Web Community
25.1K views | +0 today
Follow
Web Community
Le Community Manager porte la voix et l’image de l’entreprise sur les réseaux sociaux. Il gère la relation de la marque avec les consommateurs et met en place techniques et outils marketings permettant d’influencer les internautes et de fédérer les communautés autour de l’entreprise qu’il défend. http://www.web2partner.com
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Jean-Jacques Roland from FORMATION CONTINUE
Scoop.it!

ice breaker | Etre acteur dans l'entreprise

Cette pratique est souvent utilisée dans les réunions importantes où tout le monde ne se connaît pas. C’est en général une première activité rapide (15 minutes max) qui remplit trois objectifs:

– permettre aux participants de se connecter les uns aux autres, faire connaissance

– leur permettre également de se connecter au sujet (de la formation ou de la réunion)

– se mettre en condition d’apprentissage ou de découverte (la partie pré frontale du cerveau au lieu d’être dans de l’observation qui est dans le cerveau limbic)


Elle a aussi d’autres vertus comme celle de permettre aux retardataires d’arriver sans avoir manquer l’essentiel, de permettre au manager ou au formateur de jauger l’ambiance, d’évaluer le niveau de motivation, de connaissance, de se "chauffer" lui-même, bref, c’est très utile.


Via Mickael Ruau
more...
Mickael Ruau's curator insight, June 26, 2014 1:38 AM

Voici une petite liste non exhaustive mais variée de plusieurs "ice breaker" testés régulièrement par moi-même ou mon réseau professionnel, servez-vous (adaptez à loisir les consignes) et tenez-nous informés !


– le plus classique: la présentation croisée: discussion en binome d’abord sur qui je suis, qui est mon voisin, son parcours, ce qu’il attend de la formation / réunion / convention etc. puis, dans un deuxième temps chacun présente au grand groupe son voisin


– le plus créatif: si mon prénom était un acronyme, ce serait (par exemple pour LUC: Leadership, Unité, Commercial, ou Ludique, Umour et Créatif etc.) et pourquoi


– le plus riche: l’alphabet des compétences (merci jean-Luc!). l’animateur distribue à chacun une feuille avec une vingtaine de lignes. sur chacune est écrit une lettre de l’alphabet (HI,JK, WXYZ, sont regroupés) et demande que chacun, individuellement d’abord, écrive un mot, une méthode, une pratique, une réussite qui commence par chacune des lettres, en lien avec le sujet de la réunion/ formation. Exemple: pour une réunion commerciale, on pourra mettre Négociation, Ristourne, Prime etc. Dans un deuxième temps les participants complètent leur alphabet en s’inspirant de leur voisin, puis d’autres voisins etc; jusqu’à ce qu’un ou plusieurs aient terminé. puis les mots ainsi écrits sont partagés en grand groupe.


Ce dernier ice breaker fonctionne très bien, il permet de valoriser les pratiques, de purger, de recevoir du groupe des premiers feed back positifs sur ce que chacun sait faire, d’évaluer les niveaux, d’ajuster au besoin le cotnenu de la réunion en fonction de ce qui sort de cet alphabet !

Rescooped by Jean-Jacques Roland from FORMATION CONTINUE
Scoop.it!

Les 5 clés pour prendre une bonne décision

Les 5 clés pour prendre une bonne décision | Web Community | Scoop.it
Combien de décisions prises à la va vite ne sont pas suivies d'effets ? Pire, certaines décisions ont fait l'objet d'un travail d'analyse et de réflexion considérable des dirigeants et pourtant managers et salariés traînent les pieds...

Via Mickael Ruau
more...
Mickael Ruau's curator insight, March 16, 2014 8:24 AM

Les cinq clés pour prendre une décision qui sera appliquée par tous :

  • Formuler clairement la proposition, tout le monde doit la comprendre,
  • Rechercher les objections, il s’agit de les supprimer pour qu’il n’y ait pas d’opposition,
  • Écouter les signaux faibles, tout le monde ne s’exprime pas facilement, être un exécutant est confortable pour certain,
  • Prendre le temps d’épuiser les objections par boucles itératives,
  • Demander l’approbation formelle de tous au final.

Les décisions prises selon ces principes seront assumées par l’équipe qui les a validées, surtout si un problème survient il n’y aura pas de recherche de coupable ni de remise en cause du manager ou de la direction. Certes tout cela prend du temps mais il ne s’agit en fait que d’un rééquilibrage entre le temps consacré à la prise de décision et le temps consacré à sa mise en œuvre.