Tendances et prospective
76 views | +0 today
Follow
Tendances et prospective
L'infime probabilité comme moteur de l'histoire
Curated by Pierre Fraser
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Pierre Fraser
Scoop.it!

Et si Google s’effondrait… « Théorie des Tendances

Et si Google s’effondrait… « Théorie des Tendances | Tendances et prospective | Scoop.it
Tout comme IBM dans les années 1940, et Microsoft dans les années 1980, Google[1] est sur une lancée presque indécente, et se positionne comme le gentil géant avec son leitmotiv « Don’t be evil ». Inévitablement, Google subira le même sort qu’IBM et Microsoft. Ça vous semble impossible ? Regardez IBM et Microsoft et vous aurez votre réponse. En 1995, Bill Gates s’inquiétait de la montée de Novell et de Netscape, et non de Google, qui n’existait pas encore. Aujourd’hui, c’est au tour de Google d’être dans la même position que Microsoft en 1995. Concrètement, ce n’est pas de Facebook ou de Twitter que Google doit se préoccuper, mais de ce que lui réservent le futur et les technologies qui seront développées par d’autres entreprises. Et c’est ici que notre arrogance envers le futur nous rattrape, car nous refusons d’admettre que le futur est muet, alors que nous le croyons tellement bavard, ce qui nous autorise à spéculer et construire des scénarios farfelus. Quelle impudence !
more...
No comment yet.
Scooped by Pierre Fraser
Scoop.it!

Médias sociaux (Twitter, Facebook) et médias de masse : effet tunnel médiatique « Théorie des Tendances

Médias sociaux (Twitter, Facebook) et médias de masse : effet tunnel médiatique « Théorie des Tendances | Tendances et prospective | Scoop.it
Avant l’arrivée des médias sociaux, il y avait ce que je pourrais appeler une certaine temporalisation médiatique[1]. Avant que l’information ne s’emballe, elle disposait d’une certaine période de temps, une latence en quelque sorte. Conséquemment, la population avait le temps de réagir, de poser des diagnostics, d’avoir une certaine distance critique, et de prendre des décisions avec un certain recul. Je ne dis surtout pas que ces décisions étaient toujours bonnes, mais elles avaient au moins l’avantage de ne pas être adoptées dans l’urgence. Ce processus de récursivité médiatique entraîne un phénomène étrange : l’effet tunnel médiatique.

Effet tunnel médiatique
Diminution inversement proportionnelle de notre capacité à raisonner sur des sujets en fonction de la vitesse de diffusion des informations.
more...
No comment yet.
Scooped by Pierre Fraser
Scoop.it!

Prospective, ou l’art de prédire l’avenir sans passer pour un demeuré

Prospective, ou l’art de prédire l’avenir sans passer pour un demeuré | Tendances et prospective | Scoop.it
Depuis des temps immémoriaux, l’être humain a mis au point différentes techniques pour tenter de connaître le futur. Il a commencé par interroger le ciel nocturne, il a tenté d’interpréter les rêves, il s’en est remis aux prédictions de l’Oracle de Delphes, aux cartes, au Tarot, aux dés, aux lignes de la main, à l’astrologie, aux entrailles des animaux, aux feuilles de thé, etc. Plus récemment, il s’en est remis à Alan Greenspan, aux économistes, aux modèles informatiques, aux écologistes, aux climatologistes, aux prospectivistes et aux futurologues. Toutes ces techniques divinatoires sont symptomatiques de notre irrépressible besoin de connaître et d’appréhender le futur. Malheureusement, pour nous, le futur est muet. Il n’a rien à nous dire, ou bien il ne veut rien nous dire. C’est le mutisme du futur. Pourtant, on cherche par tous les moyens à lui faire dire quelque chose au futur.
more...
No comment yet.
Scooped by Pierre Fraser
Scoop.it!

Inondations, ou l’arrogance des prévisions

Inondations, ou l’arrogance des prévisions | Tendances et prospective | Scoop.it
« Act of God ». On n’y peut rien… Inondations, feux de forêt, foudre, tornades, ouragans, nous sommes à la merci de la nature. « Un dieu sage nous cache d’une nuit épaisse les événements de l’avenir, et rit si un mortel s’inquiète plus qu’il ne doit. [1] » Voilà ce que disait le poète de l’Antiquité Horace à propos du futur, et c’est justement du futur basé sur le passé dont je vais vous entretenir. [...] En fait, nous avons développé une incroyable arrogance envers notre capacité à prévoir le futur en se basant sur les données du passé. On a oublié que Dame Nature demeure imprévisible en tout temps, sans compter que ses effets sont décuplés par les constructions humaines !
more...
No comment yet.
Scooped by Pierre Fraser
Scoop.it!

Quand médias sociaux, médias de masse et base de données s’emballent : effet tunnel informatique « Théorie des Tendances

Quand médias sociaux, médias de masse et base de données s’emballent : effet tunnel informatique « Théorie des Tendances | Tendances et prospective | Scoop.it
J’ai la ferme conviction qu’il est impossible de quantifier le comportement humain. Notre espèce est imprévisible, inconstante et réagit différemment dans des circonstances similaires. C’est aussi ça la puissance de l’imprévisible. La politique et l’économie ne sont pas des sciences, mais bien plutôt un amalgame d’histoire, de philosophie, de psychologie, de démographie, de valeurs, de culture, et de géographie. Il est définitivement impossible de quantifier ces phénomènes, et pourtant, nous avons l’arrogance de croire que nous pouvons y arriver. Il est clair que nous ne serons jamais en mesure de prédire le comportement humain. Tout ce qu’on peut dire à propos de ces modèles informatiques, c’est qu’ils ne sont rien d’autre que des outils parmi bien d’autres pour nous aider à évaluer le futur. Notre erreur serait de croire que ces modèles informatiques peuvent nous apprendre quelque chose à propos du futur. Et pourtant, nous tenons plus que tout à cette erreur.
more...
No comment yet.
Scooped by Pierre Fraser
Scoop.it!

Quand médias sociaux, médias de masse et base de données s’emballent : effet tunnel informatique « Théorie des Tendances

Quand médias sociaux, médias de masse et base de données s’emballent : effet tunnel informatique « Théorie des Tendances | Tendances et prospective | Scoop.it
J’ai la ferme conviction qu’il est impossible de quantifier le comportement humain. Notre espèce est imprévisible, inconstante et réagit différemment dans des circonstances similaires. C’est aussi ça la puissance de l’imprévisible. La politique et l’économie ne sont pas des sciences, mais bien plutôt un amalgame d’histoire, de philosophie, de psychologie, de démographie, de valeurs, de culture, et de géographie. Il est définitivement impossible de quantifier ces phénomènes, et pourtant, nous avons l’arrogance de croire que nous pouvons y arriver. Il est clair que nous ne serons jamais en mesure de prédire le comportement humain. Tout ce qu’on peut dire à propos de ces modèles informatiques, c’est qu’ils ne sont rien d’autre que des outils parmi bien d’autres pour nous aider à évaluer le futur. Notre erreur serait de croire que ces modèles informatiques peuvent nous apprendre quelque chose à propos du futur. Et pourtant, nous tenons plus que tout à cette erreur.
more...
No comment yet.
Scooped by Pierre Fraser
Scoop.it!

DINDIFICATION

DINDIFICATION | Tendances et prospective | Scoop.it
Imaginez une dinde. Pendant mille jours, le gentil fermier lui prodigue de délicates attentions tout en s’assurant de son bien-être. Chaque jour qui passe confirme à l’oiseau que le fermier est vraiment très gentil. La dinde n’a aucune raison de croire que le pire puisse lui arriver; pour elle, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. De son point de vue, demain sera forcément la réplique d’hier ou d’aujourd’hui. Soudain, contre toute attente, le mille et unième jour est fatal: on lui tranche la tête. Morale de l’histoire: mille jours durant, la dinde ne se sera jamais doutée qu’elle servira de repas. Ce comportement qu’adopte la dinde est ce que je nomme un processus de dindification, une opération qui consiste à devenir crédule; et la dinde, dans l’histoire, c’est vous.
more...
No comment yet.
Scooped by Pierre Fraser
Scoop.it!

Désabonnement massif de Twitter : quelle leçon en tirer ?

Désabonnement massif de Twitter : quelle leçon en tirer ? | Tendances et prospective | Scoop.it
Le 28 juillet 2010, j’ai décidé de procéder à un désabonnement massif de tous ceux que je suivais sur Twitter afin de vérifier quelle serait la réaction de mes suiveurs relativement au contrat social de partage, d’ouverture, de collaboration et de transparence véhiculé par les valeurs du Web 2.0. Il faut dire que la réaction ne s’est pas fait attendre, et que j’ai eu droit, entre autres, à des injures et des insultes. Ce qui est tout à fait normal dans les circonstances ; je rompais le contrat social et je trahissais la confiance de mes suiveurs ! [...] Par contre, une chose est certaine : ce que prônent les gourous du Web dans leur éthique étriquée du Web ne tient pas la route une seconde. Faites ce que vous voulez sur le Web 2.0, adoptez même des comportements odieux en rupture avec le contrat social de l’altruisme réciproque, et ça fonctionnera tout de même, pour la simple raison que le Web ne sera jamais une entité collective fédérée sous des règles strictes de comportement. Certes, le Web est une oeuvre collective, mais ne sera jamais une entité collective au sens propre du terme comme peut l’être une société.
more...
No comment yet.