DEFENSE NEWS
5.6M views | +1.4K today
Follow
 
Scooped by Romain
onto DEFENSE NEWS
November 8, 2023 1:40 AM
Scoop.it!

Germany to deploy Berlin-class oiler, first Type 125 frigate for Indo-Pacific tour

The German Navy will deploy its first-of-class Baden-Württemberg (Type 125) frigate and its second Berlin (Type 702)-class combat support ship, Frankfurt Am Main , to the Indo-Pacific region in 2024.

Janes was able to confirm this with the Chief of the German Navy, Vice Admiral Jan Christian Kaack, while he was in Singapore on 6 November.

The warship deployments are being made as part of the German federal government's effort to strengthen the rules-based international order and build closer defence relations with like-minded countries in the Indo-Pacific region, Vice Adm Kaack said.

The two-ship task force will build upon the experience gathered by the German Navy's almost seven-month-long deployment of a Brandenburg (Type 123)-class frigate, Bayern , to the region in 2021.

Baden-Württemberg is a nearly 150 m frigate that displaces about 7,200 tonnes when fully loaded. It was commissioned by the German Navy in June 2019 and is one of four Type 125 frigates that have been inducted by the service.
No comment yet.
DEFENSE NEWS
Revue de presse quotidienne des principaux articles concernant le secteur de la Défense, de ses industriels, des armements et technologies.
Curated by Romain
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Romain
Today, 4:45 PM
Scoop.it!

Défilé militaire du 14 juillet : les JO de Paris 2024 privent le cortège militaire des Champs-Élysées

Défilé militaire du 14 juillet : les JO de Paris 2024 privent le cortège militaire des Champs-Élysées | DEFENSE NEWS | Scoop.it
Lieu, thèmes, ordre de passage : l’organisation du défilé militaire à l’occasion de la fête nationale a complètement été revue.
No comment yet.
Scooped by Romain
Today, 4:44 PM
Scoop.it!

Guerre en Ukraine : F-16, Mirage, MiG… les livraisons d’avions ont commencé, une "menace sérieuse" pour la Russie qui va "prendre des mesures"

Guerre en Ukraine : F-16, Mirage, MiG… les livraisons d’avions ont commencé, une "menace sérieuse" pour la Russie qui va "prendre des mesures" | DEFENSE NEWS | Scoop.it
Les pays de l’Otan ont commencé le transfert d’avions de combat F-16 à l’Ukraine afin de renforcer sa défense face à l’ennemi russe. Kiev estime avoir besoin d’au moins 130 appareils pour atteindre la parité aérienne.
No comment yet.
Scooped by Romain
Today, 4:38 PM
Scoop.it!

Netherlands steps up Ukraine’s air power with F-16 armament

Netherlands steps up Ukraine’s air power with F-16 armament | DEFENSE NEWS | Scoop.it
The Netherlands has pledged €300m to support Ukraine against continuing Russian aggression by purchasing ammunition for F-16 fighter jets.
No comment yet.
Scooped by Romain
Today, 4:36 PM
Scoop.it!

L'OTAN monte en puissance, la France y prend une place croissante

L'OTAN monte en puissance, la France y prend une place croissante | DEFENSE NEWS | Scoop.it
Pour l’OTAN, le premier semestre 2024 a été marqué par de nombreux événements concrétisant une montée en puissance de l’Alliance et des armées qui la composent. La poursuite de la guerre en Ukraine, au cœur des discussions des leaders de l’Otan lors des différentes réunions, ainsi que l'accueil de la Suède en tant que 32ème membre de l'Alliance le 7 mars 2024, ont vu également des prises de décisions sur le long terme.
La participation française à la souveraineté des États Baltes

La France s'est engagée dans plusieurs missions de l’OTAN dans les États Baltes. En Estonie, de la période d'octobre 2023 à mars 2024, l'opération LYNX 18, en place depuis 2014, a vu une série d'exercices conjoints se dérouler, consolidant ainsi la coopération entre les forces françaises et estoniennes. En Lituanie, la France participe régulièrement à la mission de police du ciel "enhanced Air Policing", pour garantir la souveraineté de l'espace aérien des États baltes. Durant le dernier trimestre, la France a renforcé cette mission en déployant quatre Mirages 2000-5.

Sur le plan naval, la France s’est également déployée en mer Baltique. Le 22 mars, le chasseur de mines tripartite l’Aigle a rejoint le Standing NATO Mine Countermeasures Group 1 (SNMCMG1) à Stavanger, en Norvège, permettant la destruction de mines historiques dans la baie de Narva.
668ff53fc89a9.webp
Le chasseur de mines tripartite l’Aigle © Marine nationale ©
Mission AIGLE en Roumanie

La mission AIGLE est l'un des déploiements majeurs de la France en Europe de l'Est. En effet, quelques jours seulement après l'invasion russe de l'Ukraine le 24 février 2022, la France a déployé plusieurs centaines de soldats en Roumanie, contingent qui dépasse aujourd'hui les 1 000 militaires.

Pour cette mission, la France a envoyé divers équipements militaires de pointe, notamment le système de défense aérienne sol-air MAMBA SAMP/T pour protéger l'espace aérien roumain, des chars Leclerc pour renforcer la défense terrestre, des radars GM200 pour la détection aérienne, ainsi que des canons CAESAR et des lance-roquettes unitaires LRU, augmentant ainsi considérablement les capacités de défense du flanc sud de l'alliance.
Mission Air Shielding

En parallèle, la mission Air Shielding vise à renforcer et protéger l'espace aérien de l'OTAN sur le front oriental. Cette mission mobilise des avions de chasse en alerte permanente, des avions ravitailleurs pour prolonger l'endurance des appareils en vol, et des avions de reconnaissance AWACS pour une surveillance continue et une détection précoce des menaces. Les opérations incluent des patrouilles de routine et des exercices réguliers, améliorant l'intégration et l'interopérabilité des systèmes de défense aérienne des nations de l'OTAN et assurant une réponse rapide et efficace en cas de crise.

Plusieurs appareils russes ont ainsi été interceptés, à l'image de ces Su-27 accompagnés par des Mirage 2000.
Engagement de la France en Méditerranée

En plus de son implication en Europe de l'Est, la France joue également un rôle clé en Méditerranée, contribuant à la coopération aéronavale et à la surveillance maritime dans le cadre des "Standing NATO Maritime Groups 2" (SNMG2). De plus, la France a pris le commandement de cette force navale de l'OTAN d'avril à juillet 2024.

La France participe de manière permanente aux "Standing NATO Mine Countermeasures Groups 2" (SNMCMG2), qui se concentrent sur les opérations de déminage maritime. Cette présence continue assure la sécurité des voies de navigation en Méditerranée, cruciales pour les échanges commerciaux et la stabilité régionale. En plus de cette présence, la Marine Nationale s'implique dans plusieurs exercices occasionnels pour renforcer la coopération et la préparation des forces alliées, avec par exemple, l'exercice "Olives Noires" qui s'est déroulé du 8 au 19 mai 2024. Ces exercices permettent de tester et d'améliorer les capacités opérationnelles des forces navales de l'OTAN, tout en renforçant l'interopérabilité et la coordination entre les différentes marines alliées.
L'exercice Steadfast Defender 24

En 2024, la France a également participé à l'exercice Steadfast Defender 24, le plus grand exercice de l'OTAN depuis des décennies. Organisé durant tout le premier semestre de l'année, ce "meta-exercice" visait à simuler un déploiement interarmées et interalliés d'envergure ainsi que des manœuvres multi-domaines en réaction à un conflit proche des frontières de l'Alliance. Avec la participation de 90 000 soldats issus des 31 pays membres de l'Alliance euro-atlantique et de la Suède, cet exercice a mobilisé un large panel de moyens techniques : 1 100 véhicules, plus de 50 navires et 80 avions.

Les forces armées françaises ont joué un rôle majeur dans différents exercices du projet. Elles ont participé à JOINT Warrior, une défense navale en mer de Norvège, à DRAGON-24, des combats blindés de haute intensité en Pologne, à NORDIC RESPONSE, des combats polaires en Norvège, et à SWIFT RESPONSE, une opération parachutiste en Roumanie. Elles ont également été présentes à Springstorm en Estonie pour la défense du territoire, et à NEPTUNE STRIKE en Méditerranée, où elles ont coordonné les actions du groupe aéronaval Charles de Gaulle avec trois autres groupes aéronavals, notamment espagnols et italiens.

L'agression russe de l’Ukraine a donc eu pour effet de relancer une OTAN que nombre d'observateurs jugeaient dépassées, voire “en état de mort cérébrale”, via l'intégration de nouveaux pays, l'accroissement des budgets de la défense, ou la multiplication des déploiements et exercices.
No comment yet.
Scooped by Romain
Today, 4:30 PM
Scoop.it!

Tir d'Ariane 6 : l'Armée de l'Air et de l'Espace publie une vidéo

Tir d'Ariane 6 : l'Armée de l'Air et de l'Espace publie une vidéo | DEFENSE NEWS | Scoop.it
Dans le cadre de l’opération Titan, les Forces armées françaises étaient déployées afin de sécuriser le vol inaugural d’Ariane 6. De nombreuses images avaient été publiées par les Forces engagées, y compris une image, fortement appréciées sur les réseaux, de la "poursuite" d’Ariane 6 par 2 Rafale. Celle-ci est en réalité une capture d’écran d’une vidéo publiée sur le compte Instagram de l’AAE.

Le 9 juillet 2024, le grondement d'un lanceur spatial lourd se faisait à nouveau entendre en Guyane : Ariane 6 vient d'effectuer son premier vol inaugural, 1 an et 4 jours après le dernier vol d'Ariane 5 (VA-261, 5 juillet 2023). À l'occasion de ce lancement, et comme lors de précédents tirs, les Forces armées françaises étaient déployées dans le cadre de l'opération Titan pour sécuriser le Centre spatial guyanais (Guyane, France). Il était alors possible d'apercevoir trois avions de combat Rafale, arrivés de métropole, deux hélicoptères légers Fennec (ET 68 Antilles-Guyane), un hélicoptère de transport moyen Puma, les patrouilleurs de la classe La Confiance de la Marine nationale, et bien d'autres moyens encore. Des images ont d'ailleurs été publiées sur les réseaux sociaux (ci-dessous).

Une image à toutefois fait sensation ; deux Rafale en montée verticale avec Ariane 6 en arrière-plan. Il s'agit en réalité d'une capture d'écran d'une vidéo ! Cette vidéo a été uniquement publiée sur le compte Instagram de l'AAE mais a depuis été reprise par de nombreux comptes sur les différents réseaux sociaux, comme par exemple @C'est__Carre sur X. La vidéo (ci-dessous) permet ainsi d'apercevoir ;

Deux Rafale B en formation au-dessus du Centre spatial,
L'allumage et le départ d'Ariane 6 en infrarouge ainsi que depuis un Rafale,
Le décollage (après déjà quelques seconde de vol) depuis un Fennec,
Et surtout, la "poursuite" par deux Rafale d'Ariane 6.

Pour l'occasion, la musique de fond fait partie des musiques utilisées dans le film Interstellar (sorti en 2014) et s'intitule "Mountains".
No comment yet.
Scooped by Romain
Today, 4:25 PM
Scoop.it!

La loi de programmation militaire en danger

La loi de programmation militaire en danger | DEFENSE NEWS | Scoop.it
La situation financière de la France pourrait plonger le ministère des Armées dans des arbitrages cornéliens.
No comment yet.
Scooped by Romain
Today, 4:19 PM
Scoop.it!

JO, crise politique : un défilé du 14-Juillet « adapté »

JO, crise politique : un défilé du 14-Juillet « adapté » | DEFENSE NEWS | Scoop.it
La traditionnelle parade militaire, marquée par un contexte de forte incertitude politique, aura lieu ce matin à Paris, sur l’avenue Foch en raison des Jeux olympiques.
No comment yet.
Scooped by Romain
Today, 4:13 PM
Scoop.it!

CAESAR et MISTRAL 3 dans le viseur de la Slovénie

CAESAR et MISTRAL 3 dans le viseur de la Slovénie | DEFENSE NEWS | Scoop.it
Double succès en vue pour la filière défense française, dont le canon automoteur CAESAR et le système de défense sol-air MISTRAL ont été officiellement retenus aujourd’hui par la Slovénie.

Ljubljana envisage de se doter du CAESAR de KNDS France et du MISTRAL 3 de MBDA, décision actée au travers d’une lettre d’intention signée ce vendredi par le secrétaire d’État à la Défense slovène, Damir Črnčec, et le directeur du développement international de la Direction générale de l’armement, l’ingénieur général de l’armement Gaël Diaz de Tuesta.

« La signature de cette lettre d’intention initiera toutes les procédures nécessaires au ministère de la Défense pour l’acquisition éventuelle et l’introduction de systèmes d’armes entièrement nouveaux dans les forces armées slovènes », explique le ministère de la Défense slovène dans un communiqué.

L’accord pose donc les bases d’une coopération dans la conception, l’acquisition et la mise en oeuvre d’armements. Ni volume, ni budget, ni calendrier de livraison pour l’instant, mais l’intention clairement exprimée d’inscrire ces deux investissements dans la lignée « des encouragements des États membres de l’UE à coopérer en matière de marchés publics de défense ».

Pour le CAESAR comme pour le MISTRAL, la volonté semble bien de matérialiser ces achats via le dispositif européen « European defence industry reinforcement through common procurement act » (EDIRPA). Adopté en mars dernier, ce mécanisme doté de 310 M€ permet de financer partiellement les achats réalisés par un minimum de trois pays européens.

Un effort de ce type existe d’ores et déjà pour chaque équipement. La Croatie, la France et l’Estonie ont officialisé leur volonté d’acquérir conjointement 36 CAESAR le mois dernier à Eurosatory. Un salon durant lequel cinq pays concrétisaient leur projet commun d’acquisition de MISTRAL 3, dynamique engagée un an plus tôt à Paris.

« L’éventuelle acquisition de ces systèmes d’armes se fera dans les mêmes conditions que pour tous les autres pays qui ont déjà [adhéré] ou adhéreront à cette initiative », indique la Défense slovène. Tous ont jusqu’au 25 juillet pour candidater pour un financement européen. Monté dans l’urgence, EDIRPA sera suivi en 2025 d’un outil de long terme, l’European Defense Industry Program.
No comment yet.
Scooped by Romain
Today, 4:11 PM
Scoop.it!

Des GlobalEye pour remplacer les avions de détection E-3F AWACS français ?

Des GlobalEye pour remplacer les avions de détection E-3F AWACS français ? | DEFENSE NEWS | Scoop.it
Des GlobalEye pour remplacer les avions de détection E-3F AWACS français ?
No comment yet.
Scooped by Romain
Today, 4:07 PM
Scoop.it!

Plus de Black-Hawk pour la Croatie

Plus de Black-Hawk pour la Croatie | DEFENSE NEWS | Scoop.it
La Croatie a officiellement acheté 8 hélicoptères Sikorsky/LM UH-60M « Black-Hawk » supplémentaires via la vente militaire étrangère du gouvernement américain.

UH-60M "Black-Hawk" @ US Army

Une flotte renforcée

Avec cet achat, la Croatie disposera de 12 hélicoptères « Black-Hawk ». L'accord, qui comprend également de l'équipement organisationnel, des pièces de rechange et de réparation, ainsi que de l'équipement de soutien associé, est un investissement essentiel de la Croatie et renforce considérablement sa légitime défense et sa sécurité dans la région et celle de l'alliance de l'OTAN.Les Black Hawks de Croatie peuvent soutenir un éventail de rôles, y compris le levage des troupes, la sécurité frontalière, la lutte contre le terrorisme, l'évacuation médicale, la recherche et le sauvetage, le ravitaillement ou le levage externe, et le soutien au combat.

Sikorsky/LM UH-60M « Black-Hawk »

L'UH-60M est la dernière variante de la famille d'hélicoptères « Black-Hawk ». L'UH-60 « Black-Hawk » est un hélicoptère multi-missions développé par Sikorsky qui est opérationnel dans l'armée américaine depuis 1978. La version d'exportation de l'UH-60 "Black-Hawk" est désignée sous le nom de S-70A. Les hélicoptères « Black-Hawk » sont fabriqués dans les installations de production de Sikorsky Aircraft Corporation basées à Stratford, Connecticut, États-Unis. La production sous licence d'hélicoptères est également réalisée au Japon et en Corée du Sud, la société PZL en Pologne produit la version S-70. L’UH-60 a une faible détectabilité et des capacités de vol exceptionnelles. La cellule est tolérante aux tirs d'armes légères et à la plupart des projectiles explosifs de moyen calibre. Les commandes de vol sont renforcées balistiquement et l'hélicoptère est équipé de systèmes électriques et hydrauliques redondants. L'hélicoptère a la capacité d'absorber des vitesses d'impact élevées. Le système de carburant embarqué est résistant aux chocs et auto-obturant. Les sièges de l'équipage et le train d'atterrissage sont à absorption d'énergie.

L'UH-60M est doté de nouvelles pales de rotor principal à longeron composite à corde large (qui fournissent 500 lb de portance de plus que celle de UH-60L). Le cockpit est doté d’écrans EFIS, de commande de type « fly-by-wire » avec une suite avionique numérisée basée sur un bus 1553 avec quatre écrans multifonctions Rockwell Collins, un pilote automatique entièrement couplé à quatre axes, deux systèmes de gestion de vol électroniques Canadian Marconi (CMC), un double GPS inertiel intégré Honeywell (EGI) système de navigation, carte mobile numérique et système intégré de gestion de la santé du véhicule Goodrich (IHVMS). Le nouveau moteur General Electric T700-GE-701D (avec contrôle électronique numérique à pleine autorité) (FADEC) est plus puissant et offre une portance supplémentaire lors des opérations de chargement à l'élingue.

Les hélicoptères « Black-Hawk » ont ​​enregistré plus de quatre millions d'heures de vol, y compris une gamme variée de missions de combat à la Grenade, au Panama, lors de la libération du Koweït, de la Somalie, de l'Afghanistan, de l'Irak et de nombreuses missions humanitaires et de sauvetage, y compris des opérations en Bosnie. Des variantes du « Black-Hawk » sont opérationnelles ou ont été commandées par 29 clients internationaux à ce jour.
No comment yet.
Scooped by Romain
Today, 4:02 PM
Scoop.it!

Denmark buys 18 Bohdana howitzers for Ukraine

Denmark buys 18 Bohdana howitzers for Ukraine | DEFENSE NEWS | Scoop.it
Denmark has announced an order for 18 Bohdana self-propelled howitzers to support Ukrainian military efforts. The Danish Ministry of Defense confirmed the deal for Ukrainian-made artillery systems on July 10, emphasizing the rapid delivery schedule with expected arrivals in the coming months. Danish Defense Minister Troels Lund Poulsen highlighted the significance of this acquisition during
No comment yet.
Scooped by Romain
Today, 3:59 PM
Scoop.it!

China hits Anduril with sanctions over Taiwan arms deal

China hits Anduril with sanctions over Taiwan arms deal | DEFENSE NEWS | Scoop.it
China has imposed sanctions on Anduril Industries, an AI-powered defense technology startup with roots in Silicon Valley, and several of its executives. Anduril Industries, founded in 2017 by Palmer Luckey, is renowned for its innovative approach to defense technology, leveraging artificial intelligence to create advanced surveillance and defense systems. The company has rapidly gained prominence
No comment yet.
Scooped by Romain
Today, 3:49 PM
Scoop.it!

Japan unveils latest ship-killer missile

Japan unveils latest ship-killer missile | DEFENSE NEWS | Scoop.it
Japan has revealed its latest advancement in missile technology with the release of new images of the improved Type 12 Surface-to-Ship Missile (SSM) prototype. The announcement, made in the 2024 Defense White Paper released by the Ministry of Defense on July 12, highlights significant enhancements aimed at bolstering Japan’s standoff defense capabilities. The new missile,
No comment yet.
Scooped by Romain
Today, 4:44 PM
Scoop.it!

Le renseignement militaire s’inquiète de la hausse des ingérences étrangères

Le renseignement militaire s’inquiète de la hausse des ingérences étrangères | DEFENSE NEWS | Scoop.it
Sur le réseau social LinkedIn, la Direction du renseignement et de la sécurité de la défense a publié une note à propos de la hausse des tentatives d’intrusion ou d’approche d’Etats étrangers, visant les sphères économiques et les entreprises du secteur de la défense.
No comment yet.
Scooped by Romain
Today, 4:38 PM
Scoop.it!

France’s OSKAR Loitering Munition Heads to Ukraine

France’s OSKAR Loitering Munition Heads to Ukraine | DEFENSE NEWS | Scoop.it
No comment yet.
Scooped by Romain
Today, 4:38 PM
Scoop.it!

Top 3 Royal Air Force programmes for the new UK Government

Top 3 Royal Air Force programmes for the new UK Government | DEFENSE NEWS | Scoop.it
How will the introduction of the new Labour Government's defence strategy impact the future of the UK Royal Air Force's top three programmes?
No comment yet.
Scooped by Romain
Today, 4:33 PM
Scoop.it!

La France sur le point de commander des Saab GlobalEye?

La France sur le point de commander des Saab GlobalEye? | DEFENSE NEWS | Scoop.it
La France étudie déja le remplacement de sa flotte d'AWACS, et le GloablEye proposé par Saab serait actuellement le mieux placé.
Le GlobalEye, l'avion radar par Saab

Le Saab GlobalEye est un avion militaire de nouvelle génération conçu en Suède, basé sur l’aéronef civil Bombardier Global Express 6000. Ce biréacteur, de type AWACS, est destiné aux missions de détection et de commandement aéroporté et peut fonctionner aussi bien en mode air-air que pour la surveillance maritime. Il dispose de capteurs résistant au brouillage électronique, d’un radar à antenne active SeaSpray fourni par Leonardo, ainsi que d’un radar à longue portée Erieye ER. Les informations recueillies dans un rayon de 400 km sont ensuite intégrées dans un système de commandement et de contrôle (C2) multi-domaines. Les Émirats arabes unis en ont commandé cinq exemplaires tandis que la Suède en a commandé trois, et la France envisagerait de passer commande prochainement.
6690b96b76855.webp
Le GlobalEye dispose d'une suite de capteurs de guerre électronique et des radars, mais peut aussi emporter des capteurs optiques ©
Remplacer les Awacs français vieillissants

Dans les années 90, la France a fait l’acquisition de quatre Boeing E-3 Sentry AWACS qui opèrent encore aujourd’hui dans le 36e escadron de détection et de contrôle aéroportés Berry. Les quatre AWACS français ont régulièrement été mis à jour, prolongeant leur exploitation théorique jusqu’en 2035, des modernisations qui peuvent expliquer que la loi de programmation militaire 2024-30 ne prévoit pas leur remplacement.

Cependant, durant la visite du Président français Emmanuel Macron en Suède, le 31 janvier 2024, le PDG de Saab, Micael Johansson, avait déclaré « La proximité entre Saab et MBDA s’illustre depuis de nombreuses années par la coopération que nous entretenons et l’on peut se réjouir que la signature de ces lettres d’intention la renforce davantage et en élargisse le spectre. Le fait que cela se formalise à l’occasion de la visite d’Etat en Suède du Président Macron est le symbole même de combien deux gouvernements européens travaillant ensemble peuvent aider l’industrie à renforcer la sécurité collective. » Il ne fait guère de doute que la question de l'acquisition du Saab GlobalEye fut au cœur des discussions de cette rencontre.

Si une confirmation de l'intérêt français n'est pas officialisée, plusieurs connaisseurs du dossier estiment qu'une décision d'acquisition a déjà été prise.
No comment yet.
Scooped by Romain
Today, 4:29 PM
Scoop.it!

Concurrence inédite pour le Rafale dans la compétition d'avions de chasse au Pérou

Concurrence inédite pour le Rafale dans la compétition d'avions de chasse au Pérou | DEFENSE NEWS | Scoop.it
Le Pérou se prépare à moderniser sa flotte aérienne militaire en lançant un appel d'offres international pour de nouveaux avions de chasse. Ce projet, annoncé début 2024, vise à remplacer et renforcer les capacités aériennes vieillissantes de l'armée de l'air péruvienne. Parmi les prétendants sérieux à cette vente, figure le Rafale de Dassault Aviation, qui pourrait avoir à faire face aux KF-21 Boramae sud-coréen ou au Gripen suédois dans cette compétition.
Un lien historique avec les avions de combat français

L'armée de l'air péruvienne n'est pas étrangère aux avions français, puisqu'elle exploite des Mirage 2000P depuis les années 1980. Ce chasseur polyvalent a prouvé son efficacité au fil des décennies, un lien historique avec la technologie française pourraient jouer en faveur du Rafale dans la décision finale du Pérou, d'autant que les responsables de la procédure d'achat sont familiers de l'avion. La concurrence sera néanmoins rude​​, tant la variété des modèles proposés est inédite en qualité comme en nombre de concurrents.

Le Rafale se trouve en concurrence directe avec plusieurs autres appareils pour l'appel d'offres péruvien, à commencer par la Corée du Sud qui pousse activement son tout nouveau KF-21 Boramae, ainsi que de la Suède dont le Gripen équipe déjà l'Armée de l'air brésilienne.
66914152a89d7.webp
Pour raison budgétaire, le Pérou n'a pu acquérir que 10 des 24 Mirage 2000P initialement commandés. ©
Le KF-21 Boramae en ambuscade

Le Boramae est un chasseur à mi-chemin entre les générations 4.5 et 5 qui a effectué son premier vol en 2022. Bien qu'il ne soit pas furtif, il dispose de baies internes pour emporter des munitions, et la liste des équipements embarqués en font un quasi-équivalent du Rafale au standard F4. Cependant, l'appareil est toujours en phase de développement et nombre de ses systèmes ou armes restent encore loin d'une intégration opérationnelle, rendant un achat relativement risqué pour un client à l'export, même si le coût affiché de l'appareil est a priori très abordable. Les craintes quant aux capacités à livrer l'avion sont par ailleurs renforcées par les dernières décisions de la DAPA, l'agence coréenne ayant le pouvoir exclusif de planifier et de budgétiser les programmes de développement et d'approvisionnement de la défense pour le pays. En effet, l'Agence a récemment été contrainte de diviser par deux la commande initiale pour ses propres forces aériennes, passant de 40 unités prévues en 2024 à 20 actuellement, sans que les causes d'une telle évolution ne soit clairement établies.
Le Gripen a toujours une carte à jouer

Bien que le Gripen de Saab soit techniquement battu par le Rafale dans chacun des compétitions dans lesquelles ils ont été confrontés, il a notamment été sélectionné pour une question de coût d'achat et de coût d'exploitation estimés, d'abord en Suisse (dans la première compétition organisée dans le pays mais par la suite annulée), mais surtout par le grand voisin brésilien, où est exploitée la dernière version du Gripen dans son standard E/F. Cette version de l'avion dispose elle aussi des dernières technologies, comme les radars à balayage électronique à antenne active ou un capteur infrarouge de suivi IRST.
6691409a8cb4c.webp
Le KF-21 Boramae a été développé en Corée du Sud par KAI, avec un souhait de souveraineté qui rend le programme plus long et difficile qu'anticipé. ©
Polyvalence, efficacité prouvée et budget maîtrisé pour le Rafale

Outre l'avantage que procure l'exploitation de Mirage par le Pérou, le Rafale possède plusieurs atouts qui pourraient le favoriser. Outre les performances de l'avion, reconnues lors de plusieurs opérations, sa polyvalence, les évolutions déja prévues, sa capacité à opérer dans des environnements variés et les coûts d'exploitation connus et maîtrisés rendent l'avion très attractif. Des points forts qui font du Rafale l'appareil le plus vendu dans le monde hors des pays de l'OTAN dans les dernières années.

Mais cette popularité pourrait aussi potentiellement devenir un problème lorsqu'il s'agit d'aborder le calendrier de livraison pour l'armée péruvienne. Outre les commandes françaises, les commandes et négociations en cours concernant l'appareil représentent plus de 200 appareils à livrer :

Inde : 36 Rafale, livrés en plusieurs lots, et des négociations exclusives pour l'achat d'autant d'appareils pour la Marine indienne,
Qatar : 24 avions supplémentaires en négociation pour compléter la flotte de 36 appareils,
Égypte : deux commandes totalisant 54 Rafale dont une trentaine d'avions restent à livrer,
Grèce : 12 appareils à livrer (en plus de 12 acquis d'occasion), dont encore 6 à livrer,
Indonésie : Commande de 42 Rafale, dont la première livraison est attendue en 2026,
Emirats Arabes Unis : 80 Rafale à livrer entre 2027 et 2031.

Avec un rythme de production historique d'un seul Rafale par mois mais qui doit tripler pour atteindre 36 avions par an d'ici fin 2024, les délais de livraison peuvent représenter un vrai handicap pour l'avion, à l'image de la Colombie qui avait fait le choix du Rafale, mais où le contrat n'a toujours pas abouti, faute de pouvoir assurer des livraisons dans les délais exigés par le pays.
Une décision rapide attendue par les forces armées

Quoiqu'il en soit, la Fuerza Aérea del Perú a besoin de se moderniser afin de remplacer non seulement les Mirage 2000P, mais aussi ses Mikoyan MiG-29 Fulcrum et Sukhoi Su-25 Frogfoot, qu’elle a de plus en plus de mal à faire voler. La décision finale sera déterminante pour l'avenir des capacités de défense aérienne du Pérou, alors que la situation au Venezuela voisin se détériore toujours davantage, que les conflits territoriaux avec le Chili ne sont toujours pas définitivement résolus.
No comment yet.
Scooped by Romain
Today, 4:23 PM
Scoop.it!

« Un gouvernement de techniciens constituerait un danger pour les armées » (Guillaume Ancel, ancien officier et écrivain)

« Un gouvernement de techniciens constituerait un danger pour les armées » (Guillaume Ancel, ancien officier et écrivain) | DEFENSE NEWS | Scoop.it
ENTRETIEN - L’essayiste analyse les conséquences de l’incertitude politique actuelle pour les militaires.
No comment yet.
Scooped by Romain
Today, 4:15 PM
Scoop.it!

Un quintette de pays s'accorde sur le futur de la frappe longue portée de précision

Un quintette de pays s'accorde sur le futur de la frappe longue portée de précision | DEFENSE NEWS | Scoop.it
Cinq pays dont la France ont entériné leur volonté d’avancer conjointement dans le développement de la frappe longue portée de précision de demain, un jalon franchi hier à l’occasion du sommet de l’OTAN.

Comme annoncé trois semaines plus tôt, ELSA est née ce jeudi à Washington. Initiée par la France, cette « European Long-Range Strike Approach » s’est matérialisée par la signature d’une lettre d’intention avec l’Allemagne, l’Italie, la Pologne et, selon les ministères allemand et polonais, le Royaume-Uni. De nouveaux partenaires, comme l’Espagne ou la Suède, seront amenés à rejoindre une initiative « qui pourra également s’appuyer sur des financements européens », souligne le ministère des Armées.

L’objectif de cette LoI ? Établir les bases d’une coopération qui permettra d’engager des projets communs et de raccourcir les délais de développement tout en réduisant les coûts. « Il s’agit à la fois de travailler ensemble au besoin militaire en matière de frappe à longue portée et de favoriser la montée en puissance capacitaire des Européens dans le domaine. La capacité des Européens à peser sur les équilibres stratégiques s’en trouvera ainsi renforcée », ajoute-t-on côté français. Selon le ministère de la Défense allemand, ELSA vise en particulier le segment « Deep Precision Strike », soit des systèmes dont la portée dépasse les 500 km.

Surtout, ELSA doit contribuer à combler « un trou capacitaire critique » mis en exergue par le contexte sécuritaire. « La guerre en Ukraine montre que les frappes longue portée sont un enjeu clé pour la défense de l’Europe », rappelait à ce titre le ministre des Armées, Sébastien Lecornu, en marge de la signature. Dit autrement, le conflit russo-ukrainien a révélé l’insuffisance de certaines armées dans le segment ou aura démontré l’intérêt des initiatives lancées avant 2022.

Derrière la France et sa volonté de remplacement des lance-roquettes unitaires, d’autres pays avancent à marche forcée pour renouveler ou muscler leurs capacités. L’Allemagne, l’Espagne et les Pays-Bas ont adopté le système PULS israélien. La Pologne vient d’acquérir un second lot de 72 systèmes K239 Chunmoo d’origine sud-coréenne. Le Royaume-Uni et l’Italie portent leurs MLRS au standard M270A2. Et bien d’autres pourraient suivre.

« La signature de cette lettre d’intention conjointe illustre cette volonté européenne de partage équitable du fardeau et souligne le renforcement de l’industrie de défense européenne », indique le ministère de la Défense allemand. « L’initiative pose les bases d’une coopération intégrée et à long terme entre nos nations pour renforcer les capacités européennes de défense et de dissuasion, en développant la base industrielle du secteur », complète le ministre de la Défense italien, Guido Crosetto.

ELSA n’en est encore qu’au stade du déclaratoire. L’ancrage industriel arrivera dans un second temps, mais certains se positionnent déjà. MBDA, fournisseur des cinq pays signataires, dévoilait mi-juin une version terrestre de son missile de croisière naval (MdCN). Un « land cruise missile » que le groupe européen présente comme « la seule solution européenne souveraine de système de missile de croisière tiré depuis une plateforme terrestre, conçu, produit et assemblé en Europe ».
No comment yet.
Scooped by Romain
Today, 4:13 PM
Scoop.it!

Raytheon to supply more Patriot systems to Germany

Raytheon to supply more Patriot systems to Germany | DEFENSE NEWS | Scoop.it
Raytheon, an RTX business, has been awarded a $1.2 billion contract to supply Germany with additional Patriot air and missile defense systems. This new deal aims to enhance Germany's existing air defense infrastructure by providing the latest Patriot Configuration 3+ systems, which include advanced radars, launchers, command and control stations, and associated spares and support.
No comment yet.
Scooped by Romain
Today, 4:10 PM
Scoop.it!

Le point sur la mise à jour des moteurs du F-35

Le point sur la mise à jour des moteurs du F-35 | DEFENSE NEWS | Scoop.it
La mise à jour des moteurs du F-35 engendre une série d’articles dans les journaux. Ces derniers peu précis tendent à induire en erreur les lectrices et les lecteurs. Retour sur le sujet avec des questions réponses.

F-35 et son moteur F135 @ P&W

Petit rappel

En septembre 2022 notre pays a signé le contrat d’acquisition portant sur 36 avions de combat Lockheed Martin F-35A « Lightning II » pour un montant de 5,068 milliards de francs suisses sur un budget total de 6,03 milliards de francs suisses. Les coûts d’exploitation sur 30 ans ont été calculés à 15,5 milliards de francs suisses au total, soit inférieurs de 2 milliards par rapport au second concurrent. Le prix d’achat a été estimé sur la base du standard actuel du F-35, soit le Block 3, or notre pays réceptionnera la nouvelle version au Block 4 (lot 19 à 22, livraison de 2027 à 2030). Afin de bénéficier de ce prix fixe, la Confédération avait une date limite pour la signature, auquel cas, il aurait fallu renégocier le prix d’achat ainsi que les compensations.

Pourquoi faut-il adapter le moteur ?

Contrairement à certaines affirmations dans la presse, le moteur actuel P&W F135 n’est pas obsolète, mais évolutif. L'effort de modernisation du Block 4 comprend des dizaines d'améliorations dans des domaines tels que la détection, le brouillage, les communications et les systèmes informatiques. Afin de répondre à cette modification ainsi qu’aux futures mises à jour de l’avion, il faut une version du moteur plus puissante qui offre plus d’énergie et de refroidissement pour les systèmes électroniques.



Pourquoi n’avons-nous pas immédiatement le moteur amélioré ?

Lors du choix de l ’avion et de la signature du contrat, l’US Air Force n’avait pas encore pris de décision sur la motorisation future. Trois possibilités étaient offertes, choisir l’actuel moteur P&W F135 doté de l’amélioration Engine Core Update (ECU), opter pour un nouveau moteur produit par GE Aviation l’Adaptative Engine Transition Program (AETP) ou choisir les deux modèles. Afin de réduire les coûts déjà très élevés du F-35, l’USAF a opté pour le F135 ECU de P&W en juin 2023.



Ce choix tardif par l’USAF contrait ainsi tous les utilisateurs actuels et clients du moment à mettre à jour la motorisation actuelle à partir de 2030.



Le Block 4 fonctionne-t-il sans l’amélioration ?

Oui, les F-35 au standard Block 4 peuvent être exploités dans les opérations aériennes avec la version actuelle du moteur F135. Cependant, ces derniers vont devoir fournir plus d’énergie et de refroidissement que prévu initialement. Le programme prévoit une maintenance supplémentaire mineure qui limite la fatigue du moteur et qui s’effectuera jusqu’à la mise à jour.



Quand débutera la mise à jour ?

Selon les prévisions de production du motoriste Pratt & Whitney, notre pays pourrait recevoir en 2030 entre 4 et 6 F-35 dotés du moteur F135 ECU. Il faudra alors débuter progressivement la mise à jour des premiers moteurs.



Quel prix ?

En raison du développement en cours, le coût exact de la mise à niveau n'est pas encore connu. Cependant, le grand nombre d'unités à un effet bénéfique sur le coût par avion pour de tels développements ultérieurs. En effet d'ici à 2029, ce sont près de 1 500 moteurs qu’il faudra mettre à jour et produire le moteur amélioré pour les 1 300 avions suivants.

Aux vues de l’expérience acquise et du nombre de moteurs à produire, P&W s’attend à ce que le F135 ECU soit neutre en termes de coûts de production, soit un prix équivalent au modèle actuel.



Devrons-nous payer ?

Les coûts des moteurs améliorés, qui doivent être installés, ne font pas partie du contrat d’approvisionnement (achat), mais sont couverts par le contrat de maintenance et d’exploitation. C’est dans cette enveloppe prévue que le financement aura lieu.



Quels avantages offre le F135 ECU

Hormis l’apport en puissance et de refroidissement évoqué plus haut, la mise à jour apportera une augmentation de la portée et de la poussée, grâce à une meilleure capacité de gestion thermique. En termes de facilités d’entretien, des améliorations seront disponibles pour réduire encore les temps de maintenance.



Le P&W F135 ECU en détails

Chaîne d'assemblage du F135@ P&W

Avec le choix du F135 ECU, on ne remplace qu'environ un tiers du noyau des pièces du moteur et peut être incorporé en production ou en dépose. Cela comprend une mise à niveau du système de gestion de l'énergie et de la chaleur (PTMS) actuel de l'avion afin de réduire l'air de prélèvement et d'améliorer l'efficacité et l'utilisation du moteur. Cette solution s'appelle Enhanced Power and Cooling System ou EPACS. Le système EPACS va fournir plus du double de la capacité de refroidissement actuelle du F-35, permettant une croissance supplémentaire au-delà des exigences du Block 4. L’EPACS est compatible avec les trois variantes du F-35 et s'intègre dans l'enveloppe existante de l'avion. Il comprend divers composants, notamment un système de cycle à air, un générateur d'énergie électrique et un contrôleur développé par Collins Aerospace, ainsi qu'une unité d'alimentation auxiliaire fournie par Pratt & Whitney.

EPACS @ Collins Aerospace





Le F-35 PTMS fonctionne en tandem avec le moteur Pratt & Whitney (P&W) F135. En siphonnant ce que l'on appelle l'air de prélèvement du moteur, le PTMS fournit l'alimentation électrique et le refroidissement au radar de l’avion et à l'ensemble des capteurs avancés. Cependant, à mesure que des améliorations de capacité ont été apportées à ces systèmes depuis les débuts du jet, les besoins en alimentation et en refroidissement à bord ont augmenté. Cela nécessite de détourner de l'air de prélèvement supplémentaire vers le PTMS.

L’EPACS est conçu pour prendre en charge la modernisation du F-35 Block 4 et les futures mises à niveau. Grâce à son cycle thermodynamique plus efficace, l’EPACS fournit une capacité de refroidissement nettement supérieure à la plateforme et nécessite moins d'énergie du moteur, contribuant ainsi à améliorer les performances et la durabilité du moteur. Cela va ainsi soutenir une croissance supplémentaire au-delà du Block 4 et devrait fournir une capacité de refroidissement suffisante pour la durée de vie de l'avion, jusqu’au Block 5.

Les améliorations du Block 4 vont permettre au F-35 de rester à la pointe de la technologie pendant des années. Étant donné le niveau d'investissement dans l'avion par les États-Unis, il est prévu de le faire voler jusqu'en 2070.
No comment yet.
Scooped by Romain
Today, 4:06 PM
Scoop.it!

La Thaïlande sélectionne le Gripen E

La Thaïlande sélectionne le Gripen E | DEFENSE NEWS | Scoop.it
Le long feuilleton sur l’achat du nouvel avion de combat en Thaïlande vient de trouver son épilogue. Avec la sélection du Saab JAS-39 Gripen E suédois. L’avion devrait venir remplacer les plus anciens F-16 A/B en service.

Gripen E @ Saab

Le choix qui doit être validé

La Royal Thai Air Force (RTAF) a choisi de continuer avec des avions suédois. Déjà utilisatrices du Gripen C/D, l’ACM Phanphakdee Phattanakul, le commandant de l'armée de l'air thaïlandaise, a transmis des détails sur les avions Gripen E/F et F-16 Block 70 pour comparaison au ministre de la Défense Sutin Klungsang et au Premier ministre Srettha Thavisin afin de prendre une décision politique. Le commandant leur a recommandé de choisir l'avion suédois.



L'ACM Phanphakdee et les hauts gradés de l'armée se sont rendus au Parlement mercredi pour expliquer leurs projets de dépenses au comité de la Chambre chargé d'examiner le projet de loi budgétaire pour l'exercice 2025 qui commence le 1er octobre. Interrogé sur les progrès réalisés dans le plan d'achat d'avions de combat, le commandant de l'armée de l'air a déclaré qu'il en avait discuté avec M. Sutin mardi dernier.

Au cours de la discussion, a-t-il déclaré, il a expliqué le processus de sélection et a souligné les avantages et les inconvénients du Gripen et du F-16, y compris le soutien supplémentaire que l'armée de l'air recevrait de leurs fabricants respectifs, Saab AB et Lockheed Martin.

La décision fait suite à la visite ce printemps du chef de l'armée de l'air thaïlandaise en Suède et aux États-Unis pour discuter des détails d'un projet d'achat de nouveaux avions de combat, un accord qui doit inclure un accord de transfert de technologie pour favoriser l'industrie d'armement naissante de ce pays d'Asie du Sud-Est.



Le projet d'achat est également devenu urgent après que Bangkok ait dû lancer des avions pour patrouiller la frontière ouest de la Thaïlande jusqu'en avril, alors que la guerre civile au Myanmar voisin s'aggravait.



L'approbation par le Cabinet des fonds du budget pour l'exercice 2024-2025, qui commence en octobre de cette année, a été approuvée en principe, mais elle peut encore faire l'objet de coupes avant le vote du budget. La première phase d'achat de quatre avions sur les 12 prévus est estimée à 19 milliards de bahts (517 millions de dollars).



Afin de gagner un soutien politique, le chef de l'armée de l'air a accepté d'inclure une clause de « compensation » dans le contrat. Une compensation oblige le vendeur à compenser l'acheteur par le biais d'une production sous licence, d'une production sous-traitée, d'un transfert de technologie ou d'un investissement étranger. Cette condition a suscité un soutien bipartite au parlement thaïlandais en faveur de l'accord.



Saab JAS-39 Gripen E MS21

Cockpit Gripen E @ Saab

Le Gripen E est un développement des appareils monoplaces Gripen A et Gripen C, qui ont fait leurs preuves. Il est conforme à l’état le plus récent de la technique et présente notamment des améliorations comparativement au Gripen C/D. Un nouveau radar, ES-05 «RAVEN» disposant de la technologie AESA (Active Electronically Scanned Array) qui permet un balayage avec un débattement total de ± 100 ° (plage de détection sur 200 degrés contre 140 vis-à-vis de la concurrence) qui offre la possibilité de voir vers l’arrière et d’engager directement les adversaires et ceci grâce au système SWASHPLATE, couplé à un capteur passif fonctionnant sur une base infrarouge soit: l’IRST synchronisé (Infra-Red Seach and Track) de type Skyward-G produit par SelexGalileo. Un nouvel équipement de guerre électronique (EW System MAW300) de type électro-optique qui fonctionne avec les lances-leurres Saab BOH/BOL de dernière génération (ADIS). Une nouvelle architecture électronique et une avionique nouvelle génération dotée d’un cockpit avec grand écran qui offre la possibilité de personnalisation pour chaque pilote et l’adaptation immédiate en fonction de l’évolution de la mission (air-air, reco, air-sol). Le Gripen E dispose d’une liaison électronique Link16 à large bande, d’un système de communication satellitaire SATCOM et de la fusion des données (Net Centric Warfare - NCW). La fusion de données complètement intégrée au système d'arme permet la fusion des informations de la liaison 16 (pistes des équipiers, messages PPLI (Precise Participant Location and Identification) et relie l’ensemble aux pistes des capteurs internes et externes (RAVEN, IRST, EW300, pod ATFLIR, RecceLite).

Saab bien implantée

La RTAF a commandé 12 Saab JAS-39 Gripen C/D en 2011, en deux lots suivis par un troisième lot de 6 appareils en 2014. Les appareils ont été modernisés au standard MS20 en 2021. En parallèle la RTAF s’est dotée de deux avions d’alerte lointaine Saab 340 Erieye AEW&C.



Bien implanté en Thaïlande, l'avionneur a déclaré que le Gripen E offre la gamme d'armes et de capacités la plus avancée de tous les chasseurs concurrents et qu'il propose des options d'armes que les chasseurs concurrents ne peuvent pas offrir.

L'offre suédoise constitue une plateforme de haute technologie pour un partenariat stratégique majeur et durable visant à créer des emplois de haute qualité, à accroître les exportations et à développer de nouvelles capacités pertinentes pour l'ensemble de la Thaïlande.
No comment yet.
Scooped by Romain
Today, 4:00 PM
Scoop.it!

Arquus to showcase new Scarabée armored vehicle on Bastille Day

Arquus to showcase new Scarabée armored vehicle on Bastille Day | DEFENSE NEWS | Scoop.it
French manufacturer Arquus is set to display its latest version of the Scarabée light armored vehicle during the Bastille Day celebrations at Les Invalides in Paris on July 14. The Scarabée, known for its advanced technology and versatility, represents the forefront of Arquus' contributions to modern military vehicles. Designed for rapid deployment and high mobility,
No comment yet.
Scooped by Romain
Today, 3:50 PM
Scoop.it!

Taiwan ramps missile production in response to Chinese aggression

Taiwan ramps missile production in response to Chinese aggression | DEFENSE NEWS | Scoop.it
Taiwan's government has ramped up its efforts to enhance sea and air combat capabilities by expediting the mass production of various missile systems, as confirmed in the latest report submitted by the Ministry of National Defense to the Legislative Yuan. The report highlights significant progress in the production of Hsiung Feng III (HF-3), Sky Bow
No comment yet.