Le couscous, arme de réconciliation massive | CIHEAM Press Review | Scoop.it

Depuis plusieurs années, un conflit très sous-estimé empoisonne les relations entre les pays du Maghreb. En 2016, l’Algérie annonçait vouloir faire inscrire le couscous au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco. Scandale ! La démarche relevait de l’affront pour les pays voisins, chacun voyant d’un mauvais œil qu’on leur vole ainsi la paternité du plat qui, évidemment, leur revenait. De multiples réunions d’experts venus d’Algérie, de Tunisie, du Maroc et de Mauritanie ont été nécessaires pour trouver un compromis gastro-diplomatique. Finalement un dossier commun doit être déposé avant le 31 mars pour classer le met qui unifie les peuples de la région.