Life Sciences Université Paris-Saclay
160.9K views | +28 today
 
Scooped by Life Sciences UPSaclay
onto Life Sciences Université Paris-Saclay
Scoop.it!

Comment notre cerveau compte « en un coup d'œil »

Comment notre cerveau compte « en un coup d'œil » | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Calculer est une aptitude essentielle à notre vie quotidienne. Grâce à notre « sens du nombre », nous sommes capable d’estimer en un coup d’œil combien d’objets nous voyons dans une image. Mais comment notre cerveau traite-t-il exactement les informations visuelles pour donner sens aux nombres ? Une théorie suggère que nous utilisons des indices visuels non-numériques, tels que la taille ou la densité d’un groupe d’objets, pour estimer les nombres. D'autre part, il est possible que notre système visuel puisse détecter le nombre directement.

 

L'imagerie par résonance magnétique fonctionnelle à ultra-haut champ (7-teslas) faite à Neurospin (CEA de Saclay) a permis à Elisa Castaldi et ses collègues de répondre à cette question dans un article qui vient de paraitre dans la revue eLIFE.

 

Les chercheurs ont présenté à vingt volontaires adultes des groupes de points et leur ont demandé de faire attention soit au nombre de points, soit à leur taille lors d'un scanner cérébral. Les chercheurs ont utilisé des algorithmes d'apprentissage statistiques pour décoder l’activation cérébrale à une échelle spatiale très fine. Le profil d'activité cérébrale changeait en fonction du nombre de points vus indépendamment des quantités non-numériques (taille, densité, etc.), même dans les régions qui sont parmi les premières à recevoir l’information visuelle. Les signaux spécifiques au nombre étaient amplifiés lorsque les participants faisaient attention au nombre de points, tandis que ceux liés aux quantités non-numériques restaient inchangés. Ces résultats suggèrent que le système visuel humain perçoit le nombre directement. Ces découvertes pourraient avoir un impact dans la compréhension des troubles de l’apprentissage des mathématiques pour lesquels le sens du nombre est altéré.

 

Contact : elisa.castaldi@gmail.com ou evelyn.eger@googlemail.com

No comment yet.
Your new post is loading...
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

FOCUS PLATEFORME : SPOmics-Interactome ou comment les plantes peuvent servir la découverte de nouveaux rôles de l'ubiquitination des protéines

FOCUS PLATEFORME : SPOmics-Interactome ou comment les plantes peuvent servir la découverte de nouveaux rôles de l'ubiquitination des protéines | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Les interactions entre protéines sont des éléments essentiels des systèmes biologiques et leur analyse peut fournir des indications précieuses sur les fonctions des protéines. La plate-forme interactomique de l’IPS2 (SPOmics-Interactome) offre ses services aux équipes de recherche françaises et internationales.

 

Exemple choisi : Récemment, une collaboration avec l’équipe de Gregory Vert (Signalisation Cellulaire et Ubiquitination, LRSV, Toulouse) nous a permis de développer plusieurs approches à grande échelle pour caractériser la machine d'ubiquitination E2-E3 entraînant la formation de la chaîne d'ubiquitine liée à K63 chez Arabidopsis (Arabidopsis thaliana). L'ubiquitination implique l'action séquentielle de trois classes d'enzymes : les Ub-activating enzymes, les Ub-conjugating enzymes (E2s) et les Ub ligases (E3s). Les activités de ces enzymes aboutissent à la fixation covalente de l'ubiquitine-Ub à un résidu de Lys (K) dans la protéine cible. Les chaînes PolyUb présentent des topologies différentes auxquelles sont associées des fonctions biologiques diverses. La liaison K48 des fragments d'Ub déclenche, par exemple, la dégradation des protéines cibles par le protéasome 26S. On en sait beaucoup moins sur les autres liaisons des chaînes polyUb. Les chaînes Ub liées au K63 n'induisent pas de dégradation dépendante du protéasome. Les rôles de la poly-ubiquitination impliquant le résidu K63 de l'Ub ont été largement étudiés chez la levure et les mammifères, y compris les rôles dans l'endocytose des protéines plasmamembranaires, les réponses aux dommages de l'ADN et, plus marginalement, l’autophagie et la signalisation.

 

Les approches d’interactomique développées sur la plateforme SPOmics-Interactome ont permis d'identifier de nombreuses protéines qui interagissent avec les E2 UBC35/36 dédiées à la polyubiquitination K63 et leurs variantes E2 apparentées, dont plus d'une douzaine de ligases E3 et leurs cibles présumées. Les cibles de polyubiquitination K63 ont pu fournir une image plus complète des réseaux de polyubiquitine K63. Notre travail commun a permis d’identifier les enzymes conjuguant l'ubiquitine (E2) UBC35/36 comme les principaux moteurs de la formation de la chaîne de polyubiquitine K63 et mis en évidence le rôle majeur de ces protéines dans la croissance et le développement des plantes. En savoir plus ?

 

Plug In Labs Université Paris-Saclay : cliquer ICI

Contact : Dario Monachello (dario.monachello@inrae.fr)

 

SPOmics-Interactome est la plateforme d’étude des interactions protéine-protéine de l’IPS2. Les technologies qu’elle maitrise sont basée sur la seule méthode permettant la détection de ces interactions à haut débit et in vivo - le système double-hybride chez la levure (Y2H) - aujourd’hui optimisé et automatisé. A ce titre, grâce à l’utilisation de plaques 384 puits et d’un système robotisé d’une part, mais aussi d’un protocole entièrement en milieu liquide, la plateforme est capable de cribler un pool de 50 protéines hybrides (DB- X) contre la banque de protéines hybrides AD-AIM (environ 12000 protéines d’Arabidopsis) en deux mois. Le protocole généralement utilisé est le suivant : Les plasmides portant les ORFs codant pour les protéines d’intérêt fournis par nos collaborateurs dans le vecteur pDEST - DB sont utilisés pour transformer des levures, puis les protéines DB-X hybrides sont testées pour éliminer celles capables d’auto-activation. Les levures exprimant les protéines DB-X hybrides sont alors cultivées individuellement dans des milieux sélectifs, puis combinées en pools de 50 clones et criblées contre la banque AD-AIM. Après identification des protéines candidates, une analyse matricielle en Y2H est effectuée par « déconvolution » des 50 DB-proies et par tests individuels contre les candidats AD-appâts. Une étape finale de séquençage des protéines AD- et DB- permet la validation de l’identité des protéines en interaction. Chaque nouvel ORF criblé est intégré dans la banque AD- permettant une constante implémentation du réseau.

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Auto-réparation : mécanismes du vivant, de la matière et du numérique - 13 octobre 2020

Auto-réparation : mécanismes du vivant, de la matière et du numérique - 13 octobre 2020 | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Évry-Sénart Sciences et Innovation organise un séminaire scientifique interdisciplinaire le mardi 13 octobre, de 14h à 17h30, avec pour thème central l'auto-réparation. Les intervenants exposeront leurs travaux de recherche et leurs projets dans le domaine. Ils présenteront, chacun dans leur discipline, des mécanismes de régénération, reconstruction, auto-assemblage, réparation stimulée, auto-cicatrisation...

 

Avec la participation de

 

  • Christine BALDESCHI (I-Stem - Institut des Cellules Souches pour le Traitement & l'Etude des Maladies Monogéniques)
  • Julien COUTIER (LGRK - Laboratoire de Génomique et Radiobiologie de la Keratinopoïèse)
  • Dr. Dured DARDARI (Centre Hospitalier Sud Francilien)
  • Catherine DUBOIS (ENSIIE - École Nationale Supérieure d'Informatique pour l'Industrie et l'Entreprise )
  • David ISRAELI (Integrare - Approches génétiques intégrées et nouvelles thérapies pour les maladies rares)
  • Nathalie JARROUX (LAMBE - Laboratoire Analyse et Modélisation pour la Biologie & l'Environnement)
  • Damien REGNAULT (IBISC - Informatique Biologie Intégrative & Systèmes Complexes)

   

Inscription gratuite et obligatoire

Programme détaillé et Inscription

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Pour Paul Leadley, co-auteur du Giec, « restaurer la biodiversité, c’est possible ! »

Pour Paul Leadley, co-auteur du Giec, « restaurer la biodiversité, c’est possible ! » | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

À l’ouverture de son assemblée générale mardi 15 septembre, l’ONU devrait lancer un appel pour la nature, avant un sommet dédié, le 30 septembre. Pour l’écologue Paul Leadley, professeur d’écologie à l’Université Paris-Saclay et l’un des auteurs du dernier rapport mondial de l’IPBES, le « Giec de la biodiversité », la science montre que l’on peut stopper l’érosion des écosystèmes. À condition de transformer notre manière de produire et de consommer.

 

Lire la suite de l'entre au journal La Croix ICI.

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

AAP Institut Benjamin Delessert - Prix Projets de Recherche

AAP Institut Benjamin Delessert - Prix Projets de Recherche | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Les Prix de Projet de Recherche de l’Institut Benjamin Delessert sont destinés à promouvoir la recherche :

  • en nutrition en relation avec les glucides
  • en sciences humaines et sociales appliquées à la nutrition

Ces prix récompensent 4 à 6 équipes de recherche pour un montant global de 80 000€. Le montant de chaque prix, déterminé par le jury, est au maximum de 20.000 €.

 

Clôture : 30 septembre 2020

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Partenariat Hubert Curien (PHC) France-Indonésie - Nusantara 2021

Partenariat Hubert Curien (PHC) France-Indonésie - Nusantara 2021 | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

L’appel à candidature du Partenariat Hubert Curien (PHC) Nusantara 2021 est lancé. L’objectif de ce programme de soutien est de développer les échanges scientifiques et technologiques d'excellence entre les laboratoires de recherche de France et d'Indonésie, en favorisant les nouvelles coopérations et la participation de jeunes chercheurs et doctorants.

Ce programme annuel est mis en œuvre en France par le ministère de l’Europe et des affaires étrangères (MEAE) et le ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation (MESRI), et dans le pays partenaire par le ministère de la Recherche et de la technologie (KEMENRISTEK) et le ministère de l’Education et de la culture (KEMDIKBUD).

Le PHC Nusantara 2021 est ouvert à tous les domaines scientifiques (hormis Nucléaire, Défense, Militaire). Les projets soumis doivent obligatoirement s’inscrire dans l’un des 11 champs disciplinaires suivants :

1. Solutions pour favoriser la reconstruction post-COVID-19 (technologies permettant l’autosuffisance ou la résilience locale, prévention et protection contre l'infection, technologies d'assainissement, govtech/ open data et Big Data, gestion de crise, espace de travail numérique et technologies de l'éducation ainsi que l’organisation et la mise en œuvre de l’enseignement à distance) ;

2. Agroalimentaire ;

3. L’énergie, incluant les énergies renouvelables (centrales thermiques et nucléaires, géothermie, énergie des vagues et des courants marins, bioénergie, bio carburant, énergie solaire, etc.) ;

4. La santé et la médecine ;

5. Les sciences marines, maritimes et l’océanographie ;

6. Les transports : terrestres, aériens, navals ;

7. Les technologies de l’information et la communication ;

8. Les sciences humaines et sociales ;

9. Les matériaux avancés, comme par exemple les nanotechnologies ;

10. La préservation de l’environnement : biodiversité animale et végétale, eau, sols, changements climatiques ;

11. L’évaluation et prévention des risques naturels et/ou gestion des catastrophes naturelles incluant les systèmes d’alerte précoces faisant intervenir les sciences géologiques, sismiques, volcaniques, climatiques, géomagnétiques.

 

Clôture : 23 septembre 2020

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Partenariat Hubert Curien franco-Soudanais - Napata 2021

Partenariat Hubert Curien franco-Soudanais - Napata 2021 | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

NAPATA est le Partenariat Hubert Curien franco-Soudanais. Il est mis en œuvre en France par le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE) et le Ministère de l’Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche (MESRI), et dans le pays partenaire par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MoHE).

Les appels à candidatures de ce programme sont lancés sur un rythme annuel.

 

Tous les domaines scientifiques sont concernés par ce programme. Cependant, priorité sera accordée aux projets relevant des disciplines suivantes : Sciences appliquées : énergétique et énergies renouvelables, environnement et changement climatique, sciences de l’ingénieur ; Santé humaine, sciences vétérinaires et agronomiques, biologie et biotechnologies ; Archéologie ; Sciences humaines et sociales ; Didactique de la langue française.

Date limite de dépôt des dossiers de candidature : 07/01/2021

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

NERC Independent Research Fellowships (IRF) for Environmental Science

NERC Independent Research Fellowships (IRF) for Environmental Science | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

The NERC Independent Research Fellowship (IRF) scheme is designed to develop scientific leadership among the most promising early-career environmental scientists, by giving all fellows five years' support, which will allow them sufficient time to develop their research programmes and to gain international recognition.

 

Clôture 6 octobre 2020

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Une mutation de la monoamine oxydase (MAO) affecte l'évolution du comportement de stress chez le poisson troglodyte aveugle Astyanax mexicanus

Une mutation de la monoamine oxydase (MAO) affecte l'évolution du comportement de stress chez le poisson troglodyte aveugle Astyanax mexicanus | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Le neurotransmetteur sérotonine contrôle une variété de processus physiologiques et comportementaux. Chez l'homme, les mutations affectant la monoamine oxydase ou MAO, l'enzyme dégradant la sérotonine, sont très délétères. Pourtant, les poissons cavernicoles aveugles de l'espèce A. mexicanus portent une mutation de perte de fonction partielle dans la MAO (P106L) et se développent dans leur environnement souterrain.

 

Dans un article paru dans le Journal of Experimental Biology, Sylvie Rétaux et ses collaborateurs de l’équipe Développement et Evolution du Cerveau Antérieur (DECA) de NeuroPSI (UMR9197 CNRS/UPSaclay, Gif-sur-Yvette) ont établi 4 lignées de poissons, correspondant aux types aveugles cavernicoles et voyants de surface, avec ou sans la mutation P106L, afin d’identifier la contribution exacte de la mao mutée dans l'évolution neurocomportementale du poisson des cavernes.

 

De manière inattendue, bien que la maoP106L semblait être un excellent candidat pour le déterminisme génétique de la perte des comportements agressifs et d’apprentissage chez les poissons des cavernes, les chercheurs ont montré que ce n'était pas le cas. De même, les variations anatomiques des systèmes monoaminergiques observées entre les cerveaux des poissons des cavernes et des poissons de surface étaient indépendantes de la mao P106L, et plutôt dues à d'autres processus de développement dépendant de la morphologie. D'autre part, ils ont constaté que la mao P106L affectait fortement les comportements de type anxieux. Les mesures de cortisol ont montré des niveaux basaux plus faibles et une amplitude accrue de la réponse au stress après un changement d'environnement chez les poissons porteurs de la mutation. Enfin, les chercheurs ont étudié la distribution de l'allèle mao P106L dans les populations sauvages de caverne et de rivière A. mexicanus, et découvert que l'allèle mutant était présent dans toutes les populations habitant les grottes de la Sierra de El Abra.

 

Il est possible que cet allèle mao à perte partielle de fonction évolue sous un régime sélectif ou neutre dans l'environnement particulier de la grotte

 

Contact : retaux@inaf.cnrs-gif.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Production de protéines difficiles à exprimer par traduction in vitro en vue d’études structurales : le cas des polyprotéines de réplication virale

Production de protéines difficiles à exprimer par traduction in vitro en vue d’études structurales : le cas des polyprotéines de réplication virale | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

En biologie structurale, les techniques telles que la cryo-microscopie électronique (cryo-EM), la cristallographie aux rayons X et la RMN requièrent l’obtention de grandes quantités (couramment plusieurs milligrammes) de protéine très pure. Nombre de projets ne peuvent aboutir faute de systèmes de production permettant d’aboutir à de telles quantités. Cela est souvent dû à la nature de ces protéines (de grande taille ou contenant de nombreux domaines hydrophobes par exemple) qui peut les rendre très difficile voire impossible à produire par les systèmes de production cellulaires classiquement utilisés (bactéries, cellules d’insecte, cellules de mammifères).

 

En collaboration avec une équipe de l’IBCP (UMS3760, Lyon), des chercheurs de l’équipe IMAPP à l’I2BC (UPSaclay/CEA/CNRS) ont développé une activité de production de protéines par traduction in vitro utilisant des extraits de germes de blé. Ils utilisent cette méthodologie pour différents projets, notamment différentes protéines codées par des virus. Dans une étude publiée dans la revue Protein Expression and Purification, ils présentent par exemple la production et la purification partielle de près d’un milligramme d’une polyprotéine de norovirus humain (agent responsable de gastroentérites aigues), laissant envisager d’en résoudre sa structure par cryo-EM. De fait, la production de cette protéine membranaire de 1700 résidus d’acides aminés, de masse moléculaire 190kDa, représente une avancée technologique considérable dans la compréhension du rôle des polyprotéines virales.

 

D’autres projets similaires, concernant des protéines virales ou humaines, sont actuellement en cours. L’expérience acquise par l’équipe montre que la traduction in vitro utilisant des extraits de germe de blé est une approche simple et rapide à mettre en œuvre, adaptée à la cryo-EM, la cristallographie des rayons X et la RMN. Elle est donc à envisager pour tout projet de biologie structurale bloqué à l’étape de production de la protéine d’intérêt.

 

Contact : sonia.fieulaine@i2bc.paris-saclay.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Les cellules épithéliales salivaires: promoteurs de l’hyperactivation lymphocytaire B au cours du syndrome de Sjögren primitif

Les cellules épithéliales salivaires: promoteurs de l’hyperactivation lymphocytaire B au cours du syndrome de Sjögren primitif | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Le syndrome de Sjögren primitif (SSp) est une maladie auto-immune systémique ciblant les cellules épithéliales salivaires (CES). Les CES sont capables d’interagir avec des lymphocytes B (LB) infiltrant les glandes. Dans une étude parue dans Annals of the Rheumatic Diseases, les chercheurs de l’unité UMR-S 1184 (Immunology of viral Infections and Autoimmune Diseases, IDMIT, CEA/UPSaclay/INSERM U1184, Le Kremlin Bicêtre) et du Service de Rhumatologie (Hôpital Bicêtre) ont effectué une analyse transcriptomique en RNA-seq des CES et des LB triés à partir des glandes salivaires et du sang de patients SSp et de sujets contrôles. Cette analyse a permis d’identifier des voies de signalisation impliquées dans les interactions entre ces deux types cellulaires notamment la signature IFN. Par des expériences de co-cultures entre CES et LB, ils ont pu démontrer que les CES induisaient la survie et l’activation des LB et que cette capacité était accrue chez les CES des patients. Ils ont montré que le rôle de soutien des CES passait par des facteurs solubles (BAFF, APRIL, IL6) et que leur inhibition sélective ne permettait pas de bloquer l’effet de soutien des CES sur les LB. Mais des inhibiteurs agissant en aval des récepteurs tels que leflunomide, les inhibiteurs de BTK et de PI3K, permettaient de diminuer la survie des LB.

 

Au total, ce travail démontre que les CES ne sont pas uniquement les victimes passives de l’auto-immunité dans le Sjögren mais ont un rôle pathogène direct participant à l’hyperactivation lymphocytaire B. Il ouvre des perspectives thérapeutiques suggérant que des stratégies de mono-inhibition ne sont pas suffisante pour contrôler la maladie et la nécessité de stratégies ciblant des voies plus en aval comme c’est le cas avec les inhibiteurs de kinases.

 

Contact : gaetane.nocturne@aphp.fr ou xavier.mariette@aphp.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Le remodelage de la matrice extracellulaire (MEC) est associé à une augmentation de la force musculaire suite à une surcharge du muscle plantaris chez la souris

Le remodelage de la matrice extracellulaire (MEC) est associé à une augmentation de la force musculaire suite à une surcharge du muscle plantaris chez la souris | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Le remodelage de la matrice extracellulaire (MEC) est une caractéristique des dystrophies musculaires qui survient en réponse à une blessure chronique des fibres musculaires. Le paradigme actuel considère que ce remodelage induirait une fibrose qui serait nuisible à la fonction du muscle dystrophique. Certains essais cliniques sont en cours chez des patients atteints de dystrophies musculaires dans le but de diminuer la fibrose musculaire et de stimuler la croissance des fibres musculaires en interférant avec la signalisation TGF-β, en utilisant soit le blocage de la myostatine, soit l'halofuginone.

 

Dans une étude parue dans Neuropathology and Applied Neurobiology, Amalia Stantzou, Helge Amthor et leurs collaborateurs du Laboratoire Biothérapie des Maladies du Système Neuromusculaire (UVSQ, UFR Simone Veil – Santé, Montigny‐Le‐Bretonneux) et de la Charité de Berlin ont induit expérimentalement les caractéristiques pathologiques de la dystrophie musculaire sévère par surcharge du muscle plantaris chez la souris par ablation chirurgicale des muscles synergiques. L’analyse du transcriptome des muscles surchargés a révélé une augmentation des gènes associés à la MEC, à l’inflammation, et à l’activité métalloprotéinase. De manière surprenante, le remodelage de la MEC dans le muscle surchargé était cependant associé à une augmentation de la force.

 

Dans cette étude, les chercheurs ont remis en question le rôle de la signalisation du TGF-β sur la fonction musculaire et sa modulation tissulaire en (i) surchargeant le muscle plantaris de souris knock-out de la myostatine et par (ii) une inhibition pharmacologique supplémentaire du TGF-β via un traitement à l'halofuginone.

 

L’inhibition de la signalisation TGF-β a sévèrement inhibé l'augmentation de la force musculaire suite à une surcharge. La modulation de la MEC du muscle serait donc importante pour la plasticité musculaire et la génération de force en réponse au stimuli qui induisent une dystrophie musculaire.

 

Contact : amalia.stantzou@uvsq.fr ou helge.amthor@uvsq.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Imagerie multimodale par spectrométrie de masse pour identifier des marqueurs de l'hypertension artérielle pulmonaire

Imagerie multimodale par spectrométrie de masse pour identifier des marqueurs de l'hypertension artérielle pulmonaire | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Une publication vient de paraitre dans ACS Analytical Chemistry, résultat d’un travail pluridisciplinaire dans le cadre de l’ANR DEFIMAGE, coordonné par Alain Brunelle (CNRS UPR 2301 -ICSN) en collaboration avec Sylvia Cohen-Kaminsky (UMR S-999 INSERM/UPSaclay, Le Plessis-Robinson) et soutenu par le LabEx LERMIT. Au cœur de ce projet, l’imagerie par spectrométrie de masse ToF-SIMS a été améliorée en utilisant des agrégats massifs d’argon, permettant de pulvériser des échantillons biologiques, qui sont ensuite analysés par un faisceau d’agrégats de bismuth. L’analyse en profondeur utilisant deux faisceaux a permis d’acquérir des images moléculaires pour la recherche médicale (le présent travail), et pour l’analyse chimique d’objets du patrimoine culturel. L’objectif final était de faire de l’imagerie par spectrométrie de masse TOF-SIMS une méthode de choix pour l’analyse chimique localisée à l’échelle du micron.

 

La présente application en recherche médicale repose sur l’acquisition d’images ioniques d’artères remodelées, sélectionnées à partir d’échantillons complexes de poumons humains explantés de patients souffrant d’hypertension artérielle pulmonaire (HTAP), comparés à des témoins. L’HTAP est une maladie rare et mortelle qui touche environ 15 à 60 personnes par million en Europe, encore mal comprise. Il n'existe actuellement aucun outil de diagnostic permettant une détection précoce ni aucun traitement curatif. Dans ce travail, une approche d’imagerie multimodale par spectrométrie de masse a été utilisée pour étudier la composition lipidique des artères pulmonaires et identifier des marqueurs de l’HTAP, en combinant les technologies 1) MALDI-ToF(spectrométrie de masse par imagerie de désorption laser assistée par matrice), 2) ToF-SIMS (spectrométrie de masse des ions secondaires par temps de vol) et finalement 3) SIMS hybride, avec un tout nouvel instrument SM/SM tandem développé chez IONTOF et offrant la plus haute résolution de masse (> 240 000), la plus haute précision de masse (< 1 ppm). En utilisant des forêts aléatoires (ou forêts d’arbres décisionnels) comme technique d'analyse des données, il a été possible d'identifier l'ion de rapport masse/charge m/z 885,6, dont l’intensité était très élevée dans les artères de malades comparées aux artères de témoins, comme marqueur des HTAP. Il a été confirmé sans ambiguïté qu'il s'agissait de PI(C18:0/C20:4), un diacylglycérophosphoinositol, par SM/SM.

 

La découverte d'un biomarqueur potentiel ouvre de nouvelles voies de recherche qui pourraient finalement conduire à une meilleure compréhension de la pathologie de l'HTAP et met en évidence le rôle essentiel que l'imagerie par spectrométrie de masse peut jouer dans la recherche biomédicale moderne.

Voir la Vidéo de présentation par Sebastiaan Van Nuffel, 1er auteur

 

Contact : sylvia.cohen-kaminsky@universite-paris-saclay.fr ou alain.brunelle@cnrs.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Des nanopores pour diagnostiquer l’état de santé des batteries Li-S

Des nanopores pour diagnostiquer l’état de santé des batteries Li-S | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

La technologie Li-S est prometteuse car théoriquement l’utilisation d’une cathode de soufre devrait permettre d’atteindre des densités d’énergie et donc des autonomies plus élevées que les batteries Li-ion actuelles. En pratique, le soufre se réduit en diverses espèces Li2Sn (1<n<8) solubles dans l’électrolyte de la batterie et qui viennent se déposer de manière irréversible sur l’anode de lithium. Il y a donc une perte de matière active et un changement de structure de la cathode nuisant considérablement aux performances des batteries.

 

Une équipe franco-italienne, coordonnée par le Pr. Jean-Marie Tarascon, (Collège de France), et le Pr. Juan Pelta (LAMBE UMR 8587 UPSaclay/UEVE/CNRS, Evry), a eu l’idée d’analyser et de séquencer en molécule unique ces polysulfures en utilisant la technologie dite « nanopore », approche déjà utilisée avec succès pour séquencer l’ADN. Leurs travaux ont été publiés dans la revue Communications Materials. En discriminant avec précision les polysulfures en fonction du nombre d’atomes de S, il devient possible de suivre leur évolution dans l’électrolyte. Les chercheurs ont eu recours à la complexation de polysulfures avec de la β-cyclodextrine pour les capturer et amplifier les chutes de courant, carte d’identité des polysulfures. La complexation β-cyclodextrine/polysulfure ouvre des perspectives de fabrication de membranes séparatrices empêchant, par capture, la diffusion des polysulfures responsables de la perte de capacité des accumulateurs. De plus, il a été montré que l’application locale d’une température donnée enverrait le signal à la membrane de relarguer les polysulfures afin qu’ils reviennent s’oxyder à leur électrode d’origine.

 

Contact : Juan.pelta@univ-evry.fr ou Jean-marie.tarascon@college-de-france.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Amandine Cornille, lauréate 2020 du Prix Paoletti

Amandine Cornille, lauréate 2020 du Prix Paoletti | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Claude Paoletti, ancien directeur du Département des sciences de la vie du CNRS, a pris de nombreuses initiatives pour soutenir les jeunes chercheurs. Ses amis ont créé en 1996 un prix en sa mémoire et sa pérennité est assurée par l'Institut des sciences biologiques du CNRS. Ce prix, d’un montant de 5000 euros, récompense chaque année, pour leurs travaux de recherche en sciences de la vie, une chercheuse et un chercheur. 

 

Cette année, le Prix Paoletti a été décerné à Amandine Cornille.

Chargée de recherche au CNRS à l’UMR GQE-Le Moulon, Amandine Cornille dirige une équipe ATIP Avenir CNRS-Inserm sur la génomique évolutive des interactions hôte-ravageur ; son modèle est le binôme pommier-puceron. Son parcours de jeune chercheuse vient d’être distingué par le CNRS qui lui a attribué le Prix Paoletti 2020.

 

Au-delà des collaborations scientifiques, l’équipe a noué des liens avec de nombreuses structures associatives et des acteurs locaux du plateau de Saclay, ainsi que des start-up et des groupes privés, dans le cadre d’un verger conservatoire, expérimental et pédagogique sur le plateau de Saclay qu’elle a mis en place afin comprendre l’impact du changement climatique et des ravageurs sur les pommiers.

 

Contact : amandine.cornille@inrae.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Appels à projets ATIP-Avenir 2021

Appels à projets ATIP-Avenir 2021 | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Dans le cadre d’un partenariat, l’Inserm et le CNRS lancent un appel d’offres afin de :

  • permettre à de jeunes chercheur.e.s de mettre en place et d’animer une équipe, au sein d'une structure de recherche en France affiliée à l'Inserm ou à l’Institut des sciences biologiques du CNRS. Les équipes ainsi créées auront pour vocation de renforcer le dispositif de recherche de la structure d'accueil en développant, de manière autonome, leur proprethématique.
  • promouvoir la mobilité et attirer de jeunes responsables d’équipes de haut niveau.

 

Lire la suite et dossier de candidature ICI.

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Consommation d’agrumes et risque de cancers de la peau

Consommation d’agrumes et risque de cancers de la peau | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Très récemment, une série d’études américaines a mis en évidence un risque accru de mélanome et de carcinomes cutanés associé à la consommation d’agrumes, notamment en cas d’exposition aux UV importante. Ces associations sont plausibles biologiquement, étant donné le caractère phototoxique et photocarcinogène des furocoumarines contenus en grande quantité dans les agrumes ; cependant, peu d’études prospectives sont disponibles pour confirmer ces résultats.

 

Dans ce contexte, les chercheurs du CESP (UMR-S 1018 INSERM/UPSaclay/UVSQ, Villejuif) ont étudié les associations entre la consommation d’agrumes et le risque de cancers cutanés dans la cohorte européenne EPIC. Après 14 ans de suivi, 8 448 cas de cancers cutanés ont été identifiés parmi les 270 112 participants inclus. Leurs résultats, parus dans le European Journal of Epidemiology, ont suggéré que la consommation totale d’agrumes (fruits frais et jus) était linéairement et positivement associée au risque de cancers cutanés, particulièrement de carcinome baso-cellulaire (CBC) et de carcinome spino-cellulaire (CSC). Les analyses stratifiées ont montré que la consommation d’agrumes fruits frais était positivement associée au risque de mélanome, tandis que la consommation de jus d'agrumes était associée au risque de carcinomes cutanés (CBC et CSC).

 

Bien que d’autres études soient nécessaires en raison du manque d’information sur les facteurs de risque de cancers cutanés dans cette étude, en particulier de l'exposition aux UV, ainsi que sur le type d'agrumes, les résultats de cette étude confirment les recherches précédentes dans des populations américaines. Cependant, davantage de recherches sont nécessaires afin de confirmer ces relations et d’examiner les mécanismes de phototoxicité des aliments riches en furocoumarines.

 

Contact : yahya.mahamat-saleh@gustaveroussy.fr ou marina.kvaskoff@gustaveroussy.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

ANR  - Appel à projets générique 2021

ANR  - Appel à projets générique 2021 | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

L’appel à projets générique 2021 mobilise quatre instruments de financement ayant chacun leurs spécificités en termes de modalités de soumission et d’évaluation. Ils permettent de financer soit des projets de recherche individuelle portés par des jeunes chercheurs ou des jeunes chercheuses (JCJC), soit des projets de recherche collaborative entre entités publiques dans un contexte national (PRC) ou international bilatéral (PRCI) et entre entités publiques et privées pouvant présenter une ouverture vers le monde de l'entreprise (PRCE).

 

  • 37 axes de recherche sont présentés au sein de 7 domaines disciplinaires : sciences de l’environnement, sciences des énergie et matériaux, sciences du numérique, sciences de la vie, sciences humaines et sociales, mathématiques et leurs interactions, et physique de la matière, hautes énergies, planète-univers.
  • 13 axes de recherche correspondent à des enjeux transversaux (trans- ou interdisciplinaires) situés à la croisée de plusieurs secteurs scientifiques.

 

Clôture de la soumission des pré-propositions : 01/12/2020 à 13h00 CET

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Smithsonian Institution Fellowship Program

Smithsonian Institution Fellowship Program | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

The Smithsonian Institution Fellowship Program offers fellowships for research and study in the following fields and encourages applications of an interdisciplinary nature:

  • Animal behavior, ecology, and environmental science, including an emphasis on the tropics
  • Anthropology, including archaeology, cultural anthropology, linguistics, and physical anthropology
  • Astrophysics and astronomy
  • Earth sciences and paleobiology
  • Evolutionary & systematic biology
  • Folklife
  • History of science and technology
  • History of art, especially American, contemporary, African, and Asian art, twentieth-century American crafts, and decorative arts
  • Materials research
  • Molecular biology
  • Social and cultural history of the United States

 

Clôture 1er novembre 2020

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Partenariat Hubert Curien franco-cubain - Carlos J. Finlay 2021

Partenariat Hubert Curien franco-cubain - Carlos J. Finlay 2021 | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

« Carlos J. Finlay » est le Partenariat Hubert Curien franco-cubain. Il est mis en œuvre en France par le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE) et le Ministère de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'Innovation (MESRI), et dans le pays partenaire par le Ministère du Commerce Extérieur et de l’Investissement Etranger (MINCEX).

Le Programme de coopération scientifique bilatérale dénommé « Partenariat Hubert Curien franco-cubain Carlos J. Finlay » s’inscrit dans le cadre d’un accord entre le gouvernement de la République française et le gouvernement de la République de Cuba, signé à La Havane le 17 février 2017.

Les appels à candidatures de ce programme sont lancés sur un rythme bisannuel.

 

Les projets soumis doivent obligatoirement s’inscrire dans l’un des champs disciplinaires suivants :
Sciences de la vie et de la santé ; Sciences de l’ingénieur ; Agronomie ; Chimie ; Environnement ; Energie ; Développement urbain ; Humanités.

 

Les nanotechnologies sont considérées dans le cadre des thématiques sciences de la vie et de la santé, sciences de l’ingénieur et chimie. Une attention particulière est portée aux biotechnologies dans les thématiques sciences de la vie et de la santé et agronomie et environnement.

Date limite de dépôt des dossiers de candidature : 15/10/2020

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Participez aux Semaines du Développement Soutenable de l’Université Paris-Saclay

Participez aux Semaines du Développement Soutenable de l’Université Paris-Saclay | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it
Du 18 septembre au 8 octobre,
Rendez-vous aux Semaines du Développement Soutenable de l’Université Paris-Saclay
Tout le programme sur www.universite-paris-saclay.fr
 
 L’Université Paris-Saclay souhaite dès la rentrée universitaire 2020-2021 marquer son engagement en faveur du Développement Soutenable. Dans ce but et à l’occasion des Semaines Européenne du Développement Durable, l’Université organise les Semaines du Développement Soutenable du vendredi 18 septembre au jeudi 8 octobre.
 
Durant ces semaines, vous pourrez retrouver de nombreux événements et animations comme le World Clean Up Day, balades à vélo, ateliers Fresque du Climat, webinaires, exposition, live vidéo, etc. Ces journées sont également l’occasion de renforcer les échanges entre tous et toutes, et d’y associer les personnels et les étudiants, grâce à une plateforme collaborative, à l’élaboration des projets du développement soutenable de l’Université Paris-Saclay qui orienteront les objectifs et actions à venir.
 
 
Engagez-vous pour un Développement Soutenable à l’Université Paris-Saclay !
 
Jane Lecomte
Vice-Présidente Développement Soutenable
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Un régime méditerranéen est associé à une diminution du risque de polyarthrite rhumatoïde chez les femmes fumeuses : données de la cohorte prospective E3N

Un régime méditerranéen est associé à une diminution du risque de polyarthrite rhumatoïde chez les femmes fumeuses : données de la cohorte prospective E3N | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Le régime méditerranéen (RM), largement répandu au sud de l’Europe, comprend une part importante de fruits, de légumes, de produits céréaliers, de poisson, d’huile d’olive, et une part réduite de produits laitiers et de viande. Il a été associé à une diminution du risque de mortalité toute cause confondue, de maladies cardiovasculaires ou de néoplasies. Par sa teneur en antioxydants et en acides gras insaturés, son effet bénéfique sur l’activité de la polyarthrite rhumatoïde (PR) a été suggéré. Cependant, son rôle protecteur face au risque de PR reste inconnu. Dans un étude parue dans Arthritis & Rheumatology les chercheurs du service de Rhumatologie de l’Hôpital Bicêtre (UMR-S 1184 UPSaclay/INSERM/CEA, Le Kremlin Bicêtre) et du CESP (UMR-S 1018 UPSaclay/INSERM, Villejuif)ont étudié l’association entre une alimentation de type méditerranéenne et le risque de développer une PR.

 

La cohorte E3N (Etude Epidémiologique auprès des femmes de la Mutuelle générale de l’Education Nationale) est une cohorte française, suivant 98,995 femmes depuis 1990 de manière prospective. Parmi les femmes qui ont complété un questionnaire alimentaire détaillé, les chercheurs ont estimé leur consommation de neufs groupes alimentaires (fruits, légumes, produits céréaliers, légumineuses, poisson, huile d’olive, produits laitiers, viande, alcool), et calculé un score d’adhérence au régime méditerranéen en fonction de ces neufs groupes. Les cas auto-rapportés de PR ont été validés par un processus utilisant un questionnaire de validation spécifique et des données de remboursements médicamenteux. Les hazard ratios (HR) et leurs intervalles de confiance (IC) ont été estimés par des modèles de Cox, en prenant l’âge en échelle de temps, ajustés avec les facteurs de risque connus de PR et les potentiels facteurs de confusion. Le tabac étant un facteur de risque majeur de PR, des analyses stratifiées sur le statut tabagique ont également été réalisées.

 

Parmi 62 629 femmes, 480 cas de PR incidents ont été identifiés, survenant après une moyenne de 11,7 ans après le questionnaire alimentaire. Sur l’ensemble de la population, le score d’adhérence au méditerranéen n’était pas significativement associé au risque de PR (HR = 0,86 pour un score méditerranéen de 6-9 versus 0-3 ; IC95% 0,67-1,09 ; Ptendance = 0.09). Cependant, chez les femmes fumeuses (tabagisme ancien ou actif), un score méditerranéen élevé était associé à une diminution du risque de PR (HR = 0,77 pour un score méditerranéen de 6-9 versus 0-3 ; IC95% 0,53-1,05 ; Ptendance = 0,03) alors que cette association n’était pas retrouvée chez les non-fumeuses.

 

En conclusion, une alimentation de type méditerranéenne pourrait réduire le risque de PR chez les femmes fumeuses et contrebalancer le surrisque induit par la cigarette.

 

Contact : raphaele.seror@aphp.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Identification de résidus histidines jouant le rôle d’interrupteurs moléculaires lors de la transition structurale induite à bas pH de la glycoprotéine du virus de la stomatite vésiculaire (VSV)

Identification de résidus histidines jouant le rôle d’interrupteurs moléculaires lors de la transition structurale induite à bas pH de la glycoprotéine du virus de la stomatite vésiculaire (VSV) | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

La glycoprotéine du VSV (G) joue un rôle essentiel lors de l’entrée du virus dans la cellule hôte. Tout d’abord, c’est elle qui va reconnaitre le récepteur du virus puis, après endocytose de la particule virale, déclencher la fusion entre les membranes cellulaire et endosomale. Cette fusion est catalysée par un important changement de conformation de G depuis sa forme pré-fusion vers sa forme post-fusion lors de l’acidification de l’intérieur de la vésicule d’endocytose. La transition structurale ayant lieu autour de pH 6,3, il était suggéré que la protonation de résidus histidine dont le pKa se situe autour de 6,5 pouvait jouer un rôle clef.

 

Une étude parue dans Cell Reports menée par l’équipe « Rhabdovirus » de l’I2BC a analysé de façon systématique le rôle des résidus histidine présents dans la séquence de G. Les résultats mettent en évidence le rôle essentiel de l’histidine 407, largement conservée dans l’ensemble de la famille des rhabdovirus. Par ailleurs, la sélection de mutations compensatrices localisées à distance de l’histidine 407, ainsi qu’une nouvelle structure cristalline de la forme pré-fusion étendant notre connaissance de l’organisation C-terminale de G, permettent de préciser le chemin suivi et les intermédiaires formés durant la transition structurale.

 

Ce travail améliore notre compréhension du fonctionnement des machineries fusion virales de classe III, une classe qui contient aussi la machinerie de fusion des herpesvirus et des baculovirus, parmi lesquelles la glycoprotéine G est la mieux caractérisée.

 

Enfin, comme G est la glycoprotéine virale la plus utilisée pour adresser un cargo à une cellule cible d’intérêt (notamment lors de l’utilisation de vecteurs lentiviraux pseudotypés) et que le VSV est un virus utilisé pour ses propriétés oncolytiques, ces travaux ouvrent aussi des perspectives dans le domaine des biotechnologies avec des retombées intéressantes en cancérologie.

 

Contact : yves.gaudin@i2bc.paris-saclay.fr ou aurelie.albertini@i2bc.paris-saclay.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Altérations de l'excitabilité nerveuse périphérique dans un modèle expérimental de souris d'encéphalomyélite auto-immune pour la sclérose en plaques

Altérations de l'excitabilité nerveuse périphérique dans un modèle expérimental de souris d'encéphalomyélite auto-immune pour la sclérose en plaques | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Dans le cadre d’une collaboration entre l’Institut des sciences du vivant Frédéric Joliot du CEA de Saclay (SIMoS, NeuroSpin et BioMaps) et l’Institut Butantan de Sao Paulo (Brésil), des chercheurs ont mis en évidence des altérations fonctionnelles et morphologiques du système nerveux périphérique (SNP) chez un modèle murin expérimental de sclérose en plaques (SEP), une maladie auto-immune démyélinisante caractérisée par une infiltration de cellules mononucléées dans le système nerveux central (SNC). Ces travaux, publiés dans la revue Journal of Neuroinflammation, représentent une avancée notable dans l’étude de cette maladie car la perte d'auto-tolérance immunologique au peptide MOG (pour Myelin Oligodendrocyte Glycoprotein) chez les patients atteints de SEP peut être attribuée à l'expression restreinte de cet antigène dans l'environnement immunologiquement privilégié non seulement du SNC mais aussi du SNP.

 

L'encéphalomyélite auto-immune expérimentale (EAE) est le modèle murin expérimental de SEP humaine le plus couramment utilisé et le plus pertinent, d’un point de vue clinique, car il reproduit chez l'animal les altérations anatomiques et comportementales observées chez l'homme atteint de cette maladie, incluant notamment l'inflammation du SNC, la démyélinisation des neurones et les anomalies motrices. Une évaluation multiple de l'excitabilité nerveuse périphérique, entreprise in vivo au moyen d'une méthode électrophysiologique peu invasive, révèle que des anomalies fonctionnelles, caractéristiques d’un processus de démyélinisation, se produisent au niveau du SNP de souris EAE, 2 et 4 semaines après leur immunisation avec le peptide MOG. En accord, l'épaisseur de la gaine de myéline des nerfs sciatiques des souris EAE, déterminée in vitro en utilisant la microscopie électronique à transmission, est réduite par rapport à celle des animaux témoins (CFA).

 

Contact : evelyne.benoit@cea.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Soigner les maladies sanguines et métaboliques

Soigner les maladies sanguines et métaboliques | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

L’équipe de l’unité Integrare (UMR 951, Inserm/Généthon/Université d’Evry) dirigée par le Dr Amendola décrit dans la revue Nature Communications une stratégie innovante d’édition génomique visant à modifier les cellules souches hématopoïétiques, cellules à l’origine de toutes les cellules sanguines. L’objectif est d’aboutir à l’expression de différentes protéines thérapeutiques dans le sang et d’ouvrir ainsi la voie au traitement de maladies génétiques sanguines, comme l’hémophilie ou les maladies métaboliques.

 

La plateforme conçue par les chercheurs repose sur la technologie CRISPR-Cas9. Elle consiste à modifier ex vivo des cellules souches hématopoïétiques afin d’obtenir la production de protéines dans la lignée cellulaire érythroïde, productrice des globules rouges. Grâce à la précision du ciseau moléculaire CRISPR-Cas9, les gènes d’intérêt thérapeutique sont insérés en amont des gènes de l’α-globine, afin d’être sous le contrôle du promoteur/activateur présent de manière endogène dans les cellules érythroïdes (cf. schéma).

 

La méthode a l’avantage de maximiser la production de protéines en combinant la force du promoteur et le nombre de cellules productrices. En effet, les cellules érythroïdes sont les plus abondantes dans la descendance des cellules souches hématopoïétiques.

 

En utilisant cette technique, les chercheurs de l’équipe ont démontré que les érythroblastes modifiés expriment et sécrètent les protéines thérapeutiques, qui conservent leur activité enzymatique. En étant sécrétées dans le sang, les protéines sont captées par les cellules malades et corrigent le défaut métabolique des cellules du patient.

 

La plateforme pourra être utilisée pour traiter de nombreuses maladies génétiques humaines, comme l’hémophilie ou les maladies métaboliques, ainsi que des maladies non génétiques.

 

Contact : veronique.leboulch@genopole.fr ou mamendola@genethon.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Utilisation de la méta-analyse en science animale

Utilisation de la méta-analyse en science animale | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Les méta-analyses sont des méthodes statistiques, de la famille des modèles linéaires, adaptées au traitement de vastes ensembles de données hétérogènes. Elles se sont initialement développées dans les Sciences médicales pour analyser quantitativement des essais issus de contextes variés. Elles ont commencé à être appliquées dans le domaine des Sciences Animales depuis la fin des années 90 et se sont développées de façon exponentielle avec un taux d'accroissement de 15%/an (Figure A) attestant d'un incontestable succès.

 

Cette évolution a été de pair avec le développement de bases de données expérimentales issues de la littérature scientifique ou bien d'un ensemble d'expérimentations d'un même laboratoire. Compte tenu de la diversité des expérimentations rassemblées, ces bases de données constituent des méta-dispositifs qui ne sont a priori ni orthogonaux ni équilibrés, ils ne peuvent donc pas être simplement interprétés en appliquant les analyses statistiques des dispositifs expérimentaux classiques. De ce fait, pour éviter des biais et des erreurs d'interprétation, les méta-analyses doivent être pratiquées à travers une démarche heuristique rigoureuse, prudente et à caractère itératif résumée en Figure B.

 

Néanmoins, les méta-analyses appliquées aux Sciences Animales diffèrent généralement de celles du secteur médical. Les premières s'attachent surtout à déterminer une régression générique "intra-expérience" entre 2 variables (lois de réponse continues), alors que les secondes traitent plutôt de différences de réponse d’un effet binaire (cf effet d'un médicament vs placebo) ou de rapports (cf odd ratios, exposé vs non exposé...).

 

Une publication récente dans Animal s'appuie largement sur des travaux réalisés par les auteurs au cours des deux dernières décennies, elle cite un certain nombre d'exemples illustratifs. Les principaux sujets abordés concernent (1) le recueil, la sélection et le codage des données, (2) le méta-dispositif, (3) le choix entre un effet aléatoire ou fixe pour traiter l'hétérogénéité expérimentale, (4) les facteurs interférents qui sont susceptibles de modifier les réponses, (5) les procédures d'évaluation et/ou validation des modèles empiriques obtenus et (6) le futur des méta-analyses appliquées aux Sciences Animales.

Légende Figure : A) évolution du nombre de publications de méta-analyses dans le domaine des Sciences Animales (source WOS). B) graphique de la démarche de méta-analyse.

 

Contact : daniel.sauvant@agroparistech.fr

No comment yet.