Toulouse networks
46.2K views | +19 today
Follow
Toulouse networks
Networking in Toulouse - Réseautage de la Ville Rose
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Paris en passe de devenir la capitale européenne des start-up devant Londres

Paris en passe de devenir la capitale européenne des start-up devant Londres | Toulouse networks | Scoop.it

La France apparaît dans le rétro du Royaume-Uni puisque Paris n’accuse plus que 7% de retard sur Londres.

 

  • Entre les deuxième et troisième trimestres, le financement des start-up en France a augmenté de 200% pour atteindre 857 millions de dollars en financement total sur 145 transactions.
     
  • Au troisième trimestre, Paris n’accuse plus que 7% de retard sur Londres (919 millions de dollars).
     
  • Entre les deuxième et troisième trimestres 2016, les capitaux investis outre-Manche ont ainsi chuté de 76 millions de dollars.

 

En 2016, les entreprises de la Tech française ont atteint un nouveau record en passant le cap des 1,5 milliard de dollars de financement. C’est ce que met en avant le rapport «Tech Funding Trends in France» réalisé par La French Tech et CB Insights. Entre les deuxième et troisième trimestres, le financement a ainsi augmenté de 200% pour atteindre 857 millions de dollars en financement total sur 145 transactions. Cette hausse s'explique en partie par les effets du Brexit.

Ces chiffres permettent à la France de se repositionner face au Royaume-Uni et à l'Allemagne. A la traîne en 2015, le financement des start-up en France a repris du poil de la bête en 2016. Au troisième trimestre, l’Hexagone est passé devant l’Allemagne avec 857 millions de dollars de financement, contre 462 millions de dollars pour la Tech allemande. La France apparaît même dans le rétro du Royaume-Uni puisque Paris n’accuse plus que 7% de retard sur Londres (919 millions de dollars). 

 

http://www.frenchweb.fr/wp-content/uploads/2016/11/Tech-550x406.png

 

76 millions de dollars en moins pour le Royaume-Uni

Les start-up britanniques souffrent lourdement des effets engendrés par le Brexit. Entre les deuxième et troisième trimestres 2016, les capitaux investis outre-Manche ont à peine augmenté de 76 millions de dollars, contre une hausse de 584 millions de dollars pour la France. A titre de comparaison, le financement des start-up au Royaume-Uni avoisinait 1,5 milliard de dollars au dernier trimestre 2015, quand la France se contentait seulement de 198 millions de dollars. Dans ce contexte, Paris est en position idéale pour ravir le titre de capitale européenne des start-up à Londres.

Pour expliquer ce rattrapage temporaire sur les Britanniques, la France a bénéficié de l’ouverture du capital de l’hébergeur OVH auprès de KKR et Towerbrook qui a permis de lever 279 millions de dollars. Il s’agit de la plus grosse opération de la Tech française sur les trois derniers mois. Si la levée de fonds exceptionnelle réalisée par l'hébergeur lillois pèse dans la balance, l'indicateur Frenchweb Invest des mois de juillet et d'août montrait qu'en l'excluant du calcul, les montants investis ont malgré tout connu une hausse de l'ordre de 30% par rapport à l'année précédente. 

La France a également pu s’appuyer au troisième trimestre sur l’attractivité de Paris qui a permis de réunir 304 millions de dollars d’investissement en 65 opérations, soit près du tiers du total des capitaux investis dans l’Hexagone au troisième trimestre. Octo Technology (61 millions de dollars), BlaBlaCar (24 millions de dollars) et Zenly (23 millions de dollars) occupent le trio de tête des investissement les importants dans la capitale française sur les trois derniers mois. Le mois de septembre surpasse d'ailleurs tous les autres mois de l'année, à la fois en nombre d'opérations annoncées et en montants investis, selon le Frenchweb Invest

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Mobilité. Les toulousains Actia et Coovia s'unissent pour développer le covoiturage local

Mobilité. Les toulousains Actia et Coovia s'unissent pour développer le covoiturage local | Toulouse networks | Scoop.it

 L’entrée du Groupe Actia au capital du toulousain Coovia devrait permettre le changement d’échelle du covoiturage local. Ambition : recruter 10.000 conducteurs et faire sauter les bouchons toulousains.

 

Ils ont choisi la Semaine européenne de la mobilité pour annoncer leur partenariat au profit du développement du covoiturage à Toulouse, et bientôt dans quatre villes françaises.

En entrant au capital de la start-up du covoiturage local Coovia à hauteur de 20%, le Groupe Actia - très investi dans la télématique adapté aux véhicules et les « Bonnes pratiques Ecomobile » - veut permettre à la start-up de changer de vitesse.

Il faut dire que le terreau local est propice. « Près de cinq millions de sièges vides circulent quotidiennement dans la grande agglomération toulousaine, alors que beaucoup de gens travaillent au même endroit et s’y rendent aux mêmes heures », rappelle David Larcher, directeur général de Coovia. Au-delà d’un partage des valeurs et d’une vision commune du véhicule partagé et connecté, l’engagement financier d’Actia permettra à Coovia d’optimiser ses outils techniques de géolocalisation, de peaufiner son offre B2B auprès des entreprises toulousaines et de préparer l’ouverture du service dans cinq villes en France. « Actia était une start-up il y a trente ans. Nous sommes fiers d’accompagner le développement des start-up locales » indique Hélène Denoël, responsable communication chez Actia.

 

10.000 conducteurs pour faire sauter les bouchons

Pour Actia, « l’enjeu aujourd’hui est de mobiliser un maximum d’adhérents à la plateforme (ndlr : 7000 adhérents à ce jour) » indique Hélène Denoël. Coovia lance donc cette semaine une campagne de communication d’envergure avec l’ambition de recruter 10.000 conducteurs supplémentaires sur sa plateforme, soit 4% des conducteurs pendulaires. De quoi faire la preuve du concept à Toulouse selon David Larcher « A Toulouse, l’impact des bouchons est de 39 heures par an. Nous avons calculé que pour avoir un effet direct sur la circulation routière, il faut recruter en covoiturage au moins 10.000 conducteurs soit 4% de la flotte. C’est le taux de gens qui ne travaillent pas le mercredi, jour de circulation fluide. »

Fort de la réussite de l’exemple toulousain, l’entreprise qui compte déjà neuf collaborateurs prévoit d’ores et déjà de déployer son service dans d’autres grandes villes françaises en 2017, à commencer par Paris et Nantes. A moyen terme, le savoir-faire d’Actia en télématique et dans le domaine du véhicule connecté permettra de nouveaux développements pour une intégration encore plus poussée du covoiturage aux pratiques de conduite. « L’idée est par exemple de proposer aux conducteurs de rendre leur véhicules communicants en les équipants du boitier Ican d’Actia pour une géolocalisation simple et fiable », précise David Larcher. Et, pourquoi pas, d’initier le covoiturage à la demande.


Aurélie de Varax

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Quoi ma ligne ? - Quoimaligne.fr – 1er réseau social mobile des usagers des transports Ile de France

Quoi ma ligne ? - Quoimaligne.fr – 1er réseau social mobile des usagers des transports Ile de France | Toulouse networks | Scoop.it
Quoi ma ligne ? Actualités des transports en commun en France. Perturbations et grèves des lignes RATP, SNCF Transilien et SNCF Grandes-Lignes. Informations participatives des TGV, trains, RER, metro, bus et tramways, en temps réel via Twitter.
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Paris en passe de devenir la capitale européenne des start-up devant Londres

Paris en passe de devenir la capitale européenne des start-up devant Londres | Toulouse networks | Scoop.it
  • Entre les deuxième et troisième trimestres, le financement des start-up en France a augmenté de 200% pour atteindre 857 millions de dollars en financement total sur 145 transactions.
     
  • Au troisième trimestre, Paris n’accuse plus que 7% de retard sur Londres (919 millions de dollars).
     
  • Entre les deuxième et troisième trimestres 2016, les capitaux investis outre-Manche ont ainsi chuté de 76 millions de dollars.

 

En 2016, les entreprises de la Tech française ont atteint un nouveau record en passant le cap des 1,5 milliard de dollars de financement. C’est ce que met en avant le rapport «Tech Funding Trends in France» réalisé par La French Tech et CB Insights. Entre les deuxième et troisième trimestres, le financement a ainsi augmenté de 200% pour atteindre 857 millions de dollars en financement total sur 145 transactions. Cette hausse s'explique en partie par les effets du Brexit.

Ces chiffres permettent à la France de se repositionner face au Royaume-Uni et à l'Allemagne. A la traîne en 2015, le financement des start-up en France a repris du poil de la bête en 2016. Au troisième trimestre, l’Hexagone est passé devant l’Allemagne avec 857 millions de dollars de financement, contre 462 millions de dollars pour la Tech allemande. La France apparaît même dans le rétro du Royaume-Uni puisque Paris n’accuse plus que 7% de retard sur Londres (919 millions de dollars).

 

http://www.frenchweb.fr/wp-content/uploads/2016/11/Tech-550x406.png

 

76 millions de dollars en moins pour le Royaume-Uni

Les start-up britanniques souffrent lourdement des effets engendrés par le Brexit. Entre les deuxième et troisième trimestres 2016, les capitaux investis outre-Manche ont ainsi chuté de 76 millions de dollars. A titre de comparaison, le financement des start-up au Royaume-Uni  avoisinait 1,5 milliard de dollars, quand la France se contentait seulement de 198 millions de dollars. Dans ce contexte, Paris est en position idéale pour ravir le titre de capitale européenne des start-up à Londres.

Pour expliquer ce rattrapage temporaire sur les Britanniques, la France a bénéficié de l’ouverture du capital de l’hébergeur OVH auprès de KKR et Towerbrook qui a permis de lever 279 millions de dollars. Il s’agit de la plus grosse opération de la Tech française sur les trois derniers mois. Si la levée de fonds exceptionnelle réalisée par l'hébergeur lillois pèse dans la balance, l'indicateur Frenchweb Invest des mois de juillet et d'août montrait qu'en l'excluant du calcul, les montants investis ont malgré tout connu une hausse de l'ordre de 30% par rapport à l'année précédente. 

La France a également pu s’appuyer au troisième trimestre sur l’attractivité de Paris qui a permis de réunir 304 millions de dollars d’investissement en 65 opérations, soit près du tiers du total des capitaux investis dans l’Hexagone au troisième trimestre. Octo Technology (61 millions de dollars), BlaBlaCar (24 millions de dollars) et Zenly (23 millions de dollars) occupent le trio de tête des investissement les importants dans la capitale française sur les trois derniers mois. Le mois de septembre surpasse d'ailleurs tous les autres mois de l'année, à la fois en nombre d'opérations annoncées et en montants investis, selon le Frenchweb Invest

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Le shopping à Paris !

Le shopping à Paris ! | Toulouse networks | Scoop.it
Des stats, des anecdotes et les meilleurs quartiers shopping de Paris par Nomao
more...
No comment yet.