Sans grande surprise, systemd continue sa percée dans le monde des distributions linux. Le programme de boot controversé avait déjà convaincu les développeurs de Debian, mais c’est aujourd’hui Ubuntu qui annonce avoir sauté le pas.