Ismaël Jude, « Gilles Deleuze, théâtre et philosophie. La méthode de dramatisation » | Les Livres de Philosophie | Scoop.it

La notion de « dramatisation » a été formulée par Gilles Deleuze en 1967 dans Différence et répétition pour être délaissée ensuite. Cet ouvrage tâche de clarifier le sens de ce concept en distinguant une acception « dramatique » d’une acception « scénique ». Deleuze n’ayant cependant pas énoncé explicitement de théorie de la scène, une partie de l’entreprise vise à déduire l’hypothèse de cette définition. Cette déduction suppose un « retour aux sources ». Il s’agit non seulement de relire attentivement les textes de Deleuze mais aussi des auteurs qu’il commente, critique ou utilise à ses propres fins, tels que : Platon, Aristote, Kant, Hegel, Simondon, Nietzsche ou Kierkegaard. Un remaniement de la méthode de division platonicienne et de la méthode transcendantale kantienne associé à l’élaboration du concept de répétition à partir de l’éternel retour nietzschéen et de la reprise kierkegaardienne permet d’énoncer l’agencement conceptuel du drame, de la scène et de la répétition. Ainsi l’approche spéculative assumée de cet ouvrage se veut résolument tournée vers les aspects les plus pratiques de la scène. Cet ouvrage est la thèse de Doctorat soutenue par Ismaël Jude sous la direction de Denis Guénoun en 2012. --


Editions Sils Maria - Octobre 2013