Websalute, e-santé, e-health, #hcsmeuit
14.8K views | +0 today
Follow
 
Rescooped by Giovanna Marsico from innovation & e-health
onto Websalute, e-santé, e-health, #hcsmeuit
Scoop.it!

LeWeb14 : The Reinvention of Healthcare

Click here to edit the title


Via Jerome Leleu
more...
Denise Silber's curator insight, December 6, 2014 4:05 AM

Doctors 2.0 & You will be there, reporting on exciting innovation in health and out.

 
Websalute, e-santé, e-health, #hcsmeuit
Internet a servizio della salute e della sanità
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Giovanna Marsico
Scoop.it!

The Measure of a Man

The Measure of a Man. A presentation by Regina Holliday...
more...
✿ Planetnurse ✿'s curator insight, March 7, 2013 6:13 AM

Very good, Thank you! We should talk more about the stories of people like me and you who lives nightmares while meeting  health care system ... 

Scooped by Giovanna Marsico
Scoop.it!

Un logiciel calcule pour chaque femme le risque de cancer du sein

Un logiciel calcule pour chaque femme le risque de cancer du sein | Websalute, e-santé, e-health, #hcsmeuit | Scoop.it

Développé par une société française, cet outil intègre quatre facteurs de risque puis suggère la fréquence

more...
No comment yet.
Rescooped by Giovanna Marsico from Didier Mennecier : Un Médecin totalement Geek
Scoop.it!

En route pour la certification « Hébergement de données de santé »

En route pour la certification « Hébergement de données de santé » | Websalute, e-santé, e-health, #hcsmeuit | Scoop.it

L’évolution de la procédure d’agrément pour l’hébergement de données de santé sur support numérique vers la certification HDS est sur le point d’être adoptée. Une transition à anticiper !
La période de consultation des autres États membres s’étant terminée le 23 octobre, le décret notifié à la Commission européenne relatif à l’hébergement de données de santé à caractère personnel est désormais prêt à être adopté.

Sans surprise, le projet de décret vient préciser les orientations de l’ordonnance du 12 janvier 2017 modifiant le code de la santé publique qui entrera en vigueur le 1er janvier 2018. À noter : ce calendrier est ambitieux puisque la date butoir avait été fixée au 1er janvier 2019 par cette ordonnance.


Via Medecin Geek
more...
No comment yet.
Rescooped by Giovanna Marsico from Patient Hub
Scoop.it!

Un hacker vole les données de 500.000 patients belges sur un site de rendez-vous médicaux

Un hacker vole les données de 500.000 patients belges sur un site de rendez-vous médicaux | Websalute, e-santé, e-health, #hcsmeuit | Scoop.it

Un hacker est parvenu à pirater le site flamand de rendez-vous médicaux "Digitale Wachtkamer" et à se procurer ainsi les adresses e-mail , numéros de téléphone et raison de leur visite d'un demi-million de patients belges ! 


Via Philippe Marchal
more...
No comment yet.
Scooped by Giovanna Marsico
Scoop.it!

Come proteggere l’accesso ai dati nel settore della Sanità - Top Trade

Come proteggere l’accesso ai dati nel settore della Sanità - Top Trade | Websalute, e-santé, e-health, #hcsmeuit | Scoop.it
Una panoramica sui principali rischi e sull'impatto delle violazioni dei dati sensibili dei pazienti da parte di cyber-criminali in ambito sanitario a firma di VASCO Data Security
more...
No comment yet.
Scooped by Giovanna Marsico
Scoop.it!

Santé publique France - Avec e-DO, Santé publique France dématérialise la déclaration obligatoire du VIH-sida

Santé publique France - Avec e-DO, Santé publique France dématérialise la déclaration obligatoire du VIH-sida | Websalute, e-santé, e-health, #hcsmeuit | Scoop.it
Santé publique France modernise le dispositif des maladies à déclaration obligatoire (MDO) avec, dans un premier temps, la télédéclaration de l’infection par le VIH et du sida par le biais d’une...
more...
No comment yet.
Rescooped by Giovanna Marsico from Tout et Rein by renaloo.com
Scoop.it!

Témoignage posthume : Lisa Steen, une généraliste dans la tourmente du parcours patient

Témoignage posthume : Lisa Steen, une généraliste dans la tourmente du parcours patient | Websalute, e-santé, e-health, #hcsmeuit | Scoop.it
Une simple patiente dont le corps médical n’a, selon Lisa Steen, pas pris en compte les compétences médicales. Les dernières lignes de ce récit d’outre-tombe ne sont pas tendres avec la profession : « les médecins n’aiment pas qu’on leur dise quoi faire, et si vous essayez subtilement, ils ne le remarquent pas ». 

Via Renaloo
more...
No comment yet.
Rescooped by Giovanna Marsico from Ma santé et le digital francophone
Scoop.it!

Télésurveillance des maladies chroniques : les politiques publiques appliquées dans quatre pays européens

Télésurveillance des maladies chroniques : les politiques publiques appliquées dans quatre pays européens | Websalute, e-santé, e-health, #hcsmeuit | Scoop.it
Santé connectée et télémédecine - http://www.telemedaction.org/
Via Emmanuel Capitaine
more...
No comment yet.
Scooped by Giovanna Marsico
Scoop.it!

#PokémonGo: potentiellement cher, dangereux et trop curieux - UFC-Que Choisir

#PokémonGo: potentiellement cher, dangereux et trop curieux - UFC-Que Choisir | Websalute, e-santé, e-health, #hcsmeuit | Scoop.it
Quelques jours après avoir renversé l’Australie, les États-Unis et la Nouvelle-Zélande, le tsunami Pokémon Go gagne la France. Le jeu de capture de petits mons
more...
No comment yet.
Scooped by Giovanna Marsico
Scoop.it!

Chine: les effets tragiques de la pubblicité mensongère sur les patients - The Lancet

Chine: les effets tragiques de la pubblicité mensongère sur les patients - The Lancet | Websalute, e-santé, e-health, #hcsmeuit | Scoop.it
more...
No comment yet.
Scooped by Giovanna Marsico
Scoop.it!

Lancement de l'application mobile SAIP - système d'alerte et d'information des populations

Lancement de l'application mobile SAIP - système d'alerte et d'information des populations | Websalute, e-santé, e-health, #hcsmeuit | Scoop.it
À la suite des attentats survenus en France en janvier et novembre 2015, la direction générale de la sécurité civile et de la gestion de crise (DGSCGC) du ministère de l’Intérieur, en collaboration avec le Service d’information du gouvernement (SIG), ont travaillé au développement d’une application mobile d’alerte des populations sur smartphone : « SAIP », pour Système d’alerte et d’information des populations. Disponible dès le 8 juin, cette applicatio
more...
No comment yet.
Rescooped by Giovanna Marsico from Buzz e-sante
Scoop.it!

Les données personnelles de santé accessibles aux assurances et laboratoires

Les données personnelles de santé accessibles aux assurances et laboratoires | Websalute, e-santé, e-health, #hcsmeuit | Scoop.it
Un arrêté du ministère de la Santé interdisait jusque-là l'accès aux données de santé aux organismes de recherche à but lucratif.

Via Rémy TESTON
more...
No comment yet.
Scooped by Giovanna Marsico
Scoop.it!

Cancer : les Canadiens angoissent devant Google sans médecin

Cancer : les Canadiens angoissent devant Google sans médecin | Websalute, e-santé, e-health, #hcsmeuit | Scoop.it
La Société canadienne du cancer a mené une enquête afin de déterminer ce que les gens pensent de l'information qu'ils trouvent en ligne. La réponse courte : ils en sortent accablés et confus.
more...
karine's curator insight, April 27, 2016 7:59 AM
Et le résultat est le même quelle que soit la pathologie ...
Rescooped by Giovanna Marsico from HEALTHCARE & SOCIAL MEDIA
Scoop.it!

Mayo Clinic's new social media campaign highlights the patient experience in patients' own voices  #hcsmeufr #esante #digitalhealth

Mayo Clinic's new social media campaign highlights the patient experience in patients' own voices  #hcsmeufr #esante #digitalhealth | Websalute, e-santé, e-health, #hcsmeuit | Scoop.it
ShareFacebookTwitterLinkedInEmailPrint

Mayo Clinic has launched a new social media campaign that revolves around patient experience—both positive and negative—featuring articles written by patients and their caregivers. 

 

Experts by Experience, which is a partnership between the health system and healthcare social network Inspire, will include posts from patients and caregivers from across the globe, according to Mayo Clinic.  

The system says the campaign has three goals: 

Educate providers using first-hand stories of patients' experiencesOffer a look into a "day in the life" for patients or caregivers dealing with certain conditionsProvide opportunities for quality improvement

"Sharing stories has valuable health benefits for readers or listeners and narrators alike," the health system said in the announcement.

"Be it through their own experiences or those of loved ones, patients and caregivers are in a unique position—by sharing their stories they are able to create a comprehensive narrative out of often chaotic journeys." 

 

The series' first post, for example, describes a negative and a positive experience with emergency care.

Renata K. Louwers is a patient advocate and writer whose husband was being treated for bladder cancer. During one ER visit, her husband was left on a stretcher in a hallway as there were no available beds, according to the post. Louwers wrote that she was exhausted and no one offered her a chair or a place to sit. Worse, she was scolded by the hospital staff when she sat down against the wall. 

On another visit, Louwers said she arrived late at night with her husband and a nurse quickly recognized how tired she was. He offered her a pillow and a spot to sleep, saying he would wake her when the doctor needed to speak with her. 

"I understand that in an emergency room the top priority is to handle emergencies, not to comfort caregivers. But it takes discreet actions like kindness, helpfulness, empathy—things within the control of every person—to scale up the humanity of care," Louwers writes in the post.

"And scaling up, even slightly, can have a big positive impact on caregivers."


Via Plus91, Lionel Reichardt / le Pharmageek
more...
No comment yet.
Rescooped by Giovanna Marsico from #eHealthPromotion, #SaluteSocial
Scoop.it!

Serious Games As Digital Health Interventions

Serious Games As Digital Health Interventions | Websalute, e-santé, e-health, #hcsmeuit | Scoop.it
 play2PREVENT Lab Study’s results published early September 2017 in the Journal of Medical Internet Research showed that PlayForward “Serious Game” was effective in improving positive attitudes about sexual health among adolescents

Following my previous post Jesse Schell On Serious Games @ Serious Play 2013, which covered PlayForward: Elm City Stories as a gold medal winner in the Healthcare/Medical category of the International Serious Play Awards, the Yale News has recently reported that “video games might soon have a place in classrooms as tools to help educate adolescents about public health issues.” 

Via Kim Flintoff, Giuseppe Fattori
more...
Kim Flintoff's curator insight, October 25, 2017 9:29 PM
play2PREVENT Lab Study’s results published early September 2017 in the Journal of Medical Internet Research showed that PlayForward “Serious Game” was effective in improving positive attitudes about sexual health among adolescents
Richard Platt's curator insight, October 28, 2017 12:25 PM

With the value proposition of “harnessing videogame technology to shape stronger and healthier lives”, seven years ago Lynn Fiellin MED ’96, founder and director of the play2PREVENT Lab at the Yale Center for Health & Learning Games, received funding from the National Institutes of Health to study how video games might effectively combat public health issues among New Haven youth.   Play2PREVENT’s inaugural video game was PlayForward: Elm City Stories. Yale’s p2P initiative has partnered with Schell Games and Digitalmill to develop the game for the iPad, aimed at preventing HIV infection among ethnic minority adolescents. PlayForward is a serious role-playing videogame that engages youth with a variety of challenges and choices in fictional yet realistic life situations.  Led by Fiellin, the research team recruited more than 300 students, ages 11 to 14, from afterschool and summer programs in the New Haven area for the study.  During the one-year study period, the students were assessed for a range of outcomes, including sexual health attitudes, knowledge, intention to initiate sex, and sexual activity.  The findings validate the value of the Serious Game as a tool to engage and educate teens at risk for HIV and other sexually transmitted infections (STIs).

Rescooped by Giovanna Marsico from Didier Mennecier : Un Médecin totalement Geek
Scoop.it!

Les professionnels de santé estiment nécessaire un accompagnement pour l'utilisation des innovations

Les professionnels de santé estiment nécessaire un accompagnement pour l'utilisation des innovations | Websalute, e-santé, e-health, #hcsmeuit | Scoop.it
Publié le 21/09/17 - HospimediaLors du forum e-Health des Échos ce 19 septembre, les intervenants se sont accordés sur le fait que l'innovation matérielle et technique ne suffit pas à la transformation numérique de la santé. Les acteurs tâtonnent entre démarches globales de numérisation de la santé et projets ciblés de services ou objets connectés.Le marché de la e-santé est estimé à près de 3 milliards d'euros (Md€) en France aujourd'hui, et potentiellement à 4 Md€ d'ici 2020. Toutefois, si ce secteur présente une forte attractivité, le cadre administratif et réglementaire n'est pas favorable à son développement, et les pouvoirs publics sont particulièrement ciblés sur les besoins de modification et de simplification de cet environnement. Le directeur général de l'Agence des systèmes d'information partagés de santé (Asip Santé), Michel Gagneux, dans sa volonté de déployer les solutions numériques, rappelle "l'importance de l'accompagnement, du soutien et de la pédagogie auprès du professionnel de santé". Tous les intervenants s'accordent à dire, en adéquation avec la stratégie nationale de santé annoncée par la ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn la veille, que le numérique doit être au service de la santé, à commencer par être intégré à des démarches de prévention.Revoir le cadre administratif et réglementaire de la santé numériqueLes institutions publiques sont conscientes que l'environnement de la santé numérique tel qu'il est défini aujourd'hui n'est pas favorable au développement de l'innovation. La tendance est à l'adaptation et la simplification du cadre administratif et réglementaire. Philippe Cirre, délégué adjoint à la stratégie des systèmes d'information de santé (DSSIS), estime que "le numérique est un outil, un moyen. Il faut le placer dans le cadre de la stratégie nationale de santé." Il annonce que les modalités de traitement des données vont évoluer dans l'année à venir. "Le patient doit pouvoir maîtriser ses données et y accéder et pour cela, les outils doivent être ergonomiques." Il ajoute la nécessité de définir un cadre d'interopérabilité et de sécurité : "Nous souhaitons simplifier la vie des acteurs économiques et travailler à la modernisation des services de régulation. Il faut trouver un modèle économique dans lequel les industriels privés investissent." Une gouvernance à travers le Comité stratégique du numérique en santé (CSNS) a été mise en place par la DSSIS et le ministère afin de construire la stratégie globale avec les pouvoirs publics.L'encadrement du traitement des données numériques recueillies sur les patients a vocation à laisser plus d'autonomie aux entreprises afin de les responsabiliser et réduire l'attente de traitement par la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil). "La loi Informatique et libertés est en vigueur depuis quarante ans", rappelle Thomas Dautieu, directeur adjoint de la conformité pour la Cnil. "Le 25 mai 2018, un règlement sera appliqué pour toutes les entreprises de l'Union européenne." Il existe déjà et est publié depuis un an et demi, le but étant que les acteurs traitant des données de santé l'appliquent progressivement. "Il a vocation à crédibiliser les Cnil européennes grâce à leur coopération, la possibilité de prononcer des sanctions pouvant aller jusqu'à 20 millions d'euros (M€), le renforcement du droit des personnes sur la collecte des données, avec le droit à portabilité des données notamment, et responsabiliser les entreprises." Ce dernier point permet la réduction des formalités obligatoires auprès de la Cnil, mais oblige les entreprises à prendre davantage la responsabilité de la conformité de leurs services et produits. L'opérateur de données doit documenter et suivre le parcours des données tout au long de leur vie, envisager différemment le traitement des données et le faire de manière responsable.Accompagner professionnels de santé et patients"Le développement de la e-santé dépend de la capacité des médecins à l'adopter dans leurs pratiques", appuie Éric Jarrousse, vice-président de Cegedim Healthcare Software. "Il faut accélérer les outils qui leur permettent de travailler ensemble sur des projets de santé communs." L'entreprise propose des portails en lien entre la ville et l'hôpital afin d'éviter la rupture de soins. L'assureur s'approprie les usages avec l'intégration d'outils dans les logiciels des médecins. Afin de proposer des solutions complètes, il considère que "l'interopérabilité est fondamentale, et dans cet objectif, le dossier médical partagé (DMP) doit correspondre à des cas d'usage et servir à accompagner le patient".Pour favoriser les interfaces avec la médecine ambulatoire, les modes software as a service (Saas) se développent afin de permettre aux médecins de travailler partout. Afin de couvrir la totalité du territoire et de réduire les déserts médicaux, "la télémédecine doit se développer, car entre 2,5 et 3 millions de personnes souffrent de ne plus avoir accès à un médecin". Michel Paoli, directeur médical délégué efficience, télémédecine, innovation, santé du Groupe d'assurance IMA, explique que toute la solution ne réside pas dans la technique : "Nous croyons beaucoup à la télémédecine, sans tellement y croire. C'est un mode d'accès mais on ne peut livrer patients et professionnels de santé à eux-mêmes avec les outils digitaux. Il faut s'appuyer sur le digital et accompagner les changements d'usages."L'Asip Santé confirme ce constat de manque d'accompagnement des professionnels de santé et des patients dans l'utilisation des nouveaux outils disponibles. Michel Gagneux prend acte que "le défi est culturel et il faut amener des évolutions dans les pratiques et sur le plan organisationnel. Les outils existent mais il faut adapter les pratiques à ces outils." Il estime que des coopérations entre les industriels, les instances publiques, les professionnels de santé et les patients amenant à une bonne connaissance des innovations sont nécessaires aux bienfaits qu'elles peuvent apporter. "Le rôle du patient va être de plus en plus déterminant dans la façon de faire évoluer les pratiques et usages des professionnels et des institutions de santé. Les outils numériques sont des facteurs accélérateurs des transformations du système de santé. L'outil n'est pas la solution en tant que telle, il y contribue, mais tout ne tourne pas autour de ça."
Via Medecin Geek
more...
No comment yet.
Rescooped by Giovanna Marsico from mHealth- Advances, Knowledge and Patient Engagement
Scoop.it!

Smartphone case that allows parents to stop children becoming addicted to devices

Smartphone case that allows parents to stop children becoming addicted to devices | Websalute, e-santé, e-health, #hcsmeuit | Scoop.it
A Japanese company has created a smartphone case to help parents prevent their children from becoming addicted to their mobile devices.

Via eMedToday
more...
No comment yet.
Scooped by Giovanna Marsico
Scoop.it!

Le cancer, un fléau vieux comme la vie

Le cancer, un fléau vieux comme la vie | Websalute, e-santé, e-health, #hcsmeuit | Scoop.it
Une tumeur invasive a été découverte sur un os d'hominidé vieux de 1,7 millions d'années. Voilà qui tend à démontrer que le cancer n'est pas exclusivement une maladie de l'homme moderne, mais que ses origines sont d'abord génétiques. Eclairages, et débat.
more...
No comment yet.
Rescooped by Giovanna Marsico from Ma sélection e-santé
Scoop.it!

L’utilisation des réseaux sociaux pourrait ralentir les maladies chroniques chez les seniors

L’utilisation des réseaux sociaux pourrait ralentir les maladies chroniques chez les seniors | Websalute, e-santé, e-health, #hcsmeuit | Scoop.it

Une étude publiée dans le journal « Cyberpsychology, Behavior and Social Networking » a révélé que les personnes actives sur les réseaux sociaux seraient moins exposées à des symptômes dépressifs, ainsi qu’à des maladies chroniques, comme l’hypertension artérielle ou encore le diabète. Cette étude a été menée sur 591 participants d’un âge moyen de 68 ans.

Une étude qui s’intéresse au lien entre les réseaux sociaux et la santé

Et si les seniors devenaient de véritables adeptes de Facebook, Twitter et du Smartphone ? C’est en tout cas ce que prône William Chopik, professeur adjoint à l’Université du Michigan qui précise que « l’utilisation accrue des médias sociaux auraient des conséquences positives sur les personnes âgées ».

L’étude constate également que les participants actifs sur les plateformes de médias sociaux sont généralement plus satisfaits de leur vie en général et ont moins de symptômes dépressifs, tout comme de maladie chronique. Plus de 95% des personnes âgées interrogées dans le cadre de l’étude précisent être « assez satisfaits » ou « très satisfaits » des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC). 72% ne sont, quant à elles, pas opposées à l’apprentissage des nouvelles technologies.


Via Dominique Godefroy, 1pharmacien2pt0 - Quentin ROSET
more...
No comment yet.
Rescooped by Giovanna Marsico from PATIENT EMPOWERMENT & E-PATIENT
Scoop.it!

Moins d'un internaute sur deux fait la différence entre résultat naturel et résultat sponsorisé - Blog du Modérateur

Moins d'un internaute sur deux fait la différence entre résultat naturel et résultat sponsorisé - Blog du Modérateur | Websalute, e-santé, e-health, #hcsmeuit | Scoop.it
Plus les années passent et plus le caractère sponsorisé des publicités sur Google est discret. En 2007, elles étaient affichées sur fond jaune avec la ment

Via FrancoisMagnan, Lionel Reichardt / le Pharmageek
more...
No comment yet.
Scooped by Giovanna Marsico
Scoop.it!

Un rapport IGAS sur la santé en prison pointe les carences du système

Un rapport IGAS sur la santé en prison pointe les carences du système | Websalute, e-santé, e-health, #hcsmeuit | Scoop.it
Méconnaissance de l'état de santé des détenus, offre de soin disparate et insuffisante : un rapport de l'Inspection générale de
more...
No comment yet.
Scooped by Giovanna Marsico
Scoop.it!

Réalité virtuelle : elle crée un "Youtube de la chirurgie" pour les futurs médecins

Réalité virtuelle : elle crée un "Youtube de la chirurgie" pour les futurs médecins | Websalute, e-santé, e-health, #hcsmeuit | Scoop.it
Qui seront les héros de demain et quel modèle laisseront-ils à nos enfants ? La question sera posée au "Up Fest" à l'initiative du mouvement "UP".
more...
No comment yet.
Scooped by Giovanna Marsico
Scoop.it!

Grâce à la blockchain, il veut contraindre les laboratoires médicaux à la transparence

Grâce à la blockchain, il veut contraindre les laboratoires médicaux à la transparence | Websalute, e-santé, e-health, #hcsmeuit | Scoop.it
Afin d'éviter les manipulations des protocoles d'essais cliniques, un chercheur britannique a mis au point une technique infalsifiable à l'aide de la blockchain.
more...
No comment yet.
Rescooped by Giovanna Marsico from Cancers du sein
Scoop.it!

Bloguer sa maladie : 5 pistes de réflexion pour intégrer cette pratique au réseau de la santé

Bloguer sa maladie : 5 pistes de réflexion pour intégrer cette pratique au réseau de la santé | Websalute, e-santé, e-health, #hcsmeuit | Scoop.it
L’usage du blogue semble être en forte progression, autant pour trouver de l’information que pour partager son expérience de la maladie (1). Les patients blogueurs seraient de plus en plus no…

Via Rémy TESTON, catherine cerisey
more...
No comment yet.
Scooped by Giovanna Marsico
Scoop.it!

La CNIL publie une carte interactive de la protection des données dans le monde

La CNIL publie une carte interactive de la protection des données dans le monde | Websalute, e-santé, e-health, #hcsmeuit | Scoop.it
Dans quel pays transférer des données personnelles et à quelles conditions ? Quel pays dispose d’une législation spécifique ou d’une autorité de protection des données personnelles ?
more...
No comment yet.
Scooped by Giovanna Marsico
Scoop.it!

Catherine Cerisey : "le patient n'est pas seulement témoin, il est aussi expert" - We Are Patients

Catherine Cerisey : "le patient n'est pas seulement témoin, il est aussi expert" - We Are Patients | Websalute, e-santé, e-health, #hcsmeuit | Scoop.it
"Après deux tumorectomies, une mastectomie, une reconstruction, 18 chimiothérapies, 5 semaines de radiothérapie et 5 ans d’hormonothérapie, je suis
more...
No comment yet.