L'Europe en questions
4.4K views | +0 today
Follow
L'Europe en questions
L'évolution de l'Europe vue par les Institutions, les analystes, les décideurs et les Européens en général
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Thomas-Penette Michel
Scoop.it!

Comment: The rise and fall of Liviu Dragnea, the most powerful politician sent to jail in Romania

Comment: The rise and fall of Liviu Dragnea, the most powerful politician sent to jail in Romania | L'Europe en questions | Scoop.it

The High Court’s decision to sentence Liviu Dragnea, the leader of the Social Democratic Party (PSD), to three and a half years in jail marks the most spectacular fall in Romanian politics. Dragnea, who is not only the head of the ruling party but also the president of the Chamber of Deputies, the third-highest position in the state’s hierarchy, is the most powerful politician sent to jail in Romania in the last 30 years. He is also the first Romanian politician whose imprisonment was celebrated in the streets.

more...
No comment yet.
Scooped by Thomas-Penette Michel
Scoop.it!

Romanian president’s referendum for justice passes validation threshold, record turnout for EU elections

Romanian president’s referendum for justice passes validation threshold, record turnout for EU elections | L'Europe en questions | Scoop.it
The referendum for justice organized in Romania at the same time as the elections for the European Parliament, on Sun
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas-Penette Michel
Scoop.it!

Belgique, le pays ingouvernable

Belgique, le pays ingouvernable | L'Europe en questions | Scoop.it
Même si elle a nettement perdu, elle a sans doute gagné : la N-VA n’a jamais été aussi incontournable… et c’est au Vlaams Belang, dont elle avait siphonné les voix en 2014, qu’elle le doit. L’extrême-droite a certes récupéré une parti
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas-Penette Michel
Scoop.it!

Dernier hommage au grand-duc Jean du Luxembourg (Photos)|Actualités

Dernier hommage au grand-duc Jean du Luxembourg (Photos)|Actualités | L'Europe en questions | Scoop.it
Sous une pluie glaciale, des centaines de Luxembourgeois s'amassaient aux alentours de la cathédrale du Luxembourg pour assister au cortège et suivre la cé Jeudi.lu
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas-Penette Michel
Scoop.it!

[Revue de presse] Sommet des Balkans : un dialogue à poursuivre entre la Serbie et le Kosovo - Diplomatie, Défense - Toute l'Europe

[Revue de presse] Sommet des Balkans : un dialogue à poursuivre entre la Serbie et le Kosovo - Diplomatie, Défense - Toute l'Europe | L'Europe en questions | Scoop.it
Après un regain de tensions entre la Serbie et le Kosovo, Angela Merkel et Emmanuel Macron ont convoqué autour de la table les deux pays, lundi 29 avril à Berlin. Le dialogue, qui reflète la désunion européenne sur ce dossier, demeure difficile.
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas-Penette Michel
Scoop.it!

Mobilità culturale europea, Costa (Pd): diventi programma strutturale

Mobilità culturale europea, Costa (Pd): diventi programma strutturale | L'Europe en questions | Scoop.it
L’Europa scende in campo per sostenere artisti e professionisti della cultura favorendone la mobilità tra Paesi. Europa Creativa, infatti, ha lanciato la prima call nell’ambito del progetto pilota i-Portunus (leggi: Europa Creativa, i-Portunus: fondi Ue per la mobilità degli artisti). “L’obiettivo di questo progetto deve essere molto ambizioso - commenta con AgCul
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas-Penette Michel
Scoop.it!

En Espagne, les socialistes remportent les élections législatives

En Espagne, les socialistes remportent les élections législatives | L'Europe en questions | Scoop.it
Le PSOE du premier ministre, Pedro Sanchez, est arrivé nettement en tête du scrutin sans toutefois disposer d’une majorité à lui seul. La formation d’extrême droite Vox entre au Parlement.
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas-Penette Michel
Scoop.it!

Les extrêmes droites se retrouvent à Prague pour parler de leur avenir européen – EURACTIV.fr

Les extrêmes droites se retrouvent à Prague pour parler de leur avenir européen – EURACTIV.fr | L'Europe en questions | Scoop.it
Les chefs de plusieurs partis d'extrême droite du continent se rencontrent à Prague dans l'espoir de réaliser un score sans précédent aux prochaines élections européennes.
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas-Penette Michel
Scoop.it!

En Espagne, vers un grand remue-ménage politique

En Espagne, vers un grand remue-ménage politique | L'Europe en questions | Scoop.it
L’incertitude domine avant les élections législatives anticipées de dimanche 28 avril. Les socialistes font la course en tête dans les sondages, mais la formation d’un gouvernement dépendra d’alliances. L’extrême droite, pour la première fois, comptera.
more...
No comment yet.
Rescooped by Thomas-Penette Michel from Revue de presse théâtre
Scoop.it!

Krzysztof Warlikowski : « L’Europe s’est endormie »

Krzysztof Warlikowski : « L’Europe s’est endormie » | L'Europe en questions | Scoop.it

Propos recueillis par Brigitte Salino dans Le Monde Publié  le 24.04.2019
Le directeur du Nowy Teatr de Varsovie évoque le passé récent et le devenir de la Pologne et du continent.

Le Polonais Krzysztof Warlikowski, dont la mise en scène remarquable de Lady Macbeth de Mzensk, de Chostakovitch, est présentée à l’Opéra Bastille jusqu’au 25 avril, a commencé à faire du théâtre quand le bloc soviétique s’est effondré. Il nous donne sa vision de l’Europe, ancrée dans des valeurs de civilisation.

Lire la critique : Le cri d’amour de Warlikowski à Lady Macbeth


Dmitri Chostakovitch avait 27 ans quand il a composé la musique de « Lady Macbeth de Mzensk », et vous 27 ans quand s’est effondré le bloc soviétique, en 1989. Y a-t-il des points de convergence entre lui et vous, au même âge ?
L’espoir. L’opéra de Chostakovitch est le geste d’un homme jeune qui croit, même si son œuvre est noire. Il l’écrit dans un pays en révolution, où tout n’est pas encore défini. Il pose de vraies questions politiques, et il remporte un grand succès. Staline vient voir l’opéra, il s’en va à la fin de la première partie. A partir de là commence le temps de la peur. Chostakovitch rejoint les artistes jugés dangereux pour le système, qui au début croyaient probablement au communisme – une des plus belles croyances qu’on ait jamais eues –, et qui seront victimes des purges.

Chostakovitch évitera le goulag, mais le Quatuor en ut mineur dont nous avons intégré le premier mouvement au spectacle, et que Chostakovitch a écrit en 1960, montre un homme brisé par la peur. Vingt-neuf ans plus tard, en 1989, tout était à réinventer dans mon pays, qui avait fait partie du bloc soviétique. On était comme des nouveau-nés. La diaspora polonaise revenait pour reconstruire la Pologne. J’avais l’âge où la jeunesse s’exprime et c’était le moment de s’exprimer. C’était sublime de faire partie d’un nouveau pays. J’imagine quel pouvait être l’enthousiaste des Soviétiques en leur temps. Et, comme toujours, l’acte même de faire la révolution était plus libre que ce qui a suivi.

A partir de ce moment-là, vous vivez dans une autre Europe. Quelle était celle dans laquelle vous avez grandi ?
Une Europe qui allait de soi, parce que notre culture était européenne. Quand on lit Marcel Proust, Robert Musil ou Thomas Mann à 17 ans, est-ce qu’on ne se sent pas européen, où qu’on soit, même dans une Europe séparée en deux pour des raisons politiques ? Les dirigeants polonais se sont vite, et bien, rendu compte qu’ils ne pouvaient pas interdire cette littérature. Elle était donc là, l’idée de l’Europe qui nous reliait à nos voisins et nous ouvrait à leurs histoires propres. Et cela vaut évidemment toujours.

Qu’est-ce qu’on serait sans Italiens, sans Français, sans Allemands et même sans Britanniques ? Chaque pays porte son stigmate, et la culture en rend particulièrement compte. Quand je m’attaque à [Richard] Strauss ou Wagner, je suis dans un temple germanique inquiétant, avec sa célébration du nationalisme. Quand je mets en scène Chostakovitch, je suis dans la Russie soviétique, un exemple monstrueux de l’échec de l’humanité…

Après des négociations qui ont commencé en 1997, la Pologne est entrée dans l’Union européenne en 2004. Etait-ce un nouvel espoir pour votre pays ?
Toute la Pologne a célébré ce jour avec du champagne, dans la rue. Aujourd’hui encore, 78 % des Polonais sont pro-européens. Il y a un grand paradoxe dans ce pays, où le gouvernement actuel a été élu par seulement 18 % des électeurs, parce que la Pologne n’était pas du tout mobilisée. Comme c’est arrivé dans toute l’Europe au tournant de 2010, elle s’est en quelque sorte endormie, ouvrant le champ au populisme. Le nouveau gouvernement, qui se fiche de la légalité, a tout bousculé, les tribunaux, la Constitution, et il révise l’histoire, qu’il veut grandiose et patriotique. Il refuse toute confrontation avec le passé et va jusqu’à interdire de parler des Polonais qui exécutaient les juifs pendant la seconde guerre mondiale.

Par ailleurs, nous vivons un retour en arrière à travers l’Eglise, qui s’en prend à la situation des femmes et aux homosexuels. Il ne faut pas oublier que les élites intellectuelles et ouvrières sont infiltrées par l’Eglise catholique, qui a joué un rôle d’opposition pendant le régime communiste, et qui est devenu un refuge, une sorte de nouveau communisme, pour ceux qui ne trouvaient pas leur place dans l’économie libérale. On commence seulement maintenant à parler en Pologne du problème religieux. D’une manière très individuelle, beaucoup de gens protègent leurs enfants en ne les envoyant pas au catéchisme, ni dans des écoles religieuses.

Comment avez-vous tracé votre chemin d’artiste dans ce contexte ?
Ce qui était extraordinaire, après 1989, c’est que j’étais un de ces jeunes qui construisaient la nouvelle réalité, entre autres la nouvelle réalité théâtrale. J’ai commencé avec quelques personnes, puis d’autres sont venues nous rejoindre. On n’entrait pas dans les schémas ni les théâtres anciens, et on avait la liberté de définir nos projets comme on l’entendait. On travaillait dans une usine des années 1920, très ouverte sur l’extérieur : on ne se cachait pas derrière des rideaux noirs du regard des passants, qui, de la rue, pouvaient nous voir. On construisait ainsi un autre théâtre, différent, qui ne soit pas comme un temple, sur les hauteurs. La chose la plus importante dans cette Pologne qui se construisait, c’était l’échange de la pensée.

Depuis trois ans, vous avez un théâtre magnifique, le Nowy Teatr, construit dans un ancien hangar, à Varsovie. Comment cela se passe-t-il pour vous qui pensez que « le théâtre doit être un laboratoire de la vérité » ?
Il faut se battre en Pologne, où on interdit toute critique. Or la culture et l’art sont critiques. Ils ne peuvent pas ne pas l’être, et ils doivent être engagés dans la vie. Le premier spectacle que j’ai mis en scène au Nowy Teatr s’appelait On s’en va. C’était une pièce d’Hanoch Levin, dont les personnages disent toujours qu’ils vont partir. Et ils restent. Et moi je reste en Pologne. Les craintes que j’ai dépassent ma situation d’artiste homosexuel et celles de mon pays. Que va-t-il se passer sur la planète ? Quel sera le niveau intellectuel d’une humanité qui vit peut-être les derniers spasmes d’une civilisation chrétienne ?

Lire la critique d’« On s’en va » : Krzysztof Warlikowski fait d’une névrose israélienne une tragédie polonaise


Quel avenir voyez-vous pour l’Europe ?
L’Europe est toujours en devenir. C’est un projet qui dépend de chacun d’entre nous. Je l’ai ancrée en moi, comme une religion qui célèbre des valeurs de civilisation. J’ai présenté une seule fois une œuvre polonaise au théâtre, et ce n’était pas une pièce, mais une nouvelle de Witold Gombrowicz. Que deviendrais-je sans Europe ?

Lire l’entretien avec Krzysztof Warlikowski : « Cette histoire, c’est celle d’une communauté qui rapetisse »

 


Brigitte Salino


 

Légende photo : Krzysztof Warlikowski, au Nowy Teatr de Varsovie, le 25 avril 2014. BARTOSZ BOBKOWSKI / AGENCJA GAZETA


Via Le spectateur de Belleville
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas-Penette Michel
Scoop.it!

Fraude aux fonds européens: le Premier ministre tchèque dans le collimateur

Fraude aux fonds européens: le Premier ministre tchèque dans le collimateur | L'Europe en questions | Scoop.it
 

Le Premier ministre tchèque Andrej Babis à Bruxelles le 10 avril 2019. / AFP

La police tchèque recommande la mise en accusation du Premier ministre, le milliardaire Andrej Babis, pour son implication dans une fraude aux subventions européennes d'un...

more...
No comment yet.
Scooped by Thomas-Penette Michel
Scoop.it!

L'ultimatum explosif de Daniel Cohn-Bendit sur le Brexit

L'ultimatum explosif de Daniel Cohn-Bendit sur le Brexit | L'Europe en questions | Scoop.it
La lenteur des négociations sur le Brexit, et la perspective de voir des députés britanniques élus au parlement européen, exaspèrent "Dany".
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas-Penette Michel
Scoop.it!

Tories urge Theresa May to say she will quit within weeks over Brexit mess at 1922 Committee

Tories urge Theresa May to say she will quit within weeks over Brexit mess at 1922 Committee | L'Europe en questions | Scoop.it
TORY grandees have summoned the PM to address all Conservative MPs and backbenchers at 5pm for a pivotal showdown. 1922 Commitee boss Sir Graham Brady told the PM she should lay out a timetable to go before summer on a one-to-one meeting in No10.
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas-Penette Michel
Scoop.it!

EU elections: Romanian president asks ruling party to step down after defeat

EU elections: Romanian president asks ruling party to step down after defeat | L'Europe en questions | Scoop.it
Romania’s president Klaus Iohannis thanked Romanians for going to the polls in high numbers and for
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas-Penette Michel
Scoop.it!

Europawahl 2019: Gerupfte Volksparteien, grüne Gewinner

Europawahl 2019: Gerupfte Volksparteien, grüne Gewinner | L'Europe en questions | Scoop.it
Die Europawahlen haben so viele Bürger an die Urnen gelockt wie seit Jahren nicht - und die Wähler sorgten für handfeste Überraschungen. Die fünf wichtigsten Ergebnisse.
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas-Penette Michel
Scoop.it!

Très émue, Theresa May annonce sa démission et son « regret profond »

Très émue, Theresa May annonce sa démission et son « regret profond » | L'Europe en questions | Scoop.it
Vidéo - Après avoir repoussé l’échéance, la première ministre britannique a annoncé, vendredi 24 mai, qu’elle quittera finalement le pouvoir le 7 juin.
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas-Penette Michel
Scoop.it!

Interview with Prime Minister Viktor Orbán in the Italian newspaper La Stampa

Interview with Prime Minister Viktor Orbán in the Italian newspaper La Stampa | L'Europe en questions | Scoop.it

Every country should participate in the economic union – including the UK and Turkey in the future. Matteo Salvini is the hero who stopped migration by sea. There is an agreement for a new EU, and the European People’s Party must work with the forces on the Right.

more...
No comment yet.
Scooped by Thomas-Penette Michel
Scoop.it!

Los resultados de las elecciones generales 2019

Los resultados de las elecciones generales 2019 | L'Europe en questions | Scoop.it
A partir de las 20:00 horas se empezarán a conocer los resultados de las elecciones generales de este 28-A. Esta cita electoral está marcada por la alta participación, que va camino de batir el récord registrado en 1982 (80%) y los sondeos publicados al cierre de los colegios que auguran una victoria socialista y la imposibilidad de los partidos de derechas de sumar para gobernar.
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas-Penette Michel
Scoop.it!

Frontières, Brexit et Polonais homophobe : l'étrange BD pour enfants sur l'Europe de Nathalie Loiseau

Frontières, Brexit et Polonais homophobe : l'étrange BD pour enfants sur l'Europe de Nathalie Loiseau | L'Europe en questions | Scoop.it
"L'Europe en BD" : c'est le nom d'une bande-dessinée, sortie la semaine dernière aux éditions Casterman, dont la vocation est d'expliquer le fonctionnement de l'Union européenne (et pas seulement) aux enfants. Le scénario de cette BD assez étrange est signé par la tête de liste LREM aux européennes, Nathalie Loiseau.
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas-Penette Michel
Scoop.it!

What is behind Salvini's refusal to celebrate Italy's Liberation day? | Euronews

What is behind Salvini's refusal to celebrate Italy's Liberation day? | Euronews | L'Europe en questions | Scoop.it
What is behind Salvini's refusal to celebrate Italy's Liberation day?
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas-Penette Michel
Scoop.it!

L’impréparation des partis pour les élections européennes est flagrante

L’impréparation des partis pour les élections européennes est flagrante | L'Europe en questions | Scoop.it
A un mois du scrutin, LREM n’a toujours pas publié son programme, ce que vient tout juste de faire le RN. Dès lors, comment se plaindre du désintérêt des Français?
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas-Penette Michel
Scoop.it!

Vox: how to understand the peculiarities of Spain’s hard-right movement

Vox: how to understand the peculiarities of Spain’s hard-right movement | L'Europe en questions | Scoop.it
Rather than setting itself against the EU like many other groups, Vox sees regional independence movements as its enemy.
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas-Penette Michel
Scoop.it!

Ukraine : Volodymyr Zelensky remporte la présidentielle, le pays fait un saut dans l’inconnu

Ukraine : Volodymyr Zelensky remporte la présidentielle, le pays fait un saut dans l’inconnu | L'Europe en questions | Scoop.it
Elu avec 73 % des voix selon les premières estimations, l’ancien humoriste incarne un changement profond, mais son arrivée au pouvoir est assortie de multiples incertitudes.
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas-Penette Michel
Scoop.it!

Brexit : le Royaume-Uni fixe au 23 mai la date des élections européennes (mais espère ne pas avoir à les organiser)

Brexit : le Royaume-Uni fixe au 23 mai la date des élections européennes (mais espère ne pas avoir à les organiser) | L'Europe en questions | Scoop.it
Le pays veut quitter l'Union européenne avant le 22 et, de facto, annuler ces élections.
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas-Penette Michel
Scoop.it!

Situation économique toujours plus morose en Italie

Situation économique toujours plus morose en Italie | L'Europe en questions | Scoop.it
Situation économique toujours plus morose en Italie
more...
No comment yet.