Quoi de neuf sur le Web en Histoire Géographie ?
366.0K views | +103 today
Follow
 
Scooped by HG Académie de Rennes
onto Quoi de neuf sur le Web en Histoire Géographie ?
Scoop.it!

Quand les intempéries inspirent les urbanistes - Géoconfluences

Quand les intempéries inspirent les urbanistes - Géoconfluences | Quoi de neuf sur le Web en Histoire Géographie ? | Scoop.it

Un révélateur. En attendant, la neige agit comme un révélateur. Des comportements humains, du rapport à l’enfance, de la relation aux éléments. Mais aussi, c’est moins connu, de l’utilisation de l’espace. Lorsque la voirie, rue, boulevard, carrefour, est recouverte de neige, les traces laissées par les roues dessinent avec précision l’espace utilisé par le trafic motorisé, auquel il faut toutefois ajouter, comme l’ont signalé plusieurs commentaires, une largeur supplémentaire correspondant aux rétroviseurs. Par contraste, le manteau blanc révèle les étendues qui pourraient être rendues sans dommage aux piétons.

HG Académie de Rennes's insight:
Les épisodes neigeux mettent en évidence les trajectoires empruntées par les voitures lorsque leurs conducteurs roulent prudemment. Certains urbanistes proposent de s'en inspirer pour réévaluer la place accordée à l'automobile sur la chaussée, et appellent ce phénomène le « sneckdown » (qu'on pourrait traduire en français par « zébras naturels » ou « trottoirs spontanés »). Géoconfluences propose quelques liens pour en savoir plus. Particulièrement de circonstance (et intéressant !). A découvrir.
more...
No comment yet.
Quoi de neuf sur le Web en Histoire Géographie ?
Espace de veille pédagogique dédié aux ressources en Histoire Géographie - Académie de Rennes
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by HG Académie de Rennes
Scoop.it!

Fin de la veille "Quoi de neuf sur le Web en HG ?" - Académie de Rennes

Fin de la veille "Quoi de neuf sur le Web en HG ?" - Académie de Rennes | Quoi de neuf sur le Web en Histoire Géographie ? | Scoop.it
L'espace de veille : Quoi de neuf en HG sur le Web ? est désormais bloqué par la nouvelle politique commerciale de Scoop it. Les 7200 référencements de ressources sont pour l'heure accessibles en attendant une nouvelle évolution de la politique de Scoop it. Vous pouvez profiter de cette base en utilisant l'outil de recherche par mots clés (icône en haut à droite en forme d’entonnoir). La veille sera poursuivie uniquement sur Twitter.
HG Académie de Rennes's insight:
Un grand merci à vous tous de votre fidélité pendant ces 5 ans de curation ! A très bientôt sur Twitter ➡️ https://bit.ly/2G8vqNU
more...
No comment yet.
Scooped by HG Académie de Rennes
Scoop.it!

« L’eau, un défi mondial » - Idées pour le développement

« L’eau, un défi mondial » - Idées pour le développement | Quoi de neuf sur le Web en Histoire Géographie ? | Scoop.it

Partout dans le monde, le problème de l’eau se pose tous les jours. Source d’inégalités quand elle est rare ou difficile d’accès, de conflits géopolitiques là où elle est partagée, de problèmes de santé publique quand elle est polluée ou encore de désastres humanitaires lorsqu’elle provoque des catastrophes naturelles : quels que soient les enjeux soulevés par la question de l’eau, les plus affectés sont toujours les plus vulnérables. 2,1 milliards d’êtres humains sont privés d’accès sécurisé à l’eau potable. La croissance de la population augmente la pression sur la ressource tandis que les phénomènes climatiques extrêmes se font de plus en plus fréquents. Aujourd’hui, l’eau est plus que jamais un défi mondial : un bien commun à partager, une ressource vitale à gérer durablement, un droit humain à faire respecter. À travers cette publication, Idées pour le développement donne la parole à dix experts qui, dans leur pays ou dans le monde, se mobilisent autour des grands enjeux liés à l’eau. Lutte pour un accès universel à l’eau potable et à l’assainissement, anticipation des grandes pénuries, réduction des inégalités, adaptation au changement climatique, innovation technologique, hydro-diplomatie… Si les défis sont immenses, les solutions existent : les femmes et les hommes invités dans ces pages le démontrent chaque jour à travers leur action et leurs travaux. Cependant, le constat est unanime : seuls un engagement fort de la communauté internationale et des politiques publiques volontaristes pourront améliorer la gestion et la préservation de la ressource, atténuer les effets du changement climatique et faire du droit à l’eau une réalité.

HG Académie de Rennes's insight:
Qu’elle manque, qu’elle surabonde ou qu’elle soit impropre à la consommation, l’eau est un défi auquel tous les habitants de la planète sont confrontés. Un tel défi mondial ne peut être relevé que si la réponse est collective. Le blog ID4D de l'Agence française de développement (AFD) propose en téléchargement libre un livret d'une vingtaine de pages, riche d'illustrations et d'articles d'experts sur les enjeux de l'eau dans le monde. Une ressource remarquable qui trouvera une exploitation certaine pour actualiser ses cours de 5e et de Seconde. A découvrir absolument ! 
more...
No comment yet.
Scooped by HG Académie de Rennes
Scoop.it!

Le tourisme de masse et la conservation des océans - Programme Human Sea

Le tourisme de masse et la conservation des océans - Programme Human Sea | Quoi de neuf sur le Web en Histoire Géographie ? | Scoop.it

L’activité du tourisme maritime en masse de plus en plus présente et de plus en plus polluante dans les zones côtières de certains pays constitue de nos jours un des défis majeurs pour le droit de l’environnement et l’urbanisme. Bien que ces paquebots gèrent leurs déchets, les risques des pollutions atmosphériques et sonores, susceptibles d’affecter certaines espèces marines, ne peuvent être passées sous silence ; de même que les risques liés aux nuisances contre l’intérêt paysagistique potentiel d’une zone spécifique. Selon le rapport de l’OCDE de 2014, le transport maritime est ainsi responsable de 5 à 10 % des émissions mondiales d’oxyde de soufre, un polluant qui accroît le niveau d’acidité des océans, participe à la formation de « mauvais ozone » et de particules fines et ultrafines. Aussi, l’arrivée dans certaines villes de ces paquebots géants avec 8000 personnes à bord nous interroge également sur la capacité de ces villes d’escales d’accueillir un tel débarquement, respectueux des diverses exigences de sécurité, demandes et offres de services, etc. Quel est le prix environnemental (dont celui lié à l’empreinte écologique) et sociétal à payer pour ce type de navires ? L’Union européenne est-elle en mesure de limiter juridiquement cette activité ? Dans l’affirmative, quelles seraient les conséquences socio-économiques ? Le présent article invite ainsi le lecteur à évaluer les besoins et le potentiel de ces activités liées à la mer, et ce en vue de la construction d’une stratégie maritime cohérente assortie du plan d’action correspondant, tout en respectant les principes de précaution et de prévention en matière de droit international de l’environnement. Rappelons-nous que la pollution de l’air que génèrent les navires à quai, dont les paquebots du tourisme de masse, est une préoccupation majeure de nombreuses villes portuaires qui s’efforcent de respecter les valeurs limites de la qualité de l’air applicables dans l’Union européenne.

HG Académie de Rennes's insight:
La livraison récente du paquebot « Symphony of the Seas » par les chantiers STX de Saint-Nazaire en France met en exergue la difficile conciliation, notamment d’un point de vue juridique, entre conservation des océans et développement toujours plus fort du tourisme de masse. L'article est publié par Danilo GARCIA CACERES, Docteur en Sciences Juridiques – Université Panthéon-Sorbonne (Paris 1). Enseignant–chercheur à l’Université Centrale de l’Équateur et Chercheur postdoctoral du programme ERC n° 340770 Human Sea. Pour se former sur les enjeux de développement durable du tourisme de croisière. A découvrir !
more...
No comment yet.
Scooped by HG Académie de Rennes
Scoop.it!

Repenser l’étude du fait guerrier - Nonfiction

Repenser l’étude du fait guerrier - Nonfiction | Quoi de neuf sur le Web en Histoire Géographie ? | Scoop.it

De l’étonnante « Déclaration de paix au monde » du 22 mai 1790 à la déclaration de la guerre totale et révolutionnaire au nom de la liberté du 15 décembre 1792, la Révolution française a posé les jalons des deux grandes attitudes qui s’expriment à l’égard de la guerre. Car les Français depuis lors balancent : ils disent aimer la paix, mais n’hésitent pas à souvent s’engager dans des conflits armés. Guerre de 1870, conquêtes coloniales, décolonisations, guerres mondiales ou opérations extérieures (OPEX) en témoignent : les armées françaises n’ont cessé de combattre, en métropole comme dans les sables du désert, des neiges de la Norvège aux rizières d’Indochine. Aujourd’hui encore, jamais l’armée française n’a été engagée sur d’aussi nombreux théâtres d’opérations – Hexagone inclus. Pour comprendre ce phénomène d’une brûlante actualité, il faut se pencher sur les hommes, les discours et les pratiques qui, à des titres divers, ont considérablement évolué. Car si la conscription massive semble s’imposer entre 1889 et 1997, les modalités réelles de recrutement se révèlent souvent plus complexes. De même, les dirigeants doivent expliquer les valeurs qu’ils défendent et qui motivent l’engagement armé du pays. Les opinions publiques et les soldats s’expriment également tantôt pour contester la guerre, tantôt pour la justifier. Autant de discours qui permettent de mesurer le degré d’adhésion aux conflits auxquels la France a participé. Reste, enfin, à envisager les formes du combat – une réalité en profonde mutation. Le temps des gros bataillons de masse s’estompe avec les deux guerres mondiales ; aux chocs frontaux de 1914 succèdent des engagements plus limités menés avec des armes de plus en plus sophistiquées ; la notion même de « champ de bataille » disparaît, la guerre frappant désormais tous les espaces.

HG Académie de Rennes's insight:
CR d'Anthony Guyon à propos de l'ouvrage de François Cochet, "Les Français en guerres. Des hommes, des discours, des combats. De 1870 à nos jours", édition Perrin. « L’histoire militaire a trop longtemps été tenue dans le plus grand mépris en France, soit par suffisance, soit par idéologie » . Par ces mots, l’historien François Cochet entend redonner ses lettres de noblesse à l’histoire des guerres et surtout des sociétés qui la vivent. Si l’histoire militaire s’est profondément renouvelée depuis la fin des années 1970, force est de constater qu’elle demeure encore mal comprise. L’ouvrage présenté analyse cette période complexe de la France, depuis la guerre de 1870 jusqu’à nos jours. Si les Français semblent ne jamais avoir apprécié la guerre, ils la pratiquent régulièrement et sous de multiples formes. Étudier la France par ses guerres et ses combattants, c’est à la fois s’interroger sur l’histoire politique du pays, questionner le lien entre le devoir de défense et la citoyenneté, puis étudier la place de la France dans le système-monde. A découvrir !
more...
No comment yet.
Scooped by HG Académie de Rennes
Scoop.it!

Les migrants climatiques : visages humains d'un dérèglement planétaire - Banque mondiale

Les migrants climatiques : visages humains d'un dérèglement planétaire - Banque mondiale | Quoi de neuf sur le Web en Histoire Géographie ? | Scoop.it

Monoara a 23 ans et vient de terminer une formation de couturière. Elle est originaire de Kurigram, au Bangladesh. Régulièrement inondé depuis des années, son village est confronté à une hausse du chômage et des pénuries de nourriture : « Il y a des inondations chaque année, mais la situation est pire cette fois-ci. À cause des inondations, il n’y a pas beaucoup de possibilités d’emplois pour les femmes dans notre village. Notre maison a été très endommagée par les inondations de cette année, et beaucoup de rizières étaient sous les eaux. » Alors Monoara est partie pour la capitale, Dacca, où elle a pu bénéficier d’un projet NARI de la Banque mondiale (a) destiné aux femmes pauvres et en situation précaire. Grâce à ce programme qui fournit des formations, des logements temporaires, des conseils et des aides à la recherche d’emploi, la jeune femme subvient désormais à ses besoins et est même en mesure d’aider sa famille restée au village. L'histoire de Monoara souligne l'importance d'une bonne planification du développement à travers des programmes comme le NARI, qui aident les pays à être mieux préparés à une migration accrue. Dans le pire des scénarios envisagés par les auteurs du rapport, l’Asie du Sud comptera 40 millions de migrants climatiques internes en 2050, dont un tiers dans le seul Bangladesh. Sachant que près de la moitié des habitants du pays sont tributaires de l’agriculture, les problèmes de pénurie d’eau et de baisse de la production agricole liés aux dérèglements climatiques risquent de conduire à d’importants mouvements de populations. Le Bangladesh a déjà pris des mesures dans différents secteurs (eau, santé, foresterie, agriculture, infrastructure) en vue d’intégrer des stratégies d’adaptation au changement climatique dans ses plans de développement. Plusieurs programmes d’adaptation sont en cours. Dans le nord-ouest du pays, les autorités s’emploient notamment à améliorer la sécurité alimentaire et à encourager les migrations saisonnières de main-d’œuvre pendant la saison sèche.

HG Académie de Rennes's insight:
Une nouvelle étude de la Banque mondiale intitulée Groundswell : Se préparer aux migrations climatiques internes (a), analyse ce phénomène récent et ses effets à l’horizon 2050 en se penchant sur trois régions du monde : l’Afrique subsaharienne, l’Asie du Sud et l’Amérique latine. Ses conclusions sont implacables : si l’on n’agit pas de toute urgence contre le changement climatique et pour le développement, ces régions pourraient être globalement confrontées à la présence de plus de 140 millions de migrants climatiques internes d’ici 2050. Des habitants forcés de se déplacer en raison des sécheresses, des mauvaises récoltes, de l’élévation du niveau de la mer et de l’aggravation des ondes de tempêtes. Une ressource particulièrement utile avec ses trois étude de cas (Ethiopie, Bangladesh, Mexique) pour traiter le programme de 5e sur les conséquences du changement global. A découvrir absolument !
more...
No comment yet.
Scooped by HG Académie de Rennes
Scoop.it!

Soumis à la question - La Vie des idées

Soumis à la question - La Vie des idées | Quoi de neuf sur le Web en Histoire Géographie ? | Scoop.it

À Londres, Prague ou Amsterdam, Lucques, Carcassonne, Bruges et Tolède : on peut aujourd’hui visiter un peu partout en Europe les musées de la torture et frissonner devant leurs effroyables chaises cloutées ou piloris d’un autre âge. Une enseigne racole, en lettres gothiques sur fond rouge : « Musée de la Torture » et, le plus souvent, « du Moyen Âge ». Le cliché a la vie dure et l’âge dit « moyen » semble condamné, dans les représentations collectives, à n’être que celui des violences brutales et perverses. Ce n’est donc pas le moindre des mérites du livre de Faustine Harang, dédié à la « question » - puisque c’est ainsi que l’on appelait, en droit, la torture - que d’en finir avec cette idée reçue qui fait les délices du touriste-voyeuriste d’aujourd’hui. L’historienne montre en effet qu’en dehors de la répression des hérésies, la place de la torture dans le système judiciaire médiéval fut non seulement réduite, mais aussi très contrôlée.

HG Académie de Rennes's insight:
À propos de : Faustine Harang, La Torture au Moyen Âge (Parlement de Paris, XIVe-XVe siècles), PUF. CR par Arnaud Fossier.
N’en déplaise à notre imaginaire contemporain, le Moyen Âge ne fut pas un temps plus tortionnaire que d’autres. À partir d’une enquête dans les archives du Parlement de Paris, Faustine Harang montre que le système judiciaire médiéval fit de cette pratique un usage réduit et, surtout, fort contrôlé. A découvrir pour se former !
more...
No comment yet.
Scooped by HG Académie de Rennes
Scoop.it!

Découverte des plus vieilles traces d'humains en Amérique du Nord - Le Temps

Découverte des plus vieilles traces d'humains en Amérique du Nord - Le Temps | Quoi de neuf sur le Web en Histoire Géographie ? | Scoop.it

Cette découverte accrédite un peu plus l’hypothèse soutenue par un nombre de plus en plus grand de chercheurs selon laquelle les premiers hommes arrivés en Amérique du Nord ont migré d’Asie en empruntant un corridor terrestre le long de la côte, libre de glace, pour finalement arriver en Colombie-Britannique. Soutenir cette hypothèse n’a pas été facile pour les chercheurs, car cette région du Canada, très accidentée et couverte de forêts denses, n’est accessible que par bateau, ont-ils expliqué. Pour y parvenir, les chercheurs ont concentré leurs fouilles dans une zone de marées sur l’île Calvert, où le niveau de l’eau était de deux à trois mètres plus bas qu’aujourd’hui à la fin de l’ère glaciaire. Les auteurs pensent que d’autres travaux d’excavation avec des méthodes plus élaborées permettraient de découvrir davantage de traces de pas, contribuant à reconstituer peu à peu l’histoire des premiers peuplements humains le long de la côte Ouest de l’Amérique du Nord.

HG Académie de Rennes's insight:
Vingt-neuf empreintes de pieds, appartenant à deux adultes et à un enfant, ont été découvertes dans des sédiments lors de travaux d'excavation menés de 2014 à 2016 au nord-est de l'île de Vancouver.
Un article du Monde également disponible ici : https://lemde.fr/2uwOsNf
more...
No comment yet.
Scooped by HG Académie de Rennes
Scoop.it!

L'avenir de la mondialisation - France Culture

L'avenir de la mondialisation - France Culture | Quoi de neuf sur le Web en Histoire Géographie ? | Scoop.it

Mais la mondialisation, c’est quoi ? demandait-il ? On peut retracer son histoire. Elle remonte aux initiatives prises par Anglo-saxons pour reconstruire l’ordre international, lorsqu’est devenue certaine leur victoire sur l’Allemagne nazie. Il s’agissait de rebâtir un monde en ruines. Furent alors créées un certain nombre d’institutions qui ont jeté les bases de notre mondialisation. Dès la Conférence de Bretton Woods, en 1944, fut institué le Fonds Monétaire International, associant 29 membres. Progressivement, le FMI comptera jusqu’à 189 Etats. Le but était d’empêcher le retour des dévaluations commercialement agressives et de la guerre des monnaies qui avait précédé la guerre tout court. Mais la stabilité financière mondiale n’était pas le seul objectif poursuivi par les fondateurs du FMI. La promotion du commerce international, la réduction de la pauvreté et le plein emploi en faisaient également partie. La Banque mondiale, créée en 1945, se fixait également l’objectif de réduction de la pauvreté, par une aide financière aux Etats en manque de crédits.

HG Académie de Rennes's insight:
LE TOUR DU MONDE DES IDÉES par Brice Couturier
Une chronique particulièrement intéressante pour enrichir ses réflexions sur la mondialisation. Particulièrement utile pour les Terminales. A découvrir !
more...
No comment yet.
Scooped by HG Académie de Rennes
Scoop.it!

L’agriculture urbaine peut-elle nourrir les villes ? - Le Monde

L’agriculture urbaine peut-elle nourrir les villes ? - Le Monde | Quoi de neuf sur le Web en Histoire Géographie ? | Scoop.it
« Il faudrait 660 000 hectares pour nourrir les Parisiens et plus de 3 millions d’hectares pour les Franciliens », calcule M. Vidal. Selon une étude menée aux Pays-Bas, cette nouvelle forme d’agriculture pourrait assurer au maximum 3 % de la production des villes européennes, et seulement en fruits et légumes. « Il y a une confusion qui règne : on parle d’alimenter les gens en leur fournissant des paniers de légumes. Or, les cultures qui prennent de la place, ce sont les céréales. En France, les villes n’ont jamais été autosuffisantes », rappelle le chercheur. « L’agriculture urbaine est certes un terreau d’innovations, mais nous ne devons pas oublier que c’est l’agriculture en plein champ qui nous nourrit, comme dans la Beauce ou en Bretagne, abonde Nicolas Bricas, chercheur au Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement et directeur de la chaire Unesco alimentation du monde. Il faut créer une nouvelle forme de solidarité entre les villes et les zones rurales plus éloignées. » Reste la grande question : ces néopaysans urbains vont-ils trouver un modèle économique ? « Très peu de projets sont aujourd’hui rentables et 80 % meurent la première année, reconnaît Grégoire Bleu. En France, où nous avons beaucoup de terres, contrairement au Japon ou à l’Arabie saoudite, par exemple, il est beaucoup plus cher de produire dans la ville qu’à l’extérieur. » Pour le cofondateur de La Boîte à champignons, « ce sont surtout les structures associatives orientées autour des bénéfices sociaux de l’agriculture urbaine qui s’en sortent, grâce à des aides ou des subventions ».
HG Académie de Rennes's insight:
Cette filière qui essaime sur les toits, dans les tunnels ou les parkings et cherche à récréer un lien avec la nature doit encore trouver son modèle économique. Si tous mettent en valeur les multiples fonctions de l’agriculture urbaine, c’est que cela ne fait de mystère pour personne : l’autonomie alimentaire n’est que pure utopie dans des villes où le foncier est rare et cher. Un article très intéressant pour prendre conscience des difficultés de cette filière et pour relativiser la faisabilité de ces projets étudiés dans les classes de 6e, 5e et de Seconde. A découvrir !
more...
No comment yet.
Scooped by HG Académie de Rennes
Scoop.it!

La dégradation des terres a atteint un stade critique - Le Monde

La dégradation des terres a atteint un stade critique - Le Monde | Quoi de neuf sur le Web en Histoire Géographie ? | Scoop.it
Les experts alertent sur une situation plus qu’alarmante : nous faisons face à un phénomène systémique et généralisé de dégradation des terres, qui touche l’ensemble des surfaces terrestres de la planète. L’exemple des zones humides est peut-être le plus parlant : plus de la moitié a disparu depuis le début du XXe siècle. Selon les estimations de l’IPBES, si moins d’un quart des étendues terrestres échappent encore, aujourd’hui, aux effets substantiels de l’activité humaine, cette part tombera à 10 % en 2050. Il s’agira, pour l’essentiel, de zones non adaptées à une exploitation humaine (déserts, régions montagneuses, toundra et territoires polaires). Mettre en place des mesures visant à réduire – voire à éviter – la dégradation des terres, et à restaurer celles d’ores et déjà dégradées, constitue pour les experts une « priorité d’urgence » pour protéger la biodiversité et les services écosystémiques, vitaux pour la vie sur Terre. Car les retombées négatives sont déjà visibles et multiples : la détérioration des terres constitue la première cause de disparition des espèces animales et végétales, contribuant de fait à la sixième extinction de masse. Elle participe également à l’exacerbation du changement climatique, en raison notamment de la déforestation et de la diminution de la capacité de stockage de carbone des sols. De plus, les terres dégradées concourent à l’altération de la sécurité alimentaire et de la santé des êtres humains, affectant le bien-être de plus de 3,2 milliards d’hommes et de femmes. Les experts entrevoient de surcroît des répercussions lourdes en termes de migrations et de conflits au sein des populations touchées.
HG Académie de Rennes's insight:
La détérioration systémique des sols met en péril la sécurité alimentaire, le climat et la stabilité des sociétés, alertent une centaine d’experts de 45 pays. Pour information. Exploitable en 5e et Seconde notamment. A découvrir.
more...
No comment yet.
Scooped by HG Académie de Rennes
Scoop.it!

En Inde, les habitantes d’un bidonville apprennent à négocier avec les autorités pour changer leurs conditions de vie - The Conversation

En Inde, les habitantes d’un bidonville apprennent à négocier avec les autorités pour changer leurs conditions de vie - The Conversation | Quoi de neuf sur le Web en Histoire Géographie ? | Scoop.it
Comment convaincre son conseiller municipal qu’avoir accès à l’eau potable est un droit, comme de marcher dans des rues goudronnées ou encore de bénéficier de la sécurité qu’apportent les réverbères le soir ? Et comment y parvenir quand, en plus de vivre dans un bidonville excentré aux portes d’une grande ville indienne, on est une femme illettrée ? C’est précisément ce à quoi nous nous sommes intéressés à Indore, la ville la plus peuplée du Madhya Pradesh, un État du centre-ouest de l’Inde. Selon le recensement indien, la population d’Indore, qui s’élevait à 2 millions en 2011, a atteint 2,8 millions en 2018, dont 30 % environ vit dans des bidonvilles qui ne cessent de s’étendre.
Selon le dernier recensement, l’Inde compte 13,7 millions de foyers établis dans des bidonvilles, dont 4,9 millions ne sont ni reconnus, ni déclarés. Considérés comme officieux, ils sont souvent jugés illégaux par les autorités, surtout lorsqu’ils sont récents. Outre la difficulté que pose la recherche d’un gagne-pain quand on s’installe dans une nouvelle ville, cette prétendue « illégalité », synonyme d’instabilité, fait peser sur les habitants une menace permanente.
HG Académie de Rennes's insight:
Pour obtenir de meilleures conditions de vie dans leurs bidonvilles et faire valoir leurs droits, des femmes n’hésitent pas à confronter les autorités et, sans violence, obtiennent gain de cause. Une expérience relatée par Siddharth Agarwal Director, de l'organisation Urban Health Resource Centre. A découvrir !
more...
No comment yet.
Scooped by HG Académie de Rennes
Scoop.it!

L’« Amoco Cadiz » : une marée noire qui a tout changé - Le Monde

L’« Amoco Cadiz » : une marée noire qui a tout changé - Le Monde | Quoi de neuf sur le Web en Histoire Géographie ? | Scoop.it
Le 16 mars 1978, les côtes bretonnes connurent l’une des pires marées noires de l’histoire. En cause, le naufrage d’un pétrolier libérien, l’Amoco Cadiz, contenant plus de 230 000 tonnes de pétrole brut. A l’arrivée au large de l’île d’Ouessant de l’Amoco Cadiz, son gouvernail ne répond plus. Le pétrolier ne peut plus manœuvrer et dérive dangereusement vers la côte. Malgré plusieurs tentatives de remorquage, l’Amoco Cadiz finit par heurter le fond. Sa coque se perce. C’est le début de la marée noire. Malgré les efforts acharnés de 40 000 militaires et bénévoles, les conséquences de cette marée noire sont terribles. Moins de 10 % du pétrole a été récupéré. Le reste s’est évaporé ou s’est dispersé sur 360 kilomètres de côtes bretonnes. Au moins 20 000 oiseaux et poissons sont retrouvés morts ou mazoutés. 6 000 tonnes d’huîtres doivent être détruites. Les 1 300 pêcheurs de la région sont eux aussi touchés. Ils doivent attendre un mois et demi avant de reprendre la mer. Mais ce naufrage a permis de prendre de nombreuses mesures pour qu’une telle catastrophe ne se reproduise plus. De nouveaux radars sont installés, et un remorqueur est déployé en permanence à Brest. Les pétroliers n’ont plus le droit de naviguer près des côtes et c’est désormais au préfet d’ordonner les remorquages. Mais surtout, c’est la première fois qu’une société mère, en l’occurrence Amoco Transport, est reconnue responsable et condamnée. Après quatorze ans de procédure, en 1992, elle devra payer 192 millions d’euros d’indemnités. C’est le principe du « pollueur-payeur ». Une jurisprudence qui a fait date.
HG Académie de Rennes's insight:
Il y a quarante ans, le pétrolier provoquait la pire marée noire de l’histoire de la région. La compagnie pétrolière en fut tenue pour responsable. Une vidéo bien utile pour synthétiser en 7' les enjeux de la marée noire de l'Amoco Cadix sur le littoral du Finistère Nord. A découvrir !
more...
No comment yet.
Scooped by HG Académie de Rennes
Scoop.it!

La « Belt & Road Initiative »,  l’Europe et la Chine - Les Cafés Géo

La « Belt & Road Initiative »,  l’Europe et la Chine - Les Cafés Géo | Quoi de neuf sur le Web en Histoire Géographie ? | Scoop.it

La route terrestre, elle-même divisée en plusieurs routes, traverse l’Asie centrale et occidentale. Elle traverse, en Asie, de grands espaces, des économies riches en matières premières mais peu peuplées et peu développées, dont certaines étaient des Républiques de l’ancienne Union soviétique. En Europe, à la sortie de l’Union économique euro-asiatique (UEE) une construction supranationale récente à l’initiative de la Russie (parfois considérée comme une tentative de re-soviétisation) elle transite ensuite dans les nouveaux Etats membres de l’Union européenne et les pays en accession des Balkans, la destination finale étant le cœur de l’Europe (Allemagne, France, Grande Bretagne). 

C’est en 2013 que les dirigeants chinois ont annoncé le lancement du projet « une ceinture, une route » (OBOR Initiative en anglais) ou Nouvelle route de la soie (NRS). C’est un projet ambitieux quant à ses objectifs, le périmètre couvert, les moyens mobilisés, les partenaires associés, les conditions de sa réalisation, les investissements nécessaires, le niveau des risques encourus. Ce projet s’inscrit dans le cadre de la montée en puissance de l’économie chinoise aujourd’hui un des principaux moteurs de la croissance mondiale. Le niveau de développement atteint au cours des trois dernières décennies, celui des réserves financières accumulées font aujourd’hui de la Chine un acteur incontournable en position d’orienter et de façonner les échanges commerciaux et les mouvements de capitaux au niveau régional et mondial.

HG Académie de Rennes's insight:
Café de géographie de Mulhouse Mardi 25 février 2017. Xavier Richet  est Professeur émérite d’économie de Paris Sorbonne-nouvelle, Chaire Jean Monnet ad personam d’économie de l’intégration européenne.
Dans cette présentation, on expose les objectifs généraux de l’ambitieux projet porté par le gouvernement chinois : One Belt, One Road (OBOR), récemment renommé Bridge and Road initiative (BRI), sa conception, les motivations à son origine, les modalités de financement et sa mise en œuvre. Le projet envisage deux routes, l’une terrestre, qui rejoint l’Europe, l’autre maritime, qui arrive au sud de l’Europe et contourne l’Afrique. A découvrir !
more...
No comment yet.
Scooped by HG Académie de Rennes
Scoop.it!

Quand l'histoire fait dates : 20 juin 1789, le serment du Jeu de paume - ARTE

Quand l'histoire fait dates : 20 juin 1789, le serment du Jeu de paume - ARTE | Quoi de neuf sur le Web en Histoire Géographie ? | Scoop.it
L’histoire en mouvement Portée par le récit face caméra, aussi savant que vivant, de Patrick Boucheron, professeur au Collège de France, cette collection documentaire met l’histoire en mouvement. Des frises chronologiques animées accueillent images, documents et archives, illustrant les dix grandes dates évoquées. En reconstituant, au fil d’une enquête captivante, ces événements inscrits dans les manuels scolaires, et en les replaçant dans plusieurs temporalités (au travers des différents calendriers), la série rend ainsi sensible la manière dont l’histoire s’écrit, se date et se commémore. Une approche nouvelle du sujet, où se croisent art de la narration, techniques ludiques d’animation et rigueur scientifique.
HG Académie de Rennes's insight:
Patrick Boucheron revisite l’histoire. Que s’est-il passé le 20 juin 1789 à Versailles ? Chassés de leur lieu de réunion habituel, après s’être autoproclamés "Assemblée nationale", les députés du tiers état, et certains du clergé et de la noblesse, se réfugient dans une salle de sport, le Jeu de paume, où ils jurent de ne pas se séparer avant d’avoir donné une Constitution à la France. Un petit rappel pour tous ceux qui n'ont pas encore découverts cette série documentaire remarquable. Incontournable !
more...
Scooped by HG Académie de Rennes
Scoop.it!

Jésus Christ a-t-il été crucifié pour des raisons politiques ? - The Conversation

Jésus Christ a-t-il été crucifié pour des raisons politiques ? - The Conversation | Quoi de neuf sur le Web en Histoire Géographie ? | Scoop.it
Peu de temps avant Pâques, selon la tradition chrétienne, Jésus est arrêté puis condamné à mort par crucifixion. L’inscription portant le motif de sa condamnation, fixée au-dessus de la croix, laisse entendre qu’il se serait proclamé « roi des Juifs », défiant ainsi les autorités politiques du moment.
Une poutre de bois était fixée à un poteau, formant une croix qu’on étendait d’abord à terre, le temps d’y clouer les poignets et les chevilles du condamné. Puis, on dressait la croix que l’on plantait dans le sol, sur une colline, ou bien près d’une route, à la vue de tous. Le crucifié mourait au bout de quelques heures dans d’atroces souffrances, au terme d’une lente asphyxie, car sa respiration était fortement entravée par sa position. Le cadavre était ensuite détaché et, le plus souvent, jeté aux chiens. Comme l’écrit John Dominic Crossan (Jesus : a revolutionary biography), bêtes errantes et charognards devaient trépigner d’impatience aux pieds des croix des suppliciés.
Pour les Romains qui dominent alors la Judée, le supplice de la croix est une peine infamante : la pire qui soit ; celle que l’on inflige aux esclaves qui se sont révoltés et à ceux que l’élite nomme les « brigands » (en grec : lestès). Ce terme, employé par les autorités, désigne des ennemis à éliminer coûte que coûte et par tous les moyens. Bref, on crucifie ceux qui sont coupables d’avoir contesté l’ordre établi.
HG Académie de Rennes's insight:
La peine de la croix faisait l’unanimité entre les autorités romaines et juives qui se partageaient la gestion des affaires de la Judée à l’époque de Jésus. Mais pourquoi, au juste, fut-il condamné ? Un article publié par Christian-Georges Schwentzel, Professeur d'histoire ancienne, Université de Lorraine. 
A découvrir !
more...
No comment yet.
Scooped by HG Académie de Rennes
Scoop.it!

Les réfugiés au lendemain de la Première Guerre mondiale - L'Histoire

Les réfugiés au lendemain de la Première Guerre mondiale - L'Histoire | Quoi de neuf sur le Web en Histoire Géographie ? | Scoop.it

La question des prisonniers de guerre est l’une des plus urgentes de l’après-guerre. Les autorités de chaque pays doivent organiser l’entretien de 600 000 prisonniers et surtout leur rapatriement. Durant les années 1919-1923, s’ajoutent, aux réfugiés de la guerre, les « réfugiés de la paix », engendrés par le démembrement des empires, de nouveaux découpages territoriaux et des créations d’États. Les Arméniens survivants du génocide se partagent entre Moyen-Orient et Occident. La révolution bolchévique et la guerre civile grossissent le flux des émigrés. Or, les frontières sont désormais plus sévèrement contrôlées. Autant de facteurs qui engendrent des réfugiés sans patrie. On estime leur nombre à 9,5 millions en 1926. La notion d’« apatridie », aussi ancienne que celle de nationalité, devient alors une réalité sociale qui dépasse la simple anomalie juridique pour désigner les hommes et les femmes sans État ou sans nationalité.

HG Académie de Rennes's insight:
Carte issue de l'article "Un passeport pour les apatrides", Dzovinar Kévonian dans Les Collections de L'Histoire n°73 "L'odyssée des réfugiés", octobre 2016.
Au sortir de la Première Guerre mondiale, avec le bouleversement des frontières, débute l’histoire des apatrides. Une ressource toujours utile pour enrichir ses cours de 3e et de Première. A découvrir !
more...
No comment yet.
Scooped by HG Académie de Rennes
Scoop.it!

Notion à la une : périurbanisation - Géoconfluences

Notion à la une : périurbanisation - Géoconfluences | Quoi de neuf sur le Web en Histoire Géographie ? | Scoop.it

La notion de périurbanisation est utilisée pour qualifier l’urbanisation se réalisant autour des agglomérations, le plus souvent aux dépens des espaces agricoles et naturels. Elle recouvre pourtant un processus protéiforme dans ses modalités d’expansion comme de transformation des espaces. Les changements dans la composition des textures invitent d’ailleurs à approcher le processus au pluriel, tant son développement et ses effets apparaissent divers selon les contextes étudiés et selon les échelles d’observation mobilisées. Depuis quelques décennies le processus s’est diversifié socialement et spatialement, dans son peuplement comme dans ses morphologies. La meilleure compréhension de ses ressorts, de ses limites comme de ses enjeux offre un cadre renouvelé aux contours de cette notion et en fait un outil d’analyse de la mutation des relations villes–campagnes. Si l’on se réfère aux travaux d’historiens, cette diffusion urbaine dans les campagnes est pourtant relativement ancienne et semble même, par certains aspects, constitutive du développement des villes dans son versant urbain (faubourgs, banlieue, villégiature, zones d’activités…) comme dans son versant rural (ceinture de maraîchage, huerta, vignoble…). Soulignons également que ce processus concerne, selon des modalités et des formes diverses, et sous d’autres vocables, l’ensemble des pays urbanisés et en cours d’urbanisation.

HG Académie de Rennes's insight:
Notion à la Une : La périurbanisation a d'abord été une description de l'étalement urbain et de la consommation d'espace par l'extension de habitat individuel, avant de faire l'objet, en France, d'une définition statistique par l'Insee. Produisant de nouveaux types d'espaces, la périurbanisation a soulevé d'importants débats, tant dans la recherche que dans la société toute entière, alors même qu'elle connaît d'importantes mutations qui aboutissent à diversifier les espaces périurbains, de moins en moins réductibles à une définition monolithique.
Une mise au point réalisée par Lionel ROUGÉ, Maître de conférences à l’université de Caen Normandie, UMR CNRS 6590 ESO. Une ressource incontournable pour se former !
more...
No comment yet.
Scooped by HG Académie de Rennes
Scoop.it!

Histoire et fonctionnement des camps nazis - Nonfiction

Histoire et fonctionnement des camps nazis - Nonfiction | Quoi de neuf sur le Web en Histoire Géographie ? | Scoop.it

Le camp de concentration (KL) est constitutif du nazisme. Il en est le miroir le plus fidèle. Dès les premières heures du régime, il sert d'abord à éliminer les opposants politiques dans des bâtiments réquisitionnés en pleine ville, puis très vite est érigé hors des zones urbaines selon une architecture particulière. De concentration des prisonniers sans droits, il élargit ses fonctions selon les besoins de l'État : instrument de la terreur idéologique, il devient la machine de l'épuration sociale (malades mentaux, asociaux, homosexuels), le centre d'une économie du travail par le mortel esclavage de la main-d'œuvre (les prisonniers russes et les Slaves au premier chef), un univers de convois ferrovaires et de rampes de sélection, d'expérimentations médicales selon les pathologies des différentes catégories de déportés, l'épicentre enfin du génocide des populations juives et tziganes en provenance de tous les pays occupés. D'emblée, le camp fut le règne de la violence absolue, sitôt que la garde en fut confiée à la SS des camps dont les rangs s'ouvrirent aux militants de base sans autre formation idéologique que les sanglantes batailles de rues. Le camp ne répond pas seulement aux évolutions du régime nazi, il est un univers en soi avec ses propres règles, mélange de bureaucratisme tatillon et d'arbitraire déchaîné, sur lequel entend régner Himmler. Un univers dont les Allemands ne pouvaient ignorer l'existence, tant il fit l'objet de reportages écrits, radiophoniques et cinématographiques afin que chacun sache de quel prix se payait la moindre dissidence. Un univers dont nombre de survivants périrent aux dernières heures dans les marches forcées par lesquelles les nazis voulurent effacer les traces de leur crime devant la progression des armées russes et alliées.

HG Académie de Rennes's insight:
KL, abréviation de Konzentrationslager (camp de concentration en Allemand) est un ouvrage très attendu pour tous ceux qui s'intéressent à l'histoire du nazisme (voire de la Seconde Guerre mondiale de façon plus générale). Fruit d'un long travail de recherche de la part de Nikolaus Wachsmann, professeur à Birkbeck College (Université de Londres), ce livre conséquent (1159 pages) a pour but de proposer une histoire globale des camps nazis. Pour Wachsmann, il ne s'agit pas seulement d'étudier le fonctionnement des camps de leur création en 1933 à leur disparition en 1945 avec la chute du nazisme, il s'agit aussi de se poser la question du « pourquoi ces camps » ? Pour se former. A découvrir absolument !
more...
No comment yet.
Scooped by HG Académie de Rennes
Scoop.it!

Le vignoble languedocien en surchauffe - Le Monde

Le vignoble languedocien en surchauffe - Le Monde | Quoi de neuf sur le Web en Histoire Géographie ? | Scoop.it
Si le dérèglement climatique touche, d’une manière ou d’une autre, l’ensemble du vignoble français, c’est de la sécheresse et de la chaleur dont souffre précisément l’Occitanie. Avec des effets qui deviennent fâcheux pour le vin comme pour les entreprises qui le produisent. En un siècle, la température a augmenté de 1 degré et, surtout, elle devrait monter de 2 degrés d’ici à 2050. Il n’est plus rare d’atteindre les 46 degrés au mois d’août en certaines terres du Languedoc. Il fait chaud et il fait sec. Dans la région, entre janvier 2011 et octobre 2017, 70 % des moyennes mensuelles de pluviométrie furent en dessous des normales de précipitations de ces trente dernières années, et 76 % des moyennes de température furent au-dessus de la normale. Avec ce double facteur, chaleur et temps sec, c’est toute la vie du sol qui évolue au ralenti. Quand il ne subit pas quelques désordres inattendus… Les fenêtres saisonnières n’existent plus : les rythmes de la dormance hivernale suivie du réveil printanier ne se présentent plus. Les couloirs de gel ne sont plus jamais les mêmes, et il devient compliqué d’anticiper leur courant. Le manque d’eau bloque la vie microbienne, et donc le fonctionnement normal de la plante. Les plus fortes chaleurs surviennent en août, pendant le cycle de maturation de la vigne, ce qui la fragilise. 
HG Académie de Rennes's insight:
Si les vins du Languedoc connaissent un succès grandissant, leur avenir demeure incertain. Chaleur et temps sec menacent la production, obligeant les vinificateurs à repenser leurs pratiques. Etat des lieux d’un vignoble sous pression. Un exemple très intéressant de conséquence du changement global à exploiter en classe de 5e. A découvrir !
more...
No comment yet.
Scooped by HG Académie de Rennes
Scoop.it!

Un navire du futur propulsé à l’hydrogène et aux énergies renouvelables - Ministère de la Transition écologique et solidaire

Un navire du futur propulsé à l’hydrogène et aux énergies renouvelables - Ministère de la Transition écologique et solidaire | Quoi de neuf sur le Web en Histoire Géographie ? | Scoop.it
30 mètres de long pour 13 mètres de large ! Ancien catamaran de course au large, Energy Observer a été transformé pour devenir le premier navire hydrogène visant l’autonomie énergétique, sans émissions de gaz à effet de serre ni particules fines. Fonctionnant grâce à un mix d’énergies renouvelables (solaire et éolien) et un système de production d’hydrogène à partir d’eau de mer, ce navire du futur à propulsion électrique est un véritable laboratoire expérimental. Il s’agit de tester et d’optimiser chacune des innovations qui le compose. Cette expérimentation dans les difficiles conditions océaniques permettra de développer des applications maritimes et terrestres.
HG Académie de Rennes's insight:
Inventer et déployer les énergies du futur, sensibiliser à la lutte contre le changement climatique, découvrir et valoriser les initiatives en matière de transitions écologique et énergétique : ce sont les objectifs du catamaran prototype Energy Observer pendant sa mission autour du monde. Pour enrichir ses cours de 5e et Seconde sur la transition énergétique ou de 4e et Terminales sur les transports maritimes de demain. A découvrir pour info !
more...
No comment yet.
Scooped by HG Académie de Rennes
Scoop.it!

Mai 68. Sous les clichés, l’Histoire - Nonfiction

Mai 68. Sous les clichés, l’Histoire - Nonfiction | Quoi de neuf sur le Web en Histoire Géographie ? | Scoop.it

« Nul besoin de calamiteuse catastrophe pour concevoir un 1968 épars et oublié, dont seuls des fragments subsisteraient : un événement désossé, débité en tranches, morceaux choisis vendus à l’encan ou exposés dans un mausolée. D’ores et déjà, il a été déformé et défiguré : tout cela n’aurait été que jeu, si peu réfléchi et si peu sérieux – une parenthèse heureuse mais vite refermée avec, dans les mâchoires qui l’enserrent, le goût amer des espérances broyées. » écrit l’historienne Ludivine Bantigny en introduction de son 1968. De grands soirs en petits matins. Le ton est donné, l’objectif également : sauver Mai 68 de sa mauvaise réputation, celle d’un événement contestataire sans proposition. La spécialiste de la jeunesse en France invite à « varier les angles d’observation », en commençant par décentrer le regard, habituellement focalisé sur Paris, à se saisir des nombreuses archives existantes et inexploitées, mais aussi à « prendre au sérieux, à bonne distance des ricanements ou des reniements. » L’événement a donné lieu à de nombreuses expérimentations éminemment « politiques », dans le sens que lui confère le philosophe Jacques Rancière, c’est-à-dire d’un approfondissement de l’égalité et de l’émancipation. Par ailleurs, si « l’événement ne brise ni toutes les barrières ni toutes les frontières. Il n’empêche : des univers sociaux se rencontrent, les classements et les hiérarchies sont interrogés, comme le sont les identités. » Rencontres sociales, mais également internationales : les différents mouvements nationaux se répondent, en particulier dans la sphère étudiante, attentive au Tiers-Monde et à l’opposition à la Guerre du Vietnam.

HG Académie de Rennes's insight:
CR à propos de l'ouvrage de Ludivine Bantigny "1968. De grands soirs en petits matins".
Une nouvelle histoire de Mai 68 qui propose un récit global et compréhensif de l’événement et de ses acteurs loin des raccourcis habituels. A découvrir pour se former.
more...
No comment yet.
Scooped by HG Académie de Rennes
Scoop.it!

Mai 68 : en mars, à Varsovie, derrière le Rideau de fer - The Conversation

Mai 68 : en mars, à Varsovie, derrière le Rideau de fer - The Conversation | Quoi de neuf sur le Web en Histoire Géographie ? | Scoop.it
La liberté relative accordée à la vie intellectuelle a fait des années 1956-1968 l’âge d’or des sciences humaines polonaises. Mais sur un terreau culturel fertile germe inévitablement une pensée rebelle. En ce temps-là, cette pensée était de couleur rouge. Les révélations de Khrouchtchev lors du XXe Congrès du parti communiste soviétique (le « discours secret », acte « officiel » de la déstalinisation, dans lequel il dénonce les « excès » de la politique de Staline) étaient largement connues en Pologne. Elles avaient été publiées par le Parti à usage interne mais on pouvait acheter cet imprimé au marché aux puces, tout le monde pouvait se le procurer. Le choc, notamment pour la jeunesse qui croyait au marxisme, fut profond et eut de vastes répercussions. Si le système, dans sa pratique quotidienne, piétinait les idéaux qu’il professait et avait lui-même inculqués, cela voulait dire qu’il était intrinsèquement mauvais. Il fallait donc – comme on nous l’avait appris en parlant du capitalisme – renverser ce système dictatorial par la révolution. On nous avait également appris (en citant copieusement Lénine) que la révolution est faite par la classe ouvrière, mais que celle-ci n’agit pas seule ; c’est l’intelligentsia, consciente de l’action à mener, qui doit apporter aux milieux ouvriers une conscience révolutionnaire.
HG Académie de Rennes's insight:
La coïncidence des printemps étudiants de Varsovie et de Prague, puis de Paris, Berlin et Rome, et après New York et Berkeley, n’est pas purement fortuite. Un billet très intéressant proposé par Karol Modzelewski Professeur émérite, historien médiéviste, University of Warsaw. Pour enrichir ses réflexions et ses cours de Première. A découvrir !
more...
No comment yet.
Scooped by HG Académie de Rennes
Scoop.it!

Georges Horan-Koiransky (1894‑1986) : le camp de Drancy, dessiner et écrire pour ne pas oublier - Métropolitiques

Georges Horan-Koiransky (1894‑1986) : le camp de Drancy, dessiner et écrire pour ne pas oublier - Métropolitiques | Quoi de neuf sur le Web en Histoire Géographie ? | Scoop.it

On ne peut que saluer l’initiative des éditions Créaphis d’avoir publié ces deux ouvrages de Georges Horan-Koiransky. Les 56 dessins et estampes composant Le Camp de Drancy, seuil de l’enfer juif sont en fait une réédition d’un ouvrage de 1947, publié à compte d’auteur en 620 exemplaires, encore vibrant de l’horreur vécue. Il s’agit, cependant, ici d’une version largement enrichie : outre un appareil et une analyse critiques, elle comporte des documents inédits montrant comment l’artiste a composé son récit et choisi les planches. Pour le journal, l’affaire a été plus délicate : rédigé en mars–avril 1943, juste après la libération de Horan-Koiransky du camp, il éclaire le recueil d’estampes en mettant des mots sur les dessins. Cependant, contrairement à ce dernier, le journal n’était pas destiné à une publication immédiate. C’est bien après la mort de Koiransky en 1986, au moment de celle de son fils unique Alain en 2014, que la famille a retrouvé, outre trois cahiers de lithographies, 200 pages d’écrits composant le journal. D’après l’éditeur, il en existerait deux versions, mais seule une partie des héritiers a accepté de donner la sienne pour la publication, empêchant une comparaison dont les critiques et les historiens auraient pu faire leur miel.

HG Académie de Rennes's insight:
A propos de : Georges Horan-Koiransky, Journal d’un interné. Drancy 1942‑1943, Grane, Créaphis, 2017, 306 p., et Le Camp de Drancy, seuil de l’enfer juif. Dessins et estampes, 1942‑1947, Grane/Paris, Créaphis/Ministère des Armées, 2017, 165 p.
La trajectoire de Georges Horan-Koiransky, né à Saint-Pétersbourg et interné à Drancy entre 1942 et 1943, est un vibrant témoignage de la persécution et de la destruction des Juifs d’Europe. Ses dessins et son journal illustrent une page sombre de l’histoire de France et l’un de ses lieux de mémoire : le camp de Drancy. A découvrir !
more...
No comment yet.
Scooped by HG Académie de Rennes
Scoop.it!

Bahreïn, un petit royaume dans l’étau chiite-sunnite - Le Monde

Bahreïn, un petit royaume dans l’étau chiite-sunnite - Le Monde | Quoi de neuf sur le Web en Histoire Géographie ? | Scoop.it

Le royaume de Bahreïn, petite île du golfe Arabo-Persique, est situé dans une région sous tensions entre l’Arabie saoudite sunnite et l’Iran chiite. A Bahreïn, la population, à majorité chiite, est gouvernée par des sunnites de la dynastie des Khalifa. Depuis son indépendance, le 15 août 1971, l’ancien protectorat britannique a connu plusieurs phases de contestation. En février 2011, dans la foulée du “Printemps arabe”, des manifestations éclatent. La Place de la Perle devient le coeur de la contestation chiite face à la dynastie sunnite des Khalifa. Le régime écrase le soulèvement avec le soutien des forces saoudiennes et émiraties. Et en mars, le pouvoir détruit le monument de la Perle. Aujourd’hui, l’opposition s’exprime dans les villages chiites à la périphérie de la capitale. Le bourg de Diraz, au nord-ouest de l’île, est le bastion actuel de la contestation. C’est la ville natale de l’ayatollah Issa Qassem, guide spirituel des chiites du royaume, assigné à résidence.

HG Académie de Rennes's insight:
Le royaume, secoué par des manifestations contre le pouvoir aux mains de la dynastie sunnite des Khalifa, est en outre, confronté à la réduction de la manne pétrolière. Pour s'informer. Très belle cartographie. A découvrir.
more...
No comment yet.
Scooped by HG Académie de Rennes
Scoop.it!

Quand l'histoire fait dates - ARTE

Quand l'histoire fait dates - ARTE | Quoi de neuf sur le Web en Histoire Géographie ? | Scoop.it
Patrick Boucheron raffole des dates. Il en avait retenu 146 pour l’Histoire mondiale de la France (Seuil, 2017) et présenté 25 pour L’Avent des historiens, série présentée avec Sylvain Venayre, publiée chaque jour par Le Monde, du 1er au 25 décembre 2017. Voilà que l’historien signe une belle collection documentaire intitulée Quand l’histoire fait dates, diffusée les samedis après-midi sur Arte. Conçue comme une invitation au voyage dans le temps, cette émission en dix épisodes porte sur dix dates qui ont marqué l’histoire de l’humanité. Certaines, comme 1789 ou 1945 sont ancrées dans notre mémoire collective. Patrick Boucheron en restitue la densité et la complexité. Ainsi, 1492 n’est pas seulement l’année du voyage de Christophe Colomb, c’est aussi celle de la prise de Grenade et de l’expulsion des juifs d’Espagne. Si cette année ouvre un temps nouveau, l’époque moderne, elle, appartient aussi au Moyen Age féodal et conquérant.
HG Académie de Rennes's insight:
Entre élan du récit, réflexion critique et animations ludiques, Patrick Boucheron revisite l’histoire à travers le prisme des grandes dates, inscrites dans les manuels scolaires et la mémoire collective. Patrick Boucheron montre ainsi que, selon les ères géographiques et selon les époques, il existe différentes textures de temps. Il en offre une belle illustration dans les deux épisodes diffusés samedi 17 mars, consacrés à des dates de fondation. Dans le premier, dont le sujet est la crucifixion du Christ en 33, il remarque avec finesse que, si le temps chrétien commence avec la naissance du Christ, c’est la crucifixion qui lui donne son sens et sa direction. Lucide, l’historien, qui insiste sur « cette manière que le christianisme a eue de coloniser le temps », rappelle que cette « colonisation imperceptible » repose sur une croyance feinte : l’Occident suppose que le monde se plie à son calendrier. Des ressources bien utiles à récupérer et à exploiter absolument !
more...
Pauline Ascencio's curator insight, March 19, 11:22 PM
Entre élan du récit, réflexion critique et animations ludiques, Patrick Boucheron revisite l’histoire à travers le prisme des grandes dates, inscrites dans les manuels scolaires et la mémoire collective. Patrick Boucheron montre ainsi que, selon les ères géographiques et selon les époques, il existe différentes textures de temps. Il en offre une belle illustration dans les deux épisodes diffusés samedi 17 mars, consacrés à des dates de fondation. Dans le premier, dont le sujet est la crucifixion du Christ en 33, il remarque avec finesse que, si le temps chrétien commence avec la naissance du Christ, c’est la crucifixion qui lui donne son sens et sa direction. Lucide, l’historien, qui insiste sur « cette manière que le christianisme a eue de coloniser le temps », rappelle que cette « colonisation imperceptible » repose sur une croyance feinte : l’Occident suppose que le monde se plie à son calendrier. Des ressources bien utiles à récupérer et à exploiter absolument !
Scooped by HG Académie de Rennes
Scoop.it!

Le Dessous des cartes. Arabie saoudite : une ouverture en trompe-l’œil ? - ARTE

Le Dessous des cartes. Arabie saoudite : une ouverture en trompe-l’œil ? - ARTE | Quoi de neuf sur le Web en Histoire Géographie ? | Scoop.it

Plus une semaine ne s’écoule au royaume saoudien sans une nouvelle annonce du jeune prince héritier Mohammed ben Salmane. Politique intérieure, économie, société, diplomatie… : les réformes s’enchaînent à un rythme effréné. Assiste-t­-on à l’ouverture progressive d’un des pays les plus conservateurs au monde ? Ou s’agit-il à l’inverse de renforcer un pouvoir aux abois ? Car, au pays de l’or noir, le pétrole se fait rare…

HG Académie de Rennes's insight:
Les réformes s’enchaînent à un rythme effréné dans le royaume saoudien. Assiste-t­-on à l’ouverture progressive d’un des pays les plus conservateurs au monde ? Ou s’agit-il à l’inverse de renforcer un pouvoir aux abois ? Car, au pays de l’or noir, le pétrole se fait rare… A découvrir !
more...
No comment yet.