Forêt, Bois, Milieux naturels : Interactions Enseignement supérieur - Organisations - Recherche
5.8K views | +1 today
Forêt, Bois, Milieux naturels : Interactions Enseignement supérieur - Organisations - Recherche
Veille sur les interactions entre l'enseignement supérieur, la recherche scientifique et les organisations (insertion professionnelle, innovations, valorisation de la recherche, vulgarisation...) en France et à l'étranger, dans la thématique Forêt - Bois - Milieux naturels. Informations sélectionnées par AgroParisTech - campus de Nancy
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by AgroParisTech Documentation Nancy from Enseignement Supérieur et Recherche en France
Scoop.it!

L’étonnante ascension des bachelors

"C’est LE programme qui monte dans l’enseignement supérieur français. Celui dont les effectifs progressent régulièrement sur les campus. Celui qu’un nombre croissant d’écoles privées s’attache à développer. Dans les années 2000, elles n’étaient qu’une dizaine à proposer le bachelor, diplôme d’origine anglo-saxonne. Elles sont aujour­d’hui pléthore. Non recensés au niveau national, les bachelors sont au moins plusieurs centaines."

 

 


Via ESR_Info
No comment yet.
Rescooped by AgroParisTech Documentation Nancy from Enseignement Supérieur et Recherche en France
Scoop.it!

Universités : Erasmus fait coup double

"Oubliez la disparition, Erasmus est multiplié par deux", titre Il Sole 24 Ore. Le programme d’échanges d'étudiants et d'enseignants entre les universités et les grandes écoles européennes, menacé de faillite, est sauvé par l’annonce le 7 novembre d’un accord entre la commission Culture et Education du Parlement européen et le Conseil européen pour financer un nouveau projet baptisé Erasmus+. […] - presseurop, 07/11/2013


Via ESR_Info
No comment yet.
Rescooped by AgroParisTech Documentation Nancy from Enseignement Supérieur et Recherche en France
Scoop.it!

Masters : choc de simplification

"D’après G. Fioraso, les offres de formations des universités sont trop foisonnantes. Après avoir travaillé sur les licences et imposé une nomenclature nationale (pour un cadre national des formations), la ministre s’occupe actuellement de la réduction du nombre de masters. L’objectif est de faire passer les 5000 intitulés actuels (1841 mentions, 5806 spécialités) à 246. Les objectifs sont multiples, d’après ce que je peux lire ici et là sur la toile : rendre les diplômes plus lisibles pour les étudiants et pour les employeurs, une meilleure stabilité dans le temps des intitulés des formations, faire des économies en mutualisant certains enseignements, … "


Via ESR_Info
No comment yet.