L'article rapporte les résultats d'une étude cas témoins incluant 780 patients chez lesquels une ADSN a été diagnostiquée entre janvier 2008 et décembre 2011.

Cette étude montre qu'à échéance de trois ans après la vaccination il n'existe pas de lien statistique entre la vaccination contre l'hépatite B (OR 1,05 [0,72- 1,73]), la vaccination anti-HPV (OR 1,05 [0,62- 1,78] ou toute vaccination (OR 1,03 [0,86- 1,22]).

Concernant la vaccination HPV, dans les 3 mois suivant la vaccination, on observe une tendance non significative à l'augmentation des cas de SEP (OR 2,25 [0,76- 6,65]) mais pas des autres manifestations inaugurales, ce qui ne va pas dans le sens d'un effet réel.

Par ailleurs, il existe une augmentation significative du risque d'apparition de manifestations d'ADSN dans les 30 jours suivant l'administration d'un vaccin quel qu'il soit (OR 2,32 [1,18-4,57]). A noter qu'il existe une différence entre le texte et la figure dans laquelle cette augmentation de risque est observée à 14 jours et non à 30 jours.