TEJN
14.6K views | +0 today
Follow
TEJN
TEJN sculptures. Street art & contemporary art. TEJN welds scrap iron, found in urban areas, creating objects within a figurative sphere, expressing a narrative deadopen for interpretation. Links to different TEJN related articles, blogs, homepages...
Curated by i812
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by i812
Scoop.it!

Remember the 17th of December | Magasinrepo

Remember the 17th of December | Magasinrepo | TEJN | Scoop.it

Den sjuttonde december 2010 blev sista gången den tunisiska regeringsmakten konfiskerade gatuförsäljaren Muhammed Bouazizis grönsaksvagn. Klockan halv tolv på förmiddagen tog tjugosexåringen en tändare och satte eld på sin bensinindränkta kropp i protest mot en odemokratisk statsapparats övergrepp.

 

Muhammed Bouazizis aktion satte igång ett folkligt uppror och arabvärldens autokratiska regeringar sattes i gungning. Idag är det tre år sedan den arabiska våren startade och upproret pågår fortfarande...

i812's insight:

Picture above: Civilian takes over an armored, personnel carrier, by the use of a slingshot. Political street art by TEJN.

more...
No comment yet.
Scooped by i812
Scoop.it!

TEJN: street art en trois dimensions

TEJN: street art en trois dimensions | TEJN | Scoop.it

C’est ainsi qu’en marchant, je suis tombée sur une œuvre de « street art » que j’aurais probablement manquée si j’avais été dans ma transe cycliste - j’accorde pour ça un point pour la marche.  Cadenassée - je dirais même enchaînée - à un poteau de la Dicksen Straße, une rue parallèle à la mienne, une petite sculpture de métal humanoïde m’a interpelée, émouvante.  Peut-être était-ce ses liens à l’allure indestructibles, son air abattu, sa clé dans le dos, inaccessible… le personnage avait l’air prisonnier.  Une belle pièce de street art et en trois dimensions, qui plus est.  Elle se mariait parfaitement avec l’environnement des parages - sous la voie ferrée aérienne entre Alexander Platz et Hackescher Mark, des commerces alternent avec un long mur de brique, couvert de graffitis, continuellement pris d’assaut par les artistes urbains.  En tout cas, une belle vitrine pour cette sculpture, dont j’ai vu deux « sœurs », pareillement entravées un peu plus loin.  

 La drôle de signature au pied - une chance qu’elle s’y trouvait - m’a renseignée sur l’auteur, l’artiste danois TEJN, connu entre autres pour son œuvre originale « Lock on’s », des sculptures faites de fer récupéré, qu’il enchaîne dans les rues, souvent avec un cadenas de vélo.  Celles-ci représentent des personnages ou des objets dont la l’histoire semble sombre et torturée - une impression probablement accentuée par l’entravement -, bien que l’artiste laisse à chacun la liberté d’y voir ce qu’il veut.  Basé à Copenhague, il a exporté à deux reprises son travail dans les rues de Berlin, une ville qu’il adore pour son côté brut et sans fioriture, comme ce qu’il crée.     En regardant le court film suivant sur son travail : http://www.tejnibyen.dk/tejn_film_lockon.htm , j’ai vu que plusieurs de ses petites sculptures sont installées dans mon quartier, notamment dans la ruelle qui mène à l’Erschschloraque - voir la photo du jour du jeudi 30 mai - et aussi sur la Kastanien Allee, une rue où persiste encore une certaine atmosphère « jeune et rebelle et un peu anarchiste » des années post-chute-du-mur - référez-vous à ma photo du 15 octobre. Et maintenant que je sais quoi chercher, ne comptez pas sur moi pour aller à la recherche des oeuvres de TEJN à pied.  Je saurai très bien les trouver à vélo…

i812's insight:

French article about Tejn

more...
No comment yet.
Scooped by i812
Scoop.it!

Artist of the moment....Danish Street Artist Tejn

Artist of the moment....Danish Street Artist Tejn | TEJN | Scoop.it

With his unique interpretation and style of street art, Tejn

incorporates local graffiti and painted marks alongside the original Tejn sculptures. In this clip we view the master Tejn in action set to some urban music. The works are titled Lock On’s as he attaches most of them with a bicycle lock...

 

more...
No comment yet.