Life Sciences Université Paris-Saclay
148.3K views | +56 today
 
Scooped by Life Sciences UPSaclay
onto Life Sciences Université Paris-Saclay
Scoop.it!

Biologie des systèmes et ingénierie métabolique : des réseaux de régulation de gènes à la production de lipides

Biologie des systèmes et ingénierie métabolique : des réseaux de régulation de gènes à la production de lipides | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it
Le métabolisme est le résultat d’interactions complexes, impliquant de nombreux effecteurs et permettant la viabilité d’un organisme et son adaptation dans différents environnements. Ces réseaux de régulations sont fortement dépendant du contexte et contrôlent les comportements de la cellule. La complexité de ces réseaux rend leur modélisation difficile mais néanmoins cruciale. En effet, de tels modèles sont indispensables pour comprendre les mécanismes précis régissant les systèmes vivants et permettre, à terme, la conception de systèmes synthétiques, autorégulés et adaptatifs, à l’échelle du génome.

Afin de répondre à cette problématique, les travaux conduits par Pauline Trébulle (Doctorante IDEX Paris Saclay), et dirigé par Jean-Marc Nicaud (Equipe BIMLip, INRA, UMR1319, MICALIS ) et Mohamed Elati (Equipe I3-BioNet, UMR 8030 ; Génomique Métabolique / Laboratoire iSSB ; CEA-CNRS-UEVE), se sont intéressés au réseau de régulation et à l’identification de nouveaux éléments régulateurs associés à la production de lipides chez la levure Yarrowia lipolytica, une levure d'intérêt biotechnologique.

En utilisant des données d'expression de gènes dans un contexte de production de lipides et une approche d’inférence de réseaux de régulation (CoRegNet), l'équipe a ainsi été capable de construire un modèle de régulation des gènes. L’interrogation de ce réseau leur a permis d’identifier les principaux régulateurs et leurs relations de coopérativité ainsi que de valider expérimentalement ces prédictions. De plus, une avancée dans l’exploration des réseaux a été de considérer non pas l’expression des régulateurs mais leur influence en considérant l’expression des gènes cibles, permettant de déterminer les masters régulateurs impliqués dans différentes phases lors de la production de lipides.

Ce modèle et ces outils serviront notamment à améliorer les performances des souches actuelles pour la production de composés d’intérêt dérivées des lipides. Les résultats de cette étude ont été publiés dans le journal Nature npj Systems Biology and applications.

Contact: pauline.trebulle@inra.fr
No comment yet.
Your new post is loading...
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

FOCUS PLATEFORME : SOLEIL / PROXIMA-1 initie un projet de génomique structurale sur SARS-CoV-2, en partenariat avec l’INRAe et SANOFI

FOCUS PLATEFORME : SOLEIL / PROXIMA-1 initie un projet de génomique structurale sur SARS-CoV-2, en partenariat avec l’INRAe et SANOFI | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

La plateforme de cristallographie des protéines PROXIMA-1 se trouve sur le site de Synchrotron SOLEIL sur le plateau de Saclay à Saint-Aubin. Elle met à disposition les technologies d’analyse structurale des macromolécules par diffraction aux rayons X. La plateforme fonctionne selon plusieurs modalités d'accès de manière à satisfaire l'ensemble des besoins des utilisateurs académiques et industriels, tel que dicté par le centre de recherche Synchrotron SOLEIL.

 

Dans la lutte contre le SARS-Cov-2, la biologie structurale peut apporter des éléments d’études clés dans les développements pharmaceutiques. Dans ce cadre, PROXIMA-1 a initié un projet de génomique structurale accélérée sur le virus (AcceS-G CoViD-19). Ce projet collaboratif implique plusieurs équipes de Synchrotron SOLEIL (laboratoire de Biologie notamment) ainsi qu’une autre de ses plateformes (DISCO), mais aussi des équipes de l’UMR 0892 (VIM, Virologie et Immunologie Moléculaire, INRAe/UVSQ) et un partenaire industriel, SANOFI. En combinant des technologies de pointe dans un workflow unique, les chercheurs vont tenter d’appliquer les approches de croissances cristallines in vivo pour cribler toutes les protéines codées par le génome du pathogène responsable de CoViD-19. Les protéines étant exprimées dans leur environnement naturel, la méthodologie appliquée a le double avantage de permettre un gain de temps dans l’obtention éventuelle de cristaux sans avoir à passer par les étapes classiques de purification et de criblage in vitro, et de conserver les modifications post-translationnelles importantes dans la fonction de ces protéines. La plateforme ainsi développée pour ces criblages in vivo bénéficie de l’implémentation de technologies avancées telles que des automations de manipulations par le biais de robots et de systèmes microfluidiques ; le couplage à des systèmes de visualisation à microscopie bi-photonique ; ou encore des méthodes sérielles de collectes de données aux rayons X. Dès l’obtention de résultats, ceux-ci seront soumis pour publication dans des archives ouvertes afin que la communauté scientifique puisse rapidement progresser sur les traitements à développer pour contrer ce nouveau virus.

 

Contact : Léonard Chavas (leonard.chavas@synchrotron-soleil.fr)

Plug In Labs Université Paris-Saclay : cliquer ici

 

SYNCHROTRON SOLEIL / PX1. PROXIMA-1 (PX1) participe à la biologie structurale intégrative installée à SOLEIL au sein de la section scientifique de biologie et santé, HelioBiology. Opérationnelle depuis Mars 2008, PROXIMA-1 est spécialisée dans les mesures de données bio-cristallographiques sur des macromolécules, au même titre que PROXIMA-2A. Elle offre un faisceau de lumière adapté et optimisé pour des études de diffractions aux rayons x de cristaux de molécules biologiques de grande taille, à hautes résolutions spectrales et pour des échantillons particulièrement sensibles aux dommages de radiations. La ligne est équipée d'un détecteur de rayons x à lecture rapide et de grande surface ; en combinaison avec un robot permettant des échanges automatisés des échantillons, cette configuration permet d'étudier un très grand nombre de cristaux dans un temps réduit. Des stratégies avancées de collectes de données sont disponibles de façon systématique en prenant avantage d'un goniomètre à géométrie 3-cercles de dernière génération.

____________________________________

 

https://www.synchrotron-soleil.fr/fr/lignes-de-lumiere/proxima-1

https://www.pluginlabs-universiteparissaclay.fr/fr/entity/915158-synchrotron-soleil-px1

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Appel à Projets 2020 - Smart Lab Paris Région

Appel à Projets 2020 - Smart Lab Paris Région | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Pourquoi ? Pour répondre aux enjeux pluriels de résilience et de relance du territoire francilien en sortie de crise sanitaire, grâce à la production de savoirs et à la valorisation des connaissances et des résultats obtenus.


Pour quoi faire ? Pour créer un laboratoire éphémère, le « Smart Lab » constitué d’une équipe de jeunes scientifiques, issus de spécialités et d’horizons différents, aux profils complémentaires, engagés dans un programme collectif et innovant, à visée de transferts et de créations d’innovations.


Pour financer à hauteur d’ 1 M€ maximum leurs travaux de recherche et développement ainsi que l’animation du « Smart Lab », sur une durée de 24 mois maximum, autour de la thématique commune de la résilience et de la relance au sortir de la crise sanitaire.


Pour qui et avec qui ? Pour les établissements d’enseignement supérieur et de recherche et les organismes d’accompagnement situés en Ile-de-France. Les consortiums déposés par une structure porteuse pourront associer des entreprises, des établissements hospitaliers et associations au gré de leurs propres besoins.

 

  • Lancement de l’appel à projets 30 juin 2020
  • Date limite de dépôt des dossiers 8 septembre 2020 à 14h00
  • Sélection septembre 2020
  • Vote des élus novembre 2020
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Prix Irène Joliot-Curie 2020 - Appel à candidature

Prix Irène Joliot-Curie 2020 - Appel à candidature | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Le prix Irène Joliot-Curie 2020 comporte trois catégories :

 

  • la catégorie Femme scientifique de l'année (40.000 euros) récompense une femme ayant apporté une contribution exceptionnelle dans le domaine de la recherche publique par l’ouverture de son sujet, l’importance de ses travaux et la reconnaissance dans son domaine scientifique, tant au plan national qu’international ;
  • la catégorie Jeune femme scientifique (15.000 euros) met en valeur et encourage une jeune femme qui se distingue par un parcours et des travaux qui en font une spécialiste de talent dans son domaine ;
  • la catégorie Femme, recherche et entreprise (15.000 euros) récompense une femme qui, à partir d’excellence scientifique et technique, s’est consacrée à développer des innovations de forte portée économique et sociale en travaillant au sein d’une entreprise ou en contribuant à la création d’une entreprise.

 

L’appel à candidature et le dossier de candidature 2020 sont disponibles ICI .

 

Les propositions de candidatures doivent être adressées au plus tard le lundi 7 septembre 2020 à minuit.

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Les transporteurs membranaires IREG/Ferroportin jouent un rôle conservé dans l’hyperaccumulation du nickel chez les plantes

Les transporteurs membranaires IREG/Ferroportin jouent un rôle conservé dans l’hyperaccumulation du nickel chez les plantes | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Chez les organismes vivants, les métaux jouent des rôles essentiels dans de nombreuses fonctions biologiques. Cependant, lorsqu’ils sont présents en excès ils induisent des stress oxydatifs et génotoxiques pour les cellules. De manière très intéressante, plus de 700 espèces végétales appelées « hyperaccumulatrices » sont capables d’accumuler et de tolérer de très fortes concentrations de métaux dans leurs cellules. Ces espèces reçoivent actuellement une attention particulière car elles sont utilisées pour le développement de phytotechnologies durables visant à extraire des métaux du sol.

 

Dans une étude récente publiée dans la revue New Phytologist, une équipe coordonnée par Sylvain Merlot (I2BC, @Metal_Hype), impliquant la plateforme transcriptomique POPS (IPS2), et des collaborateurs en Nouvelle-Calédonie et à Cuba, a identifié grâce à une approche transcriptomique comparative inter-espèces, les mécanismes moléculaires liées à l’hyperaccumulation de nickel chez une grande diversité d’espèces végétales. L’analyse des résultats fait apparaitre que la forte expression de transporteurs de la famille IREG/Ferroportin dans les cellules foliaires est un mécanisme conservé lié à l’accumulation du nickel. Des études moléculaires et cellulaires chez l’espèce hyperaccumulatrice Noccaea caeruslescens ont permis de montrer plus précisément que la protéine IREG2 est impliquée dans le stockage vacuolaire du nickel.

 

Ces résultats illustrent également la diversité des fonctions biologiques que jouent les transporteurs Ferroportin, qui ont un rôle essentiel dans l’export du fer chez les cellules animales.

 

Légende Figure : L’espèce Noccaea caeruslescens (Brassicaceae) hyperaccumule le nickel quand elle se développe sur un sol ultramafique (Aveyron, France)

 

Contact : sylvain.merlot@i2bc.paris-saclay.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

La technologie nanopore : un potentiel pour la détermination de la séquence des protéines et leurs modifications chimiques en molécule unique

La technologie nanopore : un potentiel pour la détermination de la séquence des protéines et leurs modifications chimiques en molécule unique | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Seul un petit pourcentage de l'ADN génomique humain code pour des protéines. De plus, les variantes des isoformes protéiques et les modifications chimiques ne sont pas codées dans le génome lu par la machinerie cellulaire. La diversité protéique qui en résulte est profondément impliquée dans les processus cellulaires normaux et dans des pathologies. Un des futurs défis dans le domaine de la biotechnologie sera de déchiffrer ce protéome à l'échelle de la molécule unique pour analyser la variabilité des protéines à partir d’une cellule. L'information protéique cellulaire est souvent utilisée comme source de biomarqueurs. En effet, la détection de ces biomarqueurs protéiques en faible copie est essentielle pour la détection précoce de maladies/pathologies.

 

Dans une revue parue dans Small, Juan Pelta et ses collaborateurs du Laboratoire Analyse, Modélisation, Matériaux pour la Biologie et l'Environnement (UMR 8587 CNRS/UEVE/UPSaclay, Evry) discutent de la complexité du protéome en partant du génome jusqu’aux protéines modifiées. Cet article se concentre sur le principe de l'analyse de données obtenues par détection électrique à l’aide de nanopores. Plus précisément, les développements les plus récents dans la détection, le séquençage et la discrimination post-traductionnelle des acides aminés, des peptides et des protéines par nanopore sont décrits. Les principaux résultats obtenus dans ce domaine sont discutés et la technique des nanopores est comparée à d'autres approches classiques ou à des approches de molécule unique.

Contact : juan.pelta@univ-evry.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Les femmes jeunes rechutent plus de leur cancer du sein lorsqu’elles stoppent l’hormonothérapie la première année

Les femmes jeunes rechutent plus de leur cancer du sein lorsqu’elles stoppent l’hormonothérapie la première année | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Publiée dans le Journal of Clinical Oncology, une analyse de la cohorte CANTO, réalisée par des médecins-chercheurs et biologistes de Gustave Roussy, de l’Inserm et de l’université Paris-Saclay, démontre pour la première fois à l’aide d’un dosage pharmacologique que les jeunes femmes qui ne suivent pas leur traitement d’hormonothérapie (tamoxifène) rechutent davantage. Le risque de rechute locale et à distance (apparition de métastases) est multiplié par 2,31 et intervient très précocement à seulement trois ans de la fin des traitements curatifs du cancer (chirurgie, chimiothérapie, radiothérapie).

 

L’étude identifie aussi les femmes les plus à risque de ne pas adhérer au traitement hormonal : elles ont plus d’effets indésirables ressentis du médicament (fatigue, douleurs musculaires et articulaires).

 

Pour diminuer le risque de rechute du cancer, l’hormonothérapie est prescrite pour une durée de cinq à dix ans après la prise en charge d’un cancer du sein localisé lorsqu’il est « hormonosensible ». « C’est le cas de 80 % des cancers du sein », indique le Dr Barbara Pistilli, oncologue à Gustave Roussy, « le traitement d’hormonothérapie, qui peut provoquer des effets secondaires variables en particulier des symptômes de ménopause, n’est malheureusement pas toujours suivi par les femmes, alors que ceci les pénalise. Cela peut en effet provoquer une augmentation du risque de rechute et de décès », déplore-t-elle.

 

Cette analyse de la cohorte nationale CANTO s’est concentrée sur 1 177 femmes non ménopausées traitées pour un cancer du sein localisé, et qui avaient accepté de prendre un traitement d’hormonothérapie (tamoxifène).

 

Cette étude est la première à combiner les réponses à un questionnaire déclaratif sur la prise de traitement avec un dosage sanguin du médicament, réalisé à plusieurs reprises tout au long de l’hormonothérapie dans le service de Pharmacologie du Pr Angelo Paci (Professeur de Pharmacocinétique à la faculté de Pharmacie). Elle établit une association significative entre la non-prise du médicament et le risque de rechute et souligne l’intérêt du suivi thérapeutique pharmacologique proposé pour les patients atteints de cancer.

 

« Les résultats du dosage sanguin du Tamoxifène après un an de traitement ont montré qu’une femme sur six (16 %) ne suit pas la prescription médicale après seulement un an de traitement, ce qui est élevé par rapport à ce qui avait été décrit auparavant», rappelle le Dr Pistilli qui a présenté ces premiers résultats de l’étude au congrès de l’ESMO en septembre 2018. Elle ajoute que la moitié d’entre elles ne l’avaient pas mentionné dans le questionnaire de suivi.

 

Les résultats publiés aujourd’hui démontrent de plus un lien direct et rapide entre perte de chance et non-adhésion à l’hormonothérapie.

 

La présente étude a bénéficié du soutien de l’Institut National du Cancer, d’Odyssea, de la Fondation Gustave Roussy, de l’association Susan G. Komen et de l’Agence Nationale de la Recherche.

 

Contact : angelo.paci@universite-pars-saclay.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Le score de Matutes revisité grâce à la cytométrie en flux multicouleurs standardisée !

Le score de Matutes revisité grâce à la cytométrie en flux multicouleurs standardisée ! | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Le score de Matutes, décrit par le Dr Matutes du Royal Marsden Hospital à Londres en 1994, est un score diagnostique de la leucémie lymphoïde chronique (LLC), la forme la plus fréquente de leucémie chronique chez l'adulte. Il est basé sur l'étude de l’expression, par cytomérie en flux, de 5 marqueurs de surface des lymphocytes B: le CD5, le CD23, le FMC7, le CD79b et l'intensité de l'immunoglobuline de surface. Un point est ou non attribué en fonction de l’expression de chaque marqueur, et un score supérieur ou égal à 4 est très en faveur du diagnostic de LLC. Dans les combinaisons d’anticorps utilisées en cytométrie en flux pour le diagnostic des hémopathies lymphoïdes B, est systématiquement présent le CD20 qui permet d'isoler la population B, c’est également une cible thérapeutique. L’anticorps anti FMC7 reconnaissant un épitope de la protéine CD20, il y a compétition entre les anticorps et l’étude du FMC7 nécessite donc un tube spécifique, actuellement en 8 couleurs/8 antigènes.

 

Les cytomètres de routine hospitalière passant de 8-10 couleurs à 12-13 couleurs, Valérie Bardet et ses collaborateurs de du Service d'Hématologie-Immunologie-Transfusion des Hôpitaux Universitaires Paris Ile de France-Ouest (UVSQ/UPSaclay, Boulogne-Billancourt) se sont demandés s'ils pouvaient remplacer l’étude du FMC7 par celle de l’intensité du CD20, ceci afin de limiter le nombre d’anticorps utilisés et donc le coût et le temps des techniques. Leur étude parue dans le British Journal of Haematology a été réalisée sur une cohorte de 508 patients atteints d’hémopathie lymphoïde B chronique provenant des hôpitaux Ambroise Paré et Saint Louis. Elle a permis de montrer qu’une nouvelle modalité de calcul était possible avec des performances égales au score historiquement décrit.

 

Légende Figure : Comparaison des résultats du calcul du score avec le FMC7 (barre de gauche) ou le CD20 (barre de droite) dans différents types d'hémopathies B (CLL, chronic lymphocytic leukaemia; DLBCL, diffuse large B‐cell lymphoma; FL, follicular lymphoma; HCL, hairy cell leukaemia; MCL, Mantle cell lymphoma; MZL, marginal zone lymphoma; SDRPL, splenic diffuse red pulp small B‐cell lymphoma; WM, Waldenström macroglobulinaemia)

 

Contact : valerie.bardet@aphp.fr 

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

La NOS : biomarqueur de la maladie dépressive et de la réponse aux médicaments antidépresseurs

La NOS : biomarqueur de la maladie dépressive et de la réponse aux médicaments antidépresseurs | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

La maladie dépressive est caractérisée par la succession d’épisodes dépressifs majeurs. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), elle sera, en 2030, la première cause d’incapacité dans le monde. Elle est la première cause de suicide.

 

Mais, sa physiopathologie et les mécanismes d’action des médicaments antidépresseurs restent mal compris. Et l’efficacité des médicaments antidépresseurs n’est que partielle.

 

L’identification de biomarqueurs de la réponse aux médicaments antidépresseurs est une piste de recherche, qui devrait permettre de mieux personnaliser les approches thérapeutiques et également de cibler des mécanismes d’action pour de nouveaux traitements.

 

Récemment, et à côté de l’hypothèse monoaminergique de la dépression et des mécanismes d’action des médicaments antidépresseurs, la piste du monoxyde d’azote (NO) et de la NO synthase (NOS), bien connus dans le domaine cardio-vasculaire, suscite l’intérêt dans le domaine la dépression.

 

L’équipe MOODS du CESP (UMR-1018 INSERM/UVSQ/UPSaclay), le Mood Center Paris Saclay (Service de Psychiatrie - Hôpital Bicêtre – GH Paris Saclay - APHP) et le Centre de Recherche Clinique de l’Hôpital Bicêtre, utilisant une plateforme de métabolomique et un partenariat multidisciplinaire, ont montré que les patients déprimés ont une détérioration significative de l’activité de la NOS, que cette baisse d’activité prédit la réponse thérapeutique après 3 mois de traitement antidépresseur, et que l’activité de la NOS est restaurée après traitement antidépresseur.

 

La NOS est donc un biomarqueur de la maladie dépressive et de son évolution sous traitement antidépresseur.

 

Les résultats de ce travail publié dans Psychological Medicine ouvrent de nouvelles perspectives physiopathologiques et thérapeutiques.

 

Contact: emmanuelle.corruble@aphp.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Les lignées de cellules de mélanomes NRASQ61K sont sensibles à la combinaison d’inhibiteurs des protéines MEK et AKT in vitro and in vivo

Les lignées de cellules de mélanomes NRASQ61K sont sensibles à la combinaison d’inhibiteurs des protéines MEK et AKT in vitro and in vivo | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Dans une étude parue dans Pigment Cell & Melanoma, les chercheurs de l’INSERM UMR-S 1021 et CNRS UMR 3347 (Institut Curie/PSL/UPsaclay, Orsay) ont généré des lignées cellulaires de mélanome NRAS de souris sur un fond congénique C57BL/6. Ils ont également généré un modèle génétiquement cohérent avec des souris transgéniques produisant des mélanomes cutanés (Ackermann et al., 2005; Delmas et al., 2007; Longvert et al., 2011), des mélanomes NRAS GDI (équivalent des PDX [patient derived xenograft] dans un environnement immunocompétent) et des lignées cellulaires normales de mélanocytes NRAS.

 

Les chercheurs ont caractérisé le modèle aux niveaux moléculaire, cellulaire et oncogénique, et ont apporté la preuve de concept que ces lignées cellulaires peuvent être utilisées pour tester des thérapies ciblées. Précisément, ils ont montré que la combinaison d'inhibiteurs de MEK et d'AKT est très efficace pour arrêter la croissance des cellules de mélanome NRAS in vivo. Il est important de noter que ces lignées cellulaires peuvent être manipulées génétiquement pour générer des modèles plus sophistiqués.

 

Sachant que la protéine NRAS n’est pas encore ciblable, il est important de générer des modèles pertinents pour tester efficacement de nouveaux médicaments et traitements. Cela inclut bien sûr également les thérapies immunitaires, puisque le modèle est sur un fond C57BL/6, des études appropriées seront effectuées dans ce sens.

 

Légende Figure : Les animaux transgéniques (tg), les lignées de mélanocytes (Mc), les lignées de mélanomes (Ma) et GDI (les systèmes équivalent aux PDX [patient derived xenograft] dans un environnement immunocompétent) peuvent être soumis à des traitements physiques, chimiques et biologiques. Diverses lectures (physiologique, histologique, cellulaire et moléculaire) peuvent être effectuées.

 

Contact : lionel.larue@curie.fr et valerie.petit@curie.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Un même facteur de transcription régule chez les plantes deux voies de signalisation antagonistes (IPS2)

Un même facteur de transcription régule chez les plantes deux voies de signalisation antagonistes (IPS2) | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Les plantes légumineuses régulent étroitement leur nombre de nodules racinaires symbiotiques fixateurs d'azote pour équilibrer le coût de la maintenance des bactéries symbiotiques rhizobia avec les avantages de la fixation d'azote. Les peptides hormonaux « C-terminally Encoded Peptide » (CEPs) et « CLAVATA3-like » (CLE) régulent positivement et négativement la nodulation, respectivement, par des voies systémiques indépendantes, mais la façon dont ces régulations sont coordonnées reste inconnue.

 

Dans une nouvelle étude de l'équipe Frugier à l'IPS2, publiée dans Nature Communications, il a été démontré que les rhizobia et leurs signaux symbiotiques, les facteurs Nod, ainsi que les hormones végétales cytokinines qui sont nécessaires et suffisantes pour initier la nodulation, induisent tous un gène codant pour un peptide de signalisation CEP spécifique à la symbiose, MtCEP7, qui régule positivement les infections par les rhizobia. Des greffes et des analyses en « split-root » ont révélé que MtCEP7 augmente systémiquement le nombre de nodules racinaires grâce à l'activité du récepteur MtCRA2 dans les parties aériennes. De manière frappante, l'expression des gènes codant pour les hormones peptidiques MtCEP7 et MtCLE13 régulant la nodulation de manière antagoniste implique de manière similaire le récepteur aux cytokinines MtCRE1 et le facteur de transcription MtNIN. MtNIN se lie et transactive en effet à la fois MtCEP7 et MtCLE13, et un site de liaison de NIN a été identifié dans le promoteur proximal de MtCEP7, qui est requis pour son activation symbiotique.

 

À notre connaissance, c'est le premier exemple chez les plantes où un facteur de transcription spécifique coordonne l'expression de deux hormones peptidiques antagonistes appartenant à deux familles différentes et régulant de manière antagoniste un même processus de développement.

 

Légende Figure : Profil d'expression de MtCEP7 dans des racines inoculées par rhizobium

 

Contact : florian.frugier@ips2.universite-paris-saclay.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Chimie : libérer deux fluorophores dans des cellules vivantes par « click and release »

Chimie : libérer deux fluorophores dans des cellules vivantes par « click and release » | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Les chercheurs du Laboratoire de Marquage au Carbone 14 (LMC, SCBM, CEA-Joliot, Saclay) ont développé une nouvelle série d’iminosydnones qui peuvent se couper en deux et libérer deux fluorophores. Ils apportent la preuve de concept de la possibilité de déclencher cette réaction de « click and release » dans des cellules vivantes. L’étude a été publiée dans Chemical Communications.

 

Lire la suite ICI.

Contact : frederic.taran@cea.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Webinaire - Utilisation du mobile dans la réponse aux épidémies et aux maladies infectieuses

Webinaire - Utilisation du mobile dans la réponse aux épidémies et aux maladies infectieuses | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

La crise sanitaire liée au COVID-19 a conduit plusieurs gouvernements à proposer des politiques publiques d’utilisation du mobile dans la lutte contre la pandémie. Celles-ci reposent sur trois usages numériques :
1. les alertes publiques par voie électronique (SMS/MSM/autres) ;
2. les lignes d'appel dédiées ;
3. l’utilisation des données mobiles.

Le recours aux télécommunications dans la lutte contre les épidémies n’est pas une pratique récente. Elle a déjà été mise en œuvre par de nombreux pays, par exemple, en prise avec la maladie à virus Ebola et le paludisme. Plusieurs expériences conduites en Afrique ont révélé l’importance des réseaux, des services et des données de communication mobile. La crise du COVID-19 a généralisé ces pratiques à l’échelle mondiale, tout en les rendant plus performantes technologiquement, alors que depuis quelques années, le contexte juridique a été précisé. Les nombreux débats relatifs à l’utilité et à la licéité de l’utilisation des données de localisation et de trafic illustrent plus particulièrement, l’intérêt et les réserves soulevés par le recours au mobile dans le cadre des politiques publiques.
 

Dans le cadre des réflexions initiées par le Conseil pour l’éthique de la recherche et l’intégrité scientifique de l’Université Paris-Saclay (POLÉTHIS), cette conférence est l’occasion de débattre sur les solutions techniques et l’analyse juridique et éthique des expériences passées, présentes et futures de l’usage du mobile dans la lutte contre la pandémie. Il sera également l’occasion de présenter le projet du consortium international MOBILIS sur ces questions. 

 

Informations complémentaires et
Inscription gratuite ICI.
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

ICARE : Cartographier les cellules du poumon ciblées par le SARS-CoV-2

ICARE : Cartographier les cellules du poumon ciblées par le SARS-CoV-2 | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Au cœur de la crise sanitaire provoquée par le SARS-CoV-2, les laboratoires de recherche de l’Université ne sont pas en reste et s’engagent toujours plus dans la lutte contre ce virus. Le projet Icare, porté par Isabelle Schwartz du laboratoire Virologie et immunologie moléculaires (VIM - Université Paris-Saclay, INRAE, UVSQ), fait partie des projets sélectionnés par l’Agence nationale de la recherche suite à l’appel Flash Covid-19.

Dessiner un atlas, à la fois de l'infection virale et de la réponse cellulaire associée à l'infection, tel est l’objectif du projet Icare. Innovant et original, il utilise les stratégies de maintien en survie des poumons en transplantation. En infectant ces poumons avec le SARS-CoV-2, les chercheurs tentent de suivre les étapes initiales de l'infection sur un organe complet.

 

Lire la suiute ICI.

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

École de l'Innovation Thérapeutique 2020 - 12-14 novembre 2020

École de l'Innovation Thérapeutique 2020 - 12-14 novembre 2020 | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Du 12 au 14 novembre 2020, participez à l'école de l'innovation thépareutique organisée pour la 5ème fois par Ariis, Aviesan, l'Inserm, le Labex Lermit de l'Université Paris-Saclay, et le Leem.

 

Durant 3 jours, 40 chercheurs du privé et du public et 40 doctorants, sélectionnés par un jury d’expert, pourront au travers des conférences, ateliers et rencontres, se familiariser avec la complexité de la R&D pharmaceutique. 

 

Cette école organisée tous les deux ans par les partenaires a pour objectifs de :

 

Rassembler chercheurs, doctorants et intervenants académiques et industriels pour :

    - Développer une culture de recherche partenariale public/privé et garantir l’attractivité de la recherche française,

     - Mieux appréhender les liens entre la recherche publique et la recherche privée dès la formation des chercheurs (Ecole doctorale),

     - Faire connaître l’activité de recherche des entreprises et les partenariats publics/privés

 

Favoriser les échanges pour :

     - Faire connaître les enjeux de recherche des entreprises privées

     - Faire découvrir l’organisation, l’environnement et les métiers de la recherche

     - Sensibiliser les doctorants à la problématique de l’insertion professionnelle

  

Programme et inscription ICI.

Date limite d'inscription : 15 septembre 2020

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

SAVE THE DATE - WEBINAR - "Tissue and organ bioengineering" - 21 - 23 - 24 septembre 2020

SAVE THE DATE - WEBINAR - "Tissue and organ bioengineering" - 21 - 23 - 24 septembre 2020 | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it
Compte tenu des évènements récents, le module bioconstruction « Tissue and organ bioengineering » ne pourra pas se dérouler comme prévu. Il sera donc organisé sous forme de WEBINAR, les 2123 et 24 Septembre 2020.
 
Monday – 21/09/2020 – 1st session
Ethics / Cells / Spheroids / Matrice and Scaffolds / Boprinting

Spheroids
 
  • 15h – 15h30 Ethics – Hervé Chneiweiss (Inserm)
  • 15h30 – 16h Tracheal recons truction – Emmanuel
    Martinod (APHP)
  • 16H – 16H30 Liver models – Antonietta Messina
    (Inserm UMR 1193)
  • 16h30 – 17h00 3D Porous scaffolds – Teresa Simon
    Yarza (Inserm UMR 1148)
  • 17h – 17h30 Recellularization – Pedro Baptista
    (Health Research Institute of Aragon)
 
Pause : 15 mins

 

Bioprinting

  • 17h45 – 18h30 Bioimpression technologies –
    Christophe Marquette (ICBMS UMR 5246)
  • 18h30 – 19h00 Photopolymerization technology –
    Pierre Nassoy (Inserm U1029)

 

Wednesday – 23/09/2020 – 2nd session
On-chip strategies and Extracorporeal system

 

  • 16h – 16h30 Liver – Cécile Legallais (UTC)
  • 16H30 – 17h00 Vascular system – Abdul Barakat
    (Ecole Polytechnique)
  • 17h00 – 17h30 Predictive toxicology – Jacques
    Richard (Sanofi)

 

Pause : 15 mins

 

  • 17h45 – 18h15 Spheroids in digital microfluidics –
    Charles Baroud (Institut Pasteur)
  • 18h15 – 18h45 Cerebroids : Modeling a brain in
    vitro – Frank Yates (Sup’Biotech - CEA)
 
Thursday – 24/09/2020 – 3rd session
Pre-clinical applications / Economics
 
  • 16h – 16h30 Economics – Etienne Bur (IFBF)
  • 16H30 – 17h Skin recons trution – Marina Trouil las
    (IRBA)
  • 17h – 17h30 Retinal recons truction – Olivier
    Goureau (Institut de la Vision)

 

Pause : 15 mins

 

  • 17h30 – 18h Human intestinal organoids generation
    and applications – Maxime Mahe (UMR 913)

 

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Absence de corrélation entre l’état de méthylation de l’ADN et la localisation des crossovers méiotiques lorsque le gène AXR1 est inactivé chez Arabidopsis thaliana

Absence de corrélation entre l’état de  méthylation de l’ADN et la localisation des crossovers méiotiques lorsque le gène AXR1 est inactivé chez Arabidopsis thaliana | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

La transmission contrôlée de la moitié de l’information génétique à la descendance est obtenue lors de la méiose. Lors de la première division méiotique, les paires de chromosomes homologues s’associent et échangent de manière réciproque des fragments de chromosomes dans des évènements appelés crossovers (CO). Le nombre et la localisation des CO le long des chromosomes sont finement régulés. Leur mauvaise localisation ou leur absence conduit à la formation de gamètes aneuploïdes non viables (stérilité) ou avec des conséquences sur les descendants (trisomie 21, syndrôme de Klinefelter).

 

L’équipe de Christine Mezard à l’Institut Jean-Pierre Bourgin (IJPB, UM1318 INRAE/AgroParisTech/UPsaclay, Versailles) cherche à comprendre les mécanismes régulant la recombinaison lors de la méiose en utilisant la plante Arabidopsis thaliana. Les chercheurs ont identifié la protéine AXR1 comme étant un acteur important contrôlant la localisation des CO (Jahns et al., 2014). Cette protéine contrôle une voie de modification post-traductionnelle des protéines (neddylation). Dans un article récemment publié dans PLoS Genetics, les chercheurs montrent que dans un mutant axr1, le nombre de CO n’est pas modifié, mais certains chromosomes ne contiennent pas de CO alors que pour d’autres chromosomes les Cos sont mal répartis et sont trouvés en cluster dans les régions proches des télomères. Chez le mutant axr1, la méthylation de l’ADN est aussi très perturbée avec une hyperméthylation quel que soit le contexte. Les chercheurs ont alors cherché à savoir si le changement de distribution des COs et les problèmes de méthylation de l’ADN étaient corrélés. Leur étude montre que ces deux phénomènes sont découplés contrairement à ce qui a été proposé dans des travaux précédents (Underwood et al., 2018 ; Choi et al., 2018).

 

Légende Figure : Arabidopsis thaliana. A) Chaque paire de chromosomes a un crossover (foci vert) chez le sauvage (haut). Dans le mutant axr1 (bas), certaines paires de chromosomes n’ont pas de crossovers, d’autres ont plusieurs crossovers groupés aux extrémités. B) La méthylation de l’ADN (visualisée dans des méiocytes grâce à des Anticorps dirigés contre la 5 méthylcytosine) est plus importante dans le mutant axr1 (bas) que dans le sauvage (haut).

 

Contact : christine.mezard@inrae.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Résultats de l'i-Finale du TEDx saclay 2020 : Frédéric Rees sélectionné dans la catégorie chercheurs/ doctorants !

Résultats de l'i-Finale du TEDx saclay 2020 : Frédéric Rees sélectionné dans la catégorie chercheurs/ doctorants ! | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Le 2 juillet 2020, les finalistes, 4 par catégories se sont lancés dans l’aventure TEDx Saclay pour tenter de gagner le droit le 26 novembre 2020 de fouler le “Fameux tapis rouge” pour exposer leurs idées sur le thème Terre Notre Vaisseau. Frédéric Rees, de l’unité mixte ECOSYS (INRAE/AgroParisTech/UPSaclay) a été sélectionné le 2 juillet dernier dans la catégorie chercheurs/ doctorants !

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Stress cellulaire et dynamique du cytosquelette : la kinase JNK et le facteur CLIP-170 donnent le rythme

Stress cellulaire et dynamique du cytosquelette : la kinase JNK et le facteur CLIP-170 donnent le rythme | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Les microtubules forment un réseau polarisé et dynamique essentiel pour maintenir l’architecture des cellules, leur polarité et assurer leur migration et division, en transportant de nombreux constituants. La dynamique microtubulaire est une cible privilégiée des chimiothérapies anti-mitotiques, et les microtubules sont souvent altérés dans les maladies neurodégénératives.

 

Des chercheurs de l’UFR de Pharmacie (Châtenay-Malabry, Paris-Saclay, INSERM UMR-S-1193), qui étudient les effets du stress cellulaire sur la dynamique microtubulaire, viennent de montrer dans un article paru dans Journal of Cell Biology, en collaboration avec le GIN (Grenoble Institut Neurosciences), que la protéine kinase de stress, JNK, active la protéine microtubulaire CLIP-170.

 

Cette activation de CLIP-170 stimule le sauvetage des microtubules, favorisant l’interruption de leur dépolymérisation et la reprise de leur croissance. De plus, la protéine CLIP-170 activée s’associe plus fréquemment, mais moins longtemps, à des zones particulières le long des microtubules. Ces rétentions transitoires de CLIP-170, qui pourraient être dues à des défauts dans la paroi du microtubule, correspondent à des sites potentiels de sauvetage, mis en place au cours de la croissance des microtubules. Ceci suggère qu’en réponse au stress, la voie JNK/CLIP-170 programme le réseau de microtubules pour stimuler sa propre dynamique. L’importance fonctionnelle de cette voie reste maintenant à être explorée en pathologie.

 

Contact : beatrice.benoit@universite-paris-saclay.fr ou christian.pous@universite-paris-saclay.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

CN Wheat : une approche intégrative pour simuler la plasticité des traits foliaires et la production de graminées en couplant morphogenèse et métabolisme du carbone et de l’azote

CN Wheat : une approche intégrative pour simuler la plasticité des traits foliaires et la production de graminées en  couplant morphogenèse et métabolisme du carbone et de l’azote | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

L’agriculture doit concilier des impératifs de productivité et de durabilité, dans un contexte de changement global. Cette situation de rupture limite fortement notre capacité à prévoir le futur sur des bases empiriques qui extrapolent à partir de situations passées. Les modèles mécanistes sont une voie pour explorer le comportement des plantes dans des climats présents et à venir, analyser les bénéfices et les limites de pratiques innovantes, ainsi que les traits de plantes à rechercher.

 

La plasticité de l’architecture est un aspect essentiel du fonctionnement des plantes. Les conditions de croissance modulent les dimensions des organes végétaux, leur épaisseur et leur teneur en carbone et azote, qui en retour influent les processus biologiques.

 

Dans un article paru dans Journal of Experimental Botany, Romain Barillot, Bruno Andrieu et leurs collaborateurs de l’INRAE de l’UMR ECOSYS (INRAE/AgroParisTech/UPsaclay, Thiverval-Grignon), d’Angers, de Montpellier et de Lusignan, décrivent un modèle qui se fonde sur une représentation 3D des plantes pour décrire l’environnement perçu à l’échelle de l’organe, et qui propose un schéma original pour intégrer le métabolisme du carbone et de l’azote avec les processus de construction de l’architecture et d’élaboration des traits végétaux.

 

Les chercheurs montrent la capacité du modèle à simuler des traits foliaires réalistes, mais également des propriétés émergentes à l’échelle de la plante et du peuplement, telles que le rythme d’apparition des feuilles, le rapport aérien/souterrain, le rapport C/N ou l’efficacité d’utilisation de la lumière, qui sont usuellement considérés comme des paramètres ou des fonctions empiriques dans les modèles actuels.

 

En conclusion, ce modèle représente une avancée dans la construction de modèles mécanistes intégratifs pour explorer le comportement des plantes et des peuplements dans de nouveaux environnements.

 

Légende Figure : Visualisation de l’architecture d’une plante à 3 stades du développement. La couleur marron correspond à des feuilles sénescentes.

 

Contact : romain.barillot@inrae.fr ou bruno.andrieu@inrae.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Analyse moléculaire comparative par WES sur ADN tumoral circulant des adénocarcinomes bronchiques avec résistance secondaire sous inhibiteurs de point de contrôle immunitaire

Analyse moléculaire comparative par WES sur ADN tumoral circulant des adénocarcinomes bronchiques avec résistance secondaire sous inhibiteurs de point de contrôle immunitaire | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Les mécanismes de résistance secondaire aux inhibiteurs de point de contrôle immunitaire (ICI) restent peu connus dans le cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC). Dans une étude parue dans le Journal for Immunotherapy of Cancer, Etienne Giroux Leprieur et ses collaborateurs de l'Hôpital Ambroise Paré & EA4340 BECCOH( (APHP/UVSQ/UPSaclay, Boulogne-Billancourt) ont effectué une analyse comparative du profil moléculaire par séquençage complet de l’exome (WES) de l’ADN tumoral circulant (ADNtc) chez 8 patients avec adénocarcinome bronchique de stade avancé traités par ICI, entre le début du traitement et la progression tumorale.

 

Tous ces patients avaient eu une bonne réponse tumorale initiale aux ICI, et apparition d’une résistance secondaire à plus de 6 mois d’ICI. Les analyses ont montré une sélection clonale avec apparition d’altérations moléculaires au sein de gènes associés à la voie Wnt, une augmentation de la quantité d’aberrations du nombre de copies de gènes associés aux tumeurs, et la perte de gènes suppresseurs de tumeur (comme PTEN) ou de gènes associés à la réponse immune (comme B2M ou HLA). Aucune différence en terme de charge mutationnelle tumorale de l’ADNtc n’a été mise en évidence entre le début du traitement et la résistance secondaire.

 

Ce travail est le premier à notre connaissance à décrire des mécanismes moléculaires associés à la résistance secondaire dans les CBNPC traités par ICI.

 

Contact : etienne.giroux-leprieur@aphp.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Propriétés oncogéniques de la protéine ZEBRA du virus Epstein-Barr

Propriétés oncogéniques de la protéine ZEBRA du virus Epstein-Barr | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Le virus Epstein-Barr (EBV) est le virus humain le plus répandu affectant près de 90% de la population mondiale. Il infecte majoritairement les lymphocytes B et les cellules épithéliales. Comme les autres herpesvirus, après la primo-infection, EBV persiste à vie dans l’organisme, sous une forme latente dans les lymphocytes B. Sa réactivation est médiée par sa protéine activatrice transcriptionnelle ZEBRA.

 

Dans une revue publiée dans Cancers, rédigée durant le confinement par Diego Germini (Post-Doctorant), Fatimata Bintou Sall et Anna Shmakova (Doctorantes) (voire figure) de l’UMR 9018 (CNRS/UPSaclay/Gustave Roussy, Villejuif), les chercheurs discutent des caractéristiques structurelles et fonctionnelles de la protéine ZEBRA, son implication dans l’oncogenèse et son utilisation potentiel comme un biomarqueur diagnostique ou pronostique de cancers. En effet, ZEBRA peut agir sur les gènes impliqués dans la réponse immunitaire, permettant aux cellules d’échapper au système immunitaire ; dans les processus de réparation des dommages d’ADN promouvant une instabilité génomique ; dans l’inflammation, la prolifération ou la mort cellulaire, favorisant la progression tumorale. Ses interactions avec les protéines de la cellule hôte sont également abordées.

 

Les particularités de ZEBRA décrites dans cette revue soulignent son implication non négligeable dans les cancers associés au virus EBV. Cependant, même si le rôle de ZEBRA dans le cycle lytique d’EBV et dans l’oncogenèse a été largement étudié, cette revue met en évidence de nombreuses questions qui restent encore en suspens.

 

Contact : germinidiego@gmail.com ou fabisall3007@gmail.com ou anyashm@gmail.com

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Comment les cellules ressentent-elles des forces ? L’information mécanique transmise par le cytosquelette d’actine est codée par la taline

Comment les cellules ressentent-elles des forces ? L’information mécanique transmise par le cytosquelette d’actine est codée par la taline | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Les cellules ressentent et s’adaptent à des forces d’origines multiples pendant leur migration. Les complexes d’adhérence à la matrice extracellulaire, appelés adhérences focales, jouent un rôle central dans le processus de mécano-sensation.

 

Depuis quelques années, le groupe de Christophe Le Clainche à l’Institut de Biologie Intégrative de la Cellule (I2BC) étudie les mécanismes par lesquels les cellules codent l’information mécanique en réaction biochimique. En reliant les récepteurs de la matrice extracellulaire de la famille des intégrines au cytosquelette contractile d’actine et de myosine (actomyosine), la protéine taline ressent les forces extracellulaires et intracellulaires. A l’échelle moléculaire, la force générée par le cytosquelette d’actomyosine étire la taline et expose des domaines cryptiques de liaison pour des partenaires qui déclenchent des processus d’adaptation.

 

L’étude de ce capteur de force est difficile car il est au centre de réseaux de signalisation complexes. Dans le cadre de sa thèse, Clémence Vigouroux a donc reconstitué cette machinerie mécanosensible avec des protéines purifiées qui s’auto-organisent sur des surfaces micro-imprimées observées en microscopie. Cette étude, publiée dans Nature Communications, montre que l’activité du cytosquelette d'actomyosine provoque l'échange séquentiel de la protéine RIAM pour la protéine vinculine sur plusieurs domaines de la taline.

 

La force ressentie par les cellules est donc codée par la conformation de la taline dont le degré d’étirement mécanique correspond à des combinaisons de partenaires spécifiques.

 

Contact : christophe.leclainche@i2bc.paris-saclay.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Un nouveau traitement d’immunothérapie pour les enfants et adolescents atteints de lymphomes avancés

Un nouveau traitement d’immunothérapie pour les enfants et adolescents atteints de lymphomes avancés | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Les excellents résultats de l’étude pédiatrique internationale de phase III Inter-B-NHL ritux 2010 sont publiés dans le New England Journal of Medicine. Cet essai académique a impliqué deux groupes coopératifs internationaux – l’intergroupe européen pour le lymphome non Hodgkinien de l’enfant (EICNHL) et le groupe d’oncologie pédiatrique américain, le Children’s Oncology Group (COG). L’essai, promu en Europe et en Asie par Gustave Roussy et par le COG en Australie, au Canada et aux Etats-Unis, a été mené en partenariat avec Roche. Cet essai établit un nouveau standard de traitement pour guérir plus d’enfants atteints de lymphome non-Hodgkinien avancé, principalement de lymphome de Burkitt. Il valide l’utilisation d’une immunothérapie, autorisée par la Commission Européenne en mars 2020 pour le traitement d’un cancer rare de l’enfant.

 

« Avec un taux de survie qui dépasse les 95 % à trois ans, ces résultats sont exceptionnels. Cette étude change le standard international de traitement des jeunes patients atteints d’un lymphome non-Hodgkinien B avancé », commente le Dr Véronique Minard-Colin, pédiatre dans le département de cancérologie de l’enfant et de l’adolescent de Gustave Roussy et co-coordinatrice de ce grand essai international avec le Dr Thomas G. Gross du Children’s Hospital Colorado aux Etats-Unis.

 

Lire la suite ICI.

Contact : veronique.minard@gustaveroussy.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Décès du Pr Michel Reynaud

Décès du Pr Michel Reynaud | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Le personnel hospitalo-universitaire de la Faculté de médecine Paris-Saclay a la profonde tristesse d’apprendre le décès du Professeur Michel Reynaud, ce 27 juin 2020, à 70 ans. Professeur émérite de psychiatrie et d’addictologie à la Faculté de médecine, Michel Reynaud, par ses travaux, ses réflexions et son engagement sans faille a créé la discipline de l’addictologie en France et l’a toujours portée avec conviction, détermination et humanisme.

Ancien interne et ancien chef de clinique des Hôpitaux de Paris, Michel Reynaud est nommé en 1990 PU-PH de Psychiatrie au CHU de Clermont-Ferrand. En 2000 il devient chef de service à l’Hôpital Universitaire Paul Brousse (Villejuif) prenant ses fonctions universitaires à Paris-Sud. En 2001 il créé en ce même hôpital « l’Albatros : le Centre d'Enseignement de Recherche et de Traitement des Addictions », une référence nationale de l’Addictologie universitaire.

A son départ en retraite, Pr Michel Reynaud devient Président du Fonds Actions Addictions qu’il a créé en 2014, et fonde le portail « Addict'Aide : le village des addictions ». Un outil numérique apprécié pour sa rigueur et son engagement auprès de tous les acteurs de l’Addictologie.

Ancien Président de la Fédération Française d’Addictologie, il fut Conseiller pour la politique psychiatrique à la Direction de l'Hospitalisation et de l'Organisation des Soins, puis Conseiller de la politique addictologique auprès de la Direction Générale de la Santé et de la Mission Interministérielle de Lutte contre la Drogue et la Toxicomanie (MILDT devenue la Mission Interministérielle de Lutte contre les Drogues Et les Conduites Addictives - MILDECA) et fut l’auteur de nombreux rapports ministériels.

Sur le plan universitaire, le Pr Michel Reynaud fut également Président du Collège Universitaire National des Enseignants en Addictologie, coordinateur du Diplôme d’études spécialisées complémentaires d’Addictologie et de plusieurs Diplômes universitaires. Il termina sa carrière universitaire en tant que membre de la sous-section de Psychiatrie et Président de l’Intersection d’Addictologie au Conseil National des Universités.

Parmi ses dernières actions pour promouvoir et soutenir de nouvelles formes de sensibilisation et d'information pour lutter contre les addictions, le Pr Michel Reynaud s’impliqua dans les réseaux sociaux pour s’adresser aux jeunes, développa un escape game pour lever le voile sur l’alcoolisme au féminin, et se mobilisa à l’occasion de la 1ère édition en 2020 de l’opération Dry January – Le Défi De Janvier pour inviter chacune à s’interroger de manière ludique sur son rapport à l’alcool.

Le Pr Michel Reynaud n’en avait pas fini avec le combat de sa vie. Il appelait de ses vœux la mise en œuvre d’une véritable politique de prévention des addictions en France, trop souvent empêchée par des enjeux économiques, la reconnaissance de l’addiction comme ALD (Affection longue durée), ou encore le développement de la téléconsultation pour permettre à toutes les personnes dépendantes une détection précoce et une prise en charge rapide (aujourd’hui seules 20% des personnes addictes sont prises en charge en France).

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

COVID-19 – Université Paris-Saclay : 3e webinaire participatif sur le développement soutenable, le mardi 7 juillet 2020

COVID-19 – Université Paris-Saclay : 3e webinaire participatif sur le développement soutenable, le mardi 7 juillet 2020 | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Dans le cadre de la mobilisation actuelle et des réflexions collectives que suscite la pandémie de Covid-19, une série de webinaires sur le développement soutenable organisés par l’Université Paris-Saclay donneront la parole aux experts de l’Université. Mis en place en collaboration avec le média en ligne The Conversation et l’Agence universitaire de la Francophonie, ces webinaires auront pour but de croiser les disciplines et les regards, de manière à éclairer les différents aspects de cette crise sanitaire à l’aune des enjeux environnementaux.

 

Le 3e webinaire se teindra le mardi 7 juillet 2020 à 14h00 (heure de Paris). Il portera sur le thème » Quelles mutations économiques et sociales » et sera animé par Thibault Lieurade, Chef de rubrique Économie – Entreprise, The Conversation France.

 

Autour des micros seront réunis :

  • Patrick Schembri, économiste, UVSQ
  • Jean-Paul Maréchal, économiste, Faculté Jean Monnet Droit-Economie-Gestion
  • Franck Lecocq, Directeur du CIRED, AgroParisTech
  • Alexandre Rambaud, Docteur en mathématiques et en sciences de gestion, spécialisé en comptabilité financière et écologique, AgroParisTech
  • Jane Lecomte, Vice-Présidente développement soutenable, Université Paris-Saclay

 

Pour suivre le webinaire en direct : cliquez ICI
Pour voir les 2 premiers webinaires : cliquez ICI

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Annonce des résultats des appels à projets SFRI et IDéES

Annonce des résultats des appels à projets SFRI et IDéES | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Les appels à projets «Intégration et développement des IdEx et des ISITE» (IDéES) et «Structuration de la formation par la recherche dans les initiatives d’excellence» (SFRI), sont dotés en tout de 500 millions d’euros. Ils ont pour ambition:

 

  • d’accompagner les universités labellisées IdEx ou ISITE dans leur effort de transformation et d’intégration plus étroite, pour leur permettre de renforcer leur attractivité internationale et de développer leurs relations avec leurs partenaires académiques et socio-économiques ;
  • d’offrir aux universités labellisées la possibilité de renforcer l’impact et l’attractivité internationale de leur formation par la recherche dans les domaines scientifiques où elles développent leurs activités.

 

Les propositions du jury international, validées par le comité de pilotage de l’action, ont permis d’identifier 3 niveaux d’avancement des projets :

 

  • les projets d’ores et déjà prêts à être lancés en l’état (en vert foncé ci-dessus) ;
  • les projets matures déjà prêts à être lancés également mais qui doivent tenir compte de recommandations proposées par le jury (en vert clair ci-dessus) ;
  • les projets nécessitant, avant leur lancement, des évolutions proposées par le jury (en orange ci-dessus). Le financement sera donc accordé après la prise en compte de ces évolutions dans les projets et leur vérification par le président et les vice-présidents du jury.

 

Les projets proposés par l'UPSaclay se voient ainsi dotés de 39 M€, dont 22 M€ pour le projet IDéES HISTOIRE (Ressources Humaines, International, Développement Socio-économique, Territoire, Ouverture, NumérIque pour le REnouvellement) et 17 M€ pour le projet SFRI FAIR (Former, Apprendre et Innover par la Recherche). 

No comment yet.