Web 2.0 et société
14.7K views | +1 today
Follow
Web 2.0 et société
La société en mouvement « 2.0 » : quels enjeux, quelles opportunités, quel avenir ?
Curated by BeerBergman
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

Moral Machine

Moral Machine | Web 2.0 et société | Scoop.it
A platform for public participation in and discussion of the human perspective on machine-made moral decisions
BeerBergman's insight:
Did you do your moral machine test of today already?
more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

Cynthia Fleury : “Etre courageux, c'est parfois endurer, parfois rompre”

Cynthia Fleury : “Etre courageux, c'est parfois endurer, parfois rompre” | Web 2.0 et société | Scoop.it

"Chez Tocqueville, les principes se changent en passions ; ainsi, la passion du principe d'individuation, c'est l'individualisme. Le sujet individualiste est passionné par lui-même, autocentré, replié, grisé par l'ivresse de soi, alors que le sujet individué met en place un regard sur le monde extérieur, déploie et assure un socle, une assise, qui lui permet d'entrer en relation avec ce qui l'entoure. L'aventure de l'irremplaçabilité, la voie de l'individuation, ressemble ainsi sous maints aspects à celle de la dépersonnalisation. Il ne s'agit pas de devenir une personnalité, d'être dans la mise en scène de l'ego. L'enjeu est au contraire relationnel : il s'agit de se décentrer pour se lier aux autres, au monde, au sens.."

BeerBergman's insight:

Très bel article, à lire ! Extrait.

***

"Le courageux, au centre de votre essai La Fin du courage, c'était déjà pour vous un sujet irremplaçable ?

Oui, irréductible aux autres, puisque le courageux ne délègue pas à d'autres le soin de faire ce qu'il y a à faire. Dans La Fin du courage. La reconquête d'une vertu démocratique, je montre comment l'éthique du courage est un moyen de lutter contre l'entropie démocratique. Cette vertu, qui réarticule l'éthique et le politique, est tout à la fois un outil de protection du sujet et de régulation des sociétés. Dans l'intimité profonde que le sujet courageux entretient avec sa conscience, il y a la qualité d'un engagement public, pour les autres. On peut être seul, voire contre les autres, quand on fait un acte courageux, mais ce geste préserve toujours une qualité de lien avec la communauté. Dans la vie de tous les jours, être courageux, c'est parfois endurer, parfois rompre ; c'est quitter un travail quand on est empêtré dans une situation perverse."

more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

Bernard Stiegler : lost in disruption ?

Bernard Stiegler : lost in disruption ? | Web 2.0 et société | Scoop.it
L’avenir dira si la pensée de Stiegler méritera force mentions de type « au sens de Stiegler » de la part de ses successeurs en philosophie. En attendant, on ne peut qu’être conduit à une grande circonspection dans la lecture de ses récents ouvrages et interviews, avec leurs analogies, leurs approximations et leur manque d’appui historique et scientifique sur les notions manipulées. Stiegler n’est peut-être pas mort[102], mais il est possible qu’une partie de sa pensée se soit perdue dans le nuage d’entropie croissante qui nous envahit – et que lui-même s’y soit perdu aussi. Lost in disruption ? Tâchons de ne pas l’être nous-mêmes, et d’exercer notre sens critique, avec Stiegler contre certaines emprises qu’il dénonce parfois à raison, contre Stiegler lorsqu’il les dénonce (ou les exalte, pour d’autres) de manière inconsidérée, lorsqu’il oublie en route la machinerie lourde mais ô combien néguentropique du raisonnement laborieusement construit.
BeerBergman's insight:
Longue, mais intéressante analyse de Bernard Stiegler.
more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

La culture numérique vaincra-t-elle ?

La culture numérique vaincra-t-elle ? | Web 2.0 et société | Scoop.it
Je suis né au milieu des années 1970, en province, dans un milieu modeste. Sur ce plan, je me reconnais tout à fait dans la description de ma génération telle qu’elle est donnée par Tristan Garcia...
BeerBergman's insight:

Billet de Stéphane Vial sur l'avenir du design et de la culture numérique. Extrait.

***

"En effet, au-delà des facteurs individuels plus personnels, c’est très exactement pour cela que j’ai cru à l’Internet dès que j’y ai touché : parce que j’ai pensé qu’il pouvait nous amener non seulement à « concevoir une autre culture » mais encore à la faire advenir, une culture où les citoyens auraient plus de pouvoir et vivraient autrement le lien social, classiquement saturé de verticalité et de privilèges. Et, d’une certaine manière, en 15 ans, c’est ce qui s’est passé avec l’essor des cultures numériques et la perspective d’une « troisième révolution industrielle » (Jeremy Rifkin) organisée autour d’une « économie de la contribution » (Bernard Stiegler) et s’appuyant sur la « démocratie Internet » (Dominique Cardon) et ses nouvelles « liaisons numériques » (Antonio Casilli)."

more...
No comment yet.