Tunisie, affaire du gaz de schiste : Shell accusé de corruption | STOP GAZ DE SCHISTE ! | Scoop.it
L'affaire du gaz de schiste en Tunisie n'en finit pas de susciter des remous. Car ce n'est pas seulement la "propreté" de la technique utilisée pour extraire cette énergie controversée qui est en cause. Aujourd’hui c'est la crédibilité de Shell lui-même qui est menacée. Principal accusé : le Tunisien Mounir Bouaziz, vice-président de Shell pour le Moyen-Orient et l'Afrique du nord.

M. Bouaziz est le personnage clé de la négociation entre le gouvernement tunisien et la multinationale anglo-néérlandaise dans l'exploitation du gaz de schiste dans notre pays. C'est lui qui a été reçu à la Kasba par le chef du gouvernement Hamadi Jebali pour lui présenter les plans de Shell en Tunisie en matière de gaz de schiste. En somme, M. Bouaziz est "Monsieur Shell en Tunisie".

Hier soir, pendant l'émission "9h du soir" sur Ettounissya TV qui a été consacrée en partie à la polémique sur le gaz de schiste en Tunisie, M. Bouaziz, en bon lobbyiste, est apparu à l'écran pour tenter de rassurer les Tunisiens sur le bien-fondé de la démarche de Shell. Avec un discours (...)