Dans une circulaire publiée dimanche, le gouvernement indien a annoncé sa volonté de redoubler d’effort pour généraliser l’utilisation d’outils open source au sein des différents ministères et administrations du pays.