Toxicomanie
8 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Olivier Ouellet
Scoop.it!

Les ressources gratuites de lutte aux dépendances méconnues

Les ressources gratuites de lutte aux dépendances méconnues | Toxicomanie | Scoop.it
Alors que près de 350 000 Québécois sont aux prises avec une dépendance à l’alcool, aux drogues ou au jeu, la majorité de leur proche ignore l’existence de services d’aide gratuits, révèle un récent sondage de l’Association des centres de...
Olivier Ouellet's insight:

  Il est étonnant de voir à quel point que la population se trouve encore dans l’inconnu face à une réalité qui nous entoure malgré tout les médias présents. Il est clair que les démarches entreprises par l’Association des centres de réadaptation en dépendance du Québec (ACRDQ) soit la bienvenue. Informer les réseaux formels ne peut que faire avancer les choses. Comme nous l’avons vu lors du cours de relation d’aide, la famille est le lien entre la personne et la société et elle peut que faciliter le processus de réhabilitation de l’individu en besoin. Il est notable que de fournir des moyens à ces derniers ne peut qu’être profitable. Les interventions touchent la plupart du temps la majorité des familles et lorsque ceux-ci s’implique les impacts ont notamment plus de chance d’être durable. La sensibilisation, on n’en aura jamais assez!

 

more...
profODS2013A's comment, December 3, 2013 10:50 AM
commentaire 10 corrigé
Scooped by Olivier Ouellet
Scoop.it!

Parler de drogue aux jeunes... sans tabou | Jean-François Néron | Société

Parler de drogue aux jeunes... sans tabou | Jean-François Néron | Société | Toxicomanie | Scoop.it
Le sociologue Alain Roy parle de la drogue aux jeunes depuis 30 ans. S'il a un constat à faire, c'est que les messages simplistes du genre «Dites non à la drogue» ne...
Olivier Ouellet's insight:

Cet article soulève une approche différente dans un contexte d'intervention auprès des jeunes sur le plan de la prévention et de l'intervention liées aux drogues.  Il est certain que selon moi, dans la société actuelle de consommation et de «vivre et laisser vivre»,  la problématique doit être prise d'un angle différent.  L'internet et les médias sociaux peuvent rapidement devenir des moyens de propagation et de désinformations pour ces jeunes ce qui influent leurs perceptions du monde de la consommation.  Je suis d'accord avec le principe qu'il faut davantage informer cette population cible des risques et effets de la consommation afin de les accompagner adéquatement dans leurs prises de décision.  Clairement, le fait que les substances psychoactives soient illégales ne semblent pas être un frein pour une grande majorité, il faut donc clairement ne pas être que dans l'optique punitive avec cette clientèle cible.  Il faut évaluer l'individu qui se présente pour des conseils ou du soutien et adapter son intervention en conséquence selon ses besoins.  Je crois également qu'il ne faut pas adopter une approche qui normalise ou banalise la prise de drogues chez les jeunes ou qui tombe dans des réprobations excessives.  Tout est dans la juste mesure. 

more...
profODS2013A's comment, October 28, 2013 7:50 AM
commentaire 7 corrigé
Scooped by Olivier Ouellet
Scoop.it!

Un centre pour toxicomanes fermé d'urgence - LaPresse.ca

Un centre pour toxicomanes fermé d'urgence - LaPresse.ca | Toxicomanie | Scoop.it
Un centre pour toxicomanes fermé d'urgence LaPresse.ca Dans une opération d'urgence rarement vue au Québec, l'Agence de santé de Lanaudière a fini par fermer hier une ressource de thérapie pour toxicomanes au sujet de laquelle les rapports négatifs...
Olivier Ouellet's insight:

 Si le gouvernement se penchait davantage sur ses ressources communautaires, aurait-il été possible d'éviter cette situation? Il faut quand même soulever que l'Ancrage avait reçu plusieurs plaintes et de mauvaises recommandations de Agrément Québec et que malgré cela, il avait pu tout de même demeurer actif une année supplémentaire avant de voir ses portes fermer. Si les ressources pouvaient être imposées toutes aux même critères et normes, cela pourrait éviter des situations telle que celle  présentée par cet article. Seulement, le manque d'investissement et d'implication du gouvernement empêche encore une fois de voir une structuration solide de nos ressources communautaires. Cependant, ce commentaire est toutefois très généralisé!

more...
profODS2013A's comment, September 11, 2013 1:08 PM
Commentaire 1 corrigé
Scooped by Olivier Ouellet
Scoop.it!

Légaliser ou non les drogues douces? | Brigitte Trahan | Actualités

Légaliser ou non les drogues douces? | Brigitte Trahan | Actualités | Toxicomanie | Scoop.it
Peut-être moins pires que l'alcool sur la santé humaine, à première vue du moins, les drogues douces et autres marijuanas de ce monde ont tout de même des effets...
Olivier Ouellet's insight:

Le débat sur la légalisation est certainement le reflet d'une mentalité en constante évolution face aux drogues.  L'intervention auprès des consommateurs est très certainement à adapter dans un tel contexte.  Certains semblent toutefois avoir tendance à minimiser les effets de la consommation de cannabis et la perception de cette substance est très certainement éronnée chez plusieurs adolescents qui y sont initiés.  L'approche punitive est clairement à éviter puisque l'illégalité ne met pas un frein à la prise de substances psychoactives.  Selon moi, il faut davantage travailler sur les causes et tenter de comprendre les raisons qui poussent tant de gens dans la prise et dans la dépendance.  Il est certain que chez un très faible pourcentage, l'utilisation du cannabis présente de nombreux avantages mais la composition actuelle rend tout de même sa prise fréquemment imprévisible.  Je crois que la légalisation aurait certainement l'avantage de contrôler une partie du marché et d'assurer une meilleure qualité du produit, mais je ne crois pas que ce serait la fin du marché noir, des trafiquants et des problèmes liés aux commerces et à la composition de la substance. 

more...
profODS2013A's comment, December 3, 2013 10:53 AM
commentaire 8 corrigé
Scooped by Olivier Ouellet
Scoop.it!

L'idée d'un Insite ottavien passe mal | Charles Thériault | Santé

L'idée d'un Insite ottavien passe mal | Charles Thériault | Santé | Toxicomanie | Scoop.it
Les partisans de la création d'un site d'injection supervisé ont encore du mal à convaincre les résidents de la Basse-Ville d'Ottawa. Ces derniers craignent qu'un tel...
Olivier Ouellet's insight:

Cet article soulève le même questionnement qui est actuellement présent à Québec.  En effet, plusieurs organismes communautaires souhaitent et encouragent l'ouverture d'une piquerie au centre-ville.  Une telle clinique attirerait-elle vraiment des utilisateurs de drogues intraveineuses (UDI) ou les mettrait-elle simplement à jour?  Alors, je crois que de s'imaginer qu'ils seraient soudainement plus nombreux relève d'une fermeture d'esprit et d'un manque de compréhension de cette problématique et de l'objectif des piqueries.  D'ailleurs, plusieurs organismes communautaires distribuent déja du matériel d'injection stérile et ça, la majorité des habitants du centre-ville ne le save probablement pas.  De plus, les piqueries que plusieurs désignent comme une perte financière et un encouragement à la consommation sont probablement moins coûteuses pour le système qu'un UDI qui s'injecte avec des seringues souillées et qui contractent le VIH et des hépatites.  Les coûts de ces traitements et des multiples hospitalisations suite à des infections ou autres problèmes de santé en lien avec les comportements toxicomanes sont faramineux!  De plus,  les piqueries garantissent un accès facile à des professionnels de la santé et des intervenants.  Je crois qu'il ne faut pas se leurer, un individu qui souhaite consommer le fera avec ou sans une piquerie.  Mieux vaut garantir un milieu qui diminue les risques d'infections, de complications et qui favorise le contact avec un intervenant. 

more...
profODS2013A's comment, October 18, 2013 2:25 PM
commentaire 4 corrigé