Semantic the Web
184 views | +0 today
Follow
Semantic the Web
Pour un web qui a du sens
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Olivier Malavergne
Scoop.it!

Projet SOLID : Berners-Lee veut redonner le pouvoir aux internautes

Berners-Lee, l’inventeur du World Wide Web n’est pas très content de la situation d’Internet aujourd’hui et des dérives depuis son apparition. Comme souvent l’invention échappe à son créateur. Dès le départ, des sociétés se sont créées pour exploiter le potentiel.
more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Malavergne
Scoop.it!

Tableau propose un outil de préparation des données en mode glisser-déposer | ICTjournal

Tableau propose un outil de préparation des données en mode glisser-déposer | ICTjournal | Semantic the Web | Scoop.it
La plateforme d'analyse et de visualisation de données de Tableau intègre un nouvel outil intuitif pour organi...
more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Malavergne
Scoop.it!

RGPD : quelles incidences sur la gestion des processus documentaires ? | Informatique

RGPD : quelles incidences sur la gestion des processus documentaires ? | Informatique | Semantic the Web | Scoop.it
L’arrivée du nouveau règlement européen sur la protection des données personnelles a des incidences sur les enjeux de sécurisation des flux de documents et de respect de conformité, souligne une récente étude Markess. Le cabinet d’étude s’appuie sur une enquête réalisée fin 2017 auprès de décideurs métiers et informatiques. « La quasi-totalité des répondants ont entendu parler du RGPD ; il faut cependant noter qu’un décideur sur cinq ne connaît pas suffisamment ce règlement, ses tenants et aboutissants pour se prononcer sur ses impacts en termes de gestion des processus documentaires associés à leur métier. 52% sont certains que le RGPD aura des incidences sur la gestion des processus documentaires, et 21% pensent que des incidences seront probables. Seuls 5% estiment que cela sera sans impact », constate Hélène Mouiche, analyste senior expert en gestion des processus documentaires et métiers. Trois effets à anticiper Selon l’étude, les décideurs mettent particulièrement en avant trois conséquences du RGPD. D’abord, pour 71% d’entre eux, le lancement d’un programme de sensibilisation en interne au niveau des directions métiers. Ensuite, la mise en place d’une gouvernance entre métiers et DSI (62%) afin d’identifier et localiser les données personnelles, les sécuriser, gérer les habilitations, s’assurer que les règles de rétention propres à chaque type de données sont conformes aux exigences légales et réglementaires, etc. Enfin, 60% s’attendent à une gestion des risques associés pour ne pas avoir à supporter des pénalités financières en cas de non-conformité. L’écosystème des prestataires lui aussi concerné Dans un marché de la gestion documentaire caractérisé par un fort recours à l’externalisation, la nouvelle réglementation impacte logiquement les prestataires impliqués dans le traitement des données personnelles pour le compte de leurs clients. L’arrivée du RGDP induit un travail plus étroit en interne avec les juristes ou la direction juridique pour 51% des décideurs et le choix de prestataires disposant de garanties en adéquation avec le RGPD pour 49%, rapporte Markess.
more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Malavergne
Scoop.it!

Pourquoi maintenir une organisation documentaire optimale ?

Pourquoi maintenir une organisation documentaire optimale ? | Semantic the Web | Scoop.it
La législation évolue à marche forcée en matière d’archivage et de gestion documentaire en France.De nombreux textes ont récemment modifié la réglementation et les obligations légales à destination des…...
more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Malavergne
Scoop.it!

Décryptage des 5 tendances phares pour booster votre gestion documentaire en 2018 - Locarchives

Décryptage des 5 tendances phares pour booster votre gestion documentaire en 2018 - Locarchives | Semantic the Web | Scoop.it
2018 année charnière pour votre organisation documentaire.Retrouvez les perspectives 2018 et les tendances à suivre (Règlement Général sur la Gestion des Données, fin du papier, démat des contrats...) - Locarchives...
more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Malavergne
Scoop.it!

Tableau lance Hyper, une nouvelle technologie de moteur de données aux performances analytiques inédites

Tableau lance Hyper, une nouvelle technologie de moteur de données aux performances analytiques inédites | Semantic the Web | Scoop.it
RECHERCHE AVANCÉE Abonnez-vous gratuitement à Decideo !   Tableau lance Hyper, une nouvelle technologie de moteur de données aux performances analytiques inédites Rédigé par Communiqué de Tableau le 11 Janvier 2018 Avec Tableau 10.5, les requêtes sont jusqu'à 5 fois plus rapides et les extraits créés jusqu'à 3 fois plus vite grâce à Hyper. Autres nouveautés : Tableau Server sur Linux, visualisations dans les infobulles et meilleur contrôle de la gouvernance. Tableau Software (NYSE: DATA), leader du secteur de l'analytique visuelle, annonce cette semaine la mise à disposition de Hyper, la nouvelle technologie de moteur de données de Tableau 10.5. Hyper est capable de décomposer d'énormes volumes de données en quelques secondes, ce qui aboutit à des requêtes jusqu'à 5 fois plus rapides et accélère jusqu'à 3 fois la création des extraits.* En mesure de dégager plus rapidement des informations exploitables avec des ensembles de données encore plus grands, les entreprises pourront mettre l'analyse de données à la portée de plus de personnes. Tableau Server est maintenant disponible sous Linux et il est désormais possible d'int égrer pl usieurs visualisations dans une même vue en les plaçant dans les infobulles. « Toute la plateforme Tableau bénéficie de la technologie de moteur de données Hyper, ce qui optimise les performances analytiques. Cette nouvelle technologie en mémoire procure à tous nos clients une analytique visuelle simple et rapide », explique François Ajenstat, directeur produit chez Tableau. « Nous sommes particulièrement fiers du travail accompli par l'équipe Tableau pour fournir cette technologie de moteur de données révolutionnaire, l'intégrer au cœur de notre plateforme et, surtout, la rendre disponible directement dans la mise à niveau. Hyper améliore l'analyse grâce à une meilleure évolutivité et des performances accrues, ce qui rend les données plus utiles à tous les niveaux pour bien plus de structures». Hyper Hyper est la nouvelle technologie de moteur de données en mémoire de Tableau, optimisée pour accélérer l'ingestion des données et le traitement des requêtes analytiques sur des ensembles de données volumineux ou complexes. Grâce à l'amélioration des performances pour la création et l'actualisation des extraits et à la prise en charge d'ensembles de données encore plus volumineux, les clients peuvent extraire leurs données en fonction des besoins, sans se préoccuper des contraintes liées à la planification. Par ailleurs, pour permettre une concentration optimale sur l'analyse de données, Hyper est capable d'exécuter des requêtes sur de grands ensembles de données en quelques secondes seulement. Grâce à la rapidité de traitement des requêtes, les tableaux de bord complexes s'ouvrent plus vite, les filtres sont plus réactifs et l'ajout de nouveaux champs aux visualisations est pratiquement instantané. Tableau a acquis les droits d'exploitation commerciale de cette technolo gie, con çue à l'origine par la célèbre Université de Munich (TUM) en Allemagne, puis l'a intégrée à sa plateforme en moins de 18 mois. Hyper facilite également l'utilisation généralisée des extraits en exploitant les dernières avancées des processeurs multi-cœurs et des techniques novatrices de parallélisation des charges de travail. La technologie Hyper, en attente de brevet, est un système en mémoire rapide, conçu pour gérer des charges de travail transactionnelles et analytiques sans compromettre les performances. En s'appuyant sur des techniques de pointe pour l'optimisation des requêtes et un seul stockage en colonnes pour toutes les charges de travail, Hyper rapproche les clients de leurs données. « Dans notre secteur, de nouvelles questions se posent tous les jours et nécessitent une réponse immédiate. Les tests effectués jusqu'à présent sur la version bêta montrent bien que sur les ensembles de données complexes, Hyper nous permet d'optimiser nos prises de décisions basées sur les données », explique Rory Abbazio, directeur Analytique des données IT chez National Grid. « Dès lors, Hyper pourrait bien changer la donne. Outre l'amélioration significative des performances de nos visualisations, nous voyons là une possibilité de réduire les frais d'infrastructure en nous appuyant exclusivement sur le moteur de données Tableau ». Hyper a fait l'objet de contrôles intensifs avant d'être validé en interne et par les clients, notamment grâce à un programme préliminaire de sept mois et des tests de performance nocturnes avec 62 000 classeurs. L'intégration de la technologie Hyper se fait en toute transparence : il suffit d'effectuer la mise à jour vers Tableau 10.5. Aucune migration de données n'est nécessaire. Avec Hyper, l'analyse de données donne toujours le choix et la flexibilité aux clients. Ils peuvent en effet décider de la manière de se connecter aux données. Ils peuvent tirer profit de l'architecture hybride de Tableau en utilisant soit un extrait, soit une connexion en directe, et ils ont à leur disposition plus de 65 connecteurs pour plus de 75 sources de données. Tableau Server sur Linux Avec Tableau 10.5, Tableau Server sur Linux fait son apparition et permet aux clients d'allier la plateforme analytique de Tableau aux fonctionnalités d'entreprise de Linux. Les utilisateurs finaux retrouvent les mêmes fonctions que sous Windows et les clients qui utilisent déjà Linux dans leur environnement IT peuvent intégrer Tableau Server rapidement et en toute transparence à leurs processus et workflows. Avec cette nouvelle option de déploiement, les clients qui préfèrent Linux n'auront plus à gérer à la fois des environnements Windows et Linux pour utiliser Tableau. En outre, Tableau Server sur Linux constitue également une solution très intéressante pour ceux qui souhaitent exécuter Tableau dans le cloud public. Si le coût est le même sur les deux plateformes, le déploiement de Tableau Server dans le cloud public sur un serveur Linux est extrêmement rentable. Tableau Server sur Linux a été entièrement conçu pour faciliter le déploiement et la gestion. Les distributions CentOS, Ubuntu, Red Hat Enterprise Linux et Oracle Linux sont également prises en charge. Le service informatique peut aussi contrôler l'authentification des utilisateurs via LDAP, Active Directory ou l'authentification locale. La migration vers Tableau Server sur Linux s'effectue tout simplement via une sauvegarde et une restauration. Bridget Cogley, consultante senior chez Teknion Data Solutions: « Je me réjouis de la mise à disposition de Tableau Server sur Linux pour plusieurs raisons. D'une part, cela permet de réduire le coût total de possession. D'autre part, cela donne plus de possibilités aux développeurs souvent désireux d'avoir plus de contrôle et de sécurité. Enfin, cela permet véritablement d'utiliser Tableau Server sur toutes les plates-formes. » Visualisations dans les infobulles Tableau cherche continuellement à innover en matière de visualisation de données et d'interaction. En plaçant des visualisations dans des infobulles, les clients peuvent exploiter leurs données encore plus efficacement et utiliser au mieux l'espace dans leur tableau de bord. Cela leur permet en effet de fournir du contexte directement dans l'infobulle, sans écrire la moindre ligne de code : une première dans le secteur. Il suffit alors de survoler un repère pour afficher des détails supplémentaires, sans quitter des yeux les informations de la vue d'origine. Cette nouvelle fonctionnalité permet également de simplifier les tableaux de bord et les histoires, d'accéder à de nouvelles informations exploitables en contexte, mais également d'optimiser l'espace et le design en ajoutant des données supplémentaires dans les infobulles. Les utilisateurs pourront ainsi raconter deux histoires à la fois en enrichissant le tableau de bord avec une infobulle. Les tableaux de bord Tableau sont encore plus interactifs, ce qui incite à la curiosité et à l'exploration pour en apprendre davantage sur les données. « Les visualisations dans les infobulles révolutionnent véritablement l'analytique à la volée », déclare Andy Kriebel, Head Coach à la Data School de The Information Lab. « Plutôt que de passer d'une vue à une autre, il suffit de survoler les différents éléments avec la souris pour obtenir des informations. La prise de décision devient encore plus rapide ! » Gouvernance étendue et contrôle du contenu Dans Tableau 10.5, les projets imbriqués permettent de contrôler plus précisément l'organisation du contenu et les autorisations. Cela facilite l'organisation de vos classeurs et permet à tous les collaborateurs de l'entreprise de trouver ce qu'ils cherchent. Les autorisations pour les dossiers peuvent aussi être personnalisées au niveau de chaque projet ou via une gestion des autorisations du haut vers le bas. Hyper, ainsi que le reste des fonctionnalités de Tableau 10.5, notamment les courbes de tendance du glisser-déposer, le nouveau connecteur Box et les mises à jour Tableau Mobile, seront disponibles pour tous les clients de tous les produits cette semaine. AUTRES ARTICLES Nouveau commentaire : Nom * : Adresse email (non publiée) * : Site web : Commentaire * : Me notifier l'arrivée de nouveaux commentaires Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires. DANS LA MÊME RUBRIQUE : HEXATRUST lance sa toute première offre : SOS RGPD - 05/02/2018 BlackLine dévoile ses tendances et prévisions 2018 dans le domaine de la comptabilité et des nouvelles technologies - 01/02/2018 Wolters Kluwer | CCH Tagetik et Micropole s’allient - 31/01/2018 Trifacta lève 48 millions de dollars pour démocratiser le data wrangling - 31/01/2018 En 2018 : L’intelligence artificielle devient réalité globale grâce à la démocratisation et une application au quotidien - 31/01/2018 1 2 3 4 5 » ... 1291
more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Malavergne
Scoop.it!

Résoudre les défis complexes liés à la gestion de contenu

Résoudre les défis complexes liés à la gestion de contenu | Semantic the Web | Scoop.it
Découvrez comment une base documentaire moderne peut surmonter les limites techniques des outils d'ECM existants afin de résoudre les défis complexes liés au contenu auxquels les organisations font face aujourd'hui.
more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Malavergne
Scoop.it!

Les start-ups à suivre en 2018 - Le Monde Informatique

Les start-ups à suivre en 2018 - Le Monde Informatique | Semantic the Web | Scoop.it
Alors que 2018 est annoncée comme étant l'année du multicloud, les entreprises cherchent à regrouper toutes leurs données au sein d'entités flexibles qui leur permettront à la fois de rester libres et d'avoir des moyens intuitifs et simples d'utilisation pour visualiser leur activité en temps réel. Qu'elles apportent une aide pour le management d'une équipe, la sécurité des SI ou pour analyser les données, les onze start-ups ci-dessous sont amenées à devenir, si elle ne le sont pas déjà, des acteurs indispensables aux entreprises de tous secteurs dans l'année à venir. Illumio Andrew Rubin et PJ Kimer ont créé Illumio en 2013. Le siège social est à Sunnyvale en Californie (Crédit : Illumio) Voici un éditeur de logiciels de sécurité parmi tant d’autres. Mais Illumio a l’avantage d’avoir le président du conseil d'administration de Microsoft et ancien CEO de Symantec, John W. Thompson, dans son conseil d’administration. Fonds : en juin 2017, Illumio a clos une levée de fonds de série D de 125 millions de dollars menée par le fonds J.P. Morgan Asset Managament. John W. Thompson a également investi dans la start-up lors d’une précédente levée en série C en avril 2015 qui a rapporté 100 millions de dollars. Au total, depuis sa création en 2013, Illumio a obtenu 267,5 millions de dollars. Capriza Le 14 juin 2011, cette start-up est lancée par Amnon Landan, Oren Ariel, Ronnen Armon et Yuval Scarlat. Son centre de direction est à Palo Alto en Californie (Crédit : Capriza). Cette start-up essaie de transposer les applications d’entreprises comme Salesforces, SAP et Oracle en applications mobiles plus ergonomiques. L’idée est de laisser les utilisateurs professionnels concevoir et partager des applications pour un seul workflow, que Capriza a nommé Zapps. Ces applications peuvent ensuite être collectées et gérées depuis l’application mobile Worksimple. Fonds : en octobre 2014 et Juillet 2016, Capriza a levé respectivement 27 et 23 millions de dollars en série C. Les levées ont été menées par Andreessen Horowitz et Charles River Ventures (CRV). Ce qui porte les fonds totaux de l’entreprise à 73,5 millions de dollars. Quelques clients : Schroders, TiVo, Paramount et Sotheby’s. Centrify Adam Au, Paul Moore et Tom Kemp ont commencé leur activité le 19 mars 2004. L’entreprise mère est basée à Santa Clara, en Californie (Crédit : Centrify). Une autre spécialiste de la sécurité. Centrify se concentre sur les risques de vols de données dues à des identifiants compromis. Elle offre un moyen d’authentification sécurisé unique à destination des employés. Fonds : depuis sa création, Centrify a récolté 94 millions de dollars. La dernière levée de fonds date de 2014 (42 millions de dollars en série E). Quelques clients : HSBC, Boeing, GE Capital, l’université d’Harvard, etc. Marklogic Christopher Lindblad, Frank R. Caufield et Paul Pedersen ont commencé leur activité en 2001 (Crédit : Marklogic). Ce fournisseur de base de données installé dans la silicon valley offre aux entreprises une nouvelle manière d’intégrer leurs données, issues de silos, en un seul point. Fonds : Marklogic a obtenu un financement de plus de 102 millions de dollars en mai 2015, portant les fonds de la société à plus de 173 millions de dollars. Les rumeurs d'une introduction en bourse commencent à entourer la start-up. Quelques clients : BBC iPlayer, JP Morgan. Dataiku Clément Stenac, Florian Douetteau, Marc Batty et Thomas Cabrol ont fondé la société le 26 février 2013. Le centre névralgique de leur activité est installé à New York (Crédit : Dataiku). Les Français qui ont fondé cette entreprise ont développé une plate-forme collaborative de data science, nommée Data Science Studio, qui permet aux entreprises d’adopter des techniques de data science complexes – comme du machine learning – pour leurs données dans un environnement sécurisé. Dataiku a reçu le prix de la meilleure start-up aux Techies awards 2017. Fonds : après un investissement en série B mené par Battery Ventures en septembre dernier, Dataiku a obtenu 28 millions de dollars. Ces fonds portent le financement total de la société à plus de 45 millions de dollars. Quelques clients : Axa, L’Oreal, Trainline. Tanium Fondée en 2007 par le duo père-fils David et Orion Hindawi. Ils sont installés à Emeryville en Californie (Crédit : Tanium). Les fondateurs avaient développé une méthode pour cartographier et gérer des réseaux complexes au sein de leur première affaire, Bigfix, qu’ils ont revendus à IBM en 2010. Tanium utilise cette méthode pour sécuriser les réseaux d’appareils connectés au sein de grandes entreprises. A l’inverse des pare-feu ou des logiciels de sécurité prêts à l’emploi, Tanium cartographie l’organisation des terminaux et organise ensuite la surveillance des tentatives de piratage au niveau des appareils. Fonds : la société de capital-investissement TPG a mené une levée de fonds de 100 millions de dollars en mai 2017. Tanium a de nombreux soutiens dans la silicon valley également. Elle a reçu plus de 405 millions de dollars d’investissements d’entreprises. Insidesales.com Née dans l’Utah, installée à Provo, Insidesales.com a été fondée en 2004 par David Elkington, Ken Krogue et Rob Christensen (Crédit : Insidesales). Cette licorne technologique – une start-up valorisée à plus de un milliard de dollars sans être cotée en bourse – édite des logiciels qui aident les équipes commerciales à conclure des affaires. En pratique, la plate-forme, nommée Accelerate, applique des algorithmes de machine learning à un réservoir de milliards de transactions commerciales anonymisées (appelé le moteur Neuralytics). Les entreprises clientes peuvent ajouter cette extension à leur propre logiciel de gestion de la relation client pour suggérer des actions au personnel pour les aider à conclure plus de transactions. Fonds : Insidesales a levé plus de 250 millions de dollars, dont 50 en série E lors d’une levée menée par Polar Capital Management en janvier et d’investissements du gouvernement irlandais via son fonds stratégique d’investissement. Aucune entrée en bourse n’est prévue à ce jour. Quelques clients : Dyson, Caesars Entertainment, Docusign. Qualtrics Fondée en 2002 par Jared Smith, Ryan Smith et Stuart Orgill, Qualtrics est installée à Provo (Crédit : Qualtrics). Cette autre star-tup de l’Utah ressemble à Surveymonkey pour les entreprises. Ses solutions de surveillance omnicanal permettent aux sociétés de demander à leurs clients un retour sur expérience de leurs produits, de leurs services. Qualtrics offre également des moyens de surveillance au sein des équipes, en interne. La plateforme permet ensuite de dresser des rapports et des tableaux de bord à partir de ces données qui peuvent être partagés dans l’entreprise facilement. Fonds : Qualtrics a déjà rassemblé 400 millions de dollars d’investissements venant d’une part d’acteurs de la silicon valley (Sequoia Capital, Insight Venture Partners, Accel Partners) et d’autre part d’une levée de fonds de série C en Avril dernier à 180 millions de dollars. Des rumeurs d’entrée en bourse continuent de graviter autour de cette start-up. Quelques clients : Foot Locker, Cisco, Southwest airline. Domo Le 1er octobre 2010, Josh James installe sa start-up à American Fork, dans l’Utah (Crédit : Domo). Spécialiste en data management, Domo est une plate-forme qui peut connecter différentes sources de données. Elle possède des outils de nettoyage et de préparation et offre aussi la possibilité d’analyser et visualiser ces données. Son CEO, Josh James, avait précédemment fondé Omniture avant que la société ne soit rachetée par Adobe en 2009. Domo annonce déjà un chiffre d’affaire à 100 millions de dollars. Fonds : Domo a levé 200 millions de dollars d’investissements mené par Blackrock en avril dernier. La start-up a recueilli à ce jour 700 millions de dollars. Quelques clients : DHL, Sage. Confluent Jay Kreps, Jun Rao et Neha Narkhede ont lancé ce Kafka pour entreprise le 23 septembre 2014 à Palo Alto, en Californie (Crédit : Confluent). Fondée par les créateurs du projet open source Apache Kafka, Confluent est une version commerciale du logiciel qui aide les développeurs à gérer les systèmes et applications de messagerie à grande échelle. La société a aussi ajouté des données de diffusion en temps réel sur ses applications. L’idée à la base de Confluent était de permettre aux entreprises d’exploiter plus facilement Kafka. Fonds : 80 millions de dollars ont été ajoutés au capital de Confluent, dont 50 millions après une levée de fonds de série C menée par Sequoia Capital. Quelques clients : Linkedin, Netflix, Spotify. Moogsoft Phil Tee installe sa start-up à San Francisco en 2011 (Crédit : Moogsoft). La société utilise l’intelligence artificielle pour rendre les analyses de données d’opérations IT plus pertinentes. L’offre semble assez proche de celle proposée par Splunk il y a quelques années. Fonds : 31,6 millions de dollars ont été levés en série C en mars 2016. Le montant total du financement de Moogsoft est de 53 millions de dollars.
more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Malavergne
Scoop.it!

Adobe intégre de l'intelligence artificielle dans la Post-production

Adobe intégre de l'intelligence artificielle dans la Post-production | Semantic the Web | Scoop.it
Adobe a profité du salon IBC pour dévoiler de nombreuses avancées concernant ses outils et services vidéo Adobe Creative Cloud. Réalité virtuelle - 360°, animation de personnages et animations graphiques, montage, collaboration environnement d'images de Stock. Nombre d'entre elles s'appuient sur Adobe Sensei, le nouveau framework d'intelligence artificielle et machine learning de l'éditeur...(source : Mediakwest), découvrez aussi l'offre de service de CTM pour les produits Adobe : « La vidéo devient omniprésente dans les univers de la communication et du divertissement. Créateurs en ligne, groupes de médias globaux ou réalisateurs... déployent des contenus dans des formats et sur des plateformes de plus en plus divers, avec des impératifs de réactivité », souligne Bryan Lamkin, senior vice president du pôle Digital Media chez Adobe. « Pour accompagner ces besoins, Adobe travaille à repousser toujours plus loin les limites de la collaboration, du partage sur les réseaux sociaux et de l'analytics afin d'accélérer les workflows et les gains de performance. » Voici un aperçu des nouvelles fonctionnalités qui viendront enrichir, d'ici la fin de l'année, les outils vidéo d'Adobe Creative Cloud : En avril 2017, le lancement de templates d'animations graphiques a permis de mettre à profit la puissance d'After Effects dans Premiere Pro. Les monteurs souhaitant travailler avec des images ou compositions d'images professionnelles dynamiques créées dans After Effects (titres, tiers inférieurs, bumpers et génériques de fin, etc.) seront bientôt en mesure d'accéder à ces modèles templates d'animations graphiques depuis Adobe Stock directement et via les Bibliothèques Creative Cloud. Adobe a en outre amélioré l'ergonomie du panneau Objets graphiques de Premiere Pro, notamment au travers d'options de responsive design permettant de préserver la relation spatiale et temporelle. S'agissant de Character Animator 1.0, plusieurs modifications sont apportées à ses fonctions d'animation standard et sur mesure, comme la fusion entre poses, les nouveaux comportements physiques et la commande visuelle des marionnettes. Adobe Sensei contribue à optimiser la synchronisation labiale en faisant parfaitement correspondre le mouvement des lèvres avec les sons ou paroles prononcés. Suite au rachat de la technologie Mettle, il sera bientôt possible de créer des vidéos en réalité virtuelle avec un environnement de visionnage dédié dans Premiere Pro. Les monteurs pourront tester les caractéristiques immersives des contenus et ajuster leur montage depuis le clavier pour les raccords et les marqueurs avec un casque de réalité virtuelle identique grand public. Les sons pourront être positionnés et les séquences exportées au format audio ambisonique pour les plateformes de réalité virtuelle comme YouTube et Facebook. Les effets de réalité virtuelle et transitions, désormais natifs, seront accélérés via le moteur de lecture Mercury. Avec la sortie de Projets d'équipe, Adobe a perfectionné le déploiement des workflows collaboratifs sur le réseau local (LAN) au moyen d'outils d'administration permettant aux utilisateurs de verrouiller des chutiers et d'octroyer un accès en lecture seule à d'autres. Proposé jusqu'ici en version bêta, Projets d'équipe fluidifiera les workflows hébergés dans Creative Cloud et facilitera la gestion des versions grâce à un historique d'enregistrement automatique. Adobe Audition confèrera aux workflows à pistes multiples une souplesse dans l'agencement des sessions et assurera une lecture continue en cours de montage. Dopée par Adobe Sensei, l'option de diminution automatique, qui vient enrichir un panneau Audio essentiel, offrira un mixage instantanné du volume sonore, une option qui fera gagner beaucoup de temps lorsqu'il s'agit d'insérer une voix sur un fond sonore ou une musique. Source : article Mediakwest IBC 2017 CTM Solutions vous propose des configurations Stations Adobe clé en mains adaptées à vos besoins en HD, UHD et 4K. De la station de travail au stockage collaboratif type Avid Nexis PRO parfaitement adapté à l'environnement de Post-production Adobe. Nous avons réalisé en collaboration une journée porte ouverte avec Adobe et Avid une journée porte ouverte en Juin dernier, dans les bureaux d'Adobe France à Paris sur ces sujets. Nous tenons à votre disposition les présenations si vous le souhaitez. Nous bénéficions d'une grande expertise de la Post-production que nous pouvons mettre à votre service. De plus nous pouvons vous proposer un certain nombre de prestations complémentaires : support et contrat de maintenance; location d'équipements complémentaires comme par exemple des stations de travail ou portable Macbook Pro, mais aussi du stockage collaboratif type Avid Nexis PRO pour vos événements. Nous vous proposons aussi des formations utilisateurs adaptées à vos besoins avec une prise en charge possible par l'AFDAS en cas accord de fiancement sur la suite Adobe creative Cloud... Contact : CTM 01 40 85 45 40 ou par email : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. < Précédent   Suivant >
more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Malavergne
Scoop.it!

Le meilleur du meilleur des outils de modélisation de Systèmes d’Information pour 2017 : les « Modsars » de « urbanisation-si.com » récompensent les plus innovants - urbanisation-si, modelisation-m...

Le meilleur du meilleur des outils de modélisation de Systèmes d’Information pour 2017 : les « Modsars » de « urbanisation-si.com » récompensent les plus innovants - urbanisation-si, modelisation-m... | Semantic the Web | Scoop.it
Les Modsars de « urbanisation-si.com » récompensent les meilleurs logiciels de modélisation de Systèmes d’Information. Nos critères sont sans commune mesure avec les récompenses de références comme par exemple celles du Gartner. Nous privilégions l’open source, la communauté et le partage d’informations, l’innovation, la fiabilité en production, la documentation.     Les domaines concernés sont ceux des catégorie du site de « urbanisation-si.com » :   les normes de l’OMG comme UML, BPMN, SysML, DMN, BMM, OCL, MDA, QVT, XMI, les architecture d’entreprise comme TOGAF, l'urbanisation du SI, Praxeme, l’Ingénierie Dirigée par les Modèles avec MDE, ATL, Ecore, …., les processus métiers et le BPM les règles métiers et les BRMS la simulation et la validation de modèles la génération de code à partir de modèles la gestion de projet avec les méthodes agiles, les méthodes d’estimation et de recettes.   A la 1ère place : Eclipse Modeling Tools, un « killer » avant d’être un « winner » Pour commencer je rappellerais que l’open source Eclipse a d’abord été financé par IBM pour couler, ou devrais-je dire pour éclipser JBuilder de Borland qui fut longtemps le standard des IDEs Java qui a effectivement disparu dès la sortie d’Eclipse, plus personne ne voulant payer des licences alors qu’il y avait sur la marché un outil similaire et gratuit.   Avec Eclipse Modeling Tools vous modélisez gratis en UML, BPMN, SysML, OCL et si cela ne vous suffit pas, vous pouvez concevoir vos propres outils de modélisation pour le langage de votre choix ( DMN, BMM, …, et créez votre propre DSL ) avec Sirius, générer le code avec Acceleo, mettre en pratique MDA avec ATL et même QVTo/QVTd, pour dériver les modèles sémantiques et pragmatiques en modèles logiques.   Avec Eclipse Modeling Tools, vous avez une documentation (dans la langue de Shakespeare) complète sur tous les langages ainsi que des tutoriaux et des exemples qui fonctionnent ! Une communauté de jeunes innovateurs passionnés qui répondent rapidement à vos questions.   Je vois déjà les experts métiers, dire oui mais cela reste un environnement réservé aux développeurs. Croyez-moi, l’organisation Eclipse a énormément progressé sur le plan ergonomie et rigueur. C’est un gros avantage pour une entreprise d’avoir un socle commun que ce soit pour les outils MOA ou MOE. Ainsi les experts métiers pourront modéliser leurs règles métiers avec DMN et leurs processus métiers avec BPMN et générer les codes qui sont récupérés par les développeurs utilisant Eclipse avec les plugins DROOLS et jBPM.   Il faudra bien sûr installer un outil de gestion de version pour travailler en équipe (Git, …).   A la 2ème place : Signavio, en rupture avec les approches et outils BPM traditionnels qui ne répondent plus à la réalité d’aujourd’hui Attention, là vous sortez du monde gratuit pour entrer dans celui du payant. La bonne surprise, l’outil s’exécute dans un navigateur, rien à télécharger, et tout est dans la langue de Molière.   Vous pouvez modéliser vos processus métiers avec BPMN, vos règles métiers avec DMN et votre architecture avec Archimate, le langage de modélisation de TOGAF de plus en plus remplacé par EAP (Enterprise Architecture Planning) qui intègre les normes UML et BPMN.   J’ai bien apprécié les exemples très représentatifs comme les processus de support, par exemple le processus en BPMN de la « Réception de la candidature » et le modèles DMN de règles métiers qui est lié : « Vérifier le candidat ».   En sélectionnant l’icône du modèle DMN, puis le menu « Importer/Exporter », l’option « Exporter en DROOLS », Signavio produit un zip contenant le fichier source DRL pour l’exécution dans le moteur open source de règles métiers DROOLS. Signavio Process Manager génère aussi un JAR( exécutable Java). Pour l’utiliser, les développeurs doivent se reporter à la section « 10. Decision Model and Notation » de la documentation en ligne de DROOLS ( https://docs.jboss.org/drools/release/7.5.0.Final/drools-docs/html_single/index.html#drools.DMN )   Dans le menu « Importer/Exporter » on peut aussi choisir « Exporter en XML ». On obtient un fichier RDF. Vous vous demandez surement comme moi qu’est-ce qu’un fichier RDF ? Un fichier « Resource Description Framework » est un modèle de graphe destiné à décrire de façon formelle les ressources Web et leurs métadonnées, de façon à permettre le traitement automatique. Développé par le W3C, RDF est le langage de base du Web sémantique. Ce fichier RDF, au format technique XML, peut être analysé par un programme qu’il faut écrire à moins qu’il existe un outil capable d’interpréter un tel RDF ? Si quelqu’un à la réponse, je suis preneuse. La documentation, là encore en français, est complète et opérationnelle.   Je trouve l’interface web très ergonomique, la traduction française excellente, les outils de modélisation BPMN et DMN de bonne facture ainsi que la fonctionnalité de génération de code DROOLS pour les modèles DMN très innovante.   D’autres modules concernant la collaboration, le workflow, et le process mining sont disponibles.   La liste des clients (SAP, Société Générale, BNP, MNT, Valéo, Véolia, …) montre la maturité du produit.   Pour ceux qui veulent installer une version d’essai de 30 jours : https://www.signavio.com/fr/ Il faudra passer par l’épreuve de remplissage d’un formulaire et plusieurs aller retours avec votre mail, pour arriver à vous connectez à l’outil Process Manager.   A la 3ème place :  Sparx Systems Enterprise Architect, un univers composé de clickodromes Enterprise Architect de Sparx Systems est aux outils de modélisation ce que Stars Wars est aux films de science-fiction c’est-à-dire un univers intergalactique avec une pluralité de mondes.   Je vous laisse juger :   Modélisation UML Domain Specific Modeling, User Interface Modeling, WSDL, Entity Relationship, profils UML, ecosystems Traçabilité Architecture d’Entreprise, UAF (Unified Architecture Framework), Archimate, TOGAF, Zachman Framework Outils d’analyse des capacités métiers, matrice de capacités Modélisation du domaine Modélisation de la structure de l’organisation Planning Processus métiers, BPMN Gestion de projet : calendrier, audit, Gantt, Kanban, gestion d’équipe, métriques, estimations, gestion des ressources Tests Reporting Modélisation de base de données, DDL, génération SQL Génération de XSD (XML Schema) Modélisation de System, SysML Développement, génération de code Microsoft C#, C++, Java, à partir des modèles UML Transformation de modèles (MDA) Simulation de modèles, diagrammes d’activité UML, processus BPMN, diagrammes d’interactions UML, diagrammes d’états UML   L’outil peut s’exécuter en version standalone, ou bien s’intégrer entièrement à Eclipse ou Microsoft Visual Studio   Comme clickodrome, on ne fait pas mieux. L’outil est très ergonomique pour celui qui sait le dompter. Cela fait plus de 10 ans que je connais Enterprise Architecte. Cependant je suis obligée de le réapprendre à chaque nouvelle version tellement il y a de nouvelles fonctionnalités ajoutées, des réorganisations de menus et le look constamment modifié.   Je n’aime pas du tout leur technologie propriétaire MDG (Model Driven Generator) de transformation de modèles, mais tout le monde n’est pas forcément intéressé par l’Ingénierie Dirigée par les Modèles.   Vous pouvez installer une version d'essai gratuite pendant 30 jours : http://www.sparxsystems.com/   4 ème place : Modeliosoft J’ai bien aimé les 5 exemple fournis sur l’architecture TOGAF que j’ai trouvés très pédagogiques.   Vous pouvez installer une version gratuite pendant seulement 10 jours : https://www.modeliosoft.com/fr/telecharger/telechargez-produits.html   5 ème place : BOC-GROUP ADOIT En décembre 2016 lors de la parution de l'article :   Les meilleurs outils de modélisation UML, SysML, BPMN, DMN de l'année 2016 et les gagnants sont ...    « phoforjob », un membre assidu de notre communauté, nous proposait d’évaluer les produits BOC GROUP. Voilà qui est fait.   Ce produit devrait intéresser les « corporate » peut être en remplacement d’institution comme « MEGA » nouvellement renommé « HOPEX » (voir ci-après). Pour ceux qui veulent installer une version d’essai de 30 jours : https://fr.boc-group.com/ Il faudra passer par l’épreuve de remplissage d’un formulaire et plusieurs aller retours avec votre mail, pour arriver à vous connectez à l’outil qui s’exécute entièrement dans un navigateur ce qui est bon point.   Et les autres, les mamouths (en voie d’extinction ?) de la modélisation MEGA est mort vive HOPEX HOPEX est une offre complète de logiciels intégrés, qui fait converger en une plateforme unique les meilleures pratiques dans les domaines de l’architecture d’entreprise (EA), la gestion de portefeuille IT (ITPM), l’analyse de processus métier (BPA) et l’activité de Gouvernance, risques et conformité (GRC). HOPEX ArchiMate HOPEX Business Architecture HOPEX Business Process Analysis HOPEX Enterprise Architecture for TOGAF HOPEX IT Architecture HOPEX UML J’ai eu l’occasion de travailler avec pendant des années pour établir les cartographies applicatives existantes et concevoir les cartographies fonctionnelles cibles de SI de grandes mutuelles. A l’époque chaque module était vendu séparément pour un nombre d’utilisateurs donnés. MEGA possède tout un environnement propriétaire et très fermé, personnalisable avec un langage. Ici point de version d’essai, aucune documentation téléchargeable, le fonctionnement doit rester entre les mains de quelques experts qui gardent jalousement leurs secrets !   Voir les articles que j’avais consacrés à cet outil :   A titre indicatif voici le site : http://www.mega.com/fr/produit/produits-z   Je terminerais avec 2 ancêtres : PowerAMC (renommé SAP PowerDesigner) et Rational Rose (maintenant IBM Rational Software Architect).   SAP PowerDesigner Commençons par SAP PowerDesigner avec lequel j’ai fait plusieurs missions, connu à l’époque pour générer les MCD, MLD et autres modèles de notre méthode antédiluvienne franco- française MERISE ! SAP PowerDesigner : Enterprise Architecture tools ( https://www.sap.com/products/powerdesigner-data-modeling-tools.html ;)   IBM Rational Software Architect Et enfin, pour ceux qui comme moi ont connu Rational Rose avec ses 3 salariés célèbres Grady Booch, James Rumbaugh et Ivar Jacobson qui ont eu la juteuse idée d’unifier leurs méthodes pour faire la norme UML avec la bénédiction de leur société qui fut racheter des années plus-tard par IBM. IBM Rational Software Architect ( https://www.ibm.com/developerworks/downloads/r/architect/index.html ;)   Conclusion Vous vous en doutez, l’idéal est d’utiliser les 3 : Signavio Process Manager pour modéliser ses processus métiers BPMN et règles métiers DMN et éventuellement générer le code DROOLS, Eclipse Modeling Tool : avec le plugin Papyrus pour modéliser en UML et SysML, avec le plugin Sirius pour avoir la totale liberté de concevoir votre propre DSL, avec le plugin ATL pour transformer vos modèles en conformité avec MDA et avec le plugin DROOLS pour exécuter le code générer par Signavio Process Manager et le plugin jBPM pour exécuter les processus métiers en BPMN. Sparx Systems Enterprise Architect : pour modéliser vos modèles d’architecture d’entreprise TOGAF et gérer vos projets IT. Et pour finir, je suis sûr que tout au long de cet article, vous vous êtes demandé qui a eu les médailles d’or et d’argent du Gartner pour les logiciels de modélisation de Système d’Information ...   La médaille d’or revient à Orbus Software ( https://www.orbussoftware.com/ ) et la médaille d’argent pour celui qui est la 3ème place de notre classement des « Modsars urbanisation-si.com », Sparx Systems Enterprise Architect ( http://www.sparxsystems.com/ ).   Annexe : voici comment installer le meilleur outil entièrement gratuit de modélisation, et vous allez voir comme c’est simple ! Comment installer Eclipse Modeling Tools ? Le site :   http://www.eclipse.org/downloads/packages/eclipse-modeling-tools/oxygen2 Vous téléchargez, dézippez et c’est tout (après toutefois avoir installé Java dans les règles de l’art https://www.oracle.com/java/technologies/java-se.html  ;). Par défaut EMF (Eclipse Modeling Framework) et Ecore sont installés   Comment installer les plugins : Papyrus, Sirius, Acceleo, Xpand, ATL, QVTo et OCL ? Allez encore un petit effort, dans la page « Welcome » cliquer sur « Install more Modeling Tools » Voici les plugins que je recommande d'installer, il suffit de les sélectionner.   Papyrus Papyrus, pour modéliser en UML et SysML Voici les principaux articles consacrés  à UML et SysML : UML SysML   Sirius Sirius ( vous pouvez aussi télécharger « Obeo Designer Community » https://www.obeodesigner.com ) pour concevoir vos propres DSL (Domain Specific Language). Souvenez-vous, pour nous familiariser avec le métamodèle DMN, on avait créé notre propre outil de modélisation DMN, il manquait juste la génération de code DROOLS qu’on aurait pu réaliser avec l’outil Acceleo.  Voici quelques articles sur DMN et Sirius :   Acceleo Acceleo : permet de transformer des modèles en texte (code)   Xpand Xpand : un autre bon plugin qui permet aussi de transformer des modèles en texte (code)   ATL ATL (Atlas Transform Language) : le meilleur outil MDA (Model Driven Architecture),  Voici les articles constituant  un cours complet sur ATL en français :   QVTo Operational QVT : qui fait la même chose qu’ATL mais d’une manière impérative, mais c’est la norme de l’OMG Voici un tutorial :    OCL OCL (Object Constraint Language) Tools : le langage normalisé OMG complément d’UML, permettant d’exprimer les règles d’un modèle. Voir les articles sur OCL :   BPMN Pour modéliser vos processus métiers avec BPMN, il faudra aller dans le menu : Help – Install New Software – Add – copier coller les 2 adresses ci-dessous : https://projects.eclipse.org/projects/modeling.mdt.bpmn2/downloads pour le méta modèle BPMN2 et http://www.eclipse.org/bpmn2-modeler/downloads.php pour l’outil de modélisation BPMN2   Voici les principaux articles consacrés à BPMN :   QVTd Pour les geeks de MDA, les afficionados de la transformationde modèles, pour pouvez installer : QVT declarative, le langage déclaratif, complément de QVto http://www.eclipse.org/mmt/downloads/ http://www.eclipse.org/mmt/downloads/index.php?project=qvtd&showAll=0&showMax=5     Rhona Maxwel @rhona_helena    "Je me sens toujours heureux, savez-vous pourquoi ? Parce que je n'attends rien de personne. Les attentes font toujours mal, la vie est courte. Aimez votre vie, soyez heureux, gardez le sourire, et souvenez-vous : avant de parler, écoutez. Avant d'écrire, réfléchissez. Avant de prier, pardonnez. Avant de blesser, considérez l'autre. Avant de détester, aimez et, avant de mourir, vivez." William Shakespeare     Articles conseillés :   Les meilleurs outils de modélisation UML, SysML, BPMN, DMN de l'année 2016 et les gagnants sont ...    Le meilleur outil pour transformer, dériver, parcourir, requêter sur des modèles afin de mettre en œuvre MDA (Model Driven Architecture)   Transformation de modèles et Ingénierie Dirigées par les Modèles (IDM ou MDE Model Driven Engineering ou bien encore MDA Model Driven Architecture)
more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Malavergne
Scoop.it!

Pourquoi mettre en place un workflow ? - Locarchives

Pourquoi mettre en place un workflow ? - Locarchives | Semantic the Web | Scoop.it
Découvrez nos solutions d'archivage et de dématérialisation afin de vous accompagner dans la gestion quotidienne de vos documents - Locarchives...
more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Malavergne
Scoop.it!

(FR) – Linked open terminology resources | Inist –

(FR) – Linked open terminology resources | Inist – | Semantic the Web | Scoop.it
Loterre (Linked open terminology resources) est une plateforme d’exposition de ressources terminologiques multidisciplinaires, mise en ligne par l’Inist. S’appuyant sur un triplestore, elle s’inscrit pleinement dans la thématique du web de données et permet la consultation, l’interrogation et le...
more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Malavergne
Scoop.it!

Documation 2018 : une deuxième journée riche en actualités !

Documation 2018 : une deuxième journée riche en actualités ! | Semantic the Web | Scoop.it
Pour sa 24ème édition, le Salon Documation 2018 se tient du mardi 20 au jeudi 22 mars au Parc des Expositions, porte de Versailles, à Paris. Conférences, news des exposants, citation du jour... voici ce qu'il faut retenir de la deuxième journée de l'événement annuel dédié au management de l'information et aux processus documentaires. BPM et RPA : l’automatisation ultime des processus Le Robotic Process Automation (RPA) s’impose progressivement dans les systèmes d’information des entreprises. Chez les constructeurs automobiles où Numerial / Konica-Minolta déploie des solutions qui réduisent grandement le temps de traitement des dossiers clients. “Le RPA permet aux utilisateurs de se concentrer sur leur coeur de métier et aux entreprises de réduire considérablement leur coût de traitement documentaire. C’est un enjeu auquel les entreprises sont très sensibles !” explique Philippe Poux (Contextor). Pour François Bonnet (Itesoft), “la conduite au changement est fondamentale sinon le projet RAP est voué à l’échec”. DS Informatique Stand A74-B74 - DS Informatique profite du salon Documation pour annoncer le lancement de sa solution DSIMatchIT, qui gère et automatise le rapprochement des factures fournisseurs avec les commandes et les bons de livraison. S’intégrant dans n’importe quel ERP, elle utilise les logiciels TotalAgility (Kofax) et Cash&Credit (Amo&Soft). Panasonic Stand Village Spigraph - Le constructeur présente un scanner réseau KV-S1037X  qui offre performance et gain d’espace. Autres nouveautés, trois scanners de de documents réseau haute vitesse pour les besoins des entreprises modernes. Xerox L’éditeur présente sa nouvelle plateforme DocuShare qui permet aux organisations de rationaliser leurs processus métier. Celle-ci ne nécessite pas de service informatique dédié. Efalia Stand B70 - Efalia présente son Pack Collaboratif Universel composé d’une Ged (MultiGest) et d’une nouvelle visionneuse 100 % web pour la lecture, la modification de documents et la signature électronique. Meetsys Stand C75b - Pas vraiment une start-up, et pourtant… Meetsys trouve son origine en 2003, mais existe sous ce nom depuis 2013. Son premier métier est le “support à la résolution de problèmes complexes”, décrit Manuel Balbo, son CEO. Sur ce créneau, la société compte 80 clients et 400 problèmes “encadrés”. Surtout, Meetsys, “catalyseur d’innovation”, a mis au point une méthode d’enregistrement et de modélisation des raisonnements ou chaînes causes-effets, avec pour but d’aider à l’innovation ou à la recherche. Pour recueillir les raisonnements et les intégrer dans la plateforme i2Kn, les experts sont interviewés. Le logiciel sera ensuite en capacité de faire des rapprochements, d’entrecroiser les raisonnements, de quoi permettre d’identifier des opportunités. JLB Stand A86 - JLB Informatique présente sa solution JLB-NET DAM qui permet la centralisation d’un nombre illimité de supports de tous types (images, sons, vidéos, documents bureautiques…) stockés dans diverses applications et accessibles par un nombre illimité d’utilisateurs (de l’administrateur à l’utilisateur final). LumApps Stand B61 - Spécialiste de l’intranet social et collaboratif, LumApps lance deux connecteurs natifs : Zapier permet d’intégrer des applications métiers dans un catalogue de 1 000 applications ; Okta enrichit l’accès sécurisé aux applications depuis le catalogue d’applications métier de LumApps. Decidento Stand D75 - Decidento présente sur Documation 2018 sa plateforme de veille dédiée aux opportunités stratégiques et commerciales pour les entreprises. Elle propose notamment des alertes business et des fiches sociétés avec chiffres, indicateurs de développement, actualités stratégiques et décideurs clés. Inge-Com Stand D68 - Distributeur officiel en France de la suite américaine Laserfiche, Inge-Com annonce la nouvelle version 10.3 de cette solution de dématérialisation. Dédiée à la dématérialisation de factures, de contrats juridiques, ou même de ressources humaines, elle dispose d’un connecteur SAP. Isis Papyrus Stand A68b - Pour ses 30 ans, Isis Papyrus présente deux nouveaux outils pour sa plateforme Papyrus de gestion de processus et de documents : Papyrus Converse, qui permet de créer des applications métier sans codage, et Papyrus Ticketing, une solution de gestion de tickets/incidents de clients. Domoscio Stand G39 - Start-up créée en 2013 spécialisée dans le big data et l’intelligence artificielle pour l’apprentissage, Domoscio présente sa plateforme web d’adaptive learning. Elle s’adresse aux écoles, aux universités, ainsi qu’aux organismes de formation et aux entreprises qui souhaitent créer des parcours personnalisés selon le profil de chaque apprenant, ainsi qu’en mesurer les impacts. “Notre spécialité est d’être indépendants des plateformes et des contenus, explique Benoit Praly, cofondateur de Domoscio ; nous nous adaptons à chaque demande de nos clients”. Naelan Stand B76 - Naelan présente sur Documation 2018 son tout dernier produit : la solution Email Designer, lancée en octobre 2017. Cette plateforme collaborative de conception et de gestion d’emails et d’emailing à destination des grands comptes dispose de nombreuses fonctions (workflow de validation, archivage, etc). “Des centaines de collaborateurs peuvent travailler sur cette plateforme, explique Pascal Bonneton, CEO de Naelan ; notre panel de clients est très étroit mais nous sommes les seuls à proposer un tel produit”. NeoLedge Stand D69 - L’éditeur propose une nouvelle version de sa solution ECM (gestion de contenu d’entreprise) disponible dans les nuages : Elise 6. Cette sixième version bénéficie des retours d’expérience des intégrateurs et utilisateurs de la solution. Au programme : une ergonomie totalement revue, une expérience utilisateur simplifiée et fluide, une numérisation des documents dans le cloud depuis n’importe quel périphérique et à partir des applications métier. Journée Information 4.0 : les chatbots “Les clients aiment le chat”. Ce sont les études qui le disent. Mais comment faire pour que ce type d’échange soit satisfaisant ? Et comment optimiser le dialogue entre chatbot, humain, développeurs de contenus et développeurs d’outils ? Ce sont quelques-unes des questions posées lors de la table ronde dédiée aux chatbots de la journée Information 4.0 du Salon Documation. Éviter la frustration Selon les développeurs et designers présents, les chatbots sont loin d’être prêts à s’exprimer comme les humains et l’intelligence artificielle dont ils disposent est encore trop faible que leur intuitivité soit optimale. Afin d’éviter la frustration des utilisateurs, tous les intervenants s’accordent sur la nécessité de paramétrer au maximum le périmètre d’action des bots. “Il ne faut pas attendre d’un chatbot qu’il puisse résoudre tous les problèmes du monde”, s’amuse France Baril, présidente d’Architextus. Pour fonctionner avec succès, ils doivent répondre à des problèmes très précis”. La citation du jour “Les entreprises sont en train de vivre une grande transformation numérique. Elles doivent pour cela accompagner le changement très tôt. Il faut ensuite déployer des solutions technologiques capables d’automatiser les étapes traditionnelles de la relation clients. Cela apporte de la valeur ajoutée tout en réduisant les coûts”. François Bonnet, Product marketing manager Itesoft. Sur le même sujet:
more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Malavergne
Scoop.it!

De la gestion documentaire classique à l’Intelligent Information Management –

De la gestion documentaire classique à l’Intelligent Information Management – | Semantic the Web | Scoop.it
Entre l’explosion de la donnée et des documents, la complexité grandissante des systèmes d’information, les approches traditionnelles de la gestion de l’information ne peuvent plus suivre. L’avenir de la gestion de l’information s’annonce radieux.
more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Malavergne
Scoop.it!

La gestion documentaire des archives historiques d’une multinationale par un organisme à but non lucratif, une collaboration hors du commun

La gestion documentaire des archives historiques d’une multinationale par un organisme à but non lucratif, une collaboration hors du commun | Semantic the Web | Scoop.it
Dans le cadre du projet Reporteurs étudiants 2018, nos reporteurs ont eu, entre autres, à rédiger des comptes rendus de conférences. Ce compte rendu a été rédigé par Léandre Alain. Conférence : La gestion documentaire des archives historiques d’une multinationale par un organisme à but non...
more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Malavergne
Scoop.it!

GED : une stratégie globale de gestion des documents – Locarchives - Locarchives

GED : une stratégie globale de gestion des documents – Locarchives - Locarchives | Semantic the Web | Scoop.it
Les documents sont cruciaux pour la gestion d’une entreprise.Découvrez comment la GED peut vous aider dans votre stratégie globale - Locarchives - Locarchives...
more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Malavergne
Scoop.it!

Case Management : 10 exemples inspirants pour les entreprises !

Case Management : 10 exemples inspirants pour les entreprises ! | Semantic the Web | Scoop.it
Le Case Management permet d'instruire les dossiers électroniques en simplifiant tout à la fois la capture des informations et leur circulation au sein des ..
more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Malavergne
Scoop.it!

Savez-vous que 80% de la stratégie de mots-clés peut être automatisée ?

Savez-vous que 80% de la stratégie de mots-clés peut être automatisée ? | Semantic the Web | Scoop.it
Savez-vous que 80% de la stratégie de mots-clés peut être automatisée ? Trouvé le 29 mars 2018 à 7:30 par Anthony Techer - 427 vues Savez-vous que 80% de la stratégie de mots-clés en référencement naturel peut être automatisée ? Pendant mon parcours de dirigeant d’agence SEO, j’ai cherché à optimiser chaque processus de l’entreprise, afin d’améliorer le retour sur investissement mais également la qualité des livrables à nos clients. J’ai longtemps buté sur la stratégie de mots-clés : un travail long et fastidieux ! Découvrez cette semaine, l’étude de cas SEO sur la stratégie de mots-clés semi-automatisée dans l’univers des « cours en ligne ». <- Actualité précédente: Un workflow SEO & Content Marketing à connaître pour les marketers ->Actualité suivante: Nouveautés originales dans la recherche sur Bing Publié dans SeoQuantum | Découvrez les articles sur le même thème La longue traîne en SEO, pourquoi est-elle si importante ? - ( 5 février 2018) - 1018 vues La longueur des contenus, ça compte ? - ( 22 février 2018) - 755 vues Huit erreurs SEO qui nuisent à vos contenus ! - ( 9 mars 2018) - 1041 vues Les meilleures astuces de rédaction web - ( 8 février 2018) - 975 vues Découvrez une stratégie de contenu SEO efficace ! - ( 15 février 2018) - 1032 vues Calculer le ROI du content marketing, pour quoi faire ? - ( 5 mars 2018) - 693 vues
more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Malavergne
Scoop.it!

Pearltrees alpha 0.4 en ligne !

Pearltrees alpha 0.4 en ligne ! | Semantic the Web | Scoop.it
Pour cette nouvelle version de l’alpha de Pearltrees nous nous sommes tenus à un mot d’ordre : “Vous permettre d’avoir ce que vous aimez sous la main”. Pour ce faire 3 chantiers ont mobilisé nos actions : I. L’ergonomie générale du site : simplification et intégration : Désormais, les différentes représentations des perles :  la perle elle-même – la pearl-window – le contenu de la perle sont accessibles d’un simple clic sur la perle.  Il faut noter que l’onglet « content » des pearltrees est désormais plus clair, avec un symbolisation plus immédiate du pearltree (non plus un avatar carré mais une vraie perle).  Le pearltree est mis en avant avec une sélection d’informations clés : nombre de perles contenus, nombre de hits, date de dernière visite et nom de l’auteur. La perle elle-même propose maintenant 3 boutons à proximité : un bouton “up” pour remonter d’un cran dans le compte dans lequel on se situe un bouton “close”, pour refermer un pearltree ouvert • Un bouton « what’s connected », ou miniperle, qui permet de voir d’un clic les pearltrees les plus proches (les plus connectés) du pearltree que vous regardiez. Vous pourrez découvrir ainsi des “perles” dans votre zone d’intérêt et même suivre leurs activité si vous les placez dans votre compte. Le player offre, non seulement un accès plus aisé, mais aussi une navigation plus claire, notamment à l’abord d’un pearltree. On peut dorénavant choisir d’entrer dans le pearltree ou passer à la perle suivante. Enfin, pearler n’a jamais été aussi simple ! La pearlbar n’a plus que 4 boutons. Tu surfes, et si tu aimes cliques « pearl ». Il faut cependant toujours s’inscrire et installer l’un des outils de pearling : pearlbar (firefox ou IE) ou les bookmarlets… Si vous êtes utilisateur de fiefox, elle s’updatera automatiquement, si vous utilisez IE, il faudra réinstaller votre pearlbar (…ou utiliser firefox ;-). II. L’accueil utilisateur C’est l’une des avancée majeure de cette release. La home page est simplifiée, il n’y a plus de sticker mais une promesse simple « have the stuff you like at hand » et un texte qui explique pourquoi s’inscrire à pearltrees. Tout le parcours de création de compte a été revu et amélioré. Pearltrees, offre notamment aux nouveaux inscrits une sorte de visite guidée de leur compte. Ainsi, les éléments clés de prise en main sont expliqués en détail. Par delà l’accueil, c’est l’ensemble des fonctionnalités qui ont été repensées. Par exemple, chez Pearltrees, vos données vous appartiennent vraiment! Nous avons mis à votre disposition la possibilité d’exporter votre compte en format RDF. Beaucoup d’autres petites améliorations, simplification, aide discrète ont été glissées dans l’interface. Je vous laisse les découvrir vous même au gré de votre utilisation ! III. L’architecture serveur Vous êtes de plus en plus nombreux à utiliser Pearltrees. C’est une excellente nouvelle ! Mais avec le nombre d’utilisateur,lne nombre de requêtes envoyé aux serveurs était devenu élevé et la première architecture un peu fragile. Nous avons donc complètement transformé l’architecture serveur en passant d’un code php à un code java qui permet une bien meilleure montée charge. Donc n’hésitez plus à inviter vos amis ! Filed under: Platform, User Interface by pedaviet on October 5th, 2009
more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Malavergne
Scoop.it!

Conférence INSPIRE : Isogeo au rapport ! –

Conférence INSPIRE : Isogeo au rapport ! – | Semantic the Web | Scoop.it
Le 6 septembre dernier, nous participions à la conférence INSPIRE qui avait lieu à Strasbourg.L’occasion de faire un tour de l’implémentation de la directive en Europe, et découvrir de…...
more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Malavergne
Scoop.it!

Workflow PDM : automatisation des tâches et sécurisation des process

Bien configurer un workflow PDM Professional peut aider les concepteurs et les responsables à automatiser les tâches administratives et à sécuriser les process.
more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Malavergne
Scoop.it!

Un modèle de thèmes Bootstrap pour vos sites

Un modèle de thèmes Bootstrap pour vos sites | Semantic the Web | Scoop.it
Découvrez un thème graphique qui inaugure une nouvelle structure technique basée sur Bootstrap, d'une grande qualité, très complète et facilement personnalisable.
more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Malavergne
Scoop.it!

Deuxième atelier du consortium international Data for History –

Deuxième atelier du consortium international Data for History – | Semantic the Web | Scoop.it
Organisé à l’Université Jean-Moulin Lyon 3, les 24-25 mai 2018 par le Pôle histoire numérique du Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes                                              http://dataforhistory.org/2nd-data-for-history Présentation de projets en cours : ANY-ARTEFACT-O : une ontologie...
more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Malavergne
Scoop.it!

Moodle en français: Ajout de meta-data

Moodle en français: Ajout de meta-data | Semantic the Web | Scoop.it
Bonjour,  Tu veux le principe des user profiles field  mais associés au cours si je comprends bien  : ==> champs standards  comme code interne,  tu peux le mettre dans les paramètres du cours. ==> sinon composant communautaire local metadata ou composant "éléments de cours"  (custom label) dont certains de ces éléments comme le "course data" ou encore  "auteurs" qui permet d'ajouter une capsule de métadonnées dans le cours. Après ça dépend si tu as besoin de récupérer ces données pour les traiter.
more...
No comment yet.