digital pharma, e-health (French)
2.0K views | +0 today
Follow
digital pharma, e-health (French)
Intelligences sur le digital et les initiatives digitales dans la santé (Francais)
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Thierry Geufroi
Scoop.it!

Mutuelles et assurances santé : cap vers le changement

Mutuelles et assurances santé : cap vers le changement | digital pharma, e-health (French) | Scoop.it
Les mutuelles santé prennent très au sérieux le virage numérique et amplifient la mise en place des services e-santé au sein de leurs contrats.L'objectif [...]...
No comment yet.
Scooped by Thierry Geufroi
Scoop.it!

Direct. Découvrez les lauréats des Trophées de la santé, la première cérémonie qui met à l'honneur les acteurs de la santé de la région

Direct. Découvrez les lauréats des Trophées de la santé, la première cérémonie qui met à l'honneur les acteurs de la santé de la région | digital pharma, e-health (French) | Scoop.it
Pour la première fois, une cérémonie mettait à l'honneur les acteurs de la santé de la région Grand Est : les Trophées de la santé. Ce 26 août, depuis le zénith du Grand Nancy, sept start-ups et entreprises ont été récompensées par un jury d'experts, d'acteurs de la santé et de journalistes.
No comment yet.
Scooped by Thierry Geufroi
Scoop.it!

IA & Santé : la question de l'éthique

IA & Santé : la question de l'éthique | digital pharma, e-health (French) | Scoop.it
De nombreuses questions éthiques gravitent autour de l’intelligence artificielle, tout particulièrement dans le domaine de la santé. Si cette technologie peut permettre de grandes avancées médicales et possiblement améliorer les prises en charges individuelles, elle pose toutefois de nombreuses...
No comment yet.
Scooped by Thierry Geufroi
Scoop.it!

StartUp, TPE, PME : les concours, aides et appels à projet 2021, Aides et Réseaux

StartUp, TPE, PME : les concours, aides et appels à projet 2021, Aides et Réseaux | digital pharma, e-health (French) | Scoop.it
Pour gagner en visibilité, des sous ou être accompagné, candidatez à un concours ou appel à projet. Ils donnent accès à des incubateurs, accélérateurs ou permettent de remporter aides et subventions. Les Echos Entrepreneurs dressent la liste...
No comment yet.
Scooped by Thierry Geufroi
Scoop.it!

L’avenant 9 à la convention des médecins libéraux a été signé

L’avenant 9 à la convention des médecins libéraux a été signé | digital pharma, e-health (French) | Scoop.it
3 syndicats de médecins libéraux sont parvenus à un accord avec l’assurance maladie pour une enveloppe globale de 786 millions d’euros de revalorisations. Si MG France, la CSMF et Avenir Spé-Le Bloc ont paraphé l’avenant numéro 9 à la convention médicale de 2016, les syndicats de médecins libéraux...
No comment yet.
Scooped by Thierry Geufroi
Scoop.it!

La stratégie d’Amazon dans la santé

La stratégie d’Amazon dans la santé | digital pharma, e-health (French) | Scoop.it
Amazon lance officiellement aux Etats-Unis Amazon Pharmacy Store à part entière de livraison à domicile de médicaments de prescription qui couvre 45 Etats. Ce qui est attendu depuis plusieurs années se réalise... Parmi les avantages présentés : Les membres Prime qui n'ont pas d'assurance pourront économiser jusqu'à 80% sur leurs médicaments de prescription génériques et 40% sur leurs princeps. Amazon Pharmacie donne accès à un service de télépharmacie (téléconseil donné par des pharmaciens). Découvrez notre étude qui a pour objectifs de : Décrypter les ambitions d’Amazon et l’ampleur des investissements réalisés dans la santé Connaître les segments et les activités investis Disposer d’une cartographie des alliances et des acquisitions réalisées dans la santé Identifier ses atouts pour réussir cette diversification, mais aussi les menaces qui pèsent sur le groupe dans le contexte actuel de « Gafa bashing » Distribution pharmaceutique, organisation des soins et nouveau modèle assurantiel : la disruption viendra-t-elle d’Amazon ? Financement de sociétés de biotech, organisation des soins et assurance santé, gestion des données médicales, distribution pharmaceutique… Amazon investit tous les maillons de la chaîne de valeur de la santé. Que ce soit par développements internes ou par le biais de rachats et alliances, le géant mondial du e-commerce et du cloud computing construit, pas à pas, tout un écosystème de services numériques dans la santé. Avec une ambition clairement assumée : transformer le parcours de soins et améliorer l’efficience des systèmes de santé. Investir toute la chaîne de valeur de la santé C’est réellement à partir de 2018 qu’Amazon accélère avec plusieurs initiatives stratégiques qui confirment sa volonté de se positionner comme un acteur de santé à part entière. Citons à titre d'exemple la création d'Amazon Care, une clinique pilote qui propose aux salariés de son siège social à Seattle des soins préventifs, des visites d’infirmières à domicile ainsi que des solutions de téléconsultation et de symptom checker . Autre domaine clé investi : celui de la dispensation et de la distribution physique des produits de santé. C’est dans ce domaine que le groupe dispose de ses plus grands atouts, grâce à sa puissance logistique et sa position de leader dans le e-commerce. Fait révélateur, c’est dans la distribution qu’Amazon réalise sa première grande acquisition, avec le rachat pour près d’1 milliard de dollars de PillPack, start-up américaine qui a développé un service en ligne de préparation et de livraison à domicile de médicaments de prescription. Fin 2020, le groupe a annoncé aux Etats-Unis la création d'Amazon Pharmacy, service qui propose le scan d’ordonnances, la préparation de la prescription, la  livraison à domicile ainsi qu'une plate-forme de télépharmacie, accessible en ligne et par téléphone. Une volonté affichée de transformer la santé grâce au numérique Parallèlement à ces investissements, Amazon avance ses pions sur les nouveaux marchés de la e-santé. Depuis 2018, il a successivement lancé les services Amazon Comprehend Medical (conçu à partir de l’intelligence artificielle et destiné à l’analyse des dossiers médicaux électroniques), Amazon Transcribe Medical (solution de reconnaissance vocale destinée aux médecins) et Amazon Prime Air (projet expérimental de livraison par drone en moins de 30 minutes). Le groupe met par ailleurs à disposition des développeurs son programme « Alexa® Skills Kit » pour faciliter la mise au point d’appli santé destinées à son assistant personnel vocal Alexa®, l’une de ses innovations clés pour offrir des services de santé à domicile. LES + DE L’ETUDE : L’analyse des atouts d’Amazon pour réussir dans la santé L’identification des segments de la santé investis par le groupe, les services expérimentés ou déjà commercialisés La cartographie de ses alliances et de ses acquisitions Un zoom sur le e-commerce de produits de santé et les impacts déjà perceptibles pour les chaînes de pharmacies aux Etats-Unis L'auteur Hélène Charrondière, directrice éditoriale du pôle Pharmacie-Santé des Echos Etudes, analyse les évolutions du secteur de la santé depuis 30 ans. Elle travaille plus spécifiquement sur la révolution numérique de ce secteur (IoT, télémédecine, Big data, intelligence artificielle, blockchain, e-pharmacies…) et son impact sur l’organisation des soins et la distribution des produits de santé. Contact  Une question?  Nous sommes là pour vous aider! JE REMPLIS LE FORMULAIRE POUR ETRE CONTACTE PAR UN CONSEILLER
No comment yet.
Scooped by Thierry Geufroi
Scoop.it!

Candidats 2021 – Prix Galien

Candidats 2021 – Prix Galien | digital pharma, e-health (French) | Scoop.it
Prix Galien France : Récompenser, faire émerger, mettre à l'honneur l'excellence médicale de demain...
No comment yet.
Scooped by Thierry Geufroi
Scoop.it!

En quoi les programmes d’accompagnement patients (PSP) vont-ils devenir des compagnons numériques ? Céline AKNINE et Karine SOULAT nous éclairent sur cette question. (Partie 2/2)

En quoi les programmes d’accompagnement patients (PSP) vont-ils devenir des compagnons numériques ? Céline AKNINE et Karine SOULAT nous éclairent sur cette question. (Partie 2/2) | digital pharma, e-health (French) | Scoop.it
Cet article a été co-rédigé pour notre plateforme média ManagerSante.com par Céline AKNINE et Karine SOULAT   Relire la 1ère partie de cet article.La situation sanitaire actuelle et le débat autour de la vaccination démontre la nécessité des citoyens/des patients d’être de plus en plus acteurs de...
No comment yet.
Scooped by Thierry Geufroi
Scoop.it!

Maladies chroniques : Vous êtes patient ? Devenez expert ! | La Mutuelle Générale

Maladies chroniques : Vous êtes patient ? Devenez expert ! | La Mutuelle Générale | digital pharma, e-health (French) | Scoop.it
Dans les maladies chroniques si répandues comme le diabète, l'insuffisance cardiaque ou rénale, le cancer, des malades formés et qualifiés d'"experts" peuvent être un soutien indispensable auprès de ceux pour qui la maladie est un fardeau quotidien.
No comment yet.
Scooped by Thierry Geufroi
Scoop.it!

Consommation : répartition et financement | Leem

LA CONSOMMATION DE SOINS ET DE BIENS MÉDICAUX EST ENCADRÉE PAR DES ACTIONS DE MAÎTRISE MÉDICALISÉE Les comptes nationaux de la santé mesurent chaque année les différents postes de la consommation médicale totale (valeur totale des biens et services médicaux consommés) et de la dépense courante en santé (somme des dépenses engagées par les financeurs publics et privés pour la fonction santé). En 2018, la consommation de soins et de biens médicaux, en France, a atteint 203,5 milliards d'euros, soit 3037 euros par habitant. Elle a progressé de 1,5% par rapport à 2017. Rapportée à la population, la consommation de médicaments et autres produits pharmaceutiques a été, en moyenne, de 488 euros par habitant en 2018. Ce chiffre recouvre une très grande diversité, puisque ce sont surtout les personnes âgées et celles atteintes de maladies graves qui consomment le plus. La consommation française est liée à sa structure : d'un côté, un faible recours à la chirurgie ambulatoire et aux formes modernes d'hopitalisation, relativement économiques, par rapport aux pays voisins ; de l'autre côté, un manque de sensibilisation des acteurs (patients et professionnels de santé) au coût des actes et des produits de santé (exonération du ticket modérateur et tiers payant, faiblesse des contrôles et absence de traçabilité informatique des prescriptions hospitalières). Toutefois, les pouvoirs publics cherchent de plus en plus à contrôler cette consommation, en faisant évoluer le comportement des acteurs de santé via des actions de maîtrise médicalisée Depuis avril 2009, les médecins libéraux peuvent s'engager sur des objectifs de santé publique, portant notamment sur des prescriptions de produits anciens moins chers — dans le répertoire ou non—, et percevoir une rémunération sur objectif de santé publique (ROSP), de 5O21 euros en moyenne en 2019, en complément de leur rémunération à l'acte. L'industrie pharmaceutique se mobilise également, notamment via le Collectif bon usage du médicament, réunissant tous les acteurs impliqués. Ces efforts ont abouti à la mise en œuvre, en 2016, d'un programme d'actions ciblées sur les personnes âgées qui prévoyait: •    une campagne de sensibilisation auprès du grand public ; •    des outils d'aide à la prescription et à la dispensation, disponibles sur un site internet dédié aux professionnels de santé, reflexeiatrogenie.com ; •    la formation des équipes de pharmaciens d'officine grâce à un module d'e-learning ; •    des fonctionnalités nouvelles dans les logiciels d'aide à la prescription, permettant aux médecins de mieux détecter les interactions médicamenteuses ; • des réunions de collaboration organisées entre professionnels de santé (pharmaciens et médecins généralistes). Toutes ces actions ont été évaluées. Elles ont contribué à réduire la consommation médicamenteuse chez les personnes âgées de plus de 65 ans, mais aussi le nombre d'interactions médicamenteuses, et généré 185 millions d'euros d'économies entre 2015 et 2016. Ces résultats encourageants ont incité les membres du Collectif du bon usage du médicament à poursuivre leur travail. Ils se réunissent désormais tous les 22 mars lors du Forum du bon usage du médicament. En parallèle, la Convention pharmaceutique de 2012 a incité à la délivrance de génériques par le pharmacien (tiers payant conditionné par l'acceptation de la substitution), ce qui a fortement contribué à l'augmentation de part de marché des génériques.   LA CONSOMMATION DE MÉDICAMENTS AUGMENTE MOINS VITE QUE CELLE DES AUTRES BIENS COURANTS Le tableau 72 montre que la part de la consommation médicale dans le PIB a augmenté beaucoup plus rapidement que celle de la consommation de médicaments : elles sont passées respectivement de 5,1% en 1970 à 8,6% en 2018, contre 1,3% en 1970 à 1,4% en 2018. Cette augmentation, jointe au ralentissement de la croissance économique depuis 1975 et à l'amélioration de la prise en charge collective des soins, a entraîné une situation de déficit chronique de l'Assurance maladie. Lorsqu'on observe l'évolution de la consommation de médicaments entre 2008 et 2018, celle-ci est restée plutôt stable au regard d'autres postes de consommation des ménages, tels que l'alimentation, le logement ou encore le tabac. La politique de baisses de prix appliquée sur le médicament depuis plusieurs années explique en partie cette tendance.       Dans la structure de la consommation de soins et de biens médicaux, le médicament compte pour 16,1% en 2018, soit un niveau inférieur à celui qu'il avait en 1980.   LES DÉPENSES DE SOINS ET DE BIENS MÉDICAUX SONT FINANCÉES PAR LA SÉCURITÉ SOCIALE À 78 % EN 2018 La Sécurité sociale reste de loin le premier financeur des dépenses de santé, avec 78,1% du financement. Les complémentaires (mutuelles, sociétés d'assurances, institutions de prévoyance) assurent 13,4% du financement des dépenses de santé, dont 6,7% pour les mutuelles et 4,1% pour les assureurs. La part directe des ménages représente actuellement 7,0%.   95% des ménages bénéficient d'une couverture complémentaire, qu'elle soit obtenue par une mutuelle, par une assurance privée ou par la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C), qui complète, le plus souvent à hauteur de 100%, le remboursement de la Sécurité sociale. La sensibilité directe des ménages aux prix des médicaments est donc très faible.   COMPARAISONS INTERNATIONALES DE LA CONSOMMATION DE MÉDICAMENTS La France a longtemps été présentée comme le premier pays consommateur de médicaments. Depuis quelques années, plusieurs études relativisent cette affirmation, avec le poids croissant de médicaments internationalisés, dont les conditions de prescription sont voisines (référentiels internationaux de bon usage). La Caisse nationale de l'assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS) a analysé l'évolution des huit principales classes phar maco-thérapeutiques entre 2006 et 2009 en unités standardisées. Elle démontre qu'en 2009, la consommation d'unités par habitant est de 456 au Royaume-Uni, 382 en Espagne et en France, 329 en Allemagne et 298 en Italie. Pour trois classes (statines, IPP, anti¬dépresseurs), la croissance française est la plus faible d'Europe. Ces résultats sont confortés par une étude du LIR, en partenariat avec la chaire Essec santé et le professeur Gérard de Pouvourville, publiée en 2012, et dont la dernière mise à jour date de 2014. Elle compare la consommation de médicaments en volume, entre 2000 et 2013, dans les huit principales classes thérapeutiques, en France et dans six autres pays européens, et confirme que, en matière de consommation de médicaments, la France affiche le taux d'évolution le plus faible et une modération relative. Si la France était bien, en 2000, le pays le plus consommateur en volume de médicaments de ces huit classes, elle se situe treize ans plus tard dans la moyenne européenne. Sur la période 2000-2013, dans cinq cas sur huit, le taux d'évolution est le plus faible dans l'Hexagone (antidépresseurs, antiulcéreux, hypolipémiants, antihypertenseurs et antibiotiques). Le seul cas où la consommation a évolué plus rapidement que dans les autres pays est celui des antiasthmatiques. Enfin, une étude menée en 2019 par IQVIA pour le Leem a montré qu'entre 2004 et 2019, la consommation de médicaments par habitant a baissé de 16% en France, alors qu'elle augmentait de 27% en Allemagne. La France est d'ailleurs le seul pays européen dont la consommation médicamenteuse a diminué - et dans une proportion considérable- depuis 2004. L'étude IQVIA révèle que l'écart avec les autres pays s'est fortement réduit : la consommation française n'est plus que de 7% supérieure à la consommation britannique en 2019, alors que l'écart était de 35% en 2004. On observe par ailleurs une stabilité de la consommation en Espagne et une hausse en Italie (12%). Le Royaume-Uni a, quant à lui, connu une hausse de 6% entre 2004 et 2014, compensée par une baisse de 6% entre 2014 et 2019.     L’essentiel 5 021 euros      Montant moyen de la rémunération sur objectifs de santé publique perçu par les médecins libéraux en 2019. 488 euros     Consommation moyenne de médicaments par an et par habitant en 2018. 78,1 % Part de la Sécurité sociale dans le financement des dépenses de santé en 2018.
No comment yet.
Scooped by Thierry Geufroi
Scoop.it!

Keeskee, une application e-santé qui met en commun les dossiers des patients entre professionnels de santé

Keeskee, une application e-santé qui met en commun les dossiers des patients entre professionnels de santé | digital pharma, e-health (French) | Scoop.it
Keeskee, une application e-santé qui met en commun les dossiers des patients entre professionnels de santé - L'application Keeskee est un outil ...
No comment yet.
Scooped by Thierry Geufroi
Scoop.it!

Vet IN Tech célèbre la e-santé animale

Vet IN Tech célèbre la e-santé animale | digital pharma, e-health (French) | Scoop.it
Le 7 juillet dernier, s’est déroulé en présentiel à Oniris, le premier colloque, NUManima, organisé par l’association Vet IN Tech.124 inscrits ont pa...
No comment yet.
Scooped by Thierry Geufroi
Scoop.it!

Sanofi présente son livre blanc sur l’éthique en e-santé

Sanofi présente son livre blanc sur l’éthique en e-santé | digital pharma, e-health (French) | Scoop.it
https://www.ticpharma.com/story/1668/sanofi-presente-son-livre-blanc-sur-l-ethique-en-e-sante.html...
No comment yet.
Scooped by Thierry Geufroi
Scoop.it!

Les piliers de la santé connectée : prévention & hygiène, et télémédecine (1/3) | HUB Institute - Digital Think Tank

Les piliers de la santé connectée : prévention & hygiène, et télémédecine (1/3) | HUB Institute - Digital Think Tank | digital pharma, e-health (French) | Scoop.it
Vous vous intéressez au secteur de la santé connectée ? Rejoignez le HUB Institute lors du Digital Life & Health Forum le 9 septembre 2021 !
No comment yet.
Scooped by Thierry Geufroi
Scoop.it!

L’identification électronique des personnes morales pour l’accès aux services numériques en santé, quoi de neuf ? •

L’identification électronique des personnes morales pour l’accès aux services numériques en santé, quoi de neuf ? • | digital pharma, e-health (French) | Scoop.it
La transformation numérique et la dématérialisation de notre système de santé sont actuellement en cours notamment pour en améliorer son accès et son organisation. Des services numériques en santé ont été […]...
No comment yet.
Scooped by Thierry Geufroi
Scoop.it!

La rentrée de la e-santé | esante.gouv.fr

L’Agence du Numérique en Santé renoue avec son rendez-vous de rentrée et organise le 29 septembre 2021 de 9h à 13h un événement phygital* à Paris sur le thème : « C’est avec vous et pour vous que nous construisons le Numérique en Santé » Réunissant les acteurs de la filière et de l’écosystème, l’évènement sera l’occasion pour l’ANS de rappeler son rôle d’accélérateur institutionnel et de régulateur dans la santé numérique, mais aussi de célébrer l’innovation collaborative et la co-création en mettant en avant ses experts et les nombreuses collaborations mises en place. *Présentiel sous réserve du contexte sanitaire à la date de l’événement – inscrivez-vous dès maintenant pour être tenu informé. S'INSCRIRE La santé numérique devient une réalité. Rejoignez-nous le 29 septembre prochain. La transformation commence ici, maintenant et avec vous. S'inscrire PROGRAMME De 9 heures à 13 heures, ce temps fort de l'Agence sera articulé autour de : 4 tables rondes sur le thème de la santé numérique : 2022 : la santé numérique affiche ses ambitions Santé numérique : dans les couloirs du SEGUR Accompagner la transformation numérique du secteur médico-social Santé numérique : une transformation au plus proche des territoires… et du terrain ! Des binômes réunissant un expert de la e-santé avec un expert de l’ANS : Une télésanté au service de tous.  Interopérabilité : de l’importance de parler le même langage  La cybersécurité, socle de la transformation numérique en santé MSSanté : échanger en toute confiance  INS -  mieux identifier pour mieux soigner eCPS : accompagner les nouveaux usages
No comment yet.
Scooped by Thierry Geufroi
Scoop.it!

Quelles sont les interventions numériques en santé mentale pour aider les professionnels de santé impactés par la Covid19 ? Le Dr Pierre SIMON présente les résultats d’une étude universitaire inter...

Quelles sont les interventions numériques en santé mentale pour aider les professionnels de santé impactés par la Covid19 ? Le Dr Pierre SIMON présente les résultats d’une étude universitaire inter... | digital pharma, e-health (French) | Scoop.it
Article publié  par notre expert, le Docteur Pierre SIMON    (Medical Doctorat, Nephrologist, Lawyer, Past-president of French Society for Telemedicine). Auteur de plusieurs ouvrages sur la Télémédecine, il vient de co-rédiger le 07 Avril 2021, aux éditions Elsevier Masson un nouvel ouvrage...
No comment yet.
Scooped by Thierry Geufroi
Scoop.it!

IMPACT DES TECHNOLOGIES NUMÉRIQUES SUR LA QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL

IMPACT DES TECHNOLOGIES NUMÉRIQUES SUR LA QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL | digital pharma, e-health (French) | Scoop.it
Un appel à manifestation d'intérêt pour constituer une ACIA numérique et QVT...
No comment yet.
Scooped by Thierry Geufroi
Scoop.it!

« Devenir maître de ses données de santé » | Le Courrier du Parlement

« Devenir maître de ses données de santé » | Le Courrier du Parlement | digital pharma, e-health (French) | Scoop.it
Quel état feriez-vous de la dynamique actuellement menée pour développer la e-santé en France, notamment auprès des territoires ? Une feuille de route dédiée au numérique a été lancée il y a un peu plus de deux ans dans le cadre du plan « Ma Santé 2022 ». Celle-ci part du constat qu’en France depuis une quinzaine d’années, la e-santé s’est développée sans normes et sans véritable volontarisme politique. Résultat : les logiciels se sont multipliés sans cohérence les uns avec les autres avec des failles de sécurité et des ruptures dans les parcours de soins. Un développement anarchique, somme toute. Autre constat : encore aujourd’hui le citoyen ne dispose pas de ses propres données de santé, qui sont éparpillées entre le médecin, la pharmacie et l’hôpital. Le citoyen sera maître de ses données en les stockant et donnant des consentements à leur utilisation. L’Etat a donc décidé de reprendre la main en créant lui-même les fondations sur lesquelles les futurs logiciels devront se baser au travers de 30 actions déployées entre 2019 et 2022. Pour l’instant nous tenons les engagements face au calendrier avec le lancement de l’identifiant numérique pour l’ensemble des Français, ou encore l’espace numérique de santé, la messagerie sécurisée, sans oublier une plateforme d’applications labellisée, etc. Dans quelle mesure un acteur majeur comme le MiPih y contribue-t-il ? Quels sont ses points forts ? Cet acteur accompagne la digitalisation de la médecine en tant que fournisseur de logiciels à destination des hôpitaux pour redonner du temps aux soins. Ces solutions devront à l’avenir intégrer les services socles que l’Etat met actuellement en place. Le MiPih y travaille d’ailleurs en ce moment même en les déployant dans plusieurs hôpitaux. C’est aussi un opérateur de messagerie sécurisée de santé compatible avec les nouvelles normes. J’assume avoir une vision assez romantique de la e-santé en France. Pourriez-vous en dire plus sur les grands projets nationaux en cours pour une e-santé à la fois inclusive et humaniste ?  J’assume avoir une vision assez romantique de la e-santé en France. Afin d’être humaniste, celle-ci doit avant tout être souveraine car nous n’arriverons jamais à défendre notre modèle si l’on ne maîtrise pas cet outil numérique. Autre point : le sujet citoyen, à qui nous n’avons pas suffisamment fait confiance jusqu’ici. Or il en faut pour que le patient utilise le numérique comme un outil d’émancipation et de pouvoir en devenant acteur ! Sans oublier l’éthique, qui doit être notre marque de fabrique tant au niveau national qu’européen, en l’articulant autour de quatre grands principes : la bienfaisance, la non-malfaisance, l’autonomie et la justice. Elle doit même faire l’objet d’un questionnement permanent afin de créer l’impulsion indispensable à la déontologie au sein du numérique. Quelques mots sur le futur espace numérique de santé ? Cet outil sera disponible pour l’ensemble des Français à partir de 2022, et ce dès la naissance à travers un dossier médical partagé. Le citoyen y sera maître de ses données en les stockant et donnant des consentements à leur utilisation. Il comprendra également un système de messagerie sécurisée, un agenda de santé, un « store » d’applications labellisées par l’Etat, etc. Une plateforme tout-en-un qui va fluidifier les parcours de soins ! Celle-ci sera testée dès cet été dans trois Départements pilotes que sont la Somme, les Pays-de-la-Loire et la Haute-Garonne. Je souhaiterais que l’on sorte du syndrome très français consistant à naviguer perpétuellement entre le fantasme et la frustration. Qu’attendez-vous exactement des parlementaires et de l’impulsion qu’ils doivent donner sur leurs territoires ? Je souhaiterais que l’on sorte du syndrome très français consistant à naviguer perpétuellement entre le fantasme et la frustration. Cela fait quinze ans que l’on rêve de mettre en place des outils fabuleux sans être capable de faire preuve d’humilité pour avancer pas à pas collectivement. Une forme de névrose qui nous amène in fine à nous auto-flageller puis tout laisser tomber.   C’est pourquoi il faudrait que politiques, médias, leaders d’opinion assument de concert cet idéal à la française d’humanisme en acceptant d’avancer humblement dans la durée. Retroussons-nous les manches et jouons collectif même s’il y aura forcément des oppositions ou des sceptiques !
No comment yet.
Scooped by Thierry Geufroi
Scoop.it!

CertiPair, L’application Qui Permet De Retenir Les Conseils De Votre Docteur | Tout Ce Qui Buzz | France 3

CertiPair, L’application Qui Permet De Retenir Les Conseils De Votre Docteur | Tout Ce Qui Buzz | France 3 | digital pharma, e-health (French) | Scoop.it
© CertiPair Lorsqu'on consulte son médecin, pas toujours facile de retenir toutes les informations.De retour à votre domicile, vous avez parfois oublié la...
No comment yet.
Scooped by Thierry Geufroi
Scoop.it!

Introduction à la Blockchain

Introduction à la Blockchain | digital pharma, e-health (French) | Scoop.it
Comment la blockchain, cette technologie pleine de promesses, peut elle être adoptée ? Quel est son niveau de maturité ? Comporte t-elle des risques ?...
No comment yet.
Scooped by Thierry Geufroi
Scoop.it!

Coup d’accélérateur pour l’INS

Coup d’accélérateur pour l’INS | digital pharma, e-health (French) | Scoop.it
En gestation depuis plusieurs années, l’Identité Nationale de Santé (INS) s’installe dans le paysage médical français. Obligatoire depuis le 1er janvier 2021, son utilisation pour référencer le...
No comment yet.
Scooped by Thierry Geufroi
Scoop.it!

Investir dans Kiwifab avec Sowefund

Investir dans Kiwifab avec Sowefund | digital pharma, e-health (French) | Scoop.it
Dispositif médical connecté pour simplifier et sécuriser la gestion des traitements médicamenteux...
No comment yet.
Scooped by Thierry Geufroi
Scoop.it!

Thierry POYET on LinkedIn: Monaco Santé

Thierry POYET on LinkedIn: Monaco Santé | digital pharma, e-health (French) | Scoop.it
#eSanté�� Le portail numérique « https://www.monacosante.mc » permet aux patients de la Principauté d’avoir un accès facilité au système de santé, 24h......
No comment yet.
Scooped by Thierry Geufroi
Scoop.it!

CES 2022 : Pourquoi s'y rendre et comment s'y préparer ?

CES 2022 : Pourquoi s'y rendre et comment s'y préparer ? | digital pharma, e-health (French) | Scoop.it
Le CES 2022 est le rendez-vous incontournable pour les startups. Découvrez la préparation des pépites du Nord et leur bilan du salon tech de Las Vegas !
No comment yet.