements de caractérisation disponibles sur la plateforme de spectrométrie de masse.

 

Qu’est-ce que la photométrie de masse ?  Cette technologie très récente s'appuie sur les principes de la microscopie à réflexion interférentielle et de la microscopie à diffusion interférométrique. C’est une méthode sans marquage qui mesure, en solution, la masse d’objets à l’échelle de la molécule unique. Lorsqu’une molécule entre en contact avec une surface, elle interfère avec le faisceau de lumière réfléchi par cette surface. Cette interférence est ensuite exploitée pour déterminer la masse moléculaire. Régis Daniel, directeur du LAMBE et co-responsable de la plateforme de spectrométrie de masse, indique que « le photomètre de masse TwoMP (Refeyn) permet une mesure rapide (inférieure à 5 min) sur une large gamme de masse (30 kDa à 5 MDa), avec une précision de mesure de ± 2% et une erreur en masse de ± 5%. En outre, cette mesure ne nécessite qu’un faible volume d’échantillon (de 0,1 à 20 µL) et une concentration comprise généralement entre 100 pM et 100 nM, offrant ainsi des caractéristiques inégalées de sensibilité (<< 1 ng pour des protéines), de rapidité de mesure et de consommation d'échantillon. Enfin, c’est une technique non destructive, compatible avec une grande diversité de tampons, permettant ainsi l’étude, dans des conditions natives, d’un large éventail d’objets moléculaires complexes naturels ou synthétiques ».

 

Cet équipement mutualisé répond lui aussi aux enjeux actuels de recherche et de l’innovation biotech des laboratoires et entreprises du biocluster Genopole. Les applications sont très variées, parmi lesquelles celles mises en œuvre au LAMBE et avec des équipes partenaires du biocluster Genopole et de la communauté scientifique sud-francilienne et au-delà, dont : i) La caractérisation de la pureté et de l’homogénéité d’échantillons (suivi de productions d’anticorps thérapeutiques, dégradations de préparations, etc.) ; ii) La mise en évidence des états d’oligomérisation de protéines ou de structures quaternaires spécifiques présentes même minoritaires (enzymes, anticorps, etc.) ; iii) L’analyse d’acides nucléiques (ADN et ARN) sous différentes formes (ribosomiques, plasmides, etc.) et de virus ; iv) La quantification des interactions biomoléculaires de haute affinité (stœchiométrie, KD, etc.) pour différents complexes non covalent (anticorps/antigène, histones/ADN, etc.) ; v) L’étude d’assemblage de complexes (supra-)macromoléculaires (nanocages, nanostructures, ribosomes, virus adéno-associé AAV, etc.).

 

Une palette technologique remarquablement complète sur la plateforme ! « Nouvellement équipés de cette technologie très récente, les membres de la plateforme de spectrométrie de masse de Genopole démontrent une nouvelle fois leur capacité à offrir des services novateurs aux chercheurs et entrepreneurs du biocluster Genopole ainsi qu’à toute la communauté scientifique sud-francilienne étudiant des molécules biologiques complexes pour une meilleure compréhension du vivant, cherchant des composés à visée thérapeutique ou environnementale, ou encore développant des biomatériaux innovants » souligne Julien Picot, Directeur adjoint délégué aux infrastructures et plateformes de Genopole.

 

Pour connaitre les modalités d’accès à ce photomètre de masse, n’hésitez pas, contactez-nous !

Contacts : regis.daniel@univ-evry.fr / Julien.Picot@genopole.fr

Plug In Labs Université Paris-Saclay : cliquer ICI

 

GENOPOLE / LAMBE / Plateforme de spectrométrie de masse. La plateforme de spectrométrie de masse offre l'expertise nécessaire au développement de méthodes d'analyses par spectrométrie de masse et chromatographie liquide couplée à la spectrométrie de masse dédiées aux macromolécules biologiques et aux polymères synthétiques. Des analyses protéomiques et glycomiques sont réalisées en routine ainsi que des analyses et dosages de petites molécules. Les domaines d'activités de la plateforme portent principalement sur la caractérisation de complexes protéiques immunopurifiés et l'identification des partenaires d'interaction, ainsi que sur l'étude d'interactions non-covalentes (protéine-protéine, polysaccharides-protéines, ADN-ligand, protéines-peptides, biomolécules-cations métalliques).

 

A propos de Genopole. Premier biocluster français dédié à la recherche en génomique et aux biotechnologies appliquées à la santé et à l’environnement, Genopole rassemble 66 entreprises de biotechnologies, 17 laboratoires de recherche, 24 plateformes technologiques et plateaux techniques mutualisés, ainsi que des formations universitaires (université d’Évry, Paris-Saclay). Son objectif : créer et soutenir des entreprises de biotechnologies et le transfert de technologies vers le secteur industriel, favoriser le développement de la recherche dans les sciences de la vie, développer des enseignements de haut niveau dans ces domaines. Situé à Évry-Courcouronnes, Genopole est principalement soutenu par l’État, la Région Ile-de-France, le Département de l’Essonne, l’agglomération Grand Paris Sud, la Ville d’Évry-Courcouronnes et l’AFM-Téléthon.

 

Pour obtenir plus de renseignements sur les plateformes labellisées par Genopole, ainsi que sur les équipements mutualisés accessibles à la communauté scientifique francilienne, vous pouvez aussi contacter Julien Picot (Julien.Picot@genopole.fr).

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
June 18, 12:45 PM
Scoop.it!

Appels d'offres Metabiodivex 2024

Appels d'offres Metabiodivex 2024 | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

METABIODIVEX vise à promouvoir l'exploration et l'étude des ressources naturelles ayant des applications potentielles dans les domaines de la santé, de l'agriculture, de l'alimentation et de l'environnement. Plus spécifiquement, il traite de tous les aspects liés au métabolisme spécialisé et aux métabolites provenant de la biodiversité des systèmes vivants (animaux, plantes, micro-organismes, etc.).

 

En 2024, l'OI METABIODIVEX propose plusieurs AAPs :

 

  • AAP Recherche : L'objectif est d'amorcer de nouvelles directions de recherche qui s’inscrivent dans le cadre des axes de METABIODIVEX et de générer des données préliminaires. Les résultats doivent permettre aux équipes de postuler ultérieurement à des appels à projets de recherche nationaux ou internationaux. Date limite de dépôt des dossiers 15 septembre 2024.
  • AAP Innovation : Cet appel vise à soutenir des projets innovants à haut-risque et à fort potentiel de valeur ajoutée et d'attractivité, en encourageant les synergies interdisciplinaires entre les unités de recherche des GS d'UPSaclay : Biosphera, Chemistry, Life Sciences and Health (LSH), Informatique et Sciences du Numérique, et Health and Drug Sciences (HeaDS). Date limite de dépôt des dossiers 18 septembre 2024 et audition des projets sélectionnés le 26 septembre 2024
  • AAP Formation Master : METABIODIVEX soutiendra des stages de Master 1 et Master 2, ainsi que les stages en école d'ingénieurs équivalents aux niveaux M1 et M2, lorsqu'ils sont pertinents pour le programme METABIODIVEX. Les propositions doivent impliquer une collaboration entre au moins deux laboratoires/unités d'UPSaclay ayant des disciplines ou des expertises complémentaires. Date limite de dépôt des dossiers 25 octobre 2024.

 

Les documents  des différents appels sont disponible sur le site de l'OI METABIODIVEX.

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
June 18, 12:07 PM
Scoop.it!

Petit déjeuner de l'écosystème PSCC - 25 juin 2024 avec Lorena Cabrera et Thomas Le Queven

Petit déjeuner de l'écosystème PSCC - 25 juin 2024 avec Lorena Cabrera et Thomas Le Queven | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Nous avons le plaisir de vous inviter à participer au « petit-déjeuner de l’écosystème » du PSCC, qui aura lieu mardi 25 juin 2024 en mode hybride.

 

A l’occasion de cet événement, nous serons ravis d’accueillir Lorena Cabrera, Cheffe de Service Département Grands comptes et partenaires Santé et Thomas Le Queven, Conseiller Référent Santé - Service Grands Comptes et Partenaires - Direction Export de Business France. Ils présenteront l'agence publique Business France et son rôle dans l'accompagnement des entreprises de santé à l'international.

 

Ne manquez pas cette rencontre dans le cadre d’un petit-déjeuner convivial propice aux échanges.

 

Pour vous inscrire, merci de suivre ce lien.

 

Les petits-déjeuners de l’écosystème :

Rencontrez les acteurs de l’innovation en oncologie !

Découvrez leur expertise et leur offre aux projets innovants

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
June 18, 11:44 AM
Scoop.it!

A propos de l’utilisation de la fluorescence intrinsèque de l’ADN pour la détection de son endommagement

A propos de l’utilisation de la fluorescence intrinsèque de l’ADN pour la détection de son endommagement | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

L’utilisation des sondes fluorescentes est un moyen très répandu pour détecter l’endommagement de l’ADN. Il a été également proposé d’utiliser la fluorescence intrinsèque des composés formés par photo-dimérisation des nucléobases afin d’évaluer l’efficacité de lampes spermicides. Dans une revue/perspective parue dans ACS Omega, Dimitra Markovitsi, de l’Institut de Chimie Physique - ICP (CNRS/UPSaclay, Orsay), explique que cela n’est pas aussi simple au vu des études fondamentales sur les processus photo-induits dans l’ADN.

 

Il est aujourd’hui bien établi que, en plus des photo-dimères formés dans un état électroniquement excité, le rayonnement UV absorbé par l’ADN provoque aussi sa photoïonisation avec des rendements quantiques qui varient avec la longueur d’onde d’irradiation, mais qui restent toujours supérieurs à ceux des réactions de photo-dimérisation. Parmi les nombreuses lésions finales, certaines sont bien caractérisées alors que d’autres restent inconnues, certaines sont fluorescentes alors que d’autres passent inaperçues si l’on enregistre la fluorescence ; le résultat dépend fortement aussi bien de la longueur d’onde d’irradiation que de celle de l’excitation. En revanche, l’émission de nucléobases non endommagées, qui apparaît à des longueurs plus courtes que 330 nm, mérite d’être explorée dans ce but. Malgré son faible rendement quantique, on arrive aujourd’hui à la mesurer aisément. Son intensité diminue à cause de disparition de nucléobases qui réagissent.

 

Ainsi donc la fluorescence intrinsèque de l’ADN pourrait fournir des informations précieuses, non seulement pour des dommages induits par le rayonnement UV, mais aussi par d’autres agents thérapeutiques ou sanitaires.

 

Contact : dimitra.markovitsi@universite-paris-saclay.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
June 18, 11:25 AM
Scoop.it!

Les vésicules extracellulaires : des transporteurs indispensables dans la pathogénicité de Campylobacter jejuni ?

Les vésicules extracellulaires : des transporteurs indispensables dans la pathogénicité de Campylobacter jejuni ? | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Campylobacter, une bactérie à Gram négatif microaérophile, mobile et spiralée, est la 1ère cause de gastro-entérite bactérienne d'origine alimentaire dans le monde (majoritairement C. jejuni et C. coli). Même si la majorité des infections à C. jejuni n’entrainent pas de complications, cet agent pathogène est le principal agent infectieux identifié dans le syndrome de Guillain-Barré. A l’heure actuelle, le processus infectieux de C. jejuni est encore peu connu et de récentes études pointent le rôle des vésicules extracellulaires dans ce processus pathogène.

 

Dans une revue publiée dans Microbes & Infection, des chercheurs de l’Équipe MicrobAdapt de l’Institut MICALIS (Inrae/AgroParisTech/UPSaclay, Jouy-en-Josas) reviennent sur l’importance de vésicules extracellulaires dans la pathogénicité de C. jejuni. Les études retenues par cette revue systématique révèlent que les vésicules extracellulaires sécrétées par C. jejuni renferment de nombreux facteurs de virulence impliqués dans diverses étapes du processus pathogène. En effet, des analyses protéomiques ont permis d’identifier dans le cargo des vésicules des protéases, des protéines flagellaires, des protéines de résistance aux antibiotiques (pompes à efflux), mais également les toxines Cdt responsables de la mort des cellules épithéliales intestinales (par dommages à l’ADN).

 

Ces données suggèrent que les vésicules extracellulaires jouent un rôle majeur dans l’infection à C. jejuni en permettant la sécrétion rapide, ciblée et spécifique de facteurs de virulence dans l’environnement de la cellule hôte. Les chercheurs soulignent l'importance de poursuivre les recherches dans ce domaine pour mieux comprendre les mécanismes impliqués.

 

Contact : jeanne.villemagne@gmail.com ou jasmina.vidic@inrae.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
June 18, 9:46 AM
Scoop.it!

Étude de la qualité de l’alimentation de la mère pendant la grossesse en lien avec la multimorbidité allergique et respiratoire des enfants

Étude de la qualité de l’alimentation de la mère pendant la grossesse en lien avec la multimorbidité allergique et respiratoire des enfants | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Dans une étude publiée dans Scientific Reports, des chercheurs de l’équipe d’Epidémiologie Respiratoire Intégrative du Centre de recherche en Epidémiologie et Santé des Populations – CESP (UMR-S 1018 Inserm/UVSQ/UPSaclay, Villejuif) ont étudié la qualité de l’alimentation de la mère pendant la grossesse en lien avec les maladies allergiques et respiratoires de 9679 enfants suivis jusqu’à 5,5 ans dans la cohorte de naissance Elfe.

 

Les maladies allergiques et respiratoires (asthme, eczéma, allergie alimentaire, rhinite allergique…) sont fréquentes chez les enfants, mais également concomitantes. Ces maladies ont ainsi été étudiées sous forme de profils de multimorbidité allergique et respiratoire, construits avec des approches de clustering (analyse en classes latentes) à partir des symptômes des enfants jusqu’à 5,5 ans. Cinq profils d’enfants ont été identifiés : « asymptomatiques », « sifflements précoces sans asthme », « asthme seul », « allergies sans asthme », et « multi-allergique ».

 

La qualité de l’alimentation maternelle a été évaluée à l’aide de deux scores alimentaires (un mesurant l’adhérence aux recommandations du programme national nutrition santé - PNNS, l’autre l’adéquation de l’apport en nutriments), et 11 groupes d’aliments.

 

Les analyses ont montré que la qualité de l’alimentation de la mère pendant la grossesse était peu associée aux profils de multimorbidité allergique et respiratoire des enfants. Une consommation de légumineuses d’au moins 2 fois par mois pendant la grossesse était associée à un moindre risque de sifflements précoces sans asthme, et une consommation modérée de poisson (2 fois par semaine) à un moindre risque d’allergies sans asthme chez les enfants.

 

Contact : rosalie.delvert@inserm.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
June 18, 8:52 AM
Scoop.it!

Sopa : un pipeline général d’analyse de données de "spatial-omics"

Sopa : un pipeline général d’analyse de données de "spatial-omics" | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Dans une étude publiée dans Nature Communications, les chercheurs du laboratoire Mathématiques et Informatique pour la Complexité et les Systèmes - MICS (CentraleSupélec/UPSaclay, Gif-sur-Yvette) ont développé un outil d’analyse pour les données de spatial-omics. Ce type de donnée consiste à mesurer l’expression d’ARN ou de protéines des cellules d’une tumeur ainsi que leur localisation dans la tumeur. Ceci permet d’étudier la structure, l’évolution, et l’organisation d’une tumeur, permettant ainsi de mieux comprendre certains mécanismes biologiques complexes. Les données de spatial-omics sont donc novatrices et extrêmement prometteuses, mais leur complexité impose l’utilisation de nouveau outils sophistiqués.

 

C’est en ce sens que l’outil développé au sein du laboratoire MICS, Sopa, a été développé. Afin de faciliter l’accès à ces données au plus grand nombre, Sopa est conçu pour être compatible avec toutes les machines de spatial-omics basées sur des images, alors que la plupart des outils étaient auparavant limités à une ou plusieurs machines. En outre, Sopa utilise très peu de mémoire vive, ce qui est crucial pour l’analyse de données pouvant atteindre 1 To par patient. Pour maximiser son impact, l’outil offre également une visualisation interactive des données et une intégration avec d’autres outils de la communauté. Cela facilite l’accès aux données et leur utilisation par un large public.

 

Contact : quentin.blampey@centralesupelec.fr ou paul-henry.cournede@centralesupelec.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
June 12, 11:21 AM
Scoop.it!

Le phage satellite Phanie pirate la queue d’un myovirus pour produire des chimères capables d’infecter la bactérie Acinetobacter baumannii

Le phage satellite Phanie pirate la queue d’un myovirus pour produire des chimères capables d’infecter la bactérie Acinetobacter baumannii | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Dans une étude parue dans Journal of Virology, des chercheurs de l’I2BC (équipes RNA Sequence, Structure and Function  et  Bacteriophages of Gram-Positive Bacteria, CNRS/CEA/UPSaclay, Gif-sur-Yvette) ont décrit un nouveau système de phage satellite/helper pour la bactérie Acinetobacter baumannii. Les observations montrent que la capside du phage défectif s’associe à la queue du phage helper pour former des virions capables d’éjecter leur génome dans la bactérie hôte. Cette interaction entre deux phages virulents génétiquement très éloignés est surprenante.

 

Les deux phages ont été co-isolés à partir d’un échantillon d’eau usée. Les travaux montrent que le plus grand, Aci01-1, avec un génome de 101kb, est autonome alors que le plus petit Phanie, avec un génome de 12kb, nécessite la présence de Aci01-1 pour être infectieux. Lors d’une co-infection, trois particules virales différentes sont observées par microscopie électronique: des podovirus formés d’une petite capside icosaédrique et d’une courte queue (ST) et des myovirus avec une queue rétractile identique possédant soit une large capside (LH) soit une petite capside (SH). La queue contractile est terminée par une longue fibre (Figure A).

 

Une analyse détaillée du protéome du phage Phanie, utilisant la spectrométrie de masse et les modèles de structure prédits par AlphaFold, ont permis de proposer un schéma d’organisation de la particule virale (Figure B). Phanie est génétiquement proche du podovirus phi29 mais plusieurs gènes nécessaires au pouvoir infectieux semblent être absents dans Phanie.

 

Contact : christine.pourcel@i2bc.paris-saclay.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
June 14, 12:17 PM
Scoop.it!

L'insertion d'un transposon Harbinger dans un gène de signalisation de l'éthylène conduit à l'émergence de nouvelles formes sexuelles chez les cucurbitacées

L'insertion d'un transposon Harbinger dans un gène de signalisation de l'éthylène conduit à l'émergence de nouvelles formes sexuelles chez les cucurbitacées | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Dans une étude récente publiée dans la revue Nature Communications, une équipe de scientifiques du groupe FLOCAD de l’Institut des Sciences des Plantes Paris-Saclay - IPS2 (CNRS/INRAE/UEVE/UParis/UPSaclay, Gif-sur-Yvette) a exploré comment de nouveaux types sexuels émergent chez les plantes. En utilisant le melon comme plante modèle, ils ont identifié un mutant spontané présentant une transition sexuelle de l'andromonoecie (fleurs mâles et hermaphrodites) à l'androécie (fleurs mâles uniquement). Ils ont découvert que la mutation causale était un transposon de type Harbinger altérant l'expression du gène Ethylene Insensitive 2 (CmEIN2).

 

L'analyse génétique et transcriptomique a révélé que CmEIN2 joue un double rôle dans la détermination du sexe et le développement des fruits. Au cours des stades précoces du développement floral, EIN2 contrôle l'expression du gène inhibiteur du carpelle, CmWIP1. Ensuite, EIN2 est recruté pour médier l'inhibition des étamines. Après la phase de détermination du sexe, EIN2 favorise le développement allongé des fruits.

 

Une analyse à l'échelle du génome a montré que la mobilisation du transposon causal est déclenchée par le stress thermique et qu'il s'intègre préférentiellement dans la chromatine active, en particulier dans les régions promotrices des gènes. La caractérisation d'une collection de ressources génétiques a par la suite montré que le transposon causal est plus actif chez les melons sauvages.

 

Cette étude met en évidence l'association entre la dynamique de la chromatine et les aspects temporels des insertions d'éléments génétiques mobiles, fournissant ainsi des informations précieuses sur l'adaptation des plantes et l'évolution du génome des plantes cultivées.

 

Contact : abdelhafid.bendahmane@inrae.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
June 14, 12:37 PM
Scoop.it!

Pourquoi l’horaire d’administration des inhibiteurs de point de contrôle est-il crucial ?

Pourquoi l’horaire d’administration des inhibiteurs de point de contrôle est-il crucial ? | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Les rythmes circadiens sont des oscillations biologiques endogènes d'une durée d'environ 24 h, qui caractérisent la plupart des paramètres physiologiques de la cellule à l’organisme entier. Chez les mammifères, les rythmes circadiens régulent sur 24 heures l’alternance veille-sommeil, l'appétit, les performances musculaires et cognitives, la température corporelle, les sécrétions hormonales, ainsi que le métabolisme, la prolifération et la mort cellulaire. Les rythmes circadiens modifient aussi le trafic et la plupart des fonctions des cellules immunitaires dans les modèles expérimentaux et chez l’Homme, conduisant au concept de système immunitaire circadien. Ces rythmes dépendent de caractéristiques endogènes dont la génomique est maintenant décrite, mais ils restent influencés par les synchroniseurs externes tels que l'alternance régulière de la lumière et de l'obscurité, de l'activité physique et du repos, ainsi que par les interactions socioprofessionnelles et familiales et les habitudes alimentaires.

 

Dans une revue publiée dans British Journal of Cancer, les chercheurs de l’UPR Chronothérapie, Cancers, et Transplantation (Faculté de Médecine UPSaclay, Villejuif) synthétisent les données disponibles sur l’importance des rythmes circadiens en cancérologie, notamment celles relatives à la chronobiologie des cancers et de ses implications pour les traitements cytotoxiques mais surtout  immuno-pharmacologiques. Sont d’abord rapportés les résultats des 18 études cliniques publiées, qui montrent un doublement de la survie globale et de la survie sans progression après administration d’inhibiteurs de points de contrôle anti PD-1 ou anti-PD-L1 prédominante le matin ou en début d’après-midi en comparaison de la soirée, chez plus de 3 000 patients atteints de différents types tumoraux. Sont ensuite présentées et argumentées les hypothèses mécanistiques concernant la chrono-pharmacocinétique, mais surtout l’impact de la chronomodulation thérapeutique sur le microenvironnement dans des modèles expérimentaux.

 

Les résultats permettent de relier le type d’infiltration immunitaire par des cellules effectrices ou immunosuppressives avec les horaires d’injection, et démontrent le rôle de l’horloge moléculaire dans la réponse circadienne aux anti-PD1. Cette revue exhaustive ouvre aussi vers les perspectives d’explorations de recherche clinique et translationnelle ainsi que de monitoring des biomarqueurs circadiens des patients, afin d’intégrer la dimension circadienne dans l’immunothérapie personnalisée des cancers.

 

Légende Figure : Interactions entre le système circadien et le système immunitaire.

 

Contact : boris.duchemann@aphp.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
June 14, 5:36 PM
Scoop.it!

La protéine IpaA de Shigella révèle différents modes d'activation de la vinculine durant l'adhérence cellulaire et l'invasion bactérienne

La protéine IpaA de Shigella révèle différents modes d'activation de la vinculine durant l'adhérence cellulaire et l'invasion bactérienne | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

La vinculine est une protéine renforçant l’adhérence des cellules à la matrice extracellulaire ainsi que les jonctions intercellulaires. Shigella, l’agent de la dysenterie bacillaire, injecte des effecteurs bactériens dans cellules épithéliales, dont la protéine IpaA requise pour l’invasion bactérienne. IpaA induit l’activation « canonique » de la vinculine conduisant à son ancrage au cytosquelette d’actine. IpaA induit également un mode d’activation de la vinculine récemment décrit, appelé supra-activation, associé à la trimérisation de la vinculine par ses sous-domaines de tête D1D2 et la formation de faisceaux de filaments d’actine.

 

Dans un article publié dans Life Science Alliance, l’équipe CaSMI de l’I2BC (CNRS/CEA/UPSaclay, Gif-sur-Yvette) a étudié les effets de mutations des résidus des sous-domaines D1D2 basées sur la modélisation structurelle de complexes IpaA:vinculine. Ces études montrent des effets distincts sur la dynamique de formation d’oligomères de vinculine en adéquation avec la modélisation, prédisant différents conformères de D1D2 induits par IpaA, dont un conformère « ouvert » requis pour l’oligomerisation de la vinculine. Les mutations ciblant le conformère D1D2 fermé réduisent l'invasion des cellules hôtes par Shigella contrairement aux mutations ciblant le conformère D1D2 ouvert.

 

Ces résultats suggèrent que la supra-activation de la vinculine induite par IpaA renforce l'adhérence des cellules infectées à la matrice extracellulaire, mais n’est pas requise pour l'invasion bactérienne. En revanche, ces mutations affectent la formation des adhérences focales suggérant l’importance de la supra-activation de la vinculine dans le renforcement de l'adhésion cellule-matrice, une hypothèse également soutenue par des études d’adhérence des cellules sous contraintes de cisaillement.

 

Contact : guy.tranvannhieu@i2bc.paris-saclay.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
June 15, 5:25 PM
Scoop.it!

Une molécule de type « pseudo-prion » protège le cerveau de la maladie d’Alzheimer chez la souris

Une molécule de type « pseudo-prion » protège le cerveau de la maladie d’Alzheimer chez la souris | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Une équipe de scientifiques du Laboratoire des Maladies Neurodégénératives (CNRS/CEA/UPSaclay, Fontenay-aux-Roses) et du Grenoble institut neurosciences (Université Grenoble Alpes/INSERM/CEA/CNRS) pilotée par Marc Dhenain a découvert que l’injection d’une protéine modifiée de type « pseudo-prion » dans le cerveau d’une souris a pour effet de protéger l’animal contre la maladie d’Alzheimer, une pathologie qui touche près d’un million de personnes en France.

 

Cette maladie neurodégénérative trouve son origine dans des lésions causées par l’accumulation anormale de deux protéines, amyloïde-β et Tau, dans le cerveau. Ces lésions altèrent les neurones et leurs synapses, entraînant à terme l’incapacité de créer de nouveaux souvenirs.

 

Pour tenter d’enrayer ces processus, les scientifiques ont injecté pour la première fois dans le cerveau de souris modèle de la maladie une protéine amyloïde-β mutée (mutation islandaise). Cette protéine appelée amyloïde-βice, très rare, a été découverte chez certaines personnes originaires d’Islande qui présentent un vieillissement cognitif amélioré et ne développent jamais de maladie d'Alzheimer.

 

Les résultats sont surprenants : retour des synapses à leur état normal et absence des pertes de mémoire caractéristiques de la maladie. L’administration de cette protéine modifiée2  protège ainsi le cerveau des souris étudiées de l’ensemble des dysfonctionnements liés à la maladie. Plus encore, les scientifiques ont montré qu’une seule administration est nécessaire pour enclencher cette protection qui agit pendant plusieurs mois.

 

Auparavant, la communauté scientifique s’accordait sur l’hypothèse que l'administration de protéines amyloïde-β ne pouvaient qu’amplifier la pathologie, car elles se comportent comme des protéines « pseudo-prion ». Cette étude, publiée dans Molecular Psychiatry, montre pour la première fois, chez la souris, que des protéines amyloïde-β « pseudo-prion » peuvent protéger le cerveau des atteintes caractéristiques de la maladie d'Alzheimer. Ce résultat pourrait ainsi être le point de départ d’une nouvelle catégorie de thérapies préventives pour traiter les personnes atteintes de maladies neurodégénératives à des stades précoces et bloquer l’évolution de la pathologie, grâce à l’injection de prions protecteurs.

 

Voir l'info CNRS et l'article dans La Recherche

 

Contact : marc.dhenain@cnrs.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
June 12, 11:14 AM
Scoop.it!

Portrait Jeune Chercheur - Xavier Renaudin, chercheur en biologie moléculaire

Portrait Jeune Chercheur - Xavier Renaudin, chercheur en biologie moléculaire | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Xavier Renaudin occupe le poste de chercheur au CEA depuis décembre 2023, travaillant à l'Institut de Biologie François Jacob au sein de l’UMR Stabilité Génétique, Cellules souches et Radiations - SGCSR/iRCM (UMR 1274 UParis/UPSaclay/INSERM/CEA-Jacob, Fontenay-aux-Roses) dans l’équipe du Dr Anna Campalans. Ses travaux de recherche se concentrent sur les mécanismes de réponse aux dommages à l'ADN, en mettant particulièrement l'accent sur la voie de réparation de l'ADN FANC/BRCA. Cette voie est essentielle pour la stabilité des fourches de réplication et la réparation des lésions pontantes. L’inactivation de cette voie conduit au développement de l'anémie de Fanconi et prédispose au cancer.

 

Xavier a réalisé sa thèse de doctorat en sciences du vivant à l'Institut Gustave Roussy, au sein de l'unité CNRS "Stabilité génétique et cancers", sous la direction du Dr Filippo Rosselli. Pendant cette période (2010-2014), il s'est intéressé aux modifications post-traductionnelles de la famille ubiquitine dans des cellules de patients atteints par l'anémie de Fanconi, mettant en évidence une dérégulation de la neddylation de certaines protéines membranaires impactant leurs adressages à la membrane.

 

Par la suite, entre 2015 et 2020, il a effectué un premier stage postdoctoral au Royaume-Uni à l'université de Cambridge (MRC Cancer Unit), dans le laboratoire du Professeur Ashok Venkitaraman. Ses recherches visaient alors à comprendre l'origine de l'instabilité génétique dans les cancers portant une mutation sur le gène BRCA2. Il a ainsi démontré que l’inactivation de BRCA2 entraînait une accumulation de structures hybrides ARN/ADN au niveau des promoteurs des gènes hautement transcrits, provoquant ainsi une diminution de la transcription et éventuellement des cassures double-brins de l'ADN. De plus, il a mis en évidence la présence de ces structures non seulement dans le génome nucléaire, mais également dans celui de la mitochondrie. Il a aussi montré que ces structures ARN/ADN étaient une réponse au stress oxydatif, pouvant conduire à une instabilité du génome mitochondrial.

 

De retour en France en 2020, Xavier a rejoint son laboratoire de thèse pour poursuivre ses recherches sur les liens entre le stress oxydatif et le développement de l'anémie de Fanconi. Il a mis en évidence le rôle du stress nucléolaire et des espèces réactives de l'oxygène dans la surexpression et le recrutement à la chromatine de la protéine p21, perturbant ainsi la réplication de l'ADN.

 

Dans le cadre de son nouveau poste, il aspire à approfondir ses recherches sur les relations entre le stress oxydatif et les dommages à l'ADN, en se concentrant notamment sur l'impact des anomalies du métabolisme mitochondrial sur les voies de réparation de l'ADN.

 

« Le doute n'est pas au-dessous du savoir, mais au-dessus » - Émile-Auguste Chartier, dit Alain

 

Contact : xavier.renaudin@cea.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Today, 4:52 AM
Scoop.it!

Un pas de plus pour une chimie plus durable : des méthodes bioinformatiques innovantes pour la recherche de biocatalyseurs au sein de la biodiversité

Un pas de plus pour une chimie plus durable : des méthodes bioinformatiques innovantes pour la recherche de biocatalyseurs au sein de la biodiversité | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Dans une étude publiée dans Nature Communications, des scientifiques du laboratoire UMR 8030 Génomique Métabolique (Genoscope, CEA/CNRS/UEVE/UPSaclay, Évry) présentent leurs résultats qui s’inscrivent dans la thématique de la chimie durable. En effet, pour participer à la mutation de notre industrie vers une chimie plus respectueuse de l’environnement, une grande diversité d'enzymes est nécessaire pour déployer la biocatalyse (= chimie catalysée par des enzymes) à un grand nombre de transformations chimiques.

 

Les auteurs décrivent ici une démarche intégrée, combinant des expertises en bioinformatique, chemoinformatique et chimie biocatalysée, qui a permis d'obtenir, au sein de la biodiversité, une vue d'ensemble d'une famille d'enzymes appelées amines déshydrogénases (AmDHs). Ces enzymes catalysent l'amination réductrice de cétones pour former des amines (optiquement pures si chirales), une fonction clé retrouvée dans un grand nombre de composés, dont des actifs pharmaceutiques. Pour ce faire, des milliards de séquences protéiques, rapatriées de banques de données issues de grandes campagnes de génomique environnementale, ont été criblées afin d'identifier un large panel de séquences codant des enzymes AmDHs. Après une classification basée sur des analyses structurales et phylogénétiques, des enzymes d’intérêts ont ensuite été sélectionnées et testées en laboratoire pour connaitre leurs activités et leur potentiel d’applications en chimie.

 

Ce travail a été financé par l’ANR au sein des projets MODAMDH (ANR-19-CE07-0007) et ALADIN (ANR-21-ESRE-0021).

 

Voir aussi la vidéo réalisée par le CEA

 

Contact : carine.vergne@genoscope.cns.fr ou vallenet@genoscope.cns.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
June 18, 12:15 PM
Scoop.it!

Programme Inria Quadrant (PIQ)

PIQ, pour Programme Inria Quadrant, est un programme de soutien à la prise de risque scientifique opéré par l’agence de programmes Numérique - Algorithmes, Logiciels et Usages – portée par Inria. Le programme accompagne et finance des scientifiques désireux d’engager des projets de recherche à risque et à impact dans le domaine des sciences et technologies du numérique, de ses fondements à ses usages.

 

PIQ s’adresse à tous et toutes les scientifiques au sens large, chercheurs et chercheuses, enseignantes-chercheuses et enseignants-chercheurs, et ingénieurs et ingénieures de recherche, de l’ensemble des établissements d’enseignement supérieur et ou de recherche.

 

Derrière la notion de risque, nous identifions des projets pouvant intégrer une forte incertitude, des projets très amont ou exploratoires, des projets nécessitant d’importants développements expérimentaux ou logiciels, des projets à cheval entre plusieurs disciplines, des projets sans communauté scientifique identifiée, des projets en rupture, en dissidence vis-à-vis de l’état de l’art ou des projets se proposant de redéfinir les bases théoriques d’un sujet. Cette liste n’est pas exhaustive.

 

La nature de l’impact des projets soutenus n’est pas contrainte et peut relever de l’ordre du sociétal, scientifique, technologique, économique, d’une avancée sur le front de la connaissance ou relever de la structuration d’une dynamique scientifique, répondre à des enjeux d’objectifs nationaux ou bien encore déboucher sur le développement de logiciels ou outils technologiques de référence. À nouveau, cette liste n’est pas exhaustive.

 

Le nom du programme est inspiré du quadrant de Pasteur, une classification des projets de recherche qui visent une compréhension fondamentale des problèmes scientifiques tout en portant un intérêt immédiat pour la société. Le terme a été introduit par Donald E. Stokes dans son ouvrage Pasteur’s Quadrant.

 

Je candidate

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
June 18, 11:56 AM
Scoop.it!

Régulation de gènes soumis à l’empreinte : Importance d’un long ARN non-codant et des niveaux de méthylation de l’ADN sur un site de fixation de CTCF

Régulation de gènes soumis à l’empreinte : Importance d’un long ARN non-codant et des niveaux de méthylation de l’ADN sur un site de fixation de CTCF | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Le domaine soumis à l’empreinte Dlk1-Dio3 comprend les gènes Dlk1 et Rtl1 qui sont exclusivement exprimés depuis le chromosome paternel, ainsi qu’un polycistron exprimé depuis l’allèle maternel qui est ensuite maturé en le long ARN non-codant Meg3 et de nombres petits ARN non-codants. Dans le cadre d’un travail collaboratif entre l'IGMM (groupe de R. Feil ; Montpellier) et l’équipe Dynamique de la Chromatine de Daan Noordermeer à l’I2BC (CNRS/CEA/UPSaclay, Gif-sur-Yvette), les chercheurs ont étudié le rôle précis de l’ARN Meg3 et de son promoteur dans le contrôle de l'expression de Dlk1 et Rtl1.

 

En utilisant des cellules mutantes présentant une terminaison prématurée de la transcription ou une délétion partielle du polycistron, ils ont montré que le long ARN non-codant Meg3, mais pas les autres ARN non-codants produits par le polycistron, contrôle l’expression de Dlk1 en cis. L'expression de ce polycistron, depuis l’allèle maternel, est contrôlée par la région différentiellement méthylée de Meg3 (Meg3-DMR) qui est non méthylée sur l'allèle maternel et y agit comme promoteur actif. En outre, la Meg3-DMR comprend un site de liaison connu pour la protéine architecturale CTCF, qui se lie uniquement à l'allèle maternel non méthylé.

 

Les chercheurs de cette étude ont montré que l’allèle maternel Dlk1-Dio3 est organisé en sous-domaines d'association topologique (sub-TADs) qui sont articulés par la liaison allélique de CTCF à la Meg3-DMR maternelle. Ils ont également découvert que les niveaux de méthylation de la Meg3-DMR sont instructifs pour la liaison de CTCF et dictent une organisation en sous-TAD différente sur les deux allèles parentaux, ce qui facilite en retour la répression de Dlk1 sur l'allèle maternel.

 

Dans l'ensemble, ce travail publié dans Nucleic Acids Research, a révélé que le long ARN non codant Meg3, exprimé depuis l’allèle maternel, réprime Dlk1 en cis, et que les faibles niveaux de méthylation de la Meg3-DMR maternelle permettent une structuration spécifique en sous-TADs qui contribue aussi à réprimer Dlk1."

 

Légende Figure : Le long ARN non-codant Meg3, mais pas les autres ARN non-codants produits par le polycistron, contrôle la répression du gène Dlk1 sur l'allèle maternel. L'hypométhylation de la Meg3-DMR permet la fixation de CTCF à cette DMR, induisant ainsi un sous-TAD qui contribue également à la répression de Dlk1 en cis.

 

Contact : benoit.moindrot@i2bc.paris-saclay.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
June 18, 11:36 AM
Scoop.it!

Mapping global critical soil moisture threshold of plant water stress

Mapping global critical soil moisture threshold of plant water stress | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Using systematic satellite observations of land surface temperature and SM during soil dry-downs, a new study published in Nature Communications by the Laboratoire des sciences du climat et de l'environnement - LSCE (CEA/CNRS/UVSQ/UPSaclay) and IGSNRR uncovered the spatially-explicit global distribution of the critical SM threshold of plant water stress and its drivers.

 

The critical soil moisture threshold (θcrit) of plant water stress is defined as the soil moisture (SM) level at which evapotranspiration becomes SM limited in that environment. Lab and field experiments have found diverse values for θcrit, but the global distribution of θcrit is not known, due to a lack of global observations. Even less is known about the mechanisms that control the variation of θcrit between regions. Earth system models have adopted parametric representations of soil moisture–evaporation relationships to describe the linkage between the water and energy cycles and predict future climate. However, due to difficulties in observing evapotranspiration globally, these relationships assume different functional forms across models which contribute to divergences and uncertainty in climate, drought and carbon sink projections. Dr. Zheng Fu, Dr. Philippe Ciais at LSCE, and other colleagues tackles this issue in their new paper in Nature Communications.

 

Using systematic satellite observations of land surface temperature and SM during soil dry-downs, they find that the global average θcrit is 0.19 m3/m3, with a large gradient ranging from 0.12 m3/m3 in arid ecosystems to 0.26 m3/m3 in humid ecosystems. Compared to our observation-based map, θcrit simulated by Earth System Models is underestimated in wet areas and overestimated in dry areas, and models show an erroneous spatially uniform pattern. The global observed pattern of θcrit reflects plant adaptation to soil available water and atmospheric demand. Using explainable machine learning, we show that aridity index, leaf area and soil texture are the most influential drivers. Moreover, we show that the annual fraction of days with water stress, when SM stays below θcrit, has increased in the past four decades. These results have important implications for understanding the inception of water stress in models and identifying SM tipping points.

 

Figure Legend: Global distribution of critical soil moisture threshold.

 

Contact : fuzheng@igsnrr.ac.cn

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
June 18, 10:00 AM
Scoop.it!

Les variations temporelles de la communauté virale de la surface du fromage décryptée grâce à l’étude des métaviromes

Les variations temporelles de la communauté virale de la surface du fromage décryptée grâce à l’étude des métaviromes | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Le fromage est un écosystème microbien dynamique qui se construit par le développement successif de bactéries lactiques, de levures, de champignons filamenteux et de bactéries d’affinage. De récentes études ont également révélé qu’une communauté virale représente une part non négligeable du microbiome du fromage. Celle-ci est essentiellement composée de bactériophages, aussi appelés phages, qui sont des virus bactériens. Cependant, sa composition, ses variations temporelles ainsi que les associations phages-bactéries dans cet écosystème restent encore largement méconnues.

 

Grâce à l’utilisation combinée d’approches de métagénomique virale et de métagénétique, des scientifiques des unités de l’UMR SayFood (Paris-Saclay Food and Bioproduct Engineering, INRAE/AgroParisTech/UPSaclay, Palaiseau) et de l’Institut MICALIS (INRAE/AgroParisTech/UPSaclay, Jouy-en-Josas) ont choisi d’étudier les variations temporelles des communautés virales et bactériennes d’un fromage français. Deux échelles de temps ont été abordées grâce à des prélèvements réalisés au cours d’un cycle d’affinage à différentes étapes de maturation, et de fromages prêts à consommer couvrant plusieurs années de production.

 

Les résultats, publiés dans mSystems, indiquent l’existence d’une transition dans la structure de la communauté virale durant l’affinage, avec une succession des phages de Lactococcus largement dominants en début d’affinage, et des phages de bactéries d’affinage telles que Brevibacterium, Glutamicibacter, Pseudoalteromonas, et Vibrio qui les remplacent progressivement. Bien que des variations aient également été observées dans les viromes de fromages provenant de différentes années de production, l’immense majorité des phages dominants semble persister à long terme dans l’environnement de production.

 

Une meilleure connaissance de l’écologie microbienne du fromage, notamment par la prise en compte de la dynamique des populations virales, permettra une meilleure maîtrise de leur production.

 

Contact : eric.dugat-bony@inrae.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
June 18, 9:36 AM
Scoop.it!

Des peptides antimicrobiens façonnent la biogéographie du microbiote intestinal chez les insectes

Des peptides antimicrobiens façonnent la biogéographie du microbiote intestinal chez les insectes | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Le microbiote n'est généralement pas dispersé de manière homogène dans l'intestin de l'animal, mais structuré spatialement dans des micro-environnements. Le microbiote de l'intestin de la punaise des haricots Riptortus pedestris présente une séparation nette entre l'intestin moyen antérieur et postérieur, avec une communauté bactérienne multi-espèces dans la région antérieure et une population spécifique et mono-espèce de symbiotes du genre bactérien Caballeronia dans la région postérieure. Ce microbiote est bénéfique et stimule le développement, la reproduction et l'immunité de l'insecte.

 

Dans un travail collaboratif publié dans PNAS, des chercheurs de deux équipes de l'I2BC (CNRS/CEA/UPSaclay, Gif-sur-Yvette), de la plateforme de séquençage à haut débit de l’I2BC, de la plateforme de microscopie électronique à balayage de MICALIS et d'une équipe de l'AIST (Sapporo, Japon), ont découvert que cet insecte déploie dans l'intestin moyen un arsenal de plusieurs centaines de peptides antimicrobiens. Ces peptides ont une activité antimicrobienne contre diverses bactéries, mais les symbiotes de l'intestin moyen postérieur ont une résistance élevée, tandis que des mutants de ces symbiotes dans des gènes de résistance à ces peptides ont une capacité réduite à coloniser l'intestin moyen postérieur. Les peptides créent donc un environnement sélectif limitant le type de bactéries du microbiote de l'intestin moyen antérieur qui ont une chance de s'établir dans l'intestin moyen postérieur.

 

Cette découverte met en évidence un mécanisme qui contribue à la construction d'une niche exclusive pour les symbiotes intestinaux bénéfiques.

 

Contact : peter.mergaert@i2bc.paris-saclay.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
June 18, 5:27 AM
Scoop.it!

Portrait Jeune Chercheur - Adrien Izzet, physicien de la matière molle

Portrait Jeune Chercheur - Adrien Izzet, physicien de la matière molle | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Adrien Izzet est physicien de la matière molle, en particulier des milieux divisés. Depuis septembre 2023, il est chargé de recherche INRAE au sein de l’UMR SayFood (Paris-Saclay Food and Bioproduct Engineering, INRAE/AgroParisTech/UPSaclay, Palaiseau), sur le campus de l’Université Paris Saclay.

 

Dans ses recherches, Adrien adopte une approche multi-échelles sur des systèmes expérimentaux modèles pour étudier les mécanismes physico-chimiques qui relient les interactions inter-particules au comportement macroscopique de ces systèmes que sont la matière en grains, les émulsions, et les suspensions denses. Quel phénomène provoque le déclenchement d’une avalanche de sable, ou à l’inverse, l’arrêt de l’écoulement ? Quelles sont les énergies d’adhésion induites par les protéines responsables de la cohésion des tissus épithéliaux ? Comment un gradient de potentiel chimique peut-il induire le mouvement d’une micro-gouttelette ? Quel est le rôle du solvent dans la rhéologie des suspensions denses ? Comment évoluent les contacts, et quel est l’effet de la nature des interactions microscopiques entre les particules, sur le comportement macroscopique du système ? Quels sont les liens entre formulation du bol alimentaire, comportement rhéologique et texture lors du processus oral ?

 

Adrien est ancien élève de l’ENS Paris-Saclay (anciennement ENS Cachan). Il a suivi le double cursus “Mécatronique” (sciences de l’ingénieur et physique appliquée-EEA), ce qui lui donne un profil orienté vers l’instrumentation et la conception de systèmes expérimentaux complexes et innovants. Durant sa scolarité à l’ENS, il est reçu à l’agrégation puis fait son master à l’École Polytechnique en mécanique des fluides. L’interdisciplinarité de son cursus, entre physique et ingénierie, entre mécanique du solide et mécanique des fluides, le conduit à faire sa thèse sur la dualité du comportement de milieux granulaires, entre fluides et solides. Ce travail de doctorat s’effectue à l’Université Pierre-et-Marie-Curie (PSL, Paris Sciences et Lettres), au laboratoire de Physique et Mécanique des Milieux Hétérogènes de l’ESPCI (École Supérieure de Physique et Chimie Industrielles de la Ville de Paris).

 

Après sa thèse, il s’est aussi intéressé à une autre catégorie de grains, mous cette fois : des gouttes, immergées dans un fluide portant. C’est durant cette expérience de 4 ans au Center for Soft Matter Research de la New York University qu’il aborde pour la première fois des problématiques de physico-chimie des colloïdes et de biophysique. Il intègre par la suite le Centre de Chimie Biologie Innovation de l’ESPCI, au sein de l’équipe Matériaux Innovants pour l’Énergie pour se concentrer sur la rhéologie des suspensions denses (grains solides immergés dans un fluide) et l’effet des ultrasons sur de tels systèmes en écoulement, par rhéologie et microscopique à force atomique à diapason. Dans le même temps, il collabore avec l’équipe de rhéophysique du laboratoire Navier (Université Gustave Eiffel), pour étudier le vieillissement des contacts dans des ciments modèles à l’aide de pinces optiques.

 

Au sein de l’équipe IHAC de SayFood, Adrien continue ses recherches sur les milieux divisés en démarrant une activité centrée autour de la science des aliments et notamment sur le processus oral afin de comprendre les mécanismes microscopiques à l’œuvre dans la perception de la texture en bouche.

 

« Le vrai point d'honneur n'est pas d'être toujours dans le vrai. Il est d'oser, de proposer des idées neuves, et ensuite de les vérifier. » - Pierre-Gilles de Gennes

 

Contact : adrien.izzet@inrae.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
June 14, 12:10 PM
Scoop.it!

Gestion des réactions et événements indésirables induits par les immunothérapies anticancéreuses T-cell engagers

Gestion des réactions et événements indésirables induits par les immunothérapies anticancéreuses T-cell engagers | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Dans leurs missions de développement et amélioration continue de la tolérance des nouveaux traitements anticancéreux, les médecins du Département d’Innovation Thérapeutique et d’Essais Précoces - DITEP de Gustave Roussy (Villejuif) font le point dans European Journal of Cancer sur la gestion en pratique clinique des immunothérapies anti-cancéreuses engageant les lymphocytes T « T-cell engagers » (TCE). L'utilisation généralisée prévue des TCE pose des défis de mise en œuvre et souligne la nécessité pour anticiper, atténuer et gérer les événements indésirables.

 

En mobilisant les lymphocytes T directement au contact des cellules tumorales, le TCE déclenche une réponse immunitaire anti-tumorale obligatoire et immédiate génératrice de diverses réactions et événements indésirables. Le syndrome de libération des cytokines (SRC) est la réaction la plus courante et se limite en grande partie aux premières administrations de médicaments lors du dosage progressif. Le syndrome de libération des cytokines doit être distingué de la réaction liée à la perfusion par les symptômes cliniques, le moment de son apparition, les aspects physiopathologiques et la prise en charge clinique. Les autres réactions et événements indésirables courants liés au TCE sont le syndrome de neurotoxicité associée aux cellules effectrices immunitaires, les infections, la réaction de poussée tumorale et les cytopénies. Les profils de toxicité des cellules TCE et CAR-T présentent des points communs et des distinctions que les auteurs résument dans cette revue. Par rapport aux cellules CAR-T, les TCE sont responsables de CRS ou ICANS moins fréquemment sévères (Figure).

 

Cette revue récapitule la terminologie, la physiopathologie, le système de classification de la gravité et la gestion en pratique clinique des réactions et des événements indésirables liés au TCE.

 

Contact : jean-marie.michot@gustaveroussy.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
June 14, 12:27 PM
Scoop.it!

Le ciblage de la voie « TNF/IAP » renforce les propriétés immuno-thérapeutiques des anticorps anti-CD3 dans la leucémie aiguë lymphoblastique T

Le ciblage de la voie « TNF/IAP » renforce les propriétés immuno-thérapeutiques des anticorps anti-CD3 dans la leucémie aiguë lymphoblastique T | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

La leucémie aiguë lymphoblastique à cellules T (LAL-T) est une pathologie maligne qui malgré les progrès de la chimiothérapie, a un pronostic sombre en cas de résistance aux traitements ou en cas de rechute. Dans une étude publiée dans Blood, des chercheur-es de l’UMR 3348/INSERM U1278 (CNRS/INSERM/UPSaclay/Institut Curie, Orsay) ont démontré que les cellules de LAL-T résistent à la thérapie reposant sur l’utilisation d’un anticorps anti-CD3, en induisant la voie de signalisation du récepteur au TNF-α (Tumor Necrosis Factor Receptor) et l'activation de la voie NF-κB. L’importance de cette voie de signalisation « pro-survie » a en effet été démontrée par l’utilisation d'Etanercept, un récepteur leurre du TNF-α, qui renforce les propriétés thérapeutiques des anticorps anti-CD3. De manière encore plus remarquable, la co-administration de Birinapant -un inhibiteur des protéines IAP1/2- en redirigeant la signalisation TNFR « pro-survie » vers un programme de mort par apoptose, conduit à une suppression de l’expansion des cellules leucémiques et résulte même en une guérison complète de certaines des souris leucémiques greffées avec des cellules leucémiques humaines.

 

Cette combinatoire thérapeutique démontre comment un résultat indésirable tel que l’activation de de la voie TNF/NFκB induite par l’agent immunothérapeutique lui-même (anti-CD3) peut être canalisé/redirigé pour améliorer l'efficacité du traitement. Cette thérapie combinée anti-CD3/Birinapant peut donc représenter un nouveau pont vers la transplantation de cellules souches allogéniques, seul traitement efficace pour les patients atteints de LAL-T réfractaires à la chimiothérapie ou atteints de rechutes.

 

Contact mail : jacques.ghysdael@curie.fr ou christine.tran-quang@curie.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
June 14, 12:45 PM
Scoop.it!

Le rôle du microbiote intestinal dans les fonctions cognitives des individus atteints de troubles mentaux sévères et persistants

Le rôle du microbiote intestinal dans les fonctions cognitives des individus atteints de troubles mentaux sévères et persistants | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Dans une revue systématique publiée dans Neuroscience and Biobehavioral Reviews, les chercheurs de l’équipe « Psychiatrie du développement et trajectoires – PsyDev » du CESP (UMR-S 1018 INSERM/UVSQ/UPSaclay, Villejuif) explorent le rôle du microbiote intestinal dans les fonctions cognitives des individus atteints de troubles psychiatriques sévères et persistants, spécifiquement la schizophrénie, la dépression et le trouble bipolaire.

 

Les études retenues par cette revue systématique révèlent que la composition du microbiote est parfois associée à des performances cognitives bien spécifiques dans ces troubles. 

 

Ainsi, certaines espèces bactériennes sont corrélées à des déficits cognitifs tandis que d'autres semblent associées à de meilleures performances neuropsychologiques. En particulier, les bactéries des genres Streptococcus et Veillonella sont souvent liées à des troubles cognitifs chez les patients atteints de schizophrénie. Par ailleurs, les interventions par supplémentation en probiotiques montrent un potentiel d'amélioration des fonctions exécutives et de la mémoire verbale chez les patients présentant un trouble de l'humeur. 

 

Les chercheurs soulignent l'importance de poursuivre les recherches dans ce domaine pour mieux comprendre le rôle du microbiote dans la cognition des troubles mentaux sévères et persistants. Cela pourrait permettre à terme d'identifier de nouveaux biomarqueurs, et le développement de traitements ciblés visant à moduler le microbiote intestinal afin d'améliorer les capacités cognitives des patients.

 

Contact : sfrileux@ght78sud.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
June 15, 12:08 PM
Scoop.it!

Compréhension de la sensibilité des bactéries aux stress induits par les procédés de stabilisation pour proposer des alternatives industrielles

Compréhension de la sensibilité des bactéries aux stress induits par les procédés de stabilisation pour proposer des alternatives industrielles | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Dans le cadre d’un projet européen (PREMIUM MSCA-RISE H2020), des chercheurs de l’Université Paris Saclay (UMR SayFood (Paris-Saclay Food and Bioproduct Engineering), INRAE/AgroParisTech/UPSaclay, Palaiseau) et de l’Université de Buenos Aires (ITAPROQ-CONICET, Argentine) ont publié récemment un article dans Applied Microbiology and Biotechnology sur la résistance à la lyophilisation et au séchage par atomisation de deux bactéries lactiques (Lactobacillus delbrueckii subsp. bulgaricus CFL1 et Lactiplantibacillus plantarum WCFS1) largement utilisées dans l'industrie alimentaire, et les mécanismes impliqués dans leur perte de fonctionnalité.

 

L’étude a montré que Lb. bulgaricus CFL1 est sensible aux stress osmotique, mécanique et thermique, tandis que Lpb. plantarum WCFS1 tolère mieux les deux premiers types de stress mais est plus sensible au stress thermique. Les méthodes de microspectroscopie infrarouge et de cytométrie en flux ont permis d'identifier des dommages cellulaires causés par le séchage par atomisation (acides nucléiques et protéines) et par la lyophilisation (membrane et paroi cellulaire). Les chercheurs ont également mis en évidence le rôle de la température de transition vitreuse du concentré bactérien déshydraté qui doit être supérieure de 40°C à la température de stockage pour une conservation de longue durée. Des recommandations pratiques pour améliorer les protocoles de stabilisation ont pu être proposées. Résultat inattendu, étant donné que les deux procédés de séchage ont causé une perte d’activité comparable chez la bactérie la plus sensible (Lb. bulgaricus CFL1), le séchage par atomisation considéré comme plus agressif, constitue dans ce cas une alternative moins coûteuse et peut-être plus respectueuse de l'environnement.

 

Contact : fernanda.fonseca@inrae.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
June 15, 5:44 PM
Scoop.it!

La biomécanique musculaire dévoilée par une séquence originale d’élastographie ultrasonore

La biomécanique musculaire dévoilée par une séquence originale d’élastographie ultrasonore | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Une équipe de BioMaps (UMR CEA/CNRS/Inserm/Université Paris-Saclay, Service Hospitalier Frédéric Joliot (SHFJ), Institut Joliot, Orsay) mesure pour la première fois in vivo les propriétés mécaniques locales mises en jeu dans un muscle grâce à une méthode non invasive, l'élastographie ultrasonore par ondes de cisaillement. L'originalité de l'approche réside dans la capacité à réaliser de telles mesures dans un tissu aussi complexe. En quantifiant l'élasticité, l'anisotropie et la non linéarité, les chercheurs visent à mesurer, directement dans le corps en mouvement, la force développée individuellement par chaque muscle.

 

Lire la suite de l’info CEA-Joliot et les deux articles parus dans Physics in Medicine & Biology et Journal of the Mechanical Behavior of Biomedical Materials.

 

Contact : jean-luc.gennisson@universite-paris-saclay.fr

No comment yet.