Terroir-mangez-local
146 views | +0 today
Terroir-mangez-local
Mangez Local - Vous souhaitez achetez vos fruits e légumes pres de cgez vous ? votre viande à l'éléveur du villade d'a côté ? mandji.fr
Curated by Mandji
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Mandji
Scoop.it!

Vaste opération pour démanteler un trafic de viande de cheval - LesObservateurs.ch

Vaste opération pour démanteler un trafic de viande de cheval - LesObservateurs.ch | Terroir-mangez-local | Scoop.it
LesObservateurs.ch
Vaste opération pour démanteler un trafic de viande de cheval
LesObservateurs.ch
... publié le 16.12.2013. Extrait de: LE FIGARO - Le Figaro - Le Flash Actu.
Mandji's insight:

MAlheureusement, encore une affaire...

more...
No comment yet.
Rescooped by Mandji from Agriculture et Alimentation méditerranéenne durable
Scoop.it!

Ressources naturelles : accord européen contre la « biopiraterie »

Ressources naturelles : accord européen contre la « biopiraterie » | Terroir-mangez-local | Scoop.it

Les 28 Etats membres de l'UE se sont mis d'accord, le 11 décembre, pour encadrer l'exploitation des ressources naturelles issues de pays tiers afin de lutter contre la « biopiraterie » en matière pharmaceutique, cosmétique et agroalimentaire, a annoncé la présidence lituanienne du Conseil européen. Un cas emblématique a été celui des haricots jaunes « Enola », des graines traditionnellement cultivées au Mexique brevetées en 1999 par une société américaine qui avait ensuite obligé les paysans mexicains à lui verser des royalties. Le brevet a finalement été annulé en 2009.


Via CIHEAM News
more...
No comment yet.
Rescooped by Mandji from Attitude BIO
Scoop.it!

Pollen issu du maïs OGM MON810 : l'importation bientôt autorisée dans l'UE ?

Pollen issu du maïs OGM MON810 : l'importation bientôt autorisée dans l'UE ? | Terroir-mangez-local | Scoop.it
D'après l'association Inf'OGM, la Commission européenne aurait autorisé le 6 novembre l'importation du pollen issu du maïs transgénique MON810 pour l'alimentation humaine.Faute pour les Etats membres d'avoir trouvé en juillet une majorité...

Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Rescooped by Mandji from BABinfo Pays Basque
Scoop.it!

Affaire de la viande de cheval : le feuilleton Spanghero n’est pas terminé

Affaire de la viande de cheval : le feuilleton Spanghero n’est pas terminé | Terroir-mangez-local | Scoop.it

On n’a pas fini de parler de Spanghero. Tandis que dans son Languedoc natal, Laurent Spanghero ferraille pour ranimer son ancienne entreprise, dont il a racheté les actifs à la barre du tribunal de commerce, un chapitre crucial du feuilleton judiciaire s’est ouvert à Paris. Il a notamment été marqué par l’incarcération de Jacques Poujol, ancien dirigeant opérationnel de fait de l’entreprise. Sa remise en liberté, demandée devant la cour d’appel par ses avocats toulousains, Michel Dublanche et Laurent de Caunes, a été refusée hier.

Depuis qu’a éclaté en février dernier l’affaire de la viande de cheval, suivie de la découverte d’une cinquantaine de tonnes de mouton non conforme à la législation européenne, Jacques Poujol fait figure d’homme-clé du dossier. L’entreprise de ce professionnel aveyronnais, qui disposait d’un abattoir dans son département d’origine, et d’un autre à Sarreguemines (Moselle), avait été rachetée par le groupe Arcadie, dont la coopérative basque Lur Berri, par ailleurs propriétaire de Spanghero depuis 2009, est le principal actionnaire.


Via BABinfo
more...
No comment yet.
Rescooped by Mandji from Nature to Share
Scoop.it!

A 16 ans, elle invente un bioplastique issu de peaux de bananes

Lycéenne de 16 ans originaire d’Istanbul, Elif Bilgin a développé un bioplastique à partir de peaux de bananes. Une alternative écologique à la production de plastique aujourd’hui principalement issue du pétrole.

 

Fruit de 2 ans de travail, la trouvaille de l’adolescente turque a reçu un prix de 50.000 dollars du magazine Scientific American.

 

2 ans de recherches

 

Marie Curie est l’un de ses modèles. Elif Bilgin, lycéenne turque de 16 ans pourrait bien un jour elle aussi se voir distinguée du prix Nobel. Pour l’heure, elle s’est vue décerner une bourse de 50.000 dollars par le magazine Scientific American. Sa trouvaille : un bioplastique développé à partir de peaux de bananes.

 

En s’inspirant de ce qui se fait déjà avec les pelures de mangues, l’adolescente a réussi au terme de 2 années de recherche à transformer la cellulose contenue dans la peau de banane en un plastique écologique. Le matériau pourrait notamment être utilisé comme isolant de câbles.

 

En lice au Google Fair Science

 

Celle pour qui la « science est une vocation » aime à citer Thomas Edison pour expliquer la persévérance dont elle a fait preuve pendant ses recherches. Avant d’aboutir à la bonne formule, « je n’ai pas échoué, j’ai juste trouvé dix mille moyens qui ne fonctionnaient pas » lance-t-elle dans la vidéo de présentation de son projet. Elif Bilgin et son bioplastique sont aujourd’hui en lice au concours Google Fair Science qui récompense la fine fleur des jeunes espoirs scientifiques. Résultat attendu en septembre.

 

Nicolas Blain

 


Via Damoclès
more...
No comment yet.
Rescooped by Mandji from Alimentation21
Scoop.it!

Manger local créerait 600 000 emplois - IdealMag.org

Manger local créerait 600 000 emplois - IdealMag.org | Terroir-mangez-local | Scoop.it

Terre de Liens Normandie lance "Le Convertisseur alimentaire"

Ce calculateur permet d’évaluer le nombre possible de nouveaux paysans si l’on passait à une politique d’alimentation produite localement.

Et si on décidait de protéger la terre agricole par notre alimentation ?

"Depuis 2003, Terre de Liens a accompagné (ou est en cours de finaliser) l'installation ou la consolidation de l'activité de 140 fermiers au travers de 87 fermes acquises (ou en voie de l'être) représentant 2 744 ha de terres protégées par un Bail Rural Environnemental, avec 52 maisons et 189 bâtiments grâce à l'utilisation de 20,1 M € d'investissements solidaires. (...) C'est la preuve que des citoyens et citoyennes solidaires peuvent contribuer à la création d'emplois agricoles de proximité. C'est la preuve que nous pouvons faire de ce que certains appellent « des contraintes environnementales », un atout à l'origine d'une richesse protectrice des terres agricoles grâce à la généralisation de l'agriculture biologique et paysanne. " Texte du site : http://convertisseur.terredeliensnormandie.org


Via Catherine Closson
more...
No comment yet.
Scooped by Mandji
Scoop.it!

Les locavores solidaires de l'économie locale toulousaine - Touléco : Actu eco Toulouse

Les locavores solidaires de l'économie locale toulousaine - Touléco : Actu eco Toulouse | Terroir-mangez-local | Scoop.it
Touléco : Actu eco Toulouse Les locavores solidaires de l'économie locale toulousaine Touléco : Actu eco Toulouse La filière du circuit-court se déploie partout en Midi-Pyrénées portée par un mouvement qui n'est pas circonscrit aux zones urbaines...
more...
No comment yet.
Rescooped by Mandji from The fisheye of gourmet food & wine!
Scoop.it!

"D'ici" ou l'esprit locavore!

"D'ici" ou l'esprit locavore! | Terroir-mangez-local | Scoop.it
Il y a six semaines, ouvrait à Naninne “D’ici”, supérette gourmande servant de trait d’union entre producteurs locaux et consommateurs. Rencontre...

Via Anchor Consulting
more...
No comment yet.
Scooped by Mandji
Scoop.it!

Bon plan : offrez-vous le panier du jardinier pour 19,90 euros - maville.com

Bon plan : offrez-vous le panier du jardinier pour 19,90 euros - maville.com | Terroir-mangez-local | Scoop.it
maville.com
Bon plan : offrez-vous le panier du jardinier pour 19,90 euros
maville.com
Le panier contient une barquette de salades, 3 pots de tomates, un sachet de radis et deux godets de plantes aromatiques.
more...
No comment yet.
Rescooped by Mandji from Ainsi va le monde actuel
Scoop.it!

Etats-Unis: les OGM dominent largement les cultures de maïs et de soja

Etats-Unis: les OGM dominent largement les cultures de maïs et de soja | Terroir-mangez-local | Scoop.it

La culture de blé OGM n'est pas autorisée aux Etats-Unis mais celles du maïs et du soja sont tellement dominées par les semences génétiquement modifiées que les géants du secteur se tournent vers la Chine ou l'Amérique du Sud pour accélérer leur croissance.

D'après le ministère américain de l'agriculture (USDA), 88% du maïs et 94% du soja cultivés aux États-Unis en 2012 étaient des organismes génétiquement modifiés (OGM), fabriqués par les principaux acteurs du marché: les américains Monsanto, Dupont et Dow Chemical, l'allemand Bayer et le suisse Syngenta.

Les autres semences OGM autorisées aux États-Unis sont principalement le coton et l'huile de colza. De l'hormone de croissance transgénique bovine est également largement utilisée par les éleveurs pour augmenter la production laitière.

Nés dans les années 90, les produits génétiquement modifiés ont conquis l'agriculture des États-Unis, et une grande partie des assiettes américaines en une vingtaine d'années.

Si la majorité des OGM ne sont pas directement dédiés à l'alimentation humaine, "60 à 70% de l'alimentation industrielle contient des dérivés d'OGM, généralement des ingrédients mineurs comme du gluten de maïs", affirme Bill Freese, du Center for Food Safety, un organisme qui lutte contre les OGM.

Ils ont bénéficié d'une part d'un contexte politique favorable et d'autre part du fait que les autorités américaines de l'alimentation n'ont qu'un rôle consultatif.

L'USDA soumet les producteurs à des démarches contraignantes mais elles restent plus souples qu'en Europe, où de nombreux pays comme la France ont choisi le principe de précaution et interdisent les cultures d'OGM.

Des semences conventionnelles difficiles à trouver

Les agriculteurs, même s'ils doivent payer cher pour obtenir ces semences transgéniques, y trouvent leur compte: le soja et le maïs transgéniques sont conçus essentiellement pour résister aux herbicides et aux insecticides, que les agriculteurs peuvent donc déverser en grandes quantités sur les champs avec moins d'entretien, ce qui implique moins d'employés pour des surfaces plus vastes.

Bill Nelson, du cabinet spécialisé Doane Advisory, fait valoir qu'à cela s'ajoutent "certains programmes fédéraux d'assurance des récoltes qui accordent des primes d'indemnisation en fonction des quantités produites", ce qui encourage la culture avec les OGM, plus que de l'agriculture biologique par exemple.

Monsanto refuse de dire quelle est sa part du marché américain des OGM. "Les États-Unis sont notre principal marché et vont rester un vecteur clé de croissance" pour le groupe, s'est contenté d'indiquer à l'AFP un porte-parole du groupe. Les autres groupes n'ont pas répondu aux demandes de l'AFP.

Parmi les facteurs qui sont favorables aux OGM, Bill Freese souligne qu'il est devenu "très difficile de se procurer des semences conventionnelles".

"Les géants du secteur ont racheté un grand nombre des entreprises qui en fabriquaient" et "la pollinisation de champs conventionnels par des champs d'OGM est telle que "ceux qui veulent produire des "semences pures doivent souvent le faire en dehors des États-Unis", explique-t-il.

Pourtant les géants du secteur se heurtent à une opposition de plus en plus forte aux OGM aux États-Unis, à tel point que "certains grands groupes agroalimentaires comme Kraft ont pris des mesures pour en réduire leur utilisation", note Bill Freese.

La chaîne de supermarchés haut de gamme Whole Foods, qui promeut largement les produits biologiques, a annoncé un programme d'étiquetage des produits contenant des OGM pour 2018.

Les perspectives pour les géants du secteur restent belles à l'international, notamment en Amérique du Sud et surtout en Chine.

Face à une classe moyenne croissante et à son appétit pour la viande, la Chine doit importer de large quantités de soja et de maïs. "Il est impossible de répondre à cette demande sans OGM", conclut M. Nelson.

 


Via L B-M
more...
No comment yet.
Scooped by Mandji
Scoop.it!

Nantes. Croquinelle livre fruits et légumes bio à domicile - Ouest-France

Ouest-France
Nantes. Croquinelle livre fruits et légumes bio à domicile
Ouest-France
Avec Sylvie et Anne, elles ont alors monté l'association Croquinelle.
more...
No comment yet.
Rescooped by Mandji from Energies Renouvelables
Scoop.it!

La synthèse de biocarburants à partir de débris végétaux testée en Haute-Marne

La synthèse de biocarburants à partir de débris végétaux testée en Haute-Marne | Terroir-mangez-local | Scoop.it
Bientôt en test sur le site de Bure-Saudron, une installation va produire du gaz de synthèse et des biocarburants à partir de débris végétaux. Le CEA se chargera du prétraitement de la biomasse, tandis qu’Air Liquide expérimentera un oxyréducteur.

Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Rescooped by Mandji from Graines de Troc
Scoop.it!

Semences : quels enjeux pour nos assiettes ? la biodiversité, l'avenir de l'agriculture

Semences : quels enjeux pour nos assiettes ? la biodiversité, l'avenir de l'agriculture | Terroir-mangez-local | Scoop.it

La recherche et l'industrie agricoles ont travaille sur le développement de variétés toujours plus résistantes aux maladies, aux ravageurs, à la sécheresse, pour permettre aux agriculteurs d'augmenter leur rendements. Les semences endémiques qui ne répondaient pas à cet objectif ont été peu a peu écartées allant jusqu'à remettre en cause le droit pour les agriculteurs de produire et d'utiliser leurs propres semences. Alimentation, biodiversité, productivité des sols, adaptation aux changements climatiques : quelles conséquences en attendre ?


Via GrainesdeTroc.fr
more...
GrainesdeTroc.fr's curator insight, April 9, 2013 7:14 AM

On va essayer d'y passer une tête.. :)

Rescooped by Mandji from Attitude BIO
Scoop.it!

Chalutage en eaux profondes: la bataille va se jouer dans l'assiette

Chalutage en eaux profondes: la bataille va se jouer dans l'assiette | Terroir-mangez-local | Scoop.it
Le 10 décembre, le Parlement européen a rejeté l'interdiction du chalutage en eaux profondes dans l'Atlantique nord-est. Le sujet divise depuis des années les industriels de la pêche,fortement mobilisés pour enrayer les restrictions sur cette pêche, et plusieurs ONG européennes, en particulier Bloom(1), qui ont récemment reçu un gros coup de projecteur médiatique. Entretien avec Claire Nouvian, la directrice de Bloom qui incarne aujourd'hui la campagne contre ce mode de pêche. 

Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Scooped by Mandji
Scoop.it!

Comment sont nourris les poissons d'élevage ? - RTL.be

Comment sont nourris les poissons d'élevage ? - RTL.be | Terroir-mangez-local | Scoop.it
Comment sont nourris les poissons d'élevage ?
RTL.be
Le poisson est recommandé par les médecins et nutritionnistes, qui le présentent comme un aliment sain et naturel. Est-ce vrai pour les poissons d'élevage nourris ...
more...
No comment yet.
Rescooped by Mandji from De la Fourche à la Fourchette (Agriculture Agroalimentaire)
Scoop.it!

La distribution digitale : prochaine révolution pour les coopératives ... - ITRManager.com

La distribution digitale : prochaine révolution pour les coopératives ... - ITRManager.com | Terroir-mangez-local | Scoop.it

Avec un chiffre d’affaires 2012 de 83,7 milliards d’euros (en augmentation de 1 milliard d’euros par rapport à 2011), les coopératives agricoles françaises présentent un bilan en croissance. Néanmoins, les scandales alimentaires à répétition, la pression sur les prix exercée par la grande distribution et la concurrence internationale nécessitent une transformation en profondeur de leurs métiers, note Kurt Salmon. Au-delà des réorganisations des acteurs (fusion, optimisation, partenariat…), la révolution ne pourrait-elle pas venir des nouveaux modèles de distribution ?


Traçabilité, contrôle qualité, tendance consumériste du « Locavore »,… des impératifs à prendre en compte !

La succession de scandales alimentaires a mis le doute dans l’esprit des consommateurs et du législateur sur la réelle transparence des modèles de distribution à circuit long et la performance des contrôles, résume le cabinet de consultants.

Comme une alternative à ces modèles, la notion de « Locavore » apparue en 2005, part d’une idée simple : tenter de manger seulement les aliments cultivés et produits à l’intérieur d’un rayon de 160 kilomètres. Renforcé par la prise de conscience écologique, ce phénomène ne cesse de prendre de l’ampleur, et la production locale est même devenue un argument marketing.

Les enseignes de la grande distribution (Carrefour, Leclerc…) ont bien identifié cette tendance, et n’hésitent plus à mettre en avant l’origine locale dans les linéaires ou sur leurs sites internet : « Reflets de France » pour Carrefour, « Nos régions ont du Talent » pour E. Leclerc,… De plus, selon une étude réalisée par BVA pour METRO Cash & Carry France, 49% des Français achètent ou consomment régulièrement des produits alimentaires fabriqués localement.

Les circuits de distribution courts des produits alimentaires se développent en parallèle (en 2005, 16,3% des exploitations françaises vendaient en circuits courts, elles étaient 21% en 2010) visant entre autre à rassurer le consommateur et à maintenir les marges du producteur.


Un nouveau mode de distribution alimentaire : le Drive

Parallèlement à cette tendance de rapprochement entre le producteur et le consommateur, la grande distribution a développé depuis quelques années le système des points de vente « Drive ». Adossés à un portail e-commerce, ce système permet de répondre aux attentes des consommateurs souhaitant réduire le temps passé à faire leurs courses. Les Drive sont ainsi devenus un incontournable de la distribution alimentaire, avec un nombre de points de vente en forte croissance (1350 en septembre 2012, plus de 2100 en janvier 2013). Représentant aujourd’hui entre 2% et 3% du marché français de l’alimentation, la perspective de croissance à 3 ans est estimée à 10% du marché français.


Les coopératives agricoles, actrices d’un nouveau modèle de vente ?

Dans ce contexte, les coopératives devraient pouvoir tirer leur épingle du jeu, estime Kurt Salmon ! Capable de produire en circuit court, à partir de leur bassin historique et de rassurer le consommateur sur la provenance locale des produits, certaines coopératives expérimentent la distribution traditionnelle. Le Sud-Ouest, voit ainsi apparaitre des tentatives de vente directe via des points de vente dédiés / des sites internet : UNICOR (les halles de l’Aveyron), EURALIS (les fermiers occitans)… Mais les expériences de distribution mixant e-commerce et points de vente physique (type Drive) sont beaucoup plus rares.

Les coopératives peuvent promouvoir les produits locaux via leurs adhérents. La mise en avant des producteurs et la promotion des produits de saison ne pourraient-elle pas se faire à travers un site de vente, associé à la distribution des produits directement chez l’adhérent, que le produit soit transformé ou non ?

Suite aux différents regroupements et partenariats, beaucoup de coopératives disposent d’un portefeuille produit importants. Pourquoi ne pas envisager la création d’un réseau de points de vente spécialisés dans la distribution de produits élevés et transformés localement ? Le succès de réseaux alimentaires spécialisés (bio, fruits et légumes, fromages…) démontre l’intérêt économique. Des points de vente type « Drive » de produits locaux pourraient répondre aux besoins d’une clientèle certes pressée, mais très attentive à la qualité de ce


Via Paul-Jean Ricolfi
more...
No comment yet.
Scooped by Mandji
Scoop.it!

France : En cinq ans, les conversions bio ont triplé dans la viticulture - Ouest-France

Ouest-France France : En cinq ans, les conversions bio ont triplé dans la viticulture Ouest-France Depuis le 1er août 2012, l'entrée en vigueur de la Charte européenne du vin bio encadre avec plus de rigueur encore que la charte nationale de 1992...
more...
No comment yet.
Scooped by Mandji
Scoop.it!

Saunière : plus qu'un fromage , l'histoire d'un retour à la terre - Bien Public

Saunière : plus qu'un fromage , l'histoire d'un retour à la terre - Bien Public | Terroir-mangez-local | Scoop.it
Saunière : plus qu'un fromage , l'histoire d'un retour à la terre
Bien Public
Notez cet article : le 16/08/2013 à 05:00 | Bruno Walter. Pendant des années, Marc et Jeannette ont été éleveurs.
more...
No comment yet.
Rescooped by Mandji from Alimentation21
Scoop.it!

La petite foire alternative à celle de Libramont | CNCD-11.11.11

La petite foire alternative à celle de Libramont | CNCD-11.11.11 | Terroir-mangez-local | Scoop.it

Les 27 & 28 juillet 2013, et pour la troisième année consécutive, des associations organisent une « petite foire » en marge de la « grande » foire de Libramont pour promouvoir une autre agriculture, éthique et paysanne. Un rendez-vous informatif, festif et ludique à ne pas manquer.

Peu à peu, il est une rencontre estivale qui prend de l’ampleur.
Initiée en 2011 en après-midi de contrepoint à la Foire agricole de Libramont, la Petite Foire s’est muée en 2012 en une journée dense, intense et festive. Cette année, elle s’étendra sur deux jours : les samedi 27 de dimanche 28 juillet. Elle quitte aussi le territoire strictement libramontois, pour s’installer à deux pas, dans une ferme paysanne à Semel. Un marché paysan, des stands d’animation, des spectacles, une soirée festive, une promenade de découverte nature, des rencontres, des débats, une atmosphère familiale seront proposés par le MAP (Mouvement d’Action Paysanne), la Colupa (Colalition Luxembourgeoise pour la Paix), Oxfam (Magasins du Monde) et le CNCD-11.11.11 avec plus de 30 associations partenaires. Agroécologie, agriculture paysanne, monnaies locales, accès à la terre, coopératives, réflexions sur les agrocarburants, les semences, les OGM, voilà quelques pistes qui seront empruntées par les citoyen/ne/s qui rejoindront La Petite Foire, ses activités et son climat de fête, en se disant que pour l’agriculture ici et dans le monde, une alternative est possible. L’entrée est gratuite !


Via Catherine Closson
more...
No comment yet.
Rescooped by Mandji from Chuchoteuse d'Alternatives
Scoop.it!

Comment faciliter le développement de l'agriculture biologique ?

Comment faciliter le développement de l'agriculture biologique ? | Terroir-mangez-local | Scoop.it
Une majorité importante de Français a une image très positive de l'agriculture biologique. De nombreux exploitants veulent faire évoluer leur exploitation vers ce type d'agriculture.

Via @Chuchoteuse d'Alternatives
more...
Alice Darmon's curator insight, July 15, 2013 4:36 AM

Accompagner, informer, soutenir et consommer des produits et rien que des produits sans pesticides et autres additifs nocifs...

Scooped by Mandji
Scoop.it!

Aurore fait visiter un parc à huître, son lieu de travail - Plouézec - Ouest-France

Ouest-France Aurore fait visiter un parc à huître, son lieu de travail - Plouézec Ouest-France Durant deux saisons estivales, c'est Yvon Simon, le vice-président de l'association gestionnaire Istr.com, qui guidait les nombreux visiteurs curieux de...
more...
No comment yet.
Scooped by Mandji
Scoop.it!

La crème des fromagers - la Nouvelle République

La crème des fromagers - la Nouvelle République | Terroir-mangez-local | Scoop.it
La crème des fromagers la Nouvelle République Un beau plateau de fromages de tout poil, et de concurrents, dix fromagers venus des États-Unis, du Japon, d'Italie et de Belgique, d'Australie et trois du royaume des meilleurs crèmes et pâtes, la...
more...
No comment yet.
Scooped by Mandji
Scoop.it!

Météo normande : les maraîchers font grise mine ...!!!

Météo normande : les maraîchers font grise mine ...!!! | Terroir-mangez-local | Scoop.it

Les maraîchers ont le moral au fond de leurs bottes. La météo pluvieuse, et les températures froides ne permettent pas la pousse des légumes.

 

Sale temps pour les maraîchers dans la région. La météo fait grise mine !  Après la neige, place à la pluie, et à des températures froides avec des valeurs de saison inférieures jusqu'à 10°C. Une fraîcheur qui freine la pousse des légumes.

Les producteurs dans la Manche et du Calvados, s'en remettent au ciel, pour une amélioration et surtout une remontée du mercure. L'impact se fait surtout sentir sur le Val de Saire et la côte Ouest de la Manche. Le secteur du Mont-Saint-Michel a été moins touché par ces mauvaises conditions climatiques.

more...
No comment yet.
Rescooped by Mandji from Économie de proximité
Scoop.it!

Parrainer une ruche pour sauver des abeilles

Parrainer une ruche pour sauver des abeilles | Terroir-mangez-local | Scoop.it
Face à la disparition des abeilles et aux difficultés des apiculteurs, le réseau VitaVerDura et l'éleveur d'Aubonne Ernest Tellenbach proposent de parrainer une ruche. En retour: un certificat et des pots de miel local.

Via Franck Dupessey Pro
more...
No comment yet.
Rescooped by Mandji from Permaculture en France
Scoop.it!

Valérie Carnet est membre de l'association qui livre ses paniers bio ... - Le Berry Républicain

Valérie Carnet est membre de l'association qui livre ses paniers bio ... - Le Berry Républicain | Terroir-mangez-local | Scoop.it


Valérie Carnet est membre de l'association qui livre ses paniers bio ...
Le Berry Républicain
Désormais je fais du jardin maraîcher, pas du maraîchage de plein champ. Je fais de la permaculture, je travaille tout à la main.


Via permaculture
more...
No comment yet.