Trous de services
11 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Stéphanie Roots
Scoop.it!

Les enfants pauvres ont un cerveau plus petit | Mathieu Perreault | Société

Les enfants pauvres ont un cerveau plus petit | Mathieu Perreault | Société | Trous de services | Scoop.it
Les enfants pauvres ont un cerveau plus petit, selon une nouvelle étude américaine. L'effet de la pauvreté est toutefois complètement effacé si les parents sont...
Stéphanie Roots's insight:

(ceci nest pas un article sur une faille dans le systeme, mais bien pour encourager les organismes a continuer afin que les besoins soient comblés et quil y aille le moins de trous de services possible... cest pour cela que je lai placé dans cette catégorie.)

 

Souvent, les parents qui souffrent de pauvreté nont pas seulement des difficultés financieres mais aussi affectives et sociales. Ainsi, l'isolement fréquemment vécu a des répercussions négatives sur les familles et avant tout sur les enfants qui peuvent etre ainsi marginalisés.

 

Selon cette étude américaine, les enfants issus de familles  financierementdans le besoin auraient un cerveau 10% plus petit que la moyenne, mais l'article n'explique pas très bien le pourquoi du comment. Alors, je me permet de faire quelques suppositions.

 

Souvent, les parents étant plus démunis ne savent pas toujours comment élever leurs enfants afin de développer leurs capacités au maximum par manque de ressources d'aide et ayant souvent beaucoup de préoccupations et stress autres que celui du développement cognitif de leur enfant. Je ne dis pas quils sont moins intelligent, mais étant plus isolé et leurs enfants ayant souvent plus de besoins particuliers et problématiques ne recoivent souvent pas toute laide dont ils auraient besoin pour se développer au maximum. Aussi, lorsque les parents manquent d'argent, il font de leur mieux pour amener de la nourriture sur la table, mais ceux-ci nétant pas tous sensibilisés aux biens faits de lalimentation variée et nayant pas toujours les moyens de leur offrir, alors parfois les enfants manquent de nutriment pour que leur cerveau se développe au maximum de ses capacités. 

 

Mais ce qui est étonnant de constater dans cet article, c'est que lorsque les enfants recoivent un bon soutien affectif, alors les dommages sont moins grands ou meme voir inexistants. Alors, nous pouvons en conclure que les facteurs physiologiques, cognitifs et affectis sont tous interreliés et s'influencent.

 

Sachant que 15%des Québecois vivent sous le seuils de la pauvreté, alors il est important de se sensibiliser a leur conditions, afin de pouvoir faire une différence.

 

Bref, nous devons continuer de sensibiliser les familles et aider les organismes à détecter les personnes qui en ont vraiment besoin, des le début de lenfance, car cela pourra avoir des consequences plus que positives sur le développement de lenfant et ainsi, sur son développement cognitif, ce qui veux dire l'ensemble de leur vie future. J'aimerais ainsi, par la meme occasion, féliciter les organismes qui aident réellement les commautés plus démunies et les encourager a continuer leur mission, car ils font vraiment une différence dans la vie de ces familles!

more...
profODS2013A's comment, December 4, 2013 11:54 AM
commentaire 9 corrigé
Scooped by Stéphanie Roots
Scoop.it!

Innovation ou désengagement? | Brigitte Breton | Éditoriaux

Innovation ou désengagement? | Brigitte Breton | Éditoriaux | Trous de services | Scoop.it
Le ministre Réjean Hébert ne manque pas de superlatifs pour parler de son projet d'assurance autonomie et de soins à domicile. Selon lui, c'est une innovation sociale...
Stéphanie Roots's insight:

Il est dur de nier que la société québecoise a un problème en ce qui a trait à la qualité et l'éventail des services pour les personnes en perte d'autonomie. En effet, avec la population vieillissante devrait suivre un nombre de services grandissant et un budget proportionnel pour ceux-ci. Mais ce n'est pas le cas présentement. Jusqua présent, nous avons agis selon la pensée magique, en croyant que tout allait s'organiser par lui -même. Mais cest faux! Par chance, Réjean Hébert a compris l'importance de ce sujet et est entrain de mettre sur pied un projet afin remédier à la situation: le projet assurance autonomie. Si cela fonctionnait, alors tout serait parfait, les personnes agées auraient la liberté de choisir ou ils habiteraient, mais nous avons beaucoup de variables a tenir compte dans l'équation : Comment allons-nous organiser l'ensemble des services? Qui pourra y avoir acces? Quel cout sera engendré et qui le défraillera? Allons-nous prendre en considération les aidants naturels et leur amener plus de support, tout en leur faisant attention... Toutes ses question sont cruciales lorsque nous mettons en place des programmes, car en oublier une pourrait faire en sorte que l'ensemble du projet tournerait à la débandade. Nous devons trouver des manieres concretes de faire en sorte que les personnes en perte d'autonomie recoivent des services appropriés et ""humains"", car personnellement, je ne crois pas que prendre un seul bain par semaine est humain... mais bon cela est un peu hors sujet... Donc, si le projet de Réjean Hébert pouvait fonctionner, alors toute la population en retirerais du positif car la personne serait mieux, l'entourage serait soutenu et aurait moins de stress lié à la personne vieillissante, les infirmiers et travailleurs sociaux (ex. educateurs spécialisés) auraient plus de temps pour prendre vraiment soin de la personne, etc. Ainsi, si le projet fonctionne, l'ensemble de la société va en bénéficier et les couts oui seront plus élevés, mais bien administré alors n'auront pas tant d'impact sur le porte feuille des gens. Par ex, si quelquun qui a besoin d'assistance dans ses AVD/AVQ recoit assez de soutien a domicile, alors elle sera moins enclin à se retrouver à l'urgence (a cause dune brulure ou chute ...) et donc il y aura moins d'hospitalisation, ce qui réduira les couts... Ainsi, une ville socialement bien gérés rapporte beaucoup, et c'est en se penchant sur des aspects qui fonctionnent moins bien , que nous arriverons a un Québec amélioré et plus en santé.

more...
profODS2013A's comment, November 1, 2013 7:46 AM
commentaire 7 corrigé
Scooped by Stéphanie Roots
Scoop.it!

Vivre avec une déficience intellectuelle |Espace Habitat

Vivre avec une déficience intellectuelle |Espace Habitat | Trous de services | Scoop.it
Bien des difficultés se dressent devant les personnes ayant une déficience intellectuelle qui souhaitent vivre de façon autonome.
Stéphanie Roots's insight:

C'est super que le gouvernement du québec publie un article si complet, touchant et proche de la réalité de ces personnes.

 

En effet, plusieurs personnes ayant une déficience intellectuelle (surtout légère) carresseront longtemps le reve d'être en logements hors du domicile familiale, afin de développer son autonomie et avoir plus de liberté, tout comme ceux qui ne présente aucune déficience. C'est très valorsiant pour eux et normalisant.

 

Par contre, il est dommage de constater que plusieurs ne pourront réaliser ce rêve par manque de logements (supervisés).  Et ce manque de ressource brime les libertés de ces personnes (charte des droits et libertés) qui pourrait, à l'aide de super éducateurs spécialisés, développer leur pleins potentiel (dans les AVD et AVQ).

 

Parfois, les gens ne croient pas que ces personnes seraient capable de se débrouiller, mais si on ne leur donne pas la chance de nous prouver le contraire alors cest sur que nous allons rester avec ces préjugés. Ainsi, les capacités des personnes ayant une DI est encore un sujet tabou dans notre société, mais plus nous allons en parler et avoir des exemples de personnes pour qui les logements ont été bénéfiques, alors moins il y aura de préjugés.

.

Réjean Hébert, il serait grand temps de faire valoir l'importance d'investir dans les logements supervisés, car de cette facon les personnes ayant une DI seront moins dépendante de leur famille, ce qui sera autant positif pour la personne que pour la famille! Cela redonnera beacoup de pouvoir sur leur vie à cette clientèle et cette action les aidera énormément à s'intégrer aurant dans la communauté et  que socialement. 

 

more...
Stéphanie Roots's comment, October 18, 2013 5:58 PM
commentaire 5
profODS2013A's comment, October 18, 2013 8:37 PM
commentaire 5 corrigé
Scooped by Stéphanie Roots
Scoop.it!

Philippe, 22 ans, cherche place en CHSLD | Mylène Moisan | Chroniqueurs

Philippe, 22 ans, cherche place en CHSLD | Mylène Moisan | Chroniqueurs | Trous de services | Scoop.it
C'est le monde à l'envers. Quand on a 22 ans, on ne veut pas aller vivre dans un CHSLD, on veut être avec ses chums. C'est aussi ce que veut Philippe. Sauf que ses...
Stéphanie Roots's insight:

Voici encore une démonstration de parents dépassés. En gros, cet article montre la situation d'un jeune homme de 22 ans ayant la myopathie de Duchenne, une maladie dégénérative. Présentement, il habite toujours chez ses parents malgré le fait qu'il nécessite des soins 24h sur 24 vu qu'il ne lui reste que la mobilité des mains et du visage. Dans l'article, il est mentionné que ses parents n'en peuvent plus, car ils ont à se lever entre 5 et 8 fois par nuit et qu'ils ne recoivent pas de soutien à domicile à cet effet, car «il n'y en aurait pas de disponible la nuit». Suite à cette surcharge de travail au'occasionne la maladie de Duchenne, les parents (avec le consentement de Philippe) ont décidé d'essayer de le placer en CHSLD(celui st-jean-eudes, car il a une aile spéciale pour les gens de moins de 65 ans... Entre 22 et 65 ans il y a un énorme écart.... mais bon cela est une autre abérration dans le sytème...). Et de fait, il a été placé sur un liste d'attente et pourrait avoir à attendre jusqu'à 4 ans pour avoir sa chambre! Ses parents n'en peuvent plus et crient à l'aide.En plus, les spécialistes ne retournent pas leurs appels et ne répondent pas à leurs questionnements.  Ainsi, dans notre réseau local de service, ce n'est pas normal que de telles situations se produisent. Je sais que des aides de nuit existent et sont fournis par le système public tel certains CLSC, ainsi peut être que si l'Agence des santés et service sociaux les rappelaient et trouvaient une TES(TTS ou autre) pour faire le pont entre les ressources et la famille, ils pourraient être bien désservit par rapport à ce besoin d'aide non comblé(et tout les autres besoins moins prioritaires mais tout aussi importants) qu'on la famille. Ainsi, leur attente d'une place en CHSLD serait peut être moins pénible, étant bien reposés. De plus, surement que le CLSC pourrait envoyer du renfort à chaque semaine, afin de donner des pauses à la famille ou tout de moins donner une aide psychologique à chacun des membre(autant aux parents qu'au jeune qui doit se sentir comme un boulet pour ceux-ci, ce qui doit être tout aussi insuportable pour lui). Aussi, la personne ressource pourrait les orienter vers des maisons de répit (fin de semaine et longs congés), afin que les parents puissent respirer un peu. Ca doit déjà être toute qu'une épreuve d'apprendre que ton enfant a cette maladie, qu'il perde de plus en plus de mobilité, qu'il soit rendu avec un besoin d'aide constant même pour se nourrir, et finalement je n'imagine pas l'étape de le placer! Cette famille aurait besoin de beaucoup plus de soutien et ils auraient du être bien référé dès le départ par les médecins(à l'annonce du diagnostic), ce qui ferait que cette famille ne se retrouverait pas maintenant à bout de souffle et désemparée devant les épreuves (c'est-à-dire en déséquilibre). Il y a plus d'une faille dans le système lorsque l'on regarde la situation de philippe : la référence initiale vers les bonnes ressources(en anticipant ses futurs besoins et en préparant la famille...), la disponibilité de celles-ci , le nombre de places en CHSLD pour les jeunes (et les catégories d'âge ... ayant 22 ans il entre dans le 0-65 ans) et finalement l'articulation (cheminement) de tout ce qui entroure philippe (médecins, famille, ressources spécialisés non-fournis...) du début à la progression de la maladie de façon bien répartie, afin que les aidants naturels si précieux soit-ils puissent se sentir en adaptation malgré tout!

more...
Stéphanie Roots's comment, September 24, 2013 10:41 PM
a corriger 3e semaine svp
profODS2013A's comment, September 25, 2013 12:35 PM
commentaire 3 corrigé
Scooped by Stéphanie Roots
Scoop.it!

Élections: de multiples moyens mis à la disposition des personnes handicapées | Vincent Gauthier | Élections municipales 2013

Élections: de multiples moyens mis à la disposition des personnes handicapées | Vincent Gauthier | Élections municipales 2013 | Trous de services | Scoop.it
Bien qu'il ne soit pas toujours évident pour les personnes handicapées d'exercer leur droit de vote, le Directeur général des élections a mis en place une panoplie de...
Stéphanie Roots's insight:

Comme mentionné dans cet article, le DGE (directeur général des élections) essait de plus en plus de rendre accessible le vote a tous et surtout faciliter celui des personnes ayant des incapacités significatives. Comme par exemple, il permet aux personnes malvoyante d'être accompagnée dans l'isoloir et d'avoir des bulletins de votes adaptés. Aussi, dans plusieurs établissements accrédité par l'Agence de la santé et des services sociaux, les gens peuvent, sur place, se prévaloir de leur droit de vote. Nous appelons cela un vote itinérant, ce qui est parfait pour les personnes a mobilité réduite!

 

Ainsi,il est important de rappeler que toute personne majeure devrait avoir le droit et la possibilité de voter. Ainsi, malgré les avancements, certaines personnes ne peuvent se prévaloir de leur droit de vote à cause de leur situation particuliere. C'est absolument aberrant, sachant que quelqun qui a une déficience physique a toutes les capacités mentales pour réfléchir au meme égard que nous et ainsi devrait pouvoir  voter autant que nous. Bref, nous avons encore du chemin à faire pour sensibiliser la population et les organsiations aux conditions particulieres de nos clientèles , mais plus nous le faisons, plus cela les aidera à se faire respecter dans leur intégriter, et cest de cette facon que nous aideront les organisations à trouver des solutions aux manques d'adaptations. 


En parallele, il est injustifiable de constater que plusieurs jeunes se trouve des raisons pour ne pas voter, tandis que certaines personnes n'en ont même pas la possibilité et qu'elles feraient tout pour échanger de place avec eux! 


Finalement, j'aimerais rappeler à tous qu'il est primordial d'utiliser son droit de vote, car c'est important que les résultats soient représentatif de ce que la population désir, afin d'avoir des Représentants qui agissent selon nos besoins et qu'ainsi il y ait le moins de trous de services possibles.

more...
profODS2013A's comment, December 4, 2013 11:56 AM
commentaire 8 corrigé
Scooped by Stéphanie Roots
Scoop.it!

Services en déficience intellectuelle: Québec frappée de plein fouet | Baptiste Ricard-Châtelain | Société

Services en déficience intellectuelle: Québec frappée de plein fouet | Baptiste Ricard-Châtelain | Société | Trous de services | Scoop.it
À Québec seulement, au cours des dernières années, une vingtaine de résidences publiques accueillant la clientèle la plus exigeante du Centre de réadaptation en...
Stéphanie Roots's insight:

Est-ce normal que nous utilisions les forces policières  pour avoir le controle de cette clientèle?  La réponse est non! Comment voulez-vous qu'ils s'adaptent et se désorganisent le moins possible si nous utilisons la police pour faire les transferts de résidence, des interventions et lorsquil y a un très grand taux de roulement de personnel. Il est vrai que ces usagers ne peuvent créer de lien de confiance avec le personnel, car plusieurs étant sur appels et changeant de résidence à chaque quart de travail, ils sont traités comme des personnes ayant une DI et non comme Émilie ou pierre qui a telle ou telle caractéristique particulière. De plus, comme il est mentionné dans l'article,  plusieurs usager sont placés dans des résidences privées, non pas parce que cela les aideraient dans leur cheminement personnel mais bien pour libérer les places aux public. Ce qui fait en sorte que le mal etre de ces gens est grandement augmenté et donc qu'ils font plus de désorganisations. Dans notre système de santé et selon les chartres des droits, il est impenssable de croire que des abérations de la sorte arrive. Il est donc bien que le CRDI, les grandes instances et même les journaux révelent ca au grand jour afin que tous se penchent sur cette problématique et qu'ensemble ils trouvent une solution au problème et ainsi fassent passer l'usager en premier (ces usagers étant la raison d'être de ces organisations).

more...
profODS2013A's comment, October 18, 2013 4:42 PM
commentaire 6 corrigé
Scooped by Stéphanie Roots
Scoop.it!

Soins de santé : ne pas en avoir pour ses impôts | Le 15-18 | ICI Radio-Canada Première

Soins de santé : ne pas en avoir pour ses impôts | Le 15-18 | ICI Radio-Canada Première | Trous de services | Scoop.it
Soins de santé : ne pas en avoir pour ses impôts
Stéphanie Roots's insight:

Il n'est pas normal que vu qu'il y est des coupures budgétaires,(qui a comme but de faire baisser la dette ) qui affectent les services offerts à la population. Les gens ayant une problématique n'ont pas à écoper des erreurs gouvernementales de gestion des finances, Ils ont déjà assez à gérer leur situation alors qu'ils ne se fassent pas mettre des batons dans les roues supplémentaires par le gouvernement. En effet, Raymonde(protectrice du citoyen), a publié  le rapport du protecteur du citoyen dont elle fait le constat de plusieurs situations abérantes. Ainsi, dans ce rapport il est mentionné que les gens qui ont des accidents au travail doivent attendre plus longtemps afin de recevoir leur indemnisations, que les tarifs de prestations ne sont pas indexées et qu'il n'y a pas de contrôle adéquat de la qualité des services dans certains milieux de vies substituts ,ce qui amene des soins déficients par manque d'inspecteurs pour ces résidences. Décortiquons tout cela ensemble.Les gens qui ont des accidents au travail, n'ont malheureusement pas prévu que ce genre de situation n'arrive et se retrouve déjà souvent avec des problèmes monétaires, il est donc innacceptable de les faire attendre plus longtemps qu'il n'avaient déja a le faire. De plus, ce n'est pas normal que les tarifs de prestations ne soient pas indexés au cout de la vie et des revenus des travailleurs qui est aussi en constante augmentation. Il est donc illogique de restreindre de plus en plus les gens recevant des prestations, dans leur budget, vu que leur prestation reste la meme mais que les aliments, produits hygiénique, médicaments, cout des loyers, etc augmentent! Ils ont déja un pouvoir dachat restreint alors pourquoi les «handicaper» encoe plus... Aussi, il serait plus que normal que les milieux de vie substitut soient inspectés régulièrement , car sinon justement il est possible que nous payons pour des services de haute qualité et que finalement les résidents ne recoivent pas tout ces services de maniere appropriés. Il est donc primordial de sassurer que les services donnés soient adéquats et répondent à des critères de qualités élevés car cest directement lié au bien etre des personnes habitant dans ces résdiences. Plusieurs lois encadrent ce genre de situations...telle celle assurant lexercice des droits des personnes handicapées en vue de leur intégration sociale, professionnelle et scolaire. Dans larticle 1.2 il est stipulé que chaque municipalité doit:

«a) adopter une approche qui considère la personne handicapée dans son ensemble, qui respecte ses caractéristiques particulières et qui favorise un plus grand développement de ses capacités. »

«f)viser une qualité de vie décente pour les personnes handicapées et leurs familles, une participation à part entière des personnes handicapées à la vie sociale ainsi qu'une protection maximale contre les facteurs de risque d'apparition de déficiences.»

mais comment pouvons nous être sur que ces droit énoncés ci-haut sont respectés s'il n'y a pas de controle régulier de ces résidences. Alors, tout cela est pour montrer combien il reste encore du chemin à faire afin que nos clientèles recoivent réellement leur due , ce qui améliorera un minimum leur condition ou du moins, ca leur facilitera la vie.

 

more...
Stéphanie Roots's comment, October 3, 2013 9:44 PM
commentaire semaine 4 a corriger svp
profODS2013A's comment, October 18, 2013 8:39 PM
commentaire 4 corrigé
Scooped by Stéphanie Roots
Scoop.it!

Aide très limitée

Aide très limitée | Trous de services | Scoop.it
Même si Mathieu est lourdement handicapé, sa famille n’a pas pleinement droit au programme d’adaptation du domicile, puisqu’il n’y a pas encore de diagnostic clair.
Stéphanie Roots's insight:

Je trouve absolument aberrant ce genre de situation. Il n'est pas normal que les personnes ayant réellement besoins d'aide adaptée n'en recoivent pas seulement par le fait que le diagnostic «n'est pas clair», car au fond, les services ont été inventés pour ces personnes! C'est déjà dur pour la mère d'avoir à faire le deuil d'un enfant dit «normal et en santé», s'il faut en plus qu'elle se batte pour obtenir du soutien, alors pourquoi ces services existent-ils, s'ils ne sont pas accessibles pour elle. Ainsi, notre système étant construit selon la structure RLS (réseaux locaux de service), l'hôpital devrait faire affaire avec les autres ressources, afin qu'il n'y ait pas de difficulté au niveau des services à offrir. Dans le même ordre d'idées, l'hopital pourrait au minimum référer la famille au CLSC de son quartier, ainsi une éducatrice spécialisée pourrait lui donner une liste de ressources (communautaires, publics et/ou privées) facilement rejoignables, afin d'obtenir le soutien dont elle a besoin. Je ne peux pas croire qu'il n'y a réellement aucune ressource communautaire pouvant convenir à cette famille... Bref, le problème ici part réellement du diagnostic(non clair)du a la dégénérescence de celle la maladie orpheline qu'a l'enfant, mais est amplifiée par le fait que les RLS ne sont pas efficacement gérées dans cette situation (les liens sont mal établis entre les ressources).

more...
profODS2013A's comment, September 23, 2013 8:14 PM
commentaire 2 corrigé