Life Sciences Université Paris-Saclay
75.3K views | +75 today
 
Scooped by Life Sciences UPSaclay
onto Life Sciences Université Paris-Saclay
Scoop.it!

Une étude multi-échelle du méthylome spermatique bovin met en évidence des éléments conservés entre espèces, mais aussi des particularités du génome bovin

Une étude multi-échelle du méthylome spermatique bovin met en évidence des éléments conservés entre espèces, mais aussi des particularités du génome bovin | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Alors que la semence de taureaux est un produit largement diffusé sur le marché de l’insémination artificielle, il existe peu de données sur la méthylation de l’ADN dans le spermatozoïde bovin. Le méthylome spermatique est pourtant le fruit d’une reprogrammation épigénétique ayant démarré dès la vie fœtale, et joue un rôle essentiel dans la compaction de la chromatine et la protection du patrimoine génétique paternel. Dans un article paru récemment dans BMC Genomics, Hélène Kiefer et ses collaborateurs de l’UMR Biologie du Développement et Reproduction (BDR, INRA-ENVA 1198, Jouy en Josas) on mené une étude multi-échelle de la méthylation de l’ADN dans le spermatozoïde bovin comparativement à d’autres types cellulaires et d’autres espèces.

 

Les chercheurs ont comparé le méthylome spermatique avec celui de cellules somatiques adultes (fibroblastes, foie, monocytes) en utilisant deux approches pan-génomiques couvrant des régions différentes du génome : RRBS (Reduced Representation Bisulfite Sequencing) et MeDIP-chip (immunoprécipitation de l’ADN méthylé et hybridation sur une puce de promoteurs bovins). Deux sets indépendants de séquences différenciellement méthylées dans les spermatozoïdes par rapport aux cellules somatiques ont ainsi pu être identifiés. Dans les deux sets, une grande majorité de ces séquences se trouve hypométhylée dans les spermatozoïdes. Conformément à ce qui est décrit chez d’autres espèces, les séquences spécifiquement hypométhylées dans les spermatozoïdes sont enrichies en gènes de la méiose et de la spermatogenèse, de la machinerie de production des piRNA, ainsi qu’en séquences répétées de type satellite. Une validation par bisulfite-pyroséquençage a permis de valider le statut hypométhylé (≤20% méthylation) de BTSAT4, la séquence satellite majoritaire dans nos données, ainsi que des gènes DDX4 et SYCP3. De manière plus inattendue, la comparaison par LUMA (LUminometric Methylation Assay) avec des spermatozoïdes d’autres espèces (béliers, boucs, étalons, verrats, souris mâles et Homme) a montré que la méthylation globale de l’ADN était particulièrement basse dans le spermatozoïde bovin (45.5% contre 57.1% à 76.1% pour les autres espèces), en miroir avec un taux de séquences satellites particulièrement abondant aux sites ciblés par LUMA. La surreprésentation de ces séquences dans le génome bovin, ainsi que leur hypométhylation, pourraient expliquer pourquoi les spermatozoïdes bovins présentent un taux de méthylation global plus bas que les spermatozoïdes d’autres espèces de mammifères.

 

L’originalité de ce travail est d’étendre au génome bovin les connaissances disponibles sur les séquences hypométhylées dans les spermatozoïdes de différentes espèces (article), et de montrer que les séquences satellites, qui ne sont que partiellement déméthylées au cours de la reprogrammation épigénétique de la lignée germinale mâle chez l’Homme et la souris (article), présentent un niveau de méthylation très bas dans le spermatozoïde bovin. Ces résultats suggèrent que des mécanismes spécifiques à l’espèce bovine sont à l’œuvre pour la reprogrammation ou le maintien de la méthylation dans la lignée germinale mâle.

 

Financements : ANR-13-LAB3-0008-01, « SeQuaMol » et ANR-11-INBS-0003, « CRB-Anim ».

 

Contact : Helene.Kiefer@inra.fr

more...
No comment yet.
Your new post is loading...
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

University of Paris Sud | Open 4 Research

University of Paris Sud | Open 4 Research | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

La Direction des Activités de Recherche et d’Innovation (DARI) propose à tous les personnels de l'Université d'accéder à la plateforme Open4Research, un guichet unique regroupant tous les appels à projets européens et internationaux pour la recherche.

more...
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Reconstitution climatique : début d'une mission dans les Andes

Reconstitution climatique : début d'une mission dans les Andes | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Une équipe scientifique composée de trois membres du Laboratoire des sciences du climat et de l'environnement (LSCE), (UMR8212 CNRS/CES/UVSQ) d'un partenaire écossais et de trois partenaires argentins démarre une mission de carottage d'arbres en vue de reconstituer les conditions climatiques dans la Cordillère des Andes au cours des siècles passés.

more...
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Université Paris-Saclay - Conférence de presse de rentrée

Université Paris-Saclay - Conférence de presse de rentrée | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Les dirigeants des établissements membres de l’Université Paris-Saclay se sont donné pour objectif d’avoir construit, au 1er janvier 2020, l’Université Paris-Saclay. Cette université de plein exercice s’inscrira dans le cadre du dispositif expérimental prévu par l’article 28 du projet de loi « pour un État au service d’une société de confiance ». Il continuera ensuite à se transformer jusqu’au bout de la période expérimentale (fin 2030).

 

Dossier de presse ici.

more...
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Décryptage d’un mécanisme de multiplication cellulaire commun à la plante et l’animal

Décryptage d’un mécanisme de multiplication cellulaire commun à la plante et l’animal | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Le gène TCTP est présent chez les animaux et les végétaux. Les travaux d’une collaboration de chercheurs, impliquant l’Université Paris-Saclay, permettent d’éclaircir comment cette protéine régule la multiplication cellulaire. En 2010, les scientifiques avaient découvert de fortes similitudes dans la multiplication cellulaire, due à ce gène, de deux organismes très éloignés, une plante, Arabidopsis, et une mouche, la drosophile. Les nouveaux résultats, publiés dans la revue PloS Genetics, permettent une avancée majeure dans la compréhension de la prolifération cellulaire, responsable de la formation de tumeurs, et de la formation des organes.

more...
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

LabEx LERMIT - Allocations doctorales LERMIT

LabEx LERMIT - Allocations doctorales LERMIT | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Le LabEx LERMIT lance un appel pour 4 allocations doctorales financées par le LERMIT, pour un démarrage à la rentrée 2019.

Date limite de candidature : 3 avril 2019

more...
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Les larves de mouches s'en vont-elles dans le vent mauvais comme des feuilles mortes ?

Les larves de mouches s'en vont-elles dans le vent mauvais comme des feuilles mortes ? | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Les larves de drosophiles ont-elles la machinerie neuronale pour éviter les vents forts, ou se déplacent-elles simplement là où la brise les prend?

 

Une équipe dirigée par Tihana Jovanic, chercheuse au Howard Hughes Medical Institute (USA) dans le laboratoire de Marta Zlatic, et maintenant chef d'équipe à l'Institut des Neurosciences de Paris-Saclay (Neuro-PSI), a répondu à cette question en étudiant la navigation de larves de drosophiles soumises à des vents dans une arène expérimentale.

 

Le travail, publié le 7 février 2019 dans le journal Current Biology, est le premier à examiner la neurobiologie des larves de drosophiles lorsqu'elles naviguent dans des gradients de vitesse de vent et décrit les stratégies comportementales utilisées par les larves pour éviter le vent. En particulier, l'étude révèle sept neurones impliqués dans la réponse d'évitement à des vents forts, ainsi que deux voies sensoriels dans des endroits différents du système nerveux.

Contact : Tihana.Jovanic@cnrs.fr

more...
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Un nouveau concept d’inhibition des interactions protéine-membrane

Un nouveau concept d’inhibition des interactions protéine-membrane | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

De nombreux processus pathologiques sont orchestrés par des protéines qui s’associent à la périphérie des membranes, mais ces protéines sont le plus souvent réfractaires aux inhibiteurs classiques qui agissent en bloquant leur capacité à établir des interactions. Jacqueline Cherfils et son équipe au sein du LBPA (ENS Paris-Saclay, LabEx LERMIT) ont mis en évidence qu’une inhibition efficace et sélective de l’activité de ces protéines peut être obtenue en abordant le problème à l’envers, c’est-à-dire en stabilisant leur interaction avec la membrane dans une configuration incompatible avec l’activité biologique. Cette étude vient d'être publiée dans Nature Chemical Biology.

Les petites GTPases sont des « interrupteurs moléculaires » qui régulent une multitude de fonctions cellulaires majeures, telles que la transduction des signaux, le trafic membranaire et la motilité des cellules. Le revers de cette polyvalence est que ces protéines sont défectueuses ou détournées de leurs fonctions dans de nombreuses pathologies telles que les cancers, les infections ou les maladies cardiovasculaires. Pour fonctionner, ces protéines sont recrutées à la surface des membranes intracellulaires, où elles sont activées par des facteurs d’échange nucléotidiques (les GEF), qui sont eux-mêmes régulés par les membranes. Les petites GTPases et leurs régulateurs représentent ainsi un véritable cas d’école pour l’inhibition des interactions protéine-membrane dans un contexte à fort potentiel d’innovation thérapeutique.

Cette étude rapporte la caractérisation d’une petite molécule, nommée Bragsin, qui exploite un mécanisme inédit pour inhiber l’activation de la petite GTPase Arf par son GEF BRAG2 à la surface des membranes in vitro et in vivo. La structure cristallographique de l’inhibiteur fixé à BRAG2, combinée à des mesures d’inhibition in vitro avec des protéines purifiées et des membranes artificielles, montre que l’inhibiteur agit en se fixant au site par lequel le GEF s’associe à la membrane. De façon remarquable, l’inhibiteur n’empêche pas la fixation du GEF à la membrane mais se glisse à l’interface entre la protéine et les lipides membranaires (Figure), ce qui perturbe l’orientation du GEF vis-à-vis de la membrane, désajuste son interaction avec la petite GTPase et empêche son activation. La molécule Bragsin inhibe l’activation d’Arf par BRAG2 in vivo, induisant la dispersion d’un compartiment cellulaire, le réseau trans-Golgien, et affectant la formation de structures pluricellulaires tridimentionnelles, les sphéroïdes tumoraux, par des cellules de cancer du sein. Bragsin, qui a fait l’objet d’un dépôt de brevet, est donc à l'avant-garde d'une nouvelle classe de molécules qui modifient les interactions protéine-membrane sans induire de dissociation.

Contact :  jacqueline.cherfils@ens-cachan.fr ou mahel.zeghouf@ens-paris-saclay.fr

more...
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Le cerveau humain entretient des calculs à plusieurs échelles afin de détecter les régularités temporelles

Le cerveau humain entretient des calculs à plusieurs échelles afin de détecter les régularités temporelles | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Les saisons s'enchaînent, la parole suit un flux de mots, il pleut souvent quand les nuages s'amoncellent : notre environnement a une forte structure temporelle. Pour comprendre son environnement, le cerveau doit donc extraire les informations pertinentes de séquences d'observations. Dans une étude parue dans eLife, Maxime Maheu, Stanislas Dehaene et Florent Meyniel étudient comment le cerveau humain se représente les aspects les plus élémentaires d'une séquence : Quels sont les événements fréquents ? Comment se succèdent-ils ?

 

Dans leur étude, des participants adultes écoutaient une succession plus ou moins aléatoire de deux sons dans un magnétoencéphalographe, une machine capable de détecter des changements très rapides de l'activité cérébrale. Les auteurs montrent que l’activité cérébrale évoquée par chaque son est modulée par le niveau de surprise que ce dernier induit, et que l'on peut quantifier d’un point de vue statistique. Leur analyse décèle une succession de processus. L’activité induite rapidement par un son reflète le calcul de statistiques simples (comme la fréquence relative de sons), estimées à partir d'observations récentes et anciennes. Au contraire, l’activité cérébrale plus tardive reflète le calcul de statistiques plus complexes (les probabilités de transition entre les sons) et estimées à partir des observations récentes seulement. Ces résultats montrent que le cerveau est équipé de plusieurs systèmes spécialisés dans le calcul de statistiques de différentes natures, lui permettant vraisemblablement d’être sensible à de multiples régularités temporelles, du rapide flux de parole jusqu'au lent cycle des saisons.

 

Contact : maheu.mp@gmail.com et florent.meyniel@gmail.com 

more...
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Perturbation of microtubule polyglutamylation hampers spermatogenesis leading to male sterility in mice

Perturbation of microtubule polyglutamylation hampers spermatogenesis leading to male sterility in mice | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

The mammalian sperm is one of the most dynamic and specialized cells, which depends on specialized intracellular structures for its functioning. The genesis of sperm is a highly regulated, multi-step process, which, if perturbed, often leads to male infertility. The microtubule cytoskeleton plays an integral part at every stage of sperm development.

 

In a recent paper published in the Journal of Cell Science, researchers from the Institut Curie, CNRS UMR3348 and University Paris Saclay in Orsay highlight the importance of posttranslational modification of microtubules in regulating sperm development in mice: perturbation of microtubule modification results in total sperm loss and male infertility in mice.

 

In their study, the group of Carsten Janke demonstrates that deregulation of a key tubulin posttranslational modification, polyglutamylation, leads to perturbations in every step of spermatogenesis. They generated a mouse model that lacked the enzyme (CCP5); a deglutamylase that removes glutamate residues initially added by posttranslational glutamylation. This mouse shows higher levels of tubulin polyglutamylation in testes. This perturbation led to the absence of mature sperm in males. In this mouse model, developing sperm cells fail to rearrange their intracellular contents, present disorganized arrays of microtubules, end up with increased number of centrioles and often lack flagella, which are essential for the sperm to move. All these phenotypes show that the development of sperm is grossly perturbed, thus leading to male infertility.

 

This study opens the possibility that tubulin posttranslational modifications could also govern the development of functional sperm cells in humans, and could one day constitute a therapeutic target to tackle this group of disorders.

 

Contact: Carsten.janke@curie.fr or sudarshan.gadadhar@curie.fr

more...
No comment yet.
Rescooped by Life Sciences UPSaclay from Plant Sciences
Scoop.it!

Cell geometry determines symmetric and asymmetric division plane selection in Arabidopsis early embryos (IJPB, SPS)

Cell geometry determines symmetric and asymmetric division plane selection in Arabidopsis early embryos (IJPB, SPS) | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Plant tissue architecture and organ morphogenesis rely on the proper orientation of cell divisions. Previous attempts to predict division planes from cell geometry in plants mostly focused on 2D symmetric divisions. Using the stereotyped division patterns of Arabidopsis thaliana early embryogenesis, we investigated geometrical principles underlying plane selection in symmetric and in asymmetric divisions within complex 3D cell shapes. Introducing a 3D computational model of cell division, we show that area minimization constrained on passing through the cell centroid predicts observed divisions. Our results suggest that the positioning of division planes ensues from cell geometry and gives rise to spatially organized cell types with stereotyped shapes, thus underlining the role of self-organization in the developing architecture of the embryo. Our data further suggested the rule could be interpreted as surface minimization constrained by the nucleus position, which was validated using live imaging of cell divisions in the stomatal cell lineage.


Via Saclay Plant Sciences
more...
Agrodoc Ouest's curator insight, February 18, 7:54 AM

L'architecture des tissus végétaux et la morphogenèse des organes dépendent de la bonne orientation des divisions cellulaires. Les tentatives précédentes de prédiction des plans de division à partir de la géométrie cellulaire des plantes portaient principalement sur les divisions symétriques 2D. En utilisant les modèles de division stéréotypés de l'embryogenèse précoce d'Arabidopsis thaliana thaliana, nous avons étudié les principes géométriques qui sous-tendent la sélection du plan en divisions symétriques et asymétriques dans des formes cellulaires 3D complexes.

Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Non, le cancer n'est pas essentiellement lié au hasard

Non, le cancer n'est pas essentiellement lié au hasard | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

On dit que le cancer est beaucoup lié au hasard, mais ce n'est pas totalement vrai. 

Quelle est la part de fatalité dans le cancer ? En 2015, une étude américaine déduisait, suite à l'étude de divisions cellulaires dans 25 tissus au cours de la vie, que les deux tiers des cancers arrivent sans que l'on ne puisse rien y faire. L'Inserm publie les recherches de médecins qui réfutent cette hypothèse.

Selon le médecin Gianluca Severi, du centre de recherche en Epidémiologie et Santé des Populations de Villejuif, l'interprétation des résultats de l'étude de 2015 est biaisée. Le cancer ne serait pas dans les deux tiers des cas une simple fatalité.

more...
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Ecole d'été d'épidémiologie et de santé publique de Bicêtre (28 juin - 5 juillet)

Ecole d'été d'épidémiologie et de santé publique de Bicêtre (28 juin - 5 juillet) | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

L’ Ecole d’Eté de Santé Publique et d’Epidémiologie de Bicêtre (EESPE) comprend :

- des enseignements théoriques dans les domaines de la biostatistique, de l’épidémiologie, de l’informatique
- des enseignements pratiques concernant plus particulièrement la formulation, la réalisation et la discussion de problèmes de Santé Publique
L’accent est surtout mis sur l’utilisation des connaissances acquises au cours de cet enseignement. De nombreux documents seront remis aux participants durant l’enseignement, concernant les aspects théoriques et pratiques.


Renseignements et inscription avant le 30 avril
Siteweb: http://www.eespe.u-psud.fr/

more...
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Action Doctorale Internationale de l'IDEX Paris-Saclay - ADI 2019

Action Doctorale Internationale de l'IDEX Paris-Saclay - ADI 2019 | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

En 2019, l'IDEX Paris-Saclay financera le programme ADI2019 pour soutenir la mise en place de projets doctoraux en cotutelle internationale de thèse.

Ce programme poursuit deux objectifs principaux :

  • engager des projets doctoraux ambitieux, dans le cadre de cotutelles internationales de thèse, favoriser l’internationalisation des doctorants,
  • contribuer à l’internationalisation des écoles doctorales et des laboratoires de recherche, au développement de partenariats et à la visibilité et l’attractivité internationale de l’Université Paris-Saclay.

Vous trouverez toutes les informations sur ce programme ici.

more...
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Preparing for a PhD through the France Excellence Summer Schools program

Preparing for a PhD through the France Excellence Summer Schools program | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Pour la quatrième année consécutive, le Service de coopération et d’action culturelle (SCAC) et le Service pour la science et la technologie (SST) de l’ambassade de France en Chine organisent les Écoles d’été France Excellence. Lancé en 2015, ce programme permet à des étudiants chinois d’effectuer un séjour académique d’un mois en été dans un établissement de l’enseignement supérieur français. Cette année, les écoles sont également ouvertes à tous les étudiants internationaux et s’adressent désormais aussi aux étudiants de licence. Les meilleurs étudiants se verront attribuer une bourse qui couvrira totalement ou partiellement les frais de scolarité exigés.

 

C'est dans ce cadre que des établissements de votre COMUE organiseront une école à l’été 2019. Vous pouvez consulter l’ensemble des programmes au lien suivant

 

Les candidatures pour les Écoles d’été France Excellence 2019 sont ouvertes depuis décembre 2018 et s’achèveront le 17 mars 2019. Les candidats intéressés peuvent dès à présent postuler sur la plateforme de Campus France disponible au lien suivant.

 

Contact et information : ecoledete@institutfrancais-chine.com

Voir aussi page FAQ.

more...
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

IRM fonctionnelle : un outil performant pour évaluer les états de conscience

IRM fonctionnelle : un outil performant pour évaluer les états de conscience | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Une collaboration internationale dirigée par une équipe de l’Institut du Cerveau et de la Moelle (ICM) montre qu’il est possible d’évaluer les états de conscience grâce à un procédé d’imagerie développé à NeuroSpin (CEA-Joliot). Ce nouvel outil pourrait aider à mieux diagnostiquer des altérations de la conscience. Les résultats ont été publiés dans Science Advances.

more...
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Caroline Robert : Déjouer les mécanismes de résistance aux traitements du cancer

Caroline Robert : Déjouer les mécanismes de résistance aux traitements du cancer | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Caroline Robert est médecin, chef de l'unité de dermatologie à Gustave Roussy, chercheuse à l’Inserm et professeur des universités de la faculté de médecine du Kremlin-Bicêtre à l’Université Paris-Saclay. Spécialiste mondialement connue du mélanome - ou cancer de la peau - elle dirige une équipe de recherche au sein de l’unité Biomarqueurs prédictifs et nouvelles stratégies thérapeutiques en oncologie (UMR-S 981 INSERM/UPSud, LabEx LERMIT) à Gustave Roussy, sur les mécanismes de résistance aux divers traitements contre le cancer. Portrait d’une femme qui fait de la symbiose entre médecine et recherche un combat quotidien au service de la lutte contre le cancer.

more...
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Colloque formation continue en expérimentation animale - 17 avril 2019

Séminaire organisé par Gustave Roussy "Éthique animale et cancer". Ce séminaire compte pour une journée de formation continue en expérimentation animale.


Contact : patrick.gonin@gustaveroussy.fr

more...
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Immunothérapie : un malade sur 4 répond bien au traitement

Immunothérapie : un malade sur 4 répond bien au traitement | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Une analyse menées sur près de 12 000 patients atteints de cancer montre que 25% des malades traités par immunothérapie obtiennent une réponse prolongée. En outre, plus l'immunothérapie est donnée tôt, plus la probabilité d'avoir une réponse prolongée est élevée.

 

Certains patients atteints de cancer répondent extrêmement bien à l'imunothérapie pendant très longtemps. C'est ce que les médecins appellent la "réponse prolongée". Une analyse de 19 études internationales dirigée par l'Institut Curie en collaboration avec l'INSERM et Gustave Roussy et portant sur 11 640 patients a permis de quantifier la proportion de patients qui obtiennent cette réponse prolongée, et ce indépendamment du type de cancer. Les résultats, publiés dans la revue JCO Precision Oncology , montrent que 25% des patients sont concernés.

more...
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Le milieu marin : une source de composés bioactifs encore sous-explorée

Le milieu marin : une source de composés bioactifs encore sous-explorée | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Le milieu marin et en particulier les populations et communautés microbiennes constituent des réservoirs de biodiversité et donc des ressources génétiques de choix. Les progrès de l’analyse de séquences génomiques à haut débit en permettent l’exploration.

 

Des équipes de l’I2BC (département de microbiologie) et de l’Université de Granada (departamento di microbiología), associées à des chercheurs malaisiens (University of Malaya) et chinois (Jiangsu University), ont analysé le génome de souches d’Alteromonas stellipolaris isolées de fermes aquacoles. Cette analyse a permis de comprendre comment ces souches pouvaient réduire fortement la virulence de bactéries marine du genre Vibrio vis-à-vis du corail Oculina patagonica. Cette protection résulte de la capacité d’A. stellipolaris de dégrader des signaux extracellulaires qu’échangent les cellules du pathogène pour contrôler sa virulence en fonction de sa concentration cellulaire (régulation dite quorum sensing).

 

L’étude a aussi démontré que les souches d’Alteromonas pouvaient constituer des sources d’enzymes d’intérêt biotechnologique, tels que des alginate-lyases utilisées pour la production de biocarburant ou en thérapeutique, des α-amylases importantes pour les industries alimentaires, ou des chitinases utilisées pour le traitement des déchets de chitine. Une des souches analysées produit aussi du fucose, en tant que composant abondant de son polysaccharide extracellulaire, un composé recherché en cosmétologie et pharmacologie. Une seconde souche héberge un groupe de gènes d’organisation jusque-là inconnue, permettant la synthèse non ribosomique d’un ou de plusieurs peptides, démontrant ainsi que le milieu marin est une source de composés bioactifs encore sous-explorée.

 

Contact : yves.dessaux@i2bc.paris-saclay.fr ou marta.torres-bejar@i2bc.paris-saclay.fr

more...
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Une approche par imagerie super-résolue révèle que MreB, un homologue bactérien de l’actine, forme des filaments nanométriques : la fin d’un vieux débat ?

Une approche par imagerie super-résolue révèle que MreB, un homologue bactérien de l’actine, forme des filaments nanométriques : la fin d’un vieux débat ? | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Pour la plupart, les bactéries sont entourées d’une structure rigide, la paroi, qui leur confère leur forme (bâtonnet, sphère…), d’une part, et, d’autre part, fournit une enveloppe protectrice résistante aux agressions extérieures. Essentielle, cette paroi est la cible de nombreux antibiotiques et les enzymes qu’ils inhibent sont le sujet d’intenses recherches depuis de nombreuses années. Pourtant, la machinerie en charge de la synthèse de la paroi reste peu comprise.

 

Les protéines MreB, des homologues de l’actine eucaryote, sont des facteurs clés de la synthèse de la paroi. Etudiées depuis près de deux décennies, ces protéines furent initialement décrites comme formant des structures allongées en hélice chez les bactéries en bâtonnet, devenant l’archétype de ce type de structures bactériennes. Depuis 2011, l’utilisation de techniques de microscopie plus performantes (microscopie TIRF et confocale), en montrant l’existence d’amas protéiques de petites tailles, avait remis en cause ce dogme, mettant à bas les modèles de synthèse de la paroi et lançant un débat de plusieurs années.

 

Afin d’éclairer cette controverse, l’équipe ProCeD de l’institut Micalis (UMR1319-INRA), a étudié les facteurs contribuant à la formation des différents types de structures formées par MreB. Elle a ainsi révélé dans une étude parue dans mBio que celles-ci ne forment pas d’hélice mais des amas discrets qui s’allongent en filaments circulaires à des concentrations artificiellement hautes de MreB. Grâce une approche dite de super-résolution, l’équipe a montré que durant la croissance et à sa concentration naturelle, les amas de MreB forment des filaments nanométriques (donc non résolu en microscopie photonique classique) s’alignant perpendiculairement au grand axe cellulaire. Les propriétés dynamiques de ces nano-filaments permettent de faire de nouvelles hypothèses sur le contrôle de la synthèse de la paroi bactérienne, cible majeur de la lutte antimicrobienne.

 

Contact : arnaud.chastanet@inra.fr ou Rut.carballido-lopez@inra.fr

more...
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Comment les plantes peuvent se passer de lumière

Comment les plantes peuvent se passer de lumière | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

La lumière est vitale pour les plantes mais certaines espèces parviennent à se passer totalement de photosynthèse. Pour comprendre cette transition évolutive, des équipes de l'Institut des Sciences des Plantes - Paris-Saclay (IPS2) et du Muséum National d'Histoire Naturelle (ISYEB) ont étudié des orchidées sauvages mutantes dépourvues de chlorophylle poussant spontanément dans la nature. Dans leur étude parue dans the Plant Journal, les chercheurs ont utilisé des techniques à haut débit pour établir l’expression génétique (transcriptomique) et la diversité des métabolites (métabolomique). La comparaison des mutants albinos aux individus verts des mêmes populations suggère que la perte de l’activité photosynthétique oblige ces plantes à recycler leurs propres tissus et à utiliser les apports en acides aminés et en sucres des champignons mycorhiziens qui colonisent les racines de ces plantes. Cependant, cette capacité à se passer de la lumière ne dépend pas d’un bouleversement du métabolisme de ces plantes. Au contraire,  cette transition se base sur la forte plasticité métabolique des végétaux et sur un apport suffisant de nutriments organiques par leurs champignons mycorhiziens.

 

Contact : etienne.delannoy@inra.fr  et marc-andre.selosse@mnhn.fr

more...
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Traiter la douleur sans addiction grâce à un nanomédicament

Traiter la douleur sans addiction grâce à un nanomédicament | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Des chercheurs de la Faculté de Pharmacie de l'UPSud ont développé un nouveau nanomédicament anti-douleur qui cible la spécifiquement la zone concernée tout en évitant les effets secondaires liés aux opiacés, comme l’addiction. L’équipe de Patrick Couvreur à l’Institut Galien Paris-Sud (Paris-Sud/CNRS) en collaboration avec des scientifiques de l’Institut de psychiatrie et neurosciences de Paris (Inserm/Paris Descartes) et du laboratoire de neuropharmacologie de la Faculté de Pharmacie (INSERM UMR-1178 Paris-Sud/Inserm) ont participé à cette avancée, présentée dans une étude publiée dans la revue Science Advances. Les chercheurs ont couplé des neuropeptides endogènes, des molécules naturelles agissant sur les récepteurs liés à la douleur qui n’induisent pas d’effets secondaires mais qui sont habituellement métabolisées par le corps en quelques minutes, à un lipide, le squalène. « Il a été montré que ces nanomédicaments induisaient, chez le rat, un effet anti-douleur important et prolongé, avec une efficacité plus grande que celle de la morphine », note l’équipe. En outre, en ne délivrant leur principe actif que dans la zone inflammatoire douloureuse, ces nanoparticules évitent les effets centraux responsables des phénomènes d’addiction.

 

Cette information a été reprise dans le Figaro et sur France Inter le 14 février. Voir aussi le communiqué de l'Inserm.

 

Contact : patrick.couvreur@u-psud.fr

more...
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Model the natural language | Université Paris Saclay

Model the natural language | Université Paris Saclay | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

"Between computer science and linguistics, automatic language processing is one of the branches of artificial intelligence," explains Pierre Zweigenbaum. The main challenge is to transform the use of a language, in an article for example, into digital data, exploitable by computer science. The machine will have to remove the ambiguities of certain words related to contexts of enunciation.

more...
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

L’intelligence artificielle permet l’identification d’une signature neuroanatomique de la schizophrénie

L’intelligence artificielle permet l’identification d’une signature neuroanatomique de la schizophrénie | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Une collaboration internationale de chercheurs en psychiatrie, pilotée par une équipe de NeuroSpin, a démontré que les algorithmes de « machine learning » permettent d’identifier une signature neuroanatomique de la schizophrénie, reproductible dans les différents sites d’acquisition des images et pour les différentes étapes d’évolution de la maladie.

 

Voir article dans Acta Psychiatrica Scandinavica

Contact : amicie.depierrefeu@gmail.com

more...
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

France set to get first national strategy for research

France set to get first national strategy for research | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Plan promises funding stability and better career prospects for young researchers, but scientists say significant new investment is crucial.

 

France is preparing to implement a national, multi-year research plan for the first time — a move warmly welcomed by the heads of the country’s major research agencies. The details of the programme, unveiled by French Prime Minister Edouard Philippe on 1 February, are yet to be defined, but the government says that it will protect research funding, boost the recruitment of early-career scientists and help France to stand out in an increasingly competitive global research landscape.

 

The programme should cut bureaucracy and give scientists more resources, allowing them to better plan for the future and freeing up more time for research, said Phillippe, who announced the move in Paris at an event celebrating the 80th anniversary of France’s National Centre for Scientific Research (CNRS), Europe’s largest basic-research agency.

 

Fourteen chiefs of public research agencies, including the CNRS, enthusiastically welcomed the move in a joint statement. It “is an opportunity to ensure that France remains a major scientific country” at a time when international competition in research never been so intense — particularly from Asia, the leaders said. “We will play our part in the brainstorming that will take place,” the chiefs said.

more...
No comment yet.