Urbanisme
88.3K views | +8 today
Follow
Urbanisme
Avenir de l'urbanisme, conception des villes, initiatives et perspectives
Curated by Lockall
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Lockall from Ambiances, Architectures, Urbanités
Scoop.it!

L’architecture bioclimatique peut-elle s’envisager à l’échelle de toute une ville ?

L’architecture bioclimatique peut-elle s’envisager à l’échelle de toute une ville ? | Urbanisme | Scoop.it
Il fait toujours aussi chaud en ville et, comme Erwan Cordeau, chargé d’études sur le climat, l’air et l’énergie à l’Institut d’aménagement et d’urbanisme d’Ile-de-France, nous avait renseigné, dans notre dernier article, sur les mécanismes à l’origine de cette canicule urbaine et plus précisément sur la formation et l’action de ces fameux îlots de chaleur …

Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter, Hélène Bédon-Rouanet, Cluster Eco-Habitat, NOVABUILD, Crenau
more...
La Bièvre - SMBVB's curator insight, September 5, 2016 4:22 AM
Adapter la ville pour qu'elle reste vivable, peut-on relever ce défi ? C'est un changement d'échelle qui est à faire comme l'explique cet article. En effet, on sait construire des bâtiments qui sont capables en suivant les principes de l'architecture dite bioclimatique de répondre aux défis environnementaux posés par le changement climatique et la densification des villes. L'écoquartier est une réponse, pas toujours suffisamment intégrée, à l'échelle supérieure. Le changement d'échelle pour raisonner à celle de la ville dans son ensemble pose encore plus de questions. Comment adapter l'existant ? Comment penser la ville comme un objet global ?  Sans apporter toutes les réponses, cet article pose de bonnes questions, ce qui est plus important qu'apporter des mauvaises réponses.
Rescooped by Lockall from URBANmedias
Scoop.it!

Un projet PILOTE de 35 maisons bioclimatiques innovantes

Un projet PILOTE de 35 maisons bioclimatiques innovantes | Urbanisme | Scoop.it

Initié par l’Epamarne, établissement public d'aménagement de la ville nouvelle de Marne la Vallée, en partenariat avec la ville de Chanteloup en Brie, un projet de maisons innovantes et bioclimatiques a été développé dans le cadre d’un concours restreint. L'architecte (AW²) et Bouygues Immobilier se sont impliqués dans une démarche de recherche et de développement de modèles jusqu'ici non réalisés.

(...)


Via Build Green, association concert urbain
more...
Christian Allié's curator insight, April 8, 2014 3:16 AM

....."""""""""""""""""""""""".....

 

[ ... ]

 

........ 

L’approche passive de la maison commence au niveau du plan masse et de la morphologie des pavillons en les implantant de sorte que les surfaces vitrées disposent d’une orientation ensoleillée libre de masque (de SO à SE par sud). Elle se poursuit en récupérant les pertes sur l’air par une ventilation double flux avec un échangeur à roue très performant. Elle se finalise par des niveaux d’isolation très importants (32 cm d’isolant, triple vitrage …) et une chasse systématique aux ponts thermiques et aux fuites parasites. Ces efforts permettent de gagner, par rapport à une opération classique, environ 30 % sur la solarisation, 20 % sur l’air et 30 % sur la qualité de l’enveloppe. Sur des maisons passives les puissances moyennes pour le chauffage se situent aux alentour de 0,3 kW : les besoins de chauffage deviennent tellement faibles qu’ils peuvent être assurés par l’air de ventilation à des températures de soufflage confortables et aux seuls débits de renouvellement d’air hygiéniques.

 

On peut ainsi assurer le confort en hiver sans installation spécifique pour distribuer et émettre le chauffage. Cette solution technique, qui fait l’économie des tuyaux et des radiateurs, est particulièrement adaptée aux bâtiments passifs à très faibles besoins de chauffage. Dès la fin de la saison de chauffe, le double flux sera by-passé et les pavillons fonctionneront en ventilation naturelle. Le confort des journées chaudes d’été sera assuré, d’abord par des protections solaires extérieures efficaces. Le projet veut atteindre la certification Passiv Haus, à savoir des besoins théoriques en énergie des maisons limités à 15kWh/(m2.an).

De la laine de chanvre en matériau d'isolation

Conscients que les modes constructifs traditionnels accélèrent l’épuisement des ressources en matières premières, les acteurs ont axé leur réflexion pour un large recours aux matériaux « biosourcés » (à base de matières premières renouvelables d’origine agricole). Une partie de l'isolation thermique est en laine de chanvre dont la culture est présente en Seine et Marne.

L'utilisation de laine de chanvre en matériau d'isolation contribue donc au développement des filières agricoles, des filières de transformation et de l’éco-construction des bâtiments. L’isolation en laine de chanvre améliore la régulation hydrique des ambiances intérieures et améliore le confort d’été en reportant vers les heures les moins chaudes le pic de chaleur. Non irritante, au contraire des laines minérales, elle améliore grandement le confort de pose pour les compagnons et n’a pas d’effet aggravant sur les risques santé..............

........