Terre de nature
104 views | +0 today
Follow
Terre de nature
Que deviens la Terre? Actions et sensibilisations pour la préservation de la nature
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by RAKOTOMANGA Anja
Scoop.it!

Quand un village abandonné renaît grâce à l’écologie, à la coopération et à la jeunesse

Quand un village abandonné renaît grâce à l’écologie, à la coopération et à la jeunesse | Terre de nature | Scoop.it
Dans les années 70, c'était un hameau en ruine perché sur une rive de l'Ardèche. Le Viel Audon a progressivement été reconstruit par des jeunes venus (...)
more...
No comment yet.
Scooped by RAKOTOMANGA Anja
Scoop.it!

Le bio et l'écologie sont une manière de vivre - Le Progrès

Le bio et l'écologie sont une manière de vivre - Le Progrès | Terre de nature | Scoop.it
Le Progrès
Le bio et l'écologie sont une manière de vivre
Le Progrès
RHONE Lyon : suivez le conseil municipal en direct · Lyon : suivez le conseil municipal en direct. Publié le 25/11/2013 à 12:40.
more...
No comment yet.
Scooped by RAKOTOMANGA Anja
Scoop.it!

L'art et la nature, deux passions clés - lepopulaire.fr

L'art et la nature, deux passions clés - lepopulaire.fr | Terre de nature | Scoop.it
L'art et la nature, deux passions clés
lepopulaire.fr
L'art et la nature, deux passions clés. Le Populaire du Centre. Lu 6 fois. Des beaux-arts au .
more...
No comment yet.
Scooped by RAKOTOMANGA Anja
Scoop.it!

La population mondiale vit à crédit sur la nature

La population mondiale vit à crédit sur la nature | Terre de nature | Scoop.it

(Boursier.com) -- Le "jour du dépassement" est pour aujourd'hui 20 août. Le réseau Global Footprint, une ONG américaine, a estimé que les humains auront épuisé ce soir les ressources naturelles qui leur sont théoriquement allouées pour l'année entière. L'indicateur, fondé sur le concept développé par le groupe de réflexion britannique new economics foundation, permet de conceptualiser l'écart entre ce que la nature peut régénérer et ce qui est requis pour alimenter l'activité humaine.

En 2012, le quota avait été atteint le 22 août. Cette année, nous serons donc débiteurs de la planète deux jours de plus, soit 133 jours. La dégradation est toutefois nettement moindre que celle qui avait eu lieu l'année précédente, puisque le "jour du dépassement" 2011 avait été calculé le 27 septembre. Force est pourtant de constater que la situation empire. "En ce qui concerne le reste de l'année, nous entretiendrons notre déficit écologique en réduisant les ressources locales et en accumulant le CO2 dans l'atmosphère", indique l'ONG dans son communiqué. Il est estimé que l'humanité a franchi la ligne rouge de la surexploitation dans les années 1970. En 1993, soit vingt ans en arrière, Global Footprint désigne le 21 octobre comme "jour du dépassement".

 

L'humanité vit à crédit

 

L'organisation connaît les limites de sa méthode, mais elle cherche surtout à mettre en avant l'écart grandissant entre ressources et besoins. Les plus gros débiteurs mondiaux sont à l'heure actuelle les Etats-Unis, la plupart des pays d'Europe de l'Ouest (Suède et Finlande exceptées), les pays du Golfe, le Japon, la Corée du Sud et le Népal. Les pays d'Amérique Latine sont plutôt "créditeurs", Venezuela excepté, ainsi que plusieurs grandes nations comme le Canada, l'Australie ou la Russie, ce qui ne signifie pas pour autant qu'elles préservent leur capital. "Actuellement, plus de 80% de la population mondiale vit dans des pays qui utilisent plus de ressources que leur écosystème ne peut renouveler", souligne Global Footprint, qui avance concrètement que les résidents japonais consomment les ressources écologiques de 7,1 Japons, et qu'il faudrait 4 Italies et 2,4 Egyptes pour alimenter les populations actuelles des deux pays. Pour la France, le ratio serait plutôt de 1,6 fois, soit un peu moins que les Etats-Unis (1,9 fois) ou la Chine (2,5 fois).

L'ONG pense qu'il n'est pas trop tard pour réagir, car les "débiteurs écologiques" ont les outils pour réduire leur empreinte, tandis que les "créditeurs" sont prévenus et peuvent réagir. Un message qui s'annonce difficile à faire passer, car écologie et société de consommation ont bien du mal à cohabiter.

 

A.B. - ©2013 www.boursier.com

more...
No comment yet.
Scooped by RAKOTOMANGA Anja
Scoop.it!

CEA
- Le CEA - Actualités - Nouvelle approche pour estimer le rôle des régions dans l’augmentation du CO2

CEA<br/>                                     - Le CEA - Actualités - Nouvelle approche pour estimer le rôle des régions dans l’augmentation du CO2 | Terre de nature | Scoop.it
L’évolution des émissions de CO2 diffère selon les régions, en fonction du développement industriel mais aussi de la capacité des puits de carbone à absorber le CO2. Une affectation des émissions de CO2 à l’échelle régionale, corrigée de leur absorption par les puits terrestres et océaniques, vient de faire l’objet d’une 1ère modélisation historique, par une équipe internationale conduite par le LSCE (CEA/CNRS/UVSQ). L’étude a été publiée le 14 juillet sur le site Internet de la revue Nature Climate Change.

 

 

Actuellement, les océans et les écosystèmes terrestres, principalement les forêts, absorbent chaque année à l’échelle globale environ 54% du CO2 émis par la déforestation et la combustion de carbone fossile. Si ces puits n’existaient pas, la concentration de CO2 dans l'atmosphère augmenterait deux fois plus vite que ce qui est observé. Jusqu’à présent, les calculs des contributions régionales ne prenaient en compte que les émissions et ignoraient le rôle local des puits de carbone présents dans l’océan et les écosystèmes.

La modélisation publiée dans la revue Nature Climate Change tient compte, dans la répartition région par région des émissions de CO2 et de leur évolution, du rôle modérateur joué par les écosystèmes régionaux, en particulier les forêts tropicales des pays d'Asie, d'Afrique et d’Amérique du Sud.

Philippe Ciais, du Laboratoire des sciences du climat et de l’environnement (LSCE), explique que grâce à la modélisation, cette étude « trace » le CO2 produit par les émissions fossiles et la déforestation des différentes régions, pour déterminer leur contribution à la croissance du CO2 dans l’atmosphère, en prenant en compte les puits de carbone dans les océans et dans les écosystèmes terrestres.

L’étude confirme que depuis 1850, les pays développés sont responsables de plus de 80 % de l’augmentation historique du CO2dans l'atmosphère causée par les activités humaines, mais la part attribuée aux pays en développement augmente rapidement.

« Les émissions de CO2 par les pays émetteurs ont également contribué depuis 1850 à la création de puits de carbone dans les écosystèmes, notamment par l'effet fertilisant sur les sols du CO2atmosphérique », explique Philippe Ciais. « Dans notre étude, seul l’effet du CO2 a été pris en compte parmi tous les gaz à effet de serre. Nous constatons que plus de la moitié des émissions des pays africains et latino-américains depuis 1850 a été compensée par leurs propres puits de carbone, essentiellement les forêts. »

La modélisation indique que les émissions de CO2 des pays industrialisés ont créé des puits supplémentaires dans les régions tropicales, équivalent à 13 années de leurs émissions actuelles. Les pays en développement rendent ainsi une sorte de « service de puits »aux pays industrialisés.

En outre, ces travaux permettent d’explorer différentes façons d’allouer des efforts futurs de réduction des émissions de carbone, et peuvent aider à imaginer le niveau d'intervention nécessaire pour un scénario de stabilisation du climat.

Référence : “ Attributing the increase in atmospheric CO2 to emitters and absorbers”, P. Ciais, T. Gasser, J. D. Paris, K. Caldeira, M. R. Raupach, J. G. Canadell, A. Patwardhan, P. Friedlingstein, S. L. Piao and V. Gitz, Nature Climate Change 14 July 2013.

 

more...
No comment yet.
Scooped by RAKOTOMANGA Anja
Scoop.it!

Governator à la rescousse de l'environnement !!...

Governator à la rescousse de l'environnement !!... | Terre de nature | Scoop.it
Arnold Schwarzenegger s’est lancé dans un un vaste chantier pour protéger l’environnement au niveau mondial par le biais de son organisation non gouvernementale, le R20. Il faut espérer que d’autres leaders politiques suivront cet exemple.
more...
No comment yet.
Scooped by RAKOTOMANGA Anja
Scoop.it!

Le lombric, alternative écolo pour les déchets ménagers

Le lombric, alternative écolo pour les déchets ménagers | Terre de nature | Scoop.it
Dans un bac à compost, utilisable en intérieur, des centaines de lombrics engloutissent les déchets; auxiliaires précieux pour réduire le volume des poubelles et produire un fertilisant de qualité pour les plantes.
more...
No comment yet.
Scooped by RAKOTOMANGA Anja
Scoop.it!

Le gratte-ciel qui convertit la pollution en électricité, un concept brillant

Le gratte-ciel qui convertit la pollution en électricité, un concept brillant | Terre de nature | Scoop.it

Jusqu’ici, la pollution sonore, une forme répandue de la pollution, n’a pas encore été exploitée pour fournir une énergie utilisable. C’est à partir de cette idée que Soundscraper a été conçu afin de remédier à ce fléau.

La tour Soundscraper pourrait prêter mains forte aux villes particulièrement consommatrices en énergie. En effet, elle a pour mission de convertir les mouvements sonores issus des bruits d’une ville entière en une énergie verte. L’extérieur de cette structure légère est fabriqué à partir d’un matériau dénommé « cils », assez proche de la structure des cheveux. La tour de 100 mètres de haut contient 84 000 cils électro-actifs  qui recueillent les vibrations émanant de la circulation des piétons, des avions ou des voitures. Les cils eux même sont munis de capteurs PFIG  (pour Parametric Frequency Increased Generators). Une fois l’énergie cinétique des vibrations sonores collectée, une série de «cellules» transducteurs la transforme en électricité. D’après quelques recherches, la batisse serait capable de fournir jusqu'à 150 MW par heure, l’équivalent de 10% de l’électricité consommée à Los Angeles. 

Ce gratte-ciel avant-gardiste est le fruit de l’imagination d’Olivier Colliez, Julien Bourgeouis, Cedric Dounval, Savinien de Pizzol et Romain Grouselle.


more...
No comment yet.
Scooped by RAKOTOMANGA Anja
Scoop.it!

Serge Guérin » Blog Archive » Ecologie mentale, accompagnement bienveillant et société durable

Serge Guérin » Blog Archive » Ecologie mentale, accompagnement bienveillant et société durable | Terre de nature | Scoop.it

Dans un monde toujours plus complexe et exigent qui vulnérabilise les personnes, la notion de care recouvre une inquiétude pour le prochain, qui s’oppose à la société centrée seulement sur la technique, la performance, l’objectivité… pour reprendre l’opposition proposée par Havel dans ses Essais politiques. Cette inquiétude n’est pas vécue comme de la commisération et implique un regard nuancé et non victimaire : chacun peut, en étant accompagné, être auteur de sa vie, de son parcours. Le terme anglo-saxon de care, résume cette dynamique alternative, qui peut aussi se traduire par la notion d’accompagnement bienveillant.

La plus belle des définitions du care, se trouve peut-être chez Levinas quand il parle de la « non-indifférence qui est la proximité même du prochain »[1]. Il y a dans la notion de care, une culture du lien de proximité qui est une réfutation de la solution technologique comme approche privilégiée de la prise en charge des plus vulnérables. Au lieu de chercher à traduire l’ensemble des attentes seulement sous formes d’objets techniques (vidéo-surveillance, capteurs multiples, voire dispensateurs de paroles familières…), on va mettre en avant la force du lien, le principe de bienveillance et l’implication de l’être humain. Dans ce cadre, l’enjeu premier est économique et social : le care est fort d’un potentiel de création d’emplois répondant à différents niveaux de qualification. Une société de l’accompagnement passe nécessairement par un effort de formation, de soutien des professionnels, de valorisation des carrières et des salaires[2]…

La société de l’accompagnement bienveillant porte en soi les germes d’une autre hiérarchie des valeurs et des représentations des métiers et des activités. Cette approche, défendue par la chercheure Joan Tronto[3], implique la valorisation de la place des femmes dans la décision et dans la représentation sociale de la société. Le care ne verse pas dans un essentialisme faisant des femmes, par « nature », les êtres plus sensibles à la condition humaine et donc plus capables d’accompagner les plus fragiles, mais valorise cette attention aux autres et constate qu’elle est majoritairement portée par les femmes et fort peu valorisé. L’enjeu est que les hommes puissent pratiquer cette attention bienveillante et s’en trouvent valorisés. Inventer une relation que l’on peut qualifier de maternelle sans l’assigner au genre féminin[4].

L’accompagnement bienveillant peut former la base d’une autre société où la solidarité collective est soutenue par la fraternité individuelle. Il y a lien entre le care et l’écologie mentale de Guattari[5]au sens où le devenir de la société passe par une transformation des conditions de production et par une évolution des mentalités et des attitudes pour qu’elles soient plus attentive à l’autre comme à la planette. Cette empathie s’appuie sur la conscience de sa propre vulnérabilité potentielle. Elle doit être comprise comme étant un état non nécessairement statique et uniforme . De la même façon que l’individu porte des identités multiples, il peut aussi être fragilisé sur un point tout en étant parfaitement en capacité d’autonomie et d’aide sur d’autres plans.

Le care est une théorie qui puise dans le réel : la question de l’accompagnement bienveillant nécessite de penser de nouveaux droits à destination des personnels et auxiliaires de soins ou d’accompagnement, qui sont aussi majoritairement des femmes, aux revenus modestes et qui ne sont pas toujours bien formées. Une politique du care, implique de revaloriser la situation sociale des femmes, dont le temps partiel contraint (déstructurant profondément les modes de vie, les modes de relation familiale) est le signe le plus manifeste.

Ne ne pas laisser dans l’ombre, la richesse et la diversité des initiatives de solidarité informelles, de soutien à l’autre. Cesser de penser le vieillissement ou la fragilité seulement sous l’angle de la charge et du déclin, mais le voir comme une chance pour faire évoluer la société et permettre une meilleure coopération – et transmission- entre les générations. Les 10 millions d’aidants bénévoles sont le cœur batant du care. Ils prouvent à la fois la permanence du don et de l’accompagnement et la nécessité de cet engagement. Reste à ce que le marché et l’Etat ne se déchargent pas des actions les moins rémunératrices, économiquement et symboliquement sur les personnes pour poursuivre leur petites affaires rentables… Si les aidants bénévoles représentent pour l’Etat et donc la collectivité l’équivalent d’une économie de 164 milliards d’euros, il ne faudrait pas que l’Etat ou les entreprises se contentent de se féliciter de l’économie réalisée sans soutenir et valoriser les aidants bénévoles.

La culture de l’Etat providence, c’est de faire à la place de. Le care implique une coopération entre les personnes. Une volonté de faire de chacun, en fonction de ses possibles, un auteur de sa vie, un acteur du bien commun, de permettre à chacun de trouver son propre chemin d’autonomie..

Le care change la perspective : l’amélioration de la situation des  personnes devient le critère essentiel de toute action. Ce que nous décidons est-ce bon pour la personne ?

La collectivité, qui ne peut peut plus socialement et économiquement répondre à l’ensemble des besoins des personnes, se doit de privilégier une démarche d’accompagnement des plus fragiles et de soutien à l’innovation sociale. A elle de favoriser le mode associatif, de prendre en compte les démarches d’auto-organisation et donner les moyens de cet accompagnement, aux professionnels comme aux bénévoles. Il ne s’agit pas d’inventer un monde parallèle « pure et care », de se contenter de soutenir des pratiques alternatives tolérées car minoritaires et de laisser le marché poursuivre sur sa lancée. Au contraire, ce changement d’attitude et ces milliers d’actions de réappropriation de son destin, de réinvention d’un rapport différent et coopératif à l’autre implique pour avoir du sens de remettre en cause le mode de production dominant fondé sur la productivité, l’obsolescence programmé, la dégradation de l’eco-système, la surconsommation et la société de contrôle généralisé. C’est cette manière de produire de la société qui conduit à la hausse des fragilités sociales et psychiques, à la croissance des maladies chroniques, à la perte de lien social.

C’est la rencontre de la bienveillance personnelle et de l’accompagnement social qui peut nous permettre d’inventer une société durable.

[1] LEVINAS (Emmanuel), Humanisme de l’autre homme, Fata Morgana, 1972[2] GILLIGAN (Carol), Une voix différente. Pour une éthique du care, Flammarion, 2008.[3] TRONTO (Joan), Un monde vulnérable. Pour une politique du care. La Découverte, 2009

 

[4] BISIAUX (Frédérique), Soin maternel. Puf, 2013

[5] GUATTARI (Felix), Les trois écologies, Galilée, 1989.

more...
No comment yet.
Scooped by RAKOTOMANGA Anja
Scoop.it!

L'écologie en voie de disparition ?

L'écologie en voie de disparition ? | Terre de nature | Scoop.it
Pour faire ma chronique, je fais comme tout le monde : quand mon actualité… (L'écologie en voie de disparition ? http://t.co/CFAxpAt32u)
more...
No comment yet.
Scooped by RAKOTOMANGA Anja
Scoop.it!

Mauritanie: le gouvernement interdit les sachets plastiques

Mauritanie: le gouvernement interdit les sachets plastiques | Terre de nature | Scoop.it
Nouakchott proscrit depuis mardi 1er janvier 2013 la fabrication, la commercialisation et l'usage des sachets plastiques. (#écologie.
RAKOTOMANGA Anja's insight:

Un exemple à suivre pour le respect de la planète

more...
No comment yet.
Scooped by RAKOTOMANGA Anja
Scoop.it!

Apple dépose un brevet sur un système éolien

Apple dépose un brevet sur un système éolien | Terre de nature | Scoop.it
Voici un brevet sur lequel personne n'attendait spécialement Apple, la firme de Cupertino vient en effet de déposer un système éolien capable de stocker de l'énergie pour s'autoalimenter en cas de besoin.
more...
No comment yet.
Scooped by RAKOTOMANGA Anja
Scoop.it!

Réchauffement climatique : 4 degrés de plus sur la Terre d'ici à 2100

Réchauffement climatique : 4 degrés de plus sur la Terre d'ici à 2100 | Terre de nature | Scoop.it
Les prévisions de la Banque Mondiale sont deux fois supérieures à celle des experts de l'Onu.
more...
No comment yet.
Rescooped by RAKOTOMANGA Anja from Ecologie, ecolo choc
Scoop.it!

La carte des impacts du réchauffement climatique

La carte des impacts du réchauffement climatique | Terre de nature | Scoop.it
Hausse des précipitations ou désertification, multiplication des cyclones et des séismes, fonte des glaces... la quasi-totalité de la planète subit les effets du réchauffement climatique.

Via patrice castelli
more...
No comment yet.
Scooped by RAKOTOMANGA Anja
Scoop.it!

Le réchauffement climatique va peser lourdement sur l'économie des pays du Pacifique (BAsD)

Le réchauffement climatique va peser lourdement sur l'économie des pays du Pacifique (BAsD) | Terre de nature | Scoop.it
Le changement climatique va nettement peser sur la croissance de plusieurs pays du Pacifique, dont beaucoup sont des archipels, indique une étude...
more...
No comment yet.
Rescooped by RAKOTOMANGA Anja from Réseaux sociaux amusons nous
Scoop.it!

Inspiration: 55 citations au tour du web et des réseaux sociaux

Inspiration: 55 citations au tour du web et des réseaux sociaux | Terre de nature | Scoop.it
Jeremy Waite, Head Of Social Strategy  chez Adobe, a réalisé une présentation de 55 citations inspirantes, qu’il avait entendu aux différentes conférences auxquelles il a assisté.

Via Cecile Verdier
more...
No comment yet.
Scooped by RAKOTOMANGA Anja
Scoop.it!

L'écologie au premier plan - La République du Centre

L'écologie au premier plan - La République du Centre | Terre de nature | Scoop.it
Depuis plusieurs années, la ville d’Olivet fait figure de bon élève en matière de développement durable. Une exemplarité d’ailleurs reconnue nationalement.

Début juillet, la DREAL (direction régionale de l'environnement de l'aménagement et du logement) a choisi Olivet pour organiser sa neuvième rencontre « Club pour la ville durable en région centre ».

Un choix motivé par le fait que la commune fait figure de bon élève en la matière. Hugues Saury, vice-président de l'AgglO en charge du développement durable, conseiller général et maire d'Olivet, a souhaité marquer son deuxième mandat d'une forte empreinte sur cette thématique, conduisant une politique environnementale à laquelle il a associé et sensibilisé les Olivetains.

La commune décroche un label

L'agenda 21 d'Olivet s'est d'ailleurs vu attribuer pour trois ans, le 22 février 2012 par le ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement, le label « Agenda 21 local France ».

« Nous avons voulu élaborer un document spécifique aux caractéristiques de notre ville. Mais nous avons surtout associé les Olivetains à sa construction. Ils se sont montrés très dynamiques et participatifs », explique Hugues Saury.

 

Chaque année, la cité olivetaine s'inscrit dans la semaine du développement durable, avec une thématique très précise : en 2010, « les citoyens éco-responsables » ; en 2011, « vive la biodiversité » ; en 2012, « l'eau » (où de nombreux Olivetains ont reçu un récupérateur d'eau de pluie).

Pour 2013, Sophie Palant, adjointe olivetaine chargée du développement durable, a choisi le thème de « l'arbre », symbole de vie et de longévité. C'est sous son impulsion que la ville a participé au projet Ambre (action pour le maintien de la biodiversité et de la restauration des écosystèmes), lancé par la région Centre.

Planter un arbre

Le principe retenu par l'élue et les membres de sa commission a été d'inciter à planter des arbres. C'est ainsi qu'arbres et arbustes ont été proposés aux Olivetains, afin de poursuivre l'effort de vegétalisation de l'espace public vers le domaine privé.

L'idée, pertinente, a séduit le jury et Olivet a été lauréate du concours. La municipalité a également signé, à l'automne 2012, la charte de l'arbre. De plus, la ville poursuit plusieurs objectifs, notamment par une convention avec la SAFER (société d'aménagement foncier et d'établissement rural) pour relancer l'activité agricole, par une charte d'aménagement obligeant les promoteurs et aménageurs à respecter un certain nombre de critères pour respecter l'environnement, par un développement important des pistes cyclables pour favoriser les déplacements doux, et par de multiples autres actions.

more...
No comment yet.
Scooped by RAKOTOMANGA Anja
Scoop.it!

Dame Nature laisse un peu de répit aux festivaliers à la fête du ... - Reflet du Lac

Dame Nature laisse un peu de répit aux festivaliers à la fête du ... - Reflet du Lac | Terre de nature | Scoop.it
Reflet du Lac
Dame Nature laisse un peu de répit aux festivaliers à la fête du ...
more...
No comment yet.
Scooped by RAKOTOMANGA Anja
Scoop.it!

Sortir du Nucléaire? Pourquoi faire? Mauvais débat... : Energies fossiles, pétrole, gaz, charbon, nucléaire et hydrogène

Sortir du Nucléaire? Pourquoi faire? Mauvais débat... : Energies fossiles, pétrole, gaz, charbon, nucléaire et hydrogène | Terre de nature | Scoop.it

Sortir du Nucléaire? Pourquoi faire? Mauvais débat... : Energies fossiles, pétrole, gaz, charbon, nucléaire et hydrogène....

more...
No comment yet.
Scooped by RAKOTOMANGA Anja
Scoop.it!

Stocker du carbone dans le sol, un enjeu majeur - Revue critique d'écologie politique

Stocker du carbone dans le sol, un enjeu majeur - Revue critique d'écologie politique | Terre de nature | Scoop.it
Le sol n'est pas seulement un milieu vivant support de la fertilité et de l'agronomie, c'est également un formidable "puits de (...) (Stocker du carbone dans le sol, un enjeu majeur #écologie http://t.co/4UcnxS0daA...
more...
No comment yet.
Scooped by RAKOTOMANGA Anja
Scoop.it!

Bien-être des enfants dans les pays riches : des progrès en péril ? | Unicef France

Bien-être des enfants dans les pays riches : des progrès en péril ? | Unicef France | Terre de nature | Scoop.it
A l’occasion de la sortie de son rapport sur la situation des enfants dans les pays riches, l’UNICEF appelle la France à améliorer l'efficacité de son action en direction des enfants et des jeunes.
more...
No comment yet.
Scooped by RAKOTOMANGA Anja
Scoop.it!

Qu'appelle-t-on "terres rares" ?

Qu'appelle-t-on "terres rares" ? | Terre de nature | Scoop.it
Ce sont quoi les terres rares ? Mais sinon moi je pense que ces typos sont importantes en ce qui concerne la didactique. Expliquer le monde sans décomposer les (RT @penserlespace: Pour discuter "terres rares" : passion-géo!
more...
No comment yet.
Scooped by RAKOTOMANGA Anja
Scoop.it!

L’environnement ancien de Mars était propice à l'émergence de la vie

L’environnement ancien de Mars était propice à l'émergence de la vie | Terre de nature | Scoop.it
L’environnement ancien de Mars était propice à l'émergence de la vie.
more...
No comment yet.
Scooped by RAKOTOMANGA Anja
Scoop.it!

ÉCOLOGIE • Au Liban, le grand gâchis de l’eau

ÉCOLOGIE • Au Liban, le grand gâchis de l’eau | Terre de nature | Scoop.it
Potentiel. Le pays regorge de ressources hydriques, sans pour autant parvenir à satisfaire ses besoins.
more...
No comment yet.
Scooped by RAKOTOMANGA Anja
Scoop.it!

L'exploitation pétrolière dans un parc national est-elle envisageable au plan environnemental ?

L'exploitation pétrolière dans un parc national est-elle envisageable au plan environnemental ? | Terre de nature | Scoop.it
La problématique de l’exploitation des ressources minières et des hydrocarbures dans les Aires Protégées se pose régulièrement sur notre planète.
more...
No comment yet.