Inter Net'attitude
5.0K views | +1 today
Follow
Inter Net'attitude
le net le net le net
Curated by Joan Rosenthal
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Joan Rosenthal from Libre de faire, Faire Libre
Scoop.it!

Manifeste de la guérilla pour le libre accès, par Aaron Swartz

Manifeste de la guérilla pour le libre accès, par Aaron Swartz | Inter Net'attitude | Scoop.it

Il se passe quelque chose d’assez extraordinaire actuellement sur Internet suite à la tragique disparition d’Aaron Swartz : des centaines de professeurs et scientifiques du monde entier ont décidé de publier spontanément leurs travaux en Libre Accès !


Il faut dire que sa mort devient chaque jour plus controversée, les pressions judiciaires dont il était l’objet n’étant peut-être pas étrangères à son geste. Comme on peut le lire dans Wikipédia : « En juillet 2011, le militant américain pour la liberté de l’Internet Aaron Swartz fut inculpé pour avoir téléchargé et mis à disposition gratuitement un grand nombre d’articles depuis JSTOR. Il se suicide le 11 janvier 2013. En cas de condamnation, il encourait une peine d’emprisonnement pouvant atteindre 35 ans et une amende s’élevant jusqu’à 1 million de dollars. »


Via Aurélien BADET
more...
No comment yet.
Rescooped by Joan Rosenthal from Libre de faire, Faire Libre
Scoop.it!

Le Manifeste du hacker (1986)

Le Manifeste du hacker (1986) | Inter Net'attitude | Scoop.it

Un certain nombre de textes tournent actuellement sur le Net suite au décès d’Aaron Swartz. Parmi eux on trouve « La Conscience d’un hacker » (ou « Le Manifeste du hacker ») datant de… 1986 et que d’aucuns trouvent particulièrement adapté aux circonstances. Et pour cause…

Nous vous le proposons traduit ci-dessous[1]. Il a été rédigé par Loyd Blankenship, (alias The Mentor) juste après son arrestation.

« Oui, je suis un criminel. Mon crime est celui de la curiosité. »

Remarque : Nous sommes en 1986 et c’est par le téléphone que passe le réseau. Un téléphone qui se retrouve alors bloqué par ces « sales gosses » pour la communication classique.

 

 


Via Aurélien BADET
more...
No comment yet.