Japon : séisme, tsunami & conséquences
463.3K views | +2 today
Follow
Japon : séisme, tsunami & conséquences
Publications terminées (sauf commémoration annuelle), mais gardons cette histoire en mémoire ... jusqu'à la prochaine catastrophe ? | @japon_tsunami
Curated by Vie toxique
Your new post is loading...
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[Eng] Contamination chimique, nettoyage et conséquences à long terme du séisme et du tsunami au Japon | JapanFocus

[Eng] Contamination chimique, nettoyage et conséquences à long terme du séisme et du tsunami au Japon | JapanFocus | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

[traduction] Ecrivains Winifred A. Bird et Elizabeth Grossman ont suivi la catastrophe Tokohu déployant à partir de leurs bureaux respectifs, à Nagano, au Japon, et Portland, en Oregon. Pour se faire une image des dommages , pour commencer à comprendre comment les contaminants chimiques et leurs dangers potentiels pour la santé sont traitées après le tsunami, et pour évaluer leurs effets à long terme, Bird a visité les préfectures durement touchées d'Ibaraki, Iwate, Miyagi, tandis que Grossman a recherché en entreprise les informations chimiques et comment ces questions sont traitées aux États-Unis. Alors que l'attention japonaise et internationale s'est focalisée sur un danger d'irradiation associés à la débâcle dans les réacteurs de Fukushima Daiichi, la contamination chimique promet également de manière significative un impact sur la région et sur sa capacité à récupérer.

 

Ceci est une version révisée et augmentée de Bird WA, Grossman E 2011. Aftermath chimique: Contamination et nettoyage après le séisme et le tsunami du Tohoku.

(...)

Trente jours après le séisme le plus puissant dans l'histoire du Japon et le tsunami qui ont frappé la côte nord-est de l'île principale de ce pays, la ville de Ishinomaki était une scène de dévastation. L'industrie et la ville portuaire industrielle de la préfecture de Miyagi, une proche de l'épicentre du séisme, a subi les pires dommages de toute la communauté dans la région de Tohoku. Maisons pulvérisées, des squelettes d'usines, et des montagnes de débris le long des rues poussiéreuses.

 

Des voitures froissées ont été jetés dans les cimetières, des conteneurs d'expédition brisées jonchent les champs. Des réservoirs d'huile, des fuite de liquide noir, des sacs de produits agrochimiques dans les flaques irisées ..., et les portes d'un hangar étiqueté «stockage chimique" rabat ouvert, se révélant vide. Les citadins et les fonctionnaires marchaient à travers ce vaste champ de ruines, recherchant l'emplacement de leurs maisons ou tout simplement contemplant le paysage surréaliste, comme immobilisé par l'ampleur des dégâts.

(...)

--

NB : enfin un article extrêmement complet, détaillant un catalogue de toutes les pollutions possibles suite au tsunami. Terrifiant ! Des dommages qui ne sont pas immédiatement visibles mais au coûts humains et financiers inestimables.

A comparer avec les conséquences du 11 septembre à New York ?(cf Enquête Exclusive du 04/09 pas encore en ligne sur M6Replay.fr - des experts estiment qu'il y aura 10x + de morts, suite aux pollutions, que pour les attentants ! 1000 pompiers sont déjà morts de diverses maladies en 10 ans)

more...
bettys's comment, September 6, 2011 1:38 AM
L'emission sur M6 est a voir absolument d'autant plus que le parallele avec la situation au Japon est flagrant, sans parler des declarations officielles "rassurantes" quant a l'absence de danger des poussieres a NY qui rappellent etrangement les discours lenifiants au Japon...avec les consequences que l'on connait pour de trop nombreux sauveteurs/pompiers/riverains... Dans 10 ans ou moins, Enquete exclusive sera sur place pour une nouvelle emission traitant des cancers et autres dommages collateraux subis par la population japonaise... tout cela dans une triste indifference...
Vie toxique's comment, September 6, 2011 3:19 AM
@bettys : on peut aussi rapprocher ça de l'histoire de Tchernobyl :(
Mais, il est vrai qu'en voyant ce reportage dimanche, ça m'a sauté aux yeux !!!
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[Eng] Considérations sur la santé et la sécurité des travailleurs du nucléaire de Fukushima et les risques de maladie liée à la chaleur | JapanFocus

[Eng] Considérations sur la santé et la sécurité des travailleurs du nucléaire de Fukushima et les risques de maladie liée à la chaleur | JapanFocus | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
[google trad] Que peut-on faire de plus pour protéger les travailleurs, ceux sur le front de la protection de la nation-afin qu'ils puissent poursuivre leurs efforts pour stabiliser l'usine nucléaire de Fukushima ? L'Etat japonais et TEPCO devraient reconnaître la santé et la sécurité des travailleurs en première ligne comme une priorité nationale !

Les concepts et les meilleures pratiques internationales présentées dans ce document s'appuient sur des recherches japonaiseses et internationales actuelles ains que la littérature, fournie des informations qui peuvent être de s références dans la protection de la santé des travailleurs de Fukushima et d'autres dans l'expérience de la chaleur extrême et des radiations.

Le séisme et le tsunami qui ont dévasté la centrale nucléaure de Fukushima Dai-ichi le 11 Mars a causé la fonte et l'effocfrement de trois réacteurs à travers les dispositifs de confinement.
(...)

--
NB : longue article bien documenté sur les conditions de travail des liquidateurs de Fukushima.
more...
Marie Normandie's comment, July 25, 2011 4:34 AM
Ou comment essayer de prévenir et traiter très rapidement les risques sanitaires liés aux "coups de chaleur" , sur place, avant transfert en milieu hospitalier...certainement question d'actualité vu les prévisions météo et les accidents et décés déjà enregistrés .
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[Eng] La contamination à l'extérieur de Fukushima | JapanFocus

[traduction] L'étendue de la contamination radioactive dans la préfecture de Fukushima est au centre des débats importants pour certains scientifiques, ONG et groupes de citoyens qui affirment que le gouvernement japonais n'a pas été assez loin dans le traitement des retombées de l'accident de Fukushima Daiichi et a délibérément minimisé le potentiel des effets sanitaires des rayonnements.

 

Malgré l'attention portée sur la région de  Fukushima, il a été moins tenu compte de l'impact de la crise, en cours depuis le 11 Mars, sur d'autres parties du Japon. Le 22 août question de l'AERA Magazine, publiée par le journal majeur progressiste du Japon l'Asahi Shimbun, qui a publié un article sur la contamination dans la région de Kanto intitulé "Kanto no ko kara hoshano" (des radiations détectées sur les enfants du Kanto), qui élargit les discussions sur l'impact potentiel de la crise de Fukushima Daiichi. Ci-dessous un résumé de l' AERA article, publié sous la plume de l'éditeur Yamane Yusaku.

(...)

more...
No comment yet.