e-Social + AI DL IoT
11.1K views | +0 today
Follow
 
Scooped by Dominique Godefroy
onto e-Social + AI DL IoT
Scoop.it!

Le community manager deviendra-t-il commercial ?

Le community manager deviendra-t-il commercial ? | e-Social + AI DL IoT | Scoop.it
Qui pourrait croire dans les sphères du digital, qu’un community manager puisse devenir commercial dans un futur proche ?

Certains communiy managers de la première heure pourraient bondir en entendant ça, et réfuter totalement l’idée qu’un jour les CM (ou plutôt eux-mêmes) deviennent des commerciaux… et pourtant ça existe déjà d’une certaine manière.

Et si on creuse un peu, il suffit de comparer les 2 profils et leurs compétences. Le commercial donne encore aujourd’hui l’image du profil qui prône la vente de façon brute et directe, alors que du côté marketing et de la communication on travaille plutôt sur le contenu et le message à faire passer en suggérant le business derrière.

Quant au community manager, il a toute les qualités requises pour glisser dans la peau d’un commercial. Pour ce dernier, il lui reste à un gros travail à fournir sur l’utilisation des outils informatiques, les réseaux sociaux et parfois même mettre le nez sur le net. Il s’agirait d’outils de prospection dans son cas.

On a tenté… et on tente encore de mettre les commerciaux sur des CRM et de leur apprendre à s’en servir. On continue d’équiper les équipes en tablettes et en smartphones, mais ce que le commercial remarque, c’est que tout ça lui grignote de son efficacité sur le terrain et du temps pour se former aux outils.

Résultat des courses… les CRM sont délaissés, et les commerciaux continuent de travailler sur ce qu’ils savent faire.
Alors quel serait le profil du commercial idéal aujourd’hui ?
No comment yet.
e-Social + AI DL IoT
Impacts of e-social (media, mobile, solomo, smo) & AI / deep learning / IoT on customer insights and brand strategies
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Dominique Godefroy
Scoop.it!

Comment le Covid a transformé le monde du retail…

Comment le Covid a transformé le monde du retail… | e-Social + AI DL IoT | Scoop.it

Les enseignes se sont vite adaptées aux nouvelles conditions liées au déconfinement mais la révolution qui touche ce secteur et qui avait débuté avant la pandémie ne fait que commencer…

Vous l’avez peut-être déjà remarqué mais le shopping n’est plus vraiment ce qu’il était depuis le déconfinement. Les magasins bondés, les cabines d’essayage surpeuplées, les écrans tactiles sur lesquels il était possible de trouver une boutique dans un centre-commercial ou de passer une commande dans un fast-food… Tout cela a disparu du jour au lendemain. Le respect des précautions sanitaires et notamment de la distanciation entre les clients ont obligé les retailers à s’adapter très rapidement à la nouvelle réalité du moment. Parcours obligatoire sans retour permis, marquage au sol, panneaux de Plexiglas aux caisses, gel hydroalcoolique à l’entrée des magasins… Mais peut-on parler toutefois d’une véritable révolution? La plupart des analystes et des acteurs de ce secteur ne le croient pas.


Parer au plus pressé

« Le monde d’après va beaucoup ressembler à celui d’avant, assure Michel Hennin, le directeur de la Customer expérience au sein de l’agence de packaging et de branding Team Créatif . On assiste juste à une accélération de phénomènes qui existaient déjà avant l’arrivée de la pandémie ». Les nouvelles contraintes imposées par le gouvernement ont obligé les enseignes à changer leur fusil d’épaule en un temps record mais aucune n’a pour l’instant vraiment transformé durablement ses parcours client car elles espèrent toutes un retour rapide à une vie plus « normale ». Un second confinement est toutefois toujours possible et les consommateurs commencent à comprendre que la distanciation peut être un bon moyen de lutter contre la propagation de nouvelles maladies. Toucher à tout et n’importe quoi à tout bout de champ appartient peut-être désormais au passé. Les écrans tactiles que l’on voyait fleurir comme des fleurs au printemps depuis quelques années ont un avenir pour le moins morose. Des études scientifiques ont en effet montré que les virus avaient tendance à proliférer sur ces supports même après qu’ils aient été nettoyés. Les écrans ne sont toutefois pas appelés à disparaître des boutiques et des grandes surfaces. Loin de là.

No comment yet.
Rescooped by Dominique Godefroy from HEALTHCARE & SOCIAL MEDIA
Scoop.it!

Facebook veut que vous réfléchissiez avant de partager de vieux articles de presse

Facebook veut que vous réfléchissiez avant de partager de vieux articles de presse | e-Social + AI DL IoT | Scoop.it
Facebook annonce une fonctionnalité qui s'activera lors du partage d'un article de presse publié il y a plus de trois mois. Le réseau social explique qu'il n'empêche pas les internautes de s'échanger des liens : il souhaite qu'ils reconsidèrent l'intérêt de montrer une actualité peut-être devenue obsolète.

 

Partager des informations, c’est bien. Mais partager des informations à jour, c’est mieux. Voilà pourquoi Facebook va commencer à faire apparaître une fenêtre de mise en garde si le réseau social constate que l’article que vous comptez publier sur votre profil est daté et risque donc contenir des éléments obsolètes. Le site communautaire en a fait l’annonce le 25 juin 2020 dans un billet de blog.


Via FrancoisMagnan, Lionel Reichardt / le Pharmageek
No comment yet.
Scooped by Dominique Godefroy
Scoop.it!

Coca-Cola rejoint le boycott de la publicité sur les réseaux sociaux

Coca-Cola rejoint le boycott de la publicité sur les réseaux sociaux | e-Social + AI DL IoT | Scoop.it

Le géant des boissons gazeuses a annoncé vendredi une «pause» de trente jours, estimant qu'«il n'y a pas de place pour le racisme».

Coca-Cola, l'une des marques les plus connues du monde qui dépense des sommes énormes en publicité, a annoncé vendredi qu'elle suspendait pendant au moins trente jours toute promotion sur tous les réseaux sociaux, parce qu'«il n'y a pas de place pour le racisme». «Il n'y a pas de place pour le racisme dans le monde et il n'y a pas de place pour le racisme sur les réseaux sociaux», a dit James Quincey, le PDG du géant mondial, dans un très bref communiqué.

Il a exigé des réseaux sociaux -que d'autres marques ont décidé de boycotter pour les forcer à faire davantage pour supprimer les contenus haineux- qu'ils fassent preuve de plus de «transparence et de responsabilité». Coca-Cola va mettre à profit sa pause pour «faire le point sur (ses) stratégie publicitaires et voir si des révisions sont nécessaires», a expliqué James Quincey.

No comment yet.
Scooped by Dominique Godefroy
Scoop.it!

Three Strategies to Transform Your Retail E-Commerce Business

Three Strategies to Transform Your Retail E-Commerce Business | e-Social + AI DL IoT | Scoop.it
The sudden shift in e-commerce strategies due to the COVID-19 pandemic has changed the way retailers think. Strategies for implementing buy-online-pickup-in-store (BOPIS) and curbside pickup now dominate the conversation. In order to survive in today’s highly volatile environment, retailers and marketers must leverage technologies that reduce time-to-market and create engaging content that lead customers to shop online. Here are three strategies that focus on delivering great customer experiences that strengthen customer loyalty in retail e-commerce.


Improve customer experiences with personalization

Personalization is all about creating high quality and contextual online shopping experiences for your customers. There are many examples of traditional brick-and-mortar companies that have failed to establish a strong online presence, such as Kmart, Mervyn’s and Sears. Their failure to adapt to new ways of interacting with customers and incorporating technology that helps personalize the customer’s interaction has led to their demise, among other reasons.

No comment yet.
Scooped by Dominique Godefroy
Scoop.it!

Pour Sephora, « l’e-commerce n’est pas seulement un lieu de vente,...

Pour Sephora, « l’e-commerce n’est pas seulement un lieu de vente,... | e-Social + AI DL IoT | Scoop.it

Comment les expériences clients seront-elles impactées par la crise du COVID-19 ? Réponse de l’étude Prosumers After Covid, réalisée par BETC Fullsix dans 7 pays autour de trois tendances commentées par Emmanuelle Cartier, Directrice générale Offre et Image EME chez Sephora.

Les semaines de confinement vécues par des milliards de personnes à travers le monde ont engendré de nouveaux comportements, de nouvelles solutions digitales ou physiques qui vont sans aucun doute perdurer après la pandémie. Les attentes des consommateurs ont donc évolué et la crise sanitaire a imposé des nouveaux basiques d'hygiène, de santé, et de distanciation sociale qui vont impacter les futures expériences clients.

Dans ce contexte, comment les marquent peuvent-elles réagir ? L'étude référente Prosumers After Covid, réalisée par BETC Fullsix dans 7 pays et dévoilée récemment en privé lors d’une rencontre de la Brand Experience Club, une communauté d’experts et de marques rassemblée par l’agence autour des enjeux des nouvelles expériences client, fait le point sur ces nouvelles attentes. Parmi ses conclusions, et à travers le témoignage d’Emmanuelle Cartier, Directrice générale Offre et Image EME chez Sephora, qui n'est pas la dernière en matière d'innovation (NDLR, lire dans La Quotidienne l'article Sephora invente l'expérience beauté) trois tendances se dessinent

No comment yet.
Rescooped by Dominique Godefroy from Commerce Connecté
Scoop.it!

Instagram Shopping : de nouvelles règles pour faciliter la vente de produits des entreprises et créateurs

Instagram Shopping : de nouvelles règles pour faciliter la vente de produits des entreprises et créateurs | e-Social + AI DL IoT | Scoop.it

Instagram met en place de nouveaux critères d’éligibilité commerciale pour permettre à davantage de créateurs et d'entreprises de vendre leurs produits par le biais de la plateforme.

 

Un accès facilité au service Instagram Shopping

 

Instagram a annoncé la mise à jour de ses critères d’éligibilité commerciale pour l’utilisation d’Instagram Shopping et propose une nouvelle réglementation simplifiée à partir du 9 juillet.

Un plus grand nombre d’entreprises pourront utiliser les tags de shopping sur leurs publications afin de proposer aux utilisateurs d’acheter le produit sur leur site web. Les créateurs pourront également plus facilement y accéder pour communiquer avec leur audience et présenter notamment leurs produits dérivés.

Instagram pourrait également déployer prochainement un service de paiement directement dans l’application afin de faciliter les achats pour les utilisateurs. Pour l’instant, seules les entreprises américaines participent à la bêta de cette nouvelle fonctionnalité, qui pourrait bien être un nouveau canal de vente pour les marques.


Via TROUVE LIONEL
No comment yet.
Scooped by Dominique Godefroy
Scoop.it!

Instagram lance Reels, un moyen de concurrencer TikTok ?

Instagram lance Reels, un moyen de concurrencer TikTok ? | e-Social + AI DL IoT | Scoop.it
Instagram a pensé un nouveau format vidéo qu’il a baptisé Reels. Cette nouvelle offre permet de créer et de partager de courtes vidéos sur le réseau social. Un concept qui fait penser à un autre, tendance en ce moment… Il est question de TikTok, très apprécié du jeune public. Une stratégie d’Instagram pour attirer une nouvelle audience, plus jeune ?


Avec Reels, Instagram promet un contenu encore plus créatif

Avec Reels, Instagram veut proposer à ses utilisateurs une nouvelle façon de créer et partager des vidéos sur le réseau social. Les autres utilisateurs pourront ensuite les visionner, interagir directement depuis l’onglet Explorer de l’application. Concrètement, les vidéos auront une durée maximale de 15 secondes et pourront contenir à la fois différents clips vidéo et différents enregistrements audio.

Reels est donc un nouveau moyen de créer des contenus plus frais, ouvrant la porte à encore plus de créativité. Le concept des vidéos courtes n’est pas sans rappeler le fonctionnement de TikTok, l’application qui a d’ailleurs passé le cap des 2 milliards de téléchargements. Cette dernière repose sur la création de courtes vidéos. Visiblement, le concept séduit puisque Instagram a souhaité proposer des fonctionnalités similaires directement à ses utilisateurs. De quoi séduire de nouveaux utilisateurs et faire rester les plus habitués qui auraient pu délaisser Instagram au profit de TikTok.

No comment yet.
Scooped by Dominique Godefroy
Scoop.it!

Les marques doivent-elles s'affranchir d'un passé devenu encombrant ?

Les marques doivent-elles s'affranchir d'un passé devenu encombrant ? | e-Social + AI DL IoT | Scoop.it

Accusées de véhiculer des stéréotypes racistes, les marques américaines Uncle Ben's et Aunt Jemina envisagent l'abandon de leurs mascottes noires qui ont largement contribué à leur notoriété au fil du temps. Le marketing doit-il céder au poids de l'évolution sociétale ou s'entêter à conserver ce qui a construit les fondamentaux d'une marque ?

Sans doute faut-il y voir l'onde de choc de la mort de George Floyd et la mobilisation autour du mouvement Black Lives Matter. Toujours est-il que deux icônes publicitaires vont prochainement tirer leur révérence et disparaître des packagings qu'elles illustraient depuis des décennies.

Détenteur de la marque de produits pour le petit-déjeuner Aunt Jemina, le groupe Pepsico a annoncé, le 17 juin, qu'il allait renommer cette dernière et faire disparaître son effigie de femme noire, apparue à la fin du XIXème siècle. Le même jour, c'était au tour du groupe Mars Food de déclarer qu'il allait faire fondamentalement évoluer sa célèbre marque de riz Uncle Ben's sans toutefois promettre formellement d'envoyer à la retraite définitive sa mascotte noire apparue en 1943.

No comment yet.
Scooped by Dominique Godefroy
Scoop.it!

What's next for AI? You tell us!

What's next for AI? You tell us! | e-Social + AI DL IoT | Scoop.it

This may be the year artificial intelligence moves firmly into the enterprise. Big businesses like IBM and Salesforce are touting the AI agents they put to work for their clients, and Microsoft has pivoted its Cortana assistant to appeal to corporate users. Autonomous vehicles have sped past experiments with taxi-style services like Waymo and Pony.ai and moved into industrial parks and commercial shipping. AI is powering services from marketing analysis to credit approval. The applications seem almost limitless.

That’s why we’re setting out to learn exactly where companies, of all sizes, are at in their AI explorations, and the challenges and successes they’re seeing. We encourage all decision-makers at companies implementing AI to take our second annual AI Survey. It takes just a few minutes, and in return, you’ll have exclusive access to the full results, which won’t be released publicly.

Last year we surveyed execs who are already integrating AI into their workflows and product development, as well as those who are interested in learning how to get started, where to focus their resources, and what kind of results they can expect.

In the 2019 survey, 50% of AI buyers said the biggest barrier to AI adoption was too little talent and resources. Still, they expected AI to show results quickly — 42% of buyers of AI said they expected ROI within 4-6 months.

No comment yet.
Scooped by Dominique Godefroy
Scoop.it!

Brands need to add new chapters to their crisis marketing playbook

Brands need to add new chapters to their crisis marketing playbook | e-Social + AI DL IoT | Scoop.it

Marketers are learning key lessons as they navigate current economic conditions, many of which will likely remain part of their strategy in a post-COVID-19 world.

There’s very little new content in the world right now that doesn’t reference the ongoing COVID-19 pandemic, and clearly this article is no exception. In addition to changing the day-to-day world around every one of us, this societal and economic shock to the system has had serious repercussions for marketers across every vertical, no matter how sheltered their revenue streams might have previously seemed.

Every day, we’re learning new coping techniques, both personally and professionally, and will continue to recognize new lessons coming out of this crisis for years to come. Let’s look at some of the key lessons that have already emerged, as well as some of the brands that have positioned themselves as intuitive leaders rather than frightened followers.


Lead with actions, not words

In the email world, the rules have changed—and fast. It didn’t take long for the flood of corporate emails that everyone received on the subject of coronavirus to become a punchline, prompting viral tweets like, “Oh sweet, I was wondering how every corporation I’ve ever given my email to was handling COVID-19.”

Despite such laments, we are seeing brands being more judicious in their mailings. For example, between March 1 and March 26 this year, an Infogroup analysis found there was a 56.56% decrease in email sends compared to the prior year. Despite the lower volume, open rates fell from 26.23% in 2019 to 25.32% in 2020. COVID-19-themed emails are seeing a particularly high delete rate at 12.18%, compared to 11.31% across all emails this year, and unsubscribe rates across marketing emails are on the rise. In other words, people are paying attention to their inboxes, and brands need to proceed with care.

No comment yet.
Scooped by Dominique Godefroy
Scoop.it!

Tendances 2020 part 1/3 : quand s’adapter devient une injonction

Tendances 2020 part 1/3 : quand s’adapter devient une injonction | e-Social + AI DL IoT | Scoop.it

« Nous sommes entrés dans l’âge de la conscience » : tel est le constat de la 13ème édition du cahier « Tendances » du Groupe M6 Publicité qui analyse les principales évolutions marketing, créatives et sociétales pour l’année à venir. Trois macro-tendances sont ainsi décelées : « le retour à l’élémentaire », « l’impératif collectif » et « vivre à l’âge de raison ». Décryptage d’INfluencia en trois volets.

Chaque année, depuis 13 ans, le Groupe M6 Publicité publie son cahier de tendances en collaboration avec Sociovision. « L’édition 2020 qui s’inscrit dans un contexte inédit, marqué par la crise sanitaire mondiale du Covid-19, accélère certaines tendances ou en fait apparaître d’autres, constate Annabelle Guilly, Directrice des études de M6 Publicité. Après la décennie 2000-2010 qui était celle « des peurs », on est entré en 2010-2020 dans « l’ère des paradoxes », et on rentre aujourd’hui dans une nouvelle décennie, qui démarre dans un contexte d’instabilité et de turbulences extrêmes sur le plan géopolitique, écologique, sanitaire. Dans ce climat instable il devient de plus en plus difficile de se projeter dans le futur et c’est une source d’angoisse supplémentaire ».

Constat très pessimiste ? Plus d’espoir ? Non, veut rassurer Annabelle Guilly. « la spécificité de l’Homme a toujours été jusqu’à présent de savoir s’adapter et rebondir aux évolutions de son environnement. Confronté à un défi majeur lié à sa propre évolution culturelle, industrielle et désormais à cette crise exceptionnelle, s’adapter devient alors une injonction et c’est aussi une opportunité pour de nouvelles voies créatives pour mieux envisager notre avenir. Nous avons donc appelé cette décennie qui commence, l’âge de la conscience ».

L’étude, qui a voulu donner cette année un peu plus de place au regard des scientifiques et des spécialistes des science sociales et comportementales distingue trois macro-tendances : « le retour à l’élémentaire », « l’impératif collectif » et « vivre à l’âge de raison ».

No comment yet.
Rescooped by Dominique Godefroy from LAB LUXURY and RETAIL ® : MARKETING & COMMUNICATION : Retail - Expérience Client - Luxe - Digital in Store - Future of Retail - Commerce Connecté - Omnicanal - Social Marketing - Influence - Réseaux Sociaux -Transformation Digitale
Scoop.it!

Déconfinement : votre raison d'être ou de ne pas être

Déconfinement : votre raison d'être ou de ne pas être | e-Social + AI DL IoT | Scoop.it
Déjà prédominants dans les briefs et les réflexions des entreprises depuis deux ans, les enjeux RSE deviennent incontournables. Mais avec la crise, l'aspect sociétal est aussi important que son pendant environnemental.

 

C'est une crainte légitime quant aux conséquences de cette crise : nombreuses sont les entreprises en difficulté qui auront la tentation de revoir ou de différer leurs engagements en matière de RSE. En témoigne le moratoire sur les mesures de lutte contre le gaspillage et pour le recyclage, demandé mi-avril par le Medef au gouvernement, et révélé par le Journal du dimanche. Une tentation légitime : "C'est un retour en arrière probable, alors que les coûts de désinfection pourraient vite devenir prohibitifs pour un certain nombre d'acteurs, qui devront se tourner vers des éléments jetables", estime Frédéric Hart, planneur stratégique chez MRM Paris. Or, les appels à accélérer la transition se multiplient, tant chez les politiques qu'au sein des entreprises, preuve que ces idées résonnent particulièrement auprès des consommateurs et du grand public. La meilleure illustration est peut-être "L'alliance pour une relance verte" , lancée par l'eurodéputé Pascal Canfin, et signée par plus de 270 personnalités, dont Jean-Paul Agon (L'Oréal), Alan Jope (Unilever), Ulf Mark Schneider (Nestlé) ou Emmanuel Faber (Danone). Une promesse n'engage à rien. Et l'environnement peut paraître une préoccupation lointaine quand nous faisons toujours face à une crise sanitaire, et bientôt à une crise économique et sociale. Mais les occasions de s'engager pour les marques en sont démultipliées.


Via Jérôme MONANGE
No comment yet.
Scooped by Dominique Godefroy
Scoop.it!

100 milliards de manque à gagner pour la publicité

100 milliards de manque à gagner pour la publicité | e-Social + AI DL IoT | Scoop.it

Les nouvelles prévisions de MAGNA / IPG Mediabrands révèlent que les investissements publicitaires accuseront le coup de la crise sanitaire et de la récession économique en 2020, affichant une baisse de -13 % cette année avant de repartir à la hausse en 2021 (+7 %)…

Le monde de la pub en pleine récession

Dans le monde, les recettes publicitaires des médias vont diminuer de 42 milliards de dollars cette année, de 582 milliards de dollars en 2019 à 540 en 2020.

Les investissements publicitaires baissent massivement en raison de la récession économique déclenchée par la pandémie de COVID-19, la croissance économique des grands pays affichant un recul compris entre -5 % et -12 % pour l’année.

Les médias classiques souffrent

La forte baisse des recettes de publicité linéaire (télévision linéaire, presse, radio, publicité extérieure, cinéma), -16 % à 238 milliards de dollars, sera atténuée par la stabilité des formats numériques (search, vidéo, réseaux sociaux, bannières) : +1 % à 302 milliards de dollars.

Publicité extérieure et cinéma sont logiquement les supports les plus touchés par la crise (-22% et -40%) du fait du confinement imposé dans plusieurs pays ou de la fermeture des salles.

TV et radio souffrent elles aussi de cette période mais voient également leur recettes diminuer du fait de l’annulation des grands évènements sportifs de cet été.

No comment yet.
Scooped by Dominique Godefroy
Scoop.it!

E-commerce: la stratégie d’Yves Rocher pour accélérer sa transformation digitale

E-commerce: la stratégie d’Yves Rocher pour accélérer sa transformation digitale | e-Social + AI DL IoT | Scoop.it

Beaucoup seraient anxieux pour moins, lui est d’une sérénité déconcertante. Peut-être ses 8 ans passées à diriger le online du PMU. En pleine migration de ses 22 sites web mondiaux sur une plateforme unique, Kuider Akani, Global Chief Digital & E-Commerce Officer de Yves Rocher, a pris la vague du Covid-19, et plutôt de belle manière. Il a pris le relais du jour au lendemain des 2 500 boutiques que compte la marque experte de la cosmétique végétale dans le monde. Sa première interview depuis cette pandémie qui a pris de court le monde entier.

:: Parlons d’abord de vous. Vous êtes le Global Chief Digital & E-Commerce Officer de Yves Rocher depuis 3 ans, quel est votre rôle ?

Kuider Akani : Je suis en charge du digital, du e-commerce et des médias pour la marque Yves Rocher. Dans ce cadre, je définis les stratégies digitales de la marque et accompagne 30 marchés – Europe, Asie et Amérique du Nord, dans leurs mises en œuvre. Mes grandes missions depuis trois ans ont été de 3 ordres : relancer l’activité e-commerce de la marque au niveau mondial, mettre à plat et dessiner nos stratégies social media et accompagner les marchés dans la professionnalisation de leurs pratiques digitales locales. J’exerce également un rôle de conseil ponctuel auprès des autres marques du Groupe Rocher, sur les problématiques digitales.

No comment yet.
Scooped by Dominique Godefroy
Scoop.it!

[Etude] Ce que le Covid-19 a vraiment changé en matière de numérique en France

[Etude] Ce que le Covid-19 a vraiment changé en matière de numérique en France | e-Social + AI DL IoT | Scoop.it
Hausse du télétravail, déploiement de l’enseignement à distance, digitalisation des services… La pandémie de Covid-19, en mettant brutalement un terme aux échanges physiques, a entraîné des pics inédits en matière d’usages numériques. Mais si tout le monde s’accorde à dire que le numérique est le grand gagnant de la crise sanitaire, cette accélération doit néanmoins être nuancée. "Nous nous sommes rendus compte que le confinement a augmenté le nombre de contacts avec les clients", explique en préambule Matteo Pacca, Senior Partner chez McKinsey.

Le cabinet McKinsey a lancé une étude sur l'évolution du rapport aux outils numériques pour comprendre comment la crise du Covid-19 a influencé les choix et préférences des utilisateurs en France, mais aussi dans d’autres pays européens que sont l’Allemagne, le Royaume-Uni, l’Italie, la Suisse, le Portugal, la Suède, la Norvège, la Pologne. "C’est une photographie. Nous avons mené cette étude début mai, quand les comportements avaient déjà suffisamment évolué", poursuit Matteo Pacca. Et ce que nous voulions d’avoir, c’est la réponse à cette question. Est-ce vrai que les gens ont plus de comportements digitaux ?"

Si l’Allemagne a l’eu l’accélération la plus rapide, l'enquête montre que les Français utilisent désormais davantage les outils numériques. L'adoption du numérique a augmenté de 10 points dans le contexte de Covid-19, et 92% des utilisateurs, contre 82% avant la crise, utilisent désormais au moins un service de ce type. Un taux aligné avec la plupart des autres pays européens.
No comment yet.
Scooped by Dominique Godefroy
Scoop.it!

Creating Mobile Ad Campaigns Users Actually Like: Is It Even Possible?

Creating Mobile Ad Campaigns Users Actually Like: Is It Even Possible? | e-Social + AI DL IoT | Scoop.it

The rise of ad blocker software for desktop and mobile is a clear indication of how the average user sees online ads: as a necessary evil to be avoided or bypassed if at all possible. Even in the mobile space, many developers offer “ad-free” versions of games and apps at a premium rate or for in-app purchase. Users tolerate ads, but the conversation around ads has always been about making them palatable, the assumption being that users will never actually like ads, going out of their way to engage with them.

This does not have to be the case. Digital-centric brands have had years now to learn lessons about audience preferences.

Ad formats themselves have grown in variety: ad campaigns don’t rely on traditional homepage banner ads anymore. Between innovative ad formats and a greater understanding of what users want in a mobile experience, brand have a window of opportunity right now to create mobile ad campaigns and ad experiences that users not only tolerate, but actually like, and actively seek out.

Today’s mobile ads are far more diverse than the pop ups and banner ads of earlier years. A number of formats, like native ads and in-app video aim to make the user’s ad experience seamless and in-sync from their app experience. A key part of crafting ad campaigns users like is to rely on ad formats that users like.

No comment yet.
Scooped by Dominique Godefroy
Scoop.it!

Les "comment" et les "pourquoi" de Vox : une recette imparable pour...

Les "comment" et les "pourquoi" de Vox : une recette imparable pour... | e-Social + AI DL IoT | Scoop.it

À l’occasion des Cannes Lions Live, la version digitale du festival international de la créativité, les équipes du média américain Vox ont expliqué leurs nouvelles méthodes de travail… Ou comment produire podcasts, documentaires pour Netflix et vidéos virales depuis chez soi.

Au fil des années, le média américain en ligne Vox s’est spécialisé dans l’”explanatory journalism” : il ne s’agit plus seulement de raconter l’information, mais de l’expliquer, pour apporter du contexte permettant au public de comprendre l’actualité. Cette mission s’incarne tout particulièrement dans le format vidéo “The Explainer”, diffusé sur Youtube et sur le site Vox.com.

le “Why ?” et le “How ?” plutôt que sur le “What ?”, “When ?” et “Where ?”

Bonne nouvelle : “vous pouvez tout expliquer avec du motion design, des images d’archives et des clips tournés en studio” constate la Senior Editorial Producer Jess Wong. Et de détailler : “quand vous passez plus de temps sur le “Why ?” et le “How ?” plutôt que sur le “What ?”, “When ?” et “Where ?”, (NDLR, un moto chez INfluencia) vous avez moins de choses à changer dans vos process de production. De plus, on se concentre depuis toujours sur une narration écrite, plutôt que des interviews et on privilégie les visuels et les vidéos de stock plutôt que les tournages en extérieur”. Autant d’éléments qui ont facilité le passage au télétravail et conduit Vox à se concentrer sur ce format. Les équipes confinées chez elles ont donc transformé leurs cuisines, placards ou voitures en studios d’enregistrement, pour produire des dizaines de vidéos pour Youtube. Certaines, comme “Comment se diffuse le Coronavirus ?” ou “Pourquoi y a-t-il autant de licenciements aux Etats-Unis, mais pas en Grande Bretagne ?” ont dépassé le million de vues.

No comment yet.
Rescooped by Dominique Godefroy from LAB LUXURY and RETAIL ® : MARKETING & COMMUNICATION : Retail - Expérience Client - Luxe - Digital in Store - Future of Retail - Commerce Connecté - Omnicanal - Social Marketing - Influence - Réseaux Sociaux -Transformation Digitale
Scoop.it!

La voix dans le retail et e-commerce : cas d'usage

La voix dans le retail et e-commerce : cas d'usage | e-Social + AI DL IoT | Scoop.it
74% des consommateurs français s’efforcent d’éviter toute interface partagée et préfèrent des technologies ne nécessitant pas de contact, telles que la voix.

 

Les habitudes de l’usage des assistants vocaux développées dans le cadre familial rendent plus acceptable, voire souhaitable l’interface vocale dans des lieux publics. L’étude menée par Cap Gemini dans 12 pays, dont la France a montré que globalement 77% des consommateurs (74% en France) s’efforcent d’éviter toute interface partagée et préfèrent des technologies ne nécessitant pas de contact, telles que la voix.

 

Il s’agit d’une tendance durable : 62 % des personnes interrogées (63% en France) veulent les utiliser davantage et 59% préféreraient utiliser les interfaces vocales dans les lieux publics, tels que les magasins, les banques, etc. Ainsi, c’est pour réduire le risque d’infection croisée que la reconnaissance vocale a été installée dans un ascenseur de l’hôpital de Haidian à Pékin : plus besoin d’appuyer sur les boutons.


Via Jérôme MONANGE
No comment yet.
Scooped by Dominique Godefroy
Scoop.it!

TikTok dévoile son programme Business

TikTok dévoile son programme Business | e-Social + AI DL IoT | Scoop.it
Il y a peu, TikTok dévoilait les secrets de son algorithme. Aujourd’hui, l’application dévoile un nouveau programme, et vise les entreprises avec TikTok For Business. Il s’agit en fait d’une nouvelle plateforme qui permettra au réseau social de proposer plusieurs solutions marketing directement aux marques.


Un moyen d’accéder aux formats publicitaires de l’application

Adepte de TikTok, vous tombez forcément sur une vidéo

publicitaire lorsque vous ouvrez l’application. Celle-ci se nomme TopView, et avec le nouveau programme Business de l’application, plus de marques pourront y avoir accès lorsque la plateforme sera lancée. En effet, comme le relève TechCrunch, TikTok For Business permettra l’accès aux produits publicitaires de l’application. Cela inclura par ailleurs des vidéos avec des effets de marques et les défis via les hashtags.

No comment yet.
Scooped by Dominique Godefroy
Scoop.it!

L'Oréal ou comment s'adapter au confinement

L'Oréal ou comment s'adapter au confinement | e-Social + AI DL IoT | Scoop.it
Nous le savons, la communication pendant le confinement a été un challenge de tous les jours pour les marques. Mais certaines sont parvenues à réagir vite et efficacement. C’est notamment le cas de L’Oréal, en collaboration avec Eva Longoria, qui a communiqué où il fallait, quand il fallait et sur ce qu’il fallait.
Savoir tirer des bénéfices du contexte

C’était du jamais vu : des milliers de femmes affirment au même moment qu’elles ne se maquillent plus. Alors, quand on est une marque de cosmétique, sur quoi communiquer ? La réponse est venue après plusieurs semaines de confinement, face à la détresse des hommes et des femmes privés de coiffeur.

L’Oréal décide donc de promouvoir son Excellence Crème qui permet de se débarrasser de ses racines blanches. Il ne reste plus qu’à déterminer le format, les shooting photo étant impossibles et les tournages interdits. La marque se tourne alors sur le contenu média qui a le plus marché pendant le confinement : les tutos !

C’est ainsi que les consommateurs ont pu bénéficier d’un tutoriel coiffure offert par Eva Longoria depuis chez elle. Entre le recours au digital, le principe du « à faire à la maison », et l’accompagnement pas à pas, L’Oréal a parfaitement intégré toutes les problématiques du confinement.
No comment yet.
Scooped by Dominique Godefroy
Scoop.it!

Usages média dans le monde : les grandes tendances 2020

Usages média dans le monde : les grandes tendances 2020 | e-Social + AI DL IoT | Scoop.it
Comment évoluent les usages mondiaux en matière d’information en 2020 selon Reuters ? Instagram, Snapchat et Tik Tok séduisent les 18-24 ans, la défiance envers les médias s’accentue… les messageries et les podcasts prennent plus d’importance. Voici les principaux enseignements de ce long rapport.

Comme chaque année, Le Reuters Digital News Report 2020 est très riche ! Les 80.000 personnes interrogées dans 40 pays révèlent de nombreuses particularités locales, mais aussi des tendances communes.

Sur la durée, le déplacement d’usage des médias traditionnels vers le web et les réseaux sociaux est net, même si la crise du Coronavirus et le confinement ont redonné une vigueur à la TV (et accentué les difficultés de la presse).

Dans la plupart des pays, les journaux locaux et leur site web sont la principale source d’info locale (44%), mais Facebook représente désormais un tiers des usages de ce type (31%), surtout auprès des 18-24 ans. On peut dès lors se demander si les journaux locaux n’en font pas trop sur Facebook qui est très puissant pour générer du trafic, mais représente une concurrence certaine.

En réalité il faut changer les pratiques et se servir davantage de Facebook comme outil marketing pour faire savoir sa valeur, mais pas la donner gratuitement sur ce canal.
No comment yet.
Scooped by Dominique Godefroy
Scoop.it!

La France et le Canada fondent le "Partenariat mondial pour l'IA"

La France et le Canada fondent le "Partenariat mondial pour l'IA" | e-Social + AI DL IoT | Scoop.it
Le Partenariat mondial pour l’IA (PMIA) est une initiative franco-canadienne. Avec treize autres pays, ce consortium veillera à fournir un cadre pour guider le développement et l’utilisation responsables de l’IA, dans un esprit de respect des droits de la personne, d’inclusion, de diversité, d’innovation et de croissance économique.


Lancement du Partenariat mondial pour l’IA

Parmi les quinze pays qui composent ce Partenariat mondial pour l’IA, nous retrouvons la France, le Canada, les Etats-Unis, l’Allemagne, l’Italie, le Royaume-Uni, la Slovénie, l’Union européenne, l’Australie, la Corée du Sud, l’Inde, le Japon, le Mexique, la Nouvelle-Zélande et Singapour. Ensemble, ils réfléchiront à l’avenir de l’intelligence artificielle et à la place que cette technologie doit occuper dans nos sociétés.

Nous savions déjà depuis un petit moment que l’Union européenne voulait créer un écosystème de confiance. Un cadre pour réguler l’intelligence artificielle. En février 2020, la Commission dévoilait sa stratégie en matière d’IA. Voyant de plus en plus d’États, comme la Chine ou les États-Unis miser sur l’intelligence artificielle, l’Union Européenne est bien décidée à en profiter également. La présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, déclarait à l’époque qu’elle voulait une IA plus performante en matière de cybersécurité, pour placer la vie privée des citoyens au premier plan.

No comment yet.
Scooped by Dominique Godefroy
Scoop.it!

What's Digital Asset Management and why are marketers adopting the technology?

What's Digital Asset Management and why are marketers adopting the technology? | e-Social + AI DL IoT | Scoop.it

The dramatic growth of both media assets and devices is fueling an interest in systems to organize digital assets.

Digital Asset Management platforms, often called DAMs, are software programs that store, organize and enable the more efficient use of an organization’s entire library of digital assets. A DAM is the “single source of truth” where marketers can find every relevant version of the media assets that have been created for the brand — images, PDFs, photographs, audio, video and even virtual reality or other cutting-edge formats.

This phenomenon is driving brands to shift to a customer-centric marketing model that requires personalized content to be delivered to a wide variety of customer touchpoints –– an approach that is more easily implemented with Digital Asset Management technology.

DAMs also help plug leaks like the duplication of effort in media creation, the time wasted searching for creative assets and the inevitable miscommunications between geographically diverse teams that are collaborating virtually. Additionally, these systems can help eliminate costly errors in compliance with brand standards and rights management.

No comment yet.
Scooped by Dominique Godefroy
Scoop.it!

TikTok à la recherche de talents pour rentabiliser sa plateforme

TikTok à la recherche de talents pour rentabiliser sa plateforme | e-Social + AI DL IoT | Scoop.it

Le confinement a confirmé le succès de l’application préférée des jeunes internautes qui a été téléchargée plus de 2… milliards de fois. Reste encore à transformer ce succès en espèces sonnantes et trébuchantes…

Vous ne le savez pas forcément, mais Tik Tok vous veut. Enfin, il vous veut si vous êtes « Talent Development », « Global Talent Acquisition Recruiter », « Talent Strategy and Program Expert », « Talent Acquisition », « Talent and Organization Development », « Global Talent Sourcing Recruiter », « Talent Recruiting Expert »… Sur les 657 offres d’emplois postées par l’application chinoise sur LinkedIn, plus de 10% (70) concernent des jobs liés à la recherche ou à la gestion de… talent. Ces jobs sont disponibles à Shanghaï, Londres, Austin, Tokyo, Dublin, New York, Singapour, Los Angeles, Moscou, Pékin ou Mumbai. Cette campagne de recrutement massive, dans une période pour le moins troublée durant laquelle les employeurs ont plutôt tendance à licencier, n’est pas surprenante. Bien au contraire. Le confinement imposé sur les cinq continents pour enrayer le développement de la pandémie de Covid-19 a fait les affaires de TikTok.

No comment yet.
Scooped by Dominique Godefroy
Scoop.it!

Snap Partner Summit 2020 : toutes les annonces

Snap Partner Summit 2020 : toutes les annonces | e-Social + AI DL IoT | Scoop.it
Pour la première fois et à cause du coronavirus la conférence Snap Partner Summit de Snapchat a été organisée uniquement en ligne cette année. Cet événement a permis a Evan Spiegel, CEO de Snapchat de revenir sur les derniers événements, comme le confinement et la mort de George Floyd, et nous dévoiler toutes les nouveautés à venir sur l’application. Au programme et sans surprise : réalité augmentée, machine learning, jeux et nouveautés pour la caméra.

Avant d’entrer dans le détail des annonces, revenons sur les chiffres de Snapchat. Au premier trimestre 2020, Snapchat enregistre 229 millions d’utilisateurs actifs quotidien. L’application touche aujourd’hui plus de personnes aux États-Unis que Twitter et TikTok combinés. La Snap Map, fonctionnalité lancée en 2017 est utilisée par 200 millions de personnes par mois. Concernant les Snap, il y a 3 millions de snaps qui sont envoyés par jour.
No comment yet.