TV Serial-Addict
621 views | +0 today
Follow
TV Serial-Addict
L'univers des séries TV à travers le filtre très subjectif d'une accro au petit écran
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Ferdie l'Oursonne
Scoop.it!

Des séries sans foi ni loi

Des séries sans foi ni loi | TV Serial-Addict | Scoop.it

Dans un essai, le sémiologue Vincent Colonna se demande si la ferveur pour les fictions « immorales » marque un bouleversement culturel

Un professeur de chimie qui souhaite produire la drogue la plus pure qui soit (« Breaking Bad »), une régente qui couche avec son frère et entend régner avec lui (« Game of Thrones »), un patron mafieux dont les trafics sont avidement suivis par des millions de téléspectateurs (« Les Soprano ») : voilà qui intrigue Vincent Colonna, auteur de L’Art des séries télé 2 : l’adieu à la morale (Payot, 396 pages, 20 €). Un essai dont l’ambition est d’ouvrir un débat avec les universitaires spécialistes de séries, les sémiologues et les philosophes (plus qu’avec le grand public, tant son appareil critique s’avère touffu). Avec une question sous-jacente tout au long du livre : ces séries aux héros immoraux, qu’apprécient notamment tant de jeunes, révèlent-elles, parmi mille autres faits, une évolution encore peu visible de notre culture ?

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Ferdie l'Oursonne
Scoop.it!

SF - Le Projet Hieroglyph contre le catastrophisme ambiant

SF - Le Projet Hieroglyph contre le catastrophisme ambiant | TV Serial-Addict | Scoop.it
InternetActu.net
more...
No comment yet.
Scooped by Ferdie l'Oursonne
Scoop.it!

Décès de Glen A. Larson, le créateur de Battlestar Galactica et K 2000

Décès de Glen A. Larson, le créateur de Battlestar Galactica et K 2000 | TV Serial-Addict | Scoop.it
Il avait créé Battlestar Galactica, Magnum et K 2000 : le 15 novembre est décédé Glen A. Larson, des suites d'un cancer, dans un hôpital californien. L'information a été rendue officielle par le Los Angeles Times. À l'instar de Stephen J. Cannell (Les Têtes brûlées, Rick Hunter, Agence tous risques...) ou Aaron Spelling (Dynastie, Beverly Hills...), il incarnait un pan de la télévision américaine.
La carrière de Glen A. Larson démarre au tournant des années 1970, avec des titres comme Opération vol, Le (...)
more...
No comment yet.
Scooped by Ferdie l'Oursonne
Scoop.it!

Analyse du buzz autour des séries TV en France

Analyse du buzz autour des séries TV en France | TV Serial-Addict | Scoop.it

(...) Face aux évolutions des publics et des séries TV elle-mêmes, la société Digimind a donc réalisé une étude de février à juin portant sur plus 530 000 mentions en français (article, tweet, post …) à propos de 50 séries TV sur le web, les réseaux sociaux (Twitter, Facebook, Google+, Instagram, Pinterest, Youtube …) afin de savoir :

 

Que commentent les internautes sur les réseaux sociaux à propos des Séries ?Que pensent-il des séries ? Lesquelles sont les plus aimées ?Qui sont les spécialistes « influents » des séries ? (les fameux influenceurs)Quelles séries buzzent le plus ?Quels sont les médias web qui dominent ?(...)
Ferdie l'Oursonne's insight:

Pour tout savoir des habitudes online des series-addicts. Passionnant.

more...
No comment yet.
Scooped by Ferdie l'Oursonne
Scoop.it!

Jim Caviezel : « Les scénarios de Person of interest continuent de m’émouvoir »

Jim Caviezel : « Les scénarios de Person of interest continuent de m’émouvoir » | TV Serial-Addict | Scoop.it
Tandis que plus de 12 millions d'Américains suivent en moyenne la saison 3 de Person of interest sur CBS, TF1 diffuse actuellement la saison 2 inédite sur son antenne. Il y a une semaine, la chaîne réunissait 6.6 millions de fidèles en prime time pour « Costume sur mesure » (25.2%). Ce mardi 11 mars, deux nouveaux inédits seront au programme, « Room service » et « Seule contre tous ».
Dans les pages de Télé Star, Jim Caviezel a accepté de revenir sur son personnage et le succès de Person of interest. Il (...)
Ferdie l'Oursonne's insight:

Une série que j'ai découverte récemment. Le pilote ne m'avait pas convaincue, mais on m'a persuadée de continuer et... je suis accro !

more...
No comment yet.
Scooped by Ferdie l'Oursonne
Scoop.it!

Broadchurch, saison 1 : ce qu’en pense la presse

Broadchurch, saison 1 : ce qu’en pense la presse | TV Serial-Addict | Scoop.it
La nouvelle série de France 2 lancée ce soir à 20h45 fait l’unanimité. L’atmosphère étrange et le scénario de cette fiction policière portée par David Tennant et Olivia Colman ont conquis les magazines télé.
more...
No comment yet.
Scooped by Ferdie l'Oursonne
Scoop.it!

Good-bye, MI-5 - leJDD.fr

Good-bye, MI-5 - leJDD.fr | TV Serial-Addict | Scoop.it

(...)

Ce soir de mai 2002, le standard téléphonique de BBC One manque d'exploser. Des milliers de spectateurs appellent pour protester, choqués par ce qu'ils ont vu : l'une des héroïnes de la nouvelle série Spooks ("espions", en argot) vient de mourir à l'écran de façon atroce, la tête plongée dans de l'huile bouillante. Impensable en France. (...) Bienvenue dans le monde brutal, parano mais hautement addictif de MI-5, son titre outre-Manche, l'une des meilleures séries d'espionnage de ces dernières années. (...)

 

MI-5 est né dans la foulée des ­attentats de septembre 2001 aux États-Unis. C'est le retour des grandes peurs, tout le monde est suspect. Il suffit d'être un peu basané pour être considéré comme terroriste au passage des frontières. Dans cette ambiance délétère, des groupuscules et autres groupes de pression vont s'agiter dans l'ombre pour déstabiliser les pouvoirs en place. Attentats, enlèvements, assassinats; tout est bon pour parvenir à ses fins. En Grande-Bretagne, ils trouveront le MI-5, les services secrets intérieurs, pour leur barrer la route.

 

C'est un Écossais trentenaire, David Wolstencroft, qui est à l'origine de la série. Fan de James Bond lors de ses études à Los Angeles, il rencontre l'un des scénaristes de Mission : impossible qui lui explique la mécanique de précision du feuilleton américain. Et pourquoi ne pas mélanger histoires d'espionnage et sens du timing? "J'ai essayé de créer quelque chose de totalement nouveau, explique Wolstencroft. Il fallait absolument rester proche de la réalité pour demeurer crédible auprès des téléspectateurs. Mais aussi montrer ce monde tel qu'il est : dangereux et divisé." D'où l'une des marques de fabrique de MI-5, coller au plus près de l'actualité pour authentifier la fiction. Ainsi la disparition de Ben Laden est-elle évoquée dans la dernière saison. Précédemment, l'Iran, l'IRA, mais aussi les relations ambiguës avec le grand frère américain ont servi de toile de fond aux épisodes.

 

Autre caractéristique de MI-5 : les différents héros ont une fâcheuse tendance à disparaître de façon violente au fil des épisodes. Manière de dire que ce qui compte, c'est le concept, et non pas l'attachement aux personnages. (...)

Ferdie l'Oursonne's insight:

Effectivement, impossible de s'attacher aux personnages, régulièrement tués en mission. Du coup, il est parfois difficile de se plonger dans une nouvelle saison, alors qu'on n'est pas encore familier avec le nouveau personnage... Ces morts utilisées telles un gimmmick cassent un peu le côté authentique, selon moi. Mais Spooks, alias MI-5 est très clairement une excellente série, indeed...

more...
No comment yet.
Scooped by Ferdie l'Oursonne
Scoop.it!

CROWDFUNDING – 2,5 millions de dollars levés en moins de vingt-quatre heures pour « Veronica Mars »

CROWDFUNDING – 2,5 millions de dollars levés en moins de vingt-quatre heures pour « Veronica Mars » | TV Serial-Addict | Scoop.it
CROWDFUNDING – 2,5 millions de dollars levés en moins de vingt-quatre heures pour « Veronica Mars »

 

Mercredi 13 mars vers 16 heures (heure française), le scénariste Rob Thomas lançait sur Kickstarter, une plateforme de financement collaboratif (dite aussi "de crowdfunding"), un appel à contribution pour produire un film tiré de la série Veronica Mars. A peine vingt-quatre heures plus tard, celui-ci avait reçu près de 2,5 millions de promesses de dons. Une somme record qui, alors que l'appel est ouvert jusqu'au 12 avril, dépasse déjà les attentes de Rob Thomas. Ce dernier a d'ailleurs abondamment remercié les fans sur Twitter.

(...)

 

Finalement, comme l'explique Rob Thomas, la Warner Bros a accepté de payer la distribution et le marketing autour du film si et seulement si il arrivait à montrer qu'il y avait suffisamment de fans intéressés. Pari réussi.

Ferdie l'Oursonne's insight:

Après deux mobilisations - une avait marché, la deuxième avait fait chou blanc - pour sauver la série dans les années 2000, les fans sont toujours au taquet ! Espérons que l'adaptation sur grand écran sera plus réussie que la plupart des essais précédents (en vrac et sans classement : les Mystères de l'Ouest, Sheriff fais-moi peur, Chapeau Melon et Bottes de Cuir, Absolutely Fabulous, 21 Jump Street, Star Trek, Le Caméléon, Mission Impossible, Serenity...)...

more...
No comment yet.
Scooped by Ferdie l'Oursonne
Scoop.it!

«True Blood», «Game of Thrones», «Grey’s Anatomy»: Regarder des séries en couple, un enfer?

«True Blood», «Game of Thrones», «Grey’s Anatomy»: Regarder des séries en couple, un enfer? | TV Serial-Addict | Scoop.it
TELEVISION - Regarder des épisodes en douce parce qu’on n'a pas la force d’attendre, ou se réserver pour un visionnage en couple? Récits de petits mensonges et grandes histoires de séries en couple…

 

«Les séries c’est comme le cul, y a celles que tu regardes à deux et celles que tu te gardes pour un petit plaisir solitaire.» A force de regarder des séries, Anne-Emilie a le sens de la réplique. Comme elle, de nombreux fans de séries doivent jongler pour marier, plus ou moins bien, visionnage intensif et vie de couple.

 

Le producteur Nicolas Ruffault en a même fait un documentaire pour Arte radio, «L’amour en séries». «J’avais un ami dont l’histoire d’amour s’était en partie construite grâce à des séries, et qui se retrouve finalement dans une situation de couple compliquée à cause d’elles. (...)

 

Le sociologue Hervé Glevarec a exploré cette problématique dans La sériephilie. Sociologie d'un attachement culturel dans un chapitre intitulé «Un plaisir solitaire et de couple: regarder les séries». «Il y a un plaisir quasi masturbatoire à regarder les séries en solitaire alors que par exemple des activités, comme le cinéma, se pratiquent plus traditionnellement à deux, explique-t-il à 20 Minutes. Dans le même temps, les séries ont aussi apporté de nouvelles expériences de vivre ensemble aux couples séparés dans la journée. Regarder une série à deux rapproche plus que lire chacun de son côté.»

(...)

Ferdie l'Oursonne's insight:

Suivre une série à deux se révèle parfois une mission dangereuse : quand on est vraiment addict, comment attendre que les deux soient disponibles pour se faire l'épisode suivant ? Et si l'un des deux craque, l'autre ne va-t-il pas lui en vouloir à mort ? Non, non, non. Mieux vaut regarder une même série séparément, pour mieux en discuter ensemble par la suite... N'est-ce pas, Chéri ? ;-)

more...
No comment yet.
Scooped by Ferdie l'Oursonne
Scoop.it!

Spin Doctor…Public Affairs : un vrai métier en clair !

Par Frédéric Henry, Président de FH Com, Administrateur du Syntec RP

 

Elle est belle, elle est noire, elle est puissante, elle est célèbre. Et vit à Washington. Et ce n’est pas Michelle Obama ! Son nom est Olivia Pope, héroïne de la série Scandal, diffusée depuis quelques mois aux États-Unis et bientôt sur Canal+, imaginée par la créatrice de Grey’s Anatomy. Le pitch de la série est inattendu pour une fiction destinée à ABC, un network grand public appartenant à Disney. Olivia Pope, juriste de formation, a créé un cabinet spécialisé dans le règlement et l’apaisement des scandales d’État.

[...]

 

À chaque épisode, Olivia Pope gère une situation de crise. Le scénario suit un découpage millimétré où la stratégie de communication et de réponse est analysée, découpée, soupesée comme si l’US Navy recommençait le débarquement.

Ferdie l'Oursonne's insight:

Et c'est un professionnel de la communication qui le dit... c'est donc qu'elle doit être bien, cette série !

Sauf que ce n'est pas parce que c'est réaliste que c'est forcément passionnant. Et réciproquement, d'ailleurs.

Donc... perso j'attendrai de voir les premiers épisodes avant de décider si Olivia Pope entrera dans mon Panthéon sériesque ! A suivre...

more...
No comment yet.
Scooped by Ferdie l'Oursonne
Scoop.it!

Massive Attack, roi des génériques de séries

Massive Attack, roi des génériques de séries | TV Serial-Addict | Scoop.it
Omniprésent dans les bandes originales, le duo de Bristol s’entend dans trois génériques : “Dr House”, “Luther” et “Luck”. Décryptage.

 

Pour certains groupes, les séries télé sont devenues un moyen majeur pour se faire un nom. A la fin des années 90, Dido s’était fait connaître du grand public grâce à la série Roswell. Les Rembrandt, eux, n’ont fait qu’un tube, mondial, I’ll be there for you, le générique de Friends.

 

Et puis il y a ceux qui participent du mouvement inverse, dont la notoriété musicale peut porter une série. Ceux-là, au mieux, récoltent des royalties et s’ouvrent à un nouveau public, comme les Who, présents au générique des trois déclinaisons des Experts, ou Massive Attack, un des groupes les plus entendus dans les bandes annonces, les bandes originales et les génériques de séries.

 

Depuis que la musique « ajoutée », celle composée indépendamment des séries et utilisée en accompagnement, est devenue monnaie courante – au cours des années 90 – le duo de trip-hop britannique a vu dix-neuf de ses morceaux utilisés dans au moins une série, dont douze dans les seuls Experts. Angel, leur plus gros tube, a été entendu dans huit programmes différents, d'A la Maison Blanche à The Following – pas plus tard que lundi dernier outre-Atlantique.

 

Dr House, dans sa version américaine, utilisait la partie instrumentale de Teardrop – en France, c’est un titre différent, pour des raisons de droits. Luck, la trop courte série de David Milch et Michael Mann, utilisait le plus récent Splitting the atom.  L’Anglaise Luther, enfin, a opté pour Paradise Circus. Pourquoi un tel succès ? Les raisons varient selon les séries…

(...)

 

C’est justement de rythme qu’il faut enfin parler. Courts, stylisés, souvent symboliques, les génériques de ces trois séries ont besoin d’imprimer un rythme à leurs histoires, non seulement pour les plonger dans une atmosphère singulière, mais aussi pour structurer le message quasi subliminal qu’incarnent ces ouvertures. Lents, séquencés, idéaux pour utiliser les effets de ralentis à l’image, Teardrop, Splitting the atom et Paradise Circus sont de parfaits chefs d’orchestre pour générique.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Ferdie l'Oursonne
Scoop.it!

Les Inrocks - Séries TV: le blues des pros du sous-titre

Les Inrocks - Séries TV: le blues des pros du sous-titre | TV Serial-Addict | Scoop.it

A l’heure où Kim Dotcom la plateforme Mega fait débat, les sous-titreurs de séries s’invitent dans la controverse. Le zèle des traducteurs bénévoles qui adaptent en un temps record des épisodes piratés agace les professionnels qui voient leurs cadences s’accélérer, leurs revenus baisser, mais surtout leur réputation s’écorner.

 

(...) Au début des années 2000, des fans de séries ont décidé de se coller eux-mêmes au sous-titrage de leur feuilleton préféré, sans attendre une traduction officielle qui ne viendra que des mois plus tard. Trop tard. « La longueur de la période entre la sortie américaine et la diffusion en français fait perdre sa valeur au bien culturel », analyse Mathieu Perona, docteur en économie de l’industrie culturelle. Ce vide est comblé par les « fansubbers », des traducteurs autodidactes bien organisés.

 

À l’inverse des pros, travailleurs solitaires, les fansubbers adaptent les dialogues en « team ». Les plus rapides, les « fastsubbers », proposent leur traduction moins de 24 heures après la diffusion américaine, approximations de sens et fautes d’orthographe en prime. Les fansubbers classiques, eux, prennent quelques jours de plus « pour livrer un contenu de qualité supérieure au fastsub », reconnaît Rose M. Guillerme, traductrice professionnelle depuis bientôt sept ans. Selon l’Association des traducteurs-adaptateurs de l’audiovisuel (Ataa), traduire un épisode prend entre une semaine et 10 jours.

(...)

 

Les pros ont-ils raison de se sentir en danger ? Loin d’être responsable de tous leurs maux, cette mode pèse sur les cadences. « Alors que nos délais étaient déjà serrés, ils le sont encore plus aujourd’hui », regrette Rose. M Guillerme. Résultat : la qualité s’en ressent. Le fansubbing accentue aussi la crise que traverse la profession. D’après l’Ataa, certains tarifs ont dégringolé de 60 % en quinze ans. (...)

 

Mais la première cause de la déprime des professionnels, c’est leur image, dévalorisée. Anne Crémieux explique : « Les fansubbers donnent l’impression que c’est facile, qu’un gamin de 15 ans pourrait le faire. » Rose M. Guillerme partage ce blues du sous-titreur : « Travailler 50 heures par semaine sans arriver au Smic, ce n’est déjà pas évident. Alors quand on vous explique que votre métier ne vaut rien et que d’autres le font aussi bien que vous gratuitement… Ça devient très dur à encaisser. »

 

(...) en France, certaines chaînes proposent des épisodes en VOD 24 heures après leur diffusion aux Etats-Unis, comme Orange le fait avec Game of Thrones. Un débouché pour les traducteurs qui reçoivent les épisodes avec un léger temps d’avance. Malgré tout, les délais restent serrés et les clients paranos, à cause des fuites avant diffusion : « Souvent, les traducteurs travaillent sur des vidéos en noir et blanc, floues et hachurées », raconte Anaïs Duchet. Mais la présidente de l’Ataa garde confiance. Car l’apparition du fansubbing est aussi le signe de l’intérêt croissant du public pour la VOST. Les chaînes de télé l’ont compris, et se convertissent à la version multilingue, la possibilité de regarder le programme en plusieurs langues.(...)

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Ferdie l'Oursonne
Scoop.it!

Quand les détectives s'entichent de séries télé - Detective story

Quand les détectives s'entichent de séries télé - Detective story | TV Serial-Addict | Scoop.it

Quelles séries regardent les détectives privés américains quand ils s’enfoncent le soir dans leur canapé? En ce moment, mon partenaire en enquêtes est accro à Elementary (photo),la nouvelle adaptation moderne des aventures de Sherlock Holmes avec Lucy Liu en Watson version féminine et Jonny Lee Miller en détective brillant, sexy, tatoué et un peu dérangé. «J’adore l’attirance et la tension entre les deux personnages, la façon dont ils se complètent,» me dit-il.(...)

 

Pour tout dire, les séries télé de détectives m'intéressent pour tout sauf les enquêtes, souvent abracadabrantes: Magnum est dépaysant, dans le Hawaii des années 80, et le majordome Higgins flanqué de ses dobermans est distrayant à souhait. La série Hercule Poirot est captivante pour l’interprétation de David Suchet, les tenues de Miss Lemon et l’architecture des années 20. Idem avec les séries policières: on les adopte surtout pour le cadre et les relations humaines. Le couple de policiers au cœur de la série suédo-danoise Bron/Broen (Le Pont) est mémorable et je pourrais passer des heures à admirer le pont Øresund entre la Suède et le Danemark, filmé sous tous les angles. Le succès de cette série qui se repasse via clés USB a entrainé la production de remakes aux Etats-Unis et en Europe, avec un duo franco-britannique uni pour élucider un meurtre dans le tunnel sous la Manche.

(...)

 

Mais si vous demandez à des détectives américains quelle est leur série préférée, beaucoup vous diront Rockford Files («200 dollars plus les frais» en France). La série de 1974 était la première à présenter les dessous de la profession de détective privé avec autant de détails au grand public américain.

 
Magnum, avec le moustachu Tom Selleck, a popularisé l’expression américaine «P.I.» (prononcer «Pi Aie») qui désigne aujourd'hui les «Private Investigators».) Si vous vous rendez à une conférence de détectives privés, vous constatez que nombreux «P.I.» ont des sonneries de portables inspirées de génériques de séries télé: Dragnet, Peter Gunn… Entre eux, ils observent comment les séries télé influencent leur relations avec leurs clients. Le détective de Los Angeles Jan Tucker affirmait dans le podcast P.I. Declassified que ses clients ont tendance à se confier à lui comme à un psy, sans doute, dit-il, car dans les séries, les clients racontent tous leurs secrets à leur privé dans l’intimité feutrée d'un bureau avec les stores baissés!

Ferdie l'Oursonne's insight:

Le regard de professionnels sur nos chères séries TV policières... Des pistes à suivre ?

more...
No comment yet.
Scooped by Ferdie l'Oursonne
Scoop.it!

Quelles sont les 200 plus grandes séries de tous les temps ?

Quelles sont les 200 plus grandes séries de tous les temps ? | TV Serial-Addict | Scoop.it
Des “Soprano” à “Breaking Bad” en passant par “Rectify”, “Télérama” vous propose sa réponse en 17 lignes de métro à explorer,...
Ferdie l'Oursonne's insight:

Une présentation originale pour découvrir et redécouvrir des séries toutes plus mythiques les unes que les autres...

more...
No comment yet.
Scooped by Ferdie l'Oursonne
Scoop.it!

Séries TV : un énorme challenge pour toutes les plateformes de SVOD

Séries TV : un énorme challenge pour toutes les plateformes de SVOD | TV Serial-Addict | Scoop.it
Avec l’arrivée de Netflix, on commence à y voir un peu plus clair sur ce qui fait ou peut faire le succès d’une offre à la demande par abonnement.
Ferdie l'Oursonne's insight:

Des offres bien tentantes... A teste ?

more...
No comment yet.
Scooped by Ferdie l'Oursonne
Scoop.it!

Dates de retour des séries US : le calendrier complet de la rentrée 2014

Dates de retour des séries US : le calendrier complet de la rentrée 2014 | TV Serial-Addict | Scoop.it
Dossier Séries : Avec la rentrée, c'est aussi l'heure de la reprise de toutes vos séries US. Pour vous aider à vous y retrouver, on vous a préparé le calendrier complet des dates de retour de vos séries préférées et des nouveautés, pour cette nouvelle saison télé qui commence.
Ferdie l'Oursonne's insight:

OK, chuis carrément à la bourre sur ce coup-là. Du coup, ce calendrier va bien aider à remettre mes pendules à l'heure, et à ne rien rater. Que la fête 2014-2015 commence ! :-)

more...
No comment yet.
Scooped by Ferdie l'Oursonne
Scoop.it!

Six leçons de sécurité de l'information à retenir de Game of Thrones

Six leçons de sécurité de l'information à retenir de Game of Thrones | TV Serial-Addict | Scoop.it
À Westeros, le continent imaginaire de la série littéraire et télévisée Game of Thrones, même les plus jeunes doivent apprendre les bases de l'autodéfense pour espérer survivre dans le cruel univers de fiction de George R. R. Martin. De même, chaque responsable de la sécurité des systèmes d'information et professionnel de la sécurité doit apprendre les dernières techniques de défense en matière de sécurité de l'information s'il veut survivre face aux cyber-menaces actuelles.
Ferdie l'Oursonne's insight:

Lorsque les séries TV inspirent la réflexion chez les responsables IT... On se sent encore plus geek, d'un coup...

more...
No comment yet.
Scooped by Ferdie l'Oursonne
Scoop.it!

Broadchurch : une série à ne louper sous aucun prétexte (VIDEO) - Télé 2 Semaines

Broadchurch : une série à ne louper sous aucun prétexte (VIDEO) - Télé 2 Semaines | TV Serial-Addict | Scoop.it
Télé 2 Semaines
Broadchurch : une série à ne louper sous aucun prétexte (VIDEO)
Télé 2 Semaines
Dès ce lundi 17 février 20 h 45, France 2 propose l'excellente série britannique Broadchurch. À voir sans plus attendre !

(...)

Cette première saison de Broadchurch, diffusée sur la chaîne britannique ITV, compte huit épisodes. Brillamment écrits, ils distillent ce qu’il faut d’indices et de fausses pistes pour susciter l’intérêt du téléspectateur jusqu’à l’épilogue. Surtout, les scénaristes ont croqué chacun des protagonistes avec un réalisme troublant. Les habitants de Broadchurch pourraient être des voisins. Et ce meurtre d’enfant aurait pu se dérouler dans n’importe quelle commune. La série est à ce point réussie que les Américains et les Français envisagent désormais de l’adapter dans leur pays.

Une suite est d’ores et déjà envisagée. Toutefois, elle devrait, de l’aveu même de la production, être très différente de cette première salve de huit épisodes. Pas sûr par exemple que l’on retrouve au générique la plupart des acteurs de la saison 1 de Broadchurch.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Ferdie l'Oursonne
Scoop.it!

Dates de retour des séries US : le calendrier complet de la rentrée 2013

Dates de retour des séries US : le calendrier complet de la rentrée 2013 | TV Serial-Addict | Scoop.it
Dossier Séries : De Homeland à Glee, en passant par Castle ou Grey's Anatomy, tous les shows des networks américains vont lancer leur nouvelle saison dans les semaines qui viennent.
Ferdie l'Oursonne's insight:

Bon, voilà, comme ça on est parés, plus d'excuses pour rater une reprise. Oursonne dans les starting blocks, prête à bondir pour la saison 2013-2014 de nos séries préférées :-) Voire même un tantinet impatiente sur ce coup-là.

more...
No comment yet.
Scooped by Ferdie l'Oursonne
Scoop.it!

Iron Man, Thor, Wolverine, Superman… Petit guide du film de super-héros

Iron Man, Thor, Wolverine, Superman… Petit guide du film de super-héros | TV Serial-Addict | Scoop.it

Comme le western en son temps, le film de super-héros connaît un engouement populaire durable et les bobines mettant en scène des justiciers costumés se multiplient. Face à cette prolifération, il est parfois difficile de faire la distinction entre les suites, les «prequels», les «reboots», les univers partagés ou au contraire le «stand alone». Petit guide pour s’y retrouver dans cette jungle foisonnante...

 

Aujourd’hui sort en salles le troisième opus des aventures du cabotin Tony Stark, playboy milliardaire qui combat les forces du mal lorsqu’il revêt sa combinaison robotisée. S’il est logiquement la suite de sa propre saga, Iron Man 3 est également le premier film à inaugurer la «phase 2» de Marvel, une sorte de seconde saison cinématographique des célèbres Avengers, qui devrait trouver sa conclusion dans Avengers 2 en 2015.

 

Reprenons, afin d’y voir plus clair. La «phase 1», introduite par Iron Man premier du nom en mai 2008, se déroule chronologiquement comme ceci :

 

Iron ManL’incroyable HulkIron Man 2ThorCaptain AmericaAvengers

 

Un milliard de dollars de budget plus tard -et près de 4 fois cette somme en recettes mondiales-, la «phase 2» est lancée. Voici la feuille de route : (...)

Ferdie l'Oursonne's insight:

OK, ce ne sont pas des séries TV. Mais quand Hollywood décide de produire une bonne dizaine de films appartenant tous au même univers et liés entre eux, on peut dire qu'il s'agit de séries sur écran géant, non ?

Et après les héros Marvel, le même traitement attend ceux de DC Comics avec la Justice League... On n'a pas fini d'en manger, du super-héros... :-))

more...
No comment yet.
Scooped by Ferdie l'Oursonne
Scoop.it!

Ces séries télé dont les politiques raffolent

Ces séries télé dont les politiques raffolent | TV Serial-Addict | Scoop.it
La vie politique n'a jamais été aussi captivante... qu'à l' écran. Même les ministres et les députés sont fans de séries. Notre sélection culte.

 

L'ennui guette la scène politique française. Fini, la frénésie de la campagne présidentielle, la communion des meetings, la tension des débats télévisés, le suspense de la soirée électorale, l'état de grâce du vainqueur. Neuf mois plus tard, la routine: le gouvernement gère, la langue de bois règne. N'hésitez plus, zappez Mots croisés et savourez plutôt une bonne série télé.

Borgen, par exemple, qui offre le même récit des vicissitudes de l'exercice du pouvoir après l'euphorie de sa conquête... en cent fois mieux. Birgitte Nyborg, la chef du petit Parti centriste, est propulsée au Château (Borgen en danois, surnom du palais où siège le chef du gouvernement). Avant, c'était une mère de famille "normale", qui aimait passer du temps avec ses enfants et faire des galipettes avec son mari ; avec des soucis de poids et un seul tailleur dans sa garde-robe. Maintenant, elle ne porte que des costumes stricts, a minci à force de sauter les repas, perdu le sourire et quelques illusions.

(...)

 

De quoi regarder le terne Jean-Marc Ayrault d'un autre oeil... D'ailleurs, lui aussi est un adepte de Borgen. Comme beaucoup d'autres dans les ministères ou l'hémicycle, qui, interrogés, s'avèrent étonnamment intarissables sur leurs séries préférées. Le président de la commission des Finances de l'Assemblée, Gilles Carrez (UMP), s'émerveille, en connaisseur, que la série ose s'emparer de dossiers assez austères: "Il en faut du talent pour rendre à la fois crédible et excitant un débat sur une réforme des préretraites!" Karine Berger (PS), qui défend sa première loi, controversée, sur la régulation des banques, admire la mue de l'héroïne en animal politique: "Sa naïveté s'érode, mais, malgré les contraintes et les calculs, elle construit le consensus sans renoncer à ses valeurs." Et la description du confit intime entre la charge d'un maroquin et l'équilibre de la vie de famille résonne en chaque femme politique: "C'est mon combat quotidien!" s'exclame la ministre de l'Ecologie, Delphine Batho.

 

Borgen, émission de service public? Une étude a révélé que la série, qui fait un carton au Danemark, a stimulé l'intérêt de ses habitants pour la politique. (...)

 

ne vision pédagogique et progressiste héritée en droite (ou plutôt en gauche) ligne de la mythique série américaine The West Wing (A la Maison-Blanche en français), la référence de tous les sériephiles et accros de politique. Son auteur, Aaron Sorkin, a relevé sans concession le défi de la dissection télévisée des rouages de la politique avec sa chronique, sur 155 épisodes (!), de la vie du cabinet du président démocrate Jed Bartlet. (...)

 

Et pourtant, c'est rythmé, spirituel, il y a des pics d'adrénaline et des discours d'anthologie ; le spectateur, embarqué, est ravi de se sentir à la fin plus intelligent qu'au début. Le parti pris idéaliste peut faire sourire. Diffusé de 1999 à 2006, dans les années Bush, The West Wing prétendait réenchanter la politique: politique (...)

 

The West Wing est devenu une série culte. Dominique Strauss-Kahn, Nicolas Sarkozy, Pierre Moscovici, Aurélie Filippetti, Xavier Bertrand en sont officiellement fans. Najat Vallaud-Belkacem a avoué s'inspirer, pour son rôle de porte-parole, de son homologue fictive, l'excellente C.J. Cregg. "C'est le plus beau cours de droit constitutionnel jamais vu", assure Edouard Philippe, député (UMP) et maire du Havre. Le ministre délégué au Développement, Pascal Canfin, s'enflamme: "On ne peut que vouloir leur ressembler." La vice- présidente de l'Assemblée, Sandrine Mazetier, en reste nostalgique: "Dans la vraie vie, l'exercice du pouvoir est loin d'être aussi sexy!"

(...)

 

 La crise a généralisé la défiance envers les dirigeants, l'époque n'est plus au romantisme et aux grandes idées. Et les séries télévisées, miroirs de l'atmosphère du moment, l'ont compris. Le deuil en est porté par la série britannique State of Play, thriller corrosif des années Blair qui dépeint la déchéance morale d'un député travailliste autrefois idéaliste, entre corruption, sexe et manipulations.

 

Depuis, de The Wire à The Good Wife, (...) la noblesse de la chose publique est anéantie par les petitesses de ceux qui l'incarnent. Dans certaines séries actuelles, les héros ne sont plus tant les gouvernants que leurs mauvais génies, chargés des basses oeuvres et du marketing. C'est le thème des Hommes de l'ombre, exception hexagonale sortie en 2011 qui fait la part belle à deux spin doctors s'affrontant en coulisses, marionnettistes des rivaux d'une campagne présidentielle réduite à du pur storytelling. L'idée est de dénoncer au public l'envers du décor, de lui donner les codes pour ne plus être dupe (...). Nadine Morano a été "accrochée par l'intrigue exaltante". Roselyne Bachelot, elle, a déploré cette "caricature qui s'éloigne du réalisme au risque du populisme".

 

On lui déconseille donc de regarder Boss et House of Cards, les dernières bombes politiques américaines, chefs-d'oeuvre de cynisme qui déclinent le "tous pourris" en tragédies shakespeariennes. (...) Leçon civique ou conte pessimiste, la politique-fiction n'a pas fini de nous faire réfléchir... et de nous divertir.

more...
No comment yet.
Scooped by Ferdie l'Oursonne
Scoop.it!

Les Inrocks - "L'Agence", la websérie qui mêle fiction et réalité

Les Inrocks - "L'Agence", la websérie qui mêle fiction et réalité | TV Serial-Addict | Scoop.it
Mettant en scène les - vrais - anciens communicants de campagne de Jean-Luc Mélenchon, une websérie française tente le pari de mêler fiction et réalité, personnages réels et acteurs dans un joyeux brouhaha.
Ferdie l'Oursonne's insight:

Pendant qu'on est sur les séries qui traitent des différents métiers de la communication...

Pas sûr néanmoins que celle-ci soit aussi réaliste que Scandal... Mais après tout, nous sommes français et en France, on cultive l'art de se moquer, non ?

more...
No comment yet.
Scooped by Ferdie l'Oursonne
Scoop.it!

Les 10 séries qui comptent le plus de... morts !

Les 10 séries qui comptent le plus de... morts ! | TV Serial-Addict | Scoop.it
Une entreprise de pompes funèbres américaine a établi le palmarès des séries qui dénombrent le plus de personnages morts depuis septembre 2012 !...

 

C'est une enquête très étonnante qu'a réalisée la société funéraire Funeral Wise. Celle-ci a en effet analysé, entre septembre et décembre dernier, 40 séries, soit 320 épisodes, pour comptabiliser... le nombre de morts ! Dans une étude très détaillée, Funeral Wise dénombre ainsi pas moins de 1.516 personnages morts en trois mois. Mais une série se détache particulièrement des autres...

 

0% des morts sur 3 séries !

Sans aucune surprise, "The Walking Dead", qui a battu son record historique d'audience dimanche sur AMC, se place en tête du classement avec... 304 morts sur les huit premiers épisodes de la saison 3 ! En moyenne, la série portée par Andrew Lincoln totalise donc 38 morts par épisode. Un score impressionnant qui représente pas moins de 20% du total de l'étude. Néanmoins, Funeral Wise précise que 91% des morts sont des morts-vivants.

(...)

 

Funeral Wise s'intéresse également aux circonstances des décès. Ainsi, les hommes sont majoritairement tués avec 86% de morts. Lorsque celles-ci ne surviennent pas de causes naturelles, elles sont souvent réalisées à l'aide d'une arme à feu (44%) ou d'un couteau ou autre arme tranchante (19%). La première solution intervient généralement sur les personnages humains tandis que la seconde concerne en priorité les morts-vivants.

(...)

 

Funeral Wise s'intéresse également aux circonstances des décès. Ainsi, les hommes sont majoritairement tués avec 86% de morts. Lorsque celles-ci ne surviennent pas de causes naturelles, elles sont souvent réalisées à l'aide d'une arme à feu (44%) ou d'un couteau ou autre arme tranchante (19%). La première solution intervient généralement sur les personnages humains tandis que la seconde concerne en priorité les morts-vivants.

(...)

 

Ferdie l'Oursonne's insight:

Est-ce que les foultitudes de morts-vivants (re)-trucidés dand The Walking Dead comptent vraiment ?

Et dans ce cas, pourquoi on ne les compte pas deux fois ? Car pour être des morts-vivants, ils ont déjà été obligatoirement des vivants qui sont passés de vie à trépas...

Donc comme au Scrabble, mort compte double, non ? ;-)

more...
No comment yet.
Scooped by Ferdie l'Oursonne
Scoop.it!

"House of Cards", la série télé qui va révolutionner les séries télé

"House of Cards", la série télé qui va révolutionner les séries télé | TV Serial-Addict | Scoop.it

Arriver au travail les yeux rouges, en manque de sommeil, après avoir avalé d'un coup les deux saisons de cette série dont tout le monde parle au bureau, vous l'avez déjà fait ? Vous êtes victime de binge viewing, le visionnage marathon de plusieurs épisodes, voire d'une saison d'une série, en une seule fois - le terme anglais "binge" signifie "se goinfrer". House of Cards, la nouvelle série du réalisateur David Fincher lancée aux Etats-Unis le 2 février, est justement faite pour être consommée d'un seul coup. Conçue pour être diffusée exclusivement sur Netflix, fournisseur à la demande de contenus sur internet en streaming, cette série sur le parcours d’un politicien chevronné de Washington, incarné par Kevin Spacey, est disponible aux Etats-Unis tout de suite en intégralité.(...)

 

"Le visionnage à la file des épisodes de séries comme Breaking Bad est sans doute le meilleur moyen d'en profiter pleinement", estime Emily Nussbaum, une critique de télévision, dans New York Magazine, après s'être lancée dans un marathon Breaking Bad.


Les téléspectateurs arrivent à mieux saisir les détails, s'immerger entièrement dans l'histoire, et s'identifier aux personnages. Le PDG de Netflix, Reed Hastings, assure que le binge viewing, qu'il compare à la lecture, est l'avenir de la télévision. (...)

 

Le binge viewing permet également de redonner une deuxième vie aux séries datant d'il y a quelques années déjà. C'est le cas de Arrested Developpment (Les Nouveaux Pauvres), une série diffusée de 2003 à 2006 sur la chaîne Fox et arrêtée ensuite faute d'audience. "L'humour dans la série reposait en grande partie sur les événements qui avaient lieu [dans des épisodes diffusés] quelques semaines ou mois avant." Grâce au binge viewing, le téléspectateur s'en souvient et apprécie mieux l'humour, explique le site The Age.com (...).


Et si trop de séries tuait la série ? Selon Variety, certaines séries américaines comme Last Resort ou 666 Park Avenue n'ont pas échoué faute d'audience, mais à cause des binge viewers. Ces téléspectateurs préférant regarder les séries d'un seul coup qu'épisode par épisode attendent qu'une saison de la série se termine pour en commencer le visionnage. Et pendant qu'ils attendent, les chaînes, insatisfaites des audiences, arrêtent la série. 

Avec son nouveau mode de diffusion, Netflix ne court pas ce risque. Mais en décidant de briser le mode de diffusion classique des séries, le fournisseur fait aussi un pari osé. "Là où Netflix fait fort, c'est qu'en lançant la série sur ce mode, il cumule tous les modes d'exploitation dès le premier jour d’exploitation : l'exclusivité, la catch up, le catalogue. C'est donc un profond changement des habitudes de consommation que Reed Hastings [PDG de Netflix] cherche à imposer au marché américain", estime ZDNet

Ferdie l'Oursonne's insight:

Le "binge viewing"... cette expression fait tout de suite plus classieux que "série-marathon" ou "nuit 24 Chrono" !

Mais dans "binge", il y a aussi l'idée d'arriver à l'écoeurement, non ?

Pas sûr que ça repositionne les séries en tant que divertissement de qualité...

more...
No comment yet.
Scooped by Ferdie l'Oursonne
Scoop.it!

La grande épopée des gratte-papier (première partie) - Des séries... et des hommes

La grande épopée des gratte-papier (première partie) - Des séries... et des hommes | TV Serial-Addict | Scoop.it

Policiers, médecins, avocats… Les séries américaines tournent majoritairement autour des mêmes professions emblématiques et fantasmatiques. Il est encore un autre métier qui a inspiré producteurs et scénaristes, c’est celui de journaliste. Carole Llombart, journaliste et blogueuse, nous propose cette semaine une série d’articles présentant les différents aspects et traitements de cette figure dans les séries. 

 

En cette période du tout numérique, le rôle du journaliste, sa place dans nos sociétés, les modèles économiques dans lesquels il évolue sont en pleine mutation. Fantasmé ou décrié, ce métier fascine. Les séries télé étant autant un divertissement qu'un reflet de notre époque, plusieurs d'entre elles se sont récemment focalisées sur ce personnage : Reporters, State of Play, The Hour, The Newsroom pour ne citer qu'elles. Mais il n'a pas fallu attendre ces dernières années pour que le journaliste soit au coeur des fictions. Aux États-Unis; c'est même l'un des personnages phare dès les années 50.

(...)

more...
No comment yet.