CIHEAM Press Review
75.9K views | +3 today
Follow
Events in Euro-Mediterranean Agriculture, Food, Fisheries and Environment
Curated by CIHEAM News
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by CIHEAM News
Scoop.it!

GENRE: Comment être une agricultrice en 2020 ?

GENRE: Comment être une agricultrice en 2020 ? | CIHEAM Press Review | Scoop.it
Entre mai et août 2020 j’ai lancé sur le compte Twitter d’AgriGenre une série de sondages afin de comparer (i) les résultats que pouvaient m’offrir ces type de sondages – tout en ayant conscience des limites de cet outil – (ii) aux tendances de certaines problématiques de genre que je rencontrais sur le terrain dans … Continuer la lecture de Comment être une agricultrice en 2020 ? →
No comment yet.
Scooped by CIHEAM News
Scoop.it!

France: Petite plongée dans le genre agricole

France: Petite plongée dans le genre agricole | CIHEAM Press Review | Scoop.it
Plongée dans le féminin et le masculin agricoles avec Valéry Rasplus, sociologue de l'environnement et du genre à l'occasion de la journée de la Femme rurale le 15 octobre aujourd'hui. Il est l'auteur d'une enquête sur la place de l'agricultrice en 2020.
No comment yet.
Scooped by CIHEAM News
Scoop.it!

TUNISIE: Les Tunisiennes misent sur le bio pour se faire une place dans le monde de l’huile d’olive

TUNISIE: Les Tunisiennes misent sur le bio pour se faire une place dans le monde de l’huile d’olive | CIHEAM Press Review | Scoop.it
Du nord au sud de la Tunisie, quand l’heure de la récolte des olives sonne à la fin de l’été et jusqu’au mois de décembre, les femmes sont partout. Foulard fleuri sur les cheveux, emmitouflées dans d’épais vêtements, les cueilleuses, juchées sur leur échelle de bois, prennent soin de ne pas abîmer le fruit délicat. Longtemps les ouvrières agricoles ont été les seules femmes présentes dans la production de l’huile d’olive, secteur largement dominé par les hommes. Et malgré leur présence écrasante à cette étape cruciale de la chaîne de fabrication, ces petites mains expertes, sous-payées et peu déclarées, n’ont jamais tiré qu’un très maigre profit de ce travail harassant.
Bernadette Cassel's curator insight, January 5, 11:11 AM

 

"Aujourd’hui, lasses de voir leur échapper le produit de leurs sacrifices, les Tunisiennes s’organisent, portées par le développement d’une filière biologique en plein boom depuis dix ans. Qu’elles soient issues des zones rurales ou urbaines, elles reprennent les fermes familiales, se lancent dans des projets individuels ou se regroupent en coopératives (groupement de développement agricole, GDA), encouragées par le succès de quelques pionnières dont la réussite dans « l’or liquide » se fait vite connaître dans le milieu.

 

« Sur tous les projets oléicoles qui nous sont présentés pour une certification, analyse Imen Jaouadi, directrice d’Ecocert Tunisie, organisme qui délivre le label bio, environ 10 % sont portés par des femmes. Cela peut sembler peu, mais en réalité, c’est énorme, car beaucoup le sont par des coopératives, les GDA, et à l’arrivée cela fait beaucoup de productrices ! Depuis cinq ans particulièrement et grâce au bio, les femmes arrachent leur place au sein d’un monde d’hommes. »"