Pour le président du Conseil national de l'Ordre des architectes, la loi Asap et le projet de budget pour 2021 contiennent des mesures "régressives" sur les plans de la transparence et de l'accès des PME aux marchés publics.