Life Sciences Université Paris-Saclay
99.1K views | +39 today
 
Scooped by Life Sciences UPSaclay
onto Life Sciences Université Paris-Saclay
Scoop.it!

Un radiopharmaceutique révèle les propriétés de clairance fonctionnelle de la barrière hémato-encéphalique par imagerie TEP chez l’Homme

Un radiopharmaceutique révèle les propriétés de clairance fonctionnelle de la barrière hémato-encéphalique par imagerie TEP chez l’Homme | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

La barrière hémato-encéphalique (BHE) est connue pour limiter le passage cérébral de composés issus de la circulation. En plus de ses propriétés de barrière physique, la BHE exprime des transporteurs. Le plus connu est la P-glycoprotéine (P-gp), qui est capable de reconnaitre et de limiter sélectivement le passage cérébral de nombreux médicaments. Cependant, de nombreux médicaments à visée neurologique ont été identifiés comme substrats de la P-gp in vitro et parviennent tout de même à passer la BHE. Par manque d’outils, on connait mal les répercussions fonctionnelles de la P-gp sur la cinétique cérébrale de ces substrats chez l’Homme.

 

Le métoclopramide, largement prescrit comme antiémétique, est un substrat spécifique de la P-gp qui présente des effets indésirables centraux chez certains individus. Dans un article qui vient de paraitre dans The Journal of Nuclear Medicine, des chercheurs du Service Hospitalier Frédéric Joliot (CEA/SHFJ, Inserm U1023, CNRS, UPSud, Hôpital d’Orsay) ont développé l’analogue radiomarqué du métoclopramide (11C-métoclopramide) et montré que ses propriétés pharmacocinétiques sont particulièrement adaptées à l’étude de la P-gp par imagerie TEP (tomographie par émission de positons). Une collaboration avec le département de Pharmacologie Clinique de l’Université de Vienne (Autriche) a permis l’étude de ce radiopharmaceutique expérimental pour la première fois chez l’Homme. La modélisation pharmacocinétique des données d’imagerie dynamique a permis de montrer que la P-gp limite relativement peu le passage cérébral initial du 11C-métoclopramide. Par contre, la P-gp joue un rôle déterminant sur l’élimination du cerveau vers le sang, agissant ainsi comme un véritable système de détoxification. L’imagerie TEP au 11C-métoclopramide offre ainsi un nouvel outil permettant d’apprécier les propriétés de clairance fonctionnelle de la BHE humaine et d’en évaluer l’implication dans l’accumulation cérébrale de composés pathogènes.  

 

Contact : nicolas.tournier@cea.fr

more...
No comment yet.
Your new post is loading...
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

FOCUS PLATEFORME : La biochimie environnementale se développe et se robotise !

FOCUS PLATEFORME : La biochimie environnementale se développe et se robotise ! | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

La Plateforme de biochimie environnementale (Biochem-Env) a été créée en 2012 dans le cadre de l’Infrastructure de Recherche « Analyses et Expérimentations pour les Ecosystèmes » (AnaEE France). Rattachée à l’UMR ECOSYS, elle offre ses services aux équipes de recherche locales, nationales et internationales dans les champs de l’agroécologie et de l’écotoxicologie. Elle réalise le développement et la mesure d’indicateurs biochimiques dans l’environnement et les organismes des écosystèmes continentaux. Ses missions concernent 1) la conduite de projets de recherche et la réalisation de prestations portant sur l’expérimentation et l’observation sur les écosystèmes, dans le contexte de l’Open Science, 2) le développement, la validation et le transfert des méthodes d’analyse et d’interprétation des résultats, incluant la normalisation, 3) la mise à disposition de compétences, de matériels et de locaux pour l’analyse, et 4) la réalisation d’actions d’expertise, de veille scientifique et technique, ainsi que de formation.

 

A la création de la plateforme, les méthodes de mesure d’indicateurs biochimiques tels que les activités enzymatiques du sol étaient peu standardisées, et mobilisaient des protocoles relativement lourds et chronophages. Cette diversité de méthode, associée à des modes différents d’expression des résultats, constituait des handicaps à la mise en place de programmes d’expérimentation ou d’observation de grande envergure, comme la comparaison et l’interprétation de résultats issus de différentes équipes. Biochem-Env a développé, en partenariat avec la société Hamilton, une chaine robotisée de mesure actuellement dédiée aux activités enzymatiques de sols et sédiments. Cette chaine permet à la plateforme de traiter quotidiennement la mesure simultanée de plusieurs activités enzymatiques sur une soixantaine d’échantillons, avec fidélité et justesse. La méthode a été validée par un essai inter-laboratoire européen et fait l’objet d’une norme internationale ISO 20130:2018 (Soil quality - Measurement of enzyme activity patterns in soil samples using colorimetric substrates in micro-well plates). Forte de divers labels (IBISA, ISC INRA) et certificat (ISO9001), Biochem-Env développe maintenant son offre de service à destination de son réseau de partenaires académiques et privé (Cheviron et al, Environmental Science and Pollution Research 2018).

 

Biochem-Env est une plateforme scientifique et technique centrée sur le développement et la mesure d'indicateurs biochimiques dans l’environnement et les organismes des écosystèmes continentaux. Dans l'environnement (sols et sédiments), la plateforme permet la mesure d'indicateurs fonctionnels (activités enzymatiques impliquées dans les cycles biogéochimiques, métabolisme des macromolécules, activité métabolique globale, respiration…). Elle réalise également la mesure d'indicateurs biochimiques chez les invertébrés benthiques et terrestres (réserves énergétiques et macromolécules, stress oxydant, mécanismes de détoxication, exposition aux contaminants environnementaux...). Biochem-Env offrira à la communauté scientifique des jeux de données ouverts concernant les indicateurs biologiques liés à la biodiversité fonctionnelle des écosystèmes. Les informations et connaissances obtenues par la plateforme permettront le développement d'approches mathématiques et de modélisation pour évaluer et prévoir les impacts de perturbations de l'environnement sur la biodiversité fonctionnelle.

 

Contact : Christian Mougin (christian.mougin@inra.fr)

 

Plug In Labs Université Paris-Saclay : cliquer ici

more...
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

2018, une année avec le CNRS en Île-de-France Sud

2018, une année avec le CNRS en Île-de-France Sud | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Consultez, en ligne, le rapport d'activité 2018 de la Délégation régionale CNRS Ile-de-France Gif-sur-Yvette, florilège des nombreuses innovations et avancées scientifiques réalisées dans les laboratoires de Paris-Saclay.

more...
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Prix AEMD Marina Picasso

Prix AEMD Marina Picasso | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

La Fondation AEMD, qui soutient et développe l'Analyse emo-comportementale méthode Démann (AEMD), remettra les prix de l'appel à projets AEMD Marina Picasso 2020. L'objectif est d'aider des chercheurs ou universitaires francophones qui développent des concepts novateurs et/ou des nouveaux modèles thérapeutiques dans le domaine des thérapies centrées sur les émotions.

 

Date limite de candidature : 31 janvier 2020.

more...
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Save the date ! DATAIA Days « Life Sciences & AI » - 4 décembre 2019

Save the date ! DATAIA Days « Life Sciences & AI » - 4 décembre 2019 | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Dans le cadre de l’Institut Convergence DATA-IA, nous organisons une journée dédiée à la thématique « Intelligence Artificielle et Agronomie » le 4 décembre à l’Université Paris-Sud (Bâtiment 660).

 

Les DATAIA Days sont des journées thématiques qui ont pour objectif de rassembler largement des chercheurs en informatique, mathématiques appliquées et agronomie pour partager des connaissances et des enjeux dans ces domaines, consolider une communauté de recherche ancrée localement et ouvrir la voie à la construction de projets communs.

 

Le programme en cours est disponible ICI.

Inscrivez vous !

 

La journée comporte plusieurs temps forts 

  • Exposé invité d’Émile Faye (CIRAD, UPR HortSys) sur l'agriculture numérique au service des filières fruitières tropicales pour l'estimation de rendement
  • Session dédiée à la présentation de deux challenges d'extraction d'information à partir de textes scientifiques visant à l’amélioration de l'accès et de l'exploitation de l'information scientifique par des méthodes de text mining sur le biotope et le phénotype microbien pour le premier et sur le développement de la graine pour le second.
  • Session centrée sur les aspects méthodologiques (informatique et mathématiques appliquées) en intelligence artificielle ayant démontrées ou étant prometteuses pour la recherche en agronomie 
  • Session centrée sur les aspects plus prospectifs dégageant de nouveaux enjeux méthodologiques posés par les besoins et les questions de recherche en agronomie.
  • Table ronde avec des industriels du domaine sur les défis et enjeux de l’Intelligence Artificielle en Agronomie

 

Bien cordialement,

Sarah Cohen-Boulakia (PR Univ. Paris-Sud) et Claire Nédellec (DR INRA)

more...
No comment yet.
Rescooped by Life Sciences UPSaclay from Life Sciences Université Paris-Saclay
Scoop.it!

RAPPEL ! Symposium Biotheralliance 29 Nov 2019 à Evry

RAPPEL ! Symposium Biotheralliance 29 Nov 2019 à Evry | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Nous sommes heureux de vous convier au 1er Symposium Biothéralliance qui aura lieu le vendredi 29 novembre 2019 à la Génopole d’ Evry (Cytopolis, 28-30 rue H Desbruères

91100, Corbeil).  

 

Biothéralliance est une initiative de recherche stratégique de l’université Paris Saclay dans le domaine des biothérapies.

Animé par de nombreux intervenants, ce symposium met l’accent sur certaines avancées thérapeutiques et technologiques en cours dans le réseau,  permettra de rencontrer les jeunes investigateurs et de discuter autour d’un lunch « local ».  Deux présentations invitées permettront de faire le point sur la thérapie génique dans le domaine des maladies neurologiques et sur l’ingénierie tissulaire. Enfin, une table ronde est prévue pour clôturer le symposium et discuter des futures directions à prendre avec ce réseau.

 

Vous trouverez ICI le programme de la journée avec le plan d’accès.

 

Inscription gratuite et obligatoire avant le 22 novembre 2019, par mail à biotheralliance@genethon.fr

 

Cordialement,

Anne Galy pour le Comité d’organisation (Cécile Martinat, Annelise Bennaceur, Luis Garcia)

more...
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Identification d’une nouvelle cible dans le traitement de l’hémophilie: la protéase-nexine-1

Identification d’une nouvelle cible dans le traitement de l’hémophilie: la protéase-nexine-1 | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

L’hémophilie A est une maladie hémorragique constitutionnelle causée par des mutations dans le gène codant pour le facteur VIII (FVIII) de la coagulation. Le traitement actuel est basé sur une thérapie de substitution consistant à injecter les patients avec du FVIII recombinant ou plasmatique. Ce traitement est associé à un certain nombre d’inconvénients, tels que le développement d’auto-anticorps chez 20-30% des patients ainsi que la nécessité de procéder à des injections intraveineuses fréquentes (2-3 fois/semaine).

 

Une des tendances actuelles dans la recherche de nouveaux traitements consiste à essayer de rééquilibrer la coagulation en inhibant des anticoagulants naturels tels que l’antithrombine (inhibiteur de la thrombine) et le TFPI (Inhibiteur de la voie du facteur tissulaire) afin de contrebalancer le manque de FVIII, procoagulant.

 

Bien que l’antithrombine soit l’inhibiteur le plus connu de la thrombine, il en existe d’autres, dont la protéase nexine-1 (PN-1), exprimée par les plaquettes sanguines et qui reste encore assez méconnue.

 

Dans une étude collaborative parue dans la revue Blood, l’équipe de l’UMR 1148 à l’hôpital Bichat et l’équipe de l’UMR-S 1176 à la faculté de médecine au Kremlin-Bicêtre, a testé la possibilité de cibler la PN-1 pour améliorer le phénotype hémorragique en hémophilie. Cette étude de preuve de concept a permis de montrer pour la première fois que la PN-1 peut représenter une cible intéressante dans le traitement de l’hémophilie puisque son inhibition conduit in vitro à l’amélioration de la capacité de plasmas de patients à générer de la thrombine et in vivo à une réduction du temps de saignement des souris hémophiles. Ce résultat permet d’ouvrir le champ des possibilités pour les futurs traitements en hémophilie.

 

Contact : cecile.denis@inserm.fr

more...
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Peut-on accélérer le progrès génétique en sélection génomique en modifiant la recombinaison ?

Peut-on accélérer le progrès génétique en sélection génomique en modifiant la recombinaison ? | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

L'amélioration génétique des espèces d'intérêt agronomique permet de rassembler dans une même variété des caractéristiques favorables trouvées chez différent individus. Ces derniers peuvent être des variétés élites déjà sélectionnées ou du matériel sauvage, voire des espèces apparentées, issus de prospections. Deux approches sont généralement utilisées pour le processus d'amélioration génétique: 1) les approches biotechnologiques utilisant la transgenèse, qui sont actuellement difficilement acceptables en Europe, ou 2)la réalisation de croisements, qui par le biais de la « recombinaison génétique », génèrent des gamètes pouvant rassembler des facteurs génétiques favorables issus de deux parents différents.

Cette dernière approche implique que deux variants de gènes initialement présents dans des individus différents se retrouvent dans un même gamète. Pour cela, il doit se produire un événement de recombinaison entre ces deux gènes. Comme l'illustre la figure ci-dessus, la recombinaison qui se produit lors des croisements permet de créer de nouvelles combinaisons génétiques (éventuellement plus favorables) qui seraient impossibles sans reproduction sexuée.

 

Or, bien que les raisons en soient encore mal connues, on observe que la recombinaison génétique est très contrainte. Le nombre de crossing-overs est restreint à une fourchette allant en moyenne de 0.5 à 2 par chromosome et par gamète, et leur répartition le long des chromosomes est très inégale, avec en particulier de larges régions très pauvres en crossing-over autour des centromères. De plus, deux crossing-overs se produisent très rarement à proximité l’un de l’autre à cause du phénomène d'interférence. Il est donc probable que ces contraintes limitent l'efficacité de l'amélioration génétique des espèces.

 

Plusieurs méthodes ont été récemment développées à l'INRA pour augmenter très fortement la recombinaison : en mutant des gènes anti-crossing-over ou en utilisant des individus triploïdes. Ces approches, initialement découvertes chez Arabidopsis thaliana et chez la navette, ont maintenant été appliquées avec succès chez plusieurs espèces cultivées dans l'espoir d'augmenter l'efficacité des programmes d'amélioration génétique. Cependant, il est aujourd'hui extrêmement difficile de prévoir précisément dans quelle mesure et sous quelles conditions l'utilisation de ces individus hyper-recombinants peut accélérer le progrès génétique en amélioration des plantes.

 

Dans un article publié récemment dans G3 (Genes, Genomes, Genetics), Élise Tourrette, en thèse dans l'UMR Génétique Quantitative et Évolution-Le Moulon (GQE-Le Moulon), a abordé cette question par une approche in silico combinant des méthodes de génétique quantitative et des modèles de la formation des crossing-overs ; elle a simulé numériquement différents types de schémas de sélection inspirés de pratiques des sélectionneurs de variétés végétales. En particulier, elle a considéré une méthode de sélection en pleine expansion actuellement : la sélection génomique, qui s'appuie sur des données d'analyse du génome à l'aide de marqueurs moléculaires. En simulant la répartition des gènes favorables dans les individus initiaux, les différentes étapes de croisements faisant intervenir la recombinaison (normale ou augmentée), ainsi que le processus de sélection génomique dans différents cadres concrets de schémas de sélection, Élise Tourrette a pu mesurer l'effet de l'augmentation de la recombinaison sur le progrès génétique ainsi que la perte de diversité au cours des générations de sélection.

 

Ce travail de modélisation a montré que :

  • le fait d'augmenter la recombinaison chez le riz et la navette permettait d'augmenter le gain génétique dans les programmes d'amélioration, d'autant plus que les crossing-overs pouvaient être ajoutés dans les régions qui en étaient initialement dépourvues.
  • l'augmentation de recombinaison était particulièrement favorable dans les situations où la diversité génétique décroît rapidement (forte intensité de sélection), car elle permettait de ralentir cette perte de diversité.

 

Ces résultats devraient permettre d'optimiser la façon d'appliquer les méthodes de manipulation de la recombinaison aux programmes d'amélioration des plantes en usage actuellement.

 

Contact : olivier.c.martin@inra.fr ou elise.tourrette@inra.fr

more...
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Faisabilité de la titration de la noradrénaline chez les patients bénéficiant d'une chirurgie modérée à haut risque

Faisabilité de la titration de la noradrénaline chez les patients bénéficiant d'une chirurgie modérée à haut risque | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

De nos jours, l’automatisation par des systèmes de régulation par rétrocontrôle en « boucle fermée » est ubiquitaire, tant dans la vie quotidienne, comme pour la gestion des climatisations ou des thermostats de fours électriques que dans des domaines plus techniques comme l’aérospatiale et les systèmes d’autopilotage. Les bénéfices d’une automatisation bien pensée sont très nets : libération de tâches manuelles, gain de temps pour la productivité et meilleure stabilité des paramètres régulés. En effet, ces systèmes ne subissent pas les manques d’attention, les éléments distractifs, les retards de prise en compte de mesures et les temps de calcul manuels. Ils analysent les mesures en temps réel et appliquent les actions préprogrammées immédiatement. L’ensemble de ces avantages libère du temps précieux au décideur qui dicte en temps réel les cibles à atteindre par le système d’automatisation.

 

Une « boucle fermée » (closed-loop ou feedback control) comporte un contrôleur ou régulateur qui administre automatiquement (sans intervention humaine) un traitement (perfusion, médicament…) à partir d’une variable qui doit être maintenue constante dans un intervalle prédéterminé. Il peut s’agir de la profondeur d’anesthésie mesurée par l’index bispectral (BIS) ou d’une autre variable comme la glycémie, la fréquence cardiaque ou la pression artérielle. Une « boucle fermée » analyse en continu la variable que l’on souhaite contrôler avec pour conséquence des adaptations plus fréquentes de la commande. Le traitement appliqué est adapté aux besoins spécifiques de chaque patient et à chaque instant, afin de réduire la variabilité inter- ou intra-individuelle.

 

Dans un article paru dans le British Journal of Anaesthesia, le Docteur Alexandre Joosten du service d’anesthésie et de soins intensifs de l’hôpital de Bicêtre (Le Kremlin Bicêtre), et ses collaborateurs de l’Université de Californie et de l’Université Libre de Bruxelles (où il effectue un postdoctorat), ont mis au point un système automatisé pour l’administration de la noradrénaline (drogue vasoactive). Dans cette étude, ils ont testé sa faisabilité sur une petite cohorte de 20 patients au bloc opératoire et aux soins intensifs.

 

Contact : joosten-alexandre@hotmail.com

more...
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Inserm / Aviesan : appel à projet Cancer PCSI 2020

Inserm / Aviesan : appel à projet Cancer PCSI 2020 | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it
L'Itmo Cancer d'Aviesan et l'Inserm lancent l'appel à projet "Apport à l'oncologie de la physique, de la chimie et des sciences de l'ingénieur" 2020.
 
Présentation des candidatures du 5 décembre 2019 au 23 janvier 2020.
more...
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Les profils de consommation d’acides aminés sont fortement associés à la mortalité cardiovasculaire

Les profils de consommation d’acides aminés sont fortement associés à la mortalité cardiovasculaire | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Les protéines animales sont riches en acides aminés (AA) indispensables, dont la consommation est nécessaire pour la synthèse de protéines. Cependant, les AA, indispensables et non-indispensables, sont impliqués dans bien d’autres voies métaboliques par lesquelles ils peuvent modifier le risque cardiométabolique.

 

Dans une étude récemment publiée dans International Journal of Epidemiology, des chercheurs de l’équipe PROSPECT de l’UMR PNCA (INRA/AgroParisTech, Jouy-en-Josas) et de l’Université de Loma Linda (Californie) ont exploré les liens entre des profils de consommation en acides aminés et la mortalité cardiovasculaire chez 100.000 participants de la cohorte AHS-2. Les profils d’AA ont été établis par analyse factorielle et des modèles de Cox ont été utilisés pour estimer les rapports des risques (Hazard Ratio, HR) selon des modèles multivariables ajustés par les caractéristiques socioéconomiques, le mode de vie et les caractéristiques alimentaires.

 

En comparant les quintiles extrêmes, le risque de mortalité cardiovasculaire était 62% plus fort pour le facteur d’AA largement contribué par les AA indispensables comme les AA ramifiés (BCAA), la lysine et la méthionine. A l’inverse, le risque était 35% plus faible pour le facteur largement contribué par les AA non-indispensables, et notamment arginine, glycine et aspartate/asparagine. Ces estimations restaient similaires après ajustement complet, y compris par les profils d’apport protéique.

 

Les résultats suggèrent que des profils d’AA ont une forte influence sur la santé cardiovasculaire à long-terme, en partie indépendamment des aliments qui les apportent. Ces relations au risque à long-terme participent à donner un nouvel éclairage sur la notion de qualité protéique qui ne se cantonne pas à la notion primaire d’indispensabilité.

 

Légende Figure : Profils identifiés d’apport en acides aminés, contribution des acides aminés à ses facteurs (saturations), et risque de mortalité entre quintiles extrêmes du facteur 1 et du facteur 3, chez les 79 838 participants de la Adventist Health Study 2 (AHS-2).

 

Contact : francois.mariotti@agroparistech.fr

more...
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

L’évolution du cerveau contrôlée par les déterminants maternels déposés dans l’œuf avant la fécondation

L’évolution du cerveau contrôlée par les déterminants maternels déposés dans l’œuf avant la fécondation | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Dans un article publié dans eLife, des chercheurs de l’Institut de Neuroscience Paris-Saclay (Neuro-PSI) montrent que l’évolution morphologique peut dépendre de processus développementaux ultra-précoces, et mettent en évidence une influence maternelle significative.

 

Sequential developmental events, starting from the moment of fertilization, are crucial for the acquisition of animal body plan. Subtle modifications in such early events are likely to have a major impact in later morphogenesis, bringing along morphological diversification. Here, comparing the blind cave and the surface morphotypes of Astyanax mexicanus fish, we found heterochronies during gastrulation, producing organizer and axial mesoderm tissues with different properties, including differences in expression of dkk1b, that may have contributed to cavefish brain evolution. These variations observed during gastrulation depend fully on maternal factors, whereas later phenotypic differences in neural development became progressively subtler when zygotic genes take the control over development. The developmental evolution of retinal morphogenesis and hypothalamic patterning are among those traits that retained a significant maternal influence at late larval stages. Transcriptomic analysis of fertilized eggs from both morphotypes and reciprocal F1 hybrids showed a strong and specific maternal signature. Our work strongly suggests that maternal effect genes and developmental heterochronies occurring during gastrulation have impacted morphological brain change during cavefish evolution.

 

Our paper represents an important contribution to the “evo-devo” literature and strengthens the concept that maternal packaging has the ability to effect alternative developmental outcomes in vertebrates.   

 

Contact: sylvie.retaux@inaf.cnrs-gif.fr, jorge.torres-paz@cnrs.fr

more...
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Altération de l’autophagie dans la biopsie musculaire de patients avec glycogénèse de type III (GSDIII) : une cible thérapeutique potentielle pour cette maladie métabolique rare

Altération de l’autophagie dans la biopsie musculaire de patients avec glycogénèse de type III (GSDIII) : une cible thérapeutique potentielle pour cette maladie métabolique rare | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Dans une étude multicentrique internationale publiée dans la revue Acta Neuropathologica Communication, Edoardo Malfatti (UMR-S 1179 INSERM/UVSQ-Paris Saclay) a coordonnée l’analyse morphologique musculaire et moléculaire des  30 patients avec Glycogénose de type III (GSDIII).

 

La GSDIII ou déficit en enzyme débranchant (GDE), se caractérise par une atteinte du foie, du cœur et des muscles squelettiques. Les symptômes hépatiques prédominent pendant la petite enfance et une atteinte musculaire survient à l'âge adulte. La biopsie musculaire est réalisée en complément de l’activité GDE dans le sang ou le foie, et le séquençage du gène AGL. Le modèle murin GSDIII récapitule le phénotype clinique humain, et la thérapie génique avec un double vecteur AAV-GDE montre une récupération de la force musculaire.

 

L’étude morphologique et moléculaire conduite chez 30 biopsies musculaires humaines a permis de mettre en évidence une myopathie vacuolaire typique et constante, caractérisée par de multiples vacuoles de taille variable remplies de matériel PAS-positif. L’étude ultrastructurelle a révélé la présence de structures arrondies plus petites bordées par une double membrane continue contenant uniquement du glycogène, correspondant à des autophagosomes.

 

Les biopsies ont montré une diminution constante de SQSTM1/p62 et une augmentation de beclin-1 démontrant une augmentation de l’autophagie. Une augmentation de la forme lipidée de LC3, LC3II a été observée. Une diminution de SQSTM1 / p62 a également été observée chez la souris GSDIII.

 

En conclusion, cette étude montre une myopathie vacuolaire avec dysfonction de l’autophagie dans le muscle. Une modulation de l’autophagique pourrait représenter une nouvelle piste thérapeutique pour la GSDIII.

 

Contact : edoardo.malfatti@gmail.com

more...
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

L'empilement en tant que propriété clé pour la création de nanoparticules de forme ajustable: le cas des bioconjugués de doxorubicine-squalène

L'empilement en tant que propriété clé pour la création de nanoparticules de forme ajustable: le cas des bioconjugués de doxorubicine-squalène | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

En conjuguant chimiquement la doxorubicine (Dox, un agent anticancéreux) au squalène (SQ, un lipide naturel), l’équipe du Prof Patrick Couvreur (Institut Galien Paris-Sud CNRS/UPSud, Châtenay-Malabry) a montré, dans un article publié dans la revue ACS Nano, qu’il était possible de construire des nano-objets de forme cylindrique. Des techniques de cryo microscopie électronique à transmission (cryo-TEM), de microscopie de force atomique (AFM), de diffraction RX aux petits angles et de balance de Langmuir ont été associées à de la modélisation moléculaire (UMR CNRS 6249, Université de Bourgogne Franche-Comté) pour comprendre la manière dont les bioconjugués de doxorubicine-squalène (SQ-Dox) s’associent pour former des édifices supramoléculaires de forme allongée (filomicelles ou nanotubes plus ou moins longs). La formation de ces nano-structures résulte, en effet, des propriétés physiques remarquables du bioconjugué de SQ-Dox qui mettent en jeu l'empilement (« stacking ») et les interactions électrostatiques de la doxorubicine avec les interactions hydrophobes du squalène. Les chercheurs ont, en outre, démontré qu’il était possible de manipuler la matière à l’échelle nanométrique puisque la forme, la taille, la flexibilité et les propriétés de surface de ces nanoparticules pouvaient être modulées en jouant sur la concentration du bioconjugué, la force ionique du milieu de suspension et la nature du contre-ion utilisé.

 

Ces travaux montrent donc aussi que la structure supramoléculaire de nanoparticules dans le tube à essai et dans un milieu biologique riche en ions peuvent être très différentes. Ils permettent enfin de mieux comprendre les observations précédentes, concernant la résidence plasmatique prolongée de ces nanomédicaments après administration intraveineuse (publiées dans PNAS 2014).

 

Contact : patrick.couvreur@u-psud.fr

more...
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Les protéines JIP3/4 sont des «hubs» capables de recruter trois différents types de moteurs moléculaires du cytosquelette

Les protéines JIP3/4 sont des «hubs» capables de recruter  trois différents types de moteurs moléculaires du cytosquelette | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Les kinésines, dynéine/dynactine et myosines sont des moteurs moléculaires capables de transporter différents cargos le long des filaments du cytosquelette. Ces cargos s'associent aux moteurs par l'intermédiaire de protéines adaptatrices qui sont critiques pour leur reconnaissance et leur transport. Le dysfonctionnement de ces interactions est lié à différentes pathologies, comme le cancer ou les maladies neurodégénératives.

 

Les protéines JIP3 et JIP4 (JIP3/4) sont des adaptateurs pour la kinesine-1 et la dynéine/dynactine qui assurent le transport bidirectionnel des cargos le long des microtubules. Dans une étude récente publiée dans Scientific Reports, des chercheurs de l’équipe MiKiCa de l’I2BC (CNRS/CEA/UPSud, Gif-sur-Yvette) ont mis en évidence par des approches de biophysique que JIP3 serait aussi un adaptateur pour la myosine-5a qui, elle, avance le long des filaments d’actine. Comme dans le cas de la kinésine-1, la myosine-5a est recrutée au niveau du domaine RH1 de JIP3. Ces résultats révèlent que JIP3/4 sont des « hub » moléculaires capables de coordonner, non seulement le transport bidirectionnel le long des microtubules, mais aussi le transport entre les microtubules et les filaments d'actine.

 

Les protéines RILPs possèdent aussi un domaine RH1 capable de recruter différents moteurs moléculaires. De plus, elles partagent avec JIP3/4 un domaine RH2 capable de lier les protéines Rab qui sont ancrées aux membranes de différentes vésicules. Ainsi, JIP3/4 et RILPs constituent une superfamille unique d'adaptateurs possédant une architecture de type RH1/RH2 capable de lier les protéines Rab à différents moteurs, et donc de jouer un rôle spécifique dans le transport vésiculaire.

 

Légende Figure : (Gauche) Schéma du transport d’une vésicule par la kinésine1 dépendant de JIP3/4 et de Rab. (Droite) Schéma de la superfamille d’adaptateurs RH1/RH2. Les domaines RH1 et RH2 sont indiqués en orange et bleu, respectivement.

 

Contact : julie.menetrey@i2bc.paris-saclay.fr

more...
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Lancement de l’édition 2020 du programme "Exploration France"

Lancement de l’édition 2020 du programme "Exploration France" | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

L’ambassade de France au Japon annonce l’ouverture du programme Exploration France pour permettre à des chercheurs/enseignants-chercheurs d’institutions japonaises, d’approfondir leurs connaissances des activités de recherche menées en France dans leur domaine d’expertise. Il pourront, également, rencontrer des acteurs-clés français pour amorcer de nouvelles collaborations scientifiques entre ces deux pays. Date limite de candidature : 31 décembre 2019.

more...
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Bourses d'études canadiennes de l'Université Laval

Bourses d'études canadiennes de l'Université Laval | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Le secrétariat d’état à l’étude et à la recherche de l’Université Laval propose de financer 400 bourses d’études canadiennes au titre de l'année académique. Ces bourses sont destinées aux étudiants souhaitant poursuivre leurs études, parfaire leurs connaissances et développer des travaux de recherche.

more...
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Le champignon phytopathogène polyphage Botrytis cinerea est constitué de lignées généralistes et spécialisées à leur hôte

Le champignon phytopathogène polyphage Botrytis cinerea est constitué de lignées généralistes et spécialisées à leur hôte | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

La plante hôte est souvent la principale variable expliquant la structure des populations chez les champignons pathogènes des plantes, car la spécialisation à l'hôte contribue à réduire le flux de gènes entre les populations associées à différents hôtes. Des travaux antérieurs avaient établi que les populations françaises du pathogène Botrytis cinerea, agent de la pourriture grise, étaient structurées sur tomate et vigne, ce qui suggérait une spécialisation chez cette espèce pourtant fortement polyphage. Cependant, l'amplitude de cette spécialisation restait inconnue, de même que la gamme d'hôtes concernée.

 

Dans un article paru dans Environmental Microbiology, Anne-Sophie Walker et ses collaborateurs de l’unité de Biologie et Gestion des Risques en Agriculture (UMR 1290 BIOGER, INRA/AgroParisTech/Université Paris‐Saclay, Thiverval‐Grignon) démontrent formellement la spécialisation des populations de B. cinerea sur tomate et vigne, mais pas sur les autres plantes testées. Les analyses de génétique des populations ont révélé deux sous-populations associées à la tomate et à la vigne, tandis qu'une population généraliste a été observée à la fois sur fraise, hortensia et ronce. Les tests d'inoculations croisées confirment une préférence adaptative des populations collectées sur tomate pour cet hôte et, dans une moindre mesure, des populations collectées sur vigne pour ce second hôte. Les populations de B. cinerea collectées sur hortensia et fraise croissent de manière équivalente sur la gamme d'hôtes testées, tandis que les populations collectées sur ronce peuvent être faiblement spécialisées.

 

Ces résultats suggèrent que la polyphagie de B. cinerea est en réalité associée à une collection d'individus généralistes et spécialisés dans les populations. Ces travaux ouvrent de nouvelles perspectives pour la gestion pratique de la pourriture grise dans les paysages agricoles.

 

Contact : anne-sophie.walker@inra.fr

more...
No comment yet.
Rescooped by Life Sciences UPSaclay from Life Sciences Université Paris-Saclay
Scoop.it!

RAPPEL ! Colloque Génomique Numérique - 21 novembre 2019

RAPPEL ! Colloque Génomique Numérique - 21 novembre 2019 | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Génomique numérique - Interpréter et agir

Bibliothèque nationale de France, Paris
Jeudi 21 novembre 2019

Le numérique s’impose pour que de la génomique, naissent bientôt des applications pour la médecine de précision, l’environnement, l’agronomie, l’agro-alimentaire. La génomique numérique participera à relever le défi de notre « santé globale ».

La génomique numérique, plus précisément computationnelle, est un champ de recherche à l’interface entre la biologie et l’informatique. Elle s’attache à inventer de nouvelles méthodes d’exploration des données de séquences des génomes, transcriptomes (expression des gènes, ARN non codants...), épigénomes, voire métagénomes dans le cas d’études de communautés d’organismes : un large domaine d’investigation qui inclut l’intégration des données génomiques et phénotypiques, leur interprétation, l’automatisation des analyses, les approches de modélisation et simulation, l’intelligence artificielle, le machine learning...

Une véritable filière académique et industrielle de la génomique numérique se construit peu à peu. Le colloque mettra en perspective les défis scientifiques, techniques et sociétaux à relever.

 

Plus d'informations et inscriptions ICI

more...
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Spécialisation des champignons pathogènes sur des plantes hôtes différentes : évolution rapide des protéines sécrétées plutôt que des nouveaux gènes

Spécialisation des champignons pathogènes sur des plantes hôtes différentes : évolution rapide des protéines sécrétées plutôt que des nouveaux gènes | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Les champignons pathogènes de plantes utilisent des armes moléculaires pour infecter avec succès leurs plantes hôtes, notamment en sécrétant un large éventail de protéines et d'enzymes. Différentes espèces de plantes sont souvent parasitées par des pathogènes spécialisés. Pour déterminer si la base moléculaire d'une telle spécialisation à l'hôte implique des armes moléculaires complétement différentes ou différentes variantes des mêmes protéines, Tatiana Giraud et ses collaborateurs du laboratoire Ecologie Systématique et Evolution (ESE UPSud/AgroParisTech/CNRS, Orsay) et de l’Université de Louisville (USA) ont comparé les gènes codant pour des protéines sécrétées dans les génomes de trois pathogènes spécialisés sur différentes plantes hôtes ; ces champignons pathogènes du genre Microbotryum stérilisent leurs plantes hôtes en produisant leurs spores dans les anthères.

 

Les chercheurs ont validé leurs prédictions de signaux de sécrétion pour certaines protéines et de surexpression des protéines sécrétées pendant l'infection des plantes. Ils ont trouvé peu de protéines sécrétées spécifiques des espèces de champignons pathogènes spécialisées. En revanche, de nombreux gènes codant pour des protéines sécrétées montraient des signes d'évolution rapide par sélection naturelle entre espèces de champignons spécialisés sur des hôtes différents. Ils ont donc montré que la plupart des changements entre des champignons pathogènes génétiquement proches et spécialisés sur des hôtes différents impliquaient des changements adaptatifs rapides dans les armes moléculaires partagées plutôt que de nouvelles protéines.

 

Légende photo : Trois espèces de plantes parasitées par des champignons génétiquement proches causant la maladie du charbon des anthères (produisant les spores sombres du champignon dans les anthères à la place du pollen jaune).

 

Contact : tatiana.giraud@u-psud.fr

more...
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Faire entendre des sons en illuminant le cerveau

Faire entendre des sons en illuminant le cerveau | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Le cortex auditif est une des régions cruciales pour la construction de nos perceptions sonores. Dans un article publié dans la revue Neuron, Brice Bathelier et ses collaborateurs de NeuroPSI (Saclay) sont parvenus à modifier de manière ciblée la perception de sons chez des souris, en utilisant une technique de stimulation optique de petits ensembles de neurones du cortex auditif.

 

Le cortex cérébral, structure occupant la majeure partie du volume du cerveau humain, est vu comme le siège de la perception consciente et des facultés cognitives en général. Il se découpe en aires spécialisées, et l’une d’entre elles, le cortex auditif, reçoit et traite les informations sonores en provenance de l’oreille et relayées par les noyaux cérébraux du système auditif. Même s’il a été montré depuis longtemps que le cortex auditif s’active pendant la perception auditive, il n’est pas encore démontré que cette activité est suffisante pour générer nos impressions sonores. En effet d’autres zones du cerveau sont activées de manière concomitante pendant la perception.

 

Il est désormais possible grâce à une technique baptisée optogénétique, d’activer ou d’inactiver, via une stimulation lumineuse, des ensembles de neurones rendus photosensibles grâce à une intervention génétique. Les chercheurs ont combiné pour la première fois cette méthodologie avec une technique de ciblage de la lumière pour manipuler des ensembles choisis de neurones du cortex auditif chez des souris, pendant que celles-ci exécutent une tâche de discrimination auditive. Grâce à cette approche ils ont pu montrer dans un premier temps que l’inactivation du cortex auditif n’avait pas systématiquement un effet sur la perception. Dans le cas de sons très simples, les souris continuent à les discriminer malgré l’absence d’activité dans le cortex auditif. Ainsi, une perception auditive élémentaire est possible sans le cortex. Cependant, pour des sons plus complexes, ils ont observé que l’inactivation du cortex empêche toute discrimination.

 

Par ailleurs les chercheurs ont pu montrer que des activations ciblées du cortex auditif modifiaient la perception des sons complexes. En particulier, il a été possible d’intervertir les réponses comportementales associées aux sons en activant précisément les zones du cortex auditif qui encodent les informations permettant de discriminer les deux sons proposés aux souris. De cette manière ils ont montré pour la première fois que l’activité du cortex auditif a un rôle causal dans la perception auditive. Il semble par ailleurs, d’après ces expériences, que le cortex auditif permet d’affiner la perception générée par des chemins neuronaux parallèles.

 

Ces recherches ouvrent une nouvelle voie vers des techniques de réhabilitation auditive chez les personnes malentendantes par une activation directe des réseaux du cortex, permettant potentiellement de traiter des patients qui ne peuvent être traités au niveau de l’oreille, ou d’affiner la perception de patients bénéficiant d’implants cochléaires. 

 

Légende Figure : A. Cartographie par imagerie intrinsèque des régions du cortex auditif codant pour diférentes fréquences sonores (code couleur de 4 à 32 kHz). B. Schéma illustrant l’expérience de modification de la perception sonore. Les souris sont récompensées pour leur réponse à un son couvrant les fréquences de 4 à 12 kHz qu’elles distinguent d’un son non-récompensé à 4kHz. Grâce à une méthode de stimulation optogénétique ciblée, différentes zones du cortex auditif sont activées pendant la perception du son à 4kHz. C. Zones du cortex auditif (en rouge) où la stimulation génère la réponse pour le son récompensé alors que le son non-récompensé est présenté à l’animal.

 

Contact : brice.bathellier@cnrs.fr

more...
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Un taux plasmatique élevé de calgranulines à l’admission en unité de soins intensifs est associé à un risque plus élevé de décès chez les patients atteints de choc septique

Un taux plasmatique élevé de calgranulines à l’admission en unité de soins intensifs est associé à un risque plus élevé de décès chez les patients atteints de choc septique | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Dans un travail publié dans Scientific Reports, des équipes du CEA, de l’Inserm et de l’AP/HP, ont étudié l’intérêt de nouveaux potentiels biomarqueurs pour la prédiction de la mortalité de patients admis en unité de soins intensifs en état de choc septique.

 

Une des affections la plus fréquente dans les unités de soins intensifs correspond au sepsis caractérisé par une forte réaction inflammatoire systémique en réaction à une infection. Les formes les plus graves (sepsis sévère et choc septique) sont difficiles à prendre en charge avec un taux de mortalité qui varie de 20 à 50%. Il est primordial d’identifier précocement les patients présentant un risque élevé de décès ou/et de défaillance d’organe, pour mieux rationaliser les ressources nécessaires à l’amélioration du devenir des patients.

 

Les chercheurs ont mesuré, à l'aide d’un test ELISA, développé en interne, les concentrations plasmatiques de deux protéines (des calgranulines), l’hétérodimère S100A8/S100A9 et S100A12, pendant les 24 premières heures d'admission chez des patients atteints de choc septique. Lorsque les survivants ont été comparés aux non-survivants pour un score SOFA élevé similaire (Sequential Organ Failure Assessment), les niveaux étaient plus élevés (> deux fois plus élevés) chez les non-survivants pour les deux molécules. L'élévation des taux plasmatiques de ces calgranulines a toujours été associée à un risque de décès plus élevé que le score SOFA seul, suggérant que leur mesure à l’admission en unité de soins intensifs, en plus du score SOFA, pourrait permettre une meilleure prise en charge des patients.

 

Légende figure : Combinaison des scores SOFA et des niveaux de S100A8/S100A9 avec les taux de mortalité et de survie.

 

Contact : nathalie.morel@cea.fr

more...
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Le champ géothermal de Dallol, aux frontières physico-chimiques de la vie

Le champ géothermal de Dallol, aux frontières physico-chimiques de la vie | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Le champ géothermal de Dallol, dans le désert du sel du Danakil, en Ethiopie, abrite des environnements multi-extrêmes uniques sur Terre. Une étude interdisciplinaire publiée dans Nature Ecology & Evolution et dirigée par Purificación López-García du Laboratoire Ecologie Systématique Evolution (ESE CNRS/Université Paris-Sud/AgroParisTech, Orsay) montre que, en dépit d’une grande diversité d’archées halophiles minuscules vivant aux abords du site, la vie microbienne est absente des mares hypersalées, chaudes et hyperacides du dôme de Dallol et des lacs hypersalés magnésiens qui l’entourent. Toutefois, des précipités minéraux arrondis dans ces systèmes stériles peuvent être injustement confondus avec des microorganismes par leur morphologie et leur taille. Cette étude montre que la seule présence d’eau à la surface d’une planète ne suffit pas à conclure sur son habitabilité.

 

Lire également le Post behind the paper.

 

Contact: puri.lopez@u-psud.fr

more...
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Effets bénéfiques des polyphénols et de leurs métabolites dans un régime enrichi en baies chez le rat hypertendu : rôle du microbiote intestinal

Effets bénéfiques des polyphénols et de leurs métabolites dans un régime enrichi en baies chez le rat hypertendu : rôle du microbiote intestinal | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Dans une étude publiée dans Nutrients, Catherine Brenner, Carole Oudot (UMR-S 1180 INSERM/UPSud, Châtenay-Malabry) et leurs collaborateurs portugais dont le Dr Cláudia Nunes dos Santos ont étudié la métabolisation de polyphénols et le rôle du microbiote en relation avec le développement de l’hypertension chez des rats recevant une nourriture enrichie en sel. En effet, les régimes riches en polyphénols sont associés à une réduction réduite de l'incidence des troubles cardiovasculaires. Bien que l'absorption et le métabolisme des polyphénols aient été décrits, il n'était pas clair comment leur devenir métabolique pouvait être affecté dans des conditions pathologiques.

 

Les chercheurs ont évalué le devenir métabolique des polyphénols de baies dans un modèle in vivo d'hypertension ainsi que la réponse microbiotique associée. Les rats Dahl sensibles au sel ont été nourris soit avec un régime faible en sel (0,26 % de NaCl), soit avec un régime riche en sel (8 % de NaCl), avec ou sans mélange de baies (mûres, framboises, camarine du Portugal et fraises) pendant 9 semaines. Le régime enrichi en sel a favorisé une augmentation de l'excrétion urinaire des métabolites polyphénoliques des baies, tandis que l'abondance de ces métabolites a diminué dans les fèces, comme l’a révélé l’analyse UPLC-MS/MS. De plus, la composition du microbiote intestinal modulé en sel et en baies a été déterminée par analyse de l'ARNr 16S. Certains changements dans la composition du microbiote ont été associés au régime alimentaire riche en sel et ont révélé une expansion des familles Proteobacteria et Erysipelotrichaceae. Toutefois, cet effet a été atténué par la supplémentation alimentaire en baies. Des altérations du devenir métabolique des polyphénols surviennent parallèlement à la modulation du microbiote intestinal chez les rats hypertendus. Ainsi, les effets bénéfiques des polyphénols pourraient être liés à ces modifications interdépendantes, entre les métabolites et les environnements microbiotiques.

 

Cette étude internationale a été financée par l’ANR (ANR-13-ISV1-0001-01) et la FCT (FCTANR/BEX- BCM/0001/2013).

 

Contact : catherine.brenner@u-psud.fr

more...
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Maladie oligométastatique synchrone chez les patients atteints d’un cancer bronchique à petites cellules : définition de l’EORTC Lung Cancer Group

Maladie oligométastatique synchrone chez les patients atteints d’un cancer bronchique à petites cellules : définition de l’EORTC Lung Cancer Group | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Les patients présentant un nombre limité de métastase(s), ou maladie dite "oligométastatique", pourraient constituer un sous-groupe de meilleur pronostic. Plusieurs essais randomisés de taille limitée ont suggéré un bénéfice clinique des traitements locaux ablatifs (tels que la radiothérapie stéréotaxique, la radiologie interventionnelle ou la chirurgie mini-invasive) en cas d’atteinte oligométastatique. Cependant il n’y a pas de consensus sur la définition de la maladie oligométastatique synchrone (mOMs) pour des patients atteints de cancer bronchique à petites cellules (CPNPC). Un groupe de travail de l'EORTC LCG (European Organisation for Research and Treatment of Cancer, Lung Cancer Group) a été constitué afin de définir la mOMs. Cette initiative a comporté une revue systématique (Gia jLevra et al. 2019), une simulation d'avis multidisciplinaire (Hendriks et al. 2019) et un questionnaire (Levy et al. 2019).

 

Dans cette dernière étude parue dans le European Journal of Cancer, 444 médecins de différents pays ont répondu au questionnaire. L’objectif pour 81% des répondants était de proposer un traitement à visée curative. Le nombre maximum de métastases pris en compte dans la définition de la mOMs variait : 12% ont répondu 1 métastase, 42% 3 et 17% 5 métastases. 79% des répondants ont déclaré que le nombre d'organes atteints était important et la plupart (80%) considéraient 3 organes au maximum. La plupart des médecins ont insisté pour que la mOMS soit classifiée grâce à une IRM cérébrale (91%) et une TEP au 18FDG (98%) (Levy et al. 2019).

 

Suite aux différents travaux, un consensus multidisciplinaire international sur la définition de la mOMS des CBNPC a été formulé (Dingemans et al. 2019). Cela permettra de standardiser les critères d’inclusion dans les futurs essais cliniques.

 

Contact : antonin.levy@gustaveroussy.fr

more...
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Un vaccin pour lever la résistance aux immunothérapies

Un vaccin pour lever la résistance aux immunothérapies | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

L’immunothérapie est une véritable révolution thérapeutique pour les patients atteints de cancers métastatiques comme le mélanome, le cancer du poumon ou de la vessie. Malheureusement, elle ne fonctionne que chez 10 à 25 % des patients pouvant en bénéficier.Une équipe de chercheurs menée par Aurélien Marabelle (Gustave Roussy, Villejuif), Christophe Caux (Inserm U1052) et Sandrine Valsesia-Wittmann (Centre Léon Bérard – Inserm UA8) s’est penchée sur la question. Ils ont montré qu’un vaccin de source commerciale permet de lever la résistance aux immunothérapies. Leur étude publiée dans Science Translational Medicine souligne que non seulement les vaccins de la gastroentérite peuvent provoquer la mort immunogénique des cellules cancéreuses in vitro mais aussi que l’association de ces vaccins et d’une immunothérapie provoque une puissante réponse immunitaire anti-tumorale in vivo là où l’immunothérapie seule n’était pas efficace.

 

Lire la suite ICI.

 

Contact : aurelien.marabelle@gustaveroussy.fr

more...
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

L'aneuploïdie, un nouveau biomarqueur prédictif de la réponse à la chimiothérapie

L'aneuploïdie, un nouveau biomarqueur prédictif de la réponse à la chimiothérapie | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Un des enjeux majeurs dans la prise en charge des patientes atteintes d’un cancer du sein consiste à prédire si une tumeur va répondre ou non à la chimiothérapie. La sélection d'une population de patientes la plus à même de répondre au traitement permet en outre d’éviter aux patientes résistantes d’être confrontées aux effets indésirables d’un traitement inefficace. Sélectionner ces patientes nécessite l’identification de nouveaux biomarqueurs prédictifs.

 

En couplant des études transcriptomiques aux données cliniques dans plusieurs cohortes indépendantes de patientes, une équipe de l’unité UMR-S U981 (Inserm/UPSud/Gustave Roussy, Villejuif, membre du LabEx LERMIT), en collaboration avec l’Institut Curie (Paris), a montré dans un article paru dans PNAS que la régulation du cytosquelette de microtubules joue un rôle majeur dans la résistance des tumeurs du sein à la chimiothérapie de type taxanes.

 

L’équipe a montré que la protéine ATIP3, une protéine associée aux microtubules dont l'expression est diminuée dans les cancers du sein de plus mauvais pronostic, est un nouveau biomarqueur de la réponse à la chimiothérapie. Alors même que les tumeurs ATIP3-négatives sont les plus agressives, la perte d’ATIP3 est associée à une meilleure réponse au traitement cytotoxique. L’étude a montré que l’aneuploïdie, une altération du nombre de chromosomes qui favorise la tumorigenèse, sensibilise les cellules tumorales à la chimiothérapie lorsqu’elle est élevée à un niveau délétère pour la cellule.

 

Ces résultats mettent en avant ATIP3 en tant que biomarqueur prédictif essentiel pour identifier les tumeurs du sein chimiorésistantes. Ces travaux font écho à la mise en évidence de l’aneuploïdie comme nouvel axe thérapeutique de choix dans le cancer.

 

Légende figure : Cellules HeLa déplétées en protéine ATIP3 et traitées avec des doses faibles de Taxol, présentant des anomalies de mitose. Les chromosomes sont marqués en bleu (DAPI), le fuseau mitotique (microtubules) en rouge..

 

Contact : clara.nahmias@inserm.fr

more...
No comment yet.