Life Sciences Université Paris-Saclay
580.7K views | +196 today
Follow
Life Sciences Université Paris-Saclay
BioSphERa • Life Sciences and Health • Health and Drug Sciences • Santé Publique • Sport Mouvement et Facteur Humain
Your new post is loading...
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Frédéric Taran : la chimie de la cellule vivante

Frédéric Taran : la chimie de la cellule vivante | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Frédéric Taran est directeur de recherche au CEA et chef du service de chimie bioorganique et de marquage (SCBM) au sein du département Médicaments et technologiques pour la santé (MTS – Univ. Paris-Saclay, CEA, INRAE). À l’interface de la chimie et de la biologie, sa spécialité est la chimie bioorthogonale et ses applications dans le domaine de la santé, en particulier pour le diagnostic et le traitement de cancers. Coordonnant plusieurs projets de recherche aux niveaux national et international, le chercheur est un acteur majeur de cette communauté, distingué en 2023 par le Prix Seqens de l’Académie des sciences.

 

Lire la suite du portrait

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Sylvie Granon, interviewée dans Science&Vie – « De multiples influences derrière chacun de nos choix »

Sylvie Granon, interviewée dans Science&Vie – « De multiples influences derrière chacun de nos choix » | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

S'ils paraissent souvent réfléchis et éclairés, nos choix résultent toujours, en fait, d'un complexe engrenage cérébral gouverné par notre inconscient.

 

Qu’ils soient anodins ou déterminants pour notre futur, tous nos choix résultent d’une opération cérébrale. Les psychologues suspectaient donc l’existence, dans le cerveau, d’un mécanisme évaluant les différentes options et orientant le choix vers celle qui avait notre préférence… Or, ces dernières années, les neuroscientifiques ont prouvé que c’était bien le cas. Mieux : plusieurs des structures cérébrales impliquées dans le processus de décision ont été identifiées (voir infographie). Et contrairement à ce que l’on pourrait croire, certaines d’entre elles prennent racine très profondément dans le cerveau, là où même la lumière de la conscience ne pénètre pas. Nos choix s’appuient donc sur une large part d’inconscient.

 

Dans le cortex orbito-frontal

 

Toutefois, avant de s’aventurer dans les tréfonds de notre encéphale, encore faut-il définir ce qu’est la conscience. Si plusieurs théories s’affrontent à son sujet, toutes la définissent comme la capacité à nous rapporter nos propres états et ressentis mentaux. Et toutes la voient émerger dans le cortex cérébral, c’est-à-dire la couche supérieure des hémisphères cérébraux. Particulièrement développée chez les humains, cette région est désignée comme le siège des “fonctions supérieures”, c’est-à-dire du raisonnement, du langage, de la mémoire, de la commande des mouvements volontaires, etc.

 

Forcément, c’est d’abord là que les neuroscientifiques ont traqué les neurones spécialisés dans la prise de décision. Et qu’ils les ont trouvés ! « Dès qu’il y a un choix à faire, que ce soit chez l’homme ou l’animal, nous voyons que le cortex orbito-frontal s’active », témoigne Sylvie Granon, de l’université Paris-Saclay (Institut des Neurosciences Paris-Saclay - NeuroPSI, UMR 9197, CNRS/UPSaclay). « Cette région semble chargée, entre autres, de représenter la valeur des différentes options. »

 

Lire la suite de l’article dans Science&Vie

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Najet Yagoubi, invitée du programme éducatif Vital Care sur le thème "Le marquage CE des dispositifs médicaux"

Najet Yagoubi, Professeur de Chimie Physique et Responsable du Master Professionnel parcours : Dispositifs Médicaux à l’université Paris-Saclay (Faculté de Pharmacie, Orsay), est intervenue à la 5ème édition du programme éducatif Vital Care sur le thème "Le marquage CE des dispositifs médicaux", en collaboration avec GMED.

 

Voir la vidéo

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Emmanuel Hirsch invité de France Inter - Loi sur la fin de vie : "Par décence vis-à-vis de la société, il faudra être précis"

Emmanuel Hirsch invité de France Inter - Loi sur la fin de vie : "Par décence vis-à-vis de la société, il faudra être précis" | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Une commission spéciale pour travailler sur le projet de loi relatif "à l’accompagnement des malades et de la fin de vie" s'ouvre ce mardi à l'Assemblée Nationale : Emmanuel Hirsch, Professeur émérite d'éthique médicale à la faculté de médecine de l'université Paris-Saclay est l'invité de 6h20.

 

Ecouter le podcast de l’’interview sur France Inter du 22 avril 2024

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Florent Ginhoux, lauréat d’une Chaire d’Excellence en Biologie/Santé

Florent Ginhoux, lauréat d’une Chaire d’Excellence en Biologie/Santé | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

La ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a annoncé ce 22 avril les noms des 22 scientifiques qui se voient allouer des moyens financiers conséquents pour mener leurs travaux en biologie et en santé. Parmi ceux-ci figure Florent Ginhoux.

 

Florent Ginhoux est diplômé en biochimie de l’université Pierre-et-Marie-Curie (UPMC), Paris-VI. Il a obtenu une maitrise en immunologie a l’Institut Pasteur en 2000 et son doctorat en 2004 a l’UPMC, Paris-VI. En tant que postdoctorant, il a rejoint le laboratoire de Miriam Merad à la Mount Sinai School of Medicine (MSSM) à New York, où il a étudié l’ontogenèse et l’homéostasie des cellules myéloïdes, avec un accent particulier sur les cellules de Langerhans et la microglie. En 2008, il est devenu professeur adjoint au département de Médecine génétique et cellulaire du MSSM et membre de l’Institut d’immunologie du MSSM. Il a rejoint le Singapore Immunology Network (SIgN), A*STAR en mai 2009 en tant que chercheur principal junior puis il est devenu chercheur principal senior en 2014. Il a également rejoint le programme EMBO Young Investigator (YIP) en 2013. Florent Ginhoux est un chercheur « hautement cité » sur le Web of Science depuis 2016. Il est également professeur adjoint invité à l’Institut d’immunologie de Shanghai (Université Jiao Tong) depuis 2015 et professeur adjoint associé à l’Institut d’immunologie translationnelle, SingHealth et Duke NUS à Singapour depuis 2016. Il est actuellement directeur de laboratoire à l’Institut Gustave-Roussy où il se concentre sur les cancers pédiatriques et le rôle des cellules myéloïdes dans la progression tumorale. Il est devenu membre de l’EMBO en 2022.

 

Projet scientifique : MATCH “Mapping microglia – tumor crosstalk to cure pediatric brain cancer” / MATCH « Cartographier l’inter-communication entre la microglie et les cellules tumorales pour guérir le cancer du cerveau chez l’enfant »

 

Les tumeurs sont des écosystèmes complexes où, outre les cellules malignes coexistent de multiples populations stromales et immunitaires (y compris les sous-ensembles lymphoïdes et myéloïdes). Malgré les récents succès cliniques des immunothérapies ayant mis en lumière le rôle crucial joué par les lymphocytes infiltrant la tumeur, certains patients ne répondent pas à ces traitements. Les cellules immunitaires innées sont fortement représentées dans les tumeurs, notamment les macrophages associés aux tumeurs (TAM), qui constituent l’une des principales populations immunitaires. Les TAM représentent des cibles cellulaires pertinentes pour concevoir de nouvelles immunothérapies. Cependant, la plupart des stratégies actuelles visant à les cibler par reprogrammation, inhibition du recrutement ou destruction directe ne tiennent pas compte de leur hétérogénéité.

 

Le projet MATCH propose de mieux caractériser les TAM des gliomes pédiatriques du tronc cérébral (GITC) et de développer des modèles précliniques innovants bases sur des organoïdes de cerveaux générés à partir de cellules souches pluripotentes induites du patient. Ces organoïdes de cerveaux contiendront en plus les cellules cancéreuses et les TAM du même patient, permettant une étude compréhensive de leurs interactions afin de développer de nouvelles stratégies thérapeutiques.

 

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Yves Lévi, invité de France Inter dans « Le 18/20 · Le téléphone sonne » - En bouteille ou au robinet : à quelle eau se vouer ?

Yves Lévi, invité de France Inter dans « Le 18/20 · Le téléphone sonne » - En bouteille ou au robinet : à quelle eau se vouer ? | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Ce sont 8 milliards de bouteilles d'eau qui sont vendues chaque année en France. Et il y aurait tromperie sur la marchandise. Le groupe Nestlé Waters fait l'objet de deux enquêtes préliminaires après les révélations de la cellule investigation de Radio France et du journal Le Monde.

 

Avec

  • Marie Dupin, Journaliste chroniqueuse France Info
  • Yves Lévi, pharmacien, professeur agrégé émérite en santé publique - environnement à la faculté de pharmacie de l’Université Paris-Saclay où il a notamment animé un groupe de recherche sur les risques environnementaux et sanitaires liés aux micropolluants organiques dans les eaux au sein de l’UMR « Écologie - Systématique – Évolution » (CNRS/UPSaclay/AgroParisTech, Orsay). Il est l’auteur, avec Agathe Euzen de Tout savoir sur l’eau du robinet (CNRS Editions, 2013).

 

Ecouter le podcast de l’émission du 17 avril 2024

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Yoshiharu Yamaichi : Au cœur des rouages de la résistance bactérienne aux antibiotiques

Yoshiharu Yamaichi : Au cœur des rouages de la résistance bactérienne aux antibiotiques | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

La cause principale de résistance aux antibiotiques est la transmission de gènes par « conjugaison bactérienne », procédé par lequel les bactéries se transmettent des plasmides, éléments spécifiques de leur génome, séparé de leur chromosome. Afin de lutter contre ce fléau de santé publique, Yoshiharu Yamaichi (équipe Integrity of genome and polarity in bacteria de l’I2BC, CNRS/CEA/UPSaclay, Gif-sur-Yvette) étudie la conjugaison dans le but de la désactiver.

 

Lire la suite de l’article du CNRS Le Journal

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Philippe Charlier, invité de « Grand Canal » sur France Inter – « La vraie mort, c’est l’oubli »

Philippe Charlier, invité de « Grand Canal » sur France Inter – « La vraie mort, c’est l’oubli » | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Philippe Charlier est médecin légiste, anthropologue, archéologue, auteur, maître de conférences, directeur du Laboratoire Anthropologie, Archéologie, Biologie - LAAB à l'Université Paris-Saclay, Université de Versailles, Saint-Quentin-en-Yvelines. Directeur de la collection Terre humaine chez Plon et rédacteur en chef de la revue numérique Ethics Medecine and Public Health, Philippe Charlier est aussi familier avec la sphère physique et les corps qui la peuplent qu'avec le monde de l'invisible et ses manifestations.

 

Ancien directeur du Département de la recherche et de l'enseignement du Musée du Quai Branly, membre cofondateur de la Fondation Anthropologie, Archéologie, Biologie de l'Institut de France et praticien hospitalier à l'APHP, il est l'auteur de nombreux ouvrages consacrés au surnaturel, aux zombies, au vaudou, aux momies, aux vampires et aux esprits. Il vient de publier chez Hazan, l'ouvrage richement illustré Fantômes yôkai dédié aux apparitions et démons japonais accompagnés d'estampes de grands-maîtres comme Hokusaï.

 

Ecouter le podcast

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Yves Levi, interviewé dans Libération - Contamination par des bactéries ou des polluants : «Il faut tester toutes les eaux en bouteille et rendre les résultats publics»

Yves Levi, interviewé dans Libération - Contamination par des bactéries ou des polluants : «Il faut tester toutes les eaux en bouteille et rendre les résultats publics» | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Alors que le géant de l’agroalimentaire Nestlé est sur la sellette après la révélation d’une alerte sanitaire sur certains de ses produits, le professeur en santé publique et environnementale et spécialiste des micropolluants Yves Lévi appelle les autorités à pratiquer des tests sur les eaux minérales naturelles et sur les eaux de source.

 

Sous pression après les révélations de France Info et du Monde qui ont relayé une alerte des autorités sanitaires concernant la qualité de ses eaux en bouteille, Nestlé se défend, vendredi 5 avril, dans un entretien à l’Agence France Presse. Le géant suisse de l’agroalimentaire déclare qu’il a «intensifié la surveillance» de ses forages français. «Chaque bouteille qui sort de nos sites peut être bue par les consommateurs en toute sécurité», assure Muriel Lienau, la présidente de Nestlé France, propriétaire notamment des marques Vittel, Contrex, Hépar ou Perrier. Selon elle, les contrôles de la qualité ont été «renforcés», avec désormais «plus de 1 500 paramètres» analysés chaque jour.

 

Spécialiste des risques sanitaires et environnementaux liés aux micropolluants organiques dans l’eau, Yves Lévi, professeur émérite en santé publique et environnementale à l’université Paris-Saclay, appelle dans Libération à une campagne immédiate d’analyses indépendante des eaux en bouteille.

 

Yves Lévi est pharmacien, professeur agrégé émérite en santé publique - environnement à la faculté de pharmacie de l’Université Paris-Saclay où il a notamment animé un groupe de recherche sur les risques environnementaux et sanitaires liés aux micropolluants organiques dans les eaux au sein de l’UMR « Écologie - Systématique – Évolution » (CNRS/UPSaclay/AgroParisTech, Orsay). Il est aussi membre des Académies des technologies, de pharmacie, et de l’eau. Il a présidé la section des eaux du Conseil supérieur d’hygiène publique et du comité d’experts « eaux » de l’Anses. Il a exercé pendant quinze ans dans les centres de recherche des groupes Générale des eaux (Véolia) et Lyonnaise des eaux (Suez environnement).

 

Lire la suite de l’article dans Libération

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Bruno Falissard, invité de France Culture dans l’émission « La Science CQFD » : Médecines alternatives et complémentaires : pourvu qu'elles soient douces

Bruno Falissard, invité de France Culture dans l’émission « La Science CQFD » : Médecines alternatives et complémentaires : pourvu qu'elles soient douces | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Les médecines alternatives et complémentaires (MAC) : on en compte plus de 400. Comprendre leur fonctionnement n’est pas toujours chose aisée, certaines ont fait leurs preuves tandis que d'autres impliquent des dérives sectaires. Comment faire pour se protéger au mieux et faire le tri parmi les MAC.

 

Avec

 

Ecouter le podcast de l’émission du 3 avril 2024

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Stanislas Dehaene récompensé par la National Academy of Sciences

Stanislas Dehaene récompensé par la National Academy of Sciences | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Stanislas Dehaene, directeur du centre Neurospin, professeur au Collège de France et directeur de recherche Inserm au sein de l’Unité de neurosciences cognitives - Unicog (UPSaclay/Inserm/CEA/CNRS, Gif-sur-Yvette), recevra le 28 avril 2024 le prix Atkinson en sciences psychologiques et cognitives, pour ses travaux novateurs sur les mécanismes cognitifs et les processus cérébraux des mathématiques, de la lecture et de la conscience.

 

Lire la suite de l’Actu UPSaclay

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Stanislas Dehaene, invité de France Inter : "Le cerveau de l'enfant est une extraordinaire machine à apprendre"

Stanislas Dehaene, invité de France Inter : "Le cerveau de l'enfant est une extraordinaire machine à apprendre" | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Le président du Conseil scientifique de l’Education nationale Stanislas Dehaene vient présenter le livre “Science et école : ensemble pour mieux apprendre” (Odile Jacob), troisième volume des travaux du Conseil, qui regroupe des enseignements en matière de pédagogie.

 

Stanislas Dehaene est neuropsychologue, professeur au Collège de France, et directeur de l’unité neuroimagerie cognitive (UNICOG – Université Paris-Saclay, Inserm, CEA, CNRS) à Gif-sur-Yvette.

 

Ecouter l’émission de France Inter du 24 mars 2024.

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Olivier Adam et Isabelle Charrier, invités de France Culture dans l’émission « La Science CQFD » : Des baleines à tout bout de chants

Olivier Adam et Isabelle Charrier, invités de France Culture dans l’émission « La Science CQFD » : Des baleines à tout bout de chants | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Une nouvelle étude parue dans Nature décrit à un niveau de détail inégalé les structures impliquées dans le chant des baleines. Si les autres cétacés peuvent émettre des sons, seules les baleines chantent. Comment ce chant est-il produit et que nous apprend-il sur leur comportement ?

 

Avec

 

Le chant des baleines est sans doute l’un des sons les plus envoûtants de la nature, mais il reste encore nimbé d’un certain mystère. Que nous apprennent de récents travaux sur les mécanismes de ces sonorités venues des profondeurs ?

 

En février 2024, une étude parue dans la revue Nature nous en disait plus sur les structures anatomiques permettant à certaines baleines d’émettre des sons ou des chants. Si dans la famille des cétacés, seul le groupe des baleines à fanons émet à proprement parler un chant, les fonctions de ces vocalises, leur évolution et leur transmission continuent d’intriguer les scientifiques.

 

On tend aujourd’hui grand nos oreilles à une partition musicale aquatique encore à décrypter.

 

À l’Institut des Neurosciences de Paris-SaclayIsabelle Charrier, directrice de recherche CNRS au département Communication acoustique, explique la démarche sur le cas des baleines à bosse de Madagascar à travers l’interaction mère-baleineau.

 

Ecouter le podcast de l’émission du 25 mars 2024

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Rencontre avec Sylvain Fisson, Professeur d'Immunologie à l'Université d'Évry

Rencontre avec Sylvain Fisson, Professeur d'Immunologie à l'Université d'Évry | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Sylvain Fisson est Professeur en immunologie et spécialiste des thérapies géniques oculaires à l’Université d’Évry Paris-Saclay. Il effectue sa recherche à la fois au sein de Généthon à Évry et de l’Institut de la Vision à Paris, toutes deux unités INSERM. Portrait d’un chercheur engagé dans les thérapies innovantes.

 

Lire la suite du portrait

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Claire Thomas-Junius, invitée de l’émission CQFD sur France Culture : « Biologie et sport : en forme olympique »

Claire Thomas-Junius, invitée de l’émission CQFD sur France Culture : « Biologie et sport : en forme olympique » | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Depuis un siècle, les travaux de recherche en biologie du sport ont permis de battre de nombreux records. Comment optimiser l’entraînement des athlètes à la recherche de performances toujours meilleures ?

 

Avec

 

À l’occasion des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, le Collège de France, en partenariat avec France Culture, organise un cycle de tables rondes : comment la physiologie est-elle mise au service des athlètes ?

 

Depuis un siècle, les découvertes en biologie du sport ont permis de battre de nombreux records. Les JO de Mexico en 1968 ont doppé la recherche dans le domaine et marqué l’essor de la préparation scientifique de l’entraînement. Pour améliorer les performances des sportifs, pour augmenter la puissance musculaire et l’endurance tout en évitant les accidents, la biologie est entrée dans la course.

 

Ecouter l’émission du 1er mai 2024

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Frédéric Taran, lauréat du prestigieux prix DCO de la société Chimique de France

Frédéric Taran, lauréat du prestigieux prix DCO de la société Chimique de France | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Frédéric Taran (Service de Chimie Bioorganique et de marquage SCBM du DMTS, CEA/UPSaclay, Gif-sur-Yvette), reçoit le prix 2024 de la division de Chimie organique (DCO) de la société Chimique de France. Il s'agit du prix le plus prestigieux de la DCO qui regroupe la communauté française des chimistes organiciens académiques et industriels.

 

Le directeur de recherche s'intéresse à la chimie bio-orthogonale et ses applications dans le domaine de la santé, ainsi qu'au marquage isotopique pour l'étude des candidats médicaments. Il travaille particulièrement sur la chimie des composés mésoioniques et a notamment développé de nouvelles réactions de ligation et de coupure efficaces dans les milieux biologiques y compris les organismes vivants. Il coordonne plusieurs projets de recherche au niveau national et international en chémobiologie dont l'objectif est d'utiliser les outils de chimie bio-orthogonale pour des applications diagnostiques et thérapeutiques. 

 

Acteur majeur de cette communauté de recherche, Frédéric Taran a été recruté au CEA-Joliot en 1998 après un stage post-doctoral de deux ans auprès du Dr. Derek Barton (Texas A&M University). En 2022, la responsabilité du laboratoire de Marquage au carbone 14 lui a été confiée, puis celle du service de Chimie bio-organique et de marquage composé de 60 personnes. 

 

Il a reçu plusieurs distinctions, dont le prix Pierre-Fabre 2019 de la société de Chimie thérapeutique et le prix Seqens 2023 de l'Académie des Sciences. 

 

Voir sur le site de la division de Chimie organique

 

Contact : frederic.taran@cea.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Entretien avec Mehdi Beniddir - Pharmacognosie : de la nature à l’armoire à pharmacie

Entretien avec Mehdi Beniddir - Pharmacognosie : de la nature à l’armoire à pharmacie | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

À la fois chimiste et pharmacien, le Professeur Mehdi Beniddir, enseignant-chercheur au sein de l'unité Biomolécules : conception, isolement, synthèse – BioCIS (CNRS/UPSaclay, Orsay), nous explique comment la pharmacognosie permet de développer de nouveaux médicaments à partir de substances produites par la nature.

 

Lire la suite de l’entretien dans CNRS Le Journal

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Djillali Annane, interviewé par Le Figaro - « Il faut alerter les Français sur le sepsis, une infection très dangereuse, mais tout à fait évitable »

Djillali Annane, interviewé par Le Figaro - « Il faut alerter les Français sur le sepsis, une infection très dangereuse, mais tout à fait évitable » | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Djillali Annane, chef du service de réanimation de l'hôpital Raymond-Poincaré à Garches, déplore l’absence de sensibilisation à cette maladie responsable de 80.000 décès par an en France.

 

Le professeur Djillali Annane est chef du service réanimation médicale adulte à l'hôpital Raymond-Poincaré de Garches et directeur de l'équipe Larene : Laboratoire d'étude de la réponse neuroendocrine au sepsis rattaché à l’unité Infection & Inflammation – 2I (UMR-S 1173 Inserm/UPSaclay/UVSQ, Montigny-le-Bretonneux). Durant la crise du Covid, ce médecin dévoué aux cas les plus difficiles a été l'une des « blouses blanches » médiatiques qui ont éclairé le public sur la gravité de l'infection au Sars-CoV-2 et de la nécessaire humanité que demandait sa prise en charge.

 

LE FIGARO. - Le sepsis, qu'est-ce que c'est ?

 

Professeur Djillali ANNANE. - C'est une réponse anormale de notre organisme en proie à une infection, par un virus, une bactérie, un parasite, un champignon… Ordinairement, quand on est contaminé par un pathogène, le corps développe une inflammation, c'est une réponse physiologique qui a pour objectif de nous débarrasser de l'intrus. Dans l'immense majorité des cas, cela se passe correctement, sans complications…

 

 

Lire la suite de l’entretien

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Bruno Falissard, invité de France Inter dans l’émission « Grand bien vous fasse ! » : Que penser de la naturopathie? Quels bienfaits, quelles dérives?

Bruno Falissard, invité de France Inter dans l’émission « Grand bien vous fasse ! » : Que penser de la naturopathie? Quels bienfaits, quelles dérives? | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Une question que vous vous êtes peut-être posé un jour : que penser de la naturopathie ? À l'occasion d'un documentaire diffusé sur France5, montrant quelques facilités sinon des dérives de certains naturopathes. Quels signaux doivent nous alerter ?

 

Avec Bruno Falissard, Psychiatre, professeur de santé publique à l'université Paris-Saclay, directeur du Centre de Recherche en Epidémiologie et Santé des Populations – CESP (Inserm/UVSQ/UPSaclay, Villejuif).

 

Écouter le podcast de l’émission du 15 avril 2024

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Philippe Langella : une brillante carrière ponctuée de découvertes majeures sur les probiotiques et le microbiote intestinal

Philippe Langella : une brillante carrière ponctuée de découvertes majeures sur les probiotiques et le microbiote intestinal | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Philippe Langella est directeur de recherche INRAE, responsable de l’équipe Interactions des bactéries commensales et probiotiques avec l'hôte (Probihôte) au sein du laboratoire Microbiologie de l'alimentation au service de la santé humaine (MICALIS – Univ. Paris-Saclay / INRAE/ AgroParisTech) à Jouy-en-Josas. Ses recherches se concentrent sur l’utilisation de bactéries commensales et probiotiques pour de potentiels effets bénéfiques sur la santé humaine et animale.

 

Lire la suite de son portrait sur le site de UPSaclay

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Purificacion Lopez-Garcia, lauréate de l'ERC Advanced Grant 2023

Purificacion Lopez-Garcia, lauréate de l'ERC Advanced Grant 2023 | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Le Conseil européen de la recherche (ERC) vient d’annoncer les résultats de l'appel « ERC Advanced Grant 2023 » qui vise des chercheurs confirmés.

 

En 2024, le Conseil européen de la recherche (ERC) financera 255 chercheurs et chercheuses grâce aux bourses « Advanced », pour un montant total de 652 millions d'euros, dans le cadre du programme Horizon Europe. Ces bourses permettent à des scientifiques, reconnus dans leur domaine aux niveaux national et international, de mener des projets novateurs à haut risque qui ouvrent de nouvelles voies dans leur discipline ou dans d’autres domaines. Visant des chercheurs confirmés, ces bourses se situent à un niveau d’expérience plus élevé que les bourses « Starting » (jusqu’à 1,5 million d’euros et visant des porteurs et porteuses de projets européens ayant obtenu leur doctorat 2 à 7 ans auparavant) et « Consolidator » (jusqu’à 2 millions d’euros et 7 à 12 ans après le doctorat). D’une durée de 5 ans, ces projets bénéficient chacun d’un budget maximum de 2,5 millions d’euros1

 

Au total, près de 14 % des 1829 projets candidats ont été financés, en lien avec des universités, des centres de recherche et des entreprises de 20 pays européens.

 

Avec 15 projets lauréats dont l’organisme est l’institution hôte, le CNRS se place à l’échelle européenne devant l’Institut Max-Planck (11 projets), la Helmholtz Association (10) et l’Institut Weizmann (6). 22 lauréats sont également issus d’unités mixtes du CNRS et de ses partenaires. Parmi l’ensemble de ces projets, 9 concernent la physique et l’ingénierie, 4 les sciences humaines et sociales, et 2 les sciences de la vie dont le projet de Purificación López-García de l’unité Ecologie Systématique Evolution –ESE (CNRS/AgroParisTech/UPSaclay, Gif-sur-Yvette) intitulé SYMBEK pour "Symbiotic interactions at the origin of eukaryotes".

 

Contact : puri.lopez@universite-paris-saclay.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Au coeur de l'actu avec Eric Azabou, spécialiste du cerveau

Au coeur de l'actu avec Eric Azabou, spécialiste du cerveau | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Comprendre l'importance du sport dans la santé mentale et physique, que ce soit dans le haut niveau ou le sport au quotidien, à l'occasion de la semaine olympique et paralympique.

 

Du 2 au 6 avril 2024, c'est la semaine olympique et paralympique, organisée par le ministère chargé de l'Éducation nationale en partenariat avec le mouvement sportif français. On célèbre les Jeux et les athlètes du monde entier.

 

Acteur du sport-santé, Eric Azabou est neurologue, Professeur à l'UFR Simone Veil-Santé de l'UVSQ et praticien à l'Hôpital Raymond Poincaré de Garches.

 

Chargé de Mission JOP Paris 2024, à l'approche des Jeux Olympiques et paralympiques de Paris, il nous explique par quels mécanismes corps et cerveau interagissent, lors des activités physiques et sportives. Eric Azabou revient sur les bénéfices des pratiques sportives de tous types, sur le mental du sportif - de haut niveau ou non -, le pouvoir du mental sur les capacités sportives et les ressources insoupçonnées des sportifs paralympiques.

 

Contact : eric.azabou@aphp.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Tatiana Giraud pour "L'attention au vivant", 1er ouvrage du Laboratoire de la république

Tatiana Giraud pour "L'attention au vivant", 1er ouvrage du Laboratoire de la république | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Directrice de recherche au CNRS et spécialiste de la biodiversité, Tatiana Giraud était invitée le 6 mars dernier avec sa co-autrice Marie Ameller, à la maison de l’Amérique latine à Paris pour la sortie de son ouvrage "L’attention au vivant" (collection commune Le Laboratoire de la République / Editions de l'Observatoire).


L’occasion, pour la chercheuse, de répondre à de nombreuses questions sur les conséquences de l’effondrement de la biodiversité : quels impacts de cet effondrement ? Quelles sont les mesures mises en place pour le ralentir ? Quel est le véritable rôle de la technologie dans ces solutions ? À travers de nombreux exemples - des travaux de Tatiana Giraud sur le roquefort aux récents débats de la Commission européenne sur les pesticides et les nouveaux OGM -, ce livre L'attention au vivant révèle combien l'être humain peut contribuer à développer la biodiversité comme à l'appauvrir, par méconnaissance de son fonctionnement ou vision court-termiste.

 

Voir la vidéo

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Marina Kvaskoff : la recherche au service de la santé des femmes

Marina Kvaskoff : la recherche au service de la santé des femmes | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Marina Kvaskoff est membre de l'équipe Exposome et hérédité au Centre de recherche en épidémiologie et santé des populations (CESP – Univ. Paris-Saclay, Inserm, UVSQ). Depuis près de vingt ans, cette épidémiologiste a mis l’endométriose au centre de ses recherches, menant un combat sans relâche pour les financer et les faire connaître, contribuant ainsi à projeter cette maladie au cœur des priorités de santé publique en France.

 

-> Lire la suite de son portrait sur le site de UPSaclay

 

Thierry Lhermitte, parrain de la Fondation pour la Recherche Médicale (FRM), s'est rendu dans le laboratoire de Marina Kvaskoff, au Centre de recherche en épidémiologie et santé des populations, à Villejuif, dans le Val de Marne. Elle est à la tête d’un groupe de recherche qui étudie l’endométriose, avec le soutien de la FRM. Cette visite a fait l'objet de la chronique santé de Thierry Lhermitte diffusée le lundi 25 mars dans l'émission « Grand Bien Vous Fasse ! » sur France Inter.

 

-> (ré)écouter en replay

 

-> Lire également l’article dans Le Parisien

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Tatiana Giraud : L'attention au vivant

Tatiana Giraud : L'attention au vivant | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

« C’est l’histoire d’un homme qui tombe d’un immeuble de cinquante étages. Le mec, au fur et à mesure de sa chute, se répète sans cesse pour se rassurer : jusqu’ici tout va bien, jusqu’ici tout va bien, jusqu’ici tout va bien ». Pour la scientifique Tatiana Giraud, cette célèbre réplique tirée du film La Haine illustre parfaitement notre aveuglement face à l’effondrement de la biodiversité. Si 43% des Français se déclaraient très « préoccupés par les conséquences de l’effet de serre, seulement 16% se disaient inquiets de la dégradation de la faune et la flore en 2022 », selon une étude de l’ADEME.

 

Ingénieure agronome et membre de l’Académie des sciences, Tatiana Giraud (Laboratoire Écologie, Systématique et Évolution de l’Université de Paris-Saclay -ESE) souligne le rôle pourtant crucial de cette biodiversité dans le maintien de l’équilibre écologique. Dans son dernier livre, L’attention au vivant (collection commune Le Laboratoire de la République / Editions de l'Observatoire) elle remonte le fil de l’évolution pour montrer comment les théories de Charles Darwin nous permettent de comprendre l’équilibre complexe de nos écosystèmes.

 

Ecouter ou télécharger l'émission de Canal Académies.

 

Contact : tatiana.giraud@universite-paris-saclay.fr

No comment yet.