Japon : séisme, tsunami & conséquences
462.4K views | +3 today
Follow
Japon : séisme, tsunami & conséquences
Publications terminées (sauf commémoration annuelle), mais gardons cette histoire en mémoire ... jusqu'à la prochaine catastrophe ? | @japon_tsunami
Curated by Vie toxique
Your new post is loading...
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

Fukushima cinq ans après : quel impact sanitaire ?

Fukushima cinq ans après : quel impact sanitaire ? | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

A l’occasion du cinquième anniversaire de Fukushima, David Boilley a récemment rédigé un rapport sur l’impact sanitaire de la catastrophe nucléaire. Publié le 11 février 2016 sur le site de l’ACRO, les informations qu’il contient avaient, pour la plupart, déjà été publiées dans l’ACROnique de Fukushima (Fukushima.eu.org).

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

Après Fukushima, 10 000 cancers de plus sont à prévoir au Japon

Après Fukushima, 10 000 cancers de plus sont à prévoir au Japon | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

L'accident de la centrale nucléaire de Fukushima, au Japon, le 11 mars 2011 pourrait provoquer 10 000 cancers de plus dans la population japonaise en raison des radiations, selon un rapport de deux ONG publié mercredi aux États-Unis.

 

L'étude de ces deux organisations de médecins qui militent contre l'énergie nucléaire, « Physicians for social responsability » (PSR) et « International Physicians for the Prevention of Nuclear War » (IPPN), indique s'appuyer sur les données scientifiques et médicales existantes portant sur les enfants, les personnels ayant participé au nettoyage et aux secours ainsi que sur la population en général.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

Fukushima: "le pire n'est pas derrière nous"

Fukushima: "le pire n'est pas derrière nous" | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

Il y a cinq ans, un séisme et un tsunami dévastateurs frappaient le Japon, et une catastrophe nucléaire majeure débutait avec la fusion de trois réacteurs de la centrale de Fukushima.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

Fukushima : vive polémique autour de l'explosion du nombre de cancers

Fukushima : vive polémique autour de l'explosion du nombre de cancers | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

Les scientifiques ne sont pas d’accord sur l’interprétation des chiffres du cancer de la thyroïde chez les enfants vivant dans la région de Fukushima, au Japon, depuis l'accident nucléaire survenu en 2011. Ces données, jugées alarmantes pour certains, seraient liées à un « surdiagnostic » pour d’autres. Un article paru dans Science fait le point.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

Statistiques sur les doses prises par les travailleurs à la centrale de Fukushima daï-ichi au 31/12/2015

Le ministère de la santé, du travail et des affaires sociales a mis en ligne les dernières données sur les doses prises par les travailleurs à la centrale de Fukushima daï-ichi.

Au 31 décembre 2015, ils sont 46 181 à avoir travaillé à la centrale depuis le début de l’accident, dont 41 502 sous-traitants.

En décembre 2015, ils étaient 10 372 dont 9 315 sous traitants qui prennent les doses les plus élevées. La dose moyenne pour les employés de TEPCo était de 0,18 mSv en un mois et celle des sous-traitants, de 0,51 mSv. La dose maximale sur un mois a été de 13,27 mSv. Un sous-traitant.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

Fukushima : la santé des Japonais sous surveillance

Fukushima : la santé des Japonais sous surveillance | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

L’accident nucléaire à la centrale de Fukushima-Daichi en 2011 a exposé les habitants de la préfecture éponyme à un niveau important de radioactivité. Trois ans après la catastrophe, quelles conséquences sanitaires ont pu être observées au pays du soleil levant ?
 
Dans la « zone des 20 km » autour de Fukushima, tous les habitants ont été évacués immédiatement après l’accident. Bien qu’ils aient été exposés à des doses importantes d’éléments radioactifs, « aucune conséquence sur leur santé ne peut encore être attribuée avec certitude à cette exposition », estime Jean-René Jourdain, adjoint à la directrice de la protection de l’homme à l’Institut de Radioprotection et de Sûreté nucléaire (IRSN).

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[vidéo] Salle de soins d'urgence, des unités 1FL 5 / 6 de Fukushima Daiichi | Tepco

Vidéo officielle Tepco. Une petite visite de la salle de soins d'urgence.

 

On entend le médecin expliquer [JPN] le fonctionnement des soins d'urgence et nous montrer des médicaments.

 

Puis ensuite, le son est coupé : censure ?

more...
Aimelle's comment, September 9, 2011 2:04 PM
rhalala! plastique collé au mur mis à part, c'est - presque - aussi bien installé que pour le don du sang dans la salle polyvalente de la mairie de Truc-Machin.
Et la Tepco-touch qui tue, les rideaux! (ils doivent bien dater des années 50)
Dans les films, on nous "vendait" des super-installations high-tech en tentes ultra-spécialement isolées et tout ça... et bien non!
Là on dirait un film de propagande soviétique du début des années 60. Et encore...
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[Eng] Des centres de soins psychologiques prévus pour les enfants orphelins du sinistre | The Japan Times Online

[Eng] Des centres de soins psychologiques prévus pour les enfants orphelins du sinistre | The Japan Times Online | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

[traduction] Le ministère de la santé a décidé mercredi de mettre en place des centres de soins psychologiques pour les enfants qui ont perdu des parents dans la catastrophe de Mars dans les préfectures d'Iwate, Miyagi et Fukushima, d'après des sources du ministère.

 

Le ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales a conclu que ces installations sont nécessaires pour enrôler plus de psychiatres et fournir des soins approfondis à plus de 1.500 enfants maintenant aynat perdus un ou deux de leurs parents.

(...)

more...
Lufilau's comment, September 7, 2011 4:23 PM
et pendant 6 mois les enfants ils ont évacués leur peine comment...........
Vincent Cantin's comment, September 7, 2011 10:17 PM
@Lufilau: Exactement ce que je pensais. A l'heure actuelle, ils sont deja seuvrés et boivent de la bière pour oublier.
Lufilau's comment, September 8, 2011 1:25 AM
@vincent c'est bien triste même le peuple Japonais qui était très bien préparé au tremblement de terre n'a pas su et pu gérer tout ce qui a suivi. j'espère juste que les enfants s'en sortiront autrement que de ce soualer pour oublier...........
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[vidéo] Mr.Nakate explique pourquoi les médecins de Fukushima n'aident pas les enfants | koizuka77 [Sous-titré Eng]

Seiichi Nakate, délégué du «Réseau sauver les enfants de rayonnement de Fukushima », raconte comment Dr.Yamashita affectent les médecins de Fukushima à une conférence, «Des citoyens cherchent à rallier l'avenir sans énergie nucléaire», qui s'est tenue à Palais Taito de l'Industrie et du Commerce métropolitaine dans le centre de Tokyo le 27 août 2011.

 

100µS/h=876mS/y; 20µS/h=175.2mS/y

 

Avant l'accident, on était normalement autorisé par la loi à être exposé aux raiations artificielles de moins de 1ms / an (environ 0.114μS / h) au Japon,  calculé sur la base d'un total de radiation pour l'homme dans son temps de vie de façon à être inférieure à 100 ms (100mS/100year).

(...)

--

PS : la traduction en français en commentaire par cheech68. Merci à lui.

more...
Vie toxique's comment, September 6, 2011 4:37 AM
Voici la traduction de Chee68 : (merci à lui)

Mais c'est lorsque Professeur Yamashita vînt de Nagasaki à Fukushima, à titre de conseillé en ce qui conserne les risques des radiations sur la santé  le 19 Mars dernier, que j'ai commencé par penser que cette position n'était pas la bonne et qu'il fallait que dise quelque chose.
Heureusement, j'avais déjà eu l' occasion de contacter au téléphone Mr Mitsuko, Tanaka ou Mr Takashi  le 19 Mars.

Pour cette raison, je me rendis vite compte avec Yamashita de quelle sorte de personne il s'agissait.
Je l'ai trouvé être quelqu'un qui déjà pour Chernobyl avait essayé de sous-estimer la situation, ou de passer l'éponge en prétendant que ce qui s'était passé à l'époque n'était pas si grave.
Un discours fût tenu par ce Yamashita à Fukushima City le 21 Août.

Depuis le 20 Août donc,  chaque citoyen de chaque village et villes de la préfecture de Fukushima a eu droit au même discours étant lu par Yamashita en personne. Une campagne  de relations publiques a été entamée. Il y dit des mensonges, des stupidités et des affabulations outrageantes.
Sachez tous que le fait que 100 Millisieverts soient inoffensifs n'est qu'un début.

Considérant une  dose spécifique, que l'on peut maintenant calculer en microsieverts par heure, on peut dormir et déjà admettre que Tokyo également est déjà contaminée.
Il disait : " Vous n'avez pas besoin de craindre quoi que ce soit, si la dose se situe entre 20 et 30 Microsieverts par heure, laissez vos enfants jouer dehors. Mais faites tout de même attention si la dose dépasse les 100 microsieverts par heure."

Et maintenant nous pouvons voir le site web de la préfecture de Fukushima.Il se rendit ici et là en expliquant : "Les radiations ne peuvent pas vous atteindre  si vous avez le sourire, mais vous atteindrons si vous êtes tracassés. "

C'est pas une blague c'est la vérité,  c'est ce qu'il fit et raconta partout où il alla.
Naturellement, je réagis. J'avais déjà été mis au courant de part Mr Tanaka, dans quel état les coriums des réacteurs se trouvaient. Des gens de Fukushima eux aussi étaient en train d'écouter de telles choses, comme celles que  je viens de vous dire juste avant. Eux aussi ont eu droit à un récit aussi ridicule que cette histoire-ci.

Je me suis tout de suite dit qu'il fallait que je prévienne également la population de Fukushima.
Lorsque je leur ai demandé : " Ne voulez-vous pas entendre l'opinion de Mr Tanaka ? " Ils me répondirent tous que non et se mirent à me huer. Et lorsque je voulus leur parler du problème, ils me dire : " Arrêter ceci !!! "
Et lorsque je me mis à continuer malgré ça, ils me dirent : " Rentres chez toi à la maison !!! "
Je les trouvais trop mort de peur, de toute manière. Pour citer un exemple, c'est un peu comme si à une personne qui n'y serait  pas préparée, on lui annonçait qu'elle a un cancer. Je ne l'avais pas pris en considération. C'est à la mi-mars, que ça c'est passé lorsque Mr Yamashita est venu à Fukushima, qu'ils m'ont tous hué. Il faisait une campagne de sécurité en tirant avantage de l'anxiété des gens. Il disait : " Ne vous en faites pas de la dose spécifique de 20 micro sieverts ou 30. Commençez à faire attention à partir de 100 micro sieverts par heure." comme je vous l'ai dit avant.

S.v.p, à tout le monde, je vous demanderai d'aller voir sur la page de la préfecture maintenant.  J'aimerais bien regarder le film aussi, mais vous pouvez distinguer un lien en petits caractères en dessous de la partie que vous pouvez visionner en cliquant sur la page.
Il est écrit : " Il a été confondu 10 Micro sieverts et 100 Micro sieverts durant la lecture. Nous corrigeons l'erreur." Après cela, maintenant il n'arrive même plus à tenir la lecture d'un discours officiel, debout devant les citoyens à cause des charges qui pèsent sur lui. Donc, il n'a plus le droit de faire que les lectures devant les  médecins ou les personnes concernées auxquelles  ni  n'appartiennent , ni ne sont admises par le grand public. Il a commencé à dévoiler ses intentions, une par une dans une telle situation.

Pourquoi avait-il même avoir parlé de 100 Micro sieverts par heure pourquoi il avait commencé à dire que c' était sans danger jusqu'à 100 Millisieverts d'exposition par an ?

Il avait prétendu il y a de ça un an et demi, que ceux en dessous de 20 ans avaient un risque d'attraper un cancer, même à partir de 10 Millisieverts par an. Il a donc été en position de croire que la dose maximale acceptable a été de 10 Millisieverts par an. Il demandait lui-même aux médecins comment il avait pu dire 100 Millisieverts, mais il répondit au médecin que s'il leur avait dit la vérité, la première chose que les médecins  auraient tous fait,  ça aurait été de prendre leurs jambes à leur cou !!!

" C'était une position politique à prendre pour éviter de tomber à cours de médecins ", il dit.
Je pense que ceci est l'histoire d'une pile de mensonges racontés .

En ce qui concerne les médecins, j'aimerais vous faire entendre l'un d'entre eux qui a pratiqué à Fukushima et ce qu'il a à dire . Maintenant Yamashita est devenu Vice-Président de l' Université Médicale de Fukushima, qui est un centre clé au niveau des soins médicaux, et qui selon sa coopération ou pas, chaque hôpital a le droit ou pas de rester ouvert, nous pouvons dire ça ainsi. Malgré qu'il soit Vice-Président, il a plus d'autorité que le président lui-même, je crois. Une décision politique, comme je vous l'ai dit, le gouverneur de la préfecture de Fukushima, qui est un problème en quelque sorte, se plaint d'avoir fait plusieurs requêtes auprès du gouvernement japonais, enfin il a fait tout comme si, pendant que le gouvernement japonais cherchait à sortir certaines choses, histoire de répondre à ces plaintes, planifiant un budget supplémentaire, malgré tout, cela risque de durer encore lontemps. 

Il a par exemple entamé certaines actions pour mettre des sortes de compensations en place, et ainsi de suite. Quoiqu'il en soit, lorsque Mr Yamashita, sans consulter personne, disait rien qu'en un seul mot, qu'il savait comment rassembler  1.000.000.000 de Dollars s'il le fallait. Et après que le gouvernement ait annoncé le deal, il en résulta  que le gouvernement lui-même devrait payer le business. Il a donc plus d 'autorité qu'un simple ministre, n'est-ce pas ?

Qui est-ce qui envoie une telle personne à Fukushima ?
Officiellement, c'est le gouverneur de la préfecture de Fukushima qui l'a amené, mais il me semble que ce ne soit pas la vérité. Cette personne qui dispose d' une telle somme d'argent et le pouvoir de prendre des décisions concernant Fukushima, contre qui, même pas un seul médecin n'a osé s'opposer lorsqu'il est devenu Vice Président de Université Médicale. Un médecin qui assista les victimes de la bombe atomique d'Hiroshima, qui fut le physicien à ma charge et en qui j'avais pleine confiance pour dire la vérité, nous trahissait  pour la première fois. Il s'agit d'un médecin qui a travaillé avec  le Dr Hida , qui a étudié le fameux syndrome de "Burabura" parmi les victimes de Hiroshima et ainsi de suite.

Dr Hida dit qu'il a été choqué de par le sentiment éprouvé en allant visité Fukushima jusqu'ici.
Voilà ce que les médecins ressentent à Fukushima. Ils se sont tous tus.
Il n'y a que quelques médecins qui sont restés en contacte avec moi, mais ils ont catégoriquement rejeté de révêler leur identité.

Un d'entre eux m'a dit : " Toute ma famille a été amenée dans un refuge pendant que moi, je suis resté ici, parce que je suis médecin et que je ne peux pas fuir en laissant tomber mes patients."
"Un jour, je coopérerai avec toi, mais pour l'instant, ce n'est pas pour mon bien que mon nom soit cité étant donné la situation dans laquelle nous nous trouvons", m'a-t-on dit.
Marie Normandie's comment, September 6, 2011 11:51 AM
Une fois de plus grand merci à Cheech 68 pour avoir traduit cette intervention très longue.
cheech68's comment, September 6, 2011 10:44 PM
De rien , comparé à ce que endure ce courageux peuple japonais , ce n'est malheureusement qu 'une bien maigre contribution , mais c'est le mieux et la moindre des choses que je puisse faire .
De ce fait , permettez-moi de vous dire que c'est moi , grâce à vous tous et toutes , qui vous suis reconnaissant de me permettre ainsi d'avoir quelque peu et surtout sans aucune prétention ,le sentiment de contribuer à rendre un certain hommage à ce pauvre peuple japonais qui est frappé de pleins fouet par cette triple catastrophe. .
Merci à vous tous .Sincèrement .
Vôtre Cheech
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[Eng] Les suicides s'ajoutent au désespoir dans la zone de catastrophe de Tohoku | Japan Today

[Eng] Les suicides s'ajoutent au désespoir dans la zone de catastrophe de Tohoku | Japan Today | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

[traduction] Lorsque l'agriculteur japonais Hisashi Tarukawa a vu la centrale nucléaire locale sauter à la télévision, il a prononcé une phrase qui saisira à jamais sa famille: "Oh, non. C'est fini. "

 

En quelques jours, le nuage radioactif de la centrale de Fukushima a contraint les autorités à interdire certains produits agricoles à Fukushima, où cet agriculteur de 64 ans faisait sa culture de riz et de légumes depuis toute sa vie.

 

Le lendemain matin avant l'aube, le 24 Mars Tarukawa fils Kazuya trouve son père pendu par une corde à un arbre au-dessus de son domaine végétal.

 

"Je me suis précipité à l'arbre et parlé à mon père, mais son corps était déjà froid", a rappelé en deuil Kazuya, 36 ans, de la ferme familiale à Sukagawa, à 60 kilomètres de l'usine atomique paralysée.

 

Tarukawa, père de trois enfants, ne laissa aucune lettre pour expliquer son geste, mais sa famille endeuillée dit qu'elle n'en a pas besoin.

(...)

--

NB : un long article qui explique entre autre les causes de ces suicides et la difficulté pour les familles et les experts médicaux de prévenir ces tentatives.

more...
No comment yet.
Suggested by Marie Normandie
Scoop.it!

[Point météo] Reprise de l'activité sismique

A nouveau activité sismique importante avec deux fortes secousses :

- l'une le 11 à 22h31(15h31 France) magnitude 5,3 prenant le Tohoku et le Kanto ressentie maximum 4 sur Miyagi, 3 Iwate et 2 Fukushima où des secousses latérales sont bien visibles séquence horaire 22h/23h:
http://youtu.be/tPE66SyNUFE  à 22h31 ou de 8' à .8'04

- l'autre le 12 à 3h22 (20h22 France) magnitude 6 prenant la moitié nord de l'ile de Honshu avec maximum 5 moins sur Fukushima, secousses latérales bien visibles cf Post August 11 à 9h25 PM.

 

Comme prévu les températures sont restées très élevées  = ou > 35° , maximales vers 15h (8h France) pour l'ensemble du Japon sauf  la partie nord de la côte de la mer du Japon et une partie d'Hokkaido. Les hospitalisations pour coup de chaleur ont été encore très nombreuses, mais  autre conséquence médicale constatée par des dermatologues  tokyoïtes (Nihonbashi) : les consultations pour démangeaisons, rougeurs et éruptions surtout au niveau du visage et des membres ont augmenté de 20% par rapport à la même période de 2010. La cause en serait la transpiration excessive , irritante et l'usage intensif de "lingettes".

 

Orages et pluies torrentielles ont surtout touché le centre du département d'Ibaraki.Vers 19h (12h France) Mito et Ishioka ont reçu 115mm en une heure , avec une alerte aux glissements de terrain.

 

A 13h30, à l'ouest de la métropole de Tokyo 10 personnes qui participaient à un barbecue  près de la rivière Asakawa ont été surprises par une crue brutale (plus de 65cm) et ont été secourues .Aucune victime à déplorer .

 

Tochigi, Kanagawa et Ibaraki restent en alerte  précipitations pour la matinée.

more...
Prestant IV's comment, August 12, 2011 3:02 AM
Finalement, un effet collatéral : l'unité de déssalement de l'eau retraitée dont un élément s'est mis en sécurité automatiquement.

TEPCO reconnait des effets mineurs (à ce stade pas de détail)
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[Eng] 859 personnes hospitalisées; deux décès signalés en raison de coups de chaleur à l'échelle nationale | Japan Today

Un total de 859 personnes ont été hospitalisées en raison d'un coup de chaleur, mercredi, d'après l'Agence de gestion des incendies et des catastrophes jeudi. Les températures dans de nombreuses parties de la nation atteignent jusqu'à 35 degrés. L'agence a déclaré que 87 personnes ont été emmenés à l'hôpital de Tokyo, 76 à Saitama, 72 à Kanagawa, 62 à Aichi, 55 à Ibaraki, 34 à Chiba, 20 à Gunma et 10 à Tochigi.

 

La NHK a rapporté qu'à Yokohama, 35 personnes ont dû être emmené à l'hôpital après être tombé malade en attendant dehors pendant plusieurs heures pour assister à un événement de dédicaces d'un acteur. Il a également signalé que deux personnes sont mortes de coups de chaleur probable. L'une était une femme de 71 ans originaire de Chiba qui a été trouvé dans sa maison, avec l'air conditionné éteint, et l'autre était une femme de 81 ans originaire de Namegata dans la préfecture d'Ibaraki, qui s'est effondré alors qu'il travaillait dans un champ de riz . Trois victimes de coups de chaleur d'autres n'ont pas encore repris conscience.

(...)

more...
bernard's comment, August 11, 2011 5:05 AM
Les 3 mecs de la centrale,qui ont fait trmpette dans l'eau ,eux il ne font pas la une....et les pilotes d'helico.....silence radio
Marie Normandie's comment, August 11, 2011 6:30 AM
Malheureusement le nombre de décés dûs à la chaleur est porté à 3 à 19h01 (12h01 France).
Suggested by telemakfilms
Scoop.it!

[vidéo] Les enfants de Fukushima ont des saignements de nez à l'inhalation de particules chaudes!? | TheSh0210

[vidéo à prendre avec précaution]

Cette femme explique que des enfants ont des saignements de nez à cause des particules de radiations de la centrale nucléaire de Fukushima.

 

A la fin de la séquence, 2 enfants sont interrogés et affirment que des enfants de leur école ont des saignements de nez. Ils sont aussi très tristes de ne pouvoir jouer dehors.

more...
No comment yet.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

Vivre avec Fukushima

Vivre avec Fukushima | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

L'‘association Physicians for Social Responsability (PSR) [Médecins pour une Responsabilité Sociale] a été fondée en 1961 aux Etats-Unis, à l’époque où les bombes atomiques étaient encore testées dans l’atmosphère. L’association International Physicians for the Prevention of Nuclear War (IPPNW) [Médecins pour la Prévention de la Guerre Nucléaire] a vu le jour à Genève en 1980 comme un prolongement international de PSR, au moment où la guerre froide avait atteint son apogée. En 1985, PSR/IPPNW ont reçu le prix Nobel de la paix. IPPNW fédère des groupes de médecins, étudiants, personnels de santé et autres citoyens concernés dans 64 pays. Elle est dédiée à la prévention de la guerre nucléaire. Elle cherche à prévenir toutes les guerres, à promouvoir les moyens de résolution de conflit non violents, à minimiser les impacts des guerres sur la santé, le développement et l’environnement.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

Quelles leçons tirer du suivi sanitaire des enfants de Fukushima ?

Quelles leçons tirer du suivi sanitaire des enfants de Fukushima ? | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

Élisabeth Cardis, épidémiologiste, responsable du programme de rayonnements au centre de recherche en épidémiologie environnementale de Barcelone, tire les leçons du suivi sanitaire des enfants de Fukushima.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

Fukushima : polémique sur le risque de cancers de la thyroïde chez les enfants

Fukushima : polémique sur le risque de cancers de la thyroïde chez les enfants | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

RADIATION – Cinq ans après la catastrophe nucléaire de Fukushima, une bataille d'expert fait rage. L'objet ? La question des anomalies de thyroïde chez les enfants qui ont vécu dans zone de la centrale sinistrée. Explications.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

Japon: Après Fukushima, 10.000 cancers supplémentaires attendus, selon des ONG

Japon: Après Fukushima, 10.000 cancers supplémentaires attendus, selon des ONG | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

Les conséquences sur la santé de l'accident de Fukushima seraient sous-estimées. Selon un rapport de deux ONG publié mercredi aux Etats-Unis, la catastrophe du 11 mars 2011 pourrait provoquer 10.000 cancers de plus dans la population japonaise en raison des radiations.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

Fukushima : la surveillance médicale des populations est renforcée

Fukushima : la surveillance médicale des populations est renforcée | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

L’accident nucléaire à la centrale de Fukushima Daiichi a exposé les habitants à un niveau important de radioactivité. Trois ans après la catastrophe, quelles sont les conséquences sanitaires ?

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[vidéo] Près de 6 mois après, quel impact sur la santé ? | France24

[vidéo] Près de 6 mois après, quel impact sur la santé ? | France24 | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
Près de six mois après l’accident nucléaire à Fukushima, la santé des habitants de la région fait l’objet de toutes les attentions et de toutes les craintes.

 

Le spectre de Tchernobyl est effectivement dans les esprits, les japonais se rendent par milliers dans les hôpitaux passer des tests de radioactivité.

(...)

--

NB : un très rare reportage vidéo sur le sujet à voir absolument.

--

PS : le médecin interviewé à l'hôpital de Minami Soma reste bien trop optimiste, à mon humble avis !

more...
julien's comment, December 12, 2011 7:24 AM
Bonjour,

Sidéré de l'inconscience de nos dirigeants qui choisissent
de se cacher derrière un retour à la bougie ...

Alors que se déroule un spectacle incroyable à nos yeux :
Un train spécial cherchant à jeter ses poubelles dangereuses!

Ce danger va rester sur notre planète pendant 10.000 ans.
comme si les Egyptiens avaient conservé les momies avec
de la radio activité il y a plus de 5.000 ans.

Notre micro période allant de 1970 à 2050 (maximum je le souhaite)
laissera 80 années de poubelles exceptionnelles qui feront parler tous
les humains jusqu'en 12.050.

Quel cadeau super égoiste, au nom de l'emploi et du confort personnel.

Citoyens de droite ou de gauche (en conscience avec vous même) votez
pour le candidat qui propose une sortie lente, mais ferme du nucléaire !

il en va de la survie de notre petit jardin a tous   "la terre"
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[Photos] Salle de Soin infirmier de Fukushima Daiichi - Tepco - septembre 2011 | Facebook

[Photos] Salle de Soin infirmier de Fukushima Daiichi - Tepco - septembre 2011 | Facebook | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

Pour faire suite à la publication de Prestant au sujet des soins infirmiers à Fukushima voici une série de photos publiées par Tepco le 08/09/2011.

 

Ici  : salle de soins d'urgence, les unités 1FL 5 / 6 service Bldg, Fukushima Daiichi espace de traitement NPS / Espace d'observation du patient (côté éloigné)

more...
No comment yet.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[Eng] Un avertissement d'un professeur de la santé sur les radiations en Tohoku fait des étincelles | The Mainichi Daily News

[Eng] Un avertissement d'un professeur de la santé sur les radiations en Tohoku fait des étincelles | The Mainichi Daily News | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

[traduction] Un commentaire fait par un professeur d'université à la télévision indiquant que la viande et les produits du nord-est du Japon "ruineraient" la santé des gens a déclenché une forte réaction d'un maire local.

 

Le Professeur à l'Université de Chubu Kunihiko Takeda aurait déclaré dans une émission de télévision de Yomiuri l'après-midi 4 septembre, que «manger des légumes et de la viande de la région de Tohoku va ruiner votre santé,» et que «cultiver des produits agricoles en Tohoku est désormais une erreur."

 

Il a fait ces commentaires lors d'une partie de l'émission de télévision consacrée aux réponses des experts pour des questions sur les enfants, montrant les niveaux élevés de rayonnement détecté dans la région et prenant la ville de Ichinoseki, préfecture d'Iwate, comme un exemple.

 

Lorsque il fut défié par un autre participant au programme, Takeda aurait répondu: «Je n'ai aucune intention de retirer mes propos."

(...)

--

PS : La vérité n'est pas toujours bonne à entendre.

more...
No comment yet.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[Eng] Traduction anglaise de l'Enquête de l'université médicale sur la gestion de la santé des résidents de Fukushima | Fukushima Update

[traduction] Ceci est la traduction anglaise réalisée par Green Action de la «l'université médicale sur la gestion de la santé des résidents de Fukushima», une enquête sur les effets sur la santé du rayonnement entrepris sous l'autorité de la préfecture de Fukushima.

 

A Green Action, nous avons décidé de prendre l'initiative de traduire le document après avoir appris que l'université n'avait pas l'intention de fournir une traduction officielle en anglais. Merci de noter que cette traduction est un organe informel, non pas celui délivré par la préfecture de Fukushima.

 

Action verte n'exprime pas son point de vue dans ces documents d'enquête, mais le présente simplement pour leur valeur informative. Nous sollicitons actuellement des critiques à cette enquête et ses méthodes pour les afficher ultérieurement.

 

Quelques extraits : ...

--

Le doct pdf au complet : http://bit.ly/nTK0Ti

more...
No comment yet.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[Eng] IPPNW au Premier ministre Kan: «Placer la santé publique avant tout autre intérêt» à Fukushima | IPPNW

[Eng] IPPNW au Premier ministre Kan: «Placer la santé publique avant tout autre intérêt» à Fukushima | IPPNW | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

[traduction] IPPNW a envoyé une lettre au Premier ministre japonais Naoto Kan exprimant sa préoccupation au sujet de la crise du réacteur nucléaire de Fukushima Daiichi en cours et appelant le gouvernement à prendre un certain nombre de mesures spécifiques pour s'assurer que la santé et la sécurité des populations affectées par les rejets de rayonnement des réacteurs paralysés soient placés  »sans équivoque ... au-dessus d'autres intérêts."

 

La lettre, signée par la fédération IPPNW et ses trois co-présidents, Sergey Kolesnikov de la Russie, Vappu Taipale de la Finlande, et Robert Mtonga de Zambie- transmet sa "sympathie" aux victimes de la catastrophe, qui a commencé le 11 Mars quand un violent séisme a endommagé la centrale nucléaire , pour aboutir finalement à l'effondrement de trois des cœurs de réacteur.

 

«Dès les premières semaines de la crise", les médecins ont écrit, "nous avons exprimé notre regret que le public japonais et la communauté internationale ne semblent pas avoir été pleinement informé sur la nature et l'ampleur des émissions radioactives provenant des réacteurs paralysés, que les populations touchées n'ont pas été suivis de façon adéquate à l'exposition aux rayonnements; que les résidents peuvent ne pas avoir été évacués d'une zone assez large autour des réacteurs, et que les limites d'exposition semblent en deçà de ce qui est nécessaire pour protéger les Japonais  vulnérables-en particulier la population des enfants et des femmes enceintes, conformément aux meilleures pratiques internationales ».

(...)

more...
Etienne Servant's comment, August 23, 2011 3:26 PM
l ' AIEA et OMS ne font pas leur boulot !
RK's comment, August 24, 2011 8:20 AM
l'ont-elles fait auparavant ?? (ex Tchernobyl)
d'ailleurs à ce sujet le superbe documentaire La Bataille de Tchernobyl est rediffusé en ce moment sur LCP. On y apprend notamment que l'AIEA et les pays de l'ouest ont fait pression sur les russes pour diminuer très largement le nombre de victimes du rapport "final' et aucune étude épidémio n'a été réalisée.
+ de 1 000 000 de victimes selon le rapport de l'Académie des sciences de NY (2010)
Combien de victimes pour Fukushima ?? ce n'est pas leur préoccupation. Leur job c'est la promotion du nucléaire civil partout dans le monde...
Suggested by Prestant IV
Scoop.it!

[Eng] Les forces militaires du Japon ont un nouvel ennemi : les mouches | Wall Street Journal

[Eng] Les forces militaires du Japon ont un nouvel ennemi : les mouches | Wall Street Journal | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

[traduction] Les forces japonaises d'autodéfense ont une nouvelle mission dans le sillage du séisme et du tsunami qui ont frappé le pays le 11 Mars : combatre les insectes qui se sont multipliés dans la chaleur étouffante de l'été au milieu des tas de poisson pourri et autres débris du tsunami.

 

Après le tremblement de terre et le tsunami dévastateurs qui ont touché le nord est du Japon cette année, les forces d'auto défense du pays avaient renforcé la police, les pompiers et les administrations en distribuant des fournitures, recherchant des corps et en procédant au déblaiement.

 

A présent, les soldats japonais ont une autre mission : la lutte contre des essaims de mouches qui se répandent dans la chaleur estivale étouffante. Dans une première mission, sans précédent de la sorte, pour l'armée japonaise, les soldats pulvérisent de l'insecticide sur les tas de gravats, tandis que certaines villes se démènent pour se débarrasser des déchets qui attirent les insectes.

 

Les mouches sont attirées par d' énormes piles de fruits de mer en décomposition encore éparpillés dans les débris après tsunami du 11 Mars qui a détruit de grandes usines de transformation du poisson le long des villes côtières du Japon. Comme la chaleur a augmenté au printemps et en été, les mouches se sont multipliées, et l'odeur de poisson pourri et des débris décomposés est devenue insupportable.

(...)

more...
Vie toxique's comment, August 11, 2011 5:40 PM
C'était le cas lors de la dernière canicule en mai/juin. Il y a beaucoup d'article sur le sujet notamment sur les difficultés des relogés. Un article donnait même la solution pour s'en débarrasser (j'ai oublié, un sirop dans une bouteille, je crois ?)
Marie Normandie's comment, August 11, 2011 7:34 PM
Enfin , plutôt du sucré, car on n'attrape pas les mouches avec du vinaigre, dit al sagesse populaire !
Suggested by Prestant IV
Scoop.it!

[Eng] Un tokyoïte présente une contamination interne | Fukushima Diary

[Eng] Un tokyoïte présente une contamination interne | Fukushima Diary | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

(non sourcé ; à prendre avec précaution)

 

Un homme est allé de Tokyo à Hokkaido pour faire du tourisme.

 

Il a eu un contrôle corps entier pour voir si il avait des particules radioactives dans son corps.

 

Le résultat a été positif.

Cesium137 ; 868bq
Cesium134 ; 6373bq

 

Le médecin lui a demandé si il était allé à Fukushima, il a répondu que non.

more...
No comment yet.