Toulouse La Ville Rose
80.8K views | +0 today
Follow
Toulouse La Ville Rose
From pastel to aerospace
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Le Stadium de Toulouse est « prêt » pour l'Euro 2016 de football

Le Stadium de Toulouse est « prêt » pour l'Euro 2016 de football | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it

L’inauguration du Stadium de Toulouse samedi dans le cadre du match de gala entre le TFC et le PSG conclut deux ans de travaux pour un montant de 43,3 millions d’euros.

 

A cinq mois du début de l’Euro 2016, le Stadium de Toulouse a fêté la fin de sa rénovation ce samedi 16 janvier. L’aboutissement d’un chantier à rebondissements de plus de deux ans.

 

La venue du ministre des Sports Patrick Kanner, un grand feu d’artifice et un match de prestige entre le Toulouse Football Club et le puissant PSG. Ce samedi 16 janvier, l’inauguration du Stadium rénové s’est déroulée dans une ambiance de gala. Preuve aussi d’un certain soulagement pour l’ensemble des acteurs, après plus de deux ans de travaux rythmés par quelques péripéties.

Retards de livraison des sièges, inclinaison des bords de pelouse qui empêchait la tenue de matchs de rugby, ou encore problèmes de circulation des camions lors de l’organisation de concerts… Autant de problématiques désormais réglées selon la députée Laurence Arribagé, adjointe au maire en charge des sports.

 

46,6 millions d’euros investis

L’enceinte toulousaine est donc « prête pour accueillir de grands événements », dixit l’élue, à commencer par quatre rencontres du championnat d’Europe de football en juin prochain, mais aussi « pour passer le centenaire ». Comprendre : le Stadium en version actuelle devrait perdurer au moins jusqu’en 2037.

Au final, ce grand lifting aura coûté 43,3 millions d’euros, contre 41,5 initialement prévus. Un écart dû au renforcement des fondations de certains gradins et au changement de la pelouse. A cette somme, il convient également d’ajouter 3,3 millions d’euros pour la mise aux normes de l’Euro 2016. « Nous avons pu économiser 700.000 euros sur ce poste suite aux discussions engagées avec les organisateurs », précise Laurence Arribagé. Toujours sur le plan budgétaire, la question du naming, à savoir la concession du nom du stade à un acteur privé, reste également une piste privilégiée afin de réduire l’impact financier. Une telle opération permettrait de couvrir au moins en partie les 900.000 euros de coût de fonctionnement annuel de l’équipement. Sachant que la municipalité peut déjà s’appuyer sur le loyer de 200.000 euros versé chaque année par le TFC, principal utilisateur du stade.

 

Le débat sur la capacité

Si l’esprit de fête était donc de rigueur ce samedi, depuis longtemps, des voix s’élèvent du monde économique pour remettre en cause la nouvelle configuration du Stadium. Le projet initial de rénovation, estimé à 66 millions d’euros et qui devait permettre d’accueillir 40.000 personnes, a en effet été abandonné pour raisons budgétaires par l’ancienne municipalité socialiste. Laissant place au chantier actuel, qui ramène la capacité de 35.500 à 33.000.

« Quelle entreprise investit pour réduire la voilure ? Je comprends les contraintes budgétaires de la collectivité mais ce projet me paraît pensé en dépit du bon sens, hors de tout raisonnement économique. Notre territoire est dynamique, et la croissance démographique se serait mathématiquement concrétisée par une augmentation du nombre de spectateurs. L’Euro 2016 et cette rénovation étaient l’occasion de créer un outil de rayonnement pour notre territoire », regrette ainsi Didier Gardinal, le président de la chambre de commerce et d’industrie de Midi-Pyrénées.

Une lecture que ne partage pas Laurence Arribagé, estimant que la capacité du stade est « modeste, raisonnable, mais pas ridicule », et qu’elle « correspond à la taille de la ville. « Il ne faut pas oublier la richesse du sport de haut niveau à Toulouse. Les spectateurs se répartissent entre le football, le rugby, le handball, le volley, etc.. Et ce Stadium là, un lieu historique désormais modernisé, reste un bel outil pour rayonner. Je suis fière de ce stade, ce n’est pas pour rien qu’on l’appelle "le petit Wembley", conclut l’élue, en référence à la célèbre cathédrale du football anglais.
Thomas Gourdin

 


more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Interview. L’architecte Francis Cardete dévoile les détails du projet du Stadium de Toulouse

Interview. L’architecte Francis Cardete dévoile les détails du projet du Stadium de Toulouse | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it

 

ObjectifNews :

 

L’agence d'architectes Cardete et Huet a été désignée par la mairie de Toulouse pour réaliser le réaménagement du Stadium en vue de l'Euro 2016. Un projet qui s'élève à 60 M€. L'architecte Francis Cardete dévoile les détails du projet.

 

- Quels sont les contours de ce projet ?

 

Nous respecterons l’identité en arène du Stadium, voulue par l’architecte Montauriol en 1936. Néanmoins, l’enveloppe extérieure sera modifiée et agrandie, la jauge augmentée : de 36000 à plus de 40 000 places. Nous remplacerons d’une part les places du bas, réalisées sur les pistes cyclables : trop étroites, elles n’offrent pas un angle de vue satisfaisant. En haut, nous étendrons le balcon actuel en créant une ceinture extérieure qui représentera 10 000 places couvertes. L’enceinte du Stadium en béton sera maintenue pour l’effet chaudron, mais nous travaillons à une nouvelle façade avec des matériaux légers, non opaques, des façades communicantes avec des écrans et beaucoup de lumière. Les jours de match, ou de concert, le Stadium sera comme une lanterne magique, une balise urbaine.

 

- Quel est le calendrier et le coût estimé des travaux ?

 

L’enveloppe des travaux atteint les 60 M€ HT, sans compter les aménagements extérieurs. C’est un stade urbain et à priori aucun nouveau parking n’est prévu en revanche le dispositif d’accès sera réorganisé et simplifié. Nous interviendrons aussi sur les sanitaires qui datent de 1948 et la buvette. Nous réaménagerons la billetterie à des normes contemporaines…exit les guitounes !
Le dépôt du permis est prévu à la fin du printemps 2012, suivi d’une enquête publique et d’un démarrage des travaux prévu mi 2013. Ensuite deux options sont envisagées : des travaux effectués par tranche pendant deux ans et demi en maintenant une jauge permanente de 20 000 places au Stadium ; ou bien le déménagement vers Ernest Wallon qui permettrait de raccourcir d’un an la durée des travaux.

(...)

 

Béatrice Girard

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Une rénovation low-cost pour le Stadium de Toulouse en vue de l'Euro 2016

Une rénovation low-cost pour le Stadium de Toulouse en vue de l'Euro 2016 | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it

La rénovation du Stadium prévu en 2013 ne sera pas celle que l'on croyait. Avec un budget revu à la baisse, l'enceinte ne sera pas agrandie et perdra même 3 000 places…

 

Ce devait être une transformation majuscule, avec création de 4 000 places supplémentaires, ce ne sera finalement qu'un toilettage…

Selon nos informations, la mairie de Toulouse a revu sérieusement à la baisse ses ambitions dans la rénovation du Stadium programmée l'an prochain pour accueillir l'Euro de football 2016. Faute d'argent, le budget a été ramené de 67 à 37 millions d'euros TTC avec les conséquences que l'on imagine.

Fini l'agrandissement qui devait être réalisé sous le toit dans un anneau courant tout autour de l'enceinte et qui devait porter la capacité du Stadium de 36 000 à 40 200 places précisément. Pire, avec la mise en conformité des sièges situés au ras de la pelouse qui ont actuellement un angle de vue catastrophique, la jauge finale serait réduite à 33 000 spectateurs. Au-dessous des 35 000 places exigées par l'UEFA.

Finie aussi la configuration spectacle, avec plancher sur la pelouse et immense scène de 60 mètres pour accueillir les extravagances d'une Madonna ou d'un Johnny Hallyday. La rénovation devrait se borner à la réfection de la pelouse, à la mise aux normes des tribunes et au rhabillage du parvis et de la billetterie, qui deviendra un espace couvert de 900 m2 avec une quinzaine de guichets et 50 contrôles d'accès.

 

Comment expliquer cette subite réduction de voilure ? Selon nos informations, la municipalité n´a pas de marges de manœuvre financières. Le poids des investissements réalisés par ailleurs, entre tram et projets urbains, interdirait de nouvelles dépenses. La mairie de Toulouse reste sur ce dossier d'une discrétion de sioux. Mais François Briançon, l'adjoint aux sports de Toulouse, nous a confirmé, hier, les restrictions budgétaires et l'abandon du projet de nouvelles tribunes : «Il a fallu faire des ajustements, les marges financières sont serrées. L'important, c'est que nous allons avoir un équipement moderne et de qualité remis aux normes de l'UEFA», explique-t-il. Il dément, en revanche, que le Stadium réduise sa capacité d accueil. Pourtant le calcul est simple. La nouvelle extension de la tribune supérieure devait créer 9 000 sièges supplémentaires pour un gain net de 4 000 places seulement. Le solde étant perdu dans la mise aux normes et l´aménagement de places plus spacieuses. La tribune ne se faisant pas, on voit mal comment le Stadium pourrait conserver sa capacité d´accueil. L'architecte toulousain, Jacques Cardete, qui a dessiné le projet, nous a expliqué que «des décisions seraient prises au mois de septembre».

Espérons que les mauvaises nouvelles s'arrêteront là. (...)

more...
No comment yet.
Suggested by Philippe Gassmann
Scoop.it!

Gazon maudit au Stadium

Gazon maudit au Stadium | Toulouse La Ville Rose | Scoop.it

Deux ans après avoir fait peau neuve, et un mois après la pose de nouvelles bandes de gazon, la pelouse du Stadium est de nouveau défectueuse. L'ancien entraîneur de l'AJ Auxerre, Guy Roux, ne s'est d'ailleurs pas privé pour apostropher le maire lors du match TFC-Nancy.

«Monsieur le Maire, votre pelouse n'est pas digne d'un stade de Ligue 1 mais de celle d'un stade de Division honneur ! »

Le tacle lancé par Guy Roux à destination du maire de Toulouse lors du match de samedi entre le Téfécé et l'AS Nancy-Lorraine relance le débat : la pelouse du Stadium est-elle digne d'un club de Ligue 1 qui joue les premiers rôles de son championnat ? Un constat partagé par le site football.fr qui notait au début du match de samedi: « des mottes apparaissent déjà alors que le coup d'envoi n'a pas encore été donné. »...

more...
No comment yet.