santé
11 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by jonathan lebel
Scoop.it!

Crimes d'honneur: le gouvernement pressé d'agir | Katia Gagnon | Actualités

Crimes d'honneur: le gouvernement pressé d'agir | Katia Gagnon | Actualités | santé | Scoop.it
Près de cinq ans après l'affaire Shafia, les institutions québécoises sont toujours aussi mal outillées pour faire face à la problématique complexe des violences liées...
jonathan lebel's insight:
Dernièrement on entend parler tous les jours de la charte concernant les signes ostentatoires. Cette charte s’attaque en grosse partie aux éléments physiques que portent différentes personnes pour faire honneur à leur religion. Cette charte peut être vue comme une insulte. En effet de mon opinion, en lissant cet article sur les crimes d’honneur on pourrait déceler un problème d’avantage préoccupent qu’un voile sur une tête. Les crimes d’honneur son des attentats au bien-être des femmes souvent dû à des pratiques religieuses. Je n’affirme pas croire que la violence faite aux femmes est un problème présent dans les familles pratiquent fermement leur religion. Par contre, il est vrai d’affirmer, sans mettre tout le monde dans le même panier, que la situation du statut des femmes dans d’autres pays ou religions est souvent inférieure à celle des hommes. Dans cet article, nous invoquons les crimes d’honneur et nous ne pouvons pas passer à côté du problème sans nous sentir interpeller. Au Québec, avec la charte nous invoquons des valeurs que nous prétendons avoir. Ce soi-disant problème ne s’attaque qu’a la partie visible d’un comportement dérangeant. Par contre, la soumission des femmes à leur mari est rarement invoquée dans ce genre de situation. Pourtant l’égalité des sexes est une valeur que les Québécois prônent depuis les années soixante. Alors pourquoi on entend toujours parler de la charte sur les signes ostentatoire et nous n’entendons pas souvent parler des comportements allant à l’encontre de l’égalité des sexes. Ma réponse est que ce phénomène est souvent caché et fait à la maison. Nous ne nous sentons pas concerner, car cela ne se déroule pas sous nos yeux. Nous préférons ne pas y penser comme si le phénomène n’existerait pas. Voici un comportement typiquement égoïste que plusieurs personnes manifestent «cela est leur religion ça ne me concerne pas». Pourtant nous ne fessons qu’amplifier nos réactions sur le port d’un voile inoffensif. Je crois qu’une petite prise de conscience devrait être faite pour remettre en place les bonnes raisons de nos combats quotidiens en tant que société. Nous prônons l’égalité alors pourquoi ne pas prôner l’égalité pour tous!
more...
profODS2013A's comment, November 18, 2013 2:47 PM
commentaire 10 corrigé
Scooped by jonathan lebel
Scoop.it!

Soins à domicile - Hébert favorable aux amendes pour sortir les aînés des hôpitaux

Soins à domicile - Hébert favorable aux amendes pour sortir les aînés des hôpitaux | santé | Scoop.it
Le ministre de la Santé, Réjean Hébert, approuve la méthode coercitive...
jonathan lebel's insight:

Le nouveau moyen de pression pour libéré des lits dans les hôpitaux qu’approuve le ministre de la Santé, Réjean Hébert, pourrait être qualifié de radicale par certains et de méthode efficace pour d’autre. Il est clair qu’en attribuant des amandes aux hôpitaux qui laissent les personnes âgées cloitrées au lit alors qu’ils ont reçu leur congé peut servir de bon moyen de pression. Deux questions peuvent alors être posées. Premièrement, qu’adviendra-t-il des personnes âgées qui ne peuvent réintégrer leur domicile et qui attendent qu’une place se libère en CHSLD. Est-ce que des mesures spéciales seront prises pour ces personnes ?  Deuxièmement, qu’adviendra-t-il de l’argent qui sera rapporté par les amendes donner aux hôpitaux ? Sera-t-il redistribué dans le système de santé ? Je crois que cette nouvelle méthode dite magique devra être vue de prêt par des spécialistes pour éviter de nouveau scandale dû à des fraudes gouvernementales.

more...
lisatouzel's comment, October 21, 2013 2:43 PM
La méthode que le ministre Réjean Hébert instaure, est directrice et très bénéfique pour les centres hospitaliers, ceux-ci auront plus de lits donc plus de places pour les malades qui sont toujours nombreux. Par contre, malgré l'augmentation budgétaire, des sommes ont tout de même été auparavant coupés de leur budget total des CSSS, endroits où, selon le gouvernement, l'ont s'occupera de placer les personnes âgées. La question devrait être revérifier auprès des différents CSSS ainsi que des centres hospitaliers pour permettre aux CSSS de se préparer convenablement à l'arrivée en groupe de plusieurs nouvelles personnes. Cette préparation permettrai au minimum d'embaucher plus de professionnels qualifiés pour répondre convenablement aux besoins des nouveaux arrivants. Je crois que l'information que nous détenons par rapport à cette nouvelle est très minime même trop au point d'inquiéter les personnes qui pourraient être touché par cela.
Scooped by jonathan lebel
Scoop.it!

Aide médicale à mourir: la protectrice du citoyen approuve le projet de loi 52

Aide médicale à mourir: la protectrice du citoyen approuve le projet de loi 52 | santé | Scoop.it
Québec — La protectrice du citoyen donne un appui sans équivoque au gouvernement Marois, dans sa démarche visant à légaliser l'aide médicale à mourir.
jonathan lebel's insight:

Ces derniers jours, le Québec a fait un pas vers l’avant. Un projet de loi sur le droit de mourir dans la dignité a été déposé.  Suivant certaines règles, les personnes souffrantes  pourront être «euthanasiées» si elles le désirent.  Il est d’écris que pour se faire, la personne devra être accompagné fortement de soins palliatifs. Personnellement, je suis en total accord avec cette décision.  Par contre je me pose une question : «quelle est la place de l’éducateur spécialisé en soin palliatif?»  Après quelque recherche sur internet, j’ai remarqué que nous n’associons pas beaucoup cette pratique aux éducateurs spécialisés. De plus, j’ai aussi remarqué une absence au niveau de la technique sur se sujet. (À moins que je me trompe) Je crois que cela pourrait être bon que cette pratique soi vue dans l’un des cours (si se n’est pas déjà fait.) Personnellement, les soins palliatifs me donnent un certain intérêt et je crois que la place d’éducateur spécialisé dans les unités palliatives devrait être reconnue par le réseau de la santé. Par contre mon manque de savoir sur le sujet me guide peut-être sur une fausse route lorsque je dis cela. Je crois que des recherches plus approfondies pourront en dire plus.

 

P.S Si je trouve de l’information intéressante sur le sujet je la vous partagerai.

more...
profODS2013A's comment, September 26, 2013 8:38 AM
commentaire 3 corrigé....vous aurez plus d'information dans le cours personnes ainées en perte d'autonomie
Scooped by jonathan lebel
Scoop.it!

Aide médicale à mourir - Le projet de loi crée un malaise chez les libéraux

Aide médicale à mourir - Le projet de loi crée un malaise chez les libéraux | santé | Scoop.it
Le projet de loi 52 sur les soins de fin de vie passera à la prochaine étape, mais le vote de mardi a révélé un malaise chez de nombreux libéraux. La moitié des députés du PLQ ont voté contre l’adoption de principe.
jonathan lebel's insight:

Ayant abordé le sujet dans un article que j’ai scoopé il y a de cela quelques semaines je reviens aujourd’hui avec un article qui concerne encore ce sujet. Mardi, les membres de l’assemblé national avaient à voter pour donner leur accord ou non à la première étape pour l’avancement du projet de loi sur l’aide médical à mourir. Avec une majorité de votes en faveur, la première étape du projet verra le jour d’ici peu. Par contre, un bon nombre des membres du parti libéral du Québec ont voté contre l’avancement du projet.  Dans un autre article sur le même sujet, une députée libérale affirmait que l’avancement des soins palliatifs devait d’abord être mis sur place avant que le projet puisse avancer. Mis à part cet argument, quelles raisons les députés ayant voté contre peuvent avoir pour justifier leur position. Sans trop m’avancer sur les raisons les ayant motivées, je crois que pour eux l’aide à mourir signifierait suicide ou euthanasie. Personnellement, je crois que personne n’est en mesure de décider si une personne souffre assez pour vouloir mettre fin à ses jours sauf la personne elle-même. Je ne crois pas que ce sont réellement aux députés à décider pour ces personnes. Puisque personne ne peut décider réellement à leur place il est clair qu’il serait mieux que cela soit fait avec respect, la paix et une supervisons médicale plutôt que dans leur garage seul avec eu même pendu au bout d’une corde  pour les députés ayant votés contre, je leur poserais la question suivante : vous vous retrouveriez devant un chien venant de  se faire frapper souffrant  et dont rien ne pourrait être fait pour le sauver que feriez-vous ? Vous le laisseriez mourir au bout de ses peines dans une souffrance atroce? Ayant moindrement du cœur et un brin de courage vous trouveriez un moyen pour mettre fin à ses souffrances. Pourquoi lorsqu’il est question d’un être humain, le cœur et le courage vous manquent?

more...
EmilieTremblay's comment, November 11, 2013 8:06 PM
Je suis daccord avec Jonathan, la seule personne qui est apte à juger si elle veut mourir, est elle-même. C'est évident que si un tel projet venait à voir le jour, il faudrait qu'il soit sévèrement contrôlé. J'ajouterais au commentaire de mon collègue, qu'une telle loi impliquerait beaucoup de procédures légales. Il devrait y avoir un mandat d'inaptitude signé par la personne, un acte notarié ou un autre procédure légale approprié.<br>J'ai l'impression que le gouvernement ne veut pas se lancer dans la galère qu'une telle proposition créerait. Pourtant, il joue seulement à l'autruche... Combien de fois l'acte a déjà été posé dans un hôpital? Une dose un peu trop forte administrée à un patient pour mettre fin à son agonie?!<br>Donnons aux gens en fin de vie, le droit de mourir dignement et sans douleur. Donnons aux gens malades le droit de choisir quand ils mouront, quand ils arrêteront de souffrir. Ils pourront entre autre, être entourés, le moment venu, de ceux qu'ils aiment. Soyons humains. Peu importe leur âge ou leur condition, chaque personne a le droit de décider comment et quand sa vie va s'arrêter.<br>Je trouve que, l'exemple sur les chiens que donne Jonathan est frappant. Il est vrai que parfois les animaux sont mieux traités que les humains. Je n'ai jamais entendu parler de quelqu'un qui était contre l'euthanasie pour animaux, pourquoi serait-ce différent avec les humains? Un animal ou une personne....c'est une vie...Et oui, j'ai écrit ''euthanasie'', car pour moi ''l'aide médicale à mourir'' est encore juste une belle expression, du ''flafla'' pour essayer d'épargner les gens ''politically correct''. Ça revient au même. Cessons de jouer avec les mots!<br>
profODS2013A's comment, November 18, 2013 2:55 PM
commentaire 9 corrigé Jonathan et Émilie
Scooped by jonathan lebel
Scoop.it!

Deux milliards $ pour agrandir l'Enfant-Jésus et rénover L'Hôtel-Dieu | Pierre Pelchat | Santé

Deux milliards $ pour agrandir l'Enfant-Jésus et rénover L'Hôtel-Dieu | Pierre Pelchat | Santé | santé | Scoop.it
Le ministre de la Santé du Québec, le Dr Réjean Hébert, a annoncé, jeudi, des investissements de près de 2 milliards $ pour l'agrandissement de l'hôpital de...
jonathan lebel's insight:

Nous entendons souvent parler de la charte des valeurs québécoise et des réactions quelle levée dernièrement. Décris comme une action inutile et provocatrice du gouvernement Marois. À peu près en même temps, le ministre de la Santé, Réjean Hébert, annonce des investissements de plus de deux milliards de dollars dans des hôpitaux de chez nous. En ouvrant la télé, nous ne pouvons pas manquer d’entendre parler de la charte et des mauvaises décisions que prend le gouvernement. À l’opposé, nous avons bel et bien entendu parler des investissements dans ces deux hôpitaux de Québec, mais à une fraction de l’attention que nous pouvons porter à la charte. Que pouvons-nous en déduire? Que le gouvernement de fait rien de bon? Je crois plutôt qu’il est plus facile de parler en mal des autres que de reconnaître ce qu’ils font de bien. Nous aurions beau avoir le meilleur gouvernement qu’il existe, tout le monde se plainerait encore.

Pour cette fois-ci, reconnaissons donc la bonne action   !!!                                                 

more...
profODS2013A's comment, October 18, 2013 2:03 PM
commentaire 4 corrigé