agriculture et syndicalisme
2.9K views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by FNSEA from Agriculture nouvelle : l'atelier des curieux de l'agriculture
Scoop.it!

Agriculteurs et réseaux sociaux, Facebook vs Twitter - Wikiagri

Agriculteurs et réseaux sociaux, Facebook vs Twitter - Wikiagri | agriculture et syndicalisme | Scoop.it
Agriculture et l'actualité agricole sur la communauté agricole Wikiagri. Meteo agricole et cours et marches.

Via Agriculture Nouvelle
No comment yet.
Scooped by FNSEA
Scoop.it!

Rencontre avec F. Hollande : montagne, élevage, nos arguments avancent - La Volonté Paysanne

Rencontre avec F. Hollande : montagne, élevage, nos arguments avancent - La Volonté Paysanne | agriculture et syndicalisme | Scoop.it

Pendant 1h30 ce matin à la préfecture de l'Aveyron, FDSEA, JA et Chambre d'Agriculture ont échangé avec François Hollande sur les sujets majeurs qui préoccupent l'agriculture à la veille de décisions importantes. Revolorisation des prix à la production, encadrement des relations commerciales, une PAC qui soutienne l'élevage, une politique de montagne renforcée, la reconnaissance des actifs... Les arguments de la profession ont pu être exposés et expliqués.

 

Pour voir la vidéo réalisée par La Volonté Paysanne :  http://www.dailymotion.com/video/x10cjzj_francois-hollande-a-rodez-aveyron_news

No comment yet.
Rescooped by FNSEA from FNSEA
Scoop.it!

Crues : au moins 5 millions d'euros perdus

Crues : au moins 5 millions d'euros perdus | agriculture et syndicalisme | Scoop.it
INFO E1 - Entre 15.000 et 20.000 hectares ont été submergés. Les éleveurs sont les plus touchés.

Via FRSEA_PdeL
No comment yet.
Scooped by FNSEA
Scoop.it!

Les vins d'appellation d'origine s'inquiètent des futurs sites en ".vin"

Les vins d'appellation d'origine s'inquiètent des futurs sites en ".vin" | agriculture et syndicalisme | Scoop.it
Les fédérations française et européenne des vins d'appellation d'origine s'inquiètent de l'arrivée de sites terminant par ".vin" ou ".wine" qui pourrait "constituer une nouvelle brèche dans la protection des appellations d'origine".
No comment yet.
Scooped by FNSEA
Scoop.it!

Lettre ouverte : La compétitivité, c’est maintenant !

Lettre ouverte : La compétitivité, c’est maintenant ! | agriculture et syndicalisme | Scoop.it

Où est passé le choc de compétitivité ? Dépassé par le choc de simplification ! Ecrasé par le choc de moralisation ! Ecrabouillé par le choc de transparence ! La compétitivité, affichée comme une priorité gouvernementale, n’aura été qu’un feu de paille.

Tout avait pourtant bien commencé. Le CICE (Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi) voté l’an dernier, va dans le bon sens. Il pose sur la table, le lien entre le coût du travail, le financement de notre protection sociale et la compétitivité.

Mais sa complexité de gestion pour l’entreprise et son effet décalé dans le temps - il n’aura d’effet qu’en 2014 - annule l’impact positif qu’il aurait dû avoir sur le moral des décideurs. Or, la croissance passe par la confiance des entrepreneurs. C’est encore une année de perdue.

Quant aux autres préconisations du rapport de Louis Gallois, plus personne n’en parle. Le conjoncturel a repris le dessus et les réformes structurelles attendront.

Pourtant, les entreprises de nos secteurs, elles, ne peuvent plus attendre. Le coût du travail en France devient un obstacle insurmontable pour lutter contre nos concurrents dans un marché ouvert. Nous ne sommes pas les seuls à dénoncer les pratiques de nos voisins. Même le Gouvernement belge vient de déposer une plainte auprès de la Commission européenne afin de faire cesser le dumping social pratiqué par l’Allemagne.

 

Or, sur ce sujet, le Gouvernement français est muet. Muet sur la nécessité de s’orienter vers une convergence sociale entre pays de l’Union européenne, alors même qu’il devrait rechercher un accord avec l’Allemagne pour la mise en place d’un salaire minimum en Europe. Il n’est pas tolérable de permettre à des pays d’avoir deux catégories de salariés : ceux couverts par un régime de protection sociale et un salaire minimum, et ceux n’ayant aucun droit. Le chemin de l’harmonisation sera long,

mais il faut s’y attaquer immédiatement. La position du couple franco-allemand sera déterminante.

Muet aussi sur la question des charges sociales, le Gouvernement évoque une réforme des allocations familiales sans même aborder la remise en cause de leur financement. Pourquoi garder une cotisation sociale qui pénalise l’activité en France alors qu’on pourrait lui substituer la TVA sociale afin de faire participer tous les produits consommés en

France, y compris les produits étrangers ? Voilà une mesure qui redonnerait de la compétitivité !

 

Les entrepreneurs attendent du Gouvernement qu’il agisse conformément à ses discours. En prenant les décisions aptes à redonner de la compétitivité aux entreprises qui créent de l’emploi. Pas en imposant de nouvelles taxes qui pénalisent encore notre compétitivité comme il est en train de le faire : écotaxe, hausse de la taxation sur le fuel domestique…

 

C’est aujourd’hui une urgence. Demain, il sera trop tard…

No comment yet.
Scooped by FNSEA
Scoop.it!

Prix du lait : une première étape !

Prix du lait : une première étape ! | agriculture et syndicalisme | Scoop.it

Le Premier Ministre et le Ministre de l’Agriculture viennent d’apporter leur soutien aux conclusions des travaux du médiateur, M. Amand, désigné suite à la table ronde laitière du 8 avril dernier.

« Il est possible et souhaitable de revaloriser d’au moins 25 € les 1000 litres, le prix payé aux producteurs sur le deuxième trimestre 2013 » : les demandes exprimées par la FNSEA et J A sont reconnues et crédibilisées par cette déclaration. Les coûts de production des éleveurs et l’évolution des marchés justifient cet ajustement. C’est la mobilisation des producteurs de lait, les nombreuses actions syndicales et tout particulièrement celles du 12 avril dernier, conjointement à l’implication du Gouvernement, qui ont permis de ramener à la raison les transformateurs et les distributeurs.

Ces acteurs ont désormais une semaine pour mettre en oeuvre les conclusions du médiateur. Nous attendons des résultats et nous comptons sur leur esprit de responsabilité pour finaliser ces hausses qui doivent s’appliquer dès le paiement de la collecte du mois d’avril.

Pour la FNSEA et JA, il s’agit là d’une première étape : tous les acteurs, désormais mobilisés grâce à l’action déterminante du Gouvernement, ont à oeuvrer pour permettre aux producteurs de lait de recevoir une juste rémunération correspondant à la réalité des marchés. Cette avancée dans le secteur laitier ne doit pas faire oublier les autres filières d’élevage qui sont elles aussi en attente de hausses justifiées de leurs prix à la production.

No comment yet.
Rescooped by FNSEA from Economie Responsable et Consommation Collaborative
Scoop.it!

Le numérique va-t-il révolutionner l'agriculture ?

Le numérique va-t-il révolutionner l'agriculture ? | agriculture et syndicalisme | Scoop.it

Le numérique rebat les cartes dans tous les domaines, et l'agriculture n'échappe pas à la règle. Qu'il s'agisse de capteurs, de pulvérisateurs automatiques, et même de drones et de satellites, les nouvelles technologies sont en passe de transformer ce que le duc de Sully décrivait comme les mamelles de la France : le labourage et le pâturage. En voici quelques exemples.

 

 


Via Aurélien BADET
No comment yet.
Scooped by FNSEA
Scoop.it!

Les annonces issues de la mobilisation des éleveurs de porcs doivent se traduire en actes !

Les annonces issues de la mobilisation des éleveurs de porcs doivent se traduire en actes ! | agriculture et syndicalisme | Scoop.it

Depuis plusieurs semaines, les éleveurs de porcs français se mobilisent pour demander la revalorisation et la mise en avant de leur production par l’aval de la filière. D’abord entamée par des actions coup-de-poing dans l’ouest de la France, cette mobilisation s’est accentuée cette semaine et nous remercions les centaines d’éleveurs qui ont répondu présent dans les départements pour faire entendre les difficultés auxquelles ils sont confrontés depuis près de six ans.

 

En réponse aux actions syndicales menées, nous accueillons avec satisfaction les « annonces » de revalorisation du prix du porc au producteur proposées par certains distributeurs et reprises par le Ministre de l’Agriculture. Cependant, des déclarations d’intention ne suffiront pas ! Messieurs les distributeurs, Monsieur le Ministre, il est urgent que vos paroles se traduisent en actes !

 

Aussi, la mobilisation porcine va se poursuivre et s’intensifiera avec les mêmes attentes.

 

D’une part, nous continuerons de porter la nécessité de l’affichage de l’origine nationale sur tous les produits issus du porc, viande fraîche et produits transformés, ainsi que la mise en avant du porc français dans les linéaires.

 

D’autre part, nous demandons, à l’image de ce qui a été fait pour le secteur laitier, qu’un médiateur soit nommé pour accompagner et faire aboutir les annonces relatives à la revalorisation du prix du porc payé au producteur.

No comment yet.
Scooped by FNSEA
Scoop.it!

Projet de loi Consommation : Un pas significatif vers des relations commerciales plus équitables

Projet de loi Consommation :                          Un pas significatif vers des relations commerciales plus équitables | agriculture et syndicalisme | Scoop.it

Instaurer des règles du jeu équitables dans les négociations commerciales entre les acteurs des filières agricoles et alimentaires est une priorité constante de la FNSEA car elle conditionne la croissance de ce secteur ainsi que l’avenir et le revenu des agriculteurs français.

 

Le projet de loi «Consommation » présenté hier en Conseil des Ministres par Pierre Moscovici et Benoit Hamon montre que le gouvernement a entendu cette revendication et pris conscience de la nécessité absolue de garantir un meilleur équilibre dans les relations économiques entre quelques centrales d’achat qui concentrent la distribution des produits alimentaires, et leurs fournisseurs : 10 000 entreprises agro-alimentaires –des PME pour l’essentiel, et 400 000 producteurs agricoles.

 

En reprécisant le cadre contractuel entre fournisseurs et distributeurs, ce projet de loi entend mettre fin à certaines pratiques abusives, voire déloyales de la grande distribution, qui mettent en péril les emplois d’une filière agro-alimentaire française aujourd’hui fragilisée.

 

La FNSEA sera mobilisée et attentive au cours du débat parlementaire pour que cette ambition soit pleinement concrétisée.

 

Nous veillerons particulièrement à la mise en oeuvre et aux conditions de déclenchement de cette clause obligatoire de renégociation des prix, tant attendue au regard de l’extrême volatilité des cours des matières premières agricoles sur les marchés mondiaux ; une clause dont les accords du 3 mai 2011 ont été précurseurs.

 

Dans de nombreuses filières, les producteurs agricoles sont aujourd’hui en grande difficulté ; ils trouvent là des raisons d’espérer. Pleinement conscients de l’enjeu du pouvoir d’achat pour nombre de leurs concitoyens, ils demandent simplement, justement, un « juste prix » de leurs produits, pour eux comme pour les consommateurs.

No comment yet.
Rescooped by FNSEA from Les techniques, l'innovation, la recherche, l'économie et la commercialisation en agriculture
Scoop.it!

L'agriculteur qui prépare la révolution open-source

L'agriculteur qui prépare la révolution open-source | agriculture et syndicalisme | Scoop.it
Dans le Missouri, Marcin Jakubowski a fabriqué un tracteur dont il a publié les plans sur le net, avant d'imaginer le "kit de construction du village global" : 50 outils répondant aux besoin...

Via Agriculture : emploi, formations, métiers, filières.......
No comment yet.
Scooped by FNSEA
Scoop.it!

L’avis du CESE sur la gestion de l’eau en agriculture est voté dans la discorde.

L’avis du CESE sur la gestion de l’eau en agriculture est voté dans la discorde. | agriculture et syndicalisme | Scoop.it

Le 23 avril, l'avis sur « la gestion et l'usage de l'eau en agriculture » a été adopté (103 votes pour 21 contre et 46 abstentions) au CESE - Conseil économique, social et environnemental. Ce projet d’avis de la section de l’agriculture, de la pêche et de l’alimentation présidée par Joseph Giroud (groupe de l’agriculture), était rapporté par Florence Denier-Pasquier (groupe environnement et nature). Le groupe agriculture du CESE, dont la FNSEA fait partie, a voté contre, et a été suivi en cela par les  représentants des entreprises, de l’artisanat et des professions libérales.

Dans son intervention à la tribune, Christiane Lambert, vice-présidente de la FNSEA a justifié les points de discordes existant entre le syndicat et l’avis porté au vote. Selon Christiane Lambert, cet avis propose en effet la création de trois taxes supplémentaires (nitrates, phytosanitaires et sur les prélèvements d’eau) ajoutés à des contraintes quasi insurmontables sur la création des stockages d’eau. Pour la vice-présidente de la FNSEA, cet avis dresse en filigrane « le procès d’un modèle agricole » et fait « abstraction des contingences du moment et ajoutant toujours plus de distorsions de concurrence ».

No comment yet.
Scooped by FNSEA
Scoop.it!

La FNSEA lance sa page Scoopit

La FNSEA lance sa page Scoopit | agriculture et syndicalisme | Scoop.it
FNSEA's insight:

Après Facebook, Twitter, Youtube, etc... La FNSEA poursuit son implantation digitale avec le lancement de sa page Scoopit. En tant qu’outil de veille web thématique, ce réseau social permet de connaître en quelques clics l’essentiel des problématiques sur un sujet précis.

 

La page Scoopit de la FNSEA a donc pour objectif de présenter les actions quotidiennes du syndicat agricole et de son réseau, mais aussi des acteurs du monde agricole plus globalement, avec un penchant assumé pour les actions digitales. Cette page référencera ainsi des contenus exclusifs, que vous retrouverez aussi directement sur smartphone via l’application mobile FNSEA.

 

Il est temps de parler d’agriculture autrement et au plus grand nombre. Rejoignez-nous !

No comment yet.