Hypnose
17 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Scooped by Saresca-Hypnose
Scoop.it!

Vision chamanique des maladies mentales

Vision chamanique des maladies mentales | Hypnose | Scoop.it

Ce que l’Occident voit comme une maladie mentale, le peuple Dagara (en Afrique de l’Ouest, Dagaaba en anglais) le voit comme « des bonnes nouvelles de l’autre monde. » La personne traversant la crise a été choisie comme médium pour porter un message à la communauté, devant être communiqué du monde spirituel. « Les troubles mentaux, les troubles comportementaux de toutes sortes, signalent le fait que deux énergies incompatibles ont fusionné dans le même champs » dit le Dr. Somé. Ces perturbations se produisent quand la personne n’est pas aidée pour faire face à la présence d’une énergie du monde spirituel.


Lorsque le Dr. Somé est venu la première fois aux États-Unis en 1980, pour ses études supérieures, l’une des premières choses qu’il a vue a été la manière dont le pays gérait la maladie mentale. Quand un étudiant qu’il connaissait avait été envoyé dans un hôpital psychiatrique pour « dépression nerveuse », le Dr. Somé était allé lui rendre visite.


« J’étais choqué. C’était la première fois que j’étais confronté directement à ce qu’on fait ici aux gens qui ont les mêmes symptômes que j’avais vus dans mon village. » Ce qui a frappé le Dr. Somé, c’était que de tels symptômes étaient perçus sous l’angle de la pathologie, avec l’idée qu’il faut stopper le trouble. C’était en opposition complète à la manière dont sa culture voyait une telle situation. Alors qu’il regardait les patients dans la salle austère, certains dans des camisoles de force, d’autres shootés aux médicaments, d’autres criants, il se disait, « C’est comme ça qu’on traite les guérisseurs naissants dans cette culture. Quelle perte ! Quel dommage qu’une personne finalement alignée avec une puissance de l’autre monde est ainsi gaspillée. »


Pour le dire autrement, d’une manière peut être plus compréhensible pour la mentalité occidentale, c’est que nous en Occident ne sommes pas formés à faire face aux phénomènes psychiques, au monde spirituel, et personne non plus ne nous apprend à reconnaître son existence. En réalité, les capacités psychiques sont dénigrées. Quand les énergies du monde spirituel émergent dans la psyché occidentale, l’individu est complètement démuni pour les intégrer ou même comprendre ce qu’il se passe. Le résultat peut être terrifiant. Sans un environnement adéquat, et une aide pour faire face à une percée d’un autre niveau de réalité, en fin de compte, la personne devient folle. De fortes doses de médicaments anti-psychotiques aggravent le problème et empêchent une intégration pouvant conduire à un développement de l’âme et une croissance de l’individu ayant reçu ces énergies.(cliquer pour lire la suite...)

more...
No comment yet.
Scooped by Saresca-Hypnose
Scoop.it!

Provocation et bienveillance

Provocation et bienveillance | Hypnose | Scoop.it

La personne qui vient nous voir a une plainte : elle vient, elle dit quelque chose, et sans doute elle "non dit" quelque chose aussi. A nous de (...)


LA POSITION DE L’ANTHROPOLOGUE


Vous connaissez cette histoire de Gregory Bateson qui, au cours de la seconde guerre mondiale, étudiait la communication en observant les habitants d’un village du Sud-Est asiatique. Il constate que, certaines nuits, les habitants de ce village se lèvent, font du feu, dansent autour du feu et entrent en transe. Il se dit que dans son pays il y aurait quelqu’un - le Juge ou le Psychiatre - pour juger ce comportement et intervenir.


En homme de science scrupuleux, respectueux de ce qu’il observe, il ne jugera pas et n’interviendra pas. Au contraire, il se posera la question de savoir dans quel contexte ce comportement, à ses yeux étonnant, pourrait avoir un sens. Il apprend à connaître ces gens, leur langue et leur culture. Il apprend qu’ils adorent la lune et que c’est pour célébrer ce dieu, la lune, qu’ils se lèvent les nuits de pleine lune, font du feu, dansent autour du feu et entrent en transe. Ainsi ce comportement apparemment étonnant prend tout son sens. L’ethnopsychiatrie a bien progressé depuis lors.


Ceci, Bateson nous le propose comme outil : quand quelqu’un exprime quelque chose qui vous parait étonnant, plutôt que de juger et d’intervenir, demandez-vous, et surtout demandez-lui, les bonnes raisons qu’il a d’agir comme ça, parce que même le fou a sa logique.


La position de l’anthropologue, c’est simplement dire : "Vous avez sûrement de bonnes raisons d’agir comme ça." Nous présupposons qu’il y a des raisons et que ces raisons sont bonnes : c’est donc une façon gentille de demander le pourquoi. C’est respecter l’autre et comprendre qu’il ne peut, actuellement, être, penser, ressentir ou agir que comme cela, même si pour lui, face à ses événements de vie, cela ne suffit pas. Mais pour lui, c’est du domaine de l’évidence et il lève les bras au ciel : "Mais bien sûr que j’ai de bonnes raisons de faire ceci, de dire cela !" L’ensemble de ses expériences passées a fait de lui ce qu’il est, ce qu’il pense, ce qu’il ressent et ce qu’il agit aujourd’hui. Et il nous en parle. Il nous informe.


Pratiquer cette position de l’anthropologue est difficile, surtout au début, et c’est sans doute accepter qui est le plus difficile. Dans notre vie professionnelle ou privée, dès que quelqu’un s’exprime d’une façon qui nous dérange, qui n’est pas très proche de la nôtre, nous avons tellement l’habitude - impulsive - de le juger et d’intervenir : "Mais non,…"


"Je suis nul"

"Mais non tu es chouette !"


"La vie ne vaut pas la peine"

"Mais tu as tout pour être heureuse"


"J’ai peur"

"N’aie pas peur, ça va aller"


"J’ai vieilli"

"Mais non, tu es toujours aussi jeune"

more...
No comment yet.
Scooped by Saresca-Hypnose
Scoop.it!

Regards philosophiques sur l’empathie chez Husserl - par Jonathan Daudey

Regards philosophiques sur l’empathie chez Husserl - par Jonathan Daudey | Hypnose | Scoop.it
                                                                *
Il apparaît comme nécessaire, en premier lieu, de faire la distinction radicale entre empathie et sympathie. Nous allons définir la sympathie avec les mots de Max Scheler, dans Nature et Formes de la sympathie. Contribution à l’étude des lois de la vie affective comme un « Mitgefühl » c’est-à-dire un acte intentionnel de communication entre personnes : la sympathie consiste à faire sien le sentiment d’autrui, sans prendre le sens de la dualité ontologique. La sympathie [Sympathie] est bien plutôt l’idée d’un lien affectif ou affectueux, à l’image de ce que l’on pourrait retrouver dans la relation de l’enfant et de la mère ; alors que l’empathie décrit un Einfühlung. L’empathie se situe au niveau de l’espèce humaine, contrairement à la sympathie qui se réfère bien plutôt à une question de goût et de sentiments a posteriori de la raison en l’homme.
more...
No comment yet.
Scooped by Saresca-Hypnose
Scoop.it!

Chladni | Olivier Lockert

Chladni | Olivier Lockert | Hypnose | Scoop.it

(...) Ceci sans compter sur l’aspect mécanique de la parole : c’est une vibration ! Et notre corps tout entier est un assemblage « vibratoire » : la moindre de nos particules vibre, ce qui induit un « état vibratoire » moyen, qui est celui de notre état de santé – d’où l’exercice préliminaire, en Hypnose Humaniste, qui consiste avant toute technique à « augmenter le niveau vibratoire » de la personne. Rien d’ésotérique ou de farfelu là-dedans, lorsqu’on a compris que nous vibrons, comme tout ce qui existe dans l’univers.

 

C’est ainsi que l’idée de base en hypnose est : « La parole crée » – et c’est aussi la raison pour laquelle on fait beaucoup parler la personne en Hypnose Humaniste (car dans cette pratique, le thérapeute n’est pas celui qui exerce cette profession : c’est la personne elle-même ! Le « thérapeute » tenant le rôle, simple mais tout de même important, de guide). (...)

more...
No comment yet.
Scooped by Saresca-Hypnose
Scoop.it!

L’hypnose en PMA.

L’hypnose en PMA. | Hypnose | Scoop.it
Mme Souris est bélonéphobique. Elle a peur des aiguilles. Crise de ventre, crise de panique, crise de larmes, crise de nerfs. Tout y passe. Et les années de PMA n’améliorent en rien cette phobie. Bien au contraire. C’est presque de pire en pire. Pour essayer d’y remédier, elle a décidé de prendre rendez-vous avec un hypnothérapeute. Qu’est ce que l’hypnose?

L’hypnose c’est : apprendre ce qu’est la transe;
un état de relaxation;
un état d’éveil;
se souvenir de tout;
être en contrôle.

L’hypnose n’est pas :
se sentir hypnotisé;
perdre contrôle;
S’endormir;
Perdre la mémoire;
Perdre le contrôle de soi;

Qu’est ce que la transe ou l’état modifié de conscience ?
La transe ou l’état modifié de conscience est un état intermédiaire entre la veille et le sommeil.

Qu’est ce qu’on ressent en étant sous hypnose ?
Une réelle détente, comme perdu dans ses pensées profondes ou à rêvasser. On reste conscient, on entend tout ce qui se dit, et l’on peut arrêter le processus à tout moment parce que l’on garde le contrôle.

Tout le monde peut être hypnotisé ?
Oui. La majorité des gens peuvent facilement entrer dans un état hypnotique. Nous entrons tous naturellement dans cet état à plusieurs reprises au cours de notre journée. Par exemple en conduisant une voiture et de pouvoir penser en même temps à autre chose mais aussi durant notre état végétatif au cinéma ou devant la télévision, en pleine rêverie, quand détendu et pris dans le moment, tout autour semble s’effacer pour laisser place au divertissement. L’hypnothérapeute devient simplement un guide pour aider à retrouver ce même genre d’état détendu (la transe) afin de parler directement à l’esprit subconscient créatif, émotif pour l’engager à le dégager du sens critique de l’esprit conscient » rationnel » afin que le changement puisse se produire rapidement et facilement à un niveau profond et durable. En revanche, certaines personnes telles que les très jeunes enfants et les gens ayant de graves lésions cérébrales ou un retard psychomoteur avéré ne pourront pas bénéficier de l’hypnose.

Oublie -t-on se qui s’est passé durant la séance ?
Très occasionnellement, une amnésie hypnotique se produit après une séance mais cela reste très rare. La plupart des gens se souviennent.

Comment choisir un hypnotiseur ?
Il faut se sentir à l’aise avec le thérapeute que vous choisirez. Le rendez-vous a été pris par téléphone avec l’hypnothérapeute. Je lui explique ce pourquoi je souhaite travailler avec elle. En l’occurrence, ma peur des aiguilles. Drôle de coïncidence, j’étais au laboratoire d’Eylau quand celle-ci m’a rappelé . Elle m’expliquera que cette peur, bien que gênante est bénéfique pour mon corps. J’ai rigolé parce que comment expliquer mon état secondaire par téléphone a une personne qui ne me connait pas et qui doit surement penser que je chouine juste un peu devant un(e) infirmier(e).  (cliquer pour lire la suite...)


Saresca-Hypnose's insight:
Mme Souris raconte son expérience d'avoir tenté une séance d'hypnose très bénéfique
more...
No comment yet.
Scooped by Saresca-Hypnose
Scoop.it!

Le dialogue intérieur

Le dialogue intérieur | Hypnose | Scoop.it

Objectif : mieux se connaître en donnant la parole aux sous-personnalités contraires et contradictoires qui nous habitent et que nous brimons.


Décrit par ses fondateurs, Hal et Sidra Stone, comme un « outil de communication à la simplicité trompeuse mais au pouvoir puissant », le dialogue intérieur est, aujourd’hui, une méthode de connaissance de soi de plus en plus courue. Thérapie brève et ludique, elle promet une transformation globale de la personne tant sur les plans physique, mental, émotionnel que spirituel.


Son concept : découvrir, expérimenter et intégrer les différentes "sous-personnalités" – aussi appelées "voix" – qui nous habitent. « Nous possédons tous de nombreuses entités intérieures qui ont de bons et de mauvais côtés, expliquent les Stone. Or chacune s’efforce de tirer la couverture à elle pour recueillir notre attention et voir ses besoins satisfaits. Le risque, si nous ne comprenons pas les pressions qu’elles exercent, est de voir la conduite de notre existence nous échapper. Mais en apprenant à les connaître, chacun de nous peut choisir à quel moment quelle partie de nous peut être présente dans nos vies. »


Autrement dit, brimer certaines de nos sous-personnalités nous plongerait dans de douloureux conflits intérieurs (incapacité à faire un choix difficile par exemple) et nous enfermerait dans des sentiments répétitifs tels que la culpabilité, l’énervement, la colère, la peur. Le principe du dialogue intérieur est donc simple : durant les séances, il s’agit d’expérimenter les binômes "gentil-méchant", "activiste-détendu", "tyran-victime", "obéissant-rebelle", etc. « Un voyage à la découverte de nous-mêmes », précise les Stone.

more...
No comment yet.
Scooped by Saresca-Hypnose
Scoop.it!

L'intuition féminine, un mythe

L'intuition féminine, un mythe | Hypnose | Scoop.it

L'intuition est-elle l'apanage des femmes ? Réponse.


Flavia Mazelin Salvi


Considérées comme plus empathiques et plus émotives que les hommes, les femmes seraient, pour ces raisons, plus intuitives. C’est le triple cliché qui nourrit l’inconscient collectif depuis des siècles et qui irrigue, aujourd’hui encore, des courants de pensée tels que la psychologie ou la philosophie.


Un rapide survol des étapes fondatrices de la pensée occidentale permet de comprendre comment une croyance régulièrement répétée se transforme en vérité. Le pionnier : Aristote, qui considérait que la nature de l’homme était plus achevée et plus complète, tandis que celle de la femme, plus sujette aux émotions, était moins stable et moins fiable. Kant affirmait que la philosophie de la femme était de ressentir et non de raisonner et, un siècle plus tard, Darwin mettait en opposition « l’énergie et le génie masculins » et « la compassion et les capacités d’intuition de la femme ». Même l’un des pères fondateurs de la psychologie moderne, Granville Stanley Hall, postulait que la femme est fondamentalement différente de l’homme, car, contrairement à lui, elle fonctionne à l’intuition et au sentiment. Aux hommes, donc, les vastes étendues de la raison pure, et aux femmes les marécages incertains de l’intuition.


À ces thèses essentialistes s’ajoute celle des « évolutionnistes » : longtemps cantonnée dans la sphère domestique et sans accès au monde de l’abstraction et de l’action, la femme aurait développé une intelligence des émotions qui, aiguisant son empathie, lui fait mieux percevoir les intentions et les sentiments des autres.


Des « vérités » que viennent brutalement démentir, en 2005, une grande étude menée par le psychologue Richard Wiseman, de l’université anglaise du Hertfordshire (étude menée pendant le Festival international des sciences d’Édimbourg en 2005. Rapport de la BBC disponible sur news.bbc.co.uk/1/hi/uk/4436021.stm), citée par Gerd Gigerenzer, directeur de l’institut de recherche Max-Planck à Berlin, dans son livre Le Génie de l’intuition. Une équipe de psychologues a présenté à quinze mille hommes et femmes des paires de photographies de visages souriants, l’un de manière authentique, l’autre forcée. Les chercheurs leur ont demandé d’évaluer leurs aptitudes à l’intuition. 77 % des femmes ont affirmé qu’elles étaient très intuitives contre 58 % des hommes. Ils ont ensuite demandé aux groupes de reconnaître les « sourires authentiques ». Les femmes avaient identifié le sourire « sincère » dans 71 % des cas, contre 72 % chez les hommes. Le plus étonnant : ces derniers s’étaient montrés meilleurs juges de l’authenticité du sourire chez le sexe opposé que les femmes.


Une vraie claque aux préjugés des grands penseurs !

more...
No comment yet.
Scooped by Saresca-Hypnose
Scoop.it!

hormones, neurones et sommeil en hypnose

hormones, neurones et sommeil en hypnose | Hypnose | Scoop.it
Que se passe-t-il dans notre corps pendant l'état hypnotique? Les personnes hypnotisées ressentent soulagement et bien-être. L'état hypnotique s'accompagne toujours de changements physiologiques, mais peu de ces modifications son
more...
No comment yet.