Devant la Cour de cassation, la liberté de la presse peut l’emporter sur le droit à l’oubli | Veille numérique | Scoop.it
Deux frères mécontents de retrouver leur nom dans les archives du site de nos confrères Les Échos ont vainement exigé l’effacement de ces traces personnelles. La Cour de cassation a rejeté leur pourvoi, estimant que leur demande était trop attentatoire à la liberté de la presse.