Life Sciences Université Paris-Saclay
359.7K views | +66 today
Follow
 
Scooped by Life Sciences UPSaclay
onto Life Sciences Université Paris-Saclay
Scoop.it!

Quand la génomique éclaire le climat

Quand la génomique éclaire le climat | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Une étude menée par des chercheurs de l’unité Génomique Métabolique Genoscope (CEA-Jacob/UEVE/UPSaclay, Evry) dévoile une géographie génomique des communautés de plancton océanique et prédit l’évolution de leur distribution géographique à l’horizon 2100 en réponse au réchauffement climatique.

 

Cette étude, publiée dans Nature Climate Change, montre également que cette évolution induit une réduction des flux biologiques de carbone depuis les eaux de surface vers les profondeurs de près de 4 %, ce qui renforcerait le réchauffement climatique.

 

Contact : ojaillon@genoscope.cns.fr

No comment yet.
Life Sciences Université Paris-Saclay
BioSphERa • Life Sciences and Health • Health and Drug Sciences • Santé Publique • Sport Mouvement et Facteur Humain
Your new post is loading...
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

FOCUS PLATEFORME : Entre RIO et IBiSA, la qualité sur les plateformes

FOCUS PLATEFORME : Entre RIO et IBiSA, la qualité sur les plateformes | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Entre RIO et IBiSA, la qualité sur les plateformes. Tout autant dans l'exotisme, c’est RIO – la réunion inter-organismes – qui se trouve à l’origine du GIS IBiSA et de sa mission qualité. Depuis toujours, l’expertise est portée avec cœur et conviction par Marie-Pierre Dubrulle, docteur en biologie et qualiticienne. Depuis toujours car, au moment de la création du GIS, elle accompagnait déjà les plateformes RIO dans leurs démarches de certification.

 

Une nouvelle mission sur les INBS pour IBiSA. Le GIS IBiSA a été mandaté par ses tutelles pour mener une réflexion sur le périmètre actuel des infrastructures nationales en biologie-santé (INBS). L'objectif est de proposer une organisation adaptée aux besoins de chaque communauté de recherche.

 

La gouvernance de certaines INBS est certifiée ISO 9001. Propulsée par des responsables de plateformes certifiées, la « culture management qualité » a gagné la gouvernance de certaines INBS telles que PHENOMIN, France Génomique et IDMIT, qui a certifié l’ensemble de ses activités scientifiques. IBiSA prépare un article pour présenter France Génomique.

 

Nouvelle rubrique dans la newsletter du GIS IBiSA. Rencontre des plateformes de protéomique, ateliers IBiSA sur le plan de gestion des données (PGD), lancement de l’annuaire des centres de ressources biologiques (CRB) IBiSA, résultats de l’appel d’offres Plateformes IBiSA 2022... Les dates clés à venir sont maintenant annoncées dans une rubrique dédiée de la newsletter.

 

Vous souhaitez recevoir la newsletter publiée par IBiSA chaque trimestre ? Inscrivez-vous !

 

Vous souhaitez connaitre les plateformes de l’écosystème Paris-Saclay labélisées IBiSA ? Vous avez besoin d'un équipement de pointe ou des compétences d'une plateforme en sciences du vivant pour faire progresser vos travaux de recherche ? L'annuaire IBiSA vous aide à identifier les structures appropriées sur le territoire national.

 

Vous souhaitez découvrir le potentiel complet de Paris-Saclay en termes de plateformes ? L’interface Plug In Labs Université Paris-Saclay recense et rend visible plus de 200 plateformes du domaine Sciences de la vie - des plateaux techniques, des plateformes technologiques, des infrastructures d’expérimentation, mais aussi des collections - en d’autres termes, des espaces de laboratoires dotés d’équipements, souvent uniques, ou de banques de ressources, associés à un fort potentiel humain, les opérant et les maintenant au meilleur niveau technologique.

 

A propos d’IBISA. Le GIS IBiSA coordonne la politique nationale de labellisation et de soutien aux infrastructures de biologie, santé et agronomie. Placé sous la tutelle du CEA, du CNRS, d'INRAE, de l'Inria, de l'Inserm, de l’INCa, de la CPU et du Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation (MESRI), il est l’unique instrument de financement commun à l’ensemble des établissements en sciences du vivant, Grâce à deux appels d’offres dédiés, les plateformes et centres de ressources biologiques (CRB) peuvent candidater à la labellisation IBiSA et accéder à des financements conséquents pour des investissements jugés nécessaires à leurs missions. Le GIS conditionne son soutien à une ouverture large à la communauté scientifique. Il encourage également la création de structures de pilotage, concertation et coopération, l'animation de réseaux thématiques, et accompagne les démarches qualité en vue de la structuration et certification des plateformes.

 

A propos de Plug In Labs Université Paris-Saclay. Plug In Labs Université Paris-Saclay ou PILUPS pour les intimes, est le portail numérique unique retenu par l’Université Paris-Saclay pour la mise en valeur et promotions des compétences, expertises et technologies des laboratoires et plateformes technologiques de son territoire ! Piloté par l’Université Paris-Saclay et la SATT Paris-Saclay, financé par l’IDEX et le Fonds national de valorisation, PILUPS est accessible à tous depuis 2017, partenaire académique comme entreprise, en particulier les PME. Un seul site web : https://www.pluginlabs-universiteparissaclay.fr. Et une seule adresse mail : pluginlabs@universite-paris-saclay.fr.

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

L’évolution des chromosomes sexuels est-elle vraiment liée aux différences entre mâles et femelles ?

L’évolution des chromosomes sexuels est-elle vraiment liée aux différences entre mâles et femelles ? | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Les chromosomes sexuels sont souvent très différenciés, comme les chromosomes X et le Y chez l’être humain, le chromosome Y étant très petit. Un nouveau modèle mathématique montre que l’arrêt de la recombinaison entre chromosomes sexuels, permettant leur différenciation, peut simplement évoluer pour abriter les mutations délétères qui ségrégent naturellement dans les génomes plutôt qu’en raison des différences entre mâles et femelles. Cet article du laboratoire Ecologie Systématique et Evolution - ESE (CNRS/AgroParisTech/UPSaclay, Gif-sur-Yvette), vient de paraitre dans PLoS Biology.

 

Les échanges génétiques entre chromosomes hérités des deux parents sont bénéfiques sur le long terme, car ils permettent une plus grande efficacité de la sélection naturelle pour favoriser les mutations avantageuses et éliminer les mutations délétères. Malgré ces avantages, des suppressions locales des échanges génétiques sont souvent observées, en particulier sur les chromosomes sexuels. Le chromosome Y par exemple chez l’être humain a arrêté ses échanges génétiques avec le chromosome X depuis plusieurs millions d’années et, du fait de la réduction de l’efficacité de la sélection que cela a engendré, il a accumulé des mutations délétères et a perdu de nombreux gènes. Il a longtemps été admis que l’arrêt des échanges génétiques entre les chromosomes X et Y, bien qu’apparemment délétère sur le long terme, avait été favorisé par la sélection naturelle car il permettait l’émergence et le maintien de différences entre mâles et femelles. Cependant, cette hypothèse théorique est peu soutenue par les données empiriques ; notamment, les chromosomes de types sexuels de champignons montrent aussi des arrêts répétés de la recombinaison malgré l’absence de fonctions mâle ou femelle.

 

Les chercheurs de l’ESE ont développé un modèle mathématique montrant que l’arrêt de la recombinaison entre chromosomes sexuels peut évoluer simplement parce que cela permet d’empêcher l’expression de mutations délétères, naturellement présentes dans les génomes en grand nombre. Cette hypothèse repose sur des mécanismes très simple de génétique, ne requiert pas l’existence de différences entre mâles et femelle ou de compensation de dosage d’expression, et constitue donc un mécanisme simple, général et puissant permettant d’expliquer l’évolution des chromosomes sexuels et autres structures génétiques sans recombinaison chez de nombreuse espèces, y compris les champignons.

 

Légende Figure : De nombreuses mutations délétères récessives ségrègent dans les populations naturelles (en rouge). Si une inversion chromosomique capture moins de mutations délétères que la moyenne de la population sur ce segment, elle a un avantage et va être sélectionnée. Cependant, si elle augmente en fréquence, elle va se retrouver de temps en temps à l’état homozygote, et les mutations délétères récessive seront exprimées, empêchant la fixation de l’inversion dans la population. Mais si l’inversion capture aussi un locus du déterminisme du sexe qui est toujours à l’état hétérozygote, par exemple le gène déterminant le sexe mâle sur un chromosome Y, les mutations délétères portées par l’inversion seront également toujours à l’état hétérozygote, et donc toujours abritées de la sélection ; l’inversion se fixera alors, supprimant ainsi la recombinaison entre les chromosomes X et Y.

 

Contact : tatiana.giraud@universite-paris-saclay.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

L'acide férulique, le ptérostilbène et le tyrosol protègent le cœur des dommages induits par le stress RE sévère en activant la sirtuine 1

L'acide férulique, le ptérostilbène et le tyrosol protègent le cœur des dommages induits par le stress RE sévère en activant la sirtuine 1 | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Les perturbations du fonctionnment du réticulum endoplasmique (RE) entraînent l’accumulation de protéines mal repliées, une condition appelée stress RE. Dans le cœur, le stress RE a été impliqué dans le développement de la majorité des pathologies cardiaques. Le but des recherches actuelles sur le stress RE en physiopathologie cardiaque n’est pas d’inhiber complètement la réponse au stress RE (réponse UPR), mais plutôt de la moduler afin de permettre l’activation des réponses adaptatives bénéfiques tout en limitant l’apoptose des cardiomyocytes.

 

Des travaux publiés récemment par l’équipe Signalisation énergétique et physiopathologie cardiovasculaire de l’UMR-S 1180 (INSERM/UPSaclay, Châtenay-Malabry) ont suggéré que l’activation de la Sirtuine 1 (SIRT1), une désacétylase dépendante du NAD+, pourrait protéger le coeur des dommages induits par un stress RE sévère. Le but d’une étude récente publiée dans International Journal of Molecular Sciences était donc d'identifier des molécules naturelles capables d'atténuer le stress RE et d'inhiber l’apoptose des cardiomyocytes en activant SIRT1.

 

Plusieurs composés phénoliques, abondants dans les légumes, les fruits, les céréales, le vin et le thé, sont connus pour stimuler l'activité désacétylase de SIRT1. Dans ce contexte, les chercheurs ont évalué l'effet cardioprotecteur de dix de ces composés phénoliques contre le stress RE. Parmi les molécules testées, ils ont montré que l'acide férulique, le ptérostilbène et le tyrosol protégent le cœur d’un stress RE sévère. En étudiant les mécanismes impliqués, ils ont mis en évidence que l'activation de la voie PERK/eIF2α/ATF4/CHOP de l'UPR est diminuée en présence de ces composés phénoliques, entraînant une réduction de l'apoptose des cardiomyocytes. La protection conférée par ces composés n'est pas directement liée à leur activité antioxydante, mais plutôt à leur capacité à augmenter la désacétylation d’eIF2α médiée par SIRT1.

 

Ces résultats suggèrent que l'acide férulique, le ptérostilbène et le tyrosol sont des molécules prometteuses pour activer SIRT1 afin de protéger le cœur des effets délétères du stress du RE

 

Contact : christophe.lemaire@universite-paris-saclay.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Différenciation des cellules souches pluripotentes humaines en cellules endothéliales et cellules hématopoïétiques via un progéniteur hématoendothélial

Différenciation des cellules souches pluripotentes humaines en cellules endothéliales et cellules hématopoïétiques via un progéniteur hématoendothélial | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Les cellules endothéliales et hématopoïétiques (CE et HC) dérivées des cellules souches pluripotentes humaines (hPSC) constituent une source intéressante de cellules pour l'ingénierie tissulaire. Malgré la proximité spatio-temporelle de leur développement embryonnaire, les protocoles actuels de différenciation des hPSC ne sont spécialisés que dans un seul de ces deux lignages.

 

Dans une étude publiée dans Stem Cell Research & Therapy, des chercheurs de l’UMRS‑MD 1197 (INSERM/MD/UPSaclay, Hôpital Paul Brousse, Villejuif) ont généré une population enrichie en progéniteurs hématoendothéliaux après 84 heures de différenciation des hPSCs dans un milieu dépourvu de sérum. Cette population triée sur le marqueur de surface CD144 a permis de générer d’une part, des HC in vitro et in vivo chez des souris immunodéficientes irradiées et d’autre part une population pure (> 90%) de CE au phénotype endothélial fonctionnel in vitro et in vivo dans un modèle murin d'ischémie. Enfin, ils ont analysé les profils d'expression génique des populations dérivées des hPSCs par le système Affymetrix GeneChip et les ont comparés aux hPSCs indifférenciées, aux hPSCs différenciées elles-mêmes et aux sous-populations physiologiques isolées du foie embryonnaire humain. Ainsi, ils ont pu confirmer leur identité moléculaire et leur similitude avec leurs homologues physiologiques respectifs.

 

Cette étude a permis de définir une hiérarchie de développement des populations dérivées des hPSCs mimant l’ontogénèse du système hématopoïétique.

 

Légende Figure : Mise en place d’un protocole de différenciation hématopoïétique et endothéliale à travers une population hématoendothéliale CD144+. Cette population a permis de générer une population hématopoïétique (pre-HSC), hPSC-BC-CD144+CD45+ et des cellules endothéliales (ECs). L’analyse des profils d'expression génique des populations dérivées des hPSCs avec des sous-populations humaines issues du foie embryonnaire humain a montré des similitudes entre ces cellules dérivées des hPSC et leurs homologues physiologiques respectifs.

 

Contact : hind.guenou@inserm.fr ou estelle.oberlin@inserm.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

It takes (at least) two to tango

It takes (at least) two to tango | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

La dystrophie facioscapulohumérale (FSHD), est une maladie héréditaire autosomique dominante caractérisée par une faiblesse et une dégénérescence musculaires progressives. La dégénérescence musculaire dans la FSHD s'accompagne du remplacement du tissu musculaire par de la graisse et du tissu conjonctif. DUX4, un facteur de transcription à l'origine de la FSHD, stimule la migration des cellules souches mésenchymateuses via l'axe CXCL12-CXCR4. Les cellules souches mésenchymateuses participent à la formation du tissu adipeux et conjonctif et peuvent contribuer à la fibrose.

 

A l’aide de technique de co-culture des myoblastes issus des malades FSHD et des cellules souches mésenchymateuses, Yegor Vassetzky et ces collaborateurs (équipe «Chromatin Dynamics and Metabolism in Cancer», UMR 9018 METSY CNRS/UPSaclay/Gustave Roussy, Villejuif) ont récemment démontré que la présence des cellules souches mésenchymateuses dans la culture des myoblastes inhibe la différenciation musculaire (Figure). De plus, les myoblastes FSHD attirent les cellules souches mésenchymateuses via l'axe CXCL12-CXCR4, stimulent la prolifération des cellules souches mésenchymateuses  et la sécrétion de collagène par ces cellules. L'interaction entre les cellules souches mésenchymateuses et les myoblastes de la FSHD explique plusieurs aspects importants de la physiopathologie de la FSHD. Cette interaction peut être inhibée pour améliorer l'état des muscles malades.

 

Ce travail a été récemment publié dans Journal of Cellular Physiology.

 

Légende Figure : La présence des cellules souches mésenchymateuses nuit à la différenciation myogénique. (A) Indice de fusion (FI) des myoblastes témoins et FSHD co-cultivés avec des cellules souches mésenchymateuses dans différents ratios 5 jours après l'induction de la différenciation (moyenne±SD, * p<0,05, n≥9) ; (B) Pourcentage de noyaux positifs à la myogénine dans les co-cultures IM-MSC 48h et 72h après l'induction de la différenciation ; (C) Coloration par immunofluorescence dans les co-cultures 5 jours après l'induction de la différenciation. Les myoblastes sont visualisés par la coloration MF20 (vert), les CSM sont colorées par la TaqRFP (rouge), les noyaux sont contre-colorés par le DAPI (bleu). Barre d'échelle=100 μm.

 

Contact : vassetzky@gmail.com

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Stress lié au COVID-19 et santé mentale chez les médecins libéraux en cabinet lors du deuxième confinement

Stress lié au COVID-19 et santé mentale chez les médecins libéraux en cabinet lors du deuxième confinement | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

La souffrance psychique des médecins libéraux reste peu étudiée. Il semble qu’elle se soit aggravée depuis la pandémie COVID-19. Une étude publiée dans Journal of Psychiatric Research menée par des chercheurs de l’équipe MOODS du CESP (UMR-S 1018 INSERM/UPSaclay) et du Service Hospitalo-Universitaire de Psychiatrie de l’hôpital Bicêtre (APHP) a évalué pendant la seconde vague de la pandémie COVID-19 (novembre 2020), la présence de symptômes anxieux et dépressifs, d’une insomnie et d’un syndrome d’épuisement professionnel (« burn-out ») chez 1992 médecins libéraux français, toutes spécialités confondues.

 

Dans cette étude, 77% des médecins disaient ressentir un stress lié au COVID19, 46% d’insomnie, 59% de symptômes anxieux, 27% de symptômes dépressifs et 71% de « burn-out ». Cette souffrance psychologique avait des conséquences : au cours de la dernière année, 31% des médecins avaient eu recours aux médicaments psychotropes (anxiolytiques, antidépresseurs, somnifères) et 28% avaient augmenté leur consommation d’alcool et/ou de tabac. Les médecins généralistes déclaraient significativement plus de « burn-out » que les autres spécialistes (75% versus 68%) et consommaient davantage de médicaments psychotropes (34% versus 28%).

 

Cette étude est la première qui met en évidence le stress lié au COVID19, la dégradation de la santé mentale des médecins libéraux, et leurs conséquences.

 

Légende Figure : Prévalence des symptômes psychiatriques chez les médecins avec ou stress lié auCOVID-19.

 

Contact : ariel.frajerman@inserm.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Vers une photoactivation sans limite de profondeur dans le corps par radiothérapie pour envisager des actions thérapeutiques nouvelles dans le traitement du cancer

Vers une photoactivation sans limite de profondeur dans le corps par radiothérapie pour envisager des actions thérapeutiques nouvelles dans le traitement du cancer | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Le déclenchement d’actions thérapeutiques in situ par la lumière est d’un grand intérêt, mais se heurte aujourd’hui à la faible pénétration des sources lumineuses requises. Des chimistes ont développé un système, appelé radioswitch, qui s’active par radiothérapie pour induire un effet cytotoxique, ouvrant des pistes inexplorées pour des applications thérapeutiques déclenchées en tissus profonds.

 

Le développement d’outils thérapeutiques anticancéreux capables d’induire une action toxique sur demande et dans une zone précise de l’organisme est un défi majeur dans le domaine en émergence de la médecine personnalisée. La recherche de composés photoactivables capables d’induire des actions pharmacologiques déclenchées par la lumière a suscité un fort engouement au cours des 50 dernières années. Néanmoins, les composés actuels nécessitent une activation par des photons ne pénétrant pas les tissus biologiques au-delà de 1 ou 2 centimètres, ce qui limite leurs applications cliniques aux cancers oculaires ou topiques, ou par l’utilisation d’endoscopes invasifs.

 

Afin de s’affranchir de cette limite intrinsèque, des chimistes de l’Institut Galien Paris-Saclay (UMR 8612 CNRS/UPSaclay, Châtenay-Malabry) ont développé des composés capables de s’activer par des rayonnements ionisants, tels que ceux utilisés en radiothérapie. Cette nouvelle approche d’activation a été appliquée à un composé pouvant changer de forme (photoswitch) parmi les plus étudiés en photoactivation (azobenzène), qui après modification par un substitut inorganique (chélate de gadolinium), a permis d’aboutir à un nouveau système radioswitch. A l’interface d’approches en photoactivation et radiothérapie, ces travaux, brevetés et publiés dans la revue Nature Communications, ont mené au développement de composés théranostiques (effets diagnostique et thérapeutique combinés) adaptés pour une activation sans limite de profondeur dans les tissus biologiques et ouvrant ainsi de nouvelles perspectives pour l’étude d’approches thérapeutiques anticancéreuses originales.

 

Ces travaux lèvent un verrou majeur pour le développement de traitements à base de composés photoactivables dont le transfert en clinique est aujourd’hui limité de par la nature de la lumière requise pour leur activation. Grâce à la diversité des actions moléculaires et pharmacologiques permises par les composés photoactivables, cette étude ouvre la voie à de nouvelles perspectives de traitements anticancéreux adaptés pour les tissus profonds.

 

Contact : guillaume.bort@cnrs.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Portrait Jeune Chercheuse – Laetitia Lê, Maitre de Conférence en chimie analytique

Portrait Jeune Chercheuse – Laetitia Lê, Maitre de Conférence en chimie analytique | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Laetitia Lê est Maître de Conférences des Universités – Praticien Hospitalier au sein de la faculté de Pharmacie de l’Université Paris-Saclay depuis septembre 2019. Elle a été recrutée pour faire partie du Groupe de Recherche Lip(Sys)² Chimie Analytique et Pharmaceutique, dirigé par le Professeur Pierre Chaminade. Au sein de l’équipe « innovations analytiques pour le développement et le contrôle de molécules à visée thérapeutique », ses travaux s’inscrivent spécifiquement dans le contrôle des produits de santé et leur devenir dans l’environnement. Ses travaux exploitent des techniques d’analyses spectrales notamment en spectrométrie Raman et plus récemment diffusion Raman exaltée de surface (appelée SERS) couplées à la chimiométrie.

 

Après des études de pharmacie et un internat en pharmacie industrielle et biomédicale, son parcours hospitalier l’a conduit à développer deux axes complémentaires de recherche issus de problématiques hospitalières visant à sécuriser le circuit des médicaments tant pour le personnel que pour les patients. La plupart des médicaments anticancéreux sont des substances à marge thérapeutique étroite, les erreurs médicamenteuses peuvent avoir des conséquences majeures pour les patients. Il est de la responsabilité pharmaceutique de garantir le bon médicament à la bonne dose par la mise en place d’un contrôle qualité des préparations avant administration. Ces molécules potentiellement cancérogènes, mutagènes et reprotoxiques présentent également un risque pour le personnel de santé exposé à des résidus cytotoxiques tout au long du circuit de prise en charge des patients.

 

De 2010 à 2012, Laetitia Lê a mené une thèse d’université sur l’exploitation des données spectrales dans la sécurisation du circuit des médicaments anticancéreux sous la direction des Professeurs Arlette Baillet-Guffroy et Patrice Prognon. Ce travail a conduit au développement de différents modèles de prédiction qualitative et quantitative permettant l’analyse de molécules à visée thérapeutique par spectroscopie Raman et proche infrarouge, avec notamment une étude montrant le potentiel d’une analyse par mesure directe au travers des conditionnements.

 

Après un poste d’attaché temporaire et de recherche, elle a été recrutée en tant qu’assistante hospitalo-universitaire au sein de Lip(Sys)². En 2018, elle est lauréate d’une bourse AP-HP et réalise une mobilité au sein de l’Equipe X-pop, équipe mixte INRIA et Ecole Polytechnique, dirigée par le Dr Marc Lavielle. Elle travaille sur le développement de modèles statistiques pour l’analyse de données spectrales en diffusion Raman exaltée de surface pour la quantification de médicaments anticancéreux, travail qui donnera lieu à une publication dans Talanta.

 

Aujourd’hui avec son équipe, elle travaille sur la reproductibilité de synthèse des nanoparticules et la maîtrise des paramètres expérimentaux permettant d’exalter le signal SERS de molécules thérapeutiques et ainsi proposer des modèles de prédiction plus sensibles qui pourraient à terme répondre à des problématiques de terrain pour optimiser la prise en charge des patients.

 

Contact : laetitia.le@universite-paris-saclay.frê

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Sylvia Cohen-Kaminsky et Mouad Alami, sélectionnés pour le Prix Galien 2022

Sylvia Cohen-Kaminsky et Mouad Alami, sélectionnés pour le Prix Galien 2022 | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Déjà nominés pour le prestigieux Prix Galien en 2021, Sylvia Cohen-Kaminsky et Mouad Alami tous deux directeurs de recherche au CNRS sont à nouveau en lice dans la sélection officielle pour le Prix Galien 2022 dans la catégorie Travaux de Recherche https://www.prixgalien.fr/candidats/.

 

L'une est biologiste, spécialisée en Immunologie et travaille à l’Inserm UMRS-999 (Université Paris Saclay, Faculté de Médecine) dirigée par le Pr Marc Humbert, et l'autre est chimiste spécialisé en chimie médicinale et Directeur du Laboratoire BioCIS, CNRS UMR 8076 (Université Paris Saclay, Faculté de Pharmacie). Elle a découvert une cible thérapeutique innovante, et ensemble ils ont développé grâce à l’impulsion et l’effet levier important du LabEx LERMIT, le support de l’ANR, une prématuration POC-in-Lab Paris Saclay et une maturation à la SATT Paris Saclay, un candidat médicament « first-in-class », pour un traitement transformant d’une maladie rare, l’Hypertension Artérielle Pulmonaire ou HTAP. C’est une innovation de rupture, protégée par 3 familles de brevets délivrés, ciblant les récepteurs NMDA périphériques vasculaires pulmonaires, acteurs majeurs du remodelage vasculaire conduisant à l’HTAP.

 

C’est sur incitation du comité d’organisation du Prix Galien qui a indiqué que le Jury Galien avait « apprécié l’excellence de leur innovation en santé », qu’ils ont décidé de candidater à nouveau, et ce, d’autant que la trajectoire de cette innovation aligne maintenant des indicateurs forts de l’intention de rencontrer son marché. Le projet est Lauréat du concours i-Lab 2021, et la création de la Start-up qui va conduire le développement clinique du candidat médicament est imminente. La mission et l’ambition de la start-up en cours de création est d’amener ce candidat médicament à la preuve d’efficacité chez l’Homme en 5 ans. 

 

Le Prix Galien, est équivalent au Prix Nobel en innovation thérapeutique. Prix de grand prestige, emblème de rigueur scientifique, d’excellence et d’innovation, le Prix Galien récompense l’innovation en santé sous toutes ses formes. Un Prix est attribué par catégorie. Le palmarès sera dévoilé à l'issue des délibérations du Jury en décembre prochain.

 

Les équipes de l’UMRS_999 et de l’UMR 8076 sont affiliées à la GS HEADS HEAlth and Drug Sciences, et appartiennent à l’OI HEALTHI Paris Saclay, HEALth and  THerapeutic Innovation, un consortium multidisciplinaire au sein l’Université Paris-Saclay de 56 laboratoires de recherche comprenant 136 équipes et s’intéressant au traitement et à la prévention des maladies, à l'accès des patients aux traitements et à l'éducation thérapeutique. Ces 2 structures multidisciplinaires de l’Université Paris Saclay mêlant les mondes de la Biologie, de la Médecine et de la Pharmacie ont largement bénéficié de l’impulsion structurante donnée par le LabEx LERMIT (Laboratoire d’Excellence en Recherche sur le Médicament et l’Innovation Thérapeutique).

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Accélérer le développement des médicaments grâce aux biomarqueurs d’imagerie biomédicale - 21 octobre (Paris)

Accélérer le développement des médicaments grâce aux biomarqueurs d’imagerie biomédicale - 21 octobre (Paris) | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

PASREL-imagerie organise l’événement “Accelerating drug development using biomedical imaging biomarkers, consacré au rôle de l'imagerie dans le développement des médicaments, le vendredi 21 octobre, à la Cité Internationale Universitaire de Paris.

La veille (jeudi 20 octobre) sera entièrement consacrée à un événement virtuel de matchmaking B2B.

 

Cet événement gratuit, en anglais, vous permettra de nous retrouver et de rencontrer les acteurs clés du domaine de l’imagerie médicale. Profitez de cette occasion unique pour :

  • En savoir plus sur l’impact de l’imagerie préclinique et clinique dans le développement des médicaments,
  • Écouter des KOLs du monde universitaire et de l’industrie lors de séances plénières et de tables rondes,
  • Initier des projets de collaboration R&D lors de réunions B2B en ligne (le 20 octobre) et sur site (le 21 octobre).

 

à Programme et inscription (gratuite mais obligatoire) : https://accelerating-drug-development.b2match.io/

No comment yet.
Rescooped by Life Sciences UPSaclay from Life Sciences Université Paris-Saclay
Scoop.it!

Les "Lundis de l'IPSIT" - 17 octobre 2022 à 9h15

Les "Lundis de l'IPSIT" - 17 octobre 2022 à 9h15 | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Dans le cadre de l'article 5 de l'arrêté du 1er février 2013 relatif à la validation des compétences des personnels des établissements, utilisateurs d'animaux à des fins scientifiques,

la SFR IPSIT organise un séminaire exceptionnel sur        

 

 

"Modèles alternatifs en expérimentation animale"

le lundi 17 octobre 2022, de 09h15 à 12h00 - Université Paris-Saclay, Bâtiment Henri Moissan -  
17, avenue des Sciences 91400 Orsay (salle à venir)

 

Organisateur : François-Xavier Legrand (MCU, Université Paris-Saclay - Faculté de Pharmacie - Institut Galien Paris-Saclay -UMR CNRS 8612)

 

Ce séminaire, ouvert à tous, est validant pour 1/2 journée dans le cadre des obligations réglementaires de formation continue à l'expérimentation animale.

 

Pour être validée, la présence à l'entièreté du séminaire est requise.

L'inscription au séminaire est GRATUITE mais OBLIGATOIRE, dans la limite des places disponibles et après validation des organisateurs, avant le 3 octobre 2022, à l'adresse suivante :         

nadine.belzic@inserm.fr


Prière d'inscrire en objet : validation expérimentation animale et d'indiquer vos NOM, PRÉNOM et Unité de rattachement.


Via Life Sciences UPSaclay
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Le langage sera-t-il décrypté par les nouvelles technologies ?

Le langage sera-t-il décrypté par les nouvelles technologies ? | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Comment fonctionne le langage ? D'abord saisie par les linguistes et les philosophes, puis par les neuroscientifiques, la question fascine depuis toujours les scientifiques de toutes les disciplines. Aujourd'hui, la recherche sur ce sujet progresse à pas de géant grâce à l'apport de nouvelles technologies : imagerie cérébrale, génomique, intelligence artificielle, traduction automatique... Dans les laboratoires de l’Université Paris-Saclay, chercheurs et chercheuses décortiquent chaque aspect du langage pour en comprendre l'essence profonde et développer des outils pour la société.

 

Lire la suite de l'article ICI.

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

AAP Intelligence artificielle de la Satt Paris-Saclay

AAP Intelligence artificielle de la Satt Paris-Saclay | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

La SATT Paris-Saclay organise un appel à projet spécifique « Intelligence Artificielle », dont la date de clôture est le 23/09/2022.

L’objectif de cet AAP exceptionnel est d’identifier et soutenir les inventions les plus prometteuses développées par les chercheurs de Paris-Saclay. La SATT Paris-Saclay organise cet AAP afin d’identifier tout résultat, logiciel, données ou outils générés dans le cadre des travaux de recherche pouvant être l’objet d’une création de startup ou transfert vers un acteur industriel. Les budgets alloués aux projets peuvent varier entre 100 k€ et 500k€ sur 12 à 24 mois.

 

Date limite 23/09/2022.

 

Si vous voulez candidater, nous vous encourageons à contacter votre structure de valorisation en amont.

 

à Retrouvez toutes les informations dans la note de cadrage (pdf)

https://satt-paris-saclay.fr/wp-content/uploads/2022/06/Note_cadrage_PhD-POCUP-Tech-Transfer-Program_2022_IA_VF-VF.pdf

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

SAVE THE DATE ! L'instant SATT Destination transfert - 24 novembre 2022

SAVE THE DATE ! L'instant SATT Destination transfert - 24 novembre 2022 | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Cette soirée-expo mettra à l'honneur 20 projets de Recherche & Développement et 20 succès entrepreneuriaux boostés par l’investissement et l’accompagnement SATT Paris-Saclay !

 

Venez parcourir le chemin de l’innovation et rencontrez les porteurs de projets, jeunes pousses et success stories faisant la renommée de Paris-Saclay !

   

40 acteurs de l'innovation réunis pour partager leurs projets, ambitions et réussites !

   

INSCRIPTIONS

 

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Les organoïdes permettent d'identifier un inversement de polarité associé à la survie des patients atteints d'un cancer colorectal

Les organoïdes permettent d'identifier un inversement de polarité associé à la survie des patients atteints d'un cancer colorectal | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Chez un sous-type de patients atteints d'un cancer colorectal de mauvais pronostic (dit mucineux), nous avons pu observer que la survie était corrélée à la polarité des cellules. En effet, en utilisant la technologie des organoïdes (avatars en 3D des tumeurs), les chercheurs de l’UMR-S 1279 (INSERM/UPSaclay/Gustave Roussy, Villejuif) ont identifié deux populations de cellules distinctes : une polarisée de manière conventionnelle (dite "Apical-in"), associée à une meilleure survie chez les patients; et une à polarité inversée (dite "Apical-out"), elle associée à une diminution de la survie.

 

A l'aide de techniques de biologie cellulaire et d'étude de l'expression des gènes, ils ont démontré que cette inversion de polarité était due à un défaut dans la machinerie cellulaire de détection de l'environnement tissulaire des organoïdes. Cette topologie remarquable semble les protéger contre l'action des chimiothérapies conventionnelles et donc, aggraver le pronostic des patients.

 

A l'avenir, l'identification précoce de la polarité des cellules tumorales pourraient permettre d'affiner le diagnostic et ainsi, d'améliorer la prise en charge des patients.

 

Ces travaux sont publiés dans Journal of Cell Science.

 

Légende Figure : La polarité des organoïdes pourrait prédire la réponse à la chimiothérapie. (A) Organoïdes des modèles #1 et #2 en condition contrôle ou traités avec du TGFbeta et marqués en immunofluorescence pour l'ezrin (protéine apicale) et l'actine. (B) Quantification de la polarité des organoïdes des PDX (Patient-derived xenograft) #1 et #2 en condition contrôle et traités au TGFbeta. (C) Tableau récapitulatif des mutations de la voie de signalisation du TGFbeta dans les 3 modèles. (D) Organoïdes du modèle PDX#3 traité avecl'A83-01 (inhibiteur du TGFbeta) et marqués en immunofluorescence pour l'ezrin (protéine apicale) et l'actine. (E) Quantification de la polarité des organoïdes du PDX#3 dans les différentes conditions de traitement (contrôle vs. inhibiteurs de TGFbeta).

 

Contact : charlotte.canet-jourdan@outlook.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Comment le transport des nutriments par les sèves permet à la plante d’optimiser les flux de carbone et d’ajuster sa croissance à son environnement?

Comment le transport des nutriments par les sèves permet à la plante d’optimiser les flux de carbone et d’ajuster sa croissance à son environnement? | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Pour s’adapter à leur environnement, les plantes ajustent en permanence leur développement par un équilibre subtil entre croissance des parties aériennes et des racines. La régulation du transport des nutriments des feuilles photosynthétiques vers les autres contribue à cet équilibre, par exemple pour optimiser la croissance des racines et la colonisation du sol ou favoriser la production de graines. Les flux se font par la sève transportée dans le phloème, un tissu spécialisé dans l’allocation des sucres issus de la photosynthèse, et un acteur essentiel du cycle du carbone. Une  artie de ces sucres et des acides aminés des racines peuvent également être remobilisés vers les parties aériennes dans la sève xylémienne. Ces échanges influencent la tolérance de la plante aux stress abiotiques.

 

Dans une étude publiée dans Journal of Plant Physiology, des chercheurs de l’Institut Jean Pierre Bourgin ont exploité la variabilité naturelle de l’espèce modèle Arabidopsis thaliana afin de tester si les variations de composition et des flux des sèves phloémiennes et xylémiennes pouvaient expliquer des différences d’efficacité d’utilisation de l’azote. Cette étude montre une forte homéostasie du transport des sucres par les tissus vasculaires. Elle révéle aussi une variabilité insoupçonnée dans l’abondance des autres nutriments véhiculés par les sèves, notamment celle de certains acides organiques.

 

Ces résultats posent la question du bénéfice pour la plante de réguler ces flux et des mécanismes moléculaires impliqués.

 

Contact : sylvie.dinant@inrae.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Comparaison des combinaisons dolutegravir versus darunavir/cobicistat initiées en primo-infection VIH-1 sur la baisse des réservoirs VIH sanguins

Comparaison des combinaisons dolutegravir versus darunavir/cobicistat initiées en primo-infection VIH-1 sur la baisse des réservoirs VIH sanguins | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Dans une étude publiée dans Journal of Antimocrobial Chemotherapy, Laurence Meyer et ses collaborateurs du SC10-US19 (INSERM, Villejuif) et du CESP (UMR-S 1018, INSERM/UPSaclay, APHP, Le Kremlin-Bicêtre) ont fait l’ hypothèse qu’une combinaison antirétrovirale à base d’antiintégrase, dolutégravir/ténofovir/emtricitabine, comparée à une combinaison à base d’antiprotéase, darunavir/cobicistat/ténofovir/emtricitabine, en une prise/jour, initiée dès la primo-infection VIH-1, permettrait de réduire plus drastiquement les réservoirs VIH par l’intermédiaire d’un contrôle plus rapide de la réplication virale

 

L’essai clinique randomisé ouvert (1:1) OPTIPRIM2-ANRS-169, a recruté en 2017-2018 dans 31 hôpitaux en France 101 patients en primo-infection VIH. La plupart étaient des hommes (93%), et 17% étaient au stade précoce Fiebig ≤3. La diminution d'ARN-VIH était beaucoup plus rapide dans le bras dolutegravir que dans l’autre bras : le pourcentage de charges virales <50 copies/mL était de 24% contre 0% dès la 4ème semaine de traitement, 55% contre 2% à la 8ème semaine, pour atteindre des niveaux similaires à la semaine 48, 94% et 90%. Malgré cette diminution extrêmement rapide de la réplication virale, la diminution du taux d'ADN du VIH-1 en 48 semaines de traitement ne différait pas entre les 2 groupes : elle était en médiane de -1,48 (-1,74 à -1,06) et -1,39 (-1,55 à -0,98) copies log10/106 PBMC dans les groupes dolutégravir et darunavir/cobicistat, P = 0,52 (Figure).

 

Les combinaisons à base de dolutégravir et de darunavir initiées dès la primo-infection VIH diminuent de façon majeure la taille du réservoir VIH sanguin. L’action précoce et puissante du dolutégravir sur la réplication virale ne s’est cependant pas accompagnée d’une diminution plus marquée du réservoir VIH. Pour autant, compte tenu de la suppression virale rapide pendant une période de risque élevé de transmission du VIH-1, les combinaisons antirétrovirales à base de dolutégravir ou autre antiintégrase constituent une option majeure pour la première ligne de traitement.

 

Contact : laurence.meyer@universite-paris-saclay.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Conception, synthèse et évaluation biologique de quinoléine-2-carbonitrile contenant des acides hydroxamiques comme inhibiteurs doubles de la polymérisation de la tubuline et des histone désacétylases

Conception, synthèse et évaluation biologique de quinoléine-2-carbonitrile contenant des acides hydroxamiques comme inhibiteurs doubles de la polymérisation de la tubuline et des histone désacétylases | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Dans une étude publiée dans European Journal of Medicinal Chemistry, l'équipe CoSMIT (BIOmolécules : Conception, Isolement et Synthèse - BioCIS, UMR CNRS 8076  CNRS/UPSaclay, Châtenay-Malabry) et ses collaborateurs ont développé une série de quinoléines et d'analogues de quinazoline en tant que nouveaux inhibiteurs de la polymérisation de la tubuline (TP) et des histone désacétylases (HDAC). Une nouvelle molécule ‘’12a’’ a été identifiée comme un composé lead. Elle a montré de bonnes activités contre les cellules de carcinome du côlon humain (HT29) résistants au CA-4 (produit naturel) et de leucémie multirésistante. En outre, 12a a provoqué l'arrêt du cycle cellulaire des cellules HT29 en phase G2/M et a produit une apoptose induite par la caspase des cellules HT29 par le biais d'un dysfonctionnement mitochondrial. Le composé 12a a également inhibé les activités des HDAC8, 6 et 11. Il présentait une stabilité métabolique supérieure à celle de l'isoCA-4 (notre référence) et fut très efficace pour supprimer la croissance tumorale dans le modèle tumoral de fibrosarcome MCA205.

 

Dans l’ensemble, ces études suggèrent que le composé 12a représente un nouvel inhibiteur double des activités TP et HDAC, ce qui en fait un candidat approprié pour des investigations plus poussées en développement clinique.

 

Contact : abdallah.hamze@universite-paris-saclay.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Un vecteur pour la thérapie génique des oligodendroctytes

Un vecteur pour la thérapie génique des oligodendroctytes | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Ce sont les cellules qui fabriquent la myéline et nourrissent les axones du cerveau et de la moëlle. En utilisant un promoteur oligo-spécifique original (« MAGpro ») porté par un vecteur AAV9, une équipe de thérapie génique de l’Unité UMR-S 1195 (INSERM/UPSaclay, Le Kremlin-Bicêtre), alliée à une startup, a pour la première fois réussi à faire exprimer des gènes par les oligodendrocytes de primates.

 

Pouvoir transduire ces cellules dans une espèce proche de l’homme ouvre une voie nouvelle vers diverses maladies du système nerveux central. Une maladie de la moëlle épinière, l’adrénomyéloneuropathie (AMN) (mutations du gène ABCD1), a permis de démontrer les capacités thérapeutiques uniques du vecteur AAV9-MAGpro chez la souris. Au lieu d’évoluer vers des troubles moteurs majeurs à l’âge de 2 ans, les souris traitées par voie intraveineuse à la naissance ont gardé une motricité normale y compris dans le franchissement d’obstacles : leurs oligodendrocytes continuaient d’exprimer le gène ABCD1 humain normal (hABCD1) administré via le vecteur AAV9-MAGpro. La Figure montre trois oligodendrocytes de la substance blanche de la moëlle cervicale exprimant hABCD1 (noyaux marqués en bleu par le DAPI, et en vert par des anticorps anti-Olig2, protéine hALDP issue du transgène ABCD1-HA marquée en rouge). Le vecteur peut aussi exprimer des gènes dans les cellules de Schwann.

 

Stimulée par ces observations, l’équipe va tester le vecteur AAV9-MAGpro pour la thérapie génique de plusieurs modèles murins de neuropathies génétiques centrales ou périphériques humaines.

 

Ces travaux sont publiés dans Human Gene Therapy.

 

Contact : pierre.bougneres@inserm.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Caractérisation des cellules souches germinales & infertilité : une nouvelle étude décrypte certains mécanismes moléculaires clés

Caractérisation des cellules souches germinales & infertilité : une nouvelle étude décrypte certains mécanismes moléculaires clés | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Dans une étude publiée dans Stem Cell Reports, le LCSG/UMR SGCSR/iRCM en collaboration avec l'Institut Cochin, a caractérisé une sous-population de spermatogonies indifférenciées primitives hautement enrichie en cellules souches germinales (CSGs). Ces résultats constituent une avancée importante dans la compréhension des mécanismes moléculaires régulant la physiologie des CSGs humaines. Décrypter les voies de régulation des CSGs aiderait à mieux contrôler les conditions de culture de ces cellules pour une application thérapeutique pour le traitement de l'infertilité masculine. 

 

Lire la suite de l'Actu du CEA-Jacob ICI.

 

Contact : pierre.fouchet@cea.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Cet été, bouquinez avec le réseau des diplômés et les romans d’Éric Fouassier

Cet été, bouquinez avec le réseau des diplômés et les romans d’Éric Fouassier | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Eric Fouassier est diplômé de l’Université Paris-Saclay où il a obtenu un diplôme de pharmacien à la Faculté de Pharmacie mais aussi un doctorat en droit à la Faculté Jean Monnet. Il est aujourd’hui enseignant-chercheur au sein de Paris-Saclay mais il est aussi écrivain à succès avec 15 romans et nouvelles à son actif et 9 prix littéraires reçus notamment à l’occasion de la parution de son roman policier historique Le bureau des affaires occultes.

 

Lire la suite du portrait sur le site de la Faculté de Pharmacie ICI.

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Jean Colcombet publie une tribune dans Le Monde : « Les chercheurs auraient un impact plus significatif en amplifiant leur médiation auprès de la société »

Jean Colcombet publie une tribune dans Le Monde : « Les chercheurs auraient un impact plus significatif en amplifiant leur médiation auprès de la société » | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Changement climatique, crise énergétique… Jean Colcombet, directeur de recherche INRAE au sein du groupe Stress Signalling de l'Institut des Sciences des Plantes Paris-Saclay - IPS2 (Gif-sur-Yvette), s’interroge sur le rôle de la recherche dans les années à venir et la nécessité de l’inscrire dans les défis annoncés.

 

Lire la suite ICI.

No comment yet.
Rescooped by Life Sciences UPSaclay from Life Sciences Université Paris-Saclay
Scoop.it!

Conférence PhysChemCell2022 - 17-19 octobre 2022 - Report de la date de soumission au 8 septembre 2022

Conférence PhysChemCell2022 - 17-19 octobre 2022 - Report de la date de soumission au 8 septembre 2022 | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it
Bonjour à tous,

N'oubliez pas de vous inscrire et de soumettre des contributions pour que nous puissions construire un évènement qui favorise les échanges et les collaborations au sein de la communauté.
 
Nous prolongeons les inscriptions pour soumettre vos contributions ! La date limite de soumission des résumés est repoussée au 8 septembre 2022 !

Toutes les informations:  https://physchemcell2022.sciencesconf.org/
Le comité d’organisation

 

L’OI BioProbe organise la conférence PhysChemCell2022 les 17-18 et 19 octobre matin.

 

Elle a pour objectif de rassembler la large communauté qui développe et utilise des méthodes d’analyse ou d’imagerie pour l’étude de milieux biologiques complexes.

 

Nous aurons l'honneur d’accueillir les conférenciers suivants :

  • Pedro Gois (Research Institute for Medicines, Pharmacy Faculty, Lisbon University, Portugal)
  • Petr Cigler (Institute of Organic Chemistry and Biochemistry, Czech Academy of Sciences, Prague, Czech Republic)
  • Thomas Laurell (Department of Biomedical Engineering, Lund University, Sweden)
  • Orly Reiner (Weizmann Institute of Science, Rehovot, Israel)

 

Que vous soyez jeunes chercheurs ou scientifiques confirmés, que vous soyez biologistes, chimistes ou physiciens, vous pourrez partager vos travaux sous forme de communications orales ou de posters. Nous construirons cet évènement pour favoriser les échanges et les collaborations au sein de la communauté.

 

L'inscription est gratuite mais obligatoire.

La date limite de soumission des résumés est le 26 juillet.

Toutes les informations ICI


Via Life Sciences UPSaclay
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Conférence Jeunes Chercheurs et Imagerie Cellulaire à l'I2BC le 20 octobre 2022

Conférence Jeunes Chercheurs et Imagerie Cellulaire à l'I2BC le 20 octobre 2022 | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

En partenariat avec le nœud Île-de-France Sud de France BioImaging, le RIC Paris-Saclaly organise une conférence à l'attention des jeunes chercheurs et thésards de l’Université Paris-Saclay.


Date : 20 octobre 2022 (14h - 17h30)

 

Lieu : Amphithéâtre de l'Institut de Biologie Intégrative de la Cellule (Gif-sur-Yvette)

 

Envoi des résumés : ric.inscription@universite-paris-saclay.fr

 

Prix décerné  : prix de la meilleure présentation

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

La "matière noire virale" peut contribuer à atténuer le changement climatique

La "matière noire virale" peut contribuer à atténuer le changement climatique | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Des virus à ARN marins pourraient contribuer à l'absorption du carbone de l'atmosphère et à son stockage permanent au fond de l'océan. Le laboratoire Génomique Métabolique de l'UEVE (Genoscope - CEA/CNRS) est impliqué dans cette découverte.

 

Lire la suite de l'Actu de l'UEVE ICI.

No comment yet.