La post-vérité: une supercherie | Autres Vérités | Scoop.it

"Un nouveau gadget conceptuel vient de naître: la post-vérité.

Le dictionnaire d’Oxford l’a décrété «mot de l’année 2016». Il le définit ainsi: Néologisme qui fait référence à des circonstances dans lesquelles les faits objectifs ont moins d’influence pour modeler l’opinion publique que les appels à l’émotion et aux opinions personnelles. L’encyclopédie en ligne Wikipédia nous apprend que l’ère de la post-vérité (ou ère post-factuelle) représente «une culture au sein de laquelle les leaders orientent les débats vers l’émotion en usant abondamment d’éléments de langage et en ignorant ou en faisant mine d’ignorer les faits et la nécessité d’y soumettre leur argumentation, cela à des fins électorales».

Le concept semble avoir été élaboré en 2004, mais la panique qui a saisi les «commentateurs autorisés» à l’occasion du Brexit et des succès remportés par Messieurs Orban, Poutine et Trump, leur a donné l’idée de se servir de la post-vérité comme arme de contre-attaque.

Nous attendons des journalistes qu’ils nous informent et qu’ils soient véridiques. Qu’ils s’effraient de l’ère post-factuelle, et que par conséquent ils rendent hommage à la vérité, devrait nous réjouir; mais nous sommes plutôt portés à la moquerie, cela pour trois raisons." (...)
-------------------------------

Connexe :

Le nouvel Ordre Médiatique Mondial(vidéo) Décodex, "fact-checking", "post-vérité" : de quoi sont-ils le nom ? « Post-vérité » et « fake news » : fausses clartés et points aveugles
Via L'Esprit Du Moment