Gaz de schiste, gaz de Lacq : les erreurs de Michel Rocard et de François Fillon | STOP GAZ DE SCHISTE ! | Scoop.it
La fracturation hydraulique n'a jamais été utilisée dans le sol calcaire des Pyrénées-Atlantiques.

Depuis la loi du 13 juillet 2011, la fracturation hydraulique, seule technique disponible à ce jour pour exploiter les hydrocarbures de roche, mais dont les effets sur l'environnement (pollution des nappes phréatiques, émanations de méthane, etc.) sont potentiellement néfastes, a été interdite en France. Le chef de l'Etat marche, sur ce sujet, dans les pas de Nicolas Sarkozy.

Ce choix fait tempêter l'ancien premier ministre de François Mitterrand : "Quand on sait que le gaz de Lacq était extrait par fracturation hydraulique sans dégâts sur place, on s'interroge. Or, la France est bénie des dieux. Pour l'Europe, elle serait au gaz de schiste ce que le Qatar est au pétrole. Peut-on s'en priver ? Je ne le crois pas."

Une analyse saluée dès mardi par François Fillon, candidat à la présidence de l'UMP : "Comme Michel Rocard – décidément un des esprits les plus éclairés du pays – l'a dit : le gaz de Lacq était extrait par fracturation hydraulique et ça ne faisait de peine à personne..." (...)